Les Parelles Tradition Chardonnay 2011

Un chardonnay du Jura blanc doré foncé.
Très aromatique, des noix, des fruits secs.
La même chose en bouche. C'est sec, assez vif, avec des saveurs d'orange.
La finale est sur les fruits secs.
«Un voile de levure se forme à la surface du vin, le protégeant de l'oxydation. (Principe de l'élaboration du vin jaune)», dit la fiche technique.
Alc. 13,55 %. Sucre 2,1 g/l. Acidité 4 g (H2SO4).
Servir comme un vin rouge à 13-17 degrés avec les raclettes, fromages, produits fumés, volailles...
Pour quelques années de cave.
En ligne et dans 26 magasins.
 

2 étoiles
Prix: 
19,40 $

Château le Puy 2010

Très aromatique, juteux, de beaux tanins. Pour le producteur Jean-Pierre Amoreau ce qui compte c'est l'équilibre 50-50 entre les tanins de la peau et les tanins des pépins. 
C'est ce que l'on pourrait appeler un vin nature. Un vin sans soufre ajouté. (soufre total 5 mg/l.)
D'une jolie vivacité. pH 3,37
Merlot avec un peu de cabernet sauvignon et de carmenère. En biodynamie.
Pour quelques années de cave.
Dans 146 magasins.
Voir un article sur le producteur de ce vin Du vin sans soufre - Château le Puy

3 étoiles
Prix: 
28,85 $

La CAQ dépose un projet de loi pour permettre la vente d'alcool québécois dans les épiceries

Le député de Granby à l'Assemblée nationale, François Bonardel, dépose un projet de loi pour permettre la vente de vin et d'alcool québécois dans les épiceries.

Actuellement, les 8000 épiceries du Québec ne peuvent vendre que des vins embouteillés ici par de grandes comopagnies sauf des vins produits au Québec.

Le projet de loi 498 intitulé Loi modifiant la Loi sur la Société des alcools du Québec et la Loi sur les permis d'alcool afin de créer un permis d'agriculteur-distillateur créerait un nouveau permis de production d'alcool destiné spécialement aux agriculteurs québécois ce qui leur permettrait de vendre eux-mêmes leur alcool, sans passer par la SAQ.

«Les mesures que la CAQ met de l'avant sauront satisfaire nos producteurs, dont la majorité d'entre eux se considèrent otages de la société d'État (SAQ)», déclare François Bonnardel dans un communiqué de presse.

«Il est question ici d'agriculteurs qui utilisent des matières premières issues du terroir québécois pour produire leur alcool. Grâce à ce nouveau permis, ils pourront vendre leur alcool chez eux, sur leurs terres agricoles, ainsi que chez tous les commerçants qui détiennent un permis de vente d'alcool, sans pour autant devoir passer par la SAQ. Là est leur véritable avantage », explique François Bonnardel.

Le député caquiste dit avoir espoir de voir son projet de loi soit appelé et étudié par le gouvernement.

Le gouvernement du parti libéral a déjà promis à plusieurs reprises d'adopter un tel projet de loi qui permettrait aux vignerons de vendre librement leurs vins au Québec.

La SAQ a déjà dit qu'elle n'avait pas de place sur ses tablettes pour tous les vins du Québec.

Viña Cumbrero, Crianza 2010

Des arômes de fruits noirs sur une touche terreuse dans ce beau vin de la Rioja.
En bouche, le fruité est ample et les tanins assez fermes et bien enveloppés par ce fruité.
C'est mi-corsé, chaleureux et assez dense. Doublé d'une belle acidité qui lui donne un certain mordant.
Un tempranillo bien expressif.
Du très beau vin.
Sucre 2 g/l. Alc. 13,5 %.
Pour accompagner les ragoûts.
Dans 46 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,00 $

Montecillo Reserva 2009

Le vin s'ouvre lentement.
C'est du costaud. Il y a là beaucoup de tanins bien charnus qui emplissent toute la bouche.
Ample et vif.
Une belle longue finale.
Tempranillo dans des barriques de chêne français et américain. Sucre 2,2. Alc. 13,5 %.
Pour quelques années de cave.
Servir avec les rôtis.
Dans 77 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,00 $

Du vin sans soufre - Château le Puy

Du vin sans soufre qui voyage!
Du vin sans soufre qui ne craint pas la chaleur!
Du vin sans soufre qui s'améliore en vieillissant!
Du vin sans soufre qui est très bon!

