La capsule à vis pour les vins de garde!

La capsule à vis serait le meilleur bouchon pour bonifier les vins!

C'est ce que nous dit Florent Baumard vigneron du Domaine des Baumard en Loire.
 
Il y a quelques jours, j'ai découvert un des vins du domaine des Baumard, un savennières et j'ai été surpris de voir qu'il était bouché avec une capsule à vis. Ce qui est très rare en Loire. 
Le vin est très beau. Je demande donc au producteur : depuis quand la capsule à vis?
 
«Nous avons commencé à utiliser la capsule à vis sur toute notre production en 2003.
Si j'étais moins lent et plus malin, j’aurai pris cette décision 20 ans plus tôt!» 
 
Pourquoi la capsule à vis?
«Parce que c’est aujourd’hui indiscutablement le meilleur moyen existant, avec la capsule couronne, de protéger le vin dans le temps.
C’est aussi le meilleur moyen pour satisfaire durablement nos clients fidèles, qui laissent bonifier nos vins plusieurs années en cave.» 
 
Donc, la capsule à vis pour les vins de garde! C'est tout le contraire de ce qu'on entend généralement. On dit que le bouchon de liège est pour les vins de garde et la capsule pour les vins à boire jeune.
 
En France, on est bien conservateur. On aime les traditions, le folklore et on y colle. Ce qui fait que la capsule à vis n'y est pas bien acceptée.
 
«Hélas, nous perdons encore des clients régulièrement à cause de ce type de bouchage, le poids de la tradition sans doute, mais l’ignorance en est la cause réelle (...) Heureusement cela ne concerne que la France et la Belgique. (...) C’est ce qui explique, après dix ans tout de même, que nous demeurons toujours quasiment les seuls dans la Loire à utiliser ce genre de bouchage sur toute notre gamme. Il faut souligner toutefois que notre clientèle particulière, à qui nous expliquons les raisons de ce choix, nous fait une confiance totale, et se réjouit unanimement de cette décision.» 
 
Vieillir ou bonifier
On entendait dire il y a quelques années que le bouchon de liège était parfaitement étanche ce qui permettait au vin de bien vieillir. Mais depuis quelques années, on dit que le bouchon de liège n'est pas totalement étanche, alors maintenant on affirme que c'est cet apport modéré d'oxygène qui fait que le vin s'améliore avec l'âge. Le vin respirerait par le liège ou par l'espace entre le liège et le goulot.
Florent Baumard dit plutôt que «le vin évolue et bonifie, en milieu réducteur, ne l’oublions pas. En milieu oxydatif, il vieillit surtout.»
C'est pourquoi il utilise les capsules à vis les plus étanches possible.
 
Tordre le cou aux idées stéréotypées
Voici ce que nous dit ce producteur avant-gardiste de la Loire.
«Le vieillissement: idées reçues. La capsule à vis, arguent ses adversaires, empêcherait le vieillissement, le stoppant artificiellement par manque d'oxygène. Or, ce phénomène essentiel de l'évolution d'un vin se fait en l'absence d'oxygène a-t-on observé depuis un quart de siècle. "L'oxygène n'est pas l'agent du vieillissement normal en bouteille". Jean Ribereau-Gayon, 1976, dans Traité d'oenologie - Sciences et technique du vin, vol 3.
"Le vieillissement en bouteille correspondant à une évolution du vin en état de réduction, vers une qualité organoleptique supérieure, celle qu'il possédait au départ".
Pascal Ribereau-Gayon, 2000, dans Traité d'oenologie, vol 2.
 
L'évolution d'un vin ne demande pas d'oxygène. Le vin développe ses capacités organoleptiques dans un environnement réductif où il acquiert des propriétés qualitatives supérieures. Ces propos de Pascal Ribéreau Gayon devraient tordre le cou aux discours stéréotypés qui voudraient faire de l'oxygène l'élément indispensable à la bonification d'un vin. » 

Capsule étanche
«La capsule à vis a des avantages qualitatifs vis-à-vis du bouchon. Neutre et plus hermétique. L’étanchéité est parfaite. Cela met fin aux bouteilles dites "couleuses" provenant du fait que le liège est un matériau hétérogène.
L’oxydation plus ou moins grande selon la poche d’air laissée entre le bouchon et le vin et la qualité du liège n’existe plus. La qualité est homogène pour toutes les bouteilles d’un même lot.
La réactivité entre le vin et le tanin du bouchon est supprimée. C’est une source de troubles ou de dépôts légers qui disparaît.
Les arômes, la fraîcheur et le fruit du vin sont sauvegardés et le vin vieillira naturellement en fonction de ses propres qualités.» 

