Poggio alle Mura Brunello di Montlacino 2008

De la maison Banfi
Teinte orangée. 
Belle attaque. Un vin vif, tannique, de beaux tanins, tout en étant velouté, légèrement vanillé, d'une belle complexité. Du costaud, corsé, boisé, ferme. Pour quelques années de cave. Alc. 14,5 %.
Meilleur le surlendemain. N'hésitez pas à le carafer.
En ligne et dans 51 magasins.
4 étoiles
Prix: 
70,00 $

Offley C 1988

Très aromatique. Un plaisir au nez.
Gras, ample, sucré, beaucoup de matière, bel équilibre, très long, délicieux. Belles saveurs de sucre d'orge et de noix.
D'une belle complexité.
Alc. 20 %.
Servir à 18 degrés avec les desserts, gâteaux aux fruits, des fruits séchées, crème glacée. Ou un peu rafraichi en apéritif.
En ligne et dans 86 magasins.
4.5 étoiles
Prix: 
58,50 $

Offley 30 ans

Nez fin de caramel, de figues, nez complexe et invitant. 
Saveurs de noix de Grenoble, beau sucré, délicieux, succulent.
Finale sur les noix et le sucre d'orge. Très persistant et chaleureux.
Une force et une finesse en même temps.
Une sélection de vin veilli en foudre de 25 à 40 ans.
Servir seul ou avec les fromages. 
Alc. 20 %. 
Dans 44 magasins.
4 étoiles
Prix: 
88,50 $

Bonpas Vacqueyras 2011

Grande exception, Silbertus
Beau vin au fruité fin, assez élégant. Saveurs d'épice, de bacon.
Longue finale sur les petits fruits. 
Commenté aussi en mai dernier.
Alc. 14 %. 
Dans 22 magasins.
3 étoiles
Prix: 
24,25 $

Le quart du vin importé au Canada l'est en vrac

Importation du vin au Canada en millions de litres
  En
bouteille
 En vrac
Italie 57 8
États-Unis 50 9
France 48 8
Australie 30 20
Chili 18 12
Argentine 18 6
Espagne 13 13
Portugal 8  
N. Zélande 8  
Afrique du Sud 7 13

En 2013, le Canada a importé 372 millions de litres de vin, dont le quart, soit 93 millions de litres ont été importé en vrac.

Le prix moyen du litre de vin en bouteille est de 6,92 $; alors que celui du vrac est de seulement 1,06 $ le litre.

Ce vin en vrac provient surtout d'Australie avec 20 millions de litres; puis d'Espagne, d'Afrique du Sud et du Chili avec 12 à 13 millions de litres chacun.

Le litre de vin d'Afrique du Sud est à 0,68 $; celui du Chili à 0,90 $ et celui d'Australie à 0,97 $.

Un marché qui évolue
Cinq ans auparavant, le Canada importait son vin en vrac surtout des États-Unis. C'était 22 millions de litres en 2008, contre 9 millions en 2013.

Il faut dire que le prix du litre américain était de 0,95 $ en 2008; mais il est monté à 1,72 $ en 2013. Pendant ce temps, celui de l'Australie baissait de 1,31 $ à 0,97 $.

Il est intéressant de constater que nous important d'Espagne autant de vin en vrac que de vin en bouteilles.

Aux États-Unis, c'est 29 % du vin importé qui l'est en vrac. Ils l'importent surtout du Chili (84 millions de litres), puis de l'Australie (62) et de l'Argentine (58), selon les chiffres compilés par Il Corriere Vinicolo.

Que fait-on de ce vin en vrac, puisque nous voyons surtout des bouteilles sur les rayons de nos magasins. Ce vrac est embouteillé ici et vendu en bouteilles ou viniers (boîtes de carton) dans les dépanneurs, les épiceries et dans les magasins de la SAQ. Il peut aussi être mélangé à d'autres vins, surtout en Ontario et en Colombie-Britannique. Il est dit alors «cellared in Canada» «vin élaboré au Canada». Ces vins représentent 33 % de la consommation de vin au Québec; 39 % en Ontario et 58 % de la consommation de vin en Colombie-Britannique.

