Antalis, Vernaccia di San Gimignano Riserva 2015

Vernaccia di San Gimignano est le nom du cépage et aussi le nom de cette belle appellation de Toscane. C'est un cépage à vin blanc. Il n'y a que trois vins de cette appellation à la SAQ.
Celui-ci est le plus cher des trois.
Il a de beaux aromes et saveurs de poire et de pêche.
C'est aromatique et savoureux.
D'un beau fruité assez ample. C'est sec.
La finale est fruitée, saline et minérale.
Rafraichissant et bien agréable à boire.
Servir à 10 degrés.
Producteur Mormoraia.
Alc. 13,5 %  Sucre 1,6 g/l.
En ligne (13) et dans 55 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,60 $

Château Cantelaudette, Cuvée Prestige 2015

Un beau vin de Bordeaux fait du cépage merlot.
Il est doté d'une belle texture moyennement ferme donnée par des tanins ronds et un beau fruité.
C'est légèrement velouté. Peu acide et bien équilibré.
Il a bien accompagné le classique hamburger.
Servir à 16-17 degrés.
Appellation Graves-de-Vayres (entre Bordeaux et Saint-Émilion). Merlot à 100 %, vendanges mécaniques, élevage en barrique et en cuve.
Un domaine de 55 hectares.
Cantelaudette viendrait de «chante-alouette».
Alc. 14 %. Sucre 2,7 g/l. Acidité 2,8 g/l.   [Échantillon reçu]
En ligne (72) et dans 51 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
21,45 $

SAVENNIÈRES

Savennières est l'une des plus belles appellations de la Loire. On n'y fait que du blanc, surtout sec, et très peu de moelleux.

C'est l'appellation d'un seul cépage : le chenin. Les vins y sont un peu particuliers. Différents des autres chenins de la Loire. Ils sont un peu plus costauds, plus minéraux, quelquefois légèrement taniques et d'une légère amertume en finale.

Ils sont souples et fruités en jeunesse et quelquefois austères et deviennent plus complexes en vieillissant, plus aromatiques et savoureux; plus serrés aussi et plus tendus. Plusieurs sont des vins de garde. Ce sont souvent des vins de caractère.

Ils sont bien différents des autres chenins de la Loire, qui en général sont plus ronds, plus miellés et plus coulants.


Coulée de Serrant

 

La différence serait due au sol particulier de cette petite appellation de 165 hectares. Un sol constitué surtout de schiste et de quelques parcelles de roches magmatiques: rhyolite, phtanite et spilites. Le climat aussi jouerait un rôle. Savenières étant à la jonction de deux plateaux. Le sol y est souvent en pente forte et dessinée par des coulées. Les récoltent doivent donc y être manuelles.

Une trentaine de domaines y font un peu moins de 500 000 bouteilles. Ces domaines ne sont pas tous sur l'appellation, certains logent en face sur la rive sud de la Loire.

Savennières est en Anjou, juste à l'est de l'aire d'appellation des muscadets et à l'ouest de la belle ville d'Angers.

Elle compte deux grands crus qui sont devenus des appellations : Roche-aux-Moines et Coulée de Serrant.

SAVENNIÈRES
(CHIFFRES DU MILLÉSIME 2016)
AOC Surface Volume Domaines
Savennières 141 4033 30
Roche-au-Moines 17 309 8
Coulée de Serrant 7 101 1

Cette dernière, Coulée de Serrant est un monopole, c'est-à-dire qu'il n'y a qu'un seul domaine: le domaine de la Coulée de Serrant. Le domaine de Virgine et de Nicolas Joly le grand prêtre de la biodynamie.

J'ai eu l'opportunité d'y déguster des vins de près de vins domaines en avril dernier. * La plupart des millésimes récents. Et étonnamment, mon préféré n'a pas été le vin d'un cru ou d'un producteur très connu, mais un vin d'un producteur que je ne connaissais pas du tout. Le Château Pierre Bise Roche aux Moines 2016. Superbe, fruité, ample, complexe et savoureux.

Il y avait là aussi d'autres beaux vins de la Coulée de Serrant, du Domaine aux Moines, du Château Épiré, des domaines du Closel,  Fl, Baumard, Ogereau...

