Saumur-Champigny 2015, Louis Roche

Un cabernet franc très aromatique, petits fruits et fine note de terre; puis humus et betterave qui s'accentuent à l'aération. C'est invitant.
C'est juteux, frais et sèveux. Les tanins sont très fins.
Très longue finale sur les petits fruits.
Servir frais à 14 degrés.
Alc. 12,5 %.  Sucre 1,4 %.
En ligne (51) et dans 42 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,35 $

Saumur 2012, Louis Roche

Un vin léger aux belles saveurs de fruits rouges frais.
C'est rond, moyennement ample et d'une belle présence en bouche.
Laissez respirer.
Cabernet franc.
Alc. 12 %. Sucre nd.
Servir frais à 15 degrés.
En ligne (34) et dans 100 magasins, dont SAQ Dépôt de Québec.

2.5 étoiles
Prix: 
17,05 $

Lapaccio, Primitivo 2015

Très aromatique, fruits chauds.
Saveurs de fruits chauds aussi en bouche. Assez chaleureux, moyennement vineux, presque corsé.
Belle texture granuleuse. Une finale sur la prune rouge.
Notez le fort taux de sucre (13) pourtant, il n'est pas mou.
Cépage: primitivo. Région: Salento.
Capsule à vis.
Alc. 13,5 %. Sucre 13 g/l.
En ligne (37) et dans 402 magasins y compris les 10 SAQ dépôt.

2 étoiles
Prix: 
15,05 $

Centine 2013

Des producteurs italiens commencent à comprendre le goût sucré de nombreux amateurs québécois de vin.
Les vins italiens ont la réputation d'être bien secs (moins de 2 grammes) et souvent bien acides. Mais c'est en train de changer dû au réchauffement climatique et à la mode.
Ce vin de Toscane de facture moderne a une texture veloutée et une sensation boisée en bouche. C'est peu acide et la finale est sur le fruité sucré.
Cépage: sangiovese, cabernet sauvignon et merlot.
De la maison Banfi.
Le taux sucre est de 7 g/l dans saq.com et 9 g/l dans lcbo.com.
Alc. 13,5 %.
En ligne (58) et dans 139 magasins.

Le goût sucré d'un vin ne dépend pas seulement du taux de sucre, mais aussi de la force de l'acidité, le pH.
De trois vins dégustés, un Primitivo à 13 grammes de sucre et d'un Sangiove à 9 grammes, ce Centine à 7 grammes semble le plus sucré.
Le goût sucré peut être donné par le sucre, l'ajout de mouts concentrés, de gomme arabique, de copeaux de bois, d'extrait de tanins de chêne. On peut aussi ajouter des peaux de levures mortes séchées (appelées écorces de levures ou autolysats de levures ou mannoprotéines levuriennes) achetées dans le commerce ce qui accroit la sucrosité sans faire monter le taux de sucre.
1.5 étoiles
Prix: 
18,00 $ à la SAQ | 15,95 $ à la LCBO

Le sucré des vins d'Alsace

Quel est le taux de sucre des vins d'Alsace?
Il varie énormément d'un vin à l'autre.
Comment s'y retrouver alors?

Il y a 104 vins blancs d'Alsace à la SAQ. La société d'État indique le taux de sucre pour la plupart de ces vins, soit 68, mais pas pour tous! Ce qui est étonnant!

Sans compter les vendanges tardives et grains nobles, le taux de sucre des vins alsaciens varie de 1 à 52 grammes de sucre au litre parmi les 68 vins d'Alsace dont la SAQ communique cette information.

Beaucoup de consommateurs hésitent à acheter des vins d'Alsace parce qu'ils craignent qu'ils soient trop fruités ou trop sucrés.

Un vin sec est un vin qui contient moins de 2 grammes de sucre. Toutefois pour les vins blancs qui sont plus acides que les rouges on ne détectera pas de sensation sucrée en bas de 4 grammes dans la plupart des cas.

De plus, pour certains vins bien acides qui ont des pH inférieurs à 3,3, le sucre ne dépassera pas trop même jusqu'à 9 ou 10 grammes de sucre selon les sensibilités.

Afin de vous aider dans vos achats, j'ai compilé ici la liste des vins blancs d'Alsace disponible à la SAQ en fonction des taux de sucre réducteurs donnés par la SAQ.

Attention, je ne dis pas ici que les vins qui ont un taux de sucre élevé ne sont pas bons. Tout au contraire, ils sont souvent délicieux. Toutefois, ces vins plus sucrés s'accordent mieux avec des mets épicés que des plats à base de poisson ou de fruits de mer.

Il y a 860 vignerons qui embouteillent du vin en Alsace, pourtant, la SAQ a moins de 30 producteurs à son répertoire.