Imaginez le profit: 1,06 $ le litre, c'est 0,80 $ la bouteille. Des vins qui sont vendus plus de 10-12-14-16 $ et plus!

 

Neige noir 2010

Couleur ambrée. 
Très aromatique pomme chaude. Gras, chaleureux, beau sucré.
Finale persistante. Riche. Long. 
La finale est un peu brulante toutefois.  Original.
Le producteur suggère de le servir à 10 degrés avec une tagine d'agneau, des carrés aux dates ou en digestif.
80 % McIntosh, 20 % Spartan. 
280 g/l de sucre.
Alc. 18 %.
«Les pommes sont récoltées très mûres, à l’automne, et conservées au frais jusqu’à la fin décembre. Une fois l’hiver arrivé, les fruits sont pressés et le jus obtenu est placé dehors aux grands froids de janvier. En se cristallisant, l’eau se sépare des sucres par CRYOCONCENTRATION NATURELLE. Après quelques jours de froid intense, le moût concentré, représentant le quart de la quantité initiale de jus, est recueilli par gravité. On met de côté une partie de l’assemblage des jus de NEIGE Première 2010 pour y ajouter notre propre eau-de-vie de pommes (67% al./vol.). Le nectar ainsi muté a ensuite vieilli 3 années en fût de chêne avant d’être finalement embouteillé.» 
5800 bouteilles. Producteur La face caché de la pomme. À SAQ signature.
3 étoiles
Prix: 
60,00 $ à la SAQ | 500 ml 60 $

Le vin bio contient moins de sulfites

Les vins bio contiennent moins de sulfites que les vins ordinaires.

En effet, comme nous le montre ce tableau tiré d'un document de SudvinBio, les doses de sulfites autorisés dans les vins bio sont moins élevées que ceux en culture dite conventionnelle.

Dans les vins rouges, la dose maximale autorisée de sulfites est de 150 mg/l dans les vins ordinaires; soit 50 % plus élevée que pour les vins bio européens. Les normes françaises Demeter, AB et biodynamique sont encore plus restrictives. Elles n'autorisent que 70 mg/l de sulfites par litre.

La dose journalière admissible de sulfites établie par l'Organisation mondiale de la santé est de 50 mg par jour pour un adulte de 70 kg.

Les doses de sulfites dans les vins rouges sucrés (si populaires au Québec) sont encore plus élevées, soit 200 mg par jour, le même que pour les vins blancs et rosés.

    Lire aussi Alergie, intolérance au vin.

    Consultez notre liste de vins bio de bons rapports qualité-prix.

Lady Lola

Un pinot gris de Vénétie bien fruité, riche, avec un petit côté sucré bien équilibré par une bonne acidité.
Servir à l'apéro ainsi qu'avec des plats légèrement épicés.

Un assemblage de pinot gris à 80 % et du muscat.

Sucre 16 g/l. Acidité 5,8 g/l. Alc. 11,5 %.

Dans 220 magasins.

La bouteille est recyclable (rare au Québec) en bouteille d'huile d'olive, en pot de fleurs, ou autres utilisations. Bouchon de liège réutilisable.

2 étoiles
Prix: 
15,35 $

Peñascal Verdejo 2013

Une nouveauté!
Un vin espagnol fait de cépage verdejo au fruité fin et sec.
Le vin est assez vif et désaltérant.
Il est peu persistant et facile à boire.
De la région de Castilla y León.
Alc. 12 %.

Disponible dans la section des produits courants dans 232 magasins.

