Le Jugement de Paris

Un des livres parmi les plus intéressants que j'ai lu sur le monde du vin!

Le journaliste du Time George M. Taber nous décrit le parcours des pionniers du vin américain de qualité. Ces immigrants de l'Europe de l'Est qui ont conquis la plaine vinicole de Napa. Ils se nomment Grgich, Winiarski, Tchelistcheff...

Le livre nous présente ces viniculteurs et viticulteurs souvent désargentés qui ont réussi en peu d'années à faire du vin aussi bon et même meilleur que les plus grands crus français.

L'auteur nous présente ces idéalistes du vin et à chaque chapitre il en profite pour nous faire avancer dans la connaissance de la vinification et de la culture de la vigne. Tout y passe du choix des portes-greffes, de la plantation de la vigne, de la cueillette, de la date des vendanges, du choix des levures, de la dégustation, de la qualité des pépins, de la forme idéale des cuves, de l'oxygénation dans le bois, de la stabilisation à froid, la fixation des prix, etc.

Tous ces éléments placés l'un à la suite des autres aurait paru ardus, arides et techniques : mais égrainés ainsi au fil des chapitres, ils deviennent plus fluides et faciles à digérer.

Cette dégustation de 1976 où de grands experts français ont dégusté à l'aveugle les Mouton Rothschild, Haut-Brion, Bâtard-Montrachet, Meursault Charmes pour leur préférer un Château Montelena et un Stag's Leap Wine Cellars a secoué le monde du vin en Californie et aussi en France.

Les jeunes vignerons américains aidés par les chercheurs de l'Université Davis utilisaient des moyens modernes pour la fermentation de leur vin.

Cette dégustation initiée par Steven Spurrier alors caviste à Paris a été refaite à plusieurs reprises et les vins américains ont toujours gagnés.

M.Taber a été le seul journaliste qui avait accepté de couvrir l'évènement à l'hôtel Intercontinental de Paris en mai 1976. « The unthinkable happened: California defeated all Gaul » écrit-il dans son article Judgment of Paris dans le Time du 7 juin 1976.

Le chauvinisme français en a pris tout un coup. Au moment de l'évènement, plusieurs producteurs américains étaient en visite de trois semaines dans le vignoble français. « Alexis Lichine, copropriétaire de Château Lascombes, fit un discours aimable et condescendant, disant combien tout le monde était heureux que les Américains soient venus apprendre des Français comment faire de grands vins. S'ils travaillaient dur, eux aussi, réussiraient un jour.»

M. Lichine apprendra un peu après ce discours que ce jour était venu.

Le Jugement de Paris
George M. Taber
Traduction de l'Américain
325 pages
Éditions Gutenberg
24,5 €
34,95 $ au Canada  

ISBN 978-2-35236-027-8