Seccal, Valpolicella Ripasso 2011

Nez de fruits chauds, de fruits confits typique des ripassos.
En bouche, le fruité est intéressant, vif et juteux sur des tanins bien intégrés.
L'ensemble est assez ferme.
Du beau vin. Servir frais à 14 degrés.
Il y a tellement de valpolicellas mous et de rippasos pâteux que c'est un plaisir de découvrir un beau valpolicella ripasso.
Alc. 13,5 %. Sucre 4,3 g/l.
En ligne et dans 91 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,55 $

Santa Margherita, Valdobbiadene, Prosecco Superiore

Un mousseux aux belles bulles très fines et persistantes.
De belles saveurs de fruits blancs. C'est plutôt sec, assez léger et bien agréable à boire.
Vous allez facilement vider la bouteille.
Sucre: 11 g/l. Alc. 11,5 %.
Valdobbiadene est une des deux communes où l'on produit le prosecco de qualité.
Dans 54 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Domaine Gavothy, rosé, Cuvée Clarendon 2013

Un beau nez fruité et fin.
La bouche est fruitée, peu acide et laisse une légère impression sucrée.
C'est d'un beau fruité ample.
La finale est rafraichissante.
Cépages; grenache, cinsault et syrah.
Alc. 13 %. Sucre 2,2 g/l.
En ligne et dans 22 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
24,65 $

Taylor Fladgate LBV 2010

Un porto charnu, très riche, gourmand et succulent.
C'est jeune, au fruité concentré et opulent rappelant le cassis, l'amélanche et le chocolat.
Dégusté au format 375 ml. (212 magasins) Un nouveau format plus accessible pour ce porto.
La bouteille de 750 ml est 21,75 $ au Québec (en ligne et dans 398 magasins) (17,95 $ en Ontario).
Sucre: 114 g/l. Alc. 20 %.
J'aime boire ces vins après le repas.

Comme le porto Vintage, le LBV, Late Bottle Vintage, est issu d'une sélection d'une seule année, donc millésimé. Le LBV est élevé 4 à 6 ans en foudre, alors que le Vintage n'y séjourne que 20 mois et est vieilli en bouteille.
Ne le servez pas dans les petits verres à porto, mais plutôt dans de grands verres. Il se révèlera ainsi plus intéressant. La bouteille une fois ouverte peut se conserver plusieurs semaines au frais.

3 étoiles
Prix: 
13,15 $ le 375 ml

Le Bourgogne, Chanson, Pinot noir 2012

De beaux arômes de fruits frais sur une note de champignon.
Le fruité est juteux, les tanins sont fins, la texture d'un fin granulé est souple.
La finale est sur les petits fruits légèrement acidulés.
C'est léger et agréable.
Aérez et servir frais à 12-14 degrés.
Bouchon aggloméré. Sucre: 2,2 g/l. Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 91 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,45 $

Weinert, Malbec 2006

Un 2006 sur les rayons! Étonnant!
Il est rare de trouver des vins de cet âge sur les rayons de la SAQ.
C'est un vin mature de très belle qualité. Il a de très beaux arômes de vin évolué, sur une note de cuir.
D'une belle texture, presque lisse, coulante avec des tanins attendris. Un vin d'une certaine finesse.
Si vous voulez boire un vin mature pas trop cher.
Fait de malbec de 70 à 110 ans (en 2006).

Il en reste dans 19 succursales, dispersées dans la province, dont 9 à Rosemère; 6 à Saint-Lazare; 5 à Alma; 4 à Candiac; 3 à Sept-îles; 6 à La Plaine; 12 à Saint-Lambert (probablement une caisse dans le fin fond de l'arrière-boutique).
Une suggestion à la direction de la SAQ: rendre disponibles ces bouteilles éparpillées pour achat en ligne sur saq.com.