 

2 étoiles
Prix: 
13,95 $

Domaine de l'Île Margaux 2010

Nez discret de fruits noirs. Aérez et il vous en donnera plus. 
Belle bouche ronde au fruité assez ample. Petits tanins granuleux agréables. 
Belle finale chaleureuse sur des notes crémeuses.
Alc. 15 %. (Jusqu'où le taux d'alcool peut-il monter?)
Le millésime 2007 de ce vin était à 13 degrés d'alcool.
Un assemblage des cinq cépages rouges bordelais: cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, malbec et petit verdot. Prenez garde à la capsule qui recouvre le bouchon. Elle est coupante comme une lame de rasoir!
Produit courant en ligne et dans 152 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
22,70 $

Autrement Languedoc 2012 Gérard Bertrand

Un retour.
Nez discret de petits fruits rouges, petite note végétale.
Texture lisse, vin fruité, tanins bien intégrés au fruit. Sec. 
Petit amer en finale. Bien. Laissez respirer.
Syrah, grenache et mourvèdre.
Alc. 13,5 %.
Dans 67 magasins.
2 étoiles
Prix: 
17,80 $

Barolo Pio Cesare 2010

Une expérience étonnante!
Une bouteille de ce barolo et une autre semblable qui a passé trois heures en carafe = deux vins totalement différents!
Une expérience insolite dans une succursale de la SAQ de Gatineau en présence d'une spécialiste des vins italiens de l'agence Montalvin.
Le vin servi directement de la bouteille était très fruité et tannique, presque astringent même. Les tanins collant aux parois de la bouche.
Tandis que le vin d'une autre bouteille ayant passé trois heures en carafe se révèle moins fruité, plus floral et surtout à la bouche moins tannique.
Il y a eu peut-être une variation de bouteille, toutefois le même phénomène s'est reproduit sur un autre produit ce soir-là.
Donc, direct de la bouteille pour accompagner des mets corsés, des steaks saignants, mais carafé pour accompagner des plats plus légers!
Un très beau vin charpenté, bien structuré, légèrement boisé, savoureux. Un bon candidat aussi pour quelques années de cave.
Cépage nebbiolo.
En ligne et dans 72 magasins.

4 étoiles
Prix: 
58,25 $

Amarone Cesari 2010

Un très bel amarone. C'est gros, mais pas confituré. Très bien typé amarone. Une masse de fruit, de jolies arômes, une très belle présence en bouche, alcool bien équilibré. Du gras, de la belle matière, des tanins tout enrobés. Plus souple si passé en carafe trois heures.
Déjà délicieux, mais pourrait faire quelques années de cave si vous aimez vos vins plus souples.
Après la récolte, les raisons de corvina, de rondinella et de molinara sont séchés sur des claies jusqu'en janvier.
Sucre 10 g/l.

3.5 étoiles
Prix: 
42,50 $

Montecorna Valpolicella Ripasso 2012, Remo Farina

Très aromatique fumé, épices, complexe, notes de graphite et de noix grillées. 
Même chose en bouche sur un beau fruité. Tanins fins.
Un vin riche et suave qui se boit bien. 
Pas gommant comme le sont souvent maintenant de nombreux ripasso. Bel équilibre. Refermentation sur lies d'amarone.
Cépages molinara 40%, rondinella 40% et corvina 20%.
50% en fûts de chêne de Slavonie et 50% en barriques de chêne français,
Accords avec les viandes rôties et grillées.
Accords suggérés par l'agent : filet mignon au fromage de chèvre sauce au porto.  Bavette de boeuf marinée à la bière.  Gigot d'agneau du Québec aux épices douces et au rhum sur le gril. Ça met l'eau à la bouche!
Alc. 14 %
Dans 114 magasins.
3 étoiles
Prix: 
21,15 $

Gerardo Cesari, Bosan Ripasso 2011

Une très belle découverte!
Un ripasso riche, aromatique, velouté, pas confituré.
De belles flaveurs sur le fruit, les épices avec des notes florales.
Coulant, un plaisir à boire.

Cépage corvina et rondinella. En mars, on fait subir une seconde fermentation sur les lies d'amarone.
Du velour en bouche.

Dans 107 magasins.

3 étoiles
Prix: 
30,50 $

Champlain Charest, la vie d'un collectionneur de vin

Le réputé collectionneur de vin Champlain Charest conte sa merveilleuse aventure dans le monde du vin. Ses relations avec son banquier, la SAQ, son travail, sa passion...
Émouvant et instructif!
Écoutez cette entrevue faite par Jolyanne Coté et produite par Cogeco TV.
L'entrevue réalisée en novembre, quelques jours avant la fermeture de son bistro, est présentée en trois parties.
 

