La pompe à air, est-ce utile?

On m'a demandé souvent ces derniers jours si ces pompes étaient utiles et efficaces. Ce sont de petits instruments qui permettent de retirer l'air des bouteilles de vin déjà entamées afin de les préserver. La réponse est assez simple: ce sont des gadgets nuisibles.

Je ne suggère pas d'utiliser ces gadgets que je considère comme étant innéficaces et même qui endommage le vin. Ils sont nuisibles parce qu'ils nous empêchent de bien goûter les vins.

En général, les vins que nous achetons sont souvent trop jeunes et pas vraiment prêts à boire. Nous devrions les conserver de quelques mois à quelques années en cave afin de les laisser mûrir. De plus, les producteurs-exportateurs ajoutent une bonne quantité d'anhydride sulfureux et autres produits gazeux qui permettent de les protéger d'une trop rapide oxydation.

Donc, pour bien apprécier une bouteille de vin jeune, nous devrions la passer vigoureusement en carafe afin de l'oxyder un peu, de la dégager des gaz protecteurs et de révéler ses aromes.

Toutefois, si on ne peut pas procéder ainsi si on ne prévoit pas boire toute la bouteille.

Faites l'expérience suivante : ouvrez une bouteille de vin, n'en buvez que le quart ou le tiers, boucher la et placez la bouteille au réfrigérateur. Le lendemain et surtout le surlendemain, le vin sera encore meilleur. Il aura mûri un peu, ses défauts tendront à s'estomper, ses arômes seront plus développés.

J'ai remarqué que la plupart des vins s'améliorent énormément après une bonne période d'oxydation en milieu froid. Les bouteilles de vin blanc rebouchées se conservent facilement trois jours au réfrigérateur, les rouges jusqu'à cinq jours. Les vins d'aujourd'hui sont le produit de raisins très mûres et sont protégés par un volume d'alcool qui dépasse souvent les 12 ° d'alcool.

Donc, n'ayez pas peur de laisser votre bouteille entamée quelques jours au réfrigérateur. Le produit sera souvent encore meilleur. Sinon, si vous prévoyez tout boire, passez la en carafe.