LES SÉNATEURS DE LA SAQ

ÉDITORIAL    

Les employés de la SAQ donnent un rabais de 40 % aux employés de la SAQ!

Lorqu'un employé de la SAQ ou un retraité se présente à la caisse d'un magasin de la SAQ son collègue lui accorde une réduction de 40 % sur ses achats.

C'est un sujet délicat que celui des rabais dans les entreprises d'État.
En effet, lorsqu'un concessionnaire automobile (ou autre commerçant) donne un rabais à ses employés, c'est son argent, pas le nôtre.

Toutefois, lorsqu'un fonctionnaire, un employé de l'État ou d'une société d'État, donne un rabais à un de ses collègues, là c'est plus délicat. Car ce n'est pas son argent qu'il donne, mais celui de l'ensemble des contribuables, des citoyens du Québec. De l'argent qu'il donne au seul membre de son groupe.

Regardons les faits
Lorsqu'un employé ou un retraité de la SAQ se présente à la caisse de la SAQ avec une bouteille de vin de 16,80 $, son collègue caissier lui donne un rabais de 6,72 $. C'est l'exemple que donne ce matin le journaliste spécialisé dans les sociétés d'État, Pierre Couture, dans le Journal de Montréal.(1)
Un conseiller en vin a ainsi droit à un rabais maximum de 810 $ par année; pour un gestionnaire c'est 700 $; un caissier 650 $ et 300 $ pour un retraité.

Le Journal de Montréal nous dit que «la Société des alcools du Québec (SAQ) a offert l’an dernier 4 millions $ de rabais à ses employés lors de l’achat de bouteilles de vin et de spiritueux.» 8300 employés et retraités auraient bénéficié de ce rabais.

Donc, c'est 4 millions de dollars de dollars de moins dans les coffres de l'État? Vraiment? Pas tout à fait? Vous verrez.

La raison invoquée pour justifier ce 40 %
Le porte-parole de la SAQ, Renaud Dugas, cité par le journal dit que «le programme d’escompte est un avantage social (sic) dont le but est de favoriser la découverte et l’approfondissement des connaissances des produits par nos employés».

La découverte et l'approfondissement des connaissances des employés et des retraités!
Quatre millions de dollars pour découvrir! Donc un programme de formation, de perfectionnement. Est-ce qu'il n'y aurait pas un moyen plus efficace de dépenser ces 4 millions en perfectionnement?

Combien de fois demandons-nous à un employé de la SAQ de nous dire ce que goûte ce vin, pour nous faire répondre qu'il n'y a jamais goûté.
La SAQ veut faire la promotion des rosés ou des rouges de BBQ, les employés utilisent leur 40 % pour acheter du rhum!
Prenons l'exemple de nos voisins, les Ontariens de la LCBO. Chaque mois, tous les conseillers des succursales d'Ottawa sont réunissent dans une salle de dégustation en présence des nouveaux vins du mois. Munis d'un verre et d'un crachoir, ils ont toute la journée pour déguster et prendre des notes. Ça, c'est de «la découverte et de l'approfondissement».

Alors, suggestions aux patrons de la SAQ
Dépensez ces 4 millions de dollars sur des séances de dégustation des nouveaux produits.

Sinon, tout au moins, ciblez les dépenses en disant «la semaine prochaine, on pousse les rosés, alors vous avez 40 % de rabais sur l'achat des rosés. La semaine suivante, ce sera les rouges de BBQ, et ainsi de suite. Ils auront ainsi vraiment approfondi leurs connaissances pour informer le client sur les nouveaux produits.

Qui paie les 4 millions? Vous
Actuellement, ce rabais à tout va, c'est 4 millions de dollars de moins par année pour l'État. Au cours des deux dernières années, la direction de la SAQ n'a pas atteint ses objectifs de revenus exigés par le ministre des Finances qui a dû, pour compenser le manque à gagner, imposer alors à deux reprises des taxes spécifiques sur les bouteilles de vin et de spiritueux. On en est rendu à 1,05 $ de taxes dites spécifiques par bouteille de vin.(2)

Sénateurs de la SAQ
On a l'impression qu'il y a de plus de gens qui se servent allègrement dans les caisses publiques. On a vu l'exemple de la lieutenante-gouverneure, puis des sénateurs. Ces gens invoquent toute sorte de raisons pour justifier leur générosité envers eux-mêmes.  Pendant ce temps, le gouvernement nous serine les oreilles avec ses programmes d'austérité qu'il nomme «rigueur budgétaire».  La générosité c'est une qualité, toutefois la générosité avec l'argent du public par et pour un groupe d'employés de l'État c'est autre chose. Ce n'est certainement pas de la rigueur budgétaire.

N'y a-t-il pas là dans ce système de prime facile de 40 % à la SAQ un problème d'éthique? On dit que le conseil d'administration a accepté ce programme. Qui alors se préoccupe de l'étique à ce conseil d'administration?
On est bien généreux avec votre argent!
_______
(1) Des millions de dollars de rabais pour les employés de la SAQ, Pierre Couture
(2) Le prix d'une bouteille de vin au Québec

Domaine Olivier Pithon, Cuvée Lais 2012

Le vin de la semaine !

Un très beau vin du Roussillon fait par Olivier Pithon.
Il s'ouvre sur de très beaux arômes, d'épices, de cerise et de garrigue.
C'est ample, charnu, bien étoffé sur des tanins assez fermes.
La texture est d'un beau granulé.
Un vin de caractère vraiment très agréable.
La finale est longue sur des saveurs qui rappellent les framboises.
Cépages: grenache 40 %, carignan 40 % et mourvèdre.
Vendanges à la main. Élevage en cuve béton. Rendement 30 hl/ha.
Une production de 20 000 bouteilles.
Sucre: 3,2 g/l. Alc. 13,6 %.
En ligne et dans 77 magasins.
Olivier Pithon est le frère du célèbre Jo Pithon d'Anjou. Olivier s'est installé à Calce dans le Roussillon en 2001. Il a maintenant 17 hectares en culture biologique et biodynamique.