3 étoiles
Prix: 
21,20 $

Saint-Aubin, 1er cru sur Gamay, Jaffelin 2012

Sur Gamay est un 1er cru de l'appellation Saint-Aubin et ne fait pas référence au cépage. C'est bien du chardonnay.
Le vin est riche, ample, gras. Il a de beaux arômes et saveurs de miel, pâte d'amandes et de caramel.
Le boisé est assez évident en dégustation, mais en mangeant, il ne dépasse pas.
D'un bel équilibre.
C'est très aromatique et long en bouche.
Servir de 12 à 14 degrés.
Il a bien accompagné les pâtes et crevettes.
Sucre: 2 g/l. Alc. 13 %.
En ligne et dans 9 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
45,25 $

Cotes du Jura, Domaine Berthet-Bondet, Tradition 2011

Un très beau vin du Jura aux arômes finement oxydatifs.
C'est un bel assemblage de chardonnay et de savagnin élevés deux ans en fût sous voile. C'est-à-dire non ouillé. On ne remplit pas les fûts pour combler l'évaporation. Il se forme dans ces caves du Jura un voile de champignon à la surface du vin qui le protège de l'oxydation et lui donne un petit goût de noix de Grenoble. Un petit goût de jaune, comme on dit, rappelant le vin jaune.
C'est un vin au fruité fin, assez aromatique, très élégant et rafraîchissant.
Le producteur suggère de le servir à 13 degrés avec les poissons et la cuisine au fromage.
Il affirme qu'on peut le mettre en cave 10 à 20 ans.
Sucre: 1,4 g/l. Alc. 13,5 %
Dans 19 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
29,50 $

Arbois, Savagnin, Cave de la Reine Jeanne, Stéphane Tissot 2010

Un vin costaud aux arômes et saveurs rappelant fortement le vin jaune.
De type oxydatif bien prononcé (noix et beurre rance). C'est d'un fruité gras. Une bouche ample. Très goûteux. Très persistant.
C'est puissant et ça ne laissera personne indifférent avec des arômes rappelant le fino.
Le producteur suggère de le servir avec «les apéritif, huitres juste poivrées,viandes blanches, plats aux fromages (comté), au curry, aux champignons particulièrement les morilles» et lui donne un potentiel de temps de garde de 30 ans.
Sucre: 1.3 g/l. Alc. 13,5 %.
Servir à 12-14 degrés.
Dans 34 magasins.

3 étoiles
Prix: 
30,75 $

Château La Lieue rouge 2013

Le vin me semble encore meilleur que l'an dernier.
Il a ces petits arômes de terre fraiche qui rappelle le cabernet franc de la Loire. Pourtant, il n'y a pas de cabernet franc dans ce vin, mais du grenache à 35 %, de la syrah à 30 %, du cabernet sauvignon à 15 %, du carignan à 15 % et du mourvèdre à 5 %.
Donc des flaveurs qui peuvent surprendre: terre et framboises.
La bouche est ample, très fruitée (framboise) sur de beaux tanins.
C'est un vin assez riche et qui a une certaine personnalité.
Sucre: 1,8 g/l. Alc. 14 %.
En ligne et dans 241 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
14,20 $

SAQ écoresponsable, mais moins bio !

La direction de la Société des alcools du Québec a inauguré en fin de semaine dernière une succursale dite écoresponsable au marché Jean-Talon à Montréal.

Toutefois, le contenu lui n'a rien d'écoresponsable.

Lorsqu'on regarde la sélection de vins de cette succursale, on compte 1300 vins, mais seulement 35 vins bio! Soit 2,6 %. Étonnant! C'est même moins que la moyenne des succursales non écoresponsables! La proportion de vins bio dans l'ensemble des 400 succursales de la SAQ est de 3,8 %.

Le contenant serait écoresponsable, mais pas le contenu! Donc, les murs, le plancher, le toit et un banc seraient écoresponsables, mais pas le contenu!

De la diversion?
Une opération de relation publique pour détourner l'attention, selon des écologistes.

 La SAQ veut nous rouler dans la farine. Elle va tout faire pour détourner le débat de la consigne sur les bouteilles de vin, qui reste la manière la plus efficace d'avoir un verre de qualité et propre. C'est devenu une entreprise de relations publiques», dit Karel Ménard, directeur du Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets (FCQGED), cité par le réseau TVA.

