P'tit Blanc 2018, Vignoble Petit Chariot Rouge

Un bon vin blanc du Pontiac.
C'est frais, agréable avec de belles saveurs de fruits légèrement oxydés;
de pomme mures, de poire, avec une petite note de noisette.
C'est sec sur une acidité bien équilibrée.
Il a bien accompagné les moules ce midi.
Un assemblage des cépages louise swenson et de frontenac blanc.
Un petit domaine de 5600 pieds de vigne.
Alc. 12 %.
Acheté au Marché de l'Outaouais.

2.5 étoiles
Prix: 
15 $ au Marché de l'Outaouais

Lucchine, Tedeschi, Valpolicella Classico 2018

Rouge pâle.
Des aromes de petits fruits. C'est léger, souple et coulant.
Un vin au fruité tendre et peu tanique.
Servir frais à 14 degrés.
Bouchon de liège aggloméré. Alc. 13 %. Sucre 2,6 g/l.
Dans 58 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,00 $

Bonterra Rosé 2018 BIO

D'un beau rosé saumoné.
Aromes de petits fruits rouges et de pêche.
Rond et velouté. Moyennement gras et ample.
Peu acide. Finale sur les bonbons aux fruits et le sucre d'orge.
Servir froid à 4 degrés.
Capsule à vis. Alc. 13 %. Sucre 2,4 g/l.  BIO     [Échantillon reçu]
Dans 79 magasins.

Voir aussi les commentaires sur un cabernet sauvignon et un très bon sauvignon de cette maison Bonterra.

2 étoiles
Prix: 
20,95 $

Pas de vente d'alcool directe de vin d'autres provinces

Des rumeurs circulaient sur les réseaux sociaux, et reprisent par un site internet ontarien de promotion de vin, voulant que le gouvernement de l'Ontario autorise l'achat et la livraison directe de vin d'une autre province sans passer par la LCBO et ce dès le 1er juillet.

Ça ne se fera pas, nous dit Scott Blodgett, porte-parole du ministère des Finances de l'Ontario.

«Malgré l'expiration, le 1er juillet 2020, de la disposition actuelle, des modifications supplémentaires seraient nécessaires pour permettre les ventes interprovinciales directes aux consommateurs d'alcool de boisson.»

M. Blodgett précise que «l'Ontario s'est engagé à améliorer les réseaux de vente d'alcool existants et à en envisager de nouveaux. Dans le cadre de l’examen du secteur de l’alcool en Ontario, nous désirons mettre en œuvre un modèle de vente directe aux consommateurs, tout en respectant les obligations commerciales. Nous savons que d'autres provinces et territoires sont également intéressés à établir des réseaux de vente directe aux consommateurs par-delà les frontières provinciales. Nous sommes impatients de travailler ensemble pour accroître le choix et l’accessibilité pour les consommateurs et créer plus d'opportunités pour les entreprises à travers le Canada.»

Donc, ce n'est pas pour cet été et le responsable des relations avec les médias du ministère des Finances de l'Ontario tient à ajouter que «sans ces changements supplémentaires, les Ontariens doivent toujours se conformer au cadre existant de l'Ontario qui interdit la possession d'alcool, sauf s'il a été acheté ou fait d'une manière autorisée, comme l'importation d'alcool en Ontario par le biais de la LCBO.»
 

Château St-Thomas 2012

Le site internet de la SAQ indique le 2017; toutefois, c'est bien le 2012 qui est actuellement disponible sur les rayons. «Le 2017 n’est pas sorti encore. C’est le 2012 qui est chez la SAQ pour le moment», écrit le propriétaire du domaine Joe-Assad Touma, dans Facebook.
Le vin est mature et parfaitement délicieux. Les tanins sont presque fondus. Le fruité est fin et les saveurs sont celles d'un vin à maturité. De belles saveurs de noix, de tabac, de café de cuir et de pruneaux. C'est agréable à boire et bien digeste.
Un bel assemblage de merlot, de cabernet sauvignon et de syrah.
Ça fait du bien de temps en temps de boire un vin mature.
Alc. 14 %.  Sucre 3,1 g/l.
Dans 92 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
26,15 $

Chenin Blanc, Saumur, Marcel Martin, La Sablette 2018

Aromatique sur des notes de poire.
Un chenin d'une belle fraicheur. Assez gras, sec, floral et bien agréable à boire.
Digeste. Alc. 13,5 %. Sucre 2,3 g/l. Capsule à vis.
Dans 165 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
14,65 $

Les Québécois consomment moins d'alcool

La consommation d'alcool a diminué au Québec en 2018-2019.
Elle est passée de 110,1 litres par habitant à 109 litres.