4 étoiles
Prix: 
26,20 $

Henschke Henry's Seven 2013

Des arômes de fruits et de bois dans ce vin de la région de Barossa.
La bouche est ample, charnue et très fruitée. Les tanins sont totalement enveloppés par ce fruité gras.
Sec et facile à boire. Servir frais.
Finale chaleureuse assez longue sur les fruits avec des notes de bois et d'eucalyptus.
Capsule à vis.
Shiraz 60 %, grenache 26 %, mataro et viognier 7 % chacun.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,7 g/l selon la SAQ, mais 6 g/l selon la LCBO.
En ligne et dans 33 magasins.

3 étoiles
Prix: 
47,50 $ à la SAQ | 42,95 $ à la LCBO

San Felice, Chianti Classico 2012

De belles saveurs de fruits noirs. Une bouche tendre, ronde, aux saveurs de prune sur des tanins fins. Peu acide, de facture moderne. Facile à boire. Bien équilibré.
Servir frais à 14-16 degrés.
Sucre: 2,5 g/l. Alc. 12,5 %.
Dans 159 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,85 $

Brunello di Montalcino, Banfi 2010

Velouté — Un seul mot suffirait à le décrire.
Bon, si vous voulez en savoir plus. Des arômes de fruits noirs et de champignon. Les mêmes saveurs reviennent en bouche sur des tanins bien faits. Un vin raffiné, coulant, de belle texture veloutée au grain très fin. Facile à boire.
Alc. 14 %. Sucre: 3,9 g/l.
En ligne et dans 114 magasins.

3 étoiles
Prix: 
60,00 $

Daumen, Côtes du Rhône 2012

Le nez est discret, mais la bouche est ample, ferme et tout d'une pièce.
Pas très expressif (pour le moment), mais bien fait.
La finale est longue et chaleureuse.
C'est bien jeune.
À mettre en cave et voir ce que cela donnera au bout de 3 ans.
Grenache, syrah et mourvèdre.
Alc. 14 %. Sucre 2,1 g/l.
En ligne et dans 73 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,00 $

Lirac blanc Mont-Redon 2013

Un vin blanc du Rhône ample, équilibré, frais, aux belles saveurs qui rappellent la pêche.
La finale est agréable. Elle laisse une belle bouche.
Encore meilleur le surlendemain.
Digeste.
Cépages: clairette, grenache blanc, roussane et viognier.
Sucre: 1,5 g/l. Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 65 magasins.
Les commentaires sur d'autres vins de Mont-Redon.
3 étoiles
Prix: 
23,55 $

Chablis Premier Cru Montmains, Domaine des Malandes, Vieilles Vignes 2013

Il y a plus de 80 vins de Chablis à la SAQ. En général, c'est bon. La qualité y est plus régulière qu'en Bourgogne.
Celui-ci est très aromatique.
Il a une belle bouche ample sur un fruité juteux. C'est d'une belle rondeur.
Il devient plus expressif en se réchauffant.
Une finale sur la pêche et la poire.
Succulent chardonnay.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,7 g/l.
En ligne et dans 36 magasins.
 

3.5 étoiles
Prix: 
37,00 $

Domaine Papagiannakos, Savatiano 2013

Le cépage savatiano est l'un des cépages les plus cultivés en Grèce.
C'est un cépage ancien, utilisé pour faire les retsinas et les vins en vrac.
Toutefois depuis quelques années, des producteurs ont réussi à faire du vin de bon niveau avec le savatiano.
C'est le cas ici au domaine Papagiannakos.
Le vin est léger, floral, fin, bien sec, tendre, désaltérant et pas compliqué à boire.
Idéla à l'apéritif, avec les poissons et fruits de mer ainsi qu'avec les pâtes, les riz et le fromage.
Bouchon de plastique.
Alc. 12,5 %. Sucre: 1,5 g/l.
Le 2014 (non dégusté) vient d'arriver et devrait aussi se trouver sur les rayons.
Dans 43 magasins.
Plus d'informations sur le savatiano.

2.5 étoiles
Prix: 
17,00 $

Imperial Rioja, Gran Riserva 2007

Très beau nez de boisé espagnol, floral.
Un vin riche, intense, ferme, juteux, vif, plein et ample.
Longue finale juteuse.
Du très bon vin!
Pour quelques années de cave.
Tempranillo et graciano. Alc. 13,5 %. Sucre 1,9 g/l.
Dans 18 magasins.

4 étoiles
Prix: 
49,25 $

Alpha Estate

Alpha est une maison grecque qui fait des vins de facture moderne.
Celui-ci est un assemblage de syrah et de xynomavro.
Le vin est plutôt foncé. Il a des arômes de fruits noirs sucrés sur une note de caramel.
La bouche est ronde et ample. Les tanins sont souples.
La finale sur les fruits chauds est assez longue.
Alc. 14 %. Sucre; 2,7 g/l.
Dans 14 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,85 $

La Moussière, Alphonse Mellot 2014

Il est bien herbacé cette année!
Du sauvignon aux saveurs bien herbacées. Les saveurs de poivron vert sont très prégnantes. Il faut aimer le genre. C'est vert, c'est bien vif. Style Nouvelle-Zélande.
Par contre, c'est délicieux avec un fromage de chèvre.
Sucre: 2,7 g/. Alc. 13 %.
En ligne et dans 102 magasins.

Les commentaires sur les millésimes précédents.