La SAQ vend près de 300 millions de bouteilles par année, qui lorsque vides se retrouvent en grande partie au dépotoir, et se vante d'en avoir récupéré 10 000 pour les inclure dans le plancher d'une succursale.

De toute manière, même lorsqu'il y aura la consigne, la SAQ pourra en mettre dans ses planchers.

Écoresponsable signifie «qui est respectueux de la nature, de l’environnement», selon Antidote.

Mais qu'est-ce qu’une succursale écoresponsable sans (ou presque sans) vins bio?

Louis Bouillot, Crémant de Bourgogne, Perle d'Aurore, Rosé Brut

Un rosé pâle, pâle comme un rosé de Provence.
Des bulles fines, une acidité vive, du tonus, du mordant. un fruité sec, bien sec.
Assez persistant.
Plus un mousseux de repas qu'un mousseux d'apéritif.
Température de service de 6 à 8 degrés.
Pinot noir 80 % et gamay.
Sucre: 13 g/l. Alc. 12 %.
Dans 232 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,95 $ à la SAQ | Réduit de 2 $ à 21,95 $ jusqu'au 5 juillet.

Louis Bouillot, Crémant de Bourgogne, Perle Rare Brut 2011

Un des meilleurs mousseux que j'ai bu cette année. C'est frais, fruité, rond, pas agressif, sec. Notes de pommes mûres, de noisette et d'orange. Délectable. Laissez-le se réchauffer un peu dans le verre.
Vendanges manuelles. Méthode champenoise. Vieillissement 29 mois en bouteille.
Chardonnay, pinot noir et un peu de gamay.
Alc. 12 %. Sucre 7,3 g/l.
En ligne et dans 37 magasins.
Si vous passez par Nuits-Saint-Georges, allez visiter l'Imaginarium, la plus grande oenothèque de Bourgogne.

3 étoiles
Prix: 
22,30 $

Warre's Otima Tawny 10 ans

Au format de 500 ml, un tawny 10 ans d'âge très agréable avec ses flaveurs de sucre d'orge, de biscuit, de gâteau et de noix de Grenoble. Ses saveurs sont très persistantes.
Servir à 14-16 degré avec les gâteaux, noix, fromages cheddar ou avec un bon livre.
Un tawny est un porto vieilli en foudre un grand nombre d'années. Dans ce cas-ci c'est un assemblage de foudres de 10 ans d'âge en moyenne. Ça lui donne une jolie couleur ambrée.
Une fois la bouteille ouverte, elle peut se conserver quelques semaines au frais.
Alc. 20 %. Sucre résiduel: 108 g/l (selon le site de la LCBO).
En ligne et dans 221 magasins.
500 ml 25,95 $.

3 étoiles
Prix: 
Réduit de 4 $ à 21,95 $ pour quelques jours.

Genoli Ijalba 2014

Un beau vin blanc aromatique au fruité fin et floral.
Une belle bouche à la fois ferme, vive et ample.
D'une belle longueur aromatique et gustative.
Cépage viura.
Sucre: 1,8 g/l. Alc. 13 %.
En ligne et dans 210 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
14,75 $

Trois beaux vins du Québec

W William Rouge, Rivière du Chêne 2013

Un vin rouge du Québec de belle qualité.
Il a beaucoup de fruits. C'est ample et même gras. Les tanins sont bien enrobés.
Peu acide (pH 3,9).
Servir frais à 14-15 degrés.
Cépages: maréchal foch 35 %, baco 22 %, marquette 14 % et sainte-croix 12 %.
Sucre: 3 g/l selon le producteur, mais 1,9 g/l de sucre réducteur selon la SAQ.
Alc. 12 %.
Capsule à vis. En ligne et dans 222 magasins.