Champlain Charest 2   (9 min 42
Champlain Charest 3  (8 min 40)

Jaillance, Cuvée Impériale, Clairette de Die

Une deuxième bouteille de vin bien meilleure que la première!
En octobre, j'ai publié un commentaire sur ce vin acheté dans une succursale de la SAQ.
Je notais «ce mousseux dégage une odeur très forte et plutôt déplaisante.» «Difficile à boire. Plutôt désagréable.» Au domaine Jaillance, on m'a écrit «être surpris de ce commentaire». On m'a demandé le numéro de lot et on m'a fait parvenir une bouteille «parce que nous croyons que la bouteille que vous avez dégustée était défectueuse.»
 
Cette deuxième bouteille est totalement différente.
Le nez est joliment parfumé, très muscaté et sucré.
La bouche très muscatée aussi, au sucré agréable; bulles fines sur la langue.
Jolie finale. Un mousseux doux bien agréable avec des notes de mangues. 
Servir à l'apéritif, avec les mets épicés, les fromages et les desserts.
Alc. 7,5 %.
Cépage muscat. 
Cette fois-ci, c'est bon.
2.5 étoiles
Prix: 
21,25 $

Baron-Fuenté Grande Réserve

Il fait partie des cinq champagnes à moins de 40 $ introduit dernièrement par la SAQ.
Dernièrement, les dirigeants du monopole ont décidé de réduire un peu les prix de ces vins de luxe et d'en ajouter quelques-uns à un prix un peu plus raisonnable. Les maisons champenoises ont commencé il y a deux ans à mettre sur le marché des champagnes à prix «abordables» qui sont distribués dans les grandes surfaces en France. Des champagnes à 20 euros (29$). On n'en a pas encore à ce prix ici.

Le 3 mars dernier, la SAQ disait «Alors que dans la catégorie des vins, le consommateur peut trouver des produits dans toutes les gammes de prix, des écarts importants de prix subsistaient entre les mousseux et les champagnes», qui ajoutait qu'afin «de mieux équilibrer et harmoniser ses gammes de prix dans son offre de bulles, la SAQ a révisé à la baisse sa majoration sur les champagnes.»

Ce champagne produit sur un domaine familial de 35 hectares est bien fait. Sec, calcaire, belles bulles en bouche. Belle présence, assez long et ferme.
Pas très expressif, mais assez désaltérant.
Ne le servez pas trop froid.
Pinor meunier, chardonnay et pinot noir. Alc. 12,5 %.
Dans 143 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
39,00 $

Pourquoi payons-nous le champagne si cher

Le prix du champagne sous contrôle !

Chaque année à ce temps-ci juste avant les fêtes, il a une profusion de textes sur les vins de Champagne. La machine à promotion tourne à fond.

En général, ce sont des textes de louanges, des textes complaisants. Toutefois, il arrive qu'on y trouve des informations intéressantes permettant de mieux comprendre le monde du commerce de ce fameux champagne.

C'est le cas d'un article du Figaro vin qui dévoile un peu le fonctionnement de cette industrie et particulièrement la fixation et le maintient des prix élevés artificiellement.
 
On connait les noms des grandes maisons de champagne, mais sait-on que plusieurs n'ont pas de vigne. La plupart achètent les raisins de vignerons. En fait 90 % des vignes de champagne appartiennent à de petits producteurs. Toutefois «les champagnes sont vendus à 75 % par de grandes marques, dont certaines ne possèdent aucun vignoble. Cherchez l'erreur», écrit Bernard Burtschy dans un article intitulé «Champagne : Les ingrédients du succès».

Prix obligatoire
Les vignerons et les fabricants sont regroupés en deux associations. Une qui représente tous les vignerons et l'autre tous les fabricants.

Le prix du raisin est fixé commune par commune et va de 5 et 6 € le kilo de raisin. Ce serait le plus cher au monde.  (Ailleurs, pour l'achat en vrac, on calcule au litre et c'est entre 0,50 euro et 2 euros.) Il faut 1,2 kilo de raisin pour produire une bouteille de champagne. Ce qui veut dire un peu plus de 7 euros la bouteille avant même la fermentation, comparé à 1 à 2 euros dans d'autres régions du monde.