Liège de moins bonne qualité aujourd'hui
Le vigneron soutient que la qualité des bouchons de liège s'est dégradée parce qu'on doit en produire un grand nombre pour satisfaire les nombreux producteurs de vin.
«Les fabricants de bouchons ont dû élargir leur approvisionnement de liège et traiter les bouchons pour augmenter la production. Depuis deux décennies, il en a résulté l’apparition de faux goûts légers, dont un certain nombre sont alors attribués par le consommateur non au bouchon, mais au travail du producteur.» 

«Les pourcentages de risque de mauvais goût sont devenus trop grands pour rester dans le statu quo. Il faut des solutions meilleures que le progrès technique permet désormais.» 
 
Un choc
Toutefois, certains disent qu'il y a aussi des risques avec la capsule. Elle serait sensible au choc. Ce ne serait plus vrai. «Le modèle que nous utilisons est à ce jour le meilleur d’un point de vue qualitatif. Les chocs (à moins d’être très violents) ne sont plus un problème avec ce modèle : Stelvin Lux + d’Amcor.»

Le vrai défaut de la capsule à vis est son coût que M. Baumard évalue à 15-20 % de surcout pour les bouteilles et la machine spéciale. Cela devrait s'estomper lorsque la capsule sera plus répandue dans le pays, espère-t-il.

Voilà, Florent Baumard a peut-être mis le doigt sur le bouchon, le doigt sur le bobo. Si le vin doit se conserver en absence d'oxygène, en anaérobie, alors le bouchon de liège hétérogène et trop souvent non étanche n'est probablement plus la bonne solution, mais fait plutôt partie du folklore et du marketing.

Nous remarquons souvent dans les dégustations une différence marquée entre les bouteilles d'un même vin sous liège. L'adage disant qu'il n'y a pas de grands vins, mais seulement de grandes bouteilles devrait finalement tordre le cou aux inconditionnels du liège.

Une sélection pour l'été

Voici une belle sélection de vins pour l'été

Le meilleur dans la catégorie rouge à moins de 15 $
Grande Réserve des Challières Ventoux 331090 12,65 $
Les meilleurs dans la catégorie blanc à moins de 15 $
Loureiro Vinho Verde
Portugal 10371438 14,95 $
Albizzia Chardonnay
Toscane
541235 14,95 $
Les meilleurs rouges à 16 $
Bacchus
Italie 11462024 16,30 $
Lou Masset, d'Aupilhac
Languedoc 11096116 16,55 $
Blés
Espagne 10856427 16,55 $
Rouges à 17 $
Langhe Batasiolo
Piémont 611251 17,10 $
Sainte Eulalie
Minervois 488171 17,40 $
Rouge à 18 $
Château Maris
Minervois 12225493 18,30 $
Un blanc de grande qualité
Baumard, Savennières
Loire 12202021 29,70 $
Un mousseux à bon prix
Cordoniu Clasico Brut Espagne 503490 14,60 $
Des rosés
Château La Lieue
Provence 11687021 15,95 $
Pétales de rose Provence 425496 19,95 $

Interdit de commander du vin du Canada

Le gouvernement du Québec annonce qu'il sera toujours interdit de commander du vin d'une autre province du pays.

Le bureau du ministre des Finances Carlos Leitao a précisé hier qu'il permettra — ce qui se fait déjà et est toléré — de rapporter 12 bouteilles de vin du Canada, mais pas d'en commander, ni de s'en faire livrer.

Ceci semble être une façon de court-circuiter les négociations fédérales-procinciales sur les barrières au commerce prévues dans quelques jours.

En effet, le ministre fédéral de l'Industrie, James Moore, a annoncé au début du mois qu'il veut réduire les barrières qui nuisent au commerce intérieur canadien.

