Malbec

Le cépage de l'Argentine et de Cahors.

Il donne des vins colorés, robustes, moelleux, bien tannique à Cahors et plus tendre dans la province de Mendoza en Argentine. Il a été introduit dans ce pays en 1868 par l'agronome français Michel Pouget.

Selon Oz Clark (Guide des cépages), le malbec d'Argentine est issu de boutures du Bordelais et non de Cahors. «Il est génétiquement moins stable, ses baies sont plus petites, ce qui favorise sa concentration.»

Saveurs de prune, surtout en Argentine, de raisins secs à Cahors. 

Il peut produire des vins de garde.

Il est moins aromatique que les cabernets. On doit le cueillir à maturité pour éviter les saveurs herbacées et végétales.

On l'appelle aussi côt ou cot et auxerrois en France. Il est de moins en moins utilisé en Loire, et remplacé par le cabernet franc.

Il est aussi moins utilisé aujourd'hui à Bordeaux. Il était le cépage principal de Côte de Bourg et de Côte de Blayes avant le phylloxera. Il y a été remplacé par le merlot.

Il serait le cousin du tannat et de la négrette, deux cépages aussi très utilisés dans le sud-ouest de la France.

De bons producteurs de malbec, Flichman, Catena, Nieto Senetiner, Cèdre, Lagrézette, Triguedina.

Il est aussi cultivé en Italie sous le nom de malbech, dans le nord, nord-est et dans les Pouilles.

On a développé une quinzaine de clones de ce cépage.

Des vins de malbec...

D'autres cépages...

  Dernière modification: 22 novembre 2011