Dictionnaire de la langue du vin

Dictionnaire

L'autre jour, deux amateurs de vin discutaient de la qualité du Smith Haut-Lafitte 2004. L'un disait que le vin était souple, l'autre répondait qu'on ne pouvait le qualifier de souple puisqu'il avait encore des tanins bien perceptibles.

Il arrive souvent dans le monde du vin, de la dégustation, ou tout simplement à table qu'on ne donne pas la même signification aux mots qui nous servent ou devraient nous servir à décrire les sensations qu'on éprouve au contact du vin. Il a du corps, est séveux, serré, vineux, astringent, un goût de terroir, capiteux, corpulent, équilibré, c'est un vin de garage, chaud, bodybuildé...

Les mots qu'on utilise pour décrire le vin sont empruntés à d'autres champs d'activité. «Le français est singulièrement pauvre en vocabulaire spécifique du goût», nous dit Martine Courtier en introduction de son dictionnaire.

Elle est linguiste et grande amatrice du vin. Elle a accompli ici un travail colossal en faisant la nomenclature de 780 items spécifiques au monde de la dégustation du vin. Elle n'en donne pas seulement la définition, elle y ajoute de nombreux exemples pris dans différents contextes à différentes époques.

La dégustation devenue un phénomène de société

La dégustation est autant un exercice verbal qu'un exercice sensoriel (...) L'ambition du Dictionnaire de la langue du vin est d'apporter des connaissances et de combler les lacunes dans un domaine jusque-là délaissé par les linguistes.

Grâce à ce lexique envoûtant, le verre à la main, et à la manière du précieux nectar qu'il contiendra, cessant d'être «timide», vous apprendrez à vous montrer «bavard», voire «gaillard» et, pourquoi pas, «voluptueux».

Alors, ouvrez une bonne bouteille et dites si le vin est timide ou voluptueux. Au niveau de l'acidité, est-il frais, vif, nerveux, tendu, acidulé, aigu, pointu, acéré, incisif, mordant, tranchant, cru, vert, mou ou plat? Les tanins sont-ils fermes, accrocheurs, adoucis, dominants, doux, enrobés, durs, onctueux, lisses, polis, pulpeux, riches ou rêches, robustes, rugueux ou soyeux? Le vin est ample, volumineux ou étriqué et mince, agressif ou aguichant, généreux ou réservé...

La liberté de dire son goût

«Nourri d'un vocabulaire adapté, le dégustateur, en plus du plaisir viscéral, a la possibilité de s'exprimer avec plus d'aisance. Il acquiert une forme de liberté, celle de dire son goût, mais aussi de pouvoir communiquer pour pratiquer le langage du vin.» 
Jean-Claude Berrouet, Oenologue de Château Petrus

Le livre est facile et surtout agréable à consulter. Pratique et enrichissant. Un grand cru!

Dictionnaire de la langue du vin
Martine Coutier
Éditions CNRS
Format 15 x 23, 700 pages
ISBN 978-2-271-06573-5
30
www.cnrseditions.fr