Vins blancs d'Alsace $ sucre
René Muré Sylvaner 2014 18,80 <1,2
Domaine Barmès Buecher Trilogie 2014 20,85 1,6
Léon Beyer Pinot Gris 2014 22,60 2
Josmeyer Riesling Le Kottabe 2012 29,55 2,4
Sainte-Odile 15,65 2,6
Léon Beyer Riesling Cuvée des Comtes d'Eguisheim 2007 50,00 3,2
Trimbach Pinot Blanc 2015 19,55 3,4
Laurent Bannwarth Pinot Gris QVERVI 2011 49,00 3,4
Bestheim Pinot blanc Muscat 18,35 3,7
Michel Chapoutier Riesling Schieferkopf 2014 19,80 3,9
Léon Beyer Réserve Riesling 19,65 4,1
Gentil Hugel
17,95 4,4
Domaine Barmès Buecher Herrenweg Riesling 2014 27,15 4,5
Domaine Ostertag Riesling "Vignoble d'E" 2014 27,40 4,5
Domaine Ostertag Pinot Gris "Barriques" 2012 35,25 4,7
Willm Réserve Riesling
18,70 4,8
Hugel Riesling 2014 19,25 4,8
Rieflé Bonheur Convivial Riesling 18,85 4,9
Domaine Fernand Engel Riesling Réserve 2013 18,80 5,2
Willm Muscat Réserve 2011
18,10 5,3
Domaine Weinbach Pinot Blanc Réserve 2015 29,00 5,3
Willm Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2013 25,75 5,5
Domaine Marcel Deiss Alsace 2014 26,45 5,5
Trimbach Réserve Pinot Gris 2012 27,40 5,7
Domaine Ostertag Fronholz Pinot Gris 2014 52,50 6,1
Willm Réserve Pinot Blanc 16,85 6,3
Wolfberger Signature Riesling 2013 19,95 6,3
Domaine Barmes Buecher Pinot Gris Rosenberg 2012 32,99 6,3
Domaine Bott Geyl Points Cardinaux Métiss 2013 20,80 6,4
Pfaff Pinot Blanc Grande Réserve 15,95 6,5
Pfaff Riesling Cuvée Jupiter 18,95 7,4
Domaines Schlumberger Cuvée S 20,80 7,4
Pfaff Muscat Cuvée Diane 2013 19,00 7,6
Wolfberger W3 Riesling Muscat Pinot gris 17,90 8,3
Domaine Bott-Geyl Les Éléments Pinot Gris 2013 26,15 8,5
Zeyssolff Pinot Auxerrois 2014 17,50 8,6
Jean-Louis Schoepfer Gewurztraminer 2014 22,85 8,9
Domaine Ostertag Muenchberg Riesling 2014 53,00 8,9
Paul Buecher Réserve Personnelle Pinot Gris 2014 25,15 9,1
Trimbach Riesling Cuvée Frédéric Émile 2007 51,50 9,1
Trimbach Gewurztraminer 2013 26,10 9,3
Domaine Marcel Deiss Riesling 2014 32,50 9,9
Hugel Gewurztraminer 2013 21,00 10
Dirler Belzbrunnen Riesling 2012 28,25 10
Dopff & Irion Double Impact 2013 19,55 11
Jean-Baptiste Adam Muscat 2013 19,85 11
Pfaff Black Tie 2015 19,95 11
Domaine Albert Mann Pinot Gris Cuvée Albert 2013 28,00 11
Gentil de Pfaff 2013 16,90 12
Willm Réserve Pinor Gris 17,80 12
Cave Vinicole de Hunawihr Riesling Grand Cru Rosacker 2014 28,30 12
Domaine Marcel Deiss Alsace Engelgarten 2012 47,50 13
Pfaff Pinot Gris 17,50 15
Albert Mann Gewurztraminer 2014 28,80 15
Auxerrois Vieilles Vignes Domaine Albert Mann 2013 22,95 17
Trimbach Gewurztraminer Cuvée des Seigneurs de Ribeaupierre 2007 54,50 17
Pfaff Gewurztraminer Cuvée Bacchus 19,95 19
Preiss-Zimmer Réserve Personnelle Pinot Gris 2014 23,50 19
Domaine Barmes Buecher Gewurztraminer Rosenberg 2013 32,00 22
Ruhlmann Gewurztraminer Vieilles Vignes 2014 22,10 24
Kientz Gewurztraminer 2013 23,20 26
Pfaff Pinot Gris Grand Cru Steinert 2009 28,00 26
Domaine Weinbach Cuvée Théo Gewurztraminer 2014 47,75 29
Domaine Ostertag Gewurztraminer Vignoble d'Epfig 2014 38,50 37
Domaine Marcel Deiss Pinot Gris Beblenheim 2012 26,15 39
Rolly-Gassmann Moenchreben de Rorschwihr Auxerrois 2007 ***1/2
24,60 40
Domaine Barmes Buecher Pinot Gris Rosenberg 2012 32,00 40
Domaine Bott-Geyl Sonnenglanz Grand Cru Pinot Gris 2009 41,00 52

La SAQ ne donne pas le taux de sucre pour les vins de 55 $ et plus ainsi que pour certains vins moins chers!

