Bourgogne Pinot Noir, Les Ursulines 2013

Un bourgogne avec une capsule à vis! Bravo!
Aromes de fruits des champs sur note de champignon et de fumé, ça pinotte joliement.
Belle bouche gourmande. C'est d'une vivacité juteuse. Souple, tanins fins.
Longue persistance gustative et aromatique sur les petits fruits.
Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 82 magasins.
 
3 étoiles
Prix: 
25,00 $

Chevrey-Chambertin, En Champs, Jean-Claude Boisset 2012

Il y a 102 vins de l'appellation Gevrey-Chambertin-Chambertin sur les rayons de la SAQ actuellement. Ce qui est presque deux fois plus que de Brunello, de Ribeira del Duero et de Coteaux du Languedoc; presque autant que de Chateauneuf du pape et de Pessac-Léognan. Les acheteurs de la SAQ aiment beaucoup cette appellation!
Beaux petits fruits, notes d'épices, de cannelle et de vanille.
Souple, juteux, fin et surtout rafiné.
Longue finale élégante et savoureuse
Un pinot noir de grande qualité. Notez le raisonnable degré d'alcool de 12,5 %.
En ligne et dans 11 magasins.
4 étoiles
Prix: 
75,25 $

Bourgogne Aligoté Louis Roche 2013

Les vins faits du cépage aligoté n'avaient pas bonne réputation auparavant. 
Pourtant, celui-ci est très bon. Floral, gras, très agréable, long, de belle qualité.
Mis en bouteille à la propriété.
D'un rès bon rapport qualité-prix.
Alc. 12 %.
En ligne et dans 128 magasins.
3 étoiles
Prix: 
17,65 $

Bergerac, Château Haut Marsalet 2009

Fruité juteux sur une belle acidité. De la fraicheur, texture assez tendue.
Cabernet sauvignon et merlot.
Une sélection Louis Roche. Mis en bouteille à la propriété.
Alc. 13 %.
En ligne et dans 74 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
15,50 $

Château Maison Blanche, Médoc 2010

Rond, ample et velouté, beaux tanins, belle texture, belle longueur. 
Sur la contre-étiquette il est indiqué que «que la vigne est cultivée selon les règles de de la biodynamie et de la culture raisonnée», ce qui me semble contradictoire!
Merlot et cabernets. Oenologue Stéphane Derenoncourt.
Mise en bouteille au château. Alc. 14 %.
En ligne et dans 45 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
24,70 $

Cosme Palacio, Rioja Reserva 2007

Il faut aimer le bois, le goût de vanille, de madrier, de planche neuve et un peu de bois vernis.
Les médisants diraient : du jus de planche!
Les courtisans diront : il n'a pas digéré son bois.
Il a la digestion lente! 2007, ça fait tout de même quelques années!
Est-ce que les Espagnols aiment à ce point les goûts de planche ou est-ce pour plaire aux Américains et autres parkerisés?
C'est un peu dommage, car la texture de ce vin est très belle. On peut se pincer le nez et boire le vin. Tout un exercice. N'empêche, nous avons vidé la bouteille!
Fûts de chêne français 18 mois.
Alc. 14 %.
En ligne et dans 30 magasins.

2 étoiles
Prix: 
28,80 $

Le vin préféré des Québécois est importé en vrac

On a beaucoup parlé cette semaine dans les médias des vins de dépanneurs vendus aussi à la SAQ.

Ces vins sont importés en vrac dans d'immenses conteneurs pouvant atteindre 24 000 litres et embouteillés dans une des usines du Québec.

Ils sont surtout destinés aux dépanneurs et épiciers. La SAQ aussi en vend. Elle a d'ailleurs augmenté le nombre de ces produits sur ses rayons cette dernière année.

Les connaisseurs le savaient, toutefois le grand public et même la plupart des employés de la SAQ n'étaient pas au courant avant que le Journal de Québec n'en fasse mention en première page dans son édition de lundi sous la plume de Pierre Couture.

Ces vins en vrac, que le grand public ne sait généralement pas qu'il sont importés en vrac, conditionnés ici dans une usine de la région de Montréal sont pourtant très populaires. Ce sont de gros vendeurs, comme ont dit. D'ailleurs le plus gros vendeur d'entre tous — le vin le plus populaire au Québec — est un de ces vins importés en vrac d'Australie. C'est le Wallaroo Trail rouge. Il est vendu en plusieurs formats. Chez IGA, c'est 12,49 $ au litre (avant TPS et TVQ) (1,25$/100ml). Il est aussi vendu en vinier de 4 litres à 42,29 $ (1,06$/100ml) et au 500 ml.

Il est aussi disponible à la SAQ. Je l'ai découvert il y a quelque temps à la SAQ-Dépôt. Il y est vendu 12,30 $ le 750 ml. Il est indiqué le nom du cépage, Shiraz, ce que la SAQ interdit aux dépanneurs. Les dégustateurs de la SAQ lui ont attribué la pastille «Aromatique et souple».