Autrefois, on faisait surtout du vin doux à Savennières. Maintenant, c'est presque entièrement sec. L'aire d'appellation fait 300 hectares, mais seulement 160 sont en vigne; c'était 124 en 2007 et seulement 50 il y a 35 ans.

Plusieurs producteurs sont en bio, certains en biodynamie. Les vins semblent bien se vendre, la production est petite et les prix sont assez élevés.

Ce sont des vins assez costauds en général qu'il ne faut pas servir trop froids. Ils sont à leur meilleur à 10-12 degrés.

Voici des vins de Savenières commentés dans Vin Québec:
 Savennières, Domaine Taillandier 2005
 Savennières, Chenin sec, Domaine des Deux Arcs 2015
 Savennières, Château de Varennes 2013
 Domaine aux Moines, Savennières, Roche aux Moines 2015

 Et d'autres

Il y a 17 savennières actuellement à la SAQ. Les prix vont de 24 $ à 93 $.
___________

   * Dégustation faite lors d'un voyage de presse à l'invitation du Comité interprofessionnel des vins de Loire -   Interloire, avril 2019
Site officiel des vins de Savennières  www.vins-savennieres.com

La Noë, Eric Chevalier, Muscadet Côtes de Grand Lieu 2017

Un muscadet atypique.
Il est ample, gras et velouté.
Peu acide, on le dirait presque sucré. Il fait plus penser à un vin de chenin qu'à un muscadet classique.
Servir à 9-10 degrés.
Les vignes de l'appellation Muscadet Côtes de Grandlieu poussent au sud de nantes autour du grand lac Grandlieu. Une quarantaine de vignerons y produisent 1,3 millions de bouteilles sur 230 hectares.
Sucre moins de 1,2 g/l. Alc. 11,5 %.

Dans 50 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,40 $

Chinon, Gabare, Nicolas Grosbois 2017

Un cabernet franc bio ample et construit sur de beaux tanins fermes et dodus sur une belle base fruitée.
Une production de 23 000 bouteilles.
Alc. 13 %.  Sucrre 1,4 g/l.
Dans 104 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
30,50 $

Les 3 Quartiers, Jourdan et Picard Chinon 2014

Un chinon dont les vignes de cabernet franc sont conduites en biodynamie.
C'est un vin rouge qui semble presque mature, au fruité fin, aux tanins plutôt fins aussi sur une belle acidité.
Moins expressif que le millésime précédent, mais il se laisse boire.
Alc. 13 %. Sucre 1,4 g/l.
En ligne (2) et dans 71 magasins.

2 étoiles
Prix: 
27,05 $

Bourgogne, Émotions Minérales 2017

La Chablisienne est le principal producteur de Chablis, soit 25 % du volume. C'est une coopérative qui fournit des vins de très bonne qualité. Il y a sept vins de cette coop actuellement à la SAQ.
Celui-ci est le moins cher et c'est bien bon.
C'est aromatique. Ça sent le chardonnay de Bourgogne et c'est bien floral.
D'une belle présence en bouche. Agréable, sec, équilibré et longue finale.
Bouchon de plastique.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,5 g/l.
En ligne (18) et dans 100 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,95 $

La SAQ pousse le fort

Je reçois hier matin un courriel de la SAQ m'incitant à acheter des spiritueux.

 

Cette missive signée SAQ Inspire m'est adressée même si je ne suis pas un consommateur de fort. On y lit «jusqu'à 110 produits à prix réduits et une foule de points bonis». Puis, il y a la flèche «j'en profite» qui mène à une page montrant des verres remplis de liquides colorés à côté des mots «inspiré pour un apéro ensoleillé».
 

Je ressens un certain malaise. Notre société d'État qui pousse à la consommation de boissons fortes !

«Profitez de chaque rayon sur la terrasse et amusez-vous à concocter des cocktails colorés pour vos invités», insiste la SAQ.

Les cocktails colorés, visiblement cette publicité s'adresse principalement aux jeunes. Est-ce vraiment le rôle d'une société d'État d'inciter les jeunes à consommer des alcools forts.

De plus, une telle publicité apparait aussi aujourd'hui en première page du site internet de la SAQ.
 

