Domaine Tselepos Mantinia Moschofilero 2013

Moschofilero est le nom du cépage.
Un cépage qui donne des vins parfumés, légèrement muscatés.
C'est le cas ici, on sent vraiment les parfums de ce raisin. C'est agréable, bien sec, vif, mais pas trop.
Le fruité est ample ce qui en fait un vin d'apéritif ou à servir avec des mets légèrement épicés.
Mantinia est la région qui se spécialise dans la production de moschofilero. Tselepos est un des meilleurs producteurs de cette région.
Dans 81 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,10 $

Thalassitis 2013

Les vins grecs ont finalement fait leur percée au Québec.
Des vins pour amateurs de découvertes, pour sortir des sentiers battus!
Ici c'est un vin grec produit sur l'île de Santorin par la maison Gaia.
Un vin blanc minéral bien droit, tendu, un peu sévère au fruité sec.
Peu expressif, c'est plus un vin de repas qu'un vin d'apéritif ou de piscine.
Servir frais sur les mets légèrement épicés.
Cépage assirtyko.
Bouchon de plastique
Dans 4 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
22,80 $

Codorniu Clasico Brut

Le vin de la semaine 
Gras, costaud, ample, belles bulles, peu acide, non agressif, fruité légèrement sucré, sucre 10 g/l. Très aromatique, même dans une flûte. Belle longue finale. Le meilleur Codorniu depuis des années. 
Cépage: Xarel-lo et macabeo pour 40% chacun et 20% de parellada. 
Incroyage lorsque j'ai vu le prix : 14,60 $
Première fermentation en cuve d'acier inoxydable pendant 10 jours puis deuxième fermentation en bouteille ce qu'on appelle la méthode champenoise ou méthode traditionnelle. En apéritif, avec les fromages ou avec l'agneau.  Alc. 11,5 %.
En ligne et dans 285 magasins. 
3 étoiles
Prix: 
14,60 $

Verona Bolla Rosso 2012

Un nouveau produit de la Vénétie dans la section des produits réguliers.
Brillant, beau petit fruité, cerise, fin, frais, souple, léger, bien agréable. J'aime, un petit délice, toutefois un peu court en bouche.
Un assemblage de corvina, rondinella, merlot et cabernet.
De facture moderne, bien fait.
Sucre 8 g/l. Acidité 5,4 g/l. pH 3,5. Alc. 12,5 %.
Dans 135 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
16,95 $

Le vin blanc en progression au Québec

Les vins blancs remontent dans l'estime des Québécois!

En 2010, notre consommation de vins tranquilles était à 23 % en blanc et 73 % en rouge.

En 2012, c'était 24,5 % pour le blanc et 70,9 % pour le rouge.

Cette année, le blanc monte à 26,9 % et le rouge descend à 68,6 %.

La remontée en popularité du vin blanc est lente et constante depuis 2005.

Le rapport annuel de la SAQ dit que «des vins blancs, dont les consommateurs apprécient de plus en plus le côté frais et vif. Cette tendance se confirme depuis quelques années déjà et est constatée dans la plupart des pays producteurs, particulièrement la France, d’où proviennent 35 % des vins blancs vendus
à la SAQ.»

Sur les 8000 vins tranquilles (750 ml) au répertoire de la SAQ, 2100 sont blancs et les rouges sont presque trois fois plus nombreux à 5800. Sur les 2100 blancs, 1070 proviennent de France, 250 d'Italie et 160 des États-Unis.

Le prix médian des blancs est 24,35 $; alors que celui des rouges est de 30,75 $.

Les ventes de vins mousseux progressent aussi. Les ventes en volume ont connu une hausse de 2,8 % l'an dernier pour les mousseux et 0,7 % pour les champagnes, selon le dernier rapport annuel de la SAQ.

Pour une belle sélection de vins blanc consultez Les meilleurs vins blancs.

