Dix ans plus tard, les 1994

Est-ce qu'il est temps de boire les vins de notre cave. On entend souvent dire que les vins produits depuis quelques années vieilliront moins longtemps que les vins des années 60 et 70. Qu'en est-il au fait? Est-ce qu'un vin est trop vieux après dix ans?

Il faut dire de prime abord que la plupart des producteurs font leurs vins pour être bus jeunes. Toutefois, il y a certains vins, qu'on appelle les grands vins, qui sont fait pour la longue route et qui s'améliorent en vieillissant.
Pourquoi d'ailleurs fait-on vieillir le vin? Tout simplement parce que certains vins développent des aromes particuliers en prenant de l'âge. Ces vins s'affinent, dégagent des odeurs tertiaires. On parle alors de bouquet. Ce sont des odeurs de champignon, de feuilles, de sous-bois, etc.

Dix ans plus tôt
Si, on remonte dans le temps, en 1994, une très bonne année en Espagne, en Alsace et en Californie; une moins bonne en Bordeaux et en Italie; et une année moyenne dans le Rhône.

Afin de vérifier l'état de ces vins, une trentaine de membres de l'Académie du vin de l'Outaouais ont ouvert dix bouteilles de 1994 en novembre 2004 pour fêter le dizième anniversaire du club de dégustation.

Voici ce que ça donne. La plupart de ces vins semblaient encore très jeunes. Sauf quelques-uns, ils n'avaient pas encore développé d'odeurs tertiaires très évolées.

Je les présente dans l'ordre de la dégustation qui s'est faite à la semi-aveugle. C'est-à-dire qu'on connaissait le nom des vins, mais qu'on ne savait pas dans quel verre ils étaient.

Cornas, Clape, 1994
Un bouquet exubérant d'olives, de menthe et de fumée. Très acide en bouche, un fort goût d'olives, très long sur une finale un peu sèche. Le 2001 se vend 93 $. 17/20

Marqués de Cáceres, Gran Reserva, Rioja, 1994
Un bouquet très invitant de vanille et de crème. Une attaque tannique, puis fruitée, plein, costaud, riche et très long. Le vin est encore disponible à la SAQ à 35 $. Donc, à acheter. 17,5/20

Pesquera crianza 1994, Ribera-del-Duero
Un vin rouge opaque, un nez discret de craie. Beaucoup de fruits et de tannins en bouche. Les tannins sont encore rêches. Le 2001 est 28 $. On a toujours là un très bon rapport qualité-prix.17/20

Domaine de Trévallon, 1994
Des aromes végétaux et de cuir. Une belle bouche, un vin riche et plein. Il est composé à part égale de syrah et de cabernet-sauvignon. Le 1999 est 77 $. 17,5/20

Château Pichon Baron, Pauillac 1994
Un bouquet superbe de vanille et de cacao. De très beaux tannins, du corps, une acidité assez ferme, ça se termine sur une certaine amertume. Le 1999 est 65 $. 18/20

Château Montrose, Saint-Estèphe 2004
Plusieurs participants à la dégustation ont bien aimé ce vin. Personnellement, j'ai été déçu. La bouche était ferme et grasse, mais au nez il dégageait une odeur de linge à vaisselle possiblement due à un verre mal lavé. Le 1999 est 77 $. 17/20

Cabernet Sauvignon, Santa Cruz, Ridge 1994
Un nez riche d'ajoncs, de vanille et de terre. Une belle bouche ronde, ample et charnue. On reconnaît là le type californien. Un beau goût de gâteau à la banane. Le 1999 est 51 $. 18,5

Alion, Ribera-del-Duero, 1994
Un rouge vraiment opaque. Un beau bouquet de tire chaude. Une très belle structure, un vin complexe. De la grande classe. Le 1999 est 60 $ à Vintages. 19/20

Warre’s Vintage, 1994
Alors là, c'est vraiment du grand porto. Riche et opulent. [52 $ la demi-bouteille] DLC 19,5/20

En résumé, on peut dire que le cornas et le rioja ont atteint leur plateau. Le cornas est peut-être déjà sur son déclin. Le Ridge est déjà très bon. Les autres devraient faire encore quelques années de cave pour se développer.