2 étoiles
Prix: 
28,90 $

Arrivages — Juin 2015

Vers le 30 juin
Lolita Podere Castorani Colline Pescaresi i.g.t. (Bio) 2012 10859599 16,25$
Syrah Domaine de Petit Roubié vin de pays de l'Hérault (Bio) 2013 11703502 16,55$
Chablis Vieilles Vignes de Sainte-Clair Jean-Marc Brocard (Bio) 2013 11589658 25,25$
Hirsch Zöbing Riesling Kamptal (Bio) 2013 sec 12196979 27,15$
Pieropan La Rocca Soave Classico 2013 897066 34$

Vers le 23 juin
Pinotage/Shiraz Winds of Change Western Cape (Bio) 2014 Sec 10678333 16,20$
Château Cluzeau Bergerac sec (Bio) 2012 Sec 12115438 17,15$
Montipagano Montepulciano d'Abruzzo Umani Ronchi (Bio) 2013 10985755 17,35$
Château Grand Launay Sauvignon gris Côtes de Bourg (Bio) 2013 sec 10388504 19,60$
Verdejo Shaya Rueda 2013 11377014 21,05$
  Le 2013 était délicieux.
Marc Brédif Riche Vouvray 2012 Demi-doux 10254661 21,15$
Domaine Anne Gros et Jean-Paul Tollot La 50/50 Languedoc rouge 2012 12132297 24,25$
Eric Louis Sancerre 2014 10689729 25,00$
La Moynerie Pouilly-Fumé 2013 962340 25,75$
Blanc Les Boucauds Domaine Claude Riffault Sancerre 2013 12577632 28,40$
Domaine de l'Olivette Bandol 2009 rouge 10884567 26,95$
Riesling Rosacker Grand Cru Kuhlmann-Platz 2013 Sec 642553 27,25$
Marcel Cabelier vin jaune Château-Chalon 2008 Sec 10884778 47,75$

25 juin
Pétales d'Osoyoos Okanagan Valley VQA Colombie Britanique 2011 11166495 27,95$

Vers le 16 juin
Punsel, Barnera d'Alba (bio) 2013 22,90$
Cep by Cep, Thierry Germain Saumur-Champigny 2014 19,90$
Château Lagrezette, Cahors 2009 28,50$
Pinot blanc Alois Lageder 2013  21$

L'affaire Carpinteri

La Régie des alcools du Québec contre le vignoble Carpinteri.
Le vignoble de Tony Carpinteri est situé à Saint-Ulric de Matane.

La Régie des alcools du Québec l'a à l'oeil depuis longtemps et y envoie des inspecteurs régulièrement.

La Régie ordonne en juin 2014 la saisie de tout le stock de vin du domaine Carpinteri. Elle révoque aussi son permis. «le 26 juin 2014, M. Stéphane Buist, inspecteur de la Régie, accompagné du sergent enquêteur de la Sûreté du Québec, M. Gérard Fillion, ont procédé à la saisie de l’inventaire des produits fabriqués» sur le domaine. Ils saisissent pour 240 000 $ de vin et matériel.

Les gens de la Régie le soupçonnent d'utiliser de grandes quantités de raisins concentrés achetés ailleurs pour fabriquer ses vins.

M. Carpinteri nie l'accusation, conteste la décision de la Régie des alcools et engage un avocat: Ghislain K. Laflamme, un ancien président-directeur général  de cette Régie de 1980 à 1998.

En décembre 2014, le tribunal administratif entend l'appel de M. Carpinteri contre la Régie.
La régie apporte une preuve de 1286 pages en 4 volumes. Elle fait entendre 4 témoins, dont une oenologue et une experte du laboratoire de la SAQ.

La preuve de la Régie
On a goûté les vins, on a constaté un faible taux de méthanol, on a vu la météo de la région et on a regardé la superficie du domaine Carpinteri et on soupçonne qu'il a utilisé du raisin concentré.

« Les résultats de dégustation à la bouche et analytique font conclure à l’experte (l'oenologue) que la majorité des vins sous étude a été élaborée en utilisant un moût de raisin concentré.»

Puis une chimiste de la SAQ affirme «que les analyses des vins saisis démontrent que ces vins proviennent de concentré. Quant à elle, la thermovinification n’a aucune influence sur le taux de méthanol. Elle ne croit pas que les vins blancs élaborés au Vignoble Carpinteri puissent provenir des cépages qui y sont cultivés.»

M. Carpinteri affirme pour sa part qu'il n'a jamais fait en 11 ans de vins avec des moûts concentrés et que la thermovinification (chauffe des raisins) fait baisser le taux de méthanol.

Il a, par contre, été démontré qu'il n'a pas bien tenu ses registres et que la traçabilité est impossible.

Cinq jours d'audiences
L'audience a duré 5 jours. Je vous épargne les autres détails. La Régie n'a fourni aucune preuve d'achat de raisins concentrés. Aucune facture, contenants ou autres indices matériels.

Le 15 mai 2015, les juges Gilles Reny et François Boutin du Tribubal administratif, section des affaires économiques écrivent que «l’implantation d’un vignoble à Saint-Ulric par M. Carpinteri mérite de l’admiration et le soutien à cet entrepreneur.»

Et ajoutent qu'en «aucun temps, dans toute la preuve administrée, la qualité ou la salubrité des vins n’a été remise en question. Les vins produits au Vignoble Carpinteri sont bons pour la consommation.»

«Le Tribunal ne peut (...) en venir à la conclusion que la requérante a utilisé du concentré dans la fabrication de ses vins.  En effet, le rapport de l’œnologue Barbara Gimenez-Herrero est basé sur deux volets : dégustation et commentaires des analyses chimiques.   La dégustation est une méthode subjective...»