On entend souvent dire que le vin nature, le vin sans soufre, doit toujours être conservé à moins de 14 degrés; qu'il ne voyage pas bien; qui doit se boire jeune... Ce qui semble vrai pour la plupart des vins nature.

Pourtant, nous avons bu cette semaine du vieux vin sans soufre qui a voyagé et qui n'a pas été conservé à 14 degrés! Et surtout, qui est très bon.

Des vins du Château le Puy 2014, 2012, 2011, 2010, 2001, 1990, 1964 et 1959. En rouge, rosé en blanc.

Jean-Pierre Amoreau du Château le Puy a fait le voyage de Bordeaux à Gatineau pour présenter ses vins aux habitués du bar à vin Soif de Véronique Rivest.

En pleine forme, le jeune homme de 77 ans nous explique avec enthousiasme comment lui et sa famille font le vin. C'est en culture en bio, en biodynamie, sans sulfites ajoutés, sans pesticides de synthèse, sans levures ajoutées.

Du très bon vin sans soufre ajouté, sans pesticides, sans levures ajoutées, c'est donc possible! Mais pourquoi alors des producteurs nous disent que c'est impossible ou trop difficile? «Si je peux le faire, tous peuvent le faire», nous répond Jean-Pierre Amoreau.

Avec son garçon, Pascal, les Amoreau en sont à la quatorzième génération sans chimique. «Mon grand-père était trop radin pour acheter du chimique lorsque les fabricants de bombes sont venus lui présenter leur nitrate et potasse après la Grande Guerre.»

Accords difficiles vins et fromages

S'il y a des accords mets-vins difficiles à faire, c'est bien ceux entre le vin et le fromage.

Le fromage est un aliment gras, souvent très savoureux et qui se suffit à lui même. Il n'a pas besoin d'accompagnent et dans les mariages il a fortement tendance à dominer. S'il ne domine pas, il parait mal! C'est un célibataire endurci difficile à marier!

Malgré tout, nous persistons à vouloir le marier avec des vins.

Depuis une dizaine d'années, l'Académie de vin de l'Outaouais organise une dégustation annuelle de vins et fromages. On y présente 10 vins et 10 fromages. Avec des amis, je participe aux préparatifs.

Cette année, les préparatifs ont été bien planifiés. Nous avions trois comités de trois personnes devant marier chacun 3 ou 4 fromages. Pour ce faire, chaque comité avait 10 à 15 vins que ses membres avaient apportés prévoyant faire de beaux accords. Chacun des comités pouvait piger dans les vins des deux autres groupes. Donc, un peu plus de 40 vins pour trouver de beaux accords avec 10 fromages.

Nous avons été étonnés de constater qu'un grand nombre de vins que nous croyons qui s'accorderaient bien avec les fromages désignés se chicanaient plutôt.

En effet, plusieurs vins s'écrasaient devant ces fromages, d'autres, par contre écrasaient le fromage. Dans certains cas, le vin paraissait pâteux ou mince ou quelques fois étrangement métallique.

Après une dizaine d'années de pratique et de recherche d'accord vin/fromage, certaines règles ont émergé.

Le guide des méchants raisins

La publication de guides du vin ne s'essouffle pas au Québec.
Nous en avons sept maintenant.
Le dernier nouveau est celui des Méchants Raisins.