Haberle, Pinot Bianco, Alois Lageder 2011

Un pinot blanc assez gras avec arômes et saveurs de fines herbes ainsi qu'une fine note rappelant des sauvignons.
C'est frais, agréable et les saveurs persistent longtemps en bouche.
Pas de bois. Acidité 5,6 g/l. Alc. 13 %.

Servir avec les salades, asperges, fruits de mer et viandes blanches.

Dans 24 magasins.

3 étoiles
Prix: 
25,10 $

Charles Bonvin, Petite Arvine, Valais 2011

Belle bouche, fruitée, miel et fruits tropicaux.
Riche et bien équilibré, belle finale. Laisse une belle bouche. 
Un de mes préférés de la dégustation de 16 vins de Suisse.
Aux magasins signature.

4 étoiles
Prix: 
35,00 $

Batasiolo Chardonnay, Vigneto Morino 2012

Un chardonnay frais, fruité, bien équilibré. Aux belles saveurs de pêches et de poires sur une note citronnée. C'est assez vif, bien sec. Assez gras et élégant. 
Ne le servez pas trop froid ou laissez-le se réchauffer un peu dans le verre afin de permettre à ses saveurs de se révéler.
Alc. 13 %.
En ligne et dans 18 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
17,05 $

La pastille de goût la plus populaire

Le système de pastilles de goût a été instauré en 2007 à la SAQ.

Il a été et est toujours critiqué par des chroniqueurs vin et des sommeliers.

Certains le disent simpliste, d'autres affirment que c'est confus.

C'est vrai qu'il peut y avoir confusion.
Fruité et généreux peut sembler plus corsé pour plusieurs que Aromatique et souple; pourtant c'est l'inverse pour la SAQ.

Je suggère plutôt d'abandonner ce vocabulaire et de vous fier à la couleur: plus c'est pâle plus c'est léger, plus la pastille est foncée plus le vin est costaud.

Quoi qu'il en soit, la SAQ nous apprend que la pastille de goût la plus populaire est celle dite «Fruité et généreux», la pastille orange, la deuxième plus légère. Elle représente 25 % des ventes en volume des vins pastillés. Il y a 237 vins dans cette catégorie orange.

La deuxième (18 %) plus populaire est plus foncée, donc plus corsé c'est celle dite «Aromatique et souple»; la rouge cerise. Elle regroupe 264 vins. Les deux capsules aux extrémités du spectre sont moins populaires avec chacune 13 % des ventes.

En blanc, c'est plus serré, seule celle des vins sucrés n'est pas dans la course.

Alors pour les amateurs de pastille orange, voici des vins que la SAQ classe dans la catégorie la plus populaire «Fruité et généreux».

Vila Regia  10,20 $ réduit à 9,20 $
Borsao Garnacha
12,45 $
La Lieue  14,55 $
Les Jardins de Bagatelle  15 $
Blés
  16,55 $
De Pierreux  20,80 $
Ménage à Trois 16,95 $ est aussi dans cette catégorie!

Pour les occasions demandant un vin plus costaud. La pastille cerise. Voici quelques vins...
Grand Caumont   13,35 $
Vignes de Nicole  16,95 $
Dogajolo   17,90 $
Ijalba Reserva  22,65 $

Pour des plats plus soutenus, demandant des vins corsés, voici:
Duque de Viseu  14,95 $
Paso a Paso  17,55 $
Belleruche  18,40 $
Grand Terroir Tautavel Gérard Bertrand 18,90 $
Barolo Batasiolo 29,40 $.

Belleruche, Côtes-du-Rhône, Chapoutier

Un très beau vin rouge du Rhône au fruité bien épicé.
C'est peu tannique, bien coulant et très agréable à boire.
Cépages grenache et syrah.
Bu au nouveau bistrot L'Aubergiste à Aylmer (Gatineau) qui offre de belles choses à bon prix.

Un produit régulier en ligne et dans 230 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,40 $

Vin: la majoration de la SAQ est de 135 %

Voici comment se décompose le prix d'une bouteille de vin importée et vendu à la SAQ, selon l'exemple fourni dans le dernier rapport annuel de la SAQ.

