La SAQ dit avoir payé Suckling pour des vidéos pas pour des notations

La Société des Alcools du Québec réagit finalement à la controverse concernant le financement des activités du critique de vin James Suckling au Québec.

Le quotidien La Presse rapportait mardi que «selon les documents obtenus par La Presse en vertu de la loi d'accès à l'information, l'ancien collaborateur du magazine Wine Spectator a reçu 18 000$ de la SAQ depuis novembre 2010 pour "la dégustation et la notation de produits, la production, la création et l'animation de capsules vidéos".

De plus, la SAQ a acheté pour 5950 $ d'abonnements au blogue de M. Suckling.

Constantant que de la SAQ n'avait pas encore réagit nous avons demandé aux responsables des relations avec les médias de nous donner une explication.

La directrice Affaires publiques de la Société des alcools du Québec, Mme Isabelle Merizzi, nous a rappelé pour nous dire que la SAQ n'a jamais menti. M. James Suckling a été effectivement payé 18 000 $, mais pas pour faire des critiques de vins, mais plutôt pour participer à des vidéos.

Dans un document intitulé Mise au point de la SAQ, elle nous dit qu'il était prévu que «James Suckling ne serait pas rémunéré pour la dégustation et la notation de produits.» Mais ajoute que «James Suckling a été rémunéré 18 000 $ pour la production, la création et l’animation de ces capsules en novembre 2011».

Les trois vidéos sont sur le site de la SAQ ainsi que les 31 vins notés par M. Suckling.

Dans la première vidéo, M. Suckling parle de lui, de son blogue et de Montréal; dans les deux autres, il déguste et note 6 vins qui font partie des 31 vins.  (Les vidéos sont visibles ici.)