C'est une diminution de la consommation de vin et de bière. La consommation des spiritueux restant stable.

La consommation de vin par habitant a diminué au Québec.
Elle est passée de 24,7 litres de vin par habitant en 2017-2018 à 24 litres par habitant l'année suivante.

Selon les chiffres publiés aujourd'hui par Statistique Canada, la croissance de la consommation de vin était constante au cours des 15 dernières années. Elle est passée de 17,6 litres par habitant en 2004 à 20 litres en 2007-2008; à 21 en 2008-09; 22 en 2010-11; puis à 23 en 2011-12; puis à 24,7 en 2017-18 pour baisser à 24 litres par habitant en 2018-2019.

La consommation de bière a diminué pour cette dernière année, passant de 80,5 à 79,8 par habitant. La consommation de bière est en constante baisse au Québec depuis 2004; alors qu'elle était de 94,9 litres.

Pour revenir au vin, la consommation totale au Québec a diminué à 169,6 millions de litres; soit 3,4 millions de litres de moins que l'année précédente. En bouteilles, ça donne 4,5 millions de bouteilles de moins. Il s'est donc vendu 4,5 millions de bouteilles de vin de moins en 2018-19 que l'année précédente.

En dollars
Le Québécois a aussi dépensé moins pour l'achat de son vin en 2018-2019. C'est 338,9 $ par habitant; 2,60 $ de moins que l'année précédente. C'est la première année que le Québécois consacre moins d'argent pour l'achat de vin depuis 15 ans.  C'était en hausse constante depuis 2004; de 214 $ alors; à 300 $ en 2010; puis 330 $ en 2015.

Les Québécois ont toutefois dépensé plus pour les spiritueux: 115,6 $ par habitant; soit 3 $ de plus que l'année précédente. C'est presque le double de ce qu'il dépensait à ce chapitre en 2004.

Il a aussi dépensé 1 $ de plus pour la bière; soit 318,20. C'était 328 $ 15 ans auparavant.

La même tendance est aussi observée en gros en Ontario où la consommation de vin par habitant a diminué de 15,2 à 14,3 litres. La consommation de vin a ainsi diminué dans presque toutes les provinces.

____________

Source :  Statistique Canada.  Tableau  10-10-0010-01   Ventes de boissons alcoolisées des régies des alcools et d’autres points de vente au detail, selon la valeur, le volume et le volume absolu

Moroder, Rosso Conero 2016

Des aromes invitants de fruits noirs et de cuir.
C'est un vin ferme, serré et assez vif.
Il y a là de la belle matière. Une texture veloutée sur de beaux tanins.
Une production de 30 000 bouteilles.
Cépage: montepulciano. Région: Les marches. Producteur: Moroder. Agence: Balthazard.
Alc. 13,5 %. Sucre 3,8 g/l.
Dans 80 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,40 $

Origine no 16, Chapelle Bérard, Bordeaux 2016

Rouge foncé, presque opaque.
D'une belle texture ample et veloutée.
Du beau fruit sur une note terreuse.
Des tanins granuleux agréables qui lui donnent une structure tanique d'une belle rugosité.
Merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc et malbec.
Servir à 15-16 degrés.
Alc. 13 %. Sucre 2,2 g/l.
Dans 98 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
26,50 $

Hausse injustifiée des prix à la SAQ

La présidente de la SAQ a annoncé hier qu'elle allait augmenter les prix cet été.

Pourtant, les prix devraient plutôt baisser.
En effet, l'offre de vin est plus grande que la demande.
Les producteurs ont plus de vin qu'ils peuvent en vendre.

La fermeture des bars, des restaurants en Europe entraine de fortes baisses des ventes. Le président de l’Organisation internationale de la Vigne et du Vin (OIV) estime que «la disparition radicale dans la plupart des pays de ce canal de distribution pourrait entrainer une réduction de 35 % du volume et de plus de 50 % de la valeur des ventes».