Ce prix est obligatoire et confirmé par un arrêté du préfet de la Marne.

«L'organisation champenoise va plus loin. Elle régule carrément la production pour un bon maintien des cours, ce qui ne se fait nulle part», ajoute M. Burtschy. Ainsi, pour la vendange 2014, le rendement commercialisable est de 10 500 kg/ha pour produire 307 millions de bouteilles. S'il y a surplus de production, il sera conservé pour l'année suivante.

Prix et production sous contrôle
L'Union européenne a tenté en 1999 de mettre fin à cette pratique de fixation des prix pour la région de Champagne. Mais la France l'a contournée en fixant les prix par communes, sous le prétexte de fermage.

Le prix et la production de champagne sont ainsi totalement sous contrôle.
«Ce mécanisme sophistiqué, avec un astucieux système de réserve constituée lors des années à récoltes abondantes, permet de pallier les écarts entre l'offre et la demande, d'où un lissage des variations des cours. Le vin de Champagne est totalement sous contrôle, un système unique au monde».

Si la récolte est trop petite, comme en 2012, ce système permet d'augmenter le prix.

Concurrence limitée
La concurrence est limitée. «Vignerons et maisons de champagne se sont mis d'accord sur un rendement de 10.500 kilos/hectare, dont 400 kilos/hectare sortis de la réserve, pour les vendanges 2014», comme nous l'apprenait France Bleu en juillet dernier. «Le Comité interprofessionnel du vin de Champagne a annoncé les rendements qui devront être respectés lors des vendanges 2014».

Le contraire !
Par contre, d'autres affirment que s'il n'y avait pas de contrôle de la production et des prix que ces derniers seraient encore plus élevés.

«La capacité de production est par définition limitée et les quantités offertes aux négociants sont restreintes par les stratégies de commercialisation directe des vignerons et coopératives», lit-on dans Analyse économique du marché du raisin en Champagne en l'absence de régulation. En résumé «une absence de régulation du marché intermédiaire entre vignoble et négoce va conduire à la poursuite de l'augmentation des prix de raisin», affirment les auteurs de l'étude.

Ils concluent que la seule voie possible «passe par un maintien du prix du raisin à un prix artificiellement bas.»

La hausse des prix du raisin a fait augmenter les prix du sol. «Un hectare en Champagne était estimé à 918 000 €/ha en 2010, face à une parcelle de terre arable estimée à 8 100 €/ha dans la même région». (Étude sur les impacts socio-économiques et territoriaux de la libéralisation des droits.)

En conclusion, un système de négociations des prix et de contrôle de la production, associé à une demande forte maintiennent les prix. 

Il se fait beaucoup d'autres vins dans le monde selon la méthode traditionnelle champenoise, mais  jamais les prix des raisins pour ces cavas, crémants et proseccos n'atteignent les prix élevés des raisins de Champagne.

Des chiffres
Il y a 15 700 vignerons et 300 maisons de champagne.
La production de champagne est passée de 40 millions de bouteilles dans les années 1950 à 349 millions de bouteilles en 2013. La surface plantée de vigne est de 33 000 hectares. Les rendements sont de 10 400 à 15 500 kilogrammes de raisins à l'hectare, soit de 65 à 97 hectolitres par hectare. Le total des ventes a été de 3,39 milliards d'euros en 2013. Le record a été établi en 2007 avec 339 millions de bouteilles pour un chiffre d'affaires de 4,5 milliards d'euros. Les stocks s'élèvent actuellement à 1,4 milliard de bouteilles.
 
La Champagne est la cancre des régions viticoles de France en production bio avec seulement 374 hectares en culture agrobiologique.
 
Les Français achètent 55 % des champagnes. Le principal acheteur extérieur de champagne est le Royaume-Uni avec 30 millions de bouteilles; suivi des États-Unis avec 17 millions. Le Canada est le 11e acheteur avec 1,7 million de bouteilles pour 41,5 millions d'euros. Soit 24 euros la bouteille.
 