De plus, le tribunal compare la révocation du permis à la peine capitale et ordonne à la Régie de remettre au vigneron ses vins. Il annule la révocation du permis et la remplace par une suspension de 6 mois du 21 septembre 2015 au 10 mars 2016.

La saison de M. Tony Carpinteri et ses employés est donc sauvée. Il annonce de plus qu'il se lancera dans la production de vigne en serre dès septembre.

_______
Voir le jugement
Une visite de Vin Québec au vignoble en 2011 Carpinteri, le vignoble le plus nordique du Québec!
Le site du vignoble Carpinteri
Des nouvelles sur ce dossier via Google Actualités
Site de la Régie des alcools

W William Rouge, Rivière du Chêne 2013

Un vin rouge du Québec de belle qualité.
Il a beaucoup de fruits. C'est ample et même gras. Les tanins sont bien enrobés.
Peu acide (pH 3,9).
Servir frais à 14-15 degrés.
Cépages: maréchal foch 35 %, baco 22 %, marquette 14 % et sainte-croix 12 %.
Sucre: 3 g/l selon le producteur, mais 1,9 g/l de sucre réducteur selon la SAQ.
Alc. 12 %.
Capsule à vis.
En ligne et dans 223 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,95 $

La Clape obtient l'AOC

La Clape vient d'être reconnue comme AOC, appellation contrôlée, par l'INAO, l'institut national de l'origine et de la qualité.

C'est Emmanuel Cazes, du Domaine Cazes en Roussillon, qui est le premier à l'annoncer. Voici son message sur Twitter.

 

Bravo pour les vignerons de La Clape!
La Clape c'est un petit territoire, un massif rocheux, près de la Métiterranée. En fait c'était autrefois une île. Elle est située près de Narbonne dans le département de l'Aude, au sud du Languedoc près du Roussillon.

Climat
«Le massif de La Clape a un climat sec et dur. Soleil et vent y forment un couple généreux qui
baigne et balaye les rochers mis à nu.»

Types de sols
«Ici, coexiste une alternance de sols : tapis de pierres plates aux angles acérés, terres rouges au fer oxydé,
marnes grises ou jaunes, grès rouges ou verts…» (Dossier de presse)

Couleurs et cépages
Les vins de l'AOC La Clape sont blancs ou rouges. Les cépages principaux en rouges sont le grenache, le mourvèdre et la syrah; en blanc c'est le bourboulenc, la clairette, le grenache, la marsanne, le piquepoul, la roussanne et le vermentino.  En cépages complémentaire, il y a le carignan et le cinsault, le maccabeu, le terret et le viognier. Les vins doivent être faits d'au moins deux cépages principaux.

Faits particuliers: «l’utilisation de morceaux de bois est interdite et tout traitement thermique de la vendange faisant intervenir une température supérieure à 40°C est aussi interdit.» (Cahier des charges)

Lors de la semaine de dégustation Terrroirs et Millésimes en Languedoc, j'ai pu déguster, le 19 avril, 17 des 22 vins présentés.

En rouge, mes meilleures notes sont allées aux vins suivants.
L'Épervier 2012, Château Pech Redon 15 €
Rocaille 2013, Domaine du Capitoul
Combe de Sol 2013, Les Domaines Auriol
Marquis Raymond 2013, SCEA de Marmorières
Classique 2012 et Grand Vin 2012 du Château d'Anglès
L'Insulaire 2012, Caveau La Vendémières
Cuvée des Ducs de Fleury 2013, Château Mire l'Étang
Henry Lapierre 2012, Château Rouquette sur Mer.

En blanc
Ici, je dois dire que j'ai été vraiment étonné de la très belle qualité des vins blancs de La Clape.
Je crois qu'il y a beaucoup de potentiel en blanc sur ce massif rocheux.
Cuvée Le Marin 2014, Domaine Sarrat de Goundy 6,50 €
Arpège 2014, Ch. Rouquette sur Mer
Rocaille 2013, Dom. du Capitoul

Ma surprise de la semaine a été un 100 % bourboulenc, brut de cuve, du domaine Pech Redon. Un vin charmeur, complexe, vivace et d'une belle onctuosité.

Mentionnons d'autres domaines réputés: l'Hospitalet et Ch. des Karantes.

Il y a 29 producteurs embouteilleurs sur La Clape et deux caves coopératives. C'est rouge à 80 %.

Au Québec, nous avons quelques vins de La Clape des maisons Pech Redon, L'Hospitalet, des Karantes et d'Anglès. Il nous faudrait absolument des blancs du domaine Sarrat de Goundy.

Une mention particulière en terminant pour le Domaine Pech Redon de M. Christophe Bousquet, qui est aussi le président de l'AOC La Clape. Des vignes en belle santé, en haut du massif, travaillées en bio. Un écosystème magnifique, traité avec respect et grand soin, qui donnent des vins magnifiques. J'en reparlerai.

Donc bravo aux vignerons de La Clape.

_______
Voir
Le site www.la-clape.com
Le cahier des charges https://www.inao.gouv.fr/fichier/PNOCDCLa-Clape.pdf

LCBO, moins chers, mais moins de choix

Moins cher à la LCBO qu'à la SAQ; mais il y a moins de choix 

Trois textes sont publiés en ce début de semaine pour démontrer que les prix des vins sont moins élevés à la LCBO de l'Ontario qu'à la SAQ du Québec.
(Je mets les liens en bas du texte ainsi vous pourrez les consulter plus tard.)

J'habite dans la région d'Ottawa-Gatineau depuis très longtemps. Je sais donc depuis longtemps que les prix des vins sont moins élevés à Ottawa qu'à Gatineau. Toutefois, je ne vais presque plus jamais acheter du vin en Ontario. Pourquoi?