Quelques statistiques sur les vins d'Alsace
4200 viticulteurs; 860 vignerons embouteilleurs.
150 millions de bouteilles.
Exportation: 28 %. Le Canada est le 6e acheteur en volume et le 4e en valeur avec 6,5 % des exportations. Le principal client est la Belgique, suivi des Pays-Bas, de l'Allemagne et de la Suède.

Le pinot blanc a représenté 25 % de la production en 2014; le riesling 21 %; le pinot gris 16 %; le gewurztraminer 14 %; le sylvaner 7 % et le muscat 2 %.
L'Alsace c'est 18 % de la production française de vin blanc en AOP.

Le vin alsacien le moins cher à la SAQ est 15,65$.
Il y a 17 vins d'Alsace en produits réguliers. Les 6 vins de moins de 17,50 $ vendent pour 9,5 millions $; ceux de 17,50 $ à 20 $ vendent pour 7,7 millions $.

Red Revolution

Attention là nous avons le vin le plus populaire au Québec!
Il est vendu dans les épiceries et dans tous les magasins de la SAQ.

C'est un vin importé en vrac des États-Unis et embouteillé dans une usine de la firme Constellation Brands au Québec.

Il est au format de 1 litre chez IGA (12,99 $ + taxes) et de 750 ml à la SAQ à 11 $; 10,99 $ en Colombie-Britannique; 11,99 $ au Manitoba, en Saskatchewan et en Nouvelle-Écosse. Il est aussi disponible dans les LCBO de l'Ontario à 12,10 $. Donc étonnamment plus cher en Ontario!

Il a été introduit au Québec au début de 2014. La SAQ s'était fait fortement critiquer pour avoir éliminé de son répertoire un grand nombre de vins à bon prix. «La SAQ a paniqué, raconte un agent sous le couvert de l'anonymat. Elle a fait un appel d'offres pour combler le vide», rapportait alors la journaliste Karyne Duplessis-Piché dans La Presse du 8 février 2014. Oui, un appel d'offres pour avoir six vins à 10,95 $. Red Revolution fut l'un des élus.

En mars 2015, il n'apparaissant même pas dans la liste des 50 meilleurs vendeurs au Québec. Puis fin mars 2016, il est au top: le premier. Il a varlopé le Wallaroo Trail, le Ménage à Trois, le Merlot Grand Sud; ainsi que les Barefoot, Liano, Bottero, Apothic, Cliff, Crawford, Modello et autre Duboeuf !
Un succès phénoménal.

J'ai acheté la version 1 litre chez IGA. C'est bouché d'une capsule à vis. Il n'y a pas de millésime. Le site du fabricant dit que c'est fait de cabernet, de carignan et de shiraz. Le taux de sucre indiqué sur saq.com est de 11 g/l, et de 13 g/l sur celui de la LCBO. Il se vend aussi au format de 4 litres chez IGA.

Ça semble être fait pour le marché canadien. Je n'ai pas trouvé de mention de ce vin ailleurs dans le monde. Je ne sais pas si c'est exactement le même vin en épicerie, à la SAQ et à la LCBO.

Celui de IGA a des aromes légers de vanille et de paille sur un fruité très léger. En bouche, c'est léger, rond, non tannique, non acide, non amer, pas sec, velouté avec des saveurs qui rappellent la crème glacée bon marché à la vanille. La finale est très courte. L'ensemble est plutôt mou et pâteux. Je l'ai fait boire à l'aveugle à deux personnes, elles ont bien aimé.

C'est une réussite commerciale. Le fastwine; l'équivalent en vin du fastfood.

On n'est pas ici dans le vin de terroir, ni le vin de vigneron, surtout pas dans le vin nature, ni même dans le vin de cépage!

La recette est là: l'acidité gommée par une belle sucrosité, pas de tanins, pas d'amertume, pas trop de fruit, texture molle, une saveur universelle de vanille, et pas de persistance. Et surtout pas cher.
À noter que l'on peut même l'avoir à 15 % de rabais dans les 10 SAQ-dépôt!

Voir la liste Des vins les plus populaires au Québec

1 étoile
Prix: 
11,00 $ à la SAQ | 12,10 $ à la LCBO | 12,99 le litre plus taxes chez IGA 10,99 $

Les Clos de Paulilles rosé 2015

Un magnifique rosé de Collioure dans le Roussillon.
Le domaine de 60 hectares de vigne tout près de l'Espagne à été racheté en 2012 de la famille Daure par la famille Cazes.
Ce rosé étincelant est obturé un bien commode bouchon de verre.
C'est un rosé sec, au fruité franc et harmonieux.
Il a de belles saveurs rappelant les groseilles, les ananas et les framboises.
À la fois désaltérant et assez soutenu, le vin est agréable et bien digeste.
Il a bien accompagné les ailes de poulet aux fines herbes.
Grenache, syrah et mourvèdre en vendanges manuelles.
Alc. 13 % Sucre: moins de 2 g/l.
En ligne (5) et dans 34 magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,05 $

Éduc'alcool s'attaque aux concurrents de la SAQ

Educ'alcool, organisme financé par la vente de vin et de spiritueux à la SAQ se plaint du faible prix de la bière dans les épiceries.
 