Les trois sympathiques Mathieu Turbide, Claude Langlois et Patrick Désy qui publient dans les pages papier et internet du Journal de Montréal se sont lancés dans cette belle aventure. 

Le résultat est intéressant : un guide original.

Les vins sont classés par occasions. Pour noyer une peine d'amour; pour le homard; pour le Spaghatt; pour l'apéro; pour la pizza; pour la canicule; pour une graduation; pour la gang au mariage; pour le beau-frère; pour le pâté à la viande; pour la méditation... Il y a ainsi cinq à dix vins pour plus d'une cinquantaine d'occasions.

C'est bien aéré, un à deux vins par page. Des vins pas trop chers, notés dans l'absolu sur 20. La plupart de 14 à 17 points sur 20. Des vins que l'on peut trouver facilement. Pas de mode, pas de snobisme. Nos trois méchants raisins ne sont pas des groupies ni des buveurs d'étiquette.

«Choisir un vin ne devrait jamais être compliqué ni stressant», disent-ils.

Le format est assez compact. Il entre dans la poche arrière du pantalon. C'est tout de même près de 400 pages!

Il y là des vins pour toutes les occasions, ou presque!

Dans la page des remerciements, Mathieu écrit

À Yves Viau qui, le premier, m'a fait comprendre que le vin appartenait à tous, pas seulement aux élites. À Benoît-Guy Allaire, qui doit bien rire dans sa barbe, au Paradis, avec tous ces grands buveurs.»

Le guide des méchants raisins
Patrick Désy, Claude Langlois et Mathieu Turbide
Éditions Du Journal
ISBN : 9782897610135
24,95 $

Masi c'est plus cher au Québec

Mais si, c'est plus cher au Québec!

La SAQ annonce un rabais pour achats en ligne sur quelques vins pour vendredi et samedi prochain, dont deux vins de la maison Masi.

De beaux rabais! Toutefois, lorsque l'on regarde les prix des vins de cette seule maison Masi, nous constatons de bonnes différences entre l'Ontario et le Québec.

Prenons juste l'exemple des vins de la maison Masi distribués au Québec et en Ontario.
Tous ces vins, sauf  deux, sont plus chers à la SAQ.
Est-ce que l'on augmente les prix le reste de l'année pour offrir un rabais pendant deux jours?


Ont SAQ  
Masi Modello blanc 11,95$ 13,95$ +2,00$
Modello delle Venezie Rosso Masi 12,95$ 14,95$ +2,00$
Tupungato Passo Doble Masi 14,95$
16,95$
+2,00$
Masi Bonacosta 15,00$ 16,95$ +1,95$
Pinot Grigio/Verduzzo Masianco Masi 15,00$
réduit à 14,00$
16,95$
+1,95$
+2,95$
Campofiorin Masi  19,95$
réduit à 16,95$
21,50$
réduit à 20,50$
+1,55$
+4,55$
Brolo Campofiorin Oro Masi 2010 26,95$ 26,95$  
Amarone Classico Costasera Masi 39,95$
réduit à 36,95$
42,25$ +2,30$
+5,30$
Amarone Riserva Costasera Masi 2009 69,95$ 65,25$ -4,75$

La notion d'équilibe dans le vin

On dit d'un vin de qualité qu'il est équilibré.
De plus, un vin déséquilibré est jugé mauvais.

Mais qu'est-ce que l'équilibre dans un vin?
C'est la relation, la position, la force de ces principaux éléments l'un par rapport à l'autre.

Quels sont les principaux éléments du vin?
L'alcool, le fruité (sucré), l'acidité, les tanins, l'amertume et le boisé.

L'équilibre d'un vin est donc le poids et la relation entre ces différents éléments qui s'influencent l'un et l'autre et qui laissent une impression en bouche. Si l'impression est belle, on dit alors le vin est équilibré, par contre si l'un des éléments domine trop et semble nuire aux autres alors le vin est dit déséquilibré. Ce qui est un défaut et le vin est alors jugé moins bon ou carrément mauvais.