De plus, selon M. Paul Roca, la baisse des ventes est accentuée par «la suppression radicale de l'industrie touristique très développée, qui sera fortement limitée, même une fois que le confinement aura pris fin».

Le président de l'OIV a fait ses prévisions lors de sa conférence du 23 avril dernier.

De son côté, le ministre de l'Agriculure de la France précise qu' «après les taxes de Trump, qui a planté une partie des entreprises viticoles, aujourd'hui avec la fermeture des restaurants, la fermeture des salons, la fermeture des caveaux, la fermeture de la vente dans les exploitations, les viticulteurs français sont en train d'être totalement asphyxiés » (LCI)

De plus, le journal La Dépêche écrivait le 10 avril que «le secteur du vin est en danger. Avec le confinement, un milliard de litres de vin européen pourraient être perdus et avec eux le revenu de milliers d'acteurs de la filière viticole. Trois pays sont particulièrement concernés : la France, l'Italie et l'Espagne, plus gros producteurs de vins en Europe et pays les plus touchés par le coronavirus. Chacun a environ 300 millions de litres de vin en excédent.»

Il y a donc un grand surplus. Des associations de viticulteurs demandent même aux gouvernements européens de les subventionner pour faire distiller ces surplus. En France seulement, ils demandent la permission de distiller 300 millions de litres de vin. (Voir AFP du 12 mai.)

C'est l'équivalent de 390 millions de bouteilles seulement pour la France. C'est plus de bouteilles que les ventes totales annuelles de la SAQ!

Alors, pourquoi hausser les prix?
La directrice de la SAQ, Catherine Dagenais, a évoqué trois raisons. Ce sont toujours les mêmes. Une hausse de la taxe d'accise. C'est un cent de hausse par bouteille (voir canada.ca );
Elle mentionne aussi la fluctuation de l'euro. Pourtant, l'euro vaut aujourd'hui 1,52 $. Là aussi une cent. C'était 1,51 $ le 13 mai 2019. (voir XE) L'euro fluctue tout le temps par rapport au dollar: ça monte, ça descend. C'est autour de 1,50 $ depuis 2 ans (voir ce tableau). Avez-vous déjà entendu la SAQ dire qu'ils allaient baisser les prix lorsque l'euro descend?

Et la troisième raison, c'est que 600 producteurs demanderaient une hausse.
Normalement, dans un marché concurrentiel, les compagnies acheteuses de vin pourraient plutôt demander une baisse des prix vu qu'il y a des surplus de vin sur le marché. L'offre est plus forte que la demande. Mais ici au Québec, nous sommes en présence d'un monopole. Et ce monopole veut payer plus cher afin de faire plus d'argent. Ces gros producteurs le savent. Le consommateur, lui, n'a pas le choix, il ne peut qu'acheter à la SAQ.

Les bars et restaurants du Québec sont fermés. La SAQ vend moins d'alcool à ces établissements. Ses ventes stagnent et ses frais augmentent à cause de la Covid, la direction de la SAQ cherchera donc à hausser ses prix afin de donner un peu plus d'argent au gouvernement. Ce dernier exige 1,25 milliard pour l'année financière qui vient de commencer en avril; alors que l'an dernier il a reçu de la SAQ 1,14 milliard de dollars,

Ce qu'a fait la présidente de la SAQ hier c'est de la préparation psychologique ou du conditionnement psychologique. On annonce une hausse possible, sans plus de précisions, afin de préparer le consommateur à cette éventualité et à faire en sorte qu'il l'accepte plus facilement malgré la crise financière et la baisse de revenu des individus provoquées par la pandémie.

Otazu, Premium Cuvée 2016

DISPONIBLE EN LIGNE
Un vin rouge de Navarre qui s'ouvre sur des aromes discrets de petits fruits.
C'est un vin juteux. Les tanins sont fins. C'est coulant sans être léger.
Il y a un certain gras. C'est bien fait. Servir frais.
Cabernet sauvignon complété de merlot et de tempranillo.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,3 g/l. Agent promotionnel Valmonti.
En ligne (611) et dans 308 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,80 $

Achetez-vous du vin en ligne lors de la pandémie?