2.5 étoiles     15,95 $ 743989

W William blanc, Rivière du Chêne 2014

Nez discret et original plutôt floral, tilleul, menthe. Un vin bien sec doté d'une belle fraicheur en bouche et d'une jolie acidité. Note muscatée. Finale sèche.
Une belle occasion de découvrir un beau vin du Québec.
Pour accompagner le homard.
Cépages: vandal cliche 55 %, vidal 30 % et frontenac blanc 15 %.
Capsule à vis.
 
Sucre: 2 g/l. Acidité 5,75 g/l. pH 3,2. Alc 12,7 %
En ligne et dans 209 magasins.
2 étoiles   15,95 $  744169

Le Rosé Gabrielle 2014

Vignoble Rivière du Chêne, Saint-Eustache, Basses-Laurentides, Québec.
Finalement: un bon rosé du Québec!
Un rosé foncé presque rouge aux arômes de fruits rouges, de fraises et de framboises surtout.
La bouche est bien fruitée sur les mêmes saveurs que celles perçues au nez.
C'est assez consistant, assez ample. C'est un rosé sec avec 3 g/ de sucre, 5,6 g/l d'acidité sur un pH de 3,3. D'un bel équilibre entre le fruit, l'acidité et l'alcool.
Ça goute le rosé. C'est bien fait. Les jolies saveurs fruitées persistent longtemps en bouche.
Le producteur suggère de le servir à 10-12 degrés.
Servir en apéritif ou avec le saumon, les crevettes grillées, les salades, les riz.
Cépages: seyval noir 45 %; sabrevois 35 %; frontenac gris 15 % et sainte-croix 5 %.
Un domaine de 20 hectares et 60 000 pieds de vigne.
Pressurage direct, fermentation en cuve inox pendant 5 semaines à 15 degrés. Pas de fermentation malolactique. Mis en bouteille en janvier.
Une production de 33 000 bouteilles.  Capsule à vis. Alc. 12 %.
En ligne et dans presque tous les magasins (342).  2.5 étoiles  16,00 $  10817090

Ce sont trois vins certifiés du Québec (Vin du Québec certifié).

Vento di Mare 2013

Un vin d'Italie léger et souple au fruité fin et assez vif.
Les tanins sont d'un beau granulé fin.
Cépages: nero d'Avola et cabernet sauvignon.
IGT Terre de Sicile.
Capsule à vis.
Sucre 4,5 g/l. Alc. 13 %.
En ligne et dans 195 magasins.

2 étoiles
Prix: 
12,95 $ à la SAQ | Rabais de 1,50 $ à 11,45 $ jusqu'au 5 juillet.

Mas La Plana 2009

Le vin est opaque.
La bouche est ample et ronde.
Il y a là une masse de fruits impressionnante. De la mâche.
Les tanins sont de qualité et tapissent toute la cavité buccale. Rien n'accroche.
Laisse une très belle bouche. Longue finale.
Jeune. À mettre en cave quelques années.
100 % cabernet sauvignon.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,9 g/l.
En ligne et dans 182 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
57,75 $

Raymond Field Blend no 5 2013

Un vin assez complexe, du fruit en masse, de petits tanins.
Peu acide, fruité un peu sucré. Texture lisse, coulante et assez enveloppante.
Belle longue finale sur les fruits rouges.
Un assemblage de 5 cépages cabernet-sauvignon, merlot, syrah, petite sirah et zinfandel.
Alc. 13 %. Sucre 3,9 g/l.
Bouchon de liège aggloméré.
En ligne et dans 177 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,45 $

Veraton d'Alto Moncayo 2012

Alto Moncayo est un beau vignoble qui appartient à la coopérative Campo de Borja dans la région d'Aragon.
Ce 2012 est bien jeune avec ses arômes encore boisés.
Le fruité est beau. La bouche est d'une belle rondeur.
La finale est agréable.
À mettre en cave quelques années.
Alc 15,5 %, mais n'y paraît pas.
Sucre 2,5 g/l.
Dans 47 magasins.