L'alcool
Prenons un exemple concernant l'alcool. Vous vous versez un vin rouge qui vous laisse une sensation de brûlure en bouche. L'alcool est trop puissant par rapport au fruité. Il y a là déséquilibre qui fait que vous juger le vin alcooleux.

Le fruité
Un deuxième exemple au sujet du fruité. Un vin blanc ou un rouge vous laisse une forte sensation sucrée en bouche. Vous le jugez trop sucré, mou et même pâteux. C'est probablement parce que sa proportion de sucre est trop forte par rapport à son niveau d'acidité.

Les tanins
Un vin vous semble trop tannique, astringent. Il provoque une sensation désagréable sur vos gencives. C'est qu'il y a trop de tanins, qu'ils sont de mauvaise qualité ou que l'acidité trop forte accentue l'astringence de ces tanins.

L'amertume
C'est rare aujourd'hui d'avoir des vins amers. Mais un peu d'amertume en finale peut rendre un vin plus complexe. Trop le tuera.

Le boisé
Un excès de la mode. Si le boisé domine ou est trop envahissant, il peut alors cacher les autres qualités du vin. On dit que le boisé est comme le sel du vin. Mais trop de sel tue.

L'acidité
C'est peut-être le plus important parce qu'il affecte et modifie le fruité et la sensation tannique. Trop d'acidité par rapport au sucre alors le vin peut être coupant et même acerbe. Peu d'acidité peut aussi faire paraître un vin trop sucré ou mou.

Il y a donc six éléments distinctifs et perceptibles dans le vin qui forment le corps du vin. Chacun est un des éléments importants de la charpente.

Niveaux de perception
Toutefois, tout ceci est relatif et dépend des niveaux de perception (de tolérance) de chacun de nous pour chacun de ces éléments.

Nous n'avons pas tous la même sensibilité à chacun de ces éléments. Prenons le sucre. En général, la plupart d'entre nous percevront un vin sucré s'il a 4 grammes de sucre au litre. Toutefois, certains le diront sucré à 3 grammes; alors qu'il en faudra 6 pour que d'autres en disent autant.

De plus cette sensation sucrée sera modifiée par la force de l'acidité dans le vin. Et là encore, notre perception de l'acidité dépendra de la quantité de salive que chacun produit.

Tout ceci n'empêche pas que la notion d'équilibre soit importante et surtout utile. Utile à chacun de nous selon nos perceptions, mais pas nécessairement semblable à celle de tous nos voisins.

Trop équilibré
Équilibre ne veut pas dire platitude! L'équilibre n'est pas absolu ni mathématique. Ainsi, un vin dont l'acidité, ou le sucre ou les tanins ou l'amertume dépassent un peu pourra être jugé tout de même équilibré et bien plaisant. C'est souvent même le cas des grands vins. Le jupon peut dépasser un peu, ce qui nous fait constater que la fille est bien jolie!

Sujets connexes :

Terrrois de Chablis 2014, Patrick Piuze

Un chablis très vif et aromatique.
Le vin est bien sec, minéral, non vanillé, limpide, l'acidité est bien marquée, même mordante si vous le servez froid; alors, laissez-le se réchauffer et s'attendrir un peu.
À servir avec des fruits de mer.
Sucre 1,9 g/l.
Patrick Piuze, d'origine québécoise, est vinificateur et éleveur à Chablis.
En ligne et dans 111 magasins.

3 étoiles
Prix: 
27,60 $

Bourgogne aligoté 2013, Jean Claude Boisset

Un vin blanc légèrement doré. Très aromatique: miel, sarrasin, pain et poire mûre.
Même chose en bouche. De type oxydatif ou légèrement oxydé?
Des tanins légers! Étranges pour un blanc!
Le fruité rappelle les oranges. Est-ce trop oxydé ?  Est-ce voulu ou encore un problème de bouchon.
La finale est sèche.
En ligne et dans 46 magasins.

