Stadt Krems, Grüner Veltliner 2013

L'équilibre est un élément très important dans le vin. Pour les vins blancs, il faut qu'il y ait un certain équilibre entre l'acidité, le fruité et le sucré. Ici, il y a désiquilibre total. L'acidité est très vive, très marqué. Il n'y a pas suffisament de substance fruité pour l'équilibré. C'est vert comme une pomme pas mûre. Ça devient donc tranchant et ça fait faire une bone grimace.
Il pourrait toutefois être adouci avec un fromage bien gras.
Dans 50 magasins.

0.5 étoiles
Prix: 
15,20 $

Aperol

Aperol, un produit intéressant, très populaire dans la région de Venise en Italie, où on le nomme aperol pritz.
C'est un apéritif amer et sucré très désaltérant, faible en alcool 11 %.
De plus, il coupe la faim. Donc, on mange moins.

Je le sers 1/3 aperol avec 2/3 tonic water,
D'autres le servent 1/3 aperol, 1/3 vin blanc 1/3 club soda ou eau gazeuse.
La recette en Vénétie est 1/3 aperol, 1/3 prosecco et 1/3 club soda. Sur la contre-étiquette du produit, on suggère 3 prosecco, 2 aperol et a trait de soda.

Aperol a été créé en 1919. Il est produit par la firme Campari.

En ligne et dans 183 magasins.
Il n'en reste que 10 bouteilles dans tout l'Outaouais.

Habituellement 22,45 $, il est réduit à 19,75 $ jusqu'au 27 juillet.

Pourquoi percevons-nous les sensations en bouche si différemment?

La réponse: la salive!
Au mois de mai, je faisais une présentation sur les vins du cépage malbec, avec 11 vins à l'appui. Pour l'un des vins, un des participants dit qu'il est très acide et très tannique; un autre s'étonna et affirma que le vin est parfaitement équilibré; puis un troisième se déclara totalement en désaccord affirmant que ce vin est bien mou!

Pourquoi il y a-t-il une si grande différence de perception gustative des tanins et de l'acidité d'une personne a l'autre!
La réponse: la salive.

L'acidité
Nous ne percevons pas l'acidité directement sur la langue, car l'acidité est diluée par la salive. Donc, ce que nous sentons sur la langue, c'est le mélange acide-salive.

Il faut aussi savoir que la production salivaire varie de 1 à 15 selon les individus.
«Le flux salivaire varie d'environ 0,1-0,2 à 1,2-1,5 millilitre par minute.» (Jacques Blouin: Le dictionnaire du vin et de la vigne (Dunod). À l'article Saveurs).

Prenons donc un vin assez vif avec un taux d'acidité de 6 g/l et un pH de 3,3.
Puis deux individus: Gertrude et Gaspard.
Gertrude produit 1 millilitre de salive pendant que Gaspard en produit 15. Lorsque Gertrude va recevoir ce vin, elle va dire que c'est de l'acide à batterie; alors que Gaspard va le trouver mou.

Mais ici Gertrude et Gaspard sont des cas extrêmes; fort heureusement peu nombreux.
En statistique, il y a une forme que l'on rencontre souvent, c'est celle de la cloche.
Sur la verticale, on a la population; sur l'horizontale, la production salivaire: de 1 à 15.

On voit ainsi que ceux qui produisent peu de salive à gauche ainsi que ceux qui en produisent beaucoup à droite sont peu nombreux. La majorité de la population se retrouve au centre, au haut de la cloche où les écarts sont moins grands. Mais tout de même de 6 à 9. Donc un écart de 50 %. Ce qui explique en partie les écarts d'appréciation de l'acidité d'un produit.

Tanins
Maintenant, comment expliquer les différences de sensation tannique d'une personne à l'autre?
La salive encore. Oui, la salive agit comme tampon entre le liquide tannique et la langue, les gencives et le palais.

Qu'est-ce qui confère le caractère lubrifiant de la salive? Les protéines. Que font les tanins lorsqu'ils arrivent en contact avec les protéines? Ils les érodent, leur faisant perdre leurs propriétés salivaires.

Alors, imaginons Gertrude avec sa petite quantité de salive, donc de protéines. Elle aura l'impression d'avoir une boule de papier sablé dans la bouche. Pendant ce temps Gaspard dira que ça commence à être intéressant!

Il y a bien sur aussi d'autres facteurs qui peuvent modifier nos facultés gustatives: tels la nourriture qu'on a absorbée, le temps écoulé depuis le dernier repas, le dentifrice, les médicaments, la fatigue, les stimulations, les émotions, notre état physiologique, nos expériences... Une odeur peut nous faire saliver, la vue d'une belle étiquette, un bruit, le pop d'un bouchon, une pensée réjouissante... La crainte, la peur ou le stress fait le contraire.

Donc, pour une même personne, la production salivaire peut varier d'un moment à l'autre faisant ainsi apparaître un vin tannique; alors qu'il était souple l'instant d'avant ou l'inverse.

