L'Impromptu, Saint-Verny, Côtes d'Auvergne 2017

Un gamay juteux d'Auvergne.
C'est frais, coulant et bien équilibré.
Belle finale juteuse, gouleyante et légèrement épicée.
Du beau jus agréable à boire.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,1 g/l.
Dans 58 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,00 $

Bonterra Merlot 2017

Peut-être un des meilleurs de la série Bonterra.
Très aromatique, des mures et du chocolat.
Une bouche ample, charnue. Une texture veloutée. Acidité légère, mais le vin n'est pas mou.
Longue finale riche, fruitée à saveur de prune et chocolatée.
Surtout du merlot avec une petite quantité de petite syrah, de syrah et de carignan.
Six mois en chêne français et américain, dont 45 % étaient neuf.
Région de Mendocino.   [Échantillon reçu]
Alc. 13,69 %. Sucre 2,2 g/l.
Dans 68 magasins.

3 étoiles
Prix: 
21,55 $

Lake Chalice, The Falcon Chardonnay, Marlborough 2017

Un beau chardonnay assez aromatique sur des notes et des saveurs rappelant un peu le cèleri et le pamplemousse.
C'est original.
C'est sec, bien serré.
Plaisant à boire. Il a bien accompagné une pizza aux légumes.
Chardonnay à 100 % élevé en barriques de chêne français usagées.
Capsule à vis.    [Échantillon reçu]
Alc. 13 %.  Sucre 3 g/l.
Dans 72 magasins. 

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Albet i Noya, Curios 2018

Un beau vin blanc bio espagnol fait du cépage xarel-lo.
C'est floral et légèrement muscaté.
D'une bouche fraiche et minérale. Vive.
Le vin est sec et a de belles saveurs de fruits exotiques.
100 % xarel-lo en vendanges manuelles.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,1 g/l. Capsule à vis.
Dans 12 magasins, dont 1 SAQ-Dépôt.

2 étoiles
Prix: 
17,40 $

Cheverny, Hervé Villemade 2018

Cheverny est une appellation de 660 hectares au sud de la belle ville de Blois.
On y fait surtout du blanc avec du sauvignon complété de chardonnay.
Ici c'est à 70 % sauvignon et 30 % chardonnay.
C'est invitant et bien aromatique: échalote et laine mouillée.
La bouche est à la fois vive du sauvignon et grasse du chardonnay. Les deux cépages se combattent et se complètent. C'est bien agréable. La finale est longue et un peu chaleureuse.
Alc. 13,8 %. Sucre 2.2 g/l. Récolte manuelle. Fermentation malolactique.
Dans 19 magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,00 $

POUR UNE CHARTE DES JOURNALISTES DU VIN

Un journaliste pigiste de France lance le projet de créer une charte des journalistes des vins et des spiritueux. La mise en place d'une telle charte «me semble une nécessité» écrit Fabien Humbert sur un blogue ethic'vin.

Il écrit «nous sommes entourés de loups (...)
Chaque jour ou presque je me retrouve confronté à des choix mettant en balance l’éthique et la déontologie, sans avoir de règle claire et précise à laquelle me référer.»

Il demande «un ensemble de règles simples et claires qui définiraient notre attitude vis-à-vis des annonceurs, des cadeaux, des voyages, des invitations au restaurant, de la relecture des interviews… bref qui nos donneraient un cadre et au final cela rassurerait tout le monde.»

Il dit que «des exemples vertueux existent à nos portes. Les journalistes anglo-saxons sont connus pour leur relative incorruptibilité.»

Fabien Humbert dit que cette charte devrait s'appliquer à la presse spécialisée, mais aussi aux journaux et magazines qui ont des pages consacrées aux vins et spiritueux, aux émissions de télévision et de radio ainsi qu'aux sites internet et aux blogues.