Sur le site saq.com, on lit «Producteur Constellation Brands Québec». Donc, le consommateur peut deviner qu'il est embouteillé au Québec. Il y en a des tonnes dans les 7 saq-dépôt, dont 1125 bouteilles à la seule succursale du Marché Central à Montréal. Son numéro de code SAQ est 12498459.

Pourtant il n'est pas sur la liste dite complète des 54 embouteillés au Québec et disponible à la SAQ, publiée par la SAQ cette semaine!

Selon les chiffres de la SAQ, il s'en est vendu l'équivalent de 2 551 000 bouteilles de 750 ml en 2013-2014, soit avant qu'il ne soit aussi disponible à la SAQ. Il devance ainsi le Merlot Grand Sud et le Ménage à Trois. (Voir liste des meilleurs vendeurs.)

C'est un vin importé d'Australie. D'ailleurs 20 des 50 millions de bouteilles de vin d'Australie vendues au Canada sont embouteillés ici même au pays. Le Québec est un marché important pour les vins en vrac d'Australie «exports growing strongly to Canada, because of strong demand for bulk wine from Quebec supermarkets(Voir Le quart du vin importé au Canada l'est en vrac).

Dégusté l'an dernier, je l'ai décrit ainsi «Nez de vin bien jeune, de vin maison, un peu fermentaire. Saveurs de petits fruits. Un peu bonbon. Pas tannique, peu acide. Petite note de caramel en finale. Ne laisse pas une belle impression en bouche. Après longue aération, l'odeur fermentaire disparait pour laisser la place à une odeur de vieux bois, de banc d'église, d'encens et de vernis. Finale vanillée.» (juillet 2014)

Toutefois, vu qu'il est assemblé ici, sa composition et ses cépages peuvent varier. C'est majoritairement shiraz, mais peut contenir du petit verdot et ou du cabernet.

En terminant, mentionnons le beau communiqué de la SAQ signé, entre autres, par François Chartier et Jessica Harnois qui dit que les Québécois sont chanceux.

Les vins américains devancent ceux d'Italie au Canada

Les vins d'Italie occupaient la première place en part de marché en volume au Canada. Ils sont maintenant dépassés par les vins des États-Unis.
Canada - Parts de marché (volume vin)
États-Unis
17,1
Italie
16,5
Australie
16,2
France
15,3
Chili
10,5
Espagne
7,6
Argentine
5,9
Afri d Sud
4,0
Nouv Zélande
2,4
Portugal
2,2

Québec- Parts de marché
(volume vin)
France
27,7
Italie
20,2
Australie
13,1
Espagne
11,2
États-Unis
8,9
Argentine
4,8
Chili
4,7

En effet, selon les chiffres compilés par la Délégation commerciale d'Italie à Montréal, le Canada a importé 673 000 hectolitres de vin américain contre 660 000 hectolitres de vin d'Italie en 2014. Pendant que les importations de vin italien baissaient de 5 %, celles de nos voisins du sud augmentaient de 13 %.

L'Australie occupe la troisième place sur le marché canadien avec 590 000 hectolitres, suivi de la France (564 000 hl); du Chili (384 000 hl) et de l'Espagne (283 000 hl).

En dollars
En valeur, il y aussi des changements. Les États-Unis viennent de dépasser la France et occupent la première place avec 471 millions de dollars. Une hausse de 9 % en un an. La France passe en deuxième place avec 443 millions $ en baisse de 5 %. L'Italie est en troisième place avec 425 millions, une hausse de 2,5 % par rapport à 2013.

La France occupait la première place en valeur depuis au moins 2003.

Au Québec
Si nous regardons maintenant les chiffres pour la seule province de Québec, le classement y est fort différent.

La France occupe toujours la première place en quantité et en valeur.
La part de marché des vins de France au Québec est de 27,7 % en volume et de 35,8 % en valeur. Soit 391,494 hectolitres pour 273 millions de dollars.

Les États-Unis sont en 5e place en volume, mais en forte hausse de 27 % en un an en volume et + 20 % en valeur.

Le Québec est le principal importateur de vin au Canada avec 1,4 million hl (770 MM$); l'Ontario en deuxième avec 1,1 Mhl (675 MM$); la Colombie-Britannique 672 000 hl et l'Alberta 300 000 hl.

Source: Statistiche delle importazionidi vino, ITA, Fonte: Statistics Canada. Elaborazione dati: Italian Trade Commission, Montreal.

Lyrarakis, Assyrtiko 2013

Une très belle découverte!
C'est blanc, très fruité, aromatique et muscaté.
C'est fait du cépage assyrtiko.
Sur l'île de Crète.
Un vin délicieux, ample, généreux, fruité sur une belle minéralité.
D'une grande fraicheur.
Il a bien accompagné les plats marocains d'agneau et de légumes aromatiques et légèrement épicés.
Servir à 10 degrés.
Capsule à vis. Alc. 13 %.
Dans 24 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,20 $

Domaine de Fenouillet, Combe Rouge, Faugères 2012

Faugères, une très belle appellation du Languedoc.
C'est au nord-est de Corbières, Minervois et voisin de Saint-Chinian. (voir la carte.)
Ce sont des vins souvent assez costauds, fait pour quelques années de cave.