 
Est-ce qu'il ne serait pas mieux de laisser ce rôle publicitaire aux fabricants. Les fabricants devraient faire la pub sur leurs alcools forts et non la société d'État.

Est-ce l'appât du gain qui pousse les dirigeants actuels de la SAQ a faire tant la promotion des spiritueux au détriment des vins.

La majoration de la SAQ sur les vins d'entrée de gamme est de 134 %; alors qu'elle est de 277 % sur les spiritueux d'entrée de gamme.

Nous avons toujours été fiers au Québec de consommer plus de vin — un alcool peu fort à 12-14 degrés — que des spiritueux — des alcools forts à 40 degrés.

Depuis quelque temps, les ventes de spiritueux augmentent plus vite que celles du vin au Québec: en valeur c'est une hausse de 8,3 % pour les spiritueux contre 2,9 % pour le vin de 2017 à 2018. Et cette année, c'est encore plus fort: des hausses de ventes des spiritueux de 18 % pour le seul troisième trimestre contre 4 % pour le vin.

N'y a-t-il pas un danger à inciter les jeunes consommateurs à consommer des alcools forts?

SAQ: les chefs sont trop payés

La haute direction de la Société des alcools du Québec c'est :

  1. Des salaires trop élevés
  2. Des indemnités de départs très élevées et secrètes
  3. Des primes d'embauche hors norme
  4. Manque de transparence

C'est ce que reproche à la SAQ la Vérificatrice générale du Québec qui a remis aujourd'hui son rapport, dont une partie porte sur les sociétés d'État à vocation commerciale.

Des salaires comparés à l'entreprise privée, alors que la SAQ n'est pas dans un environnement concurrentiel comme le sont les entreprises privées.

Des salaires plus de deux fois plus élevés que ceux des sous-ministres.

La présidente de la SAQ reçoit 482 000 $ et ses vice-présidents 342 000 $.

C'est trop selon la Vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, qui dit que leurs salaires devraient être calculés selon les normes de la fonction publique et non des entreprises concurrentielles inscrites en bourse.

Les sous-ministres gagnent 215 000 et dirigent plus de personnes et ont plus de responsabilités.

Plus de 2 millions de dollars de prime de départ à 6 dirigeants, dont un était resté moins de 2 ans et qui a reçu l'équivalent de 15 mois de salaire!

Des primes d'embauche ont été données à quatre dirigeants. «Bien que ce type de bonis ne soit pas prévu dans les politiques de rémunération de ces sociétés d’État».

La direction de la SAQ a répondu en disant qu'elle avait bien agi. Ce que réfute la vérificatrice générale.

Les désaccords soulevés principalement par Investissement Québec et la SAQ concernant ces constats illustrent bien le fossé qui s’est créé au fil du temps entre certaines sociétés d’État et le reste des entités du secteur public. Comme nous l’expliquons dans le chapitre 1, le défi d’attirer de la main-d’oeuvre compétente et en nombre suffisant n’est pas exclusif à ces sociétés d’État, et cet argument ne peut justifier toutes les actions que nous avons observées.»

Rapport du Vérificateur général du Québec à l'Assemblée nationale 2019.

Brochet Réserve, Bio, Sauvignon de la Loire 2018

Un très beau sauvignon de la Loire aux belles saveurs de citron.
Ce n'est pas ici un sauvignon exubérant et végétal du type néozélandais, mais plutôt un sauvignon minéral du type sancerre.
C'est parfaitement délicieux et il a bien accompagné le crabe.
C'est droit et fin. Il accompagnera aussi bien les salades, riz, hors-d'oeuvre et fruits de mer.
Capsule à vis.
Alc. 12,5 %. Sucre 3,3 g/l.
En ligne (8) et dans 60 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,80 $

Tenuta San Jacopo, Poggio Ai Grilli, Chianti 2017

Des aromes et saveurs de compote de cerise sur de beaux tanins.
C'est frais, fruité et agréable.
Sangiovese à 100 %.
Servir frais à 15 degrés.
Petit bouchon de liège aggloméré.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,2 g/l.
Dans 35 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,75 $

Monopole et prix de l'alcool

Est-ce que les monopoles de l'alcool tendent à réduire les couts
ou tout au contraire tendent-ils à gonfler les prix ?