Il se peut que ce soit ici un problème de bouchon. Non pas que le liège ai donné un goût de bouchon, mais il aurait laissé passé trop d'air. L'air ne traverse pas le bouchon comme on le croit généralement. Avant que l'air puisse traverser les millions de cellules du bouchon de liège, il en faudra des lustres!

L'air, l'oxygène, passe plutôt par le pourtour du bouchon, par la paraffine et le silicone qui enduise le bouchon et qui sont en contact avec la paroi intérieure du goulot. Ce bouchon n'est pas sur le goulot de la bouteille, mais dans le goulot ce qui le rend si aléatoirement inefficace.

En fin de semaine dernière, Jacques Benoit, relatait dans un article de La Presse, les propos du vinificateur de ce vin. Grégory Patriat, qui après avoir débouché plusieurs de ses vins lors du Montréal Passion Vin constata que ceux-ci avaient des arômes très différents. Il «se désolait de voir son travail de vinificateur en partie gâché par des bouchons de liège.»

«Bref, l’avenir du bouchon, c’est, tout l’indique… la capsule à vis !», comme l'écrit Jacques Benoit.

Je suis allé acheter une deuxième bouteille.
Son vin est d'un blanc doré comme la première, mais légèrement brouillé.
Il y a là de beaux arômes de noix. La bouche est bien serrée, moins asséchante que la première bouteille, mais tout de même rude. Ça semble bien oxydé. La finale est un peu acerbe. Le petit côté xérès est étonnant. Ce n'est pas carrément mauvais, mais où est le fruit?

Pourtant, j'ai dégusté ce même vin dans ce même millésime en mai dernier dans les caves du domaine à Nuits Saint Georges avec le vinificateur de la maison, Grégory Patriat, et voici ce que j'avais noté: «18 mois en fûts, 20 % neufs. Belle acidité, belle vicavicité, jolie et longue finale. Du beau vin.» Le voyage ou le bouchon, ou les deux aurait gâché ce beau vin ou certaines bouteilles?
 

Prix: 
21,60 $

Mont-Redon, la recherche de la pureté du fruit

Accroissement constant de la qualité!
Quand vous pensez que c'est bon, on peut encore faire mieux. C'est ce que semble se dire Jean Abeille. Ce vigneron de Chateauneuf du pape n'est jamais à court d'idées. Son cerveau travaille constamment, même la nuit à trouver des moyens d'améliorer son vin.
Régulièrement, il apporte des améliorations à son domaine Mont Redon.

Lors de notre dernière visite à son domaine, il nous a montré la dernière trieuse qu'il a fait installer. Hi tech et automatique. Un petit cerveau d'optique. Habituellement, les vignerons font le tri à la main sur une table de tri. Là inlassablement, plusieurs mains s'appliquent à enlever les feuilles, bibites, raisins non murs ou trop murs, branches et autres matières non désirables récoltées lors de la vendange.

Ça va vite, il en passe tout de même. Même lorsque la récolte est manuelle, la maturité des raisins est variable, même sur une grappe. Comment juger d'un coup  d'oeil rapide de la maturité d'un raisin parmi plusieurs centaines d'autres devant vous sur cette table de trie.

Le bon raisin
Alors interviennent la machine, la caméra et l'ordinateur de la nouvelle trieuse X Tri. Ça ressemble à une grande boite en métal, les raisins arrivent à gauche et sorte à droite. Au milieu, il y a un écran tactile.