Celui-ci est de cette trempe. C'est d'un fruité ample, sur une texture relevée et assez corsée. Les arômes sont ceux de fruits rouges et noirs avec une note de silex, de pierre grise, de charbon. C'est schisteux comme on dit.

C'est fait de syrah, de grenache et de carignan. Mettre en cave pour 3-4 ans.
Alc. 13,5 %.
Ce domaine fait partie du groupe Jeanjean.

3 étoiles
Prix: 
18,65 $

De la piquette à la SAQ ! ?

La nouvelle du Journal de Montréal, du Journal de Québec et de TVA disant que la SAQ vend du vin de dépanneur, donc du vin embouteillé au Québec a suscité beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux.

Les gens se sont sentis trompés par la SAQ. Les réactions sont à fleur de peau. «Irrespectueux, désolant, dégueulasse», s'est éclaté le député de Granby, François Bonnardel. «C'est un manque de respect complet envers la clientèle québécoise», ajoute-t-il. François Legault, le chef du parti Coalition Avenir Québec dit «je ne peux pas croire que le ministre va rester silencieux», face au refus du ministre Carlos Leitao de commenté ce dossier. (TVA)

Les commentaires sur internet sont tout aussi virulents «La devise de la SAQ :  L'important c $$$$$ , le reste on s'en SAQ.» «Honteux, mais je ne suis pas surpris», écrit un autre, «un problème d'éthique».

Des défenseurs de la SAQ ont bien tenté de tempérer le débat en écrivant que c'était le commerce normal, rien de particulier au Québec et en accusant le journaliste d'avoir choisi peu d'exemples; ça n'a pas empêché les détracteurs de la SAQ d'attaquer encore le monopole du vin sur les radios. (Dutrisac et Paul Arcan)

Ce qui m'a le plus étonné, s'est de constater que les gens ne savaient pas que la société d'État vend des vins importés en vrac. En fait, les gens sont surtout choqués d'apprendre qu'on leur cache quelque chose! Il est temps que la grande presse s'intéresse à ce que fait la SAQ, car la presse spécialisée du vin, sauf quelques exceptions, parle peu de l'aspect économique du vin.

Un journaliste de la télévision m'a dit aujourd'hui que c'est une nouvelle négative. Je l'ai repris en disant que non c'est plutôt positif. Plus les gens en savent, plus ils sont informés et plus ils pourront tenter d'améliorer le système.

On est encore devant une admiration béate du vin. Le vin c'est de la chimie et du commerce, et pas seulement du plaisir.

Comment faire pour ne pas se faire avoir?
C'est la question posée aujourd'hui. La réponse n'est pas facile. Même ceux qui fréquentent le vin tous les jours ne s'y retrouvent pas toujours!

Il faudrait plus d'informations et plus de transparence de la société d'État. Pourquoi ne pas le dire tout simplement que tel vin est importé en vrac, qu'un autre a x quantité de sulfite, qu'un autre a 5-10-15 grammes de sucre résiduel, que son pH est de 3,3 ou de 3,7, soit quatre fois moins acides.

La SAQ a republié aujourd'hui une liste des produits embouteillés au Québec qu'elle vend. Elle en a oublié, pourquoi?

Pourquoi ne pas l'indiquer sur la bouteille et sur son site. Un oenologue me dit aujourd'hui qu'il faut bien lire les étiquettes et contre-étiquettes. J'essaie, mais ce n'est pas toujours évident; en fait c'est rarement évident. Quelquefois si nous regardons attentivement nous pouvons les déceler, comme ici «Produit de l'Australie... Montréal, Québec, Canada» ou là «Australie-Méridionnale... Constellation Brands Québec.»

Les gens des communications de la SAQ ont beau répondre qu'ils suivent toutes les règles, que tout est conforme à la Loi; il semble que les consommateurs du Québec s'attendent à plus de leur société d'État!

Un quart du vin importé au Canada l'est en vrac, il faut bien qu'on le retrouve quelque part. Les bénéfices sur ces vins achetés 1 à 2 dollars le litre et revendus 11 à 18 $ la bouteille sont énormes, c'est tentant.

Ce ne sont pas nécessairement de mauvais vins, mais c'est un peu comme le Cheese Whiz face au Pied de vent, il y a tout de même une bonne différence.

Des vins de dépanneur à la SAQ

La Société des alcools du Québec nous vend des vins de dépanneur.
Ce n'est pas un phénomène nouveau, mais il s'amplifie.

La pression du gouvernement sur la SAQ est très forte pour soutirer le plus d'argent que possible de la vente de vin aux Québécois.

Cette année, le ministre des Finances exige plus d'un milliard de dollars.

La SAQ fait donc comme les dépanneurs. Elle achète des vins en vrac à 1 ou 2 dollars de litre, les fait embouteiller au Québec et les vend 14 $ et même 18 $ la bouteille. Le profit est énorme!