Est-ce que les monopoles obtiennent de meilleurs prix pour l'alcool?
Certains affirment que oui, puisqu'ils ont un plus grand pouvoir d'achat.
Mais encore faut-il l'utiliser pour cela. Et est-ce qu'un monopole de l'alcool est incité à utiliser son fort pouvoir d'achat s'il n'a pas de concurrence.

Les monopoles et leurs partisans affirment que les prix vont augmenter si on libère le commerce de l'alcool. Le Conseil canadien du commerce de détail a mené une étude sur le sujet. Il s'est concentré sur le cas du monopole de la bière en Ontario: le Beer Store.

C'est un monopole qui appartient à trois compagnies étrangères de bière: Molson-Coors des États-Unis; InBev (Labatt) de Belgique et Sapporo Brewery (Sleeman) du Japon.

L'étude démontre que le prix de la bière avant taxes est de 8,3 % plus élevé dans le monopole de la bière de l'Ontario qu'au Québec où le commerce de la bière est du domaine privé. (Prix moyen pour des caisses de 24 bières de 4 marques populaires.)

Et c'est encore pire après taxes, où c'est 18,9 % plus cher en Ontario.

En conclusion, le Conseil canadien du commerce de détail se demande si le monopole tend à réduire les couts ou au contraire tend à gonfler les prix?  La réponse de l'étude : en Ontario, le monopole gonfle les prix de la bière de plus de 8 %.

_____________

Alcohol in Ontario: Choice & Convenience means Jobs & Growth, Retail Council of Canada/Conseil canadien du commerce de détail. (PDF 16 pages)
 

Ils travaillent 53 semaines par année

Les dirigeants de nos monopoles des alcools semblent très astucieux.

Malgré le fait que ce soit des monopoles, donc sans concurrence, ils trouvent moyen de se verser des bonus de performance.

L'an dernier, ce fut 10 millions de dollars à la Société des alcools du Québec.

Nos voisins du Nouveau-Brunswick ont aussi un monopole des alcools, appelé Alcool NB. Et là, il semble que les dirigeants de ce monopole travaillent 53 semaines par année.

En effet, le gouvernement de cette province a ordonné une enquête au sujet des bonis que se versent les dirigeants de ce monopole. Une mystérieuse 53e semaine a été ajouté à l'année financière de la société des alcools du Nouveau-Brunswick. Ce qui a ajouté une hausse du boni aux employés de 404 000 $. Étonnant !

L'année précédente, les ventes du monopole avaient diminué; ainsi que le bonus. Les dirigeants auraient alors baissé l'objectif de l'année suivante, puis ont annoncé une hausse des ventes. Mais c'était une triomphale hausse des ventes sur un objectif réduit.

Ces phénomènes étranges d'année de 53 semaines, de réduction des objectifs et de hausses records de bonus ont amené le gouvernement de la province à ordonner une enquête qui sera faite par le contrôleur de la province.

«Ils ne semblent suivre aucune règle», dit Matthew Wegener un professeur de comptabilité de l’Université du Nouveau-Brunswick à propos d’Alcool NB, cité par CBC News.

«La société a déclaré que les futurs rapports annuels détailleront le nombre réel de semaines afin d’éviter toute confusion», rapporte Acadie Nouvelle.

________
Sources

Domaine Mercouri 2016

Des flaveurs de fruits noirs et de vieux cuir.
C'est serré et vif sur de belles saveurs de cerise. Le vin semble mature, mais je ne connais pas assez ce cépage refosco pour dire s'il a atteint son apogée. Je crois qu'il pourrait s'améliorer encore quelques années en cave.
Cépages: refosco et mavrodaphné.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,4 g/l.
Dans 47 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,70 $

Hausse de prix à la SAQ

La direction de la Société des alcools du Québec a haussé le prix de plus de 1200 de ses produits hier.

La première explication donnée par la SAQ au Journal de Québec pour justifier cette hausse est la hausse de la taxe d'accise.