L'organisme dénonce ce qu'il appelle le contournement du prix plancher de la bière par certaines épiceries comme IGA qui offre des promotions en donnant des rabais d'essence lors d'achats de bières. 
 
«La loi est contournée en toute impunité», dit le directeur général d'Educ' alcool, Hubert Sacy, cité dans un article d'Amélie Daoust-Boisvert dans Le Devoir
 
Toutefois, c'est tout à fait légal selon la Régie des alcools «le rabais n'est pas appliqué directement sur la bière. Le prix plancher est donc respecté», écrit Le Devoir.
 
Éduc'alcool est formé principalement de dirigeants de la SAQ et de personnes en relations d'affaires avec la SAQ. Elle reçoit son financement de la SAQ en fonction de sommes prélevées sur la vente de vin et de spiritueux. Sa trésorière est la vice-présidente aux communications de la SAQ. Ses membres sont la SAQ, l'association des distillateurs, celles des vignerons, des cidriculteurs ainsi qu'une agence de représentants en vin. C'est donc tissé serré entre Éduc'alcool et la SAQ.
 
Dans l'article de Mme Daoust-Boisvert, monsieur Sacy se porte encore à la défense de la SAQ. «Plutôt que de se demander comment baisser les prix et privatiser, le gouvernement devrait se pencher sur la consommation excessive», s'indigne M. Sacy.
 
L'article cite aussi l'Institut national de la santé publique «quand les prix augmentent, la consommation et les problèmes qui y sont associés diminuent.»
 
Donc, aux yeux de ces gens il faut hausser le prix de la bière et autres alcools pour limiter l'alcoolisme. On doit donc punir tous les consommateurs pour quelques-uns qui abusent.
 
Doit-on faire la même chose avec la nourriture. Comme le fait remarquer judicieusement un lecteur du Devoir, Maxime Parisotto qui écrit «La nourriture est responsable de l'obésité. On va augmenter le prix de la nourriture pour que les gens mangent moins? (...) L'article mélange les considérations de santé publique et de morale.»
 
Dans la même veine, doit-on aussi augmenter le prix des médicaments et des services de santé pour contrer ceux qui en abusent?
 
En effet, punir tout le monde pour essayer d'empêcher certains d'abuser n'est ce pas un moyen trop simpliste et drastique? L'éducation serait peut-être plus appropriée ici. 
 
À vouloir absolument faire le bien de certains, doit-on faire mal à tous?
 
Educ'alcool se plaint du prix de la bière qui rappelons-le est vendu hors SAQ, mais Éduc'alcool ne se plaint pas des promos de la SAQ, des effets de la carte de fidélité, des prix inférieurs des spiritueux au Québec par rapport au reste du Canada. Elle pourrait demander à la SAQ de hausser les prix des spiritueux afin de réduire ceux des vins. Car avec quoi se soule-t-on, avec les Forts de Latour ou bien avec le fort?
 
  En passant, la SAQ donnera un rabais de 10 % sur tout achat de 100 $ et plus jeudi, vendredi et samedi et (30 juin, 1 et 2 juillet).
Santé!

 

 

Il y a de plus en plus de vins bouchonnés : plus de 10 %

«Environ 10% des bouteilles de vin ont un bouchon contaminé susceptible de gâcher la dégustation.»  

Il y a de plus en plus de vins bouchonnés ou contaminés nous disent les experts du laboratoire Excell de Bordeaux.

Le taux de vins contaminés par les molécules TCA et autres dépasse maintenant les 10 % selon les tests de ce laboratoire de Mérignac.

Pendant que des marchands de vin et de bouchon nous disent le contraire que le taux de bouchons défectueux diminuent, le laboratoire Excell dit «qu'on se rend compte qu'il y a de plus en plus de lots de bouchons contaminés. À l'heure actuelle, on peut estimer à plus de 10 % des lots qui ont une contamination qui peut avoir un effet néfaste sur le vin.»

Le TCA (trichloroanisole) peut communiquer une forte odeur de liège, de poussière, de moisi au vin. Il peut aussi à faible dose ne pas communiquer d'odeur, mais masquer en partie ou totalement les aromes et saveurs d'un vin. «Pour finalement enlever tout attrait, tout plaisir et toute reconnaissance», dit un oenologue de l'Institut de la Vigne et du vin, interrogé par France TV3 Aquitaine.

La TCA n'est pas la seule impliquée dans la détérioration du vin en bouteille. Il y a aussi le gaïacol qui donne un goût de fumée ou de viande séchée et les methoxypyrazines qui communiquent des odeurs végétales au vin.