Ces vins contiennent beaucoup de sulfites, d'acidité volatile et de sucre résiduel, comme nous le révèle le Journal de Montréal et le Journal de Québec aujourd'hui.

Le journaliste Pierre Couture a fait analyser une dizaine de vins, certains vendus chez les dépanneurs et d'autres à la SAQ. (*)  Tous ces vins sont importés en vrac et embouteillés dans une usine au Québec. Les résultats démontrent un fort taux d'acidité volatile, une bonne quantité de sucre résiduel et surtout une bonne dose de sulfites. (voir l'article : Pires que des vins de dépanneur)

Certains de ces vins contiennent beaucoup de sucre résiduel; plus de 4 grammes au litre, ce qui fait qu'on doit y ajouter beaucoup de sulfites pour empêcher la refermentation en bouteille. Un des vins analysés pour le compte du Journal de Québec contient 7,6 g/L de sucre. On y a donc ajouté 243 mg/L de sulfites. C'est beaucoup, mais c'est légal. Ces vins qui contiennent 5 grammes de sucre ne sont plus considérés comme étant secs; alors on y applique la norme plus généreuse en sulfite des vins sucrés.

On en est rendu là au Québec. On baisse la qualité. On ajoute plus de sulfites et on ne le dit pas au consommateur.

Mais qui contrôle qui?
Au Québec, la SAQ achète et vend tous les vins. De plus c'est elle-même qui analyse les vins pour déterminer s'ils sont de bonne qualité. Est-ce qu'il n'y a pas une apparence de conflit d'intérêts? Le laboratoire ne devrait-il pas être indépendant du vendeur?

Transparence
Est-ce que la Société des alcools du Québec devrait être plus transparente et indiquer sur ses bouteilles celles qui sont assemblées ici au Québec.

Les sulfites
Comment boire moins de sulfites?
C'est possible. Voici dans ce texte quelques trucs permettant de découvrir des vins qui en contiennent le moins que possible :
       Vous voulez boire du vin avec moins de sulfites

Lire aussi Où va tout le vin en vrac que nous importons au Canada?

(*) Un des vins analysés par le Journal de Québec est vendu à la fois à la SAQ et chez les dépanneurs. C'est le plus gros vendeur au Québec en volume. Le Wallaroo Trail Shiraz (12,49 $ le litre chez IGA, et  12,30 $ le 750 ml dans les SAQ dépôt.

Sur le même sujet:
De la piquette à la SAQ ! ?

Le vin préféré des Québécois est importé en vrac

Comment est fait le vin en vrac

Le tiers du vin vendu au Québec est du vin canadien!

Les ventes de vin augmentent plus dans les dépanneurs qu'à la SAQ

 

Chianti Classico Riserva Banfi 2011

Belle structure sur des tanins de belle qualité. Un vin sèveux, assez tendu, sérieux. C'est du solide.  Bien ciselé et racé.
Il s'ouvre lentement sur des arômes de petits fruits.
Belle finale persistante et beau retour de bouche.
Encore jeune. Pour quelques années de cave.
Sangiovese avec un peu de canaiolo et de cabernet.
Alc. 13 %.
En ligne et dans 58 magasins.
3.5 étoiles
Prix: 
25,25 $

Santi Nello Mousseux

C'est un mousseux léger de l'appellation Prosecco Conegliano Valdobbiadene.
C'est fruité, peu acide, plutôt sec, délicat gourmand et rafraichissant.
Il se laisse boire et nous laisse croire qu'il sera bientôt (!) le temps d'ouvrir la piscine.
Méthode Martinotti-Charmat en cuve close.
De la maison Botter.
Alc. 11 %. Sucre: 18 g/l.

En ligne et dans 171 magasins.

2 étoiles
Prix: 
16,85 $

Le plus grand vignoble du monde

Quel est le plus grand vignoble du monde?
Le Languedoc-Roussillon avec 240 000 hectares de vigne.
Le Languedoc-Roussillon produit à lui seul 5 % de la production mondiale de vin.
En 2013, c'était l'équivalent de 1,7 milliard de bouteilles. C'est un peu plus que le Chili; que les 1,6 milliard d'Australie; 1,5 milliard de l'Argentine et que les 1,4 milliard de bouteilles de l'Afrique du Sud.

Le Languedoc-Roussillon c'est le tiers de la production de vin en France.  C'est le premier vignoble bio de France avec 32 % des surfaces bio du pays.

Près de 20 % des vins produits le sont en AOC (Appellation d'origine contrôlée) et 57 % en IGP (Indication géographique protégée).
Il y a 37 AOC, plus 13 dénominations, en plus des 26 IGP.
Le principal cépage du Languedoc-Roussillon est la syrah; suivi de près par le grenache, le carignan et le merlot. Ce dernier est de loin le principal cépage de France.

Il y a 20 000 exploitations viticoles en Languedoc-Roussillon.
C'est à 59 % rouge; 23 % rosé et 18 % blanc. Avec 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Le Languedoc-Roussillon est aussi la première région de France productrice de rosé avec 32 % du rosé de France, suivi de la Provence avec 18 % de la production et de la Loire avec 9 % de la production de rosé.

