Lafite, Pétrus, Cheval Blanc battus par un simple bordeaux supérieur

Des grands crus de bordeaux battus par un petit bordeaux, des vins de Bordeaux battu par des vins chinois, décidément c'est une bien mauvaise journée pour des producteurs et amateurs de bordeaux.

Un petit bordeaux, le Balthus 2007 à 55  €, bat aisément les Pétrus (1950 €), Cheval Blanc (540 €) et Lafite (900 €) du même millésime.
 
Ce Balthus 2007 (Château Reignac) est déclaré meilleur que les Lafite 2003, 2006 et 2005 (ce dernier à 1450 €) ainsi que les Pétrus 2004, 2006 et Cheval Blanc de plusieurs millésimes.
 
En fait, il arrive troisième sur 24 dans une dégustation à l'aveugle avec ces premiers crus souvent 20 fois plus cher, dont ce Pétrus 2008 qui malgré ses 3200 € se classe loin derrière en 18e position.
 
Encore une fois, une dégustation du Grand Jury Européen remet en question plusieurs préjugés. 
 
Les vins dits Grands vins ne sont pas nécessairement meilleurs que les petits vins. Est-ce que tout est dans l'étiquette?
En 2007, une dégustation du GJE avait désigné le Château Reignac comme le 5e des 60 meilleurs vins du monde.
 
Dans cette dégustation à l'aveugle de grands spécialistes, tels Bernard Burtschy et Michel Bettane, aucun dégustateur n'a mentionné, donc ni décelé, la présence de grands crus parmi ces vins. La moyenne des notes du meilleur millésime, le 2005, est de 89. Donc, bien loin des 95-100 des Parker, Wine Spectator et autres centpointistes.
 
On se pose plusieurs questions devant ces résultats:
Pourquoi payer si cher pour des vins qui ne sont pas meilleurs?
Sommes-nous les dindons de la farce?
Grand cru signifie-t-il attrape nigaud?
 
Que valent aussi ces résultats, qui ne sont que la moyenne des notes sûrement très différentes de personnes de goûts différents?
Est-ce que la moyenne, en plus de révéler une vérité, ne cache pas aussi des vérités?
 
Est-ce que le hasard n'aurait pas donné un résultat semblable?
 
La force de l'étiquette est puissante comme l'écrit François Mauss, l'organisateur de ce grand tasting «Et d'accord aussi pour dire que personne n'ira échanger une bouteille de Petrus pour une bouteille de Balthus : ce qui est dans la nature des choses.»
 
RANG VINS MILL PRIX TTC AOC ORDRE SERV 
1 Lafite 2004     950 € Pauillac, CC 1 20
2 Petrus 2005   4500 € Pomerol 16
3 Balthus 2007     55 € Bordeaux supérieur 8
3 Lafite 2006    1050 € Pauillac, CC 1 11
5 Lafite 2005    1450 € Pauillac, CC 1 13
5 Cheval Blanc 2005 950 € Saint-émilion PGCCA 15
7 Balthus 2006      55 € Bordeaux supérieur 10
8 Petrus 2004    1950 € Pomerol 18
9 Cheval Blanc 2004 450 € Saint-émilion PGCCA 17
9 Lafite 2003     1700 € Pauillac, CC 1 22
11 Petrus 2006  1900 € Pomerol 12
12 Lafite 2008   1750 € Pauillac, CC 1 1
13 Balthus 2004    55 € Bordeaux supérieur 19
14 Cheval Blanc 2006 700 € Saint-émilion PGCCA 9
15 Balthus 2005    55 € Bordeaux supérieur 14
16 Balthus 2003    55 € Bordeaux supérieur 23
16 Petrus 2003   2450 € Pomerol 24
18 Petrus 2008   3200 € Pomerol 3
19 Balthus 2008     55 € Bordeaux supérieur 4
19 Petrus 2007   1950 € Pomerol 5
19 Cheval Blanc 2007 540 € Saint-émilion PGCCA 6
22 Cheval Blanc 2003 500 € Saint-émilion PGCCA 21
23 Lafite 2007      900 € Pauillac, CC 1 7
24 Cheval Blanc 2008 650 € Saint-émilion PGCCA 2
 
Voir les résultats et les commentaires sur le blogue du Grand Jury Européen.