Il y a peu de choix. Du moins le choix y est moins grand qu'à la SAQ et surtout il y est vraiment moins intéressant.

Bien sûr, la SAQ a ses défauts. Sa direction est secrète, hautaine et semble mépriser "le petit peuple"; ses responsables des relations avec les médias sont dysfonctionnels. Cependant, il y a vraisemblablement à la SAQ des gens compétents qui aidés des agences privées de vin font une belle sélection de produits. C'est en général varié et de belle qualité. On pourrait préférer que ce ne soit pas seulement les fonctionnaires qui choisissent les vins que nous auront sur nos tables, mais c'est comme ça pour le moment.

Plus de choix au Québec
Il y a une centaine de vins par arrivage au Québec comme en Ontario. Cependant, il y a deux arrivages par mois en Ontario; alors qu'on Québec, c'est un arrivage par semaine. Donc, c'est 200 vins nouveaux à la LCBO, mais le double (400 vins) au Québec par mois.

À la LCBO ce sont surtout des vins de milieux de gamme. Trop souvent, se sont les mêmes qui reviennent millésime après millisime. Les prix vont surtout de 15 à 25 $. De plus, ils sont en si petites quantité qu'il faut y aller le samedi matin de l'arrivage pour avoir un réel choix. Au Québec, on couvre toute la gamme, des vins d'entrée de gamme, des milieux de gamme et des vins de haut niveau. Les quantités y sont plus grandes. Toutefois, la distribution régionale y est quelquefois déficiente.

C'est certain que si vous vous contentez de simples vins tutti frutti de l'Australie vous trouverez votre plaisir en Ontario. Par contre, si vous êtes un amateur de vin, un découvreur, vous aurez vite fait le tour de la section Vintages de la LCBO et vous rentrerez au Québec.

Un dernier point de comparaison: les marges, les prix
En Ontario, la marge sur les vins est unique, constante et transparente. Au Québec, ils y a plusieurs marges, elles sont secrètes (sauf une) et plus élevée pour les vins de moins de 20 $.

Donc, les vins de moins de 20 $ sont plus chers au Québec et en général ceux de plus de 30 $ y sont moins chers qu'en Ontario. La SAQ taxe plus les pauvres que les riches. Cependant, il y a plus de choix au Québec qu'en Ontario.

Trois textes publiés le 8 juin:
SAQ: Des centaines de produits moins chers en Ontario, Naël Shiab, Métro
SAQ contre LCBO: Éric Duhaime a-t-il raison? Jean-Huges Roy
Étude: les vins (que vous achetez vraiment) sont encore plus chers à la SAQ qu'en Ontario, Mathieur Turbide.

Juvé y Camps, Brut Nature, Gran Reserva, Reserva de la Familia 2010

Je vous ai parlé du 2009 vendredi. En retournant en chercher d'autres bouteilles à la SAQ, je me suis rendu compte que c'est le 2010 qui est sur les rayons; du moins dans la succursale où je suis allé.
Voici donc les commentaires sur ce 2010.
Mais avant, mentionnons ici qu'il y a confusion au sujet de ce vin.
Le site de la SAQ indique deux vins blancs mousseux de cette maison: un reserva à 20.95 $  et un gran reserva à 44 $.
J'ai acheté celui à 20,95 $; toutefois sur l'étiquette c'est inscrit gran reserva!
Il me semble aussi bon que le 2009.

C'est un cava de très belle qualité. Il est savoureux (pomme mûre et pêche) plutôt gras pour un cava. Ses bulles sont fines, non agressives et persistantes. Il est bon froid à 4 degrés et très bon à 8-12 degrés.
La finale est longue et élégante. Il laisse une belle bouche.
Un «brut nature», donc pas de sucre ajouté. Le site de la SAQ indique 4,1 g/l pour le reserva. L'autre vin ne serait pas un «brut nature».
La contre-étiquette indique les cépages macabeo, parellada et xarello. Le site de la SAQ indique qu'il y a du chardonnay dans les deux vins!
Alc. 12 %.
En ligne et dans 78 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,95 $

Un Grès de Montpellier champion à Québec

C'est un gros concours, dit-on! Il s'appelle Sélection mondiales des vins - Canada. Il existe depuis 1983. Il était géré auparavant par la Société des alcools du Québec (SAQ) qui l'a remis à un groupe de Québec dirigé par un ancien président de la Régie des alcools du Québec, M. Ghislain K-Laflamme. Il se tient d'ailleurs dans cette ville depuis 9 ans.

Plus de 70 juges de 26 pays dégustent plus de 2000 vins de 31 pays. Les gagnants reçoivent des médailles; grand or, or et argent.

Ce serait le plus important concours de vin en Amétique du Nord, selon ses organisateurs. Il se tient à Québec et étonnamment presque personne n'en parle!

Les vins soumis au concours ne sont pas disponibles à la SAQ. Toutefois, les gagnants pourraient être admis au répertoire de la société d'État disent les organisateurs.