«Nous avons aujourd’hui des ententes avec 43 pays. Nous sommes maintenant dans une situation où les entreprises étrangères ont accès à notre économie plus librement que les entreprises canadiennes. Ce n’est pas une situation qui peut continuer», a déclaré le ministre. (Le paradoxe du commerce canadien, La Presse, 7 juillet)
 
Le gouvernement fédéral a tenté il y a deux ans de lever les barrières du commerce du vin au Canada avec la Loi C-311, mais toutes les provinces sauf le Manitoba ont posé des restrictions. Maintenant le Québec, confirme son opposition.

C-311 dit ceci :  «l’importation de vin d’une province à une autre province par un particulier, si celui-ci l’apporte ou le fait apporter selon les quantités et les modalités permises par les lois de cette dernière, pour sa consommation personnelle et non pour la revente ou autre usage commercial.»

Donc, le ministre Leitao ferme la porte à la livraison du vin d'une autre province au Québec. Il contredit aussi son collègue le ministre de l'Économie Jacques D'Aoust qui s'était dit ouvert au libre commerce entre les provinces.

Il serait pourtant si simple de commander du vin d'une autre province tout en payant ses taxes au Québec. Le fournisseur, la LCBO ou le vigneron pourrait facturer la taxe québécoise au lieu de la taxe locale comme cela se fait pour d'autres produits, livres, meubles, appareil électroniques...

La rencontre fédérale-provinciale sur les barrières provinciales au commerce devrait se tenir au mois d'août.

Rappelons aussi que cette annonce du ministre Leitao avait été faite en mars dernier par le gouvernement Marois. (Il sera légal de rapporter du vin canadien, 2 mars 2013)

Disons aussi que l'achat de vin en Ontario est très répandu dans les régions frontalières, comme l'Outaouais. Le Québec encourage même les Ontariens à venir acheter des spiritueux moins chers en Outaouais en ayant installé sa succursale SAQ Dépôt à Hull à deux pas d'un pont venant d'Ottawa.

 

Le président de la SAQ évalue à 80 millions de dollars les achats faits à l'extérieur de la province de Québec.

Si vous voulez aller chercher du vin en Ontario, voici une sélection de bons vins qui y sont moins chers.

Prix vins Québec vs Ontario
  SAQ LCBO Diff Diff %
Georges Duboeuf Beaujolais-Villages 16,00 12,95 3,05 24%
Carmen Reserva Carmenere 13,95 11,45 2,50 22%
Bolla Valpolicella Classico 15,75 12,95 2,80 22%
Monasterio de Las Vinas Gran Reserva 20,60 16,95 3,65 22%
Masi Passo Doble 16,95 13,95 3,00 22%
Cusumano, Syrah 14,45 11,95 2,50 21%
Wolf Blass Yellow Cab-Sauv 18,00 14,95 3,05 20%
Santa Cristina 15,50 12,90 2,60 20%
Château Puyfromage 17,85 14,95 2,90 19%
Carpineto Dogajolo 17,90 15,10 2,80 19%
Cousino Macul Cabernet sauvignon 18,95 16,00 2,95 18%
Gato Negro cab sauv 10,45 8,95 1,50 17%
Château Timberlay 18,55 15,95 2,60 16%
Hoya de Cadenas Tempranillo Res 14,50 12,55 1,95 16%
Celeste Torrres 21,30 18,75 2,55 14%
Gigondas Guigal 36,25 31,95 4,30 13%
Clos de los Siete 24,85 21,95 2,90 13%
Bila-Haut Chapoutier 16,90 14,95 1,95 13%
Georges Duboeuf Brouilly 19,95 17,95 2,00 11%
Folonari 15,50 13,95 1,55 11%
Guigal Côtes du Rhone 20,95 18,95 2,00 11%
Penfolds Koonunga Shiraz/Cab 18,55 16,95 1,60 9%
Monasterio de Las Vinas Reserva 16,30 14,95 1,35 9%
Folonari Ripasso 19,50 17,95 1,55 9%
Liberty School Syrah 20,45 18,95 1,50 8%
@vinquebec 

Entrevues radio de l'auteur sur ce sujet:

Château Maris, La Touge 2012

Le vin de la semaine !  