Il se vend dans le monde 61 bouteilles de vin du Languedoc-Roussillon par seconde, selon la Fédération InterSud de France.

Ces chiffres ont été publiés cette semaine par la Fédération InterSud de France qui regroupe les associations de vignerons en AOC et IGP du Languedoc et du Roussillon.

La semaine prochaine, nous vous parlerons des exportations du Languedoc-Roussillon.
 

Les principales AOC du Languedoc-Roussillon
Blanquette de Limoux
Crémant de Limoux
Cabardès
Clairette du Languedoc
Corbières
Faugères
Fitou
Languedoc
Malepère

Minervois
Picpoul de Pinet
Saint-Chinian
Terrasses du Larzac
Collioure
Cötes du Roussillon
Maury
Maury sec
Banyuls
Rivesaltes

Il y a aujourd'hui 444 vins du Languedoc-Roussillon sur les rayons des magasins de la Société des alcools du Québec.
Voici quelques bons vins du Languedoc-Roussillon commentés au cours des 200 derniers jours.
En rouge

Nom Code SAQ Cote Prix
Réserve St Martin Merlot 2013 2,0 10,90$
Les Petits Carreaux 2013 2,0 10,95$
Autrement Languedoc 2012 Gérard Bertrand 2,0 17,80$
L'Impertinent 2012 Ch. Estanilles
3,5 17,80$
Domaine La Croix d'Aline 2012 3,0 18,35$
Val Pas Res 2011 3,5 18,75$
Tautavel, Grand Terroir 2011, Gérard Bertrand 3,0 18,75$
Gerard Bertrand, Grand Terroir La Clape 2011 3,0 19,80$
Naturae Syrah 2013, Gérard Bertrand 3,0 20,15$
Le Loup blanc, Les trois petits C 2012 3,0 24,20$
Coume Marie, Maury sec, La Préceptorie 2012 3,0 25,35$
Pic Saint Loup, Domaine Zumbaum-Tomasi, Clos Maginiai 2008 3,0 25,65$
Larmes de Fées 2009 3,0 38,75$
Domaine Gauby Vieilles Vignes 2011 3,0 46,00$

En blanc

3 Grappes Blanches 2013 2,5 13,05$
Domaine de Cibadiès, Chardonnay 2013 2,5 15,95$
Domaine Fenouillet, Hautes Combes, Faugères 2013 3,0 19,00$
Naturae Chardonnay 2013 2,0 20,20$
Château d'Anglès La Clape 2011 2,5 23,15$
Laurens, Clos des Demoiselles 2011 3,0 23,25$

  Vérifiez les millésimes et les prix qui peuvent avoir changé.

Voir aussi Les crus de Languedoc...

Chablis, Saint-Martin, Laroche 2013

Il y a 100 chablis à la SAQ. Une appellation très populaire chez nous au Québec.
Ici nous avons la cuvée Saint-Martin du Domaine Laroche à Chablis.
Ce qui surprend c'est la capsule à vis, très rare à Chablis. De l'audace.
Le vin a de beaux arômes de beurre et de caramel fin, typique du chardonnay.
Ce vin n'a pas fréquenté le bois. Il est élevé en cuve inox.
C'est glycériné en bouche, ample, aux belles saveurs de caramel sur un fond minéral. Finale savoureuse très longue. Laissez-le se réchauffer et il deviendra encore plus expressif.
Un réel plaisir à boire.

Le producteur suggère de la servir à 10-12 degrés, entre autres, avec un filet mignon de porc braisé. Je l'ai servi avec un plat de légumes et nouilles de riz. Délicieux.

Capsule à vis. Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 159 magasins.

3 étoiles
Prix: 
25,90 $

Brouilly, Sous les Balloquets, Louis Jadot 2013

Il y a 44 vins de la maison Louis Jadot à la SAQ. 
Rouge brillant, nez de petits fruits des bois et de mousse.
Beau fruité frais, belle présence en bouche. Assez serré.  Juteux. Belle longueur gustative sur les petits fruits. Jeune.
Du beau gamay. Vendanges manuelles.
Acidité 3,3 g/l. Sucre 0,6 g/l.
Servir à 14-16 degrés.
Alc. 12,5 %.
Produit régulier en ligne et dans 375 magasins.
3 étoiles
Prix: 
22,35 $

Beaujolais-Villages, Combe aux Jacques, Louis Jadot 2013

Beau nez de beaujolais. Petits fruits acidulés et de fines herbes. 
Attaque légère, fruité acidulé, puis les tanins prennent leur place.
Pas mal de tanins pour un beaujolais. Un beau granulé. Belle finale. 
En ligne et dans 292 magasins. Produit régulier.
Gamay, vendanges manuelles.
Acidité 3,17 g/l. Sucre 1.1 g/l.
Alc. 12,5 %.
Servir à 14-15 degrés.
2.5 étoiles
Prix: 
17,95 $

Ghiaie della Furba 2008

Rouge foncé, arôme de fruits noirs, de tabac, de sel de céleri et de cuir.
C'est vineux, corsé et costaud.
C'est suave et bien équilibré.
Bien long. Un vin de belle qualité.
Un vin mature.
Cabernet sauvignon, syrah et merlot.
Producteur Capezzana. IGT de Toscane.
Alc. 14,5 %.
En ligne et dans 37 magasins.