Voici les lauréats Grand Or de cette année

  • Novi, Languedoc Grès de Montpellier, AOP,2007

    - Mas du Novi / SAS St jean du Noviciat, France

  • Mater Matura Lazio IGT

    - Casale Del Giglio Az.Agr. SRL, 2011, Italie

  • Tarapaca Gran Reserva Etiqueta Azul, Valle del Maïpo, DO 2012

    - VSPT Wine Group., Chili

  • Vistalba Corte A 2012,

    -Bodega Vistalba, Argentine

  • Anniversario 62, Riserva Primitivo di Manduri DOP, 2011,

    - Cantine San Marzano, Italie

  • Ocha Reserva Tempranillo, Cabernet Sauvignon Merlot, Navarra DO, 2008

    - Bodegas Ochoa S.A., 2008, Espagne

  • Chateau Palugyay, Slamové Vino Rizling vlassky, Petites Carpates, 2008,

    - Villa Vino Raka, Slovaquie

  • Reserve Vidal Icewine , Jackson Triggs, Niagara Peninsula VQA, 2013,

    - Constellation Brands Canada, Canada

  • Enrique Foster Malbec Edicion Limitada, Mendoza,2008

    - Bodega Enrique Foster SA, Argentine

  • Fox Creek - Short Row, Shiraz, McLaren Valley, 2013

    - Fox Creek Wines, Australie

  • Gatt, Shiraz, Barossa Valley, 2012

    - Gatt Wines, Australie

  • Sessantanni, Old Vines, Primitivo di Manduria DOP, 2011

    - Cantine San Marzano, Italie

  • Tierra de Frontos, Ecologico Abona DO, 2014

    - Mesur, S.L., Espagne

Le prix du meilleur producteur de vin est décerné à la Cantine San Marzano, Italie; du meilleur agent de représentation de vin à E.J Gallo du Canada.

Donc, le vin qui a obtenu la notre la plus haute est un vin de l'appellation Grès de Montpellier (Languedoc), le Novi 2007 du Mas du Novi, à Saint-Jean-du-Noviciat, composé de syrah à 90 % et de grenache, selon le site du producteur.

L'an dernier, c'était un vin turc du millésime 2008 qui avait remporté le grand prix, le Corpus de la maison Corvus. (Voir Un vin turc remporte le concours des Sélections mondiales)

_________
Le site du concours : www.smvcanada.ca

Piper-Heidsieck Brut

Des saveurs de fruits jaunes et de pomme blette de ce très aromatique champagne.
C'est ample, fruité et bien acide. Très nerveux, les bulles sont agressives stimulées par la forte acidité. Laissez-le se réchauffer et il sera moins mordant.
La finale est longue et agréable.
Cépages; pinot noir, pinot meunier et chardonnay.
Sucre: 12 g/l.
En ligne et dans 78 magasins.

3 étoiles
Prix: 
57,75 $

Gros Noré Rosé 2014

Il y a 145 rosés aujourd'hui sur les rayons de la SAQ. Le choix est donc grand. La moitié (76) vient de France, dont 24 de Provence.

Celui-ci nous vient de Bandol, où la production est à plus de 60 % rosée.
C'est un rosé pâle, bien sec, au nez discret.
Le fruité est fin sur une très belle acidité. Il a une belle présence en bouche. C'est plutôt léger, élégant et agréable à boire.
Sa bonne acidité en fait plus un rosé de table qu'un rosé de piscine.
Ne le servez pas trop froid, ou laissez-le se réchauffer dans le verre.
Cépages: mourvèdre, cinsault et grenache.
Sucre: 2.1 g/. Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 77 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,80 $

La SAQ met des batons dans les roues du Camion de vin

Nous avons beaucoup entendu parler ces derniers jours du Camion à vin qui circule ici et là au Québec.

C'est une initiative de Clément Rocques et de Karène Martel. L'entreprise est appelée Chai Vin et Cie.

Après les camions restaurants, voici donc un camion vin. Il se déplace d'un lieu à l'autre, d'un festival à l'autre pour vendre du vin au verre ou le distribuer gratuitement pour faire connaître un produit, comme le rosé du Québec ou le vin du Chili.

L'entreprise a démarré il y a déjà un an. Mais voilà que lundi dernier, les jeunes entrepreneurs apprennent une mauvaise nouvelle. Le responsable d'un festival où doit s'installer le camion leur dit que la SAQ a fait pression sur le festival pour qu'il annule son contrat de location avec les propriétaires du camion.

M. Clément contacte donc la SAQ et Mme Audrey Desbiens chef du service Dons et commandes de la société d'État lui répond par téléphone que la SAQ ne veut pas que le camion vin ni le VéloVino ne soient présents «sur l’ensemble des événements dans lesquels intervient le service Dons et commandites de la SAQ.»

La dame aurait ajouté, toujours selon M. Clément, que «si le promoteur (du festival ou autre évènement) souhaite avoir un point de vente, ce dernier ne peut être géré que par la SAQ.» Elle aurait mentionné Éduc'Alcool pour expliquer sa décision.

M. Clément dit ne pas comprendre pourquoi la SAQ agit ainsi. Il a portant tous les permis de la Régie des alcools nécessaires à ses activités. Pour chaque évènement, il demande un permis et la Régie lui accorde ce qu'elle appelle un «permis de réunion» lui permettant de vendre ou de distribuer du vin à ces occasions.

L'an dernier, en septembre, le camion était à la fête des vendanges de Magog, évènement présenté par la SAQ elle-même.

Le service de Dons et commandites de la SAQ demande donc maintenant aux organisateurs de festivals qu'elle commandite en tout ou en partie de boycotter cette jeune entreprise. La SAQ qui a beaucoup d'argent commandite un grand nombre d'évènements au Québec, ce qui limite énormément le pouvoir de circuler du camion vin.

M. Clément dit pourtant respecter toutes les lois et tous les règlements. Il achète d'ailleurs son vin à la SAQ, payant ainsi entièrement la marge de la société d'État ainsi que toutes les taxes.

Le jeune entrepreneur dit penser que ce sont les récents reportages positifs sur son entreprise qui auraient indisposé des gens à la SAQ.

Invité à donner sa version des faits, le responsable des relations de presse de la SAQ n'a pas voulu répondre à nos questions.