«Les variations s’expliquent principalement par l’augmentation de la taxe d’accise du fédéral, par l’évolution des taux de change et par la négociation du prix d’achat de certains produits»

En effet, le gouvernement fédéral a haussé, le 1er avril, la taxe d'accise de 0,639 $ à 0,653 $ le litre de vin; ce qui donne un gros un cent (0,01 $) la bouteille de 750 ml.

La deuxième raison invoquée par la direction du monopole est l'évolution des taux de change. En réalité, le prix de l'euro a baissé passant de 1,56 $ au 31 décembre dernier à 1,49 $ hier. Le dollars américain est passé de 1,36 $ à 1,34 $ pendant cette période.

La troisième raison est la négociation du prix d'achat. Pourtant, cette hausse s'applique aux produits déjà payés et actuellement sur les rayons des magasins de l'État.

Malgré cela, la SAQ dit avoir appliqué une hausse moyenne de 25 cents par bouteille.

Au niveau des vins, ces hausses (5, 10, 15 cents) sont faites surtout sur les vins courants, les vins les moins chers. La direction du monopole d'État ne craint pas de se faire accuser de taxer les plus pauvres. Les spiritueux sont plus fortement touchés.

C'est maintenant du côté des spiritueux que la SAQ compte faire le plus de bénéfice dans l'avenir. En 2018, les ventes de vin ont augmenté de 5,7 % en volume, mais de seulement 2,9 % en dollars. Pendant ce temps, les ventes de spiritueux augmentaient de 5,9 % en volume et de 8,3 % en dollars. La SAQ continue de hausser légèrement son bénéfice grâce a des hausses de prix et à des hausses de vente en volume des spiritueux.

Sur un vin acheté 5 $; la SAQ se prend une commission de 6 $. Par contre sur un spiritueux acheté 5 $; la SAQ se prend une commission de près de 13 $. La majoration sur le prix d'un vin acheté par la SAQ à 5,36 $ est de 134 %; alors que la majoration de la SAQ sur le prix d'un spiritueux acheté à 4,77 $ est de 277 %.
 

La direction de la SAQ se vante de négocier les meilleurs prix, puis deux fois par année elle donne de l'argent supplémentaire à certains de ses fournisseurs!

Finalement, les prix de détails sont établis par les producteurs et non par le monopole qui fait le commerce de détail.

La SAQ compte maintenant hausser ses profits grâce aux spiritueux.

Texte modifié le 29 mai afin d'y ajouter des informations sur les spiritueux.

Équinoxe, Crozes-Hermitage 2017

Un très beau vin joufflu aux aromes de mures écrasées. C'est ample, tendre, délicieux, sur des tanins fondus. Longue finale fruitée et épicée.
Syrah 100 %.
Servir frais à 15 degrés.
Alc. 13 %. Sucre: n.c.
Capsule à vis.
Productions Équis, Maxime Gaillot et Thomas Schmittel.
En ligne (44) et dans 79 magasins.

3 étoiles
Prix: 
27,65 $ à la SAQ | 14,90 € en France

Albarino, Laurent Miguel 2017

L'albariño est un cépage espagnol. Ici Laurent Miguel (Cazal Viel) le cultive en France et obtient un vin bien vif sur des saveurs d'agrumes, de pomme verte et de végétaux.
C'est vif, ferme et très sec. La finale est sur le citron-lime et rappelle un peu certains sauvignons.
Alc. 13 %. Sucre 1,4 g/l.

2 étoiles
Prix: 
19,50 $

Parrallèle 45, Jaboulet, Côtes du Rhône 2016

Un bon vin rouge du Rhône bien fait, bien équilibré d'un fruité frais sur des tanins souples.
Une belle texture juteuse. Un vin pas compliqué et passepartout.
Grenache, syrah et  mourvèdre.
Cette cuvée est maintenant bio.
Servir frais à 14 degrés.
Alc. 14 %. Sucre 2,9 g/l.
En ligne (10), dans 279 magasins, dont les 10 SAQ-Dépôts.