M. Humbert qui collabore, entre autres, à la Revue du vin de France et à Le nouvel Économiste, avoue qu'on lui demande «parfois d’inclure un annonceur dans un article, ou alors on me demande d’inclure telle ou telle marque dans l’espoir qu’elle deviendra annonceur».

Il termine en proposant de mettre en commun les expériences de communicateurs sur le vin pour bâtir une charte volontaire et d'afficher un logo pour indiquer aux lecteurs que le journaliste adhérant est digne de confiance.

Un beau projet! Bonne chance!

  Pour une charte éthique des journalistes des vins et spiritueux, ethic'vin, Fabien Humbert, 12 janvier 2020
  Voir aussi la discussion à ce sujet dans sa page Facebook.
 

Dans la série Déontologie  

Château Lavilotte, Saint-Estèphe 2002

Oui, un 2002 sur les rayons de la SAQ actuellement. C'est rare, ça arrive et c'est toujours intéressant de découvrir un vieux millésime dans certains magasins de la SAQ.
Celui-ci est encore bien opaque avec une petite teinte rouge pâle.
Il est encore jeune, costaud, ferme.
Ses tanins commencent à se fondre dans un beau fruité. Agréable à boire et digeste.
Cabernet sauvignon 70 % et merlot.
Notez ce beau 12,5 % d'alcool du bon vieux temps! Sucre 2,1 g/l.
Une production de 50 000 bouteilles. 12 hectares. Les Domaines Pedro.
Dans 16 magasins.

3 étoiles
Prix: 
33,00 $

Taxes sur l'alcool : 138 % au Québec

Le président américain Donald Trump menace de hausser jusqu'à 100 % les tarifs sur les champagnes et autres mousseux de France. Il proteste ainsi contre le projet de taxe française sur les entreprises de commerces électroniques: Google, Apple, Facebook et Amazon.

Le gouvernement américain a déjà imposé en octobre un tarif de 25 % sur les vins français, espagnols, allemands et anglais en rétorsion aux subventions de ces pays à l'avionneur Airbus.

Les Français craignent de plus que cette taxe de 100 % s'applique finalement aussi aux vins non mousseux.

Des taxes de 100 % c'est beaucoup. Mais savez-vous qu'ici au Québec, nos gouvernements atteignent déjà 138 % en revenus de taxes sur les alcools.

Projet de taxe américaine sur les alcools français
100 %
Taxes canadiennes sur les alcools
138 %

 

En effet, la SAQ a acheté en 2019 de l'alcool pour 1,6 milliard de dollars. 1 623 100 000 $
Elle a vendu ces produits 3,3 milliards de dollars. 3 293 900 000 $
Elle a dépensé 525 millions $ en salaires, location d'immeubles,
investissements, bonus des dirigeants et autres.
524 900 000 $
______________
   
Ce qui lui a permis de donner 1,1 milliard $ au gouvernement du Québec.
  C'est la somme exigée au début de l'année par le ministre des Finances.
  C'est ce qui est appelé la taxe théorique.

1 145 900 000 $
 

À cette taxe, s'ajoute la taxe provinciale. 370 200 000 $
Puis la taxe spécifique du Québec sur les boissons alcooliques 259 400 000 $
Ainsi que les droits d'accise et de douane du gouvernement fédéral 245 100 000 $
Et enfin, la taxe fédérale sur les produits et services 185 600 000 $
_______________
  TOTAL DES TAXES 2 200 000 000 $
   
Nos gouvernements ont donc fait 2,2 milliards $ sur des achats de 1,6 milliard $.
Ce qui donne un revenu total de taxes de 138 %.
1 623 100 000 $
2 200 000 000 $
138 %

Donc, nous taxons déjà plus (138 %) que ce que le président américain menace de faire (100 %).

Toutefois, comme nous le fait remarquer dans un Tweet Mirène de Lorgeril, présidente de l'AOC Languedoc «pour les USA la distorsion de concurrence serait terrible vis-à-vis de presque tous les vins!»