Le camion vin de Chai Vin et Cie ne pourra donc plus vraisemblablement participer aux évènements dont la SAQ est l'un des commanditaires ou donateurs. Le camion vin fera tout de même des apparitions dans les autres évènements où le service des dons et commandites de la SAQ n'est pas impliqué. Il sera ainsi à Chicoutimi bientôt pour faire la promotion de vins du Chili, comme il l'a fait dernièrement à Québec.

Les deux jeunes entrepreneurs Clément Roques et Karène Martel ne désespèrent pas et souhaitent que ces dirigeants de la SAQ reviennent sur leur décision.

_____
Liens externes:
Chai Vin et Cie
La page Facebook de Chai Vin et Cie
Reportage de Radio-Canada Un nouveau venu, le camion à vin
Fête des Vendanges de Magog 2014 Chai Vin et Cie: enfin un wine truck au Québec
Quebec wine truck Chai Vin hampered by SAQ rules, CBC News (texte et audio).

 

Ventes records à la LCBO

Les ventes d'alcool en Ontario ont atteint encore un chiffre record cette année dépassant pour la première fois le 5 milliards de dollars. C'est une croissance de 4,3 %. C'est 20 records de suite. En 2006, les ventes étaient de 3,6 milliards $.

Les ventes de vin ont augmenté de 4 % à 1,3 milliard; celles de la bière de 5,7 % à 1 milliard et celles des spiritueux de 2,4 % à 2 milliards. Pour leur part, les ventes de la section Vintages ont progressé de 7,9 % à 475 millions $. Les ventes de bières artisanales ont connu une hausse de 36 %.

La LCBO va ainsi remettre un 21e dividende record au gouvernement de l'Ontario.

«Alors que l'économie ontarienne croît à un rythme modeste, la LCBO a pu obtenir un résultat remarquable en 2014-2015 grâce à une bonne gestion de ses dépenses et, par-dessus tout, à l'accent qu'elle met sur le service à la clientèle», a déclaré le président-directeur général de la société d'État Bob Peter.

Plus près de nous, au Québec, la SAQ doit publier ses résultats financiers dans quelques jours. Notre société d'État n'a pas connu de fortes croissances au cours des deux dernières années. À tel point que le gouvernement du Québec a dû imposer une taxe dite spécifique sur chaque bouteille à au moins deux reprises. On s'attend à un bénéfice dépassant légèrement le 3 milliards à la SAQ.

Pour les chiffres de l'an dernier, voir Année de recul à la SAQ, juin 2014.

Ekeos, Rosso Conero 2011

Beau nez de fruits frais.
Bouche ronde, assez ample, d'un très beau fruité. Tanins fins.
Le vin est assez riche et très plaisant à boire. Rien n'accroche.
Il laisse une belle impression en bouche.
Saveurs qui rappellent les cerises et les framboises.
Très bon.
Cépages montepulciano et sangiovese.
De la maison Fazi Battaglia. Appellation Rosso Conero, région des Marches.
Sucre: 3,6 g/l. Alc. 13 %.
Dans 68 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,90 $

Altano Douro 2012

Un vin rouge portugais très aromatique, floral, petits fruits et prune.
La bouche est aussi très fruitée, riche et assez ample.
Ça se termine par une bonne persistance sur le fruit avec une petite pointe d'amertume rafraîchissante en finale.
Il en offre beaucoup pour le prix.
Cépages: touriga franca, tinta roriz et tinta barroca.
De la famille Symington.
Alc. 13,5 %. Sucre: 2,8 g/l.
Pastille «Fruitée et généreux» de la SAQ.
En ligne et dans 167 magasins.

Voir les commentaires d'autres millésimes du Altano et du Altano Reserva.

2.5 étoiles
Prix: 
12,95 $

Marquis de Goulaine, Réserve, Sauvignon blanc 2013

Le vin est étonnant. La première gorgée est surprenante. C'est vif et plutôt vert. Ça saisit. Puis à la deuxième gorgée, on est déjà habitué.
Les arômes sont citronnés (citron vert) et herbacés.
La bouche est vive, sur de belles notes végétales de citron vert et de genêt. C'est vivifiant, bien sec et bien tendu. D'une belle présence en bouche. 
Pour accompagner les crevettes, les crudités, les coucous au poulet et légume, les plats salés ou aromatisés au cumin, ou encore les fromages.
Sa belle acidité fait qu'il se conserve plusieurs jours au frigo un fois ouvert.
Servir à 10-12 degrés.
Bouchon de plastique.
Sucre: 4,5 g/l. Alc 11,5 %.
En ligne et dans 168 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
15,95 $

Osoyoos Larose Le Grand Vin 2010

Le vin est jeune, le nez est un peu discret sur des notes de crème.
La bouche est ample, veloutée et riche.
Les tanins sont abondants sur une texture veloutée.
C'est charnu et assez généreux.
Belle finale granuleuse sur une note légèrement boisée.
Un vin encore jeune, agréable et qu'il serait intéressant de mettre en cave quelques années.
Merlot 67 %; cabernet sauvignon 20 %; petit verdot 6 %; cabernet franc 4 % et malbec 3 %. 18/20 mois dans des barriques de chènes neuves à 60 % et d'un an pour le reste.
Alc. 13,8 %. Sucre 3 g/l.
Commentaires sur les millésimes précédents.
En ligne et dans 274 magasins.