2.5 étoiles
Prix: 
16,05 $

Syrah Grand Sud 2017

Il n'y a que 39 vins au format d'un litre à la SAQ. C'est un format qui peut être utile et qui est surtout économique. Le moins cher est 6,25 $ et le plus cher n'est que 12,90 $.
Celui-ci, une syrah de France est à 12,45 $ et est seulement disponible dans les succursales dépôts, ce qui signifie que vous le payer 15 % moins cher si vous achetez 12 bouteilles de n'importe quel produit. Il vous reviendra alors à 10,60 $, soit l'équivalent de 8 $ le 750 ml.
C'est un vin peu acide, pas totalement sec et non tanique. Il est très aromatique, bonbon à la cerise. C'est léger et d'un fruité d'une belle sucrosité. Un vin de style résolument moderne. Servir frais à 14 degrés.
Alc. 12,5 %.   Sucre 10 g/l.    [Échantillon reçu].
Capsule à vis. Syrah à 100 %.
Dans les 10 SAQ-Dépôts.

1 étoile
Prix: 
12,45 $ le litre

The Astronomer, De Bortoli 2018

Très aromatique, petits fruits, épices et violette.
Assez ferme sur des saveurs de fruits chauffés.
Non acide. Tanins moelleux.
Un fruité sucré et des saveurs légèrement fumées.
Longue finale sur le fruit rouge sucré.
Servir frais à 14 degrés.
Shiraz à 75 % et autres cépages.
Alc. 13,5 %. Sucre 11 g/l. Capsule à vis.   [Échantillon reçu]
En ligne (31) et dans 113 magasins.

1 étoile
Prix: 
11,95 $

Caparzo Rosso di Montalcino 2015

Peu aromatique, mais belle texture serrée. Un vin vif sur de beaux tanins.
Fruité fin, notes de figue. Vraiment plus un vin de table qu'un vin de méditation.
Sangiovese 100 %.
Meilleur après aération.
Alc. 13,5 %. Sucre 3,4 g/l.
Dans 27 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,90 $

Aglianico, Bio, Di Majo Norante 2014

Un vin ample, fruité et velouté.
Il a de la mâche. Ses beaux tanins lui confèrent un joli granulé.
De belles saveurs de fruits noirs et de vanille.
Région: Molise. Cépage aglianico.
Alc. 13,5 %. Sucre 5,6 g/l.
Dans 61 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,20 $

L'Ancien, Terres Dorées, Beaujolais 2017

Du beau jus de la vigne. De jolies saveurs de petits fruits, de canneberge. C'est fin, non tanique, sec, épicé, frais et gouleyant.
Longue finale juteuse.
Producteur Jean-Paul Brun.
Servir à 14 degrés.
Bouchon de plastique. Alc. 12,5 %. Sucre 1,4 g/l.
Dans 98 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,25 $

Methea 2017

Un beau vin blanc frais, minéral et floral.
Sec et doté d'une belle acidité.
Pour l'apéritif et les hors-d'oeuvre.
Cépages : aidani et manemvasia.
Producteur Vriniotis.
Capsule à vis. Alc. 12,5 %. Sucre 2,9 g/l.
Il y en a dans très peu de magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,45 $

Château Franc La Rose, Grand Cru Saint-Émilion 2015

De beaux tanins veloutés lui donne un granulé fin.
C'est fruité, ample et persistant.
Une très belle structure.
Encore meilleur après une bonne aération.
Pour quelques années de cave.
Merlot à 75 % et cabernet franc. Vendanges manuelles.
18 mois en barriques de chêne à 60 % neuf.
Une petite propriété de 6 hectares appartenant à Jean-Louis Trocard.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,6 g/l. Acidité 3,35 g/l.
En ligne (24) et dans 76 magasins.   [Échantillon reçu].

3 étoiles
Prix: 
39,50 $

Duorum, Douro 2016

Rouge foncé
Aromatique, fruits noirs.
Attaque ample, suivie de beaucoup de beaux tanins.
Une texture assez ferme.
Longue finale juteuse.
Servir à 16 degrés.
Cépages: touriga nacional; touriga franca et tinta roriz. Vendanges manuelles. Élevage en barriques de chêne français à 30 % neuves.
Alc. 14 %. Sucre 2,4 g/l.  [Échantillon reçu].
Dans 157 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,80 $

Fin des magasins SAQ Signature

La SAQ ferme son dernier magasin Signature à Québec.
C'est ce que nous apprend le Journal de Québec sous la signature de Pierre Couture.