Ces molécules ont des effets pervers sur le vin. «À des seuils perceptibles très élevés, on va sentir la molécule elle-même, mais à des seuils olfactifs très bas, ces molécules ont un rôle de suppresseur d'arome», dit le laboratoire Excell.

Alors, si vous sentez ces aromes désagréables ou pas d'arome du tout dans le vin, c'est qu'il est probablement contaminé. Vous pouvez alors le retourner à la SAQ qui vous le remboursera si la bouteille est encore au trois quarts pleine.

Source : Pourquoi certains vins ont le goût du bouchon ? Reportage vidéo de 2 min 31, France TV 3 Aquitaine.

Pourquoi tant de Québécois aiment les vins rouges sucrés

Notre sensibilité aux molécules aromatiques diffère en fonction de notre culture. «Au Mexique, les consommateurs préfèrent les vins très fruités. Ils perçoivent mieux ces caractères, car ils sont habitués depuis l’enfance à boire beaucoup plus de jus, et à consommer davantage de fruits », remarque Miguel A. Pedroza.

Les vins rouges les plus populaires au Québec sont des vins rouges sucrés. Pourquoi ?

Cet extrait d'un article de la revue Vigne Réussir intitulé «Les neurosciences à l'assaut du vin» peut nous aider à comprendre ce phénomène.

Plusieurs des vins les plus populaires au Québec sont des vins rouges qui contiennent plus de 10 grammes de sucre, ce qui est 5 fois plus que ce doit contenir un vin dit sec.

* La compagnie Folie à deux a même lancé un Ménage à Trois dit Silk, du pinot noir et malbec encore plus sucré à 13,5 grammes de sucre.

Cette consommation de vin Ménage à Trois (12 grammes au litre)*; Apothic Red (17); Liano (10); Wallaroo Trail (11) Merlot Grand Sud (9), Little Pinguin (14) et autre Red Revolution (11 g/l) déconcerte plusieurs chroniqueurs de vin et grands amateurs de vin au Québec.

C'est pourtant la réalité et le fait de jeunes consommateurs à la dent sucrée. On a tendance à dire que c'est parce qu'ils n'aiment pas l'acidité. Acidité qui est censée être le signe de vin de qualité. Mais c'est peut-être plutôt parce que ces jeunes aiment beaucoup le sucre parce qu'ils ont été élevés au sucre.

Nous avons abreuvé nos enfants de jus de pomme et de jus d'orange toujours présent et facilement accessible dans nos frigos depuis la fin des années 1970. Ils s'en sont servi de grands verres au petit déjeuner, à la collation, au retour à la maison après l'école et parfois au coucher. Ce serait aussi un peu la raison de tant d'embonpoint d'une bonne part de notre jeunesse d'aujourd'hui.

Ainsi nos jeunes élevés au jus sucré désirent, rendus adultes, retrouver cette belle sensation de douceur dans les breuvages de l'âge adulte. Voilà peut-être une belle explication du phénomène de l'engouement pour le ménage à trois du vin, du rouge et du sucre.

Les puristes du vin crient au sacrilège et se désespèrent de cette jeunesse conrompue aux douceurs du sucre et des vins édulcorés et douçâtres qui font la richesse de certains producteurs industriels.

Il ne faut pas désespérer pour autant. Nous constatons qu'un certain nombre de jeunes finissent par se lasser de ces vins sucrés qu'ils finissent par trouver pâteux qui font de bons apéritifs, mais de mauvais compagnons à table. Ces vins s’accordent moins bien avec la nourriture. Ces jeunes consommateurs en viennent alors à préférer les vins plus classique, plus acide qui mordent dans le gras.

Sujets connexes

Domaine du Vieil Aven, Tavel 2015

Ce n'est pas un rosé bonbon!
C'est plutôt un rosé sérieux, sèveux, presque rouge, bien sec avec une petite sensation tannique.
C'est assez costaud et même corsé.
Il a du corps.
Des aromes et saveurs de petits fruits légèrement épicés.
C'est fait d'un grand nombre de cépages: grenache, syrah, cinsault, mourvèdre, carignan, clairette, picpoul et bourboulenc.
Vous pouvez le servir de 8 à 15 degrés.
Je l'ai préféré à 12-14 comme un rouge léger.
Alc. 14 %. Sucre 1,8 g/l. Bouchon de plastique.
Une sélection Louis Roche.
En ligne (171) et dans 134 magasins, dont 6 SAQ-dépôts.

Vous avez peut-être remarqué que saq.com commence à avoir des stocks assez fournis et renouvelés pour les achats en ligne.
2.5 étoiles
Prix: 
18,95 $

Château de Maligny, Chablis Premier Cru Fourchaume 2014

De beaux aromes de poire se dégagent de ce chablis de grande qualité.
C'est sec, rond, assez gras sur un beau fruité.
L'attaque est sur le fruit assez gras, assez généreux, puis en milieu de bouche on perçoit une belle vivacité.
C'est alors tendu et minéral.
Très longue finale. Délicieux.
Probablement pour quelques années de cave.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,5 g/l.
«Le Chablis Premier Cru Fourchaume est le plus connu et le plus commercial de tous les premiers crus de Chablis, dit son producteur, grâce à son étendue tout d'abords et pas sa proximité avec les Grands Crus.»
En ligne (36) et dans 83 magasins.

