La Lune influencerait les dégustateurs de vin

Des marchands de vin du Royaume-Uni ne font déguster leurs vins que lors de jours «fruits»!

En effet, les principaux vendeurs de vin de Londres se fient maintenant au calendrier lunaire pour tenir leurs dégustations de vins à l'intention des chroniqueurs.

Ils prétendent que certains jours sont favorables au vin et que d'autres ne le sont pas, selon la position des astres.

Depuis une cinquantaine d'années, Maria Thun publie son Calendrier des semis à l'intention des agriculteurs et des jardiniers. Elle a établi selon le cycle de la Lune et les constellations du zodiaque qu'il y avait des jours «fruits», «fleurs», «feuilles» et «racines».

Le calendrier est utilisé par plusieurs producteurs adeptes de la biodynamie. Certains jours seraient favorables à certaines plantes et à certains gestes dans les champs.

On dit maintenant que ce calendrier peut aussi être utile aux vinificateurs. Des jours seraient plus propices à l'assemblage, à l'embouteillage. etc.

Le vin serait influencé en cuve par les astres. L'effet cosmique serait même perceptible en bouteille.

Ainsi selon ces préceptes, le vin serait meilleur les jours «fruits», un peu moins les jours «fleurs» et feuilles» et beaucoup moins bon les jours «racines». 

www.notretemps.comL'horoscope des dégustateurs

Parmi les plus grands vendeurs de vin en Angleterre et peut-être même du monde, Tesco et Mark & Spencer (un tiers des ventes britanniques) n'invitent plus les dégustateurs que les jours «fruits».

Le journal The Guardian révèle que Tesco utilise le calendrier lunaire depuis plus de deux ans, mais ne l'a dévoilé que récemment craignant d'ajouter plus de mysticisme au vin.

Un marchand de vin, David Motion, interrogé par la sérieuse BBC de Londres, affirme qu'il a goûté huit vins un mardi jour «feuille», puis les mêmes vins jeudi jour «fruit» et que la différence était énorme.

Une spécialiste du vin chez Mark & Spence et Master of Wine, Jo Ahearne se dit maintenant convaincue après avoir fait l'expérience sur 140 vins il y a quelques années. «J'étais sceptique avant la dégustation. Mais la différence entre les deux jours était tellement grande que j'ai été complètement estomaquée (blown away).»

Les jours «racines» camouflent le fruité

«Ça fonctionne vraiment, dit-elle, si vous dégusté un jour fruit, le fruité du vin sera plus évident, un jour fleur ce sera le parfum qui sera en valeur. Mais un jour racine tue le fruit et les saveurs. Je sais que cela semble étrange, mais il y a vraiment quelque chose là.»

La même opinion est émise par Victoria Moore auteure du livre How to Drink.

Le journaliste du Guardian a fait un test avec sept vins et dit que cinq vins étaient nettement meilleurs quelques jours plus tard!

Le vin serait ainsi meilleur lorsque la Lune passe devant les constellations du Bélier, du Lion et du Sagittaire!

À boire les mauvais jours

Mais alors, nous ne devrions pas boire de vin les jours «racines», demande la journaliste Jane Fryer du MailOnline. «Non, non, répond en bonne vendeuse de vin Mme Ahearne MS, «ces jours-là il faut boire du blanc qui ne contient pas de tanins et est moins sous le joug de la Lune. La vie est déjà assez difficile, on n'a pas à consulter les choux et les carottes toutes les dix minutes. Réservons cela pour les bouteilles vraiment spéciales.»

www.graines-et-plantes.comAlors devrions-nous faire de même et suivre ce fameux calendrier. Il en a plusieurs versions dans Internet. Malheureusement, ils ne donnent pas tous les mêmes informations. Lequel donne l'heure juste, le jour juste? 

Lune, pression atmosphérique et humeur

Des dégustateurs et chroniqueurs font remarquer que certains vins goûtent de toute manière différemment d'une journée à l'autre.

Certains disent que c'est possiblement dû à la pression atmosphérique. D'autres prétendent que cela dépend de notre humeur et de celle de ceux qui nous entourent!

On peut ainsi tourner longtemps autour du pot — du verre — et soutenir que notre humeur dépend un peu de la pression atmosphérique ou encore de la position des astres.

Quoi qu'il en soit, voici un excellent sujet d'expérimentation et de discussion.

Est-ce que l'action de la Lune serait le même sur une demi-bouteille et sur un magnum?

Et le sang

Mais au fait, si la Lune influence le liquide dans la bouteille de 3/4 de litre, quelle est son emprise sur le dégustateur qui contient lui de 5 à 6 litres de sang? Si la Lune a une influence sur la masse, sur les 750 grammes de vin, qu'elle est sa contrepartie sur les 75 kilos du dégustateur. Qui est le plus influencé (si influencé il y a), la bouteille ou le dégustateur?

On peut se demander aussi si les clubs de dégustation, les salons des vins, la SAQ, la LCBO, l'AQAVBS devraient programmer leurs activités en fonction du calendrier lunaire? J'imagine la tête du président de mon club de dégustation préféré si j'osais lui faire une telle suggestion.

On devra vider quelques bouteilles avant de pouvoir répondre à toutes ces questions.

En conclusion, je devrais peut-être réviser mes commentaires sur les vins dégustés les jours «racines».

La réalité

Ce qui est l'important dans tout ça ce n'est pas d'y croire ou de ne pas y croire, mais plutôt de constater que des gens sont convaincus du phénomène ou ont un doute favorable. C'est ça la réalité.
Le réel ce n'est pas ce qu'il y a dans le verre, c'est plutôt la perception que les gens ont de ce qu'il y a dans ce verre. Comme on dit si bien : la perception c'est la réalité!

Voici un calendrier lunaire, un autre, en pdf et encore un.
Enfin, un calendrier lunaire québécois.

Aujourd'hui, c'est un jour fruit, je suis de bonne humeur, mon entourage aussi, la pression atmosphérique est toutefois à la baisse. Je vais tout de même déguster quelques vins.

Des vidéos en anglais sur le sujet :