«La SAQ soutient qu’elle n’ouvrira plus de magasins sous la bannière Signature.

Les succursales sous la bannière SAQ Signature offraient aux amateurs de vin et de spiritueux des produits dits hauts de gamme uniques au monde où les prix des bouteilles pouvaient parfois atteindre les milliers de dollars.

La SAQ propose désormais ces produits dans quelques succursales Sélection.»

La dernière succursale Signature du Boulevard Laurier à Québec affiche 5600 produits, dont 1500 produits dits Signature.

Actuellement, il y a 1375 vins sous cette bannière Signature dans l'ensemble du réseau. Des vins allant de 22 $ à 19,000 $; ainsi que 600 spiritueux dont certains à plus de 20 000 $. Un peu plus de 800 de ces produits sont disponibles en ligne.

Le magasin Signature de Montréal a été fermé en mars 2017. Le site saq.com n'affiche plus la bannière Signature, mais seulement les bannières Classique; Sélection; Express et Dépôts.

Ces produits Signature étaient depuis quelques temps dispersés dans plusieurs succursales de la SAQ et non plus réservés à la bannière Signature.

Malgré la fermeture des magasins affichant la bannière Signature, le site saq.com continuera d'afficher la liste des produits de cette catégorie. «L'offre demeure et est plus accessible», nous dit la porte-parole de la SAQ, Mme Linda Bouchard.

La société d'État avait inauguré sa première succursale de prestige sous le nom de Maison des vins en 1973 à Québec. Puis 3 autres ont suivi à Montréal (1975), à Hull (1977) et Trois-Rivières (1981). Elles ont été fermées puis remplacées par la bannière SAQ Signature en 1999 avec deux succursales à Québec (au Château Laurier) et à Montréal.

Pétale de Rose 2018

Aromatique fin, petits fruits, framboises et melon.
Belle bouche fraiche et ample. C'est sec, vineux et vif.
Longue finale fruitée et chaleureuse.
Un rosé de belle qualité.
Bio depuis 2005.
Cépages: cinsault 46 %; grenache 32 %; syrah 12 %; mourvèdre, cabernet sauvignon; ugni blanc; rolle et sémillon.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,3 g/l.
En ligne (89) et dans 327 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,60 $

Willm, Pinot Noir rosé 2018

Un rosé rouge très aromatique, floral.
Un vin rosé sec et gourmand à l'acidité modérée et bien glycériné.
Très expressif, alcool bien marqué et corsé.
Servir bien frais à 4-5 degrés.
Alc. 13,5 %. Sucre 4 g/l.
Capsule à vis. En ligne (115) et dans 240 magasins.  [Échantillon reçu].

2 étoiles
Prix: 
19,05 $

Rabais avant la hausse

La Société des alcools du Québec fera une campagne de rabais vendredi, samedi et dimanche juste avant de hausser les prix le dimanche suivant.

En effet, la SAQ donnera 8000 points de sa carte Inspire par tranche d'achats de 75 $ au cours de ces trois jours. Ces 8000 points équivalent à un rabais de 8 dollars.

Puis, 7 jours plus tard, le dimanche 26 mai, ce sera une hausse de prix sur un certain nombre de produits.

La direction de la SAQ permet en effet — incite diront certains — ses fournisseurs à hausser leurs prix deux fois par année. Les producteurs peuvent ainsi hausser leurs prix sur des vins qui sont déjà achetés, payés et déjà même sur les rayons ou dans l'entrepôt de la SAQ. Incidemment, ils peuvent aussi les réduire.

La SAQ profite grandement de ces hausses, car sur chaque hausse de 5 cents demandée par le producteur, la SAQ ajoute une majoration de 6 cents (majoration de 115 %). À cela il faut ajouter 1 cent de taxes.  Ce qui donne 12 cents. Mais comme la SAQ arondi au 5 cents supérieur pour donner 5 cents de plus au producteur, le consommateur doit débourser 15 cents de plus.

La deuxième hausse de l'année sera le 10 novembre.

Syndiquer le contenu