En effet, contrairement aux États-Unis où cette taxe s'appliquerait aux seuls alcools français. Nous au Québec nous taxons tout le monde également (sauf les vins et bières locales, ce qui enrage déjà les Américains et les Australiens).

__________
   Ces chiffres sont tirés du dernier rapport annuel de la SAQ.

Causse Marines Rouge, Peyrouzelles, Gaillac 2018

Aromatique. Juteux. Tanins enrobés. Une masse de fruits: cassis et bleuets.
Ample, plein et riche.
Très longue finale enveloppante.
Appellation Gaillac. 10 hectares. Encépagement: braucol (connu dans d'autres régions sous le nom de mansois ou fer servadou); syrah; duras et un peu de jurancon, alicante et prunelart
Alc. 14 %. Sucre 1,2 g/l.
En ligne (7) et dans 112 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
24,45 $

Mas Olivier, Faugères 2017

Un vin rouge très fruité, sec et ample.
De belles saveurs succulentes de fruits chauffés.
C'est jeune et joufflu. Finale sur les fruits chauds.
Syrah, carignan et grenache en futs de chêne.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,2 g/l.
Dans 78 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,40 $

Mula Velha, Reserva 2018

Assez aromatique sur des notes de confitures de prune.
Un beau fruité en bouche, tanins souples, une texture presque veloutée.
C'est coulant, peu acide et agréable. La finale assez longue est sur un fruité rappelant le cassis et le bleuet.
Un bel assemblage de syrah (60 %), de touriga nacional et de tinta roriz.
Appellation: Vinho regional Lisboa.
Pour accompagner entre autres les côtes levées et les steaks.
Alc. 13,5 %. Sucre 8,4 g/l. Petit bouchon de liège aggloméré.    [Échantillon reçu]
Dans 86 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
14,05 $

Casillero del Diablo, Cabernet Sauvignon, Chili 2018

Un vin chilien léger aux aromes fruités sur une petite note végétale.
Les mêmes saveurs reviennent en bouche.
C'est d'une texture ronde et veloutée.
Facile à boire.
Capsule à vis. Alc. 13,5 %. Sucre 1,8 g/l.
Producteur Concha y Toro.     [Échantillon reçu]
En ligne (272), dans 405 magasins, dont 10 SAQ-Dépôts.

2 étoiles
Prix: 
12,95 $ à la SAQ | Réduit à 11,95 $ jusqu'au 26 janvier.

Apportez votre vin au restaurant - les débuts

Voici un reportage très intéressant du service des archives de Radio-Canada sur les débuts de l'opération «apportez votre vin» dans les restaurants de Montréal. Un début controversé, mais qui a gagné la faveur du public.


Les restaurants brochetteries des rues Duluth et Prince-Arthur à Montréal ont été les premiers à
développer le concept « apportez votre vin ». Photo : Radio-Canada

 

Les restaurants qui permettent d'apporter son vin, les AVV, ont deux avantages pour le consommateur. Premièrement, cela permet d'avoir des vins de qualité à meilleur prix et la facture totale est beaucoup moins élevée.

Il y a environ 1500 restaurants AVV dans la province de Québec: dont environ 300 à Montréal et presque autant sur la Rive-Sud de Montréal; un peu moins de 100 à Québec; une soixantaine à Laval; une trentaine à Sherbrooke et seulement 16 à Gatineau. Il y aurait environ 6500 restaurants qui vendent du vin au Québec.

Les restaurants qui vendent du vin font en général de 20 à 30 % de leur chiffre d'affaires avec l'alcool et pour certains plus de 40 % de leurs bénéfices sont dus à la vente de vin.

Malheureusement, cette vogue ne s'est pas beaucoup répandue en dehors des régions de Montréal et de Québec.

Les débuts des restaurants « apportez votre vin » à Montréal.
Texte et quatre vidéos.
Radio canada 14 janvier 2020.
 

