LE VIN NATURE

On en parle de plus en plus. On le nomme vin nature, vin naturel, vin libre, vin sans soufre, sans sulfites, sans produits chimiques, sans levures ajoutées.

Le vin naturel est un vin idéal. Un idéal pas toujours atteint.

Il semble y avoir là une mode, un mouvement, un élan ou une curiosité, surtout en France et un peu aux États-Unis.

On connait les succès des producteurs de ces vins, tels les Lapierre dans le Beaujolais.

«Ce sont des vins qui ne fatiguent pas, on se réveille non fatigués», dit Jean Walch, «je n'arrive plus a avoir d'émotions dans les vins traditionnels.» FR3

Mais comment faire pour se procurer ses vins «authentiques»? Ce n'est pas facile, surtout ici au Québec.

Il y a bien sûr quelques agences qui en importation privée peuvent nous faire venir ces vins «santé».

Par contre, on n'en trouvera pas dans les succursales de la SAQ, et on n'est pas près d'en trouver là.

Interrogée à ce sujet, la direction de la Société des Alcools du Québec dit ne pas envisager la vente de vins naturels dans ses succursales. On ajoute toutefois «qu'on reste aux aguets, qu'on reste ouvert. Si jamais il y a demande pour ce genre de produit, on pourra l'étudier. Pour le moment, n'y a pas de projet du genre», nous dit Mme Linda Bouchard, responsable des relations de presse après avoir consulté les gens du laboratoire de la société d'État.

C'est que le vin nature, ne contient pas par définition beaucoup de préservatif, de soufre, dit aussi sulfite. Alors, il doit se conserver et se transporter à des températures inférieures à 14 °C.

À la SAQ, on dit ne pas percevoir de mouvement en faveur du vin nature. Il n’y aurait pas de demandes en ce sens. Les consommateurs d'ici ne sont peut-être pas encore rendus là.

Pour en connaître plus sur les vins nature, voici quelques liens :