Morgon 2009, Marcel Lapierre

En septembre dernier, la SAQ a mis en vente un Morgon Lapierre 2009 (léger soufre ajouté), 1800 bouteilles qui se sont vendues en quelques heures. Voici maintenant, la version sans soufre, en importation privée.

Dans son billet d'aujourd'hui, Hervé Bizeul, nous propose comme résolution de l'année de relire Jules Chauvet. «On devrait tous avoir lu Jules Chauvet.» «Parce que Jules, il a mis le doigt sur tellement de choses, qui, aujourd'hui, sont à la mode...» Jules Chauvet parlait, entre autres, de la tension dans le vin.

Eh bien justement, de la tension, c'est ce que j'ai perçu dans ce Morgon du défunt Marcel Lapierre.
Le fin est frais, fin, souple, d'une grande délicatesse, finement ciselé, bien tendu.
Du gamay pur et tendre. Macération semi-carbonique, pourtant, il ne sent pas le beaujolais.
Il a de belles saveurs de violette et de fruits légèrement acidulés.

Un vin naturel : «Quand on veut dire un vin naturel, c'est par opposition à industriel, technique, formaté», disait Marcel Lapierre (voir vidéo).

C'est un vin qu'on dit sans soufre. Donc à conserver au frais (1 à 5 ans) à moins de 14 °C. À consommer frais aussi. Selon les bouteilles et la température, on peut percevoir un léger perlant, il faut alors l'aérer un peu. Le goulot est recouvert de cire. Passez tout simplement le tirebouchon au travers de la cire pour retirer le bouchon.

En importation privée auprès de l'agence Rézin. no 11392863
La version contenant du soufre reviendra sur les tablettes d'ici deux semaines à 26,80 $ (3000 bouteilles) sous le no de code 11305344.

3.5 étoiles
Prix: 
27,55 $
Année: 
2009