4 étoiles
Prix: 
36,50 $

Bianco di Morgante 2014

Il bianco da uve nere, est écrit sur l'étiquette.
Un blanc de cépage noir!
En effet, c'est fait du cépage nero d'avola qui sert surtout à faire du vin rouge.
C'est le seul blanc des 59 vins de ce cépage à la SAQ.
Ce vin de Sicile est absolument délicieux. Il s'en dégage un petit air salin. C'est minéral, doit, sec.
Des saveurs qui se rapprochent de celles de la poire.
On croit percevoir une très fine sensation tannique. Ça rappelle certains assyrtiko de Grèce.
La finale est belle et longue. Un vin qui a un certain caractère.
Une belle découverte!
Ne le servez pas trop froid.
Pour les fruits de mer, les riz, les fromages...
Alc. 13,5 %. Sucre 2,8 g/l.
En ligne (111) et dans 127 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
18,90 $

Pasqua Sangiovese 2015

Impeccable pour le prix.
De belles saveurs de fruits fins dans ce sangiovese simple, mais bien bon.
C'est léger, agréable sur de petits tanins et des saveurs de cerise.
Encore plus intéressant après une bonne aération.
Tanins, fruits et acidité en équilibre.
Le taux de sucre indiqué est de 9,4 g/l et 14 g/l dans lcbo.com. Pourtant il parait bien sec en bouche.
Un bon rapport qualité-prix.
Servir à 15-16 degrés sur les grillages, les pâtes...
Alc. 12,5 %. Capsule à vis
En ligne (32) et dans 241 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
11,55 $ à la SAQ | 14,10 $ la double bouteille en Ontario

Beni di Batasiolo Langhe 2014

De beaux aromes de fruits noirs.
C'est beau en bouche. C'est vineux, ferme et bien serré.
Les tanins sont fins. Le fruité assez ample.
La finale est persistante sur les fruits noirs, le cuir et un petit amer.
Cépages: barbera, nebbiolo et dolcetto. Région du Piémont.
Alc. 14 %. Sucre 3,5 g/l.
En ligne (33) et dans 158 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
17,85 $

Segura Viudas Reserva Cava Brut

Il fait la job, comme on dit.
Beau, bon, pas cher!
Un bon mousseux pour l'apéritif.
C'est frais, assez vivace, d'un fruité assez sec.
Les bulles sont agérables.
Bien équilibré.
De plus, bien bouché, il sera encore meilleur le lendemain.
Alc 12 %. Sucre 9 g/l.
En ligne (33) et dans 361 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,55 $ à la SAQ | 14,95 $ à la LCBO

Réserve de Louis Eschenauer, Bordeaux 2014

Des aromes de crème et de fruits noirs.
Un beau bordeaux bien tannique, assez serré et ferme.
Bien jeune.
Merlot, cabernet franc et cabernet sauvignon.
Petit bouchon de plastique. Donc à conserver debout.
Alc. 12 %. Sucre 2,5 g/l.
En ligne (26) et dans 402 magasins, dont les 10 SAQ-dépôt.

2.5 étoiles
Prix: 
16,80 $

La Truffière 2014, Domaine de Grangeneuve

L'AOC Grignan-les-Adhémar, est-ce que cela vous dit quelque chose?
Alors, Coteaux du Tricastin?
Les vignerons des Coteaux du Tricastin ont changé de nom en 2010 parce qu'ils craignaient la mauvaise réputation d'une centrale nucléaire du même nom dans les parages. La centrale est toujours là, mais les vignerons ont changé le nom de l'AOC en Grignan-les-Adhémard! Ce n'est pas génial. Ce n'est pas un nom très porteur, mais c'est comme ça.
Le vin ici est par contre bien réussi.
C'est le seul vin de cette appellation à la SAQ.
Il a de belles saveurs de fruits noirs. C'est enveloppant, serré, sec, vif et tendu.
Syrah à 100 %.
Servir frais à 14 degrés.
Alc. 14 %. pH 3,72. Sucre 2,4 g/l.
En ligne (54) et dans 70 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
26,00 $

Château de Maligny, Chablis Premier Cru Montée de Tonnerre 2015

Nez discret, notes végétales sur des arômes de fleurs.
C'est très vif en bouche. À l'aveugle, on ne dirait pas un chardonnay.
C'est pointu, surtout si servi trop froid.
Un vin sévère. Peut-être trop jeune.
La finale est belle.
Plus pour les crustacés et salades que les poissons.
Bouchon de liège aggloméré.
Alc. 12,5 %.
En ligne (15) et dans 80 magasins.