En moyenne, au repos la production salivaire est l'équivalent de 100 ml/jour, si nous sommes stimulés c'est 10 fois plus. La production moyenne est de 1,5 litre par jour.

Ainsi, il ne faut pas s'étonner de voir des différences énormes de description d'un vin d'une personne à l'autre. Nous sommes bien différents, uniques même.

Sujets connexes:

Arrivages Signature

Des vins qui seront disponibles jeudi pour livraison gratuite aux magasins Signature:

Cos d'Estournel 2010    490 $
Krug Clos du Mesnil      1016 $
Château La Croix de Gay, Pomerol       50 $
Château La Dominique   Saint-Emilion   78 $
Chambolle-Musigny 2011  Anne Gros    80 $

Angove Long Row Shiraz 2012

Opaque, ample, costaud, très fruité, beaucoup d'extraction.
Très expressif. Il nous en met plein la bouche!
Dans 16 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
16,55 $

Osoyoos Le Grand Vin 2009

Rond, ample, velouté, granulé, belle texture assez souple.
Peu acide et facile à boire.
N'a pas la texture tannique des millésimes précédents.
Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 163 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
44,75 $

Pétales d'Osoyoos 2011

Note de fruits noirs sur un fond végétal.
Belles saveurs fruitées, note boisée et végétale en bouche.
Séveux. 
Merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc et malbec.
Alc. 13,8 %.
En ligne et dans 237 magasins.
2 étoiles
Prix: 
27,70 $

Le Cèdre 2007

Une belle présence en bouche, des tanins agréables. Un fruité ample. D'un bel équilibre.
100% Malbec,
22 mois 80 % en fûts neufs et 20% en fûts d’un an. Ni collé, ni filtré.
Pour quelques années de cave.
Producteur Verhaeghe.
Le 2008 est 48,50 $

3.5 étoiles
Prix: 
45,75 $

Château Du Cèdre GC 2005

Discret et floral. De beaux tanins, saveurs épicées. Très agréable. Long. D'une belle maturité.
100% Malbec. 24 mois en fûts neufs. Bio depuis 2012. Producteur Pascal Verhaeghe.
Dans 37 magasins.

3 étoiles
Prix: 
98,00 $

Catena Zapata, Nicasia Vineyard Malbec 2008

Une masse de fruit sur une note végétale. Déception.
100 % malbec, 18 mois en barrique neuves française. pH 3,5, Mendoza, altitude 3593 pieds.
Dans 13 magasins.
1 étoile
Prix: 
80,25 $

Vins québécois dans les épiceries: loin de la coupe aux lèvres

Plusieurs nouvelles ont retenu notre attention dans l'actualité vinicole du Québec cette semaine.
 
Premièrement, on nous annonce que les vins québécois seront finalement dans les épiceries avant la fin de l'année.
 
Le ministre de l'Agriculture du Québec, cité par le Journal du Québec prédit que «les Québécois pourront se procurer des bières artisanales, vins et alcools distillés de producteurs québécois dans les dépanneurs, les épiceries et chez les producteurs, en plus de la SAQ, avant la fin de 2014.»
 
D'un autre côté, la SAQ se vante d'avoir fait augmenter de 40 % la vente de vins québécois dans ses magasins. 40 % de quoi? 40 % de peu. C'est en fait 41 000 bouteilles. Donc un peu plus de 10 % des 400 000 bouteilles que la SAQ égare chaque année. Et c'est peu comparé aux ventes d'un seul vin Le Ménage à Trois qui fait 1,7 million de bouteilles.
 
La SAQ forcée par le gouvernement Marois a finalement fait une bonne place aux vins du Québec sur ses étagères. La SAQ paie la bouteille 5 $, après marge de 135 % soit 7 $ de la SAQ plus les taxes, le vin est vendu 15 $ aux consommateurs. Puis le gouvernement retourne 4,70 $ aux vignerons pour chacune de leurs bouteilles vendues 5 $ à la SAQ. 
 
Les vignerons du Québec reçoivent ainsi près de 10 $ la bouteille. C'est le double de ce qu'on paie aux producteurs de 75 % des bouteilles vendus à la SAQ, soit les vins courants et plus du double de ce qui est payé aux producteurs qui vendent leurs vins en vrac pour les épiceries.
 
Après avoir fait tant d'effort, est-ce que la SAQ laissera partir les vins québécois au profit des épiceries ou est-ce qu'elle acceptera de partager ce marché avec les dépanneurs?
 
Le ministre tutélaire de la SAQ, le ministre des Finances Carlos Leitão n'a pas encore confirmé ou infirmé les propos de son collègue à l'agriculture.
 
Il est fort à parier que la force d'inertie des dirigeants du monopole SAQ ne voudra pas de ce mouvement en faveur des épiciers.
 
Pendant ce temps, au niveau fédéral, on nous annonce que les négociations pour la libéralisation du commerce interprovincial reprendront à l'automne.
 