Lirac rouge 2013, Château Mont-Redon

Un vin très arômatique aux notes invitantes de petits fruits rouges.
L'attaque est fruitée sur une texture souple. Puis, plus ferme.
C'est juteux, les tanins sont fins.
La finale est bien fruitée.
Un vin qui se boit avec plaisir avec la volaille.
Vendanges manuelles de grenache, syrah et mourvèdre. Sucre 2,2 g/l.
Servez-le à 15-17 degrés.
En ligne et dans 106 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,20 $

Viña Gravonia Crianza 2005

Crianza de la Rioja de type oxydatif très bien fait. Viña Tondonia est une maison qui produit de très beaux vins de style oxydatif. Ses blancs sont particulièrement délicieux.
Le vin est sec et vif. Il a de belles saveurs qui rappellent les noix, des amandes, les morilles sur un joli rancio.
Il faut essayer. On n'aime pas toujours au premier abord, mais on peut devenir amateur de ce genre de vin.
Élevage : 4 ans en barriques, soumis à 2 décuvages par an. Clarifié avec des blancs d’œuf frais. Non filtré.
À servir à 12-14 degrés avec les fromages, les tapas, les poissons frits ou grillés, les volailles... Voir d'autres accords suggérés par le producteur.
Cépage : viura.
Producteur : R. Lopez de Heredia Viña Tondonia. Une production de 52 000 bouteilles.
En ligne et dans 42 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
28,15 $

Roederer Estate Brut Anderson Valley

De plus en plus bon!
Ce champagne de Californie ne cesse de m'étonner.
De la finesse, de l'élégance et surtout des saveurs appétissantes.
Il charme par sa texture, son velouté, ses bulles fines et non agressives, son acidité contenue, son fruité parfaitement équilibré. Les 14 grammes de sucre ajoutent de l'onctuosité sans sucré le vin. C'est délicieux.
Si cette bouteille portait le nom de Champagne, elle se vendrait 75 $.
Chardonnay et pinot noir. pH 3,1
Dans 112 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
36,00 $ à la SAQ | 29,95 $ à la LCBO

Domaine Jean Dauvissat, Chablis Premier Cru Vaillons 2010

C'est bon et somptueux. Un chablis de grand caractère, gras, vif et minéral.
Amandes, poires et fleurs blanches.
Laissez-le respirer et se réchauffer et vous serez étonné par ce très beau chablis.
Pas de bois, élevé en cuves inox.
Servez à 10-13 degrés.
Pour quelques années de cave.
Dans 10 magasins.

4 étoiles
Prix: 
34,75 $

Freixenet Elyssia

Elyssia est une cuvée un peu plus raffinée de la grosse maison Freixenet.
C'est un mousseux vraiment pétillant. Les bulles sont plutôt grosses, bien abondantes et très persistantes. Ce n'est pas trop acide, mais légèrement sucré. C'est agréable et bien fait.
Chardonnay, Macabeo (viura), parellada et pinot noir. Sucre 10 g/l.
Région : Catalogne.
Servir en apéritif, avec les entrées, les légumes grillés et avec les fromages.
Freixenet serait la plus grande entreprise vitivinicole d'Espagne (Monsieur Bulles)
En ligne et dans 142 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Amalia Brut, Domaine Tselepos

Des bulles grecques!
C'est fait du cépage moschofilero, dans l'appellation Arkadia (Arcadie), selon la méthode champenoise.
C'est un mousseux vif avec une note sucrée. C'est floral et minéral. Surprenant à la première gorgée. Laissez-le se réchauffer lentement dans le verre.
Sucre 12 g/l.
Dans 9 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,05 $

Bellavista Alma Cuvée Brut

La première bouteille était légèrement bouchonnée, ce qui atténuait ses saveurs.
C'est rare de trouver un mousseux bouchonné. C'est peut-être dû au fait qu'il y a peu de liège naturel dans leurs bouchons: une fine tranche de quelques millimètres côté vin; le reste est du liège aggloméré.
La deuxième bouteille était plus nette. C'est d'un pétillant très vif. Le taux de sucre indiqué sur saq.com est de 13 g/l, pourtant on ne perçoit par le sucre. C'est dire que les raisins doivent être bien acides.
La bouteille est très belle.
Chardonnay à 80 %, complété de pinot noir et de pinot blanc. Région : Lombardie.
Dans 44 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
39,75 $