Un vin acheté 5,44 $ (transport compris) est majoré de 7,34 $; soit une majoration de 135 %.

Puis, on ajoute une taxe provinciale de 1,40 $;
Ainsi qu'une taxe spécifique québécoise de 0,84 $;
Et la TPS fédérale de 0,70 $;
Enfin une taxe d'accise et de douane de 0,48 $.

La bouteille ainsi payée 5,44 $ au vigneron et livrée à Montréal coûte 16,20 $ au consommateur québécois.

Vin 5,44 $
Majoration SAQ de 135 % 7,34 $
TVQ 1,40 $
Taxe suppl. Qc 0,84 $
TPS 0,70 $
Douanes 0,48 $
  16,20 $

Autrement dit, sur le prix payé par le consommateur, soit 16,20 $; 33 % vont au vigneron et au transport, 45 % à la SAQ et un peu plus de 20 % en taxes.

La majoration pour les vins de plus de 20 $ est moins élevée. Toutefois, la direction de la SAQ refuse de la révéler.

En 2010, la majoration de la SAQ était de 129 %.
Dans le rapport annuel de 2010, on indique qu'un vin acheté 5,65 $ était vendu 15,95 $. Aujourd'hui, un vin acheté moins cher à 5,44 $ est vendu plus cher à 16,20 $, selon les exemples donnés dans les rapports de la SAQ.

Pour les spiritueux, la majoration est plus élevée.
Ainsi un alcool payé 3,72 $ est majoré de 11,76 $, donc une majoration de 316 %. Avec les taxes, ce spiritueux payé 3,72 $ est vendu 22,80 $ au consommateur, selon l'exemple fourni dans le dernier rapport annuel de la SAQ.

LA SAQ VEUT CONCURRENCER LES ÉPICIERS DANS LEURS COMMERCES

ÉDITORIAL

Il faut avoir tout un culot!
Les dirigeants de la SAQ ont du front tout le tour de la tête!

Après avoir vu que leur équivalente en Ontario (LCBO) a installé 10 kiosques dans des épiceries (CBC), les dirigeants de la SAQ veulent installer des succursales entières avec leurs personnels dans les grosses épiceries du Québec, nous dit Marie-Ève Fournier dans La Presse d'aujourd'hui.

Les patrons de la SAQ leur demandent d'agrandir et de leur céder 1500 pieds carrés afin qu'ils puissent y vendre 500 produits du monopole.

Il faut tout un culot. La SAQ fait une concurrence déloyale aux épiciers en les forçant à vendre de la piquette embouteillée dans des usines au Québec. Une de ses usines (La Maison des Futailles) appartenait  il n'y a pas longtemps à la SAQ elle-même. Elle a dû s'en départir, le conflit d'intérêts était trop visible.

La SAQ et sa soeur la Régie des alcools interdisent aux épiciers d'indiquer le cépage des vins vendus et autres chinoiseries du genre.

La SAQ fait des ventes à répétition, alors que les épiciers doivent leur demander la permission pour offrir des rabais sur les vins. Conséquence, les ventes de vins ont fortement diminué aux épiciers. (Soit -2,7 %; -8 millions de $ l'an dernier, et 1,8 million de bouteilles de moins, soit une diminution de 3,5 %, selon le rapport annuel de la SAQ. Il faut dire ici que c'est en partie dû à une baisse des inventaires dans les entrepôts des épiciers.)

Il faut dire ici qu'il serait tout à fait normal — comme dans tous les autres pays civilisés — que le consommateur puisse acheter son vin (de qualité) tout en faisant l'épicerie.

Mais au lieu de permettre aux épiciers de vendre le vin embouteillé qui dort dans les entrepôts de la SAQ, elle veut aller s'y installer avec ses gros sabots et ses fonctionnaires.