4 étoiles
Prix: 
44,75 $

Domaine Fenouillet, Hautes Combes, Faugères 2013

Il n'y a que huit vins de Faugères à la SAQ. C'est peu, car il y a à Faugères 57 producteurs en plus de la cave coopérative. Faugères, c'est une des plus belles appellations du Languedoc. La plus homogène.

Huit vins, c'est tout de même le double d'il y a deux ans.

On produit peu de blanc à Faugères: 2 % des volumes.
Nous avons un blanc de cette AOC ici dans nos magasins d'État. C'est celui du Domaine Fenouillet. Il est fait à parts égales de marsanne et de roussane sur un sol de schistes. C'est un beau vin au joli nez parfumé, à la texture bien serrée, aux saveurs de marzipan. C'est beau et bien fait. Floral et minéral. Une production de 10 000 bouteilles.
Le vin est commercialisé par le groupe Jeanjean Advini.

Pour en savoir plus sur les vins de Faugères ici et ici.

3 étoiles
Prix: 
19,00 $

Les Clos de Paulilles 2013

Un domaine qui a été acheté par la famille Cazes de la famille Dauré du Château de Jau en 2012.
Un beau vin de Collioure dans le Roussillon fait de syrah, de grenache et de mourvèdre.
Il a de beaux arômes de framboises et d'humus. C'est assez corsé, tout en restant bien équilibré et d'une belle fraîcheur. De beaux tanins bien enrobés de fruit.
Alc. 14,5%.
En importation privée à l'agence Select Wines.
Si vous allez en vacances dans le coin, à Port Vendres, c'est un endroit magnifique pour un beau séjour près de la Méditerranée.

3 étoiles
Prix: 
27,75 $

Amorino 2010

Le vin de la semaine
Il est étonnant de voir comment des vins évoluent bien pendant que d'autres s'écrasent.
Je déguste ce vin avec d'autres vins d'Italie et de France et prends des notes.
Puis, je range le vin dans une glacière au sous-sol comme souvent en me disant que je vais peut-être le déguster de nouveau le lendemain avec d'autres vins.
Mais je l'oublie et je le reprends une semaine plus tard.
Quelle surprise! Le vin est encore meilleur.
Foncé. Très beau nez de fruit et de crème. Profond.
C'est costaud, riche, ample, plein de matière, presque joufflu. Des tanins amples sur un fruité velouté. Un vin généreux, volumineux et bien charpenté. Longue finale chocolatée. Fait comme des vins beaucoup plus cher.
À l'aveugle, je me dis que c'est probablement un vin de 40-50 $!
Encore meilleur une semaine plus tard, Il a développé de belles notes de petits fruits, d'épices et de cuir, donc pour un bon caandidat quelques années de cave.
Appellation: Montepulciano d'Abruzzo.
Cépage montepulciano. Vendanges manuelles. «Fermentation malolactique pendant la macération pelliculaire.» De la maison Castorani.
Alc. 14 %.
En ligne et dans 266 magasins.
4 étoiles
Prix: 
25,75 $

Pierre Vessigaud, Pouilly-Fuissé Vieilles Vignes 2012

Pouilly-Fuissé, une appellation qui produit de beaux chardonnays.
Celui-ci est d'un doré pâle. Il a une belle présence en bouche. C'est riche, assez costaud, un peu boisé et assez gras.
La finale est fraîche.
Laissez-le respirer quelques minutes dans le verre.

À servir à 12 degrés.
Un bourgogne bio! C'est plutôt rare. Sur les 1280 vins tranquilles de Bourgogne à la SAQ, il n'y en a que 30 qui sont déclarés bio.
Dans 38 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
38,25 $

Château la Tour de l'Évêque Blanc de Blancs 2013

Des arômes de fleurs et de pêche dans ce beau vin blanc de Provence.
Le fruité est assez gras, rond, coulant, tout en étant assez tendu et moyennement vif.
La finale est persistante, florale, très légèrement miellée et chaleureuse.
Le vin est jeune, assez costaud pour un blanc.
Il faut le laisser respirer un peu et ne pas le servir trop froid. La vigneronne suggère de le servir à 12-14 degrés.
Cépages: rolle à 81 % et sémillon. Vendanges manuelles. Pas de bois.
Alc. 13 %.
Pour accompagner le poulet, le poisson et les fromages.
Un autre beau vin de Mme Régine Sumeire.
En ligne et dans 48 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,90 $

Vino Business

Le monde du vin : un monde angélique !
 
C'est souvent l'impression que nous avons en lisant les reportages sur le monde du vin.
 