3 étoiles
Prix: 
31,50 $

Benjamin Bonarda 2014

Le bonarda est un cépage important en Argentine. Avec le torrontès, c'est ce que le pays fait de plus original. Il n'est pas le même que les bornadas d'Italie, c'est en fait le cépage qui est appellé charbonno, corbeau et dolcetto.
Peu aromatique, petits fruits rouges. À l'aération, il donne des notes de viande fumée.
Belle bouche peu tannique aux saveurs de fruits séchés, de fruits fumés et d'épices douces. Léger.  Finale fumée et épicée.
Vraiment pas cher. 11 dollars.
Bodegas Nieto Senetiner.
Pour en savoir plus sur le cépage bornada.
 
Sucre; 3,7 g/l. Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 204 magasins.
2 étoiles
Prix: 
11,00 $

Alzipratu Fiumeseccu blanc 2014

De beaux arômes dans ce vin de Corse. Des arômes difficiles à décrire: fleurs, litchi, minéral et note de sapinage.
La bouche est suave, fraîche (citronnée) avec une bonne sensation de minéralité.
C'est bien sec et la finale est bien tendue.
C'est original et bien agréable à boire.
Il a bien accompagné le homard.
Ne le servez pas trop froid.
Cépage vermentino.
Sucre 1,8 g/l. Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 76 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,20 $

Cerdon Méthode ancestrale Bugey, Renardat-Fâche, mousseux rosé

Un vin original. Sucré; peu d'alcool (7,5 %); rosé; bien mousseux et très fruité.
Du beau jus de fruit assez consistant. Un bouche ample, pulpeuse, sucrée et rassasiante.
On en boit un verre en préparant le BBQ ou avec des mets épicés.
Cépages gamay et poulsard. Les bulles sont obtenues par la méthode ancestrale. C'est la fermentation spontanée en bouteille, contrairement à la méthode champenoise où on ajoute du sucre.
Cerdon-Bugey est une appellation de l'est de la France; à l'est de Lyon.
C'est le seul cerdon disponible à la SAQ.
En ligne et dans 75 magasins.

2 étoiles
Prix: 
22,30 $

Reméage, Rosé de syrah 2014

Nez de petits fruits.
Un rosé souple, assez fin, assez bien fait.
Très sec. La finale est chaleureuse.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,4 g/l.
Du groupe Les vins de Vienne.

Dans 52 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,35 $

Gérard Bertrand - Le Vin à la Belle étoile

Un livre écrit par un vigneron!

Il y a des livres écrits sur des vignerons, mais rares sont les livres écrits par des vignerons.

Alors, profitons donc de la générosité de Gérard Bertrand qui a pris le temps d'écrire ce livre inspirant sur sa vie, ses envies, ses désirs, sa spiritualité, sa conception du vin, du métier de vigneron.

C'est un gars du Sud. Un sportif du Languedoc, un entrepreneur talentueux, un chef d'équipe. Il a hérité d'un domaine de 60 hectares. Il en a maintenant près de 600 hectares en propre comme en gestion, dont plus de la moitié en biodynamie.

Gérard Bertrand c'est une des locomotives du train viticole du Languedoc-Roussillon.  Il écrit que «le succès n'est souvent que la conséquence de la persévérance.»

Il se révèle dans ce livre. Nous conte ce qu'il appelle son parcours initiatique, décrit l'acquisition de ses 9 domaines; sa démarche en biodynamie et sa conception du vin.

«Il (le vin) représente une forme de transmutation, car il véhicule les arômes des fruits, le goût du terroir, l'âme du lieu et la perfection de la Création.»

La fabrication du vin est un processus spirituel pour Gérard Bertrand.

«Il peut, en étant consommé avec modération, allumer en nous une flamme, créer un élan de générosité, de partage, d'échange, de tolérance, qualités essentielles à la vie en communauté.»

«Savoir goûter un vin, c'est comme savoir apprécier la vie.»

Donc, à lire pour en apprendre plus sur ce merveilleux monde du vin.