Le champagne au Canada provient à 87 % des maisons, 6 % des coopératives et seulement 5 % des vignerons. 
 
À la SAQ, il y a actuellement 215 champagnes au format 750 ml. Les prix vont de 37,25 $ à 2924,25 $. Le prix médian est de 75,50 $.
 
Finalement, disons que nos monopoles, SAQ et LCBO, qui se vantent d'être les plus gros acheteurs de vins au monde, paient le champagne plus cher que tous les autres pays du monde! En effet, le prix moyen payé par le Canada pour le champagne a été de 33 euros le litre l'an dernier; alors que la moyenne mondiale est de 22,50 €, selon les chiffres compilés par l'Unione Italiana Vini.
 
   Pour vos achats, consultez notre section des mousseux : vinquebec.com/mousseux

________
Sources

Pittacum 2008

Nez de fruits noirs, même chose en bouche.
Texture lisse, coulante, assez savoureuse. Peu tannique.
Ample, juteux. Assez long. Du beau fruit, gourmand.
Encore meilleur le lendemain.
Cépage mencia. Région Bierzo.
Alc. 14,5 %
Dégusté aussi en janvier dernier
 
En ligne et dans 28 magasins.
3 étoiles
Prix: 
20,85 $

Arrivages — Décembre 2014

Château Vallon des Brumes (Bio) 2011 10863070 16,25
Riesling Domaine Fernand Engel Réserve Alsace (Bio) 2013 Demi-sec 10518591 18,50
Château Grand Launay Sauvignon gris Côtes de Bourg (Bio) 2013 Sec 10388504 19,95
Pinot gris Beblenheim Domaine Marcel Deiss Alsace (Bio) 2012 Demi-doux 11544476 25,75
Mâcon Verzé Nicolas Maillet (Bio) 2013 11634691 28,15
Punset Barbaresco (Bio) 2009 11815619 57,50

Quinta do Minho Loureiro Vinho verde 2013 10371438 15,25
Moschofilero Boutari Mantinia 2013 Sec 11101819 15,45
Dr.L Loosen Bros Riesling Qba Mosel 2013 Doux 10685251 15,90
Granée Gavi del Comune di Gavi Beni di Batasiolo 2013 10388109 17,30
Jean Perrier Cuvée Gastronomie Vin de Savoie Apremont 2013 Blanc 11965182 19,00
Château Jolys Jurançon sec 2013 11154718 19,00

Thalassitis Gaia Wines Santorini blanc 2013 11966695 24,55
Dupéré Barrera Cuvée India Bandol 2011 10884575 29,05
El Vinculo Crianza Alenjandro Fernàndez La Mancha 2009 11896691 26,30
Batasiolo Riserva Barolo 2005 11599231 37,25
Chante-Perdrix Delas Cornas 2012 11892876 56,75
Domaine André et Mireille Tissot vin jaune Arbois 2007 Sec 10322581 77,00

Plus de 200 000 bouteilles de Liano vendues en une seule journée

Dernière modification le 15 décembre

Les rabais font vendre.
Samedi dernier, le très populaire vin italien Liano (27,70 $) était réduit de 6 $.
Selon la maison Univins, il s'en est vendu 203 000 bouteilles cette journée-là.
De nombreux amateurs de ce vin en ont donc profité pour faire des provisions.

Il y avait pourtant une limite de trois bouteilles par produit.

C'est phénoménal, c'est la moitié des ventes de l'année. En effet, l'an dernier, il s'est vendu 471 000 bouteilles en 12 mois, et samedi 203 000 unitées en une seule journée!.

Ça semble incroyable. C'est une moyenne de 500 bouteilles par succursale!

Ce vin rouge d'Émilie-Romagne d'une certaine sucrosité avec ses 13 grammes de sucre au litre* selon la LCBO est composé de cabernet sauvignon et de sangiovese. Il est disponible dans presque tous les magasins de la SAQ.

C'est un phénomène. C'est la coqueluche de nombreux Québécois depuis plusieurs années. Fortement recommandé par de nombreux employés de la Société des alcools du Québec, il n'est toutefois pas donné à 27 $.

