Carafer le vin

Un petit truc pour améliorer les vins rouges jeunes et tanniques: carafez-les.
Le passage en carafe permet d'oxyder les jeunes vins et d'exhaler leurs arômes. Débouchez la bouteille quelques minutes avant de servir ne sert à rien puisque la surface du vin au contact de l'air est trop petite.

Par contre, précipiter le vin violemment au fond d'une carafe ou d'un pot permet à une bonne partie du liquide d'être en contact avec l'air.
Cette opération qui semble violente stimule les arômes du vin en plus d'assouplir les tanins.

L'odeur en sera meilleure, aussi que le goût. L’aspect visuel aussi. Une belle carafe contenant un vin brillant sera du plus bel effet au centre de la table.

La même opération peut être faite avec le vin blanc. Il paraîtra alors encore plus savoureux et plus souple.

Faites-en l'expérience. Versez la moitié d'une bouteille dans une carafe. Puis servez deux verres à vos amis. L'un provenant de la carafe et l'autre de la bouteille en leur disant qu'il s'agit de deux vins. Ils préféreront le premier.

On peut carafer seulement la quantité voulue et laisser le reste en bouteille.

La carafe la plus appropriée est celle qui est très évasée à la base.

On se sert aussi de la carafe pour décanter les vieux vins ou les vieux portos afin de faire en sorte que les dépôts restent dans la bouteille.

Le cas particulier du champagne
On n’ose pas carafer les campagnes. Pourtant, l’opération peut être profitable. Bien sûr les petits mousseux n’ont pas à être aérés, leur principal intérêt se trouve dans leurs bulles.

Mais pour ce qui est des champagnes de qualité, vineux, des champagnes plus vieux, le passage en carafe fait ressortir leurs saveurs.

On peut pour cela refroidir au préalable la carafe au réfrigérateur.

À noter aussi qu’on boit souvent le champagne trop froid. La saveur des bons champagnes se révèle autour de 14 degrés.

Texte modifié en janvier 2007 et en mai 2012.