Gérard Bertrand Le Vin à la belle étoile
Éditions de La Martinière
208 pages
25,95 $  16 €

Bouchon de liège, silicone et paraffine

De la non-étanchéité d'un bouchon de liège!
Est-ce qu'un bouchon de liège est étanche?
Le bouchon de liège peut être parfaitement étanche ou presque, cependant le problème c'est qu'il n'est pas sur le goulot, mais dans le goulot.

Le bouchon de liège est enduit de paraffine ou de silicone. Ou encore d'un mélange des deux. Ceci afin d'en faciliter la pose et le retrait. Sinon, sa paroi rugueuse rendrait bien difficile son extirpation.

C'est là le problème. C'est par la paroi du bouchon ou l'espace entre le bouchon et la surface intérieure du goulot que se fait l'échange avec l'extérieur.

Regardez attentivement ce bouchon du Santorini Hatizidakis 2013, Cuvée no 15 (35 $). C'est un vin blanc grec du millésime 2013 acheté ce printemps. La bouteille a été conservée couchée au cours des dernières semaines. Lorsque le bouchon a été retiré, il était mouillé. Presque toute sa paroi était mouillée. C'est-à-dire que le vin, le liquide, a circulé entre le bouchon et la paroi.

Ce vin blanc a une couleur jaune un peu terne. Il dégage une odeur de papaye séchée. Une odeur qui peut être agréable à certaines personnes (comme moi). Toutefois, une dégustatrice a dit qu'il sentait la vieille semelle. (Donc, odeur déplaisante pour d'autres personnes.)

En bouche, c'est asséchant, il a perdu son fruit (en supposant qu'il en ait déjà eu), l'alcool est prononcé et la finale asséchante. Ce n'est pas totalement mauvais, mais on est loin du bon vin.

Le vin n'est pas bouchonné, mais oxydé. Le liège n'a pas bien rempli sa fonction ici. Il peut être étanche par son milieu, mais pas sa paroi.

Une bouteille du même lot ouverte début avril dégageait une odeur de moufette. Il me reste encore 4 de ces bouteilles. Je vais voir comment elles évolueront au cours des prochains mois.

Il est étonnant de constater que des producteurs prennent grand soin de leur choix de bouchon pendant que d'autres sont si négligents. Ça prend toute une année pour faire un vin et on le gâche à la dernière minute en le bouchant si mal. Sur une bouteille de ce prix, soit 35 $, on s'attendrait à un bouchon de qualité. Il pourrait même être en métal ou en verre.

_______
Au sujet des enduits de paraffine et de silicone, voir Contrôle de la conformité des bouchons: objectifs et paramètres à l’usage des professionnels (PDF)
 

Hatzidakis Assyrtiko Cuvée 15 2013

Le bouchon est imbibé, du moins sa paroi est mouillée. Le vin est jaune terne, couleur de jus de pomme dilué. Il dégage des odeurs de papaye séchée. Une dégustatrice a dit que c'est plutôt une odeur de vieille semelle. La bouche est asséchante et l'alcool bien présent.
Toutefois, j'aime cette odeur. Et en bouche, on dirait un très vieux vin. Il est oxydé.
Il est toutefois très différent d'une première bouteille commentée le 7 avril, qui elle dégageait une odeur de moufette.
Voir photo du bouchon et article sur ce sujet Bouchon de liège, silicone et paraffine.

0.5 étoiles
Prix: 
35,00 $

Une mauvaise et deux bonnes nouvelles à la SAQ

Il y a souvent de mauvaises nouvelles pour la SAQ depuis quelques années!

Aujourd'hui, il y en a une autre; cependant, nous avons aussi deux bonnes nouvelles pour les clients de la SAQ.

Commençons par la mauvaise nouvelle.
- La SAQ fait moins d'argent.
Les bénéfices baissent à la SAQ, et ce malgré la hausse constante des prix des vins.
Le Journal de Montréal (*) a une primeur ce matin. Il a obtenu le chiffre du bénéfice de la SAQ pour la dernière année. Il est de 1,021 milliard de dollars, soit moins que l'an dernier.