Auxey-Duresses, Les Crais, 2012, Jean-Claude Boisset

Des arômes originaux de vieux bois, de fleurs, de chèvrefeuilles et d'oignons verts dans ce beau vin. La texture est à la fois fine et grasse. C'est sec, minéral, velouté, savoureux, long et très agréable.
Du beau chardonnay à servir pas trop froid à 12-13 degrés.
Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 24 magasins.

Auxey-Duresses est entre Volnay et Meursault. (voir la carte) C'est une petite aoc de seulement 150 hectares. Peu connue de ce fait. «Les Crais» un premier cru sur un sol calcaire. Vendanges manuelles 2 octobre 2012. Fermentation en levures indigènes. Élevage 18 mois en fûts neufs de France, sans soutirages, ni batonage. Collage à la bentonite et filtration légère.
Potentiel de garde de 7 à 9 ans selon le producteur.

4 étoiles
Prix: 
45,75 $

Poggio Alle Mura, Brunello di Montalcino 2010

Brunello di Montalcino l'appellation prestigieuse de Toscane. On y fait des vins de sangiovese plus rond, moins acide et plus velouté qu'en Chianti. Ces vins ne sont pas donnés. Le moins cher des 90 brunellos à  la SAQ est à 30 $. Le prix médian est 80,50 $.
Celui-ci est particulièrement bon. Il a un bouquet très invitant d'épices et de petits fruits. L'attaque est souple, plus ample, puis bien serrée. C'est juteux, sérieux et plutôt corsé. Les tanins bien consistants donnent une très belle structure.
La finale est longue sur les petits fruits avec une note d'orange confite.
100 % sangiovese, 90 % deux ans en fûts de chêne de France et 10 % en fûts de Slavonie.
Pour quelques années de cave.
Alc. 14 %. Sucre 2,9 g/l. De la maison Banfi.
En ligne et dans 67 magasins.

4 étoiles
Prix: 
69,75 $

Château des Laurets, Puisseguin Saint-Émilion 2012

Nez discret de crème qui s'ouvre lentement.
Une belle sensation en bouche, du volume, des tannins étoffés.
C'est d'une texture veloutée bien plaisante.
Un vin succulent sur une finale vanillée.
Aérez quelques minutes.
Merlot à 80 % et cabernet franc.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,8 g/l.
Le domaine a été acquis en 2003 par la maison Baron Benjamin Rotshchild.
En ligne et dans plus de 162 magasins.

3 étoiles
Prix: 
21,05 $

Ayala Brut Majeur

Nez floral. De belles bulles.
Une bouche de belle vivacité. Pas complexe, mais une belle impression en bouche.
Vineux. Plus aromatique en se réchauffant.
Longue finale.
Sucre 9,2 g/l. Alc. 12 %.
En ligne et dans 46 magasins.

3 étoiles
Prix: 
56,25 $

Codorniu, Seleccion Raventos, Brut Cava

Nez pétrolé au début. Ça se dissipe à l'aération. Puis des arômes minéraux.
Une belle bouche serrée, tendue. C'est sec et vif. Une belle présence en bouche.
La finale est un peu courte. Désaltérant.
Cépages xarel-lo et chardonnay.
Alc. 11,5 %. Sucre 12 g/l.
En ligne et dans 177 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
17,30 $ à la SAQ | 13,95 $ à la LCBO | Rabais à 15,80 $ jusqu'au 29 novembre

Les vignerons québécois seront-ils payés?

Le gouvernement de Mme Marois avait augmenté les subventions aux vignerons du Québec.
Ils recevaient depuis environ 4 $ par bouteille vendue à la SAQ.