Un vin du Minervois La Livinière bien corsé!
Le vin est costaud et surprend un peu au début. Il semble rustique tellement les tanins sont fermes.
Mais c'est très agréable avec les saucisses et viandes grillées.
Le taux d'alcool est élevé (15 %), mais n'y parait pas tellement le fruit et les tanins sont beaux et équilibrent le tout.
Levures naturelles. Sans filtration ni collage.
Cépages: syrah avec un peu de grenache et de carignan.
En biodynamie.
Dans 79 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,30 $

Villa Antinori 2010

Un classique, dans les produits courants.
La marque a été créée en 1928 (en gros la même étiquette). Selon la famille Antinori, c'est le premier chianti qui a été créé pour être un vin de garde.

En 2001, il est devenu un IGT produit des raisins des seules propriétés d'Antinori. (De 4 domaines de la maison.)

C'est un vin rouge opaque, très aromatique, fruits (cerises et prunes) et notes de poivre.
Une belle bouche à la texture serrée. Tanins, acidité et bois en équilibre. Belles saveurs de cacao. Moyennement long et encore jeune.
De la qualité.
Pour deux ou trois ans de cave et peut-être plus.
Sangiovese 55 %, cabernet sauvignon 25 %, merlot 15 % et syrah 5 %.
Douze mois en fûts de Hongrie et américains.
Pour accompagner les viandes grillées, le canard et la pizza.
En ligne et dans 280 magasins.
   D'autres vins de la maison Antinori.

3 étoiles
Prix: 
24,00 $

Don Pascal, Tannat Merlot 2013

Un beau fruité, belle rondeur en bouche, petit amer en finale. Facile à boire.
Bouchon de plastique.
Alc. 12,5 %
Dans 66 magasins.
2 étoiles
Prix: 
10,65 $

Don Pascal, Shiraz Tannat 2013

Très aromatique fumée, cuir, texture souple, un fruité d'une certaine sucrosité.
Facile à boire. 
Alc. 12 %.
Dans 54 magasins.
2 étoiles
Prix: 
13,95 $

Château de La Mulonnière, L'effet Papillon 2009

Un savennières bien sévère. Le fruité est léger sur des saveurs d'amandes. L'amertume est bien forte.
Dans 47 magasins.

1 étoile

Hungaria Grande Cuvée Brut

La SAQ nous a annoncé qu'elle allait nous vendre bientôt du champagne bas de gamme à moins de 40 $. Ça ne devrait pas être trop compliqué puisque nos monopoles paient le champagne plus cher que les autres acheteurs dans le monde. (Nous payons le champagne plus cher que tout le monde)

De plus, la concurrence est très forte. Il y a 260 mousseux de tout format actuellement dans les SAQ qui font concurrence aux 190 mousseux de Champagne. (Il y a malheureusement peu de petits formats, seulement 9.)

La qualité des Cava, Prosecco et Limoux est maintenant reconnue. Les petits champagnes verts à l'acidité agressive n'ont plus la cote. D'autant plus qu'on en demande plus de 40 $.

Il faut dire aussi que la mode est aux mousseux secs. Donc, on ne peut plus camoufler la verdeur par un peu de sucre.

On réussit finalement à faire de beaux mousseux à meilleurs prix en dehors de la chère Champagne, où les raisins sont aujourd'hui très chers. Les plus chers au monde.

Essayez ce petit mousseux de Hongrie qui peut tenir tête à plusieurs champagnes bas de gamme trois à cinq fois plus chers. Il est fait selon la méthode champenoise de refermentation en bouteille. Les bulles sont fines et agréables. Ce n'est pas agressif, pas complexe non plus. «Il fait la job», comme on dit. Et à bon prix!
Alc. 11,5 %.
Produit régulier, en ligne et dans 391 magasins.

Un conseil: rebouchez-la avec un bon bouchon à champagne comme celui-ci. Elle se conservera deux ou trois jours au frigo.

2 étoiles
Prix: 
13,45 $

Montenisa Brut

Un mousseux de l'appellation Franciacorta.
Très aromatique, fruits jaunes. Une belle bouche grasse sur une note salée.
C'est sec. Une assez longue finale sur le fruit et une jolie note rappelant la banane.
Chardonnay 75 %, pinot blanc 20 % et pinot noir 5 %.
Méthode champenoise. Seconde fermentation en bouteille et contact sur lies pour 30 mois.
Un autre beau produit de la maison Antinori.
En ligne et dans 14 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
30,25 $
Syndiquer le contenu