«Depuis deux ans, ses profits reculent alors que le prix de ses bouteilles de vin n’a jamais été aussi élevé», écrit le journaliste, spécialiste des sociétés d'État, Pierre Couture.

Il ajoute que «ces deux dernières années, la SAQ a d’ailleurs été incapable de livrer les profits attendus par le gouvernement du Québec.»

Ça fait plus de deux ans que dans Vin Québec nous publions des chiffres annonçant ces mauvais résultats.
En remplaçant des vins à bon prix par d'autres plus chers, la direction de la SAQ fait fuir des clients. De plus, en réduisant fortement l'offre des vins à bas prix, la SAQ n'attire pas les nouveaux clients, les jeunes...

Les signaux étaient là depuis 18 mois: baisse des ventes en volume; baisse de la consommation de vin par habitant; hausse des critiques dans les journaux, sur les réseaux sociaux... «la SAQ a pris des décisions qui jouent maintenant contre elle».(*)

La direction du monopole a tenté maladroitement de corriger le tir. «En éliminant systématiquement de ses tablettes les vins à moins de 10 $ embouteillés au vignoble pour les remplacer par des vins importés en vrac à prix très élevés, la SAQ s’est ridiculisée», écrit Pierre Couture.

Les deux bonnes nouvelles maintenant
Cette mauvaise nouvelle en annonce une bonne. La direction de la SAQ, le gouvernement, les politiciens et la population vont probablement réaliser que le modèle d'affaires actuel de la vente de vin au Québec est désuet. Il est temps de changer des choses. Nous en reparlerons.

Deuxième bonne nouvelle
Il y aura un rabais de 10 % sur les achats de 100 dollars et plus la fin de semaine prochaine.

 * Les profits plafonnent à la SAQ, Pierre Couture, Journal de Montréal.

LES SÉNATEURS DE LA SAQ

ÉDITORIAL    

Les employés de la SAQ donnent un rabais de 40 % aux employés de la SAQ!

Lorqu'un employé de la SAQ ou un retraité se présente à la caisse d'un magasin de la SAQ son collègue lui accorde une réduction de 40 % sur ses achats.

C'est un sujet délicat que celui des rabais dans les entreprises d'État.
En effet, lorsqu'un concessionnaire automobile (ou autre commerçant) donne un rabais à ses employés, c'est son argent, pas le nôtre.

Toutefois, lorsqu'un fonctionnaire, un employé de l'État ou d'une société d'État, donne un rabais à un de ses collègues, là c'est plus délicat. Car ce n'est pas son argent qu'il donne, mais celui de l'ensemble des contribuables, des citoyens du Québec. De l'argent qu'il donne au seul membre de son groupe.

Regardons les faits
Lorsqu'un employé ou un retraité de la SAQ se présente à la caisse de la SAQ avec une bouteille de vin de 16,80 $, son collègue caissier lui donne un rabais de 6,72 $. C'est l'exemple que donne ce matin le journaliste spécialisé dans les sociétés d'État, Pierre Couture, dans le Journal de Montréal.(1)
Un conseiller en vin a ainsi droit à un rabais maximum de 810 $ par année; pour un gestionnaire c'est 700 $; un caissier 650 $ et 300 $ pour un retraité.

Le Journal de Montréal nous dit que «la Société des alcools du Québec (SAQ) a offert l’an dernier 4 millions $ de rabais à ses employés lors de l’achat de bouteilles de vin et de spiritueux.» 8300 employés et retraités auraient bénéficié de ce rabais.

Donc, c'est 4 millions de dollars de dollars de moins dans les coffres de l'État? Vraiment? Pas tout à fait? Vous verrez.

La raison invoquée pour justifier ce 40 %
Le porte-parole de la SAQ, Renaud Dugas, cité par le journal dit que «le programme d’escompte est un avantage social (sic) dont le but est de favoriser la découverte et l’approfondissement des connaissances des produits par nos employés».