C'est bucolique, champêtre, pastoral, angélique, candide.
Oui, c'est ça, mais plus que ça.
 
Le monde du vin, c'est un monde d'homme, avec un petit et un grand H. Et de femmes aussi. C'est un monde de commerce, d'affaires, de business, de financiers, de spéculateurs, de tractations.
C'est un monde agricole, industriel et commercial.
C'est un monde de fabricants, d'oenologie, de chimie, de pesticides, de produits oenologiques.
C'est un monde de marketing, de marque, de millionnaires, de pauvres, de gens ordinaires, de nobles, de barons, de notables, d'ouvriers, de paysans, de négociants, de collectionneurs-spéculateurs, de journalistes, de chroniqueurs, de courtisans, de vendeurs, de «PR», d'acheteurs...

Des efforts pour les vins de 12 $

La direction de la Société des alcools a finalement entendu le message et elle semble vouloir faire des efforts pour améliorer la sélection qu'elle nous propose de vins d'entrée de gamme.

Après avoir abandonné sa section des vins de moins de 10 $ (183 vins en 2009, 90 en 2012 24 aujourd'hui); d'avoir tenté d'améliorer sa sélection de vins de moins de 11 $; la direction de la SAQ se branche finalement sur la section des vins de moins de 12 $.

Le mois dernier, nous avions sur le site saq.com, le tableau de droite, dont la catégorie la moins chère était celle des vins de moins de 15 $.

Puis, depuis hier, une catégorie a été ajoutée (image de gauche) celle des vins de moins de 12 $.

La pression était forte. Elle venait de la population, des députés, surtout du Parti libéral (particulièrement Mme Mme Rita de Santis, députée libérale de Bourassa-Sauvé). Le président du conseil d'administration de la société d'État, Sylvain Simard, avait même promis à deux reprises de maintenir et d'améliorer la catégorie des vins d'entrée.

C'est si on peut dire la catégorie d'avenir. Dans ce sens que c'est par les vins les moins chers que la SAQ attire de nouveaux clients et renouvelle sa clientèle. C'est aussi la catégorie du volume, des gros vendeurs. Finalement, la ou une des catégories qui rapportent le plus.

En effet, 32 % des ventes se font avec les vins de moins de 12,50 $; et 57 % des ventes sont dues aux vins de moins de 15 $. (Président SAQ)

«Le pain, pis le beurre, le gros de la business c'est le 1100 produits réguliers.» «On travaille ça. On convient qu'il faut améliorer ça», avait promis le président de la SAQ questionné par les députés du parti libéral en commission parlementaire en juin dernier.

Les gens de la SAQ se sont aussi rendu compte que les dépanneurs leur font une bonne concurrence avec des vins achetés à bas prix en vrac et embouteillés ici. Le vin le plus populaire au Québec, le plus vendu en volume, est le Shiraz Wallaroo Trail (12,49 $ le litre chez IGA/ et maintenant à la saq dépôt 12,30 $ le 750 ml 10,45$ si acheté 12 bouteilles).

Il y a donc maintenant 136 vins (format 750 ml) y compris les rabais dans cette catégorie de moins de 12 $. Ce n'est pas beaucoup sur 8542, c'est 1,5 % de l'offre.

Malgré ce qu'en disent les snobs, on peut trouver de bons vins à moins de 12 $.

Tocado 2013 Espagne 2,0 9,95$
Malbec Roble 2014 Finca Flichman Argentine 2,0 9,95$
Vive la Vie 2013 France
1,5 10,20$
Vila Regia 2013 Portugal 2,5 10,55$
Réserve St Martin Merlot 2013 Languedoc 2,0 10,90$
Les Petits Carreaux 2013 Languedoc 2,0 10,95$
Yali wild Swan, Cabernet sauvignon 2013 Chili 2,0 10,95$
Pasqua Sangivese, Puglia 2013
(Rabais de 1,50 $)
Italie 2,0 11,45$
9,95$
S. de La Sablette Sauvignon blanc 2013 France
2,5 11,55$

Sur le même sujet

Élyse Lambert : meilleure sommelière du Canada

Il y a cinq ans, Jacques Orhon écrivait « La femme est l'avenir de l'homme...du vin ! »

Il parlait alors de Véronique Rivest et d'Élyse Lambert.

Ces deux femmes sont au sommet de la sommellerie au Canada.

Véronique Rivest est devenu la meilleure sommellière du Canada, puis la deuxième au monde. Aujourd'hui, c'est Élyse Lambert qui monte sur le podium.

La meilleure sommelière du Canada (2015) est Élyse Lambert.

Elle vient de gagner ce beau trophée après deux jours d'épreuves au Concours du meilleur sommelier du Canada à Toronto.

Élyse représentera donc le Canada au Concours du meilleur sommelier du monde en Argentine au printemps 2016.

Steve Robinson d'Ottawa et Carl Villeneuve Lepage, les finalistes, se sont partagé les deuxième et troisième places. Ils pourront se présenter au concours du meilleur sommelier des Amériques le mois prochain.