Voici ce que j'écrivais à ce sujet il y a quelques années. «Un vin toujours très populaire et qui est fortement poussé par des conseillers de la SAQ. En décembre 2003, la SAQ a donné une bouteille de Liano 2000 à tous ses conseillers en vin et à la plupart de ses employés en succursale pour la fête de Noël. Le vin était bon et l'effet a été monstre. Les employés se sont empressés de faire l'éloge du produit à tous les clients et lors de chaque arrivage on était accueilli à la SAQ par «Le Liano est arrivé!» L'effet perdure. Il est devenu à la mode.» (décembre 2007)

Il fait régulièrement partie du top 15 des vins qui rapportent le plus au Québec.

Il faut dire aussi que les vins rouges légèrement sucrés gagnent en popularité chez nous. La concurrence est forte dans ce créneau entre les Ménage à Trois, Apothic Red, Cupcake, Little Penguin et Yellow Tail.

Des gens n'aiment pas l'acidité et préfèrent donc ces vins doux.

Toutefois, ces vins pelucheux sont dénigrés par de nombreux amateurs de vin qui les considèrent comme étant trop racoleurs.

Le Liano n'est mentionné dans aucun des quatre guides du vin Aubry, Phaneuf, Lapeyrie et Harnois

Mentionnons aussi que ces vins rouges sucrés peuvent contenir plus de sulfites que les vins rouges secs, car il y a plus de risque de refermentation et de contamination.  En effet, en Europe, la limite maximum de sulfite permise est de 200 mg/l pour les vins rouges de plus de 5 grammes de sucre; alors qu'elle est de 150 mg pour les vins secs.

Aux amateurs de Liano, essayez aussi les Carpineto, Lan, d'Aiguilhe, Bujanda, Marchese Antinori, Poggibano, Sovrana, Bruciato ou Ruché.

Les autres gros vendeurs
Quatre autres produits étaient aussi en rabais ce 6 décembre. Voici leurs ventes pour cette seule journée:
Apothic Red: 138 000 bouteilles
Kim Crawford sauvignon: 123 000 bouteilles
Comtes Roquefeuil: 100 000 bouteilles
Champagne Chanoine: 25 000 bouteilles
  (Ces chiffres sont arrondis.)

 * Définition de vin sec
«Le vin est dit sec, lorsque le vin contient 4 g/l de sucre au maximum ou 9 g/l lorsque la teneur en acidité totale (exprimée en grammes d'acide tartrique par litre) n'est pas inférieure de plus de 2 g/l à la teneur en sucre.»
Définitions des produits, Organisation internationale de la vigne et du vin (18/73 & Eco 3/2003)

Voir Taux de sucre dans le vin rouge
      Êtes-vous un buveur de vin de type A ou B?

Rosso du Montalcino Banfi 2012

Nez profond de fruits noirs. 
Belle attaque, texture assez serrée. Fruits noirs, jeune, d'un beau granulé. 
Sérieux. Équilibré. Tanins de belle qualité, moyennement corsé. 
Belle finale sur le fruit à noyau.
En ligne et dans 75 magasins.
3 étoiles
Prix: 
25,20 $

TETPAMYΘOΣ - Tetramythos, Kalavryta 2013

Baies des bois, à la fois souple et bien tendu, belle présence, peu tannique, ou tanins subtils. Cépage kalavryta. Région Achaïa dans le Péloponnèse.
Se laisse boire et digeste.
Aussi bon que le 2011, mais 2 dollars plus cher.
Alc. 13 %.
En ligne et dans 83 magasins.
3 étoiles
Prix: 
17,40 $

Château de Valcombe, Cuvée Grand Valcombe 2013

Costières de Nîmes
Nez de petits fruits, de crème. Bouche assez ample. Du tonus, tanins de qualité.
Beau fruité, coulant, rien n'accroche. Finale sur le petit fruit.
Servir frais.
Syrah 70 % et grenache 30 %. Alc. 14 %.
Bon prix.
Dans 122 magasins.
2 étoiles
Prix: 
13,70 $
Syndiquer le contenu