   Liste des permis de la Régie des alcools du Québec.

Vouvray 2018, Vincent Carême

Un vin blanc de la Loire vraiment délicieux.
Un chenin de grande qualité, ample, fruité et presque gras.
D'une belle présence en bouche avec des saveurs de pêche et de poire.
Rond et long. Du pur plaisir.
Sucre 4,3 g/l.
Dans 75 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
28,40 $

Barbera d'Alba, La Bettola 2018

Aromatique, fruits noirs, cassis et bleuets sur une note d'épices fines.
Un beau fruité frais en bouche, des tanins bien enveloppés.
Rond, velouté. Savoureux et peu acide.
Les saveurs de cassis et de bleuets reviennent en finale.
Très longue finale d'ailleurs.
Cépage barbera. Région Piémont. Alc. 14 %. Sucre 3 g/l.
Dans 26 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,95 $

Cuvée des Conti, Château Tour des Gendres, Bergerac 2018

Un assemblage de sémillon, sauvignon et muscadelle.
C'est très aromatique, très herbacé sur de fortes notes de fruits tropicaux.
Les mêmes saveurs reviennent en bouche. C'est très vif et bien sec.
Pour accompagner les fruits de mer et les poissons.
Sucre 2,8 g/l.  50% sémillon, 40% sauvignon, 10% muscadelle.
En ligne (16) et dans 103 magasins.
 

2 étoiles
Prix: 
17,05 $

Boire local, Jessica Harnois

Boire local c'est ce que nous propose la réputée sommelière Jessica Harnois dans ce charmant petit guide des vins, bières et alcools du Québec.

C'est 250 pages, à 2 pages par vin. Elle donne une courte description du domaine, de son histoire et de sa philosophie et décrit le vin en quelques phrases.

Jessica Harnois dit que «le vin québécois a longtemps été snobé par les baby-boomers, plus habitués aux vins européens. Aujourd’hui, le vent est en train de tourner. Le marché des vins du Québec a connu une hausse de plus de 75%, entre 2015 et 2018. Bien sûr, la loi 88 qui permet, depuis 2016, de vendre les produits québécois dans les épiceries n’est pas étrangère à ce phénomène ni à l’engouement pour les produits locaux.»

D'ailleurs, plusieurs vignerons du Québec vendent maintenant rapidement toute leur production en quelques semaines.

Des vignerons qui privilégient les cépages hybrides; d'autres des cépages vinifera. Ces vins sont faits de marquette, de seyval, de frontenac, de maréchal foch, de vidal, de sainte-croix, de radisson, de sabrevois, de st-pepin, de baco noir, de gamay, de chardonnay, de pinot noir, de cabernet franc et même de nebbiolo. Certains sont bios; d'autres non. Des bulles, des rouges, rosés et blancs. Environ quatre-vingts vins sont décrits et commentés. Tout un monde à découvrir et une incitation à boire local et à visiter les vignobles d'ici.

Jessica en bonne sommelière propose aussi avec chaque vin commenté un accord avec des produits locaux. De plus, elle commente quelques bières et alcools locaux.

Vous pouvez feuilleter quelques pages ici.

Boire local
Jessica Harnois
Éditions La Presse. 4 1/2 x 8 1/4. 251 pages. Septembre 2019.
26,95 $ en version papier et 18,99 $ en version numérique.

Esprit Nature, Bordeaux 2018

Un bordeaux bio. Il y a de plus en plus de bordeaux bios à la SAQ. Ils sont aujourd'hui 68. C'est tout de même peu parmi les 900 vins de Bordeaux et les 1100 vins bios.
Celui-ci de la Cave coopérative de Rauzan est bien agréable. Il est d'un rouge opaque.
Sa texture est ample. Il a de la mâche, c'est d'un fruité bien charnu.
Assez longue finale d'un beau fruité.
D'un très bon rapport qualité-prix. Le millésime 2016 était 17,20 $.
Merlot à 80 % et cabernet sauvignon.
Il serait fait sans sulfites ajoutés.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,4 g/l.
Dans 33 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,45 $