Les autres candidats étaient Bertrand Eichel du 357c à Montréal; Robert Noël du Déjà Bu de Caraquet; William Predhomme de Toronto; Jason Yamasaki de Vancouver et Sean Dolenuck de Winnipeg.

Les membres du jury étaient:
Ricardo Grellet – 2008 Meilleur Sommelier du Chili, Vice-président Association Nationale du Chili;
Geoff Kruth – Master Sommelier, Guild of Sommeliers, États-Unis;
John Szabo – Master Sommelier, Wine Align, Canada;
Magdalena Kaiser - juge invitée, Wine Country Ontario.

 Biographie d'Élyse Lambert.

Pour en savoir plus sur ce concours consultez le site de l'Association canadienne des sommeliers professionnels.

Achat en ligne et livraison

La Société des alcools du Québec a modifié aujourd'hui son service de livraison de vins achetés en ligne.

Il en coûte maintenant plus cher, soit 12 $ au lieu de 5-8 $, pour faire livrer à domicile. Par contre, la livraison en succursale est gratuite si on commande pour 75 $ et plus, sinon c'est 6 $.

Le délai de livraison sera de 3 à 5 jours nous dit la SAQ. Un courriel sera envoyé au client lorsque sa commande arriva en succursale.

Aujourd'hui, 2610 des 8452 vins tranquilles (format 750 ml) de la SAQ sont disponibles pour livraison. C'est 30 %. Ce nombre devrait augmenter progressivement au cours des prochains mois.

Toutefois, ce sont surtout les vins d'entrée de gamme qui sont offerts pour livraison! En effet, seulement 13 % des vins de plus de 40 $ sont disponibles pour livraison dans une autre région, alors que 55 % des vins de moins de 15 $ le sont. Ce qui semble plutôt illogique! Pourquoi vouloir faire livrer dans une succursale de sa région ce qui y existe déjà?

Vins en ligne vs offre totale
8 mars 2015
$
saq.com
SAQ
 
-15 298 543 55 %
15-20 724 1468 49 %
20-30 1005 2323 43 %
30-40 286 945 30 %
40 + 409 3173 13 %
  2610
8452
30 %
Vins au format 750 ml   —  @vinquebec.com

  Voir la page de la SAQ à ce sujet...

Concours du meilleur sommelier du Canada

Les trois finalistes au Concours du meilleur sommelier du Canada sont :

Élyse Lambert du Québec; Carl Villeneuve Lepage du Québec et Steven Robinson d'Ottawa.

Les épreuves pour la finale ont lieu aujourd'hui.
Vous pouvez suivre le déroulement du concours en direct ici

   http://new.livestream.com/accounts/12361237/events/3838850

Les compétiteurs doivent faire leurs présentations dans une langue seconde.


Les candidats sont Élyse Lambert du Ritz Carlton de Montréal; Bertrand Eichel du 357c à Montréal; Carl Villeneuve Lepage du Toqué de Montréal; Robert Noël du Déjà Bu de Caraquet; Steven Robinson de l'Atelier d'Ottawa; William Predhomme de Toronto; Jason Yamasaki de Vancouver et Sean Dolenuck de Winnipeg.

Le vainqueur représentera le Canada au Concours du meilleur sommelier du monde en Argentine au printemps 2016. Il pourra aussi, entre temps, se présenter au Concours du meilleur sommelier des Amériques au Chili en avril prochain.

Rappelons ici que Véronique Rivest ne se représente pas au mondial des sommeliers, donc elle ne s'est pas présentée à cette compétition canadienne.
 

Edmond, Sancerre 2011

Un grand vin blanc de la maison Alphonse Mellot.
Le vin est étonnant. Un sancerre aux arômes boisés.
Le vin est costaud, riche, fruité aux belles saveurs de bonbons jaunes et de caramel.
C'est sauvignon, mais il n'y a aucune note herbacée dans ce vin.
Alc. 13 %.
Le producteur suggère de le servir à 10-12 degrés en apéritif et à 12-14 avec les «huîtres de Belon, nage d'écrevisses, coquilles St Jacques aux endives caramélisées, poulet sauté au Sancerre avec brunoise de petits légumes montés au beurre, andouillette à la graine de moutarde, crottins de Chavignol frais, bleus et repassés, gratin de fruits frais au sabayon de Sancerre, œufs à la neige, crème anglaise vanillée.»
Sauvignon, culture en biodynamie, vendanges manuelles. La fermentation se fait pour 60 % en fûts neufs. Une production de 26 000 bouteilles.
Le producteur écrit qu'au «vieillissement, il devrait accentuer ses notes beurrées, grillées et vanillées en accordant une plus grande place au minéral.»
Un sauvignon à mettre en cave quelques années.
En ligne et dans 34 magasins.

Rappelons ici qu'à partir de lundi, il sera possible de commander ce vin en ligne et de le faire livrer dans une succursale près de chez vous. (Ce sera le cas pour environ 3000 des 9000 vins du répertoire de la SAQ. Voir ici.)

4 étoiles
Prix: 
65,00 $
Syndiquer le contenu