Êtes-vous un buveur de vin de type A ou B?

Dernières modifications à ce texte: 30 juin 2011

Ici, nous allons généraliser un peu. Un collège va dire comme tout journaliste le fait trop souvent. Disons qu’une fois n’est pas coutume.

Il y aurait donc deux types de buveurs de vin. Ou plutôt, on devrait dire qu’il y a deux types de vin. De vin rouge, on entend ici.

Le monde se divise en deux. On s’en rend bien compte dans les dégustations, en lisant les notes de dégustations des chroniqueurs de vins, en consultant les forums, en lisant mon courriel.

Faisons un petit test.
Dans lequel de ces deux groupes de régions faites-vous le plus souvent vos achats vinicoles?

  A. Italie, Vallée du Rhône, Bourgogne, Espagne, Loire;
  B. Australie, Chili, Californie, Argentine.

Ou encore plus simple :
  Préférez-vous? 
    A. Le Chianti
    B. Le shiraz d’Australie

  Lequel de ces deux fruits voulez-vous retrouver dans le vin?
    A. Cerise
    B. Prune


On constate au Québec que la plupart des jeunes sont du groupe B. Les anglophones sont aussi de ce groupe. À l’étranger, les Américains sont B, les Britanniques sont souvent A, les Français, Espagnols et Italiens carrément A.

Plus vous consommez de vin, ou plus vous vieillissez (c’est peut-être la même chose) vous allez tendre à préférer les vins du groupe A.

Les vins du groupe A sont en général ceux qui sont plus élégants, plus acides, moins gros, plus en finesse, digeste. Des vins pour la table.

Ceux du groupe B sont plus fruités, confiturés, parfois pommadés, faibles en acide, légèrement sucrés et ont beaucoup de tout. De bons vins de dégustation.

L'élément clef qui les différencie est l'acidité : le pH.

Nouveau Monde ou Européen

On entend souvent les expressions: des vins de style Nouveau Monde ou des vins de style européens.

Attention, c’est une généralisation. On fait quelquefois des vins de style européen aux États-Unis et en Australie, pendant qu’il se fait des vins de style Nouveau Monde dans le Languedoc et dans quelques régions d’Italie. Il y a même des producteurs qui font les deux, comme la famille Perrin avec la Vieille Ferme et VF.

Donc, si vous aimez les vins très concentrés, très fruités, joufflus, machus, boisé qui en mettent plein la bouche, vous n’apprécierez peut-être pas les vins plus acides de l’Italie et de l’Espagne.

Les amateurs de vins acides n’aimeront pas les vins de style Nouveau Monde qu’ils trouveront pâteux, gommants et lassants.

Perception de l'acidité, le pH

Ces différences de goûts sont dues à des facteurs culturels, d'habitudes alimentaires et physiologiques. La perception de l'acidité est l'élément central. En effet, la sensibilité à l'acide varie énormément d'une personne à l'autre. Elle dépend de notre production salivaire qui va de 1 à 15 selon les individus. (Lire L'acidité dans le vin,et Des goûts différents et pH).

Les personnes de type B vont souvent préférer les vins au pH de 3,5 et plus; alors que ceux de type A aimeront plus volontiers les vins au pH inférieur à 3,5.

Lisez les commentaires de dégustations du Wine Advocate (Robert Parker et associés) et celles du Wine Spectator, vous verrez qu’on y donne de bien meilleurs notes au vins de type B. Ils ont beaucoup de difficulté à donner 92 à un vin qui n’est pas joufflu.
Par contre, les notes des chroniqueurs britanniques et français avantagent les vins de type A.

C’est une question de goût. Ça s’applique aussi aux chroniqueurs de vin d’ici. À Vin Québec, nous préférons les vins de type A, de type européen. Nous avons sûrement tendance à mieux noter les vins de ce groupe et moins bien les vins de style Nouveau Monde.

Alors, si vous êtes du type B, vous pouvez ajouter une étoile aux vins de ce groupe, et peut-être aussi en enlever une aux vins de l’autre groupe.

  Lire aussi Le vin rouge en deux mots: sucré ou non