2 étoiles
Prix: 
36,50 $

Un cours sur la chimie du vin pour tous

Le vin c'est le résultat de la fermentation de raisins. C'est un processus chimique complexe qui donne les aromes, les saveurs et les textures du divin nectar. Le vin peut se décrire par des mots poétiques, mais il peut surtout se comprendre par la chimie, car il est le résultat de réactions chimiques.

«Il y a plus de 600 aromes et 1000 composés chimiques dans le vin.»

Pour mieux comprendre le vin, il faut donc en connaitre les raisons chimiques.

C'est ce qu'offre un professeur de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) en présentant un cours sur la chimie du vin. «Cours d'intérêt général ouvert à un large public», nous dit le descriptif de l'UQAM.

Le cours se donnera en septembre. C'est un cours magistral. Il pourrait donc se donner à distance. Des amateurs de vins de partout au Québec seraient probablement intéressés. Serait-il alors possible de suivre ce cours sur la chimie du vin à distance?  Le professeur Benoit Marsan répond que «le cours de l’automne, qui sera le premier offert, n’a pas été initialement prévu pour être suivi à distance, ne connaissant pas à l’avance les demandes extérieures pour ce type de cours. Votre message me motive cependant à réfléchir sérieusement à cette éventualité pour le prochain cours qui pourrait, si la demande est suffisamment populaire, est offert à l'hiver.»

Alors, si un tel cours vous intéresse, faites-le savoir au professeur Marsan en lui écrivant à cette adresse marsan.benoit@uqam.ca.

Voici un résumé du sommaire du cours que vous trouverez à cette adresse UQAM-CHI2020.

Mise à niveau de quelques notions de base en chimie. Composition chimique des raisins et du vin, et impact des différents composants. Classification et rôle des composés phénoliques. Rôle et activité des sulfites ajoutés. Analyse sensorielle et interprétation dans l'identification d'un vin: les perceptions visuelles, olfactives et gustatives, et les sensations tactiles et pseudo-thermiques; mécanismes chimiques et biochimiques impliqués. Molécules odorantes et récentes découvertes sur le sens de l'odorat. Perception de minéralité: réflexion sur son origine controversée. Oxydation et réduction: vieillissement du vin en barrique de chêne et en bouteille. Bouchons et conservation des vins. Nature et origines des défauts potentiels du vin.

Tout ça semble bien intéressant. C'est un cours de 45 heures. Il n'y a pas de dégustations de vin en classe, mais des travaux de dégustation à faire à la maison.

Vous pouvez aussi écouter le professeur Benoît Marsan qui en parle à l'émission radiophonique Bien dans son assiette.

Faustino V, Rioja Reserva 2010

Un beau vin espagnol d'un beau boisé fumé et épicé sur un fruité ample.
La bouche est tannique. C'est du solide.
Un bel ensemble.
Servir à 16 degrés.
Tempranillo et mazuelo.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,6 g/l.
Dans 156 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Bulles Cidre, Coteau Rougemont

Un cidre mousseux d'un beau fruité sucré.
Les bulles fines mettent en valeur ses belles saveurs de pomme fraiche.
Un bel apéritif peu alcoolisé.
Alc. 7 %. Sucre 29 g/l.
En ligne et dans 10 succursales.

2 étoiles
Prix: 
16,05 $

Le conseiller en vin à la SAQ

«Pourquoi constate-t-on des écarts considérables dans le choix, la variété, la quantité 
et la qualité des vins offerts d'une succursale "Sélection" à une autre?
» 

C'est la question que me pose un lecteur qui demande aussi quel est le rôle du conseiller en vin d'une succursale de la SAQ dans le choix des vins de la succursale et quelle est la formation de ces conseillers?

C'est une très bonne question. Je vais essayer d'y répondre au meilleur de mes connaissances.

Il y a en général un conseiller en vin par succursale. Il est souvent difficile à identifier. Il est chargé de conseiller la clientèle et les autres employés de la succursale. Il s'occupe aussi du choix des vins de spécialité de sa succursale.

Comme l'a constaté ce lecteur, en effet le choix de vin peut varier énormément d'une succursale à l'autre. Ceci dépend de plusieurs facteurs.

D'après ce que j'en sais, pour ce qui est des produits courants, c'est le siège social de Montréal qui décide.
Par contre pour les produits de spécialité, c'est le conseiller en vin de la succursale qui est chargé de la sélection, sauf pour certains produits obligatoires.

Toutefois, les succursales ne sont pas toutes égales. Il y a une hiérarchie. Si je me souviens bien c'est de 7 niveaux. Les succursales en haut de la hiérarchie ont un choix prioritaire sur les nouveaux arrivages.

Chaque mercreci, le conseiller en vin reçoit une circulaire contenant la centaine de nouveaux produits à être livrés dans deux semaines. Il fait alors son choix et obtient les vins en fonction de la part de marché de sa succursale, de son rang dans la hiérarchie et des demandes des autres succursales.