La SAQ, malgré ses campagnes de rabais répétitives, a vu ses ventes, ses bénéfices et l'achalandage diminué au cours des 15 derniers mois. Elle propose donc aux épiciers de sauver le monopole. C'est un peu incongru!

D'ailleurs, une porte-parole de Loblaw a dit à La Presse: «il n'y aura pas ça dans nos magasins».

Les trois grandes chaînes de supermarchés Loblaws/Provigo, Sobeys/IGA et Métro contrôle 70 % du marché québécois de la distribution d’aliments. (RICG)

La solution serait plutôt de permettre aux 900 supermarchés de piger dans le stock de 8000 vins du répertoire de la SAQ et de pouvoir vendre ainsi des vins de qualité dans les Loblaw, Métro, Provigo et autre IGA.

Arrivages — Juin 2014 SAQ et LCBO

Des vins qui arriveront ou qui reviendront sur les rayons de la SAQ et de la LCBO en juin et en juillet.

Tinto Pesquera Ribera del Duero 2011 10273109 32,25$
  Était 28,05$ en mars.

Pino & Toi Maculan Veneto i.g.t. 2013 10218935 17,30$
Pieropan Soave Classico 2013 11027743 19,30$
Antico Podere Le Miccine Chianti Classico 2011 12257559 21,05$
Domaine Bernard Baudry Chinon 2011 10257571 21,45
Les treilles Domaine Jo Pithon Anjou (Bio) 2007 12052289 22,35$
Ch. Tour des Gendres Gloire de mon Père C. de Bergerac (Bio) 2011 10268887 22,65$
Ch. de Nages Cuvée J. Torrès Costières de Nîmes 2011 rouge Bio 567115 25,00$
  Un retour. Il était 22,90$ en mars.
Château du Cèdre Cahors 2010 972463 25,65
Clos Triguedina Cahors 2009 746412  26,20$
Château Montus Madiran 2007 705483  28,95$

Picpoul de Pinet St-Martin la Garrigue Languedoc 2013 11460045 19,15$
Sherazade Donnafugata Sicilia 2012 11895663 20,00$
Brouilly Château de Pierreux Mommessin 2013 10754421 20,80$

Tragugnano Sergio Mottura Orvieto (Bio) 2012 11660830 22,15$
Bourgogne Chardonnay Jean- Claude Boisset 2010 11008112 24,75$
Camin Larredya La part Davant Jurançon sec (Bio) 2012 12233434  26,20 $

Batasiolo Riserva Barolo 2005 11599231 37,00$
Rully Les St-Jacques Villaine (Bio) Blanc 2012 10339041 38,50$

Veuve Clicquot Ponsardin demi-sec Champagne 582023 72,00$
Château de Beaucastel Châteauneuf-du-Pape 2011 12018785 90,00$

Château Franc La Rose 2010

Un saint-émilion-grand-cru crémeux, très fruité, riche et ample.
La texture assez grasse est d'un beau granulé.
Il y a là du fruit de qualité en masse. Finale persistante.
C'est un vin bien généreux.
Merlot à 75 % et cabernet franc.
18 mois en fûts de chêne à 60 % neufs.
Une production moyenne de 35 000 bouteilles.
Un vin de Jean-Louis Trocard.
Alc. 14,5 %
En ligne et dans 83 magasins.
3.5 étoiles
Prix: 
34,50 $

Blés 2011

 
Le vin de la semaine !
Un très beau vin d'un joli fruité. Du beau jus suave, coulant. Des arômes rappelant les fleurs, la violette, la pivoine. Très long en bouche. Un vin rouge généreux et digeste.
Un vin espagnol, bio de la région de Valence. Servir frais.
Encépagement : 40% tempranillo, 30% cabernet sauvignon et 30 % monastrell.
Six mois en futs de chêne hongrois.
 
Blés désigne la plante autochtone qui croît entre les vignes dans la vallée des Alforins, dans la région méditerranéenne de Valence. 
Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 300 magasins, dont les 6 SAQ Dépôt.
3 étoiles
Prix: 
16,55 $
Syndiquer le contenu