Casisano, Tommasi, Rosso Di Montalcino 2016

Un rosso di Montalcino pâle, plutôt fin et presque délicat.
De jolies saveurs de réglisse.
Cépage 100 % sangiovese. Servir avec les pâtes.
Bouchon de plastique.
Alc. 13 %.  Sucre 3,4 g/l.
Dans 57 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,70 $

Beaujolais Blanc 2018, Christophe Pacalet

Un chardonnay bien gras, très glycériné.
La texture est très grasse et bien ronde, ce qui surprend.
Le vin est peu acide et semble même sucré alors qu'il n'a que 1,5 g/l de sucre.
On parle alors de sucrosité.
Finale sur les fruits blancs sucrés.
«Vendanges manuelles. Vinification : pressurage en raisins entiers sans
débourbage puis mise en demi-muid de 500 litres sans levurage ni SO2.
Fermentation alcoolique et malolactique en demi-muid.
Élevage sur lies fines, sans SO2, pendant 6 à 8 mois.»
Les vins de ce domaine sont «sulfités légèrement ou non suivant la destination des vins ou la demande du client.»
Alc. 13,95 %.
Plutôt cher.  Dans 52 magasins.
 

2 étoiles
Prix: 
29,00 $

Bù Vivere Sangiovese 2017

Ça peut dépanner un vin de dépanneur !
Il peut arriver qu'on n'ait pas la possibilité d'aller chercher du vin à la SAQ. On se rabat alors vers l'épicerie. Le choix n'y est pas terrible, mais on prend un risque.
Ce vin de la série Bû, importé en vrac d'Italie, embouteillé par l'immense compagnie Constellation et popularisé par la sommelière Jessica Harnois, peut dépanner.
C'est simple, mais pas mauvais. C'est coulant et filant; rien n'accroche. Il a de belles saveurs de petits fruits. La finale est courte. Il se laisse boire. Le taux d'alcool est modéré: 12 %.
Servi légèrement rafraichit, il fera la job avec une pizza ou des spaghettis. Il est meilleur que le 2014.
Il en reste du millésime 2015 à 22 succursales de la SAQ au prix de 13,35 $.
Dans les épiceries, on retrouve présentement le 2017. Il est toutefois un peu cher de 15,29 $ (IGA) à 15,69 $ (Metro) plus taxes; soit 18 $.
   Voir l'article Comment est fait le vin en vrac.

1.5 étoiles
Prix: 
18,00 $

Beaucastel: le Château ou Coudoulet

Coudoulet et Château de Beaucastel 2009
Côtes-du-Rhône et Chateauneuf-du-pape
.

Dégustés à l'aveugle ces deux vins du même producteur et du même millésime 2009 — Coudoulet de Beaucastel 2009 et Château de Beaucastel 2009 — nous ont encore surpris.

Le préféré des six dégustateurs expérimentés a été le Coudoulet (28 $) qui est trois fois moins cher que son grand frère le Château (90 $)!

Le Coudoulet a été jugé élégant, fin, racé, savoureux et très agréable à boire. Le Château a été décrit comme étant gras, ample, très fruité et un peu pâteux. Le Coudoulet semble plus fait pour amateurs de vin au palais européen; alors que le Château est plus du type palais américain.

C'est la deuxième fois que le Coudoulet dépasse le grand vin de Beaucastel. En octobre, c'était ces deux vins du millésime 2010 qui étaient comparés. En effet, lors d'une dégustation à l'aveugle, des membres de l'Académie du vin de l'Outaouais avaient préféré eux aussi le Coudoulet. (Voir Les vins chers sont-ils vraiment meilleurs?)