Cependant, depuis la prise du pouvoir par les Libéraux, les chèques ont été bogués et les vignerons se plaignent de ne plus être payés.
Ils disent avoir augmenté leur production pour satisfaire la demande à la SAQ. Ils ont livré leurs produits, mais les chèques ne viennent plus.

Une question a été posée à ce sujet au ministre Carlos Leitão hier à l'Assemblée nationale par le député André Villeneuve du Parti Québécois.

La réponse du ministre des Finances fut: «Nous allons déposer un projet de loi d'ici 9 jours sur l'accès au marché des vins du Québec (...) pour ce qui est du programme d'aide spécifique d'aide aux entrepreneurs, ça c'est un programme séparé.»

Le député Villeneuve est revenu à la charge en disant «qu'il n'y a pas besoin de projet de loi pour envoyer un chèque aux vignerons. Il a demandé au ministre de s'engager à verser les sommes dues.»

Le ministre Leitão a répondu «qu'on travaille là-dessus.»

Le ministre a tenu à ajouter qu'il allait déposer un projet de loi «qui va clarifier l'action au marché.»

On s'attend donc à ce que le gouvernement permette la vente du vin québécois dans les épiceries et dépanneurs du Québec étant donné que la direction de la SAQ dit ne pas avoir assez de place sur ses tablettes pour tous les vins québécois.

Voir la vidéo de cette intervention à l'Assemblée nationale.

Vigorello 2010

Un nouvel arrivage de ce supertoscan au beau fruité ample.
C'est velouté, les tanins sont bien enrobés par ce fruité de qualité.
Le vin est bien équilibré. Il se laisse boire surtout après une bonne aération.
Sangiovese, cabernet sauvignon et merlot.
Pour quelques années de cave.
Sucre 2.6 g/l.
Producteur: San Felice.
Commenté aussi en février dernier.
En ligne et dans 78 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
57,75 $

Dehesa La Granja 2008

De beaux arômes rappelant le cuir dans ce joli vin du groupe Pesquera produit dans la région de Castille y Leon sur un domaine de 200 hectares. C'est à la fois juteux, riche et fin.
Un vin bien droit dans ses bottes, à la longue finale juteuse.
100 % tempranillo, 24 mois en barriques de chêne américain.
Bio non certifié.
Déjà très bon et pourrait faire aussi quelques années de cave.
Dans 113 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,10 $

Condado de Haza 2011

Le 2011 vient d'arriver à la SAQ.
De très beaux arômes de cuir dans ce vin de la Ribera del Duero.
Le vin est costaud. Il a de la mâche. Les tanins sont nombreux et assez fins.
Encore plus intéressant après aération.
Servir avec des légumes grillés.
100 % tempranillo sur un domaine de 200 hectares.
18 mois en barriques neuves américaines.
Bio non certifié.
Le groupe Pesquera travaille en bio, mais ne demande pas de certification parce qu'ils veulent avoir la liberté de traiter les vignes si besoin.
En ligne et dans 92 magasins.

3 étoiles
Prix: 
25,90 $

Brouilly, Voujon, Domaine Ruet 2013

Brouilly est un cru du Beaujolais, toutefois vous ne verrez par le mot Beaujolais sur l'étiquette.
C'est un beau gamay aux arômes de fruits noirs et d'humus.
D'un très beau fruité en bouche. C'est gourmand, juteux et d'une belle vivacité.
Les tanins sont fins. La finale est sur le fruit avec une note de champignon, de terre.
Vinification traditionnelle beaujolaise semi-carbonique avec grappes entières. Élevage en cuve béton.
Pour accompagner volaille et agneau.
Alc. 12,8 %. Sucre 1,8 g/l (2,4 selon saq.com). Acidité 3,4 g/l. H 3,38. 4,5 hectares sur le lieu-dit Voujon.
En ligne et dans 55 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,50 $
Syndiquer le contenu