Bien entendu, si le conseiller n'est pas aux aguets, pas assez vite, est absent ou en congé il n'y a pas de commandes. Toutefois, le premier caissier dans certains cas peut prendre la relève. Donc, le choix en succursale peut varier d'une semaine à l'autre.

Toutefois, il ne faut pas toujours se fier à ce que l'on voit sur les tablettes. Il faut aussi vérifier les stocks dans l'arrière-boutique. Il arrive souvent que les employés n'aient pas le temps ou l'espace tablette pour placer les vins.

Il faut alors aller voir dans le site saq.com et consulter les vins indiqués pour la succursale. Si on indique 12 ou 6 bouteilles, c'est souvent parce que le vin est encore dans l'arrière-boutique. C'est souvent là que je trouve les nouveaux vins que je cherche. (Voir l'inventaire de sa succursale SAQ)

Pour ce qui est de la formation des conseillers, elle est très variée. Plusieurs sont des autodidactes, des passionnés. Il est aussi question d'ancienneté, syndicat oblige. Plusieurs conseillers sont aussi ce que la SAQ appelle des conseillers accrédités, c'est qu'ils ont suivi une formation de quelques semaines à l'ITHQ.

Le gros handicap des conseillers en vin, c'est qu'ils ne dégustent pas suffisamment les vins qu'ils ont en magasin.
Ils ne peuvent pas alors nous dire ce que le vin goute. Les dégustations sont très rares. En général, ce sont les agents promotionnels représentants les vignerons qui leur font gouter les vins lors de leurs visites. Toutefois, les conseillers en vin du centre-ville de Montréal peuvent participer à de nombreux salons.

En Ontario, tous les conseillers ont l'occasion de déguster tous les nouveaux vins. Ils sont dégagés une journée par mois pour cela.

Quoi qu'il en soit, la situation s'est améliorée à la SAQ ces dernières années. J'ai connu un conseiller qui n'aimait pas le vin. Il y de plus en plus de gens passionnés qui travaillent dans les SAQ, et ils ne sont pas tous conseillers, et certains sont très bons. Les conseillers accrédités sont mieux motivés et peuvent nous faire de bonnes recommandations sur les accords mets-vins.

Le rôle du conseiller est justement de conseiller la clientèle. Il ne faut donc pas hésiter à lui poser des questions et à lui demander conseil.

Domaine de Lévêque, Sauvignon, Touraine 2015

Aromes de sauvignon fin et notes d'agrumes.
Serré, droit, frais, vif et très sec.
Longue finale sur les fruits blancs.
Un bon sauvignon.
Servir avec les fromages de chèvre, les poissons, les fruits de mer...
Alc. 12,5 %.
En ligne (22) et dans 121 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,05 $

Il Grigio 2012

Un beau cadeau pour la fête des Pères!
Pour boire ou pour mettre en cave.
Un chianti classico reserva de la maison San Felice.
Il est solide, il a du tempérament, du caractère, à la fois ferme et coulant et équilibré.
De beaux tanins. Une belle texture au granulé fin presque velouté. C'est sur des aromes fins de fruits noirs. C'est sèveux et persistant.
Sangiovese sans compromis, donc 100 %.
Servir de 14 à 18 degrés.
Pour 5-6 ans de cave.
Alc. 13 %. Sucre 1,8 g/l. Acidité 5,2 g/l.
En ligne (14) et dans 112 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
27,70 $

Chateau Haut Marsalet, Bergerac 2014

Beau nez de petits fruits.
Juteux et fin sur des saveurs de cerise. C'est assez vif. Les tanins sont fins. Finale agréable et de longueur moyenne.
Merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc selon les années.
Macération carbonique et élevage en cuve. Pas de bois.
Alc. 12 %. Sucre 2,2 g/l.
De la cave de Monbazillac qui regroupe une soixantaine de viticulteurs.
Une sélection Louis Roche.
En ligne (34) et dans 36 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,55 $

El Circo Payaso Rosé 2015

De beaux aromes de fruits fins.
La bouche est aussi très fruitée, riche et ample sur des saveurs de fraise et de framboise.
Longue finale fruitée.
Un bon rosé pour l'apéro pour les casse-croutes, sandwichs et salades.
100 % grenache. DOP cariñena. Région Aragon.
producteur; Grandes Vinos et Viñedos.
Alc. 13 %.  Sucre 1,6 g/l. Acidité 5,6 g/l.
Capsule à vis.
Dans 153 magasins.

2 étoiles
Prix: 
11,90 $

Wolfberger Crémant d'Alsace Brut

Pourquoi se casser la tête! Ce mousseux fera l'affaire.
C'est bien fait, fruité assez sec. Rafraichissant, gourmand, coulant.
Rien n'accroche. C'est bien équilibré.
Idéal à l'apéritif.
Pinot blanc, pinot gris et riesling.
Servez-le à 6-8 degrés.
Alc. 12 %. Sucre 8,2 g/l.
Dans 197 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,95 $
Syndiquer le contenu