Ces résultats avaient causé un certain émoi outre-Atlantique où des spécialistes du vin nous ont traités d'incompétents. «Préférer Coudoulet au Châteauneuf, c’est quand même un aveu d’incompétence ! » écrit Olivier Borneuf de l'Académie du vin de Paris. (Des vins et des prix.) D'autres ont dit que l'exercice ne prouve rien.

Ça ne prouve que des dégustateurs
ont préféré à l'aveugle un vin moins cher au plus cher
de la même maison
à deux reprises
.

Si la dégustation avait été faite à étiquette découverte, les résultats auraient pu être différents. On pourrait aussi dire que ces mêmes vins dégustés dans quelques années donneront des résultats différents. Oui, c'est étonnant et c'est surtout instructif.

Les vins chers ne sont pas toujours les meilleurs.

Encore bravo à la famille Perrin qui fait un très beau vin dans l'appellation Côtes-du-Rhône autant que dans l'appellation Châteauneuf-du-pape. (Vous pouvez consulter les fiches techniques des deux vins ici et ici au format PDF)

Mas de la Devèze, Pandore 2016

Côtes du Roussillon Villages
Rouge opaque.
Des aromes de fruits noirs, de garrigue et de charbon.
Une belle bouche ample et dodue.
Des tanins bien intégrés dans un beau fruité.
Assez longue finale sèveuse.
Mourvèdre, grenache et carignan.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,8 g/l.
Dans 78 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,45 $

Domaine Cottebrune, Transhumance, Faugères 2016

Une nouvelle étiquette et une nouvelle bouteille pour ce beau vin du domaine Pierre Gaillard en Faugères qui quitte la bouteille bordelaise pour adopter la bouteille bourguignonne pour ce vin.
Un vin composé de grenache, de syrah et de mourvèdre sur 5 hectares de schistes. Vendanges manuelles.
C'est encore jeune. C'est d'un fruité ample sur de beaux tanins. Un vin dodu, assez riche, corsé et ample.
De belle constitution. Longue finale fruitée sur une belle trame légèrement tanique.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,6 g/l.
Dans 96 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
25,25 $

Pas de géolocalisation de vin en succursale SAQ

Il y avait erreur dans la communication!
Contrairement à ce qui a été écrit, il n'y aura pas de géolocalisation de vins dans les succursales de la SAQ.

Dans son communiqué destiné aux agents et fournisseurs, la SAQ dit que «rapidement il sera déjà possible de constater un site revampé pour vous faciliter la vie; La géolocalisation des produits en succursale; etc.»

Eh bien aujourd'hui, le service de la relation de presse de la SAQ nous dit qu' «il n’est pas prévu que les clients puissent trouver l’emplacement d’une bouteille dans une succursale, ni en février ou éventuellement.»

Le communiqué aux fournisseurs aurait dû mentionner plutôt «meilleure géolocalisation des succursales» et non des produits en succursales.

Donc, dans quelques semaines, la SAQ procèdera à une mise à jour de sa plateforme de commerce électronique, mais il n'y aura pas de géolocalisation de produits en succursale.

Domaine Spiropoulos, Mantinia 2018

Un vin blanc grec fait du cépage moschofilero très aromatique, fruits exotiques, minéral et muscaté.
Souple, sec, assez vif, bien expressif et d'une belle fraicheur.
Longue finale plaisante.
Région Mantinée, AOP Mantinia, dans le Péloponnèse.
Alc. 12 %. Sucre 1,6 g/.     [Échantillon reçu]
Dans 56 magasins, dont 2 SAQ-Dépôts.

2.5 étoiles
Prix: 
17,25 $

Les meilleurs rapports qualité-prix en 2019

Voici les vins qui ont été les meilleurs rapports qualité-prix au cours de l'année 2019.