3 étoiles
Prix: 
45,00 $

W William blanc, Rivière du Chêne 2014

Nez discret et original plutôt floral, tilleul, menthe. Un vin bien sec doté d'une belle fraicheur en bouche et d'une jolie acidité. Note muscatée. Finale sèche.
Une belle occasion de découvrir un beau vin du Québec.
Pour accompagner le homard.
Cépages: vandal cliche 55 %, vidal 30 % et frontenac blanc 15 %.
Capsule à vis.
Vin du Québec certifié.
Sucre: 2 g/l. Acidité 5,75 g/l. pH 3,2. Alc 12,7 %
En ligne et dans 211 magasins.
2 étoiles
Prix: 
15,95 $

JCB no 81 Chardonnay

Doré pâle. Belle bouche au fruité assez gras sur une petite note de miel et de pêches bien mures. Jolie saveurs de beurre et de caramel en finale typique du chardonnay.
Long.
81 pour 1981, date de la première visite de Jean-Charles Boisset en Californie.
Servir à 12-14 degrés.
Un beau chardonnay produit à Sonoma en Californie par l'équipe de Jean- Charles Boisset. 
Sucre: 2,1 g/l. Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 30 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
36,75 $

Don de vin pour sauver de l'impôt

On peut sauver de l'impôt en donnant du vin!

C'est une pratique assez courante au Québec. Des amateurs et collectionneurs de vin réduisent leurs factures d'impôt en donnant du vin à des ventes aux enchères d'organismes de charité.

La pratique est assez simple. Il s'agit de faire évaluer une ou des bouteilles de vin dont on veut se débarrasser. On les donne à un organisme de charité qui les vend à l'encan. On peut ainsi réduire ses impôts à payer du montant de l'évaluation, quel que soit le montant de la vente lors de l'encan. Cette déduction peut ainsi compenser un gain en capital.

Ainsi, un vin qu'on fait évaluer à 1000 $ peut être donné à un organisme de charité qui le vendra 300 ou 500 $. On pourra réduire de ses impôts 1000 $, on sauvera ainsi environ 500 $ en impôt.

C'est une pratique controversée. D'ailleurs, Revenus Canada conteste quelquefois l'évaluation et réduit l'impôt ainsi économisé.

Toutefois, il est possible de contester une décision de Revenu Canada. C'est ce qui a été fait avec succès dernièrement par un contribuable de Gatineau.

Dans un jugement en appel à la Cour canadienne de l'impôt, M. Éric de Santis a contesté la décision de Revenu Canada qui avait réduit unilatéralement sa demande de réduction d'impôt.

M. De Santis a donné pendant trois ans des bouteilles à la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau. La fondation a fait évaluer ces vins par M. Alain Laliberté de Toronto.

M. Laliberté évalue les bouteilles de vin en ajoutant un multiple de 3,2 sur le prix marchand moyen pour le Nord-Est de l'Amérique du Nord. Ce multiple serait surtout dû à «la rareté du produit après 10-20 ou 30 ans de distribution.»

«Ce prix moyen marchand est ensuite multiplié par un ratio de 3,2 pour l’établissement arrondi de l’évaluation finale. Pourquoi 3,2? Simplement qu’en moyenne, la valeur restante réelle du crédit d’impôt équivaut presque à la moyenne de prix marchand mais ne tient pas compte des coûts à considérer si un vin n’est disponible, comme c’est le cas dans la majorité des vins, qu’aux États‑Unis, voire en Europe ou en Asie.» (Procédures pour évaluations de vins à des fins caritatives, Alain Laliberté)

Mais Revenu Canada a jugé exagéré ce multiple et a réduit la demande de M. de Santis en la divisant par 3,2. Le vérificateur du ministère affirma que le marché pertinent est celui de la région d'Ottawa et non celui de l'ensemble du Nord-Est américain.

«Pendant une période de quatre ans, soit de 2001 à 2004, nos vérificateurs ont fait un échantillonnage de 3 569 bouteilles (dans la région d'Ottawa), ce qui ne représente qu’une fraction des bouteilles vendues au cours de cette période. Notre position est qu’un marché a été créé grâce à ces ventes annuelles de vins aux enchères.»

M. de Santis a soutenu que Revenu Canada a fait une évaluation déraisonné du multiple de l'évaluateur Laliberté; en oubliant aussi d'ajouter «la majoration substantielle de la SAQ». Il soutient aussi que le vérificateur a évalué les lots de bouteilles et non seulement les siennes. Il a aussi «fait valoir que M. Laliverté a appliqué à un prix marchand moyen non pas un facteur d’accroissement de 3,2, mais bien un facteur d’accroissement de 2,2, voire de 1,8.»

M. de Santis soutient aussi que le marché pour établir la pleine valeur d'un vin est celui du Nord-Est américain comme établi dans le calcul de M. Laliberté et non celui plus petit de la capitale fédérale canadienne.

Le juge Robert J. Hogan a donné entièrement raison à M. de Dantis dans cette cause en disant que l'appelant a réfuté les prétentions de Revenu Canada «en produisant une preuve suffisante à première vue établissant i) l’inexactitude du prétendu motif de l’application d’un facteur d’accroissement ainsi que le véritable facteur appliqué, ii) l’inexactitude de l’identification des biens en question et iii) l’erreur commise dans la détermination du marché pertinent.

En conclusion, le juge Hogan écrit le 17 avril 2015:

«Le fardeau de la preuve ayant été ainsi renversé, c’était au tour de l’intimée (Revenu Canada) d’établir par la prépondérance de la preuve que les cotisations du ministre sont bien fondées. En l’espèce, l’intimée n’a produit aucune preuve et n’a pas réussi à soulever le moindre doute sur la crédibilité du témoignage de l’appelant (Éric de Santis). Ce dernier semble donc être en droit d’obtenir gain de cause dans le présent appel.      Pour tous ces motifs, j’accueille l’appel et j’ordonne l’annulation des cotisations en litige.»

Voir le jugement
 De Santis c. La Reine - 2015 CCI 95 - 2015-04-17
Jugements de la Cour canadienne de l'impôt. Loi de l'impôt sur le revenu.

Texte modifié le 6 juin pour y ajouter des précisions aux paragraphes 7 et 12.

Syndiquer le contenu