Le ministre fédéral de l'Industrie James Moore dit que la venue d'un gouvernement fédéraliste à Québec est «le dernier morceau du casse-tête qui manquait pour relancer les négociations entre Ottawa et les provinces pour éliminer les entraves au commerce intérieur.»
 
Le gouvernement fédéral avait tenté il y a deux ans avec la loi C-311 de lever les barrières du commerce du vin au Canada, mais toutes les provinces sauf le Manitoba ont aussitôt imposé des restrictions.
 
On peut se demander maintenant, si les épiciers et dépanneurs du Québec pourront bientôt aussi vendre du vin canadien avec le vin québécois?
 
Les demandes de libéralisations sont fortes, justifiées et constantes, mais la force d'inertie face à tout changement est aussi très forte au pays.

Bacchus 2012

Le vin de la semaine!   

On trouve de plus en plus de très bons vins bio à moins de 20 $.
Ils nous proviennent surtout d'Espagne et d'Italie, régions sudistes qui peuvent produire de bons vins à bon prix sans utiliser de produits chimiques.
Ce Bacchus 2012 est d'un joli fruité bien aromatique. Après aération, il dégage des arômes de fruits noirs et rouge bien attirants. La bouche est assez ferme et ronde. Les tanins sont bien enveloppés par un fruité assez abondant. Facile et très plaisant à boire.
Digeste.
Servir frais à 14 degrés.
Cépage montepulciano. Pas de bois.
Appellation Montepulciano d'Abruzzo. Région des Abruzzes Fournisseur : Enoteca Internationale de Rham.
Alc. 12,5 %.
Dans les produits courants, en ligne et dans 67 magasins.

3 étoiles
Prix: 
16,30 $

LE VIN BIO EST MEILLEUR

Est-ce que le vin bio est meilleur?
Aujourd'hui, je réponds oui. 
En général, le vin bio est meilleur que le vin en agriculture chimique.
 
Constatation surprenante !
Lors du dernier Millésime en Languedoc, cinq jours de dégustations, où l'on est en contact avec plus de mille vins, j'ai fait une expérience.
 
Il y a tellement de vin, plus de 200 offerts devant nous chaque matin, sans compter les vins aux diners, dans la nature en après-midi, au souper et en soirée. 
 
Alors, comment se faire un plan de match? Les vins sont groupés par couleurs, puis par appellations et par millésimes. Je commence par les rouges. Puis par certaines appellations. Mais là encore, ça fait beaucoup de vin. Je ne peux pas tout goûter. 
 
Je choisis donc de déguster surtout les vins bio. Mais comment les identifier, les retrouver dans cette masse de vins?
 
Il y avait un grand connaisseur dans la place: Pascal Patron, enseignant à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ) auteur de deux guides de vins bio.
 
Alors, dès 9 h 30 chaque matin, nous nous lançons dans la dégustation de vins bio. Toutefois, de temps en temps, j'ai dérogé, j'ai dégusté aussi des vins non bio, soit au hasard, soit de producteurs que je connais ou de vignerons réputés. Mais rares furent les vins non bio qui étaient aussi bons que les bio! Ce qui m'a beaucoup étonné!
 
Ainsi, lors de ces cinq jours de dégustation de vins du Languedoc, la proportion de bons et surtout de très bons vins bio était beaucoup plus grande que celle des vins non bio.
 
Donc, je suis porté à en déduire qu'en général les vins bio, du moins ceux du Languedoc, sont bien meilleurs que les vins non bio.

 

 
Des vins bio  vinquebec.com/bio
Il y a 243 vins affichés bio sur le site saq.com.
 

Montirius, Vacqueyras, Le Village 2012

Quel beau vin!
De la soie en bouche!
Un vin du Rhône au fruité fin, très légèrement épicé, aux tanins élégants et bien enrobés par ce fruit délicieux.
Ça coule en bouche.
Il se laisse boire comme on dit.
D'un équilibre parfait.
80 % grenache et 20 % syrah. Vendanges manuelles. Rendement 30 hl/ha.
100 % non boisé.
Pour quelques années de cave.

Une production de 20 000 bouteilles.
En ligne et dans 122 magasins.

  Voir aussi les commentaires sur le Gigondas Terre des Ainées 2007.

3.5 étoiles
Prix: 
21,55 $

Domaine d'Aupilhac, Montpeyroux 2011

Un vin magnifique!
Un bouquet invitant de fruits noirs sur une note rappelant le cuir, certains diront même un peu l'écurie. Une écurie du Vermont, bien propre!
La bouche est souple, ample, tout en finesse et élégante.
Les tanins sont fins. Le vin est assez tendu.
Il laisse une belle bouche.
Tout est en équilibre.
Un vin digeste de belle qualité.
Un assemblage de mourvèdre, de carignan et de syrah, avec un peu de grenache et de cinsault.
Il pourrait faire quelques années de cave.
Un beau vin de Sylvain Fadat.
Alc. 14 %.
En ligne et dans 38 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
22,70 $
Syndiquer le contenu