Nom Région Cote Prix
Vau Vintage 1999 Sandeman Porto 4,0 25,75$
Château Musar Jeune 2016 Liban 4,0 26,35$
Château Kefraya 2013 Liban 4,0 27,35$
Chinon, Les terrasses, Béatrice et Pascal Lambert 2017 Loire 3,5 24,60$
Rolly-Gassmann, Moenchreben de Rorschwihr, Auxerrois 2007 Alsace 3,5 25,55$
Cébène, Ex Arena, Brigitte Chevalier 2016 Languedoc 3,5 25,85$
Il Molino di Grace, Chianti Classico, Riserva 2015 Italie 3,5 25,90$
Pech Redon, L'Épervier 2015 Languedoc 3,5 25,95$
Pata Negra Cava Bio Espagne 3,0 12,70$
Mavrodaphni de Patra, Kourtaki Grèce 3,0 14,70$
Alpataco, Pinot Noir 2017 Argentine 3,0 15,95$
Castelgufo Chianti Reserva 2015 Italie 3,0 16,30$
Cabral, Carácter, Porto Reserva Especial Porto 3,0 16,85$
Chevalier de Dyonis, Pinot noir 2017 Roumanie 2,5  9,55$
Ventoux Réserve des Challières, Bonpas 2018 Rhône 2,5 12,20$
Pegoes Rouge 2018 Portugal 2,5 12,90$
Beau Bonhomme 2018 Espagne 2,5 12,95$
Fonte do Nico 2017 Portugal 2,0  8,20$
Vinaria din Vale, Pinot Noir 2016 Moldavie 2,0 10,10$
Vale da Judia 2018 Portugal 2,0 10,15$
Carrelot des Amants Blanc 2018 Sud-Ouest 2,0 10,45$
Santi Nello Pinot noir 2017 Italie 2,0 10,60$
Lupi Reali, Organic, Montepulciano d'Abruzzo 2017 Italie 2,0 11,35$
Borsao, Garnacha 2017 Espagne 2,0 11,80$
Monasterio de Las Viñas, Crianza Cariñena 2015 Espagne 2,0 11,80$
Borsao rosé 2018 Espagne 2,0 11,85$
Listel Gris Rosé 2018 Languedoc 2,0 11,90$

 

Il Conte Montepulciano d'Abruzzo 2018

À l'ouverture, le vin dégage des aromes peu invitants, de vieux cuirs, de vieilles sandales.
Toutefois, ces aromes disparaissent après une forte aération. C'est de qu'on appelle de la réduction (éthanothiol - éthyl mercaptan ou mercapto-éthanol.)
Il révèle alors des aromes de petits fruits rouges.
En bouche, le vin est bien costaud et bien corsé.
La texture est lisse, les tanins sont bien intégrés dans un fruité bien vineux et l'acidité est assez vive.
Cépage montepulciano.
Appellation Montepulciano d'Abruzzo.
Alc. 13,5 %. Sucre 7,9 g/l.
Dans 45 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
16,40 $

Otoñal, Rioja Reserva 2014

Un beau vin rouge de la Rioja. C'est riche, ample sur de belles flaveurs de bois, de vanille, de boite à cigare.
Un fruité agréable, des tanins enrobés. Une texture ferme.
Une jolie finale florale et vanillée. Servir à 16 degrés.
Tempranillo 85 %; grenache 10 % et graciano 5 %. Alc. 14 %. Sucre 1,8 g/l.
Dans 81 magasins.     [Échantillon reçu]
Commenté aussi en septembre 2018.

2.5 étoiles
Prix: 
19,00 $

Montlouis-sur-Loire, La Grande Parcelle 2017, François-Xavier Barc

Un vin blanc bien aromatique sur de belles notes qui rappellent la poire.
Très savoureux, ample, riche. D'un beau fruité.
Agréable. Il y a là de la belle matière.
Chenin à 100 %. Élevé en barrique de 1 à 3 vins pendant 10 mois.
Montlouis-sur-Loire, sur la rive sud de la Loire en face de Vouvray en Touraine.
Alc. 13 %. Sucre 5 g/l.
Dans 8 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,85 $
Syndiquer le contenu