La découverte et l'approfondissement des connaissances des employés et des retraités!
Quatre millions de dollars pour découvrir! Donc un programme de formation, de perfectionnement. Est-ce qu'il n'y aurait pas un moyen plus efficace de dépenser ces 4 millions en perfectionnement?

Combien de fois demandons-nous à un employé de la SAQ de nous dire ce que goûte ce vin, pour nous faire répondre qu'il n'y a jamais goûté.
La SAQ veut faire la promotion des rosés ou des rouges de BBQ, les employés utilisent leur 40 % pour acheter du rhum!
Prenons l'exemple de nos voisins, les Ontariens de la LCBO. Chaque mois, tous les conseillers des succursales d'Ottawa sont réunissent dans une salle de dégustation en présence des nouveaux vins du mois. Munis d'un verre et d'un crachoir, ils ont toute la journée pour déguster et prendre des notes. Ça, c'est de «la découverte et de l'approfondissement».

Alors, suggestions aux patrons de la SAQ
Dépensez ces 4 millions de dollars sur des séances de dégustation des nouveaux produits.

Sinon, tout au moins, ciblez les dépenses en disant «la semaine prochaine, on pousse les rosés, alors vous avez 40 % de rabais sur l'achat des rosés. La semaine suivante, ce sera les rouges de BBQ, et ainsi de suite. Ils auront ainsi vraiment approfondi leurs connaissances pour informer le client sur les nouveaux produits.

Qui paie les 4 millions? Vous
Actuellement, ce rabais à tout va, c'est 4 millions de dollars de moins par année pour l'État. Au cours des deux dernières années, la direction de la SAQ n'a pas atteint ses objectifs de revenus exigés par le ministre des Finances qui a dû, pour compenser le manque à gagner, imposer alors à deux reprises des taxes spécifiques sur les bouteilles de vin et de spiritueux. On en est rendu à 1,05 $ de taxes dites spécifiques par bouteille de vin.(2)

Sénateurs de la SAQ
On a l'impression qu'il y a de plus de gens qui se servent allègrement dans les caisses publiques. On a vu l'exemple de la lieutenante-gouverneure, puis des sénateurs. Ces gens invoquent toute sorte de raisons pour justifier leur générosité envers eux-mêmes.  Pendant ce temps, le gouvernement nous serine les oreilles avec ses programmes d'austérité qu'il nomme «rigueur budgétaire».  La générosité c'est une qualité, toutefois la générosité avec l'argent du public par et pour un groupe d'employés de l'État c'est autre chose. Ce n'est certainement pas de la rigueur budgétaire.

N'y a-t-il pas là dans ce système de prime facile de 40 % à la SAQ un problème d'éthique? On dit que le conseil d'administration a accepté ce programme. Qui alors se préoccupe de l'étique à ce conseil d'administration?
On est bien généreux avec votre argent!
_______
(1) Des millions de dollars de rabais pour les employés de la SAQ, Pierre Couture
(2) Le prix d'une bouteille de vin au Québec

Domaine Olivier Pithon, Cuvée Lais 2012

Le vin de la semaine !

Un très beau vin du Roussillon fait par Olivier Pithon.
Il s'ouvre sur de très beaux arômes, d'épices, de cerise et de garrigue.
C'est ample, charnu, bien étoffé sur des tanins assez fermes.
La texture est d'un beau granulé.
Un vin de caractère vraiment très agréable.
La finale est longue sur des saveurs qui rappellent les framboises.
Cépages: grenache 40 %, carignan 40 % et mourvèdre.
Vendanges à la main. Élevage en cuve béton. Rendement 30 hl/ha.
Une production de 20 000 bouteilles.
Sucre: 3,2 g/l. Alc. 13,6 %.
En ligne et dans 77 magasins.
Olivier Pithon est le frère du célèbre Jo Pithon d'Anjou. Olivier s'est installé à Calce dans le Roussillon en 2001. Il a maintenant 17 hectares en culture biologique et biodynamique.

4 étoiles
Prix: 
26,20 $
Syndiquer le contenu