Brochet Réserve, Sauvignon, Val De Loire 2018

DISPONIBLE EN LIGNE
Aromatique, un bouquet de fleurs. Invitant.
C'est rafraichissant, sec et assez vif.
Une belle présence en bouche. Plaisant à boire.
Assez longue finale légèrement saline.
Un sauvignon non herbacé et fin.
Pour accompagner le crabe, le homard, les crevettes, le riz, le poulet, les poissons...  Alc. 12,5 %. Sucre 3,3 g/l.
Capsule à vis. BIO. IGP Loire. Producteur: Fédéric Brochet. Agent promotionnel: Vinéo.
En ligne (150). N'est pas disponible en magasin.

3 étoiles
Prix: 
19,75 $

Albis 2019

DISPONIBLE EN LIGNE
Un vin blanc du Portugal très floral, très aromatique, très muscaté.
Les saveurs de muscat sont aussi bien marquées en bouche.
C'est exotique, sec et léger.
Cépage moscatel de Setubal et arinto.
Pour accompagner les mets exotiques, les mets asiatiques...
Alc. 11,5 %. Sucre 4,9 g/l. 
Capsule à vis.
En ligne (211) et dans 321 magasins, dont des SAQ-Dépôts.

2 étoiles
Prix: 
11,70 $ à la SAQ | Réduit à 11,20 $ jusqu'au 17 mai.

Château Pré la Lande, Sainte-Foy Bordeaux 2015

Nez profond et invitant sur des notes de cuir, de cèdre et de fruits noirs.
Une belle attaque. Les mêmes saveurs reviennent en bouche. Texture ronde et bien agréable.
Un vin suave.
Vegan. Alc. 14,5 %. Sucre 1,7 g/l.
Dans 86 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,45 $

Soave Classico 2018, Inama

Un vin blanc floral, fin, léger, souple, coulant tout en étant assez ample et bien équilibré.
Finale sur un beau fruité.
Un beau vin pour l'apéritif ainsi que vous les plats légers.
Cépage garganega. Producteur Inama. C'est leur vin d'entrée de gamme qui représente la moitié de leur production.
Alc. 12 %. Sucre 1,5 g/l.
Capsule à vis.
En ligne (62) et dans 239  magasins. (Il n'y en a plus en ligne le 10 mai.)

2 étoiles
Prix: 
19,85 $

Rascaña, Baldovar 923, Valencia 2018

Le vin orange est à la mode. Il y en a aujourd'hui 38 à la SAQ; de 17 à 60 $.
Ce sont en fait des vins blancs qu'on a laissé macérer un certain temps sur les peaux de raisins, ce qui leur donne une petite couleur.
Celui-ci a plutôt la couleur d'un jus de citron. Il est brouillé comme certains jus de pomme nature. Sa fermentation a été faite entièrement en présence des peaux de raisins.
Il a des aromes de vin orange. C'est juteux, original. On dirait un vin pas complètement fait, pas tout à fait terminé. C'est agréable à boire, léger,  rafraichissant et bien digeste.
Composé des cépages merseguera et macabeo.
Le merseguera serait un synonyme du listan et du palomini fino. DOP Valence. Producteur: Baldovar.
Une petite production de 6553 bouteilles. Vegano dit la contrétiquette. Culture en biodynamie. Alc. 12,5 %. Sucre moins de 1,2 g/l. Dans 21 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
26,90 $

Anciano, Old Vines, Garnacha, Calatayud 2016

Un vin rouge de Catalogne très foncé avec de beaux aromes de fruits rouges.
Il s'ouvre lentement sur de belles saveurs juteuses. Ses tanins sont fins. C'est sec sur de jolies saveurs de petits fruits, de pruneau; ainsi qu'une légère note terreuse.

Produit de la cave coopérative Bodega San Gregorio regroupant des producteurs de 6 villages.
Grenache à 100 %. Vendanges manuelles. Bouchon de liège aggloméré.    [Échantillon reçu]
Alc. 15 %. Sucre 3,7 g/l. pH 3,6.
Dans 152 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,40 $

Bonterra, Sauvignon Blanc 2017

Un très beau sauvignon blanc fin, floral, aux aromes bien invitants.
C'est sec, vif, coulant, équilibré et rafraichissant.
Un sauvignon non herbacé, mais plutôt sur de fines saveurs de fruits.
Très agréable à boire.
Pour accompagner le poulet, les salades et le riz, entre autres.
Capsule à vis.     [Échantillon reçu]
Alc. 13 %. Sucre 3,4 g/l.    BIO
Dans 55 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,20 $

Des propriétaires de bars à vin veulent vendre du vin

Des propriétaires de bars à vin demandent au gouvernement Legault la permission de vendre du vin pour emporter. De vendre du vin «en Drive» comme disent certains de nos cousins de France.

Les restaurants ont le droit de vendre du vin avec les repas pour emporter. Toutefois, les détenteurs de licence de bar à vin n'ont pas le droit. Cependant la SAQ a permis à une compagnie privée de vendre le vin de ces bistrots, ce qui est jugé comme étant discriminatoire par ces propriétaires de bars à vin, dont la célèbre sommelière Vérinique Rivest du bar à vin Soif de Gatineau.

Véronique et quelques-uns de ces collègues ont fait parvenir une lettre au premier ministre François Legault. Nous reproduisons ici cette lettre telle que parue dans le site internet du quotidien Le Droit de Gatineau.

SAQ en ligne = SAQ-Dépôt

Le répertoire des vins que la SAQ offre en ligne commence à ressembler de plus en plus au répertoire d'une succursale SAQ-Dépôt.

En effet, la majorité des bouteilles de vin offertes maintenant en ligne sont des vins que vous paieriez 15 % moins cher dans une SAQ-Dépôt.

Comparez l'offre dans la SAQ-Dépôt de Montréal avec l'offre dans SAQ.com et vous verrez que 157 vins de moins de 20 $ de SAQ.com sont aussi dans la SAQ-Dépôt.

Donc 157 des 242 vins de moins de 20 $ de SAQ.com sont des vins de SAQ-Dépôt.

Les vins destinés aux succursales dépôts sont des vins produits en très grande quantité et dont les producteurs offrent un rabais de 15 %.

Les vins en ligne sont 15 % plus chers!
Si l'on regarde par catégories de prix, c'est encore plus marquant.

En efet, 87 des 119 vins de moins de 15 $ sont des vins des succursales Dépôts. Donc la plupart des vins de moins de 15 $ seraient payés 15 % de moins si achetés dans une succursale Dépôt. Ou présenté autrement, vous payez ces vins 15 % plus cher en ligne, plus 12 $ pour le transport!

Et c'est encore vrai pour la catégorie des vins de 15 à 20 $. Plus de la moitié d'entre eux sont 15 % moins chers à la SAQ-Dépôt; soit 70 des 123 vins de 15 à 20 $.

Dans la catégorie des vins mousseux : c'est 12 des 20 vins mousseux disponibles en ligne sont des vins de Dépôt.

  Source : La liste des vins tranquilles en ligne de moins de 20 $ qui sont aussi à la SAQ dépôt

Paul Mas, Vignes de Nicole, Blanc 2018

DISPONIBLE EN LIGNE
Il y a 13 vins de ce producteur du Languedoc à la SAQ; tous de 20 $ et moins.
Des vins de belle qualité.
Ce vin blanc est aromatique, floral, fruits blancs, litchi...
C'est assez gras en bouche avec des saveurs rappelant les pêches.
Sec et moyennement acide.
Assez longue finale sur des notes de fruits blancs et de noix.
Servir à 10 degrés.

Vendanges mécanique de nuit afin d'éviter l'oxydation.
40 % chardonnay; 25 % sauvignon blanc; 25 % viognier et 10 % picpoul.
IGP Pay d'Oc.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,5 g/l.

Domaine Paul Mas, propriété de Jean-Claude Mas; 600 hectares de vignes en propre, plus des contrats d'achats de raisins sur 1300 hectares de vignerons partenaires.
En ligne (1008) et dans 397 magasins, dont des SAQ Dépôts.
   Voir une vidéo intéressante sur les vignobles Paul Mas.

2 étoiles
Prix: 
14,80 $

DE BONS VINS EN LIGNE POUR LIVRAISON À DOMICILE

En cette période de confinement face à la Covid-19, il est plus sécuritaire de commander son vin en ligne et de le faire livrer à la maison.
Voici quelques suggestions de vins généralement bons et disponibles aujourd'hui en ligne dans saq.com.

La Vendimia, Palacios Remondo, Rioja 2018

DISPONIBLE EN LIGNE
Un vin de la Rioja souple et léger, aux belles saveurs de cerise. C'est juteux sur des tanins fins. C'est sec et à l'acidité modérée.
On lit dans le site de la SAQ qu' «Alvaro Palacios signe cette cuvée issue du tempranillo, dans un style moderne au boisé soutenu.» Pourtant, on ne perçoit pas du tout d'aromes ni de saveurs de bois dans ce vin léger et facile à boire.
Servir à 14 degrés.
Tempranillo et grenache. Vendimia veut dire millésime, année.
Alc. 14,5 %. Sucre 1,7 g/l.
En Europe, il y a aussi une version bio de ce vin.
En ligne (536) et dans 255 magasins.

2 étoiles
Prix: 
17,75 $

Domaine des Anges, Ventoux 2015

Aromatique, fruits noirs.
Une bouche fruitée et veloutée. Texture d'une belle épaisseur.
Tanins enrobés. Un vin qui a de la chair. Un vin assez riche.
Longue finale agréable sur les olives noires et la réglisse.
Grenache noir et syrah.  Alc. 14,5 %. Sucre 1,9 g/l.
Dans 83 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,50 $

Feuille de Garance 2018

Un très beau vin bio du Rhône, épicé; fruité fin; tanins fins; suave, coulant et joufflu.
Jolie finale fruitée et réglissée.
Un vin de caractère.
Excellent. 
Domaine Rouge Garance.
Levures indigènes. Grenache 60 %; syrah 30 % et cinsault 10 % sur 5 hectares.
Élevage en cuve béton.
Alc. 14,5 %. Sucre 4,1 g/l.
Dans 31 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
20,35 $

La Grande dégustation de Montréal est reportée à l'an prochain

Le salon de La Grande dégustation de Montréal, prévu du 29 au 31 octobre prochain, est reporté à l'automne 2021 en raison de la pandémie de Convid-19.

«Compte tenu de la situation actuelle qui perdure et qui demeure incertaine», écrit Catherine Lessard, directrice générale de A3 Québec.

Ce salon des vins est le plus grand rassemblement vinicole de l'est du Canada.

Dans un communiqué, le regroupement des agences de vin A3 Québec ajoute toutefois vouloir offrir «les 29-30 et 31 octobre prochains, une opportunité de relancer notre industrie. Toutefois, le cadre et les modalités ne sont pas encore connus».

L'évènement organisé par A3 Québec et la SAQ en sera alors à son dixième salon annuel.

Côte des Roses, Gérard Bertrand, Languedoc 2019

DISPONIBLE EN LIGNE
Il y a peu de rosés en ligne à la SAQ. Sur les 276 rosés de son répertoire, la SAQ n'en offre que 20.
Celui-ci du talentueux Gérard Bertrand est très bon.
C'est un rosé frais, facile, équilibré et bien agréable à boire.
C'est sec, juteux, bien équilibré et coulant.
Cépages : grenache, syrah et cinsault.
Servir à 10 degrés.
Bouchon de verre. Alc. 13 %. Sucre 1,2 g/l.
En ligne (402) et dans 387 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,35 $

Methea blanc 2017

Un vin blanc sec, grec, aromatique, sec, salin et délicieux.
Belle texture. Très agréable. Longue finale désaltérante.
Très bon.
Cépages: aidani et monemvasia. Île d'Éubée. Producteur Vriniotis.
Capsule à vis.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,1 g/l.
Dans 74 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
17,30 $

La Vielle Ferme, Ventoux rouge 2018

DISPONIBLE EN LIGNE
Un rouge pâle au nez fin de petits fruits et d'épices.
Une belle attaque sur les petits fruits, les fruits un peu acidulés, les canneberges et une note fumée.
Belle amertume en finale. Digeste.
Un bon rapport qualité-prix.
Carignan, cinsault, grenache et syrah.
Un beau vin de la famille Perrin du Château Beaucastel.
Alc. 13 %. Sucre 2,4 g/l.  Capsule à vis.
Servir frais à 10-14 degrés.
En ligne (1118) dans 403 magasins et dans les SAQ-Dépôts.

2.5 étoiles
Prix: 
12,95 $
Syndiquer le contenu