El Vinculo 2013

Un vin jeune et très boisé, un boisé dominant. Il faut aimer le genre.
100 % tempranillo vieilli en fut de chêne americain.
Producteur : Pesquera.
Région La Mancha. Alc. 14,5 %. Sucre 1,8 g/l.
Dans 35 magasins.

1 étoile
Prix: 
23,20 $

Crémant de Bourgogne Brut, Pierre-Marie Chermette

Un mousseux vraiment délicieux.
Savoureux et tout en finesse et en élégance.
Bulles et mousse fines et légères. Peu acide. Un beau fruité.
Chardonnay à 100 %. 2,5 hectares. Vendanges manuelles. Méthode champenoise. Assemblage de 3 millésimes. Élevage 18 mois sur latte.
Il a bien accompagné les huîtes Rasberry Point.

Alc. 12 %. Sucre 11 g/l.
En ligne (49) et dans 69 magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,95 $

Félines Jourdan, Picpoul de Pinet 2018

Il n'y a que trois vins de l'appellation Picpoul de Pinet à la SAQ.
Ils sont tous les trois bien bons.
Celui-ci est nouveau chez nous.
Il est aromatique, floral et agrumes bien invitant.
L'attaque est suave. C'est un vin sec, vif, salin et légèrement beurré.
La finale est longue et saline.
Très bien avec les huitres, en apéritif ou avec les pâtes et plats légers.
Cépage piquepoul en vendanges précoces trois semaines d'avance.
Capsule à vis. Alc. 13,5 %. Sucre 2,4 g/l.   [Échantillon reçu]
En ligne (4) et dans 71 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,95 $

LES VINS CHERS SONT-ILS VRAIMENT MEILLEURS ?

LE COMBAT DES GAMMES

Est-ce que les vins haut de gamme sont toujours meilleurs que les vins de milieu de gamme ?

Autrement dit, est-ce que les vins chers sont meilleurs que les vins moins chers ? Dans une même appellation, est-ce que les vins de plus de 70 et 100 $ sont meilleurs que ceux de 30-50 $ ?

La question est intéressante. La réponse est plus difficile à démontrer. Toutefois, l'exercice est très intéressant. C'est d'ailleurs ce qui a été fait le 9 octobre dernier à l'Académie des vins de l'Outaouais.

Les 16 dégustateurs avaient à juger à l'aveugle 10 vins présentés en 5 volées. Dont, chaque fois deux vins de même région, mais dont l'un était de 2 à 3 fois plus cher.

Je vais présenter ici mes commentaires sur ces vins ainsi que les préférences des participants à l'activité.

 

1ere volée: deