Fin des pesticides à Bordeaux ?

Le titre est fort !
La région viticole de Bordeaux est celle qui utilise le plus de pesticides en France avec la Champagne et la Loire. (1)

Pourtant, le président du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) vient de se déclarer favorable «à la sortie de l'usage des pesticides» pour les vins de Bordeaux.

M. Bernard Farges a fait cette déclaration hier lors de l'assemblée générale du CIVB. «Notre filière des vins de Bordeaux, dans son intégralité, a les mêmes attentes que les associations qui nous interpellent. Oui, la filière a pour objectif la diminution forte, voire la sortie, de l'usage de pesticides.»

Déclaration qui semble étonnante de prime abord. Le CIVB est poussé de tout bord par les organisations écologistes et celle de défense de la santé qui accusent les producteurs de vins de Bordeaux de polluer la région et de nuire à la santé de ses habitants.

De plus, la région a été frappée par deux «accidents» assez graves touchant la santé d'enfants et d'écoliers du département. Les épandages de pesticides près des écoles ont fait grand bruit dans la région. (2)

Le CIVB accusé de traiter à la légère les craintes des citoyens se devait donc de faire preuve d'un peu plus de compassion et d'empressement.

Toutefois le président des vignerons de Bordeaux tempère et dit que cette sortie des pesticides ne se fera pas rapidement. «Cet objectif, la diminution forte, voire la sortie, des pesticides, ne sera pas atteint en quelques semaines ni avec des mesures simplistes.»

Il ajoute avoir «un objectif commun avec nombre d’associations nous interpellant sur le sujet. Notre chemin pour y arriver peut être différent de celui réclamé par ces associations, toutefois l’objectif est commun.»

Il ne dit pas non plus comment ça se fera, mais plutôt comment ça ne se fera pas. «Il ne sera pas atteint non plus en opposant les modèles, conventionnel, certifié, bio, biodynamie.» Il dit plutôt sans préciser que «ces solutions seront diverses et complémentaires.»

À Bordeaux, l'on parle beaucoup de culture raisonnée, mais cette expression semble peu convaincante.
La culture sans pesticides semble plus difficile dans cette région en raison du climat atlantique qui amène de l'humidité favorable à la croissance des champignons qui nuisent à la vigne. De plus, les surfaces sont plus grandes ce qui inciterait à avoir recours plus souvent au chimique.

Toutefois, certains producteurs réussissent à faire du vin sans pesticides. Certains disent même qu'on ne devrait donner l'AOC qu'aux vins bios.

La conversion des vignerons au bio est lente à Bordeaux, mais tout de même progressive. Selon les chiffres de l'Agence Bio, il y avait, en 2014, 730 producteurs bio sur près de 10 000 hectares à Bordeaux. Bordeaux est tout de même la quatrième région productrice de vin bio de France avec 100 000 hectolitres après le Languedoc-Roussillon (500 000 hl), le Rhône (250 000 hl), la Provence (130 000 hl) et avant la Loire (70 000 hl), selon les chiffres publiés en janvier 2016 par Millésime Bio.

Le bio ne représentent que 4,7 % des surfaces agricoles en Aquitaine, contre 15 % en Provence et 11 % en Languedoc-Roussillon. (3)

Autrefois, tous les vins étaient bio. Tous les vignerons étaient bio. Maintenant, des vignerons disent ne plus savoir comment faire des vins sans pesticides chimiques. D'autres ajoutent que ça coutera trop cher et qu'il y aurait trop de perte. Pourtant, certains réussissent !

Réactions
Cette déclaration de vouloir sorit le chinique de la vigne bordelaise, est-ce sérieux ou tout simplement une opération de relation publique? «Prôner la "sortie" des pesticides ressemble fort à une annonce destinée surtout à calmer le jeu médiatique et à rassurer les acheteurs de vin français, surtout à l’étranger», écrit Richard Werly correspondant du Temps (site suisse d'information) à Paris.

«Il faut que le CIVB arrête de jouer les pucelles effarouchées en nous expliquant que les pesticides ça n'a pas de conséquences et qu'on ne les utilise pas. Il faut arrêter de ne pas reconnaître la vérité», dit, de son côté, Noël Mamère, député de la 3e circonscription de Gironde et maire de Bègles, commune limotrophes de Bordeaux.

________
(1) CARTE. Quels pesticides dangereux sont utilisés près de chez vous? Cash Investigation, FranceTv
(2) Est-ce que la culture de la vigne est en train de tuer des enfants, 
Le Monde au naturel
(3) Agriculture bio : votre région soutient-elle vraiment les alternatives aux pesticides? Basta Mag

 

Jean Perrier, French Alpine 2014

Le vin de la semaine ! 

Mondeuse que c'est bon !
Il y a seulement cinq vins de ce cépage la mondeuse à la SAQ.
C'est un cépage bleu sombre presque noir de la Savoie.
Il n'est autorisé que dans quatre départements de France.
Il donne souvent des vins poivrés.
Celui-ci de la maison Jean Perrier et Fils a de beaux arômes épicés.
C'est d'un fruité coulant sur des tanins fins.
Il est juteux et léger sur de belles saveurs de petits fruits des bois, de framboise et de poivre.
La finale est longue.
C'est un vin digeste à servir frais à 12-14 degrés avec des mets légers et même des fromages secs.
Pas de bois. Sucre 1,9 g/l. Acidité 3,71 g/l (H2SO3) pH 3,48.
Cépage : mondeuse noire. Vendanges manuelles, levures exogènes neutres
Notez le taux d'alcool : Alc. 12 %.
Bouchon de plastique.
En ligne (26) et dans 91 magasins.

3 étoiles
Prix: 
17,40 $

Pourquoi certains vins nous déplaisent

Des vins qu'on aime et d'autres non!

Qu'est-ce qui fait que certains vins nous plaisent moins?

Vous êtes en train de déguster des vins avec des amis et les commentaires fusent de toute part. Certains aiment tel vin pendant que d'autres disent qu'il n'est pas bon!

Pourquoi donc des vins sont-ils jugés moins bons par plusieurs dégustateurs?

VÉGÉTAL
ACIDE
SUCRE
TANINS
ALCOOL
BOIS

Écoutons-les.
Végétal, acide, astringent, boisé, alcooleux, sucré.

Ce sont les principaux qualificatifs employés par des dégustateurs pour décrire des vins qui n'ont pas leur faveur.

Pourtant, dans les vins, il y a du végétal, de l'acidité, des tanins, du sucre, de l'alcool et quelques fois du bois. Ce sont les composants mêmes du vin et ce sont ces éléments qui font la qualité du vin.

Par contre, si on juge qu'il y a un excès d'un de ces éléments, le vin est dit moins plaisant ou carrément déplaisant.

Un vin qui a une belle acidité est dit rafraichissant. Par contre, si l'on perçois un excès d'acidité, trop d'acides on le dit vert et acerbe.

C'est la même chose pour les tanins. S'il y en a trop, le vin sera dit rugueux, âpre, astringent.

De même pour l'alcool. Si on juge qu'il y a trop d'alcool par rapport au fruit, on dira le vin alcooleux. La finale pourra alors paraitre brulante, ce qui peut être dû à la forte présence d'alcool ou encore à l'ajout de substances désaciditiantes au vin. L'abus de bois peut être jugé dévalorisant pour un vin. Si le vin a un fort goût de vanille, on pourrait le décrire comme étant du jus de madrier. Plus un amateur de vin progresse dans sa connaissance du vin, plus il sera réfractaire aux saveurs boisées.

Le sucre peut aussi déconsidérer un vin. Si le consommateur juge qu'il y a trop de sucre, le vin lui déplaira.

Donc, ce qui fait qu'un vin est moins aimé c'est souvent qu'il y a trop d'un de ses composants. Soit trop d'alcool, d'acide, de tanins, de sucre, de bois ou de végétal.

Plus rarement on dira d'un vin qu'il est moins bon parce qu'il manque d'acidité, de tanins, de sucre... Mais ça peut arriver dans le cas de certains vins dits mous, pâteux ou fluets.

Tout ceci dépend aussi des seuils de tolérance de chacun. Le niveau de perception de ces éléments varie d'une personne à l'autre.

Alors, la prochaine fois que vous jugerez un vin qui vous semble peu plaisant, essayez de mettre le doigt sur ce qu'il a de trop : acidité, végétal, bois, alcool, sucre ou tanins.

Château du Coing de St-Fiacre, Muscadet 2014

Il y a 18 muscadets à la SAQ actuellement.
Celui-ci est bien beau et rafraichissant.
C'est sec, bien fruité, assez gras, pas exubérant, coulant et agréable à boire.
Un muscadet bien équilibré.
Comme c'est souvent le cas pour les vins blancs d'Europe, il s'est révélé meilleur au troisième jour.
Servir à 12 degrés en apéritif avec les coquillages, les poissons, les salades et les viandes blanches.
Cépage muscadet, appelé aussi melon de Bourgogne. Alc. 12 %. Sucre 2,1 g/l.
En ligne (14) et dans 43 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
16,60 $

Côtes du Rhône blanc 2014, Guigal

Guigal est une maison de production de vin du Rhône très populaire au Québec.
Et avec raison, les vins sont bons, la réputation est très bonne.
Il y a 28 vins de Guigal au répertoire de la SAQ actuellement.
Ce vin blanc est bien original avec ses arômes et saveurs de fruits exotiques, de fleurs et de viognier.
C'est très expressif. D'une belle structure sur le fruit avec une note minérale.
Savoureux et rafraichissant.
Cépage : viognier 65 %, roussane 15 %, marsanne 10%, clairette 8 %, bourboulenc 2 %.
Récoltes manuelles.
Servir avec les entrées, les plats asiatiques, les salades,
Sucre 1,9 g/l. Alc. 13 %.
Dans près de 178 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
21,80 $

L'Oratoire de Chasse-Spleen 2012

Attaque sur le fruit fin, puis sur le fruit mûr.
D'une belle présence tannique. Des tanins d'ailleurs bien intégrés au fruit.
Assez ferme et élégant.
Équilibré.
Peut-être pour 2-3 ans de cave.
Cabernet sauvignon à 80 % et merlot. Produit à partir de jeunes vignes du château Chasse-Spleen.
Alc. 13 %. Sucre 2 g/l.
En ligne (24) et dans 93 magasins.

3 étoiles
Prix: 
33,00 $

Lou Maset 2014

Un joli vin de Sylvain Fadat du domaine d'Aupilhac à Montpeyroux dans le Languedoc, à 36 kilomètres au nord-ouest de Montpellier.
C'est fait principalement de cinsault à 50 %, avec du grenache (30 %), du carignan (10 %) et du mourvèdre (10 %). Culture en biodynamie. Vendanges à la main.
Le vin est un peu brouillé, donc probablement peu filtré. Il a de belles saveurs de petits fruits, de jello et d'épices fines.
C'est gouleyant, peu tanique et d'une belle buvabilité.
Il a bien accompagné les hamburgers à l'agneau.
Servez-le légèrement frais et laissez-le respirer dans le verre.
Alc. 13 %. Sucre: moins de 1,2 g/l.
En ligne (87) et dans 102 magasins.

3 étoiles
Prix: 
17,00 $

Hausse des importations de vin au Canada

Le Canada a de nouveau accru son volume d’importation de vin entre 2014 et 2015 de 300 000 hectolitres (+7,4%), passant ainsi la barre des 4 millions d'hectolitres. La valeur globale de ces importations a également progressé de 10,4 %, pour atteindre 1,6 milliard d'euros, selon les chiffres colligés par l'Organisation mondiale de la vigne et du vin (OIV).

Le Canada est le cinquième importateur de vin en valeur et le sixième en volume.

Près de 30 % des importations de vin se font en vrac au Canada, soit 28 %. Plus que les États-Unis où le vrac constitue 25 % des importations.

Le principal exportateur de vin est l'Espagne avec 24 millions d'hectolitres, suivis de l'Italie avec 20 millions et de la France avec 14 millions.

Toutefois en valeur, le principal exportateur est toujours de loin la France avec 8,2 milliards d'euros, suivi de l'Italie avec 5,3; pendant que l'Espagne ne récolte que 2,6 milliards d'Euros pour ses exportations pléthoriques.

Les principaux pays consommateurs sont les États-Unis en hausse de 1 %; la France en baisse de -1,2 %; l'Italie en hausse de 0,3 % et l'Allemagne en hausse de 1,1 %.

Selon les chiffres de l'OIV, le principal producteur de vin est l'Italie qui a accru sa production de 12 % entre 2014 et 2015. Il est suivi de la France, en hausse de 2 % et de l'Espagne en baisse de -6 %.

Réserve de la Chèvre noire 2014

Rouge pâle. Nez de petits fruits, de griottes sur une note de viande.
Belle bouche de pinot, cerise, épices et fumée.
Tanins fins. Belle texture granuleuse.
Suave, vif et long.
Un beau pinot noir typique.
Assemblage de différentes parcelles en Côte de Beaune, Côte de Nuits et Côte Chalonnaise.
Quarante pour cent de la récolte est élevée en fût, le reste en cuve inoxydable. Rendement 40 hl/ha.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,1 g/l.
En ligne et dans toutes les succursales y compris les 10 SAQ Dépôts.

2.5 étoiles
Prix: 
24,15 $

Kungfu Girl, Riesling 2014

Ce producteur de l'état de Washington donne des noms originaux à ses vins: Boom Boum Syrah; Velvet Devil et ce riesling Kungfu Girl.
Ce dernier a de beaux aromes fins de riesling. D'un fruité légèrement sucré sur une belle acidité. Fruité tropicaux, litchi, melon, pomme chaude. Minéral, original, agréable et très persistant en bouche.
Sucre 17 g/l au Québec et 18 en Ontario. Alc. 12 %.
Capsule à vis.
Servir en apéritif ou avec des mets épicés.
En ligne et dans près de 300 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
21,05 $ à la SAQ | 18,85 $ à la LCBO

Château de Maligny, Chablis Premier Cru Homme Mort 2014

Les vins de Chablis sont à mon avis les meilleurs vins blancs de Bourgogne.
En ce sens, qu'on est rarement déçu; alors qu'on peut être souvent déçu par des vins blancs des autres secteurs de la Bourgogne. Ces derniers peuvent être souvent maquillés par des saveurs de caramel, de bois et de vanille.
La qualité des vins de Chablis est plus constante.

Le premier cru Homme Mort 2014 du Château de Maligny est un autre bel exemple d'un vin de grande qualité.
Il est très agréable à boire, d'un fruité gras assez ample sur une touche minérale. Un beau chardonnay pas caricatural, donc pas trop boisé, ni beurré, ni caramélisé comme le sont trop souvent les chardonnays de Bourgogne et du Nouveau Monde.
Sa finale savoureuse est très longue.
L'Homme Mort est l'un des huit crus qui composent La Fourchaume en Chablis. C'est sur un sol pentu calcaire et pauvre.
Déjà bon et à mettre en cave quelques années.
En ligne et dans près de 100 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
36,00 $

Pétales de Rose 2015

Régine Sumeire est la reine du rosé.
Elle contribue à élever au maximum la qualité de ce vin souvent considéré comme le parent peu doué des vins rouges et blancs.
Mme Sumeire nous prouve que le rosé peut être d'un niveau de qualité aussi élevé que les rouges et les blancs. 
Son 2015 en est l'exemple éclatant. 
Pourtant, ma rencontre avec ce nouveau millésime avait bien mal commencée.
La première bouteille ouverte était bien décevante, dure en bouche et la finale métallique laissait une bien mauvaise impression. La couleur un peu trop orangée laissait un doute. Le cylindre de liège avait peut-être laissé passer trop d'oxygène. 
Une capsule à vis serait probablement plus apte à maintenir la fraicheur de ce produit.
 
Par contre la deuxième bouteille est éclatante de fraicheur. D'une grande pureté de fruit. Un fruit sec et assez gras. Un rosé d'une longueur étonnante. Des saveurs de fruits, de melon, de pêche bien mûre.
Huit cépages composent ce très beau vin : grenache, cinsault, syrah, cabernet sauvignon, mourvèdre, rolle, ugni-blanc et sémillon. Cueillis à la main. Servez-le de 10 à 14 degrés. 
Côtes de Provence, Alc. 13,5 %.  Sucre 2 g/l. 
En ligne et dans presque tous les magasins de la SAQ.
3 étoiles
Prix: 
21,65 $

Rolly-Gassmann, Moenchreben de Rorschwihr, Auxerrois 2007

Un 2007 sur les tablettes!
Oui, le Domaine Rolly-Gassman a l'habitude de libérer ses vins seulement lorsqu'ils sont prêts à boire.
Le cépage: auxerrois, appelé aussi klevner est un cépage qui serait originaire de la Lorraine.
(À ne pas confondre avec le côt ou malbec qui porte quelquefois le même nom en rouge.)

Ici ce vin est gras et sucré (taux de sucre 40 g/l.). C'est ample, velouté et parfaitement délicieux.
Malgré ce sucre, il n'est pas mou, ni pâteux, mais bien équilibré par une bonne acidité.
Il est très aromatique et assez puissant en bouche.
La finale est bien longue.
Il accompagnera bien les mets épicés et les fromages.
Il peut être aussi un bon apéritif. Il a bien accompagné le crabe.
Un domaine en culture biodynamique
En ligne et dans près de 50 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
24,60 $

Corte de Imaz, Rioja, Reserva 2010

Beau boisé espagnol, floral et cuir.
Les tanins sont fins, la bouche est serrée.
C'est juteux et assez ample.
Velouté et finale d'un beau boisé.
Seize mois en barriques de chêne américain de chauffe moyenne.
100 % tempranillo provenant de la Rioja Alta.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,7 g/l.
En ligne et dans près de 300 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,90 $

Fumaio 2015

Un vin vif et expressif sur des saveurs de melon, d'asperges et d'ananas.
C'est rafraichissant et bien exotique.
L'acidité est mordante.
Sucre 5,4 g/l.
Chardonnay et sauvignon blanc.
Producteur Banfi.
Pour accompagner les salades et les crevettes.

Dans 128 magasins.

2 étoiles
Prix: 
16,80 $

Perez Cruz, Cabernet Sauvignon Reserva 2013

Nez de cassis et de végétaux assez expressif et courant dans les vins du Chili.
Bouche fruitée, peu tannique et note végétale qui revient en bouche.
De type chilien bien assumé. Peu acide et d'une légère sucrosité.
Saveurs persistantes.
Sucre 3 g/l. Alc. 13 %.
Capsule à vis.
Dans une centaine de magasins.

2 étoiles
Prix: 
17,80 $ à la SAQ | 14,95 $ à la LCBO

Beaune, 1er Cru Champs Pimont Jean-Claude Boisset

Aromes et saveurs de fruits rouges et de crème.
Crémeux aussi en bouche.
Un vin raffiné sur de belles rondeurs.
Des tanins fins, un fruité ample et gourmand.
Suave et jeune. Laisse une belle bouche.
Pour quelques années de cave.
Servir frais à 14 degrés.
Alc. 12,5 %.
«Aucun produit œnologique de type levures, enzyme ou tanins ne sont apporté pour ne pas dénaturer un terroir si précieux. Le vin est élevé 15 mois en fût sans soutirage avec une proportion de fûts neufs assez faible (< à 20 %). Enfin la mise en bouteille a été effectuée par gravité sans collage ni filtration.»
Un potentiel de garde de 10 ans et plus selon son producteur.
En ligne et dans seulement quelques magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
70,00 $

Coste Delle Plaie 2012

Le vin de la semaine ! 

D'un beau rouge éclatant et vif, presque opaque.
Attaque suave, fine, puis ample en milieu de bouche.
D'un beau fruité assez gras et assez charnu. Dense, rond et coulant.
Bel équilibre. Longue finale.
Cépage: 100 % montepulciano d'Abruzzo. Vendanges manuelles dans la seconde moitié d'octobre. Région: Abruzzes. Producteur: Podere Castorani.
Élevage en cuve de ciment.

Pour accompagner les viandes grillées.
Alc. 13,5 %.
En ligne et dans plus de 100 magasins, dont 2 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
24,30 $

Eve Chardonnay 2013

Nez fin et floral dans ce beau vin de l'état de Washington.
Fruité assez gras, légèrement beurré avec de belles saveurs de melon.
Frais, bien équilibré. Sec. Longue finale.
Producteur Charles Smith.
Capsule à vis. Alc. 13 %. Sucre 2,5 g/l. (4 en Ontario)
En ligne et dans près de 100 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
22,15 $ à la SAQ | 21,95 $ à la LCBO

Raventós I Blanc, Manuel Raventós Gran Reserva Personal 2007

Le prix (69 $) surprend. On n'est pas habitué à ce prix pour un cava d'Espagne.
C'est le prix d'un champagne et il est d'ailleurs aussi bon que plusieurs champagnes.
Les bulles sont fines. Le fruité est bien agréable. C'est sec.
La finale est savoureuse et longue.
Il se dégage une certaine élégance de ce vin mousseux d'Espagne.
Cépages: xarel-lo et parellada. Culture en biodynamie. Méthode champenoise. Sept ans sur pupitre avant d'être dégorgé.
Le producteur, la famille Raventos i Blanc n'écrit plus cava sur ses bouteilles, mais plutôt Conca del Riu Anoia. (Voir pourquoi ici Cava un jour — Conca toujours)
Dans quelques magasins seulement.

4 étoiles
Prix: 
69,00 $

Peraclos 2010

Un vin rouge de l'appellation Montagne Saint-Émilion
Belle présence en bouche.
Des tanins d'un beau granulé bien enveloppés par des fruits noirs.
D'une pièce, jeune et assez dense.
Finale sur les fruits noirs et une note de cèdre.
Merlot à 80 %, Cabernet sauvignon 10 % et cabernet franc 10 %.
Alc. 13,5 %. Sucre: nd.
Dans seulement quelques magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,95 $

Nous payons le vin américain plus cher que tout le monde

L'importation de vin américain au Canada a connu une croissance en volume en 2015 malgré un taux de change défavorable.

La hausse des achats en volume a été de 5,8 % à 99 millions de litres.

Par contre, exprimées en dollars américains, les ventes ont été en baisse de 5,3 % à 461 millions de dollars américains. Il faut dire ici que plusieurs vins américains sont négociés en dollars canadiens.

«Les ventes de vin de la Californie ont continué à être fortes au Canada l'an dernier, malgré des taux de change défavorables. En 2015, les ventes de vins américains ont dépassé les vins de France et d'Italie pour la première fois accaparant ainsi la plus grande part du marché des vins de table à l'importation sur le marché canadien», a déclaré Rick Slomka, directeur commercial pour le Canada du California Wine Institute.

Pendant ce temps, les ventes de vin américain en Europe ont connu une croissance de 5 % en volume et de 20 % en valeur. Soit 238 millions de litres pour 621 millions de dollars.

Il est étonnant de constater que les Européens paient en moyenne 2,60 US$ pour un litre de vin américain; alors que nos monopoles du Canada le paient près du double à 4,90 US$.

Le prix moyen mondial pour le vin américain a été de 3,60 US$ en 2015.

Prix moyen payé pour un litre de vin importé des États-Unis en 2015
Mondial Europe Canada
3,60 US$ 2,60 US$ 4,90 US$

Le Canada avec 99 millions de litres est le deuxième marché en importance pour le vin américain après l'Europe (225 millions). Le troisième acheteur est le Japon avec 25 millions de litres. Les exportations totales de vin américain totalisent 442 millions de litres, selon le Wine Institute des États-Unis.

La SAQ a aujourd'hui 713 vins (750ml) des États-Unis à son répertoire, dont seulement 36 sont à moins de 15 $ !

Voici un extrait du tableau préparé par le Wine Institute des États-Unis.

U.S. WINE EXPORTS
Year to Date: January-December
2015 and 2014

 

 

Value (U.S. Dollars)

Variance
’15 v ‘14

Volume (Liters)

Variance
’15 v ‘14

PARTNER COUNTRY
Ranked by 2015 Value

 

2015

2014

Percent

2015

2014

Percent

European Union Total**

 

621,904,744

517,622,655

20.15%

238,587,949

225,918,167

5.61%

Canada

 

461,192,662

487,047,858

-5.31%

99,757,425

94,260,404

5.83%

WORLD TOTAL

 

1,606,826,382

1,494,057,715

7.55%

461,014,596

442,693,188

4.14%

**Stats for the 28 EU countries are combined because transshipments to final destinations in neighboring countries make a country-by-country breakdown not reflective of actual consumption in each country. Wine Institute.

 

Des rabais en succursales moins élevés que dans les SAQ Dépôts

Des producteurs offrent un rabais sur certains de leurs vins cette semaine.
Des rabais qui tournent autour de 1 $ pour une trentaine de vins.
Voici quelques suggestions parmi ces vins en rabais jusqu'au dimanche 10 avril.

  Régulier Rabais  
Santi Nello Pinot Nero 11,65 0.75 10,90 $
Borsao Seleccion 13,00 1,05 11,95 $
La Vieille Ferme 14,95 1,00 13,95 $
La Sablette Muscadet 16,00 1.00 15,00 $
Tautavel Gérard Bertrand 18,70 1,00 17,50 $

Ces rabais sont de 6 à 8 %.
Ces vins sont aussi dans presque toutes les 10 SAQ Dépôts, donc offerts à un rabais de 15 % si l'on achète 12 bouteilles de n'importe quel produit.
Il est ainsi préférable de les acheter dans les SAQ Dépôts.
Il est à noter qu'on ne peut pas cumuler les deux rabais.

COS Frappato 2014

Un vin rouge qui pétille!
Le vin n'a pas fait fureur. Il est légèrement pétillant avec des notes de framboise et d'écurie.
On le dirait reparti en fermentation.
C'est étrange. Est-ce dû à un manque de sulfite. Un vin nature?
J'ai tout de même aimé ce petit côté original, mais je crois bien que j'ai été le seul.
Dans 23 magasins.

1 étoile
Prix: 
30,00 $

De gros vins américains

Est-ce que gros vin est synonyme de grand vin ?

Est-ce qu'un grand vin doit être gros ?

J'ai eu l'honneur de participer à une dégustation de ce qu'on appelle des «grands vins de Californie». Des vins des maisons Sterling, Caymus, Dominus, Phelps, Grgich et autres à l'Académie du vin de l'Outaouais.

Des vins payés, à l'époque (vers 2009) jusqu'à 120 $. Plusieurs de ces vins sont plus chers aujourd'hui.

Des vins qui ont reçu de fortes notes des commentateurs américains. Ce sont des vins appelés «meritage», de cépages bordelais. À l'origine, ces producteurs tentaient d'imiter les vins de Bordeaux. Aujourd'hui, ce n'est plus aussi évident.

Ce sont de gros vins dans ce sens qui ont beaucoup de tout. Beaucoup de fruit, souvent confituré, beaucoup d'alcool, beaucoup de vanille, beaucoup de tanins.

Ces vins plaisent beaucoup aux grands commentateurs de vins américains parce qu'ils sont gras, amples, joufflus, nourris, boisés, tanniques, confiturés, riches, impressionnants et opulents. Ils en mettent plein la bouche. Ce n'est pas la finesse qui est recherchée ici, mais plutôt l'opulence. Le producteur veut que son vin frappe, impressionne et plaise à la première gorgée.

Il faut dire aussi que les chroniqueurs vin n'en prennent souvent qu'une gorgée et que celle-ci doit les impressionner suffisamment pour qu'il accorde une bonne note au vin. Ces chroniqueurs, Parker, Suckling et autres, jugent ces vins au moment de leur mise en marché et même quelquefois avant la mise en bouteille. Dans leur jeunesse, ils sont souvent très impressionnants.

Quand est-il au bout de 10 ans?
Est-ce que ces vins s'améliorent, s'affinent?
Est-ce qu'ils digèrent bien le boisé de leur jeunesse? Est-ce que les gros tanins s'affinent? Est-ce que ce fruité confituré devient plus fin?
Certains oui, d'autres non.

Merlot 2005, Sterling Vineyards
Belle texture quoiqu'un peu surette, un peu asséchant. Pas sucré, sec, vanillé et assez équilibré. Bien bon **1/2
14,2 %/vol. Contient du cabernet franc, gros verdot (fer servadou?), petite sirah (pas tout à fait un « meritage »), malbec et petit verdot. 25 $.

Cabernet sauvignon 2005, Joseph Phelps
Foncé, fruité, vanillé, plus rond que le précédent, alcool très marqué, finale un peu amère.  Bon. **
14,5 %/vol. 90 % cabernet sauvignon, 6 % merlot et 4 % petit verdot. 25 % des raisins achetés de vignerons indépendants. 10 mois dans du chêne français et américain de 2 à 4 ans. 80 $

Napa Valley Red 2006, Pahlmayer
Opaque, fruité, costaud, riche, alcooleux, floral violette, médicamenteux, peu tannique, du fruit en masse. Long. Très bon. ***
15,2 %/vol. 81 % cabernet sauvignon, 10 % merlot, 6 % cabernet franc, 2 % petit verdot et 1 % malbec. 18 mois en chêne français, 80 % neuf. Non collé, non filtré. 95 RMP (déc.’08), 93 S.Tanzer (juin’09), 90 WS (nov.’09). 120 $

Cabernet sauvignon 2006, Estate Grown, Grgich Hills
Rugueux, tannique astringent, finale piquante. Il a été le préféré du groupe. (voir le commentaire dans Facebook) Bien bon. **1/2
14,5 %/vol. 90 % cabernet sauvignon, 6 % petit verdot, 3 % merlot et 1 % cabernet franc.
21 mois de chêne français. En biodynamie. 75 $

Cabernet sauvignon 2006, Cakebread Cellars
Nez différent, plus juteux, tannique, beau nez végétal, sérieux, ample. Très bon. ***
14,2 %/vol. 78 % cabernet sauvignon, 16 % merlot, 4 % cabernet franc et 2 % malbec. 100$

Cabernet sauvignon 2006, Caymus
Très aromatique, violette, fruité sucré, alcool un peu brulant, un peu pâteux. Bien bon.  **1/2
14,5 %/vol. 92 WS (déc.’08), 90 S.Tanzer (déc.’08), 17,5/20 Jancis Robinson (août’09). 90 $

Cabernet sauvignon 2007, Joseph Phelps
Opaque, végétal, fougère, choux, bois vernis, asséchant, fait faire une grimace, le plus mauvais du groupe.
14 %/vol. 84 % cabernet sauvignon, 10 % merlot, 3 % petit verdot, 2 % cabernet franc et 1 % malbec. 41 % des raisins achetés de vignerons indépendants. 18 mois en chêne français et américain, 50 % neuf, 50 % 1 à 2 ans. 75 $

Mountain Cuvée 2007, Chappellet
Le vin est vert, vanillé et la finale est brulante. Le deuxième plus mauvais du groupe.
14,9 %/vol. 51 % cabernet sauvignon, 46 % merlot, 1 % petit verdot, 1 % malbec et 1 % cabernet franc. 40 $

Dominus 2007, Dominus Estate
Un vin crémeux, riche et un peu pâteux. Finale un peu brulante.  Correct. *
14,2 %/vol. 94 % cabernet sauvignon, 3 % cabernet franc, et 3 % petit verdot. 40 % de barriques neuves.  120$

Cabernet sauvignon 2008, Special Selection, Caymus
Très aromatique, très fruité. tutti-frutti, peu tannique, réglisse, violette et porto, très différent des autres, mon préféré. Excellent. ****
15,4 %/vol. Ce serait le premier millésime à contenir 14 % de merlot. 98 J.Suckling, 94 RMP, 94 WS, 93 S. Tanzer  120 $.

Donc, ce n'est pas parce que c'est gros et bien coté par les coteurs américains que c'est nécessairement encore bon ou meilleur après quelques années de vieillissement en cave. Ce qui est étonnant c'est de voir les prix demandés pour ces vins. Ils ne sont vraiment pas gênés ces producteurs de gros vins de Californie!

Vite un bon petit vin du Rhône, de la Loire, de l'Espagne ou de la Sicile pour replacer les papilles!

La Moussière, Sancerre rosé 2014

Le vin de la semaine ! 

C'est le printemps, c'est le temps du rosé revenu!
Je vous suggère celui-ci pour son élégance et sa finesse.
C'est un rosé pâle, saumoné, frais et bien léger.
C'est un pinot noir élégant et étonnant de fraicheur.
Rien ne dépasse, ni le fruité, ni l'alcool.
C'est sec et minéral sur de belles saveurs de petits fruits.
Laissez-le se réchauffer dans le verre.
Alc. 13 %. Pinot noir en biodynamie. Vendanges manuelles, élevage en cuve bois tronconiques.
Pour l'apéritif, les entrées, les tapas, les salades, les poissons, les mets légers.
Je crois bien que je vais aller en chercher une autre bouteille pour l'essayer, avec les amis, sur le crabe (acheté à Trois-Pistoles).

3 étoiles
Prix: 
25,60 $

Blés 2012

Un crianza de la maison Dominio de Aranleon. Région: Valence.
Blés, c'est le nom de la plante autochtone qui pousse entre les vignes dans la vallée des Alforins.
D'un beau fruité frais sur des tanins ronds.
Des saveurs de petits fruits sur une touche légèrement vanillée.
Un vin bien équilibré et bien agréable à boire.
Servir frais à 15 degrés.
Un très bon rapport qualité-prix parmi les produits courants.

Tempranillo, cabernet sauvignon et monastrel.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,5 g/l.
Son prix à baissé de 0,20 $.
En ligne (15) et dans 255 succursales dans la section des produits courants ainsi que dans 3 SAQ Dépôts.
Disponible aussi au Nouveau-Brunswick à 20,79 $.

3 étoiles
Prix: 
15,75 $

Solanera Viñas Viejas 2013

Fruité, fruité, fruité et épicé!
Un très beau vin aromatique et juteux.
Le vin a de la mâche. Le fruité est doux et dense.
Il y a là une belle masse de fruits.
C'est ample, riche, corsé et savoureux.
Un très bon rapport qualité-prix.
Ce vin fera fureur!
70 % monastrel, 15 % cabernet sauvignon et 15 % garnacha.
Dix mois en fûts français et américain.
Bodegas Castaño. Région de Yecla.
Alc. 14,5 % Sucre: 4,3 g/l (SAQ); 9 g/l (LCBO).
Dans 107 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
20,15 $ à la SAQ | 16,95 $ à la LCBO

Farnito Chardonnay 2014

Un vin blanc d'Italie assez aromatique.
La bouche est florale et assez grasse tout en ayant une certaine vivacité.
Un bel équilibre entre le fruit et l'acidité.
Finale d'un fruité riche.
Servez le pas trp froid à 10-12 degrés.
Sucre 1,7 g/l
En ligne (13) et dans 94 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,85 $

Triple Zéro, La taille aux Loups

Triple zéro, triple sec!
Un nouvel arrivage de ce vin.
Il est 2,25 $ plus cher et me semble moins complet que le précédent.
C'est un vin pétillant et non un vin mousseux.
C'est-à-dire qu'il contient moins de dioxyde de carbone que le vin mousseux.
À 20 degrés, sa pression est de moins de 2,5 bars; alors que pour les mousseux c'est plus de 3 bars.
Le vin ici a de belles saveurs de pomme et une fine note de brioche. L'effet perlant des bulles sur la langue est léger.
Servi froid, le vin semble plutôt dur. Il est triple zéro, donc pas sucré du tout. Son taux de sucre n'est que de 1,6 g/l. Servez-le à 10-12 degrés.
Ce n'est pas vraiment un vin d'apéritif. Il est peu fruité et peu gras. Toutefois, sa bonne acidité fait qu'il accompagne bien les huîtres et les crevettes.
Triple zéro pour zéro chaptalisation (sucrage pour donner de l'alcool), zéro liqueur de tirage (sucrage pour donner des bulles) et zéro liqueur d'expédition (sucrage pour donner du goût sucré).
En culture bio non certifiée. Levures indigènes. Vendanges manuelles.

En ligne (45) et dans 60 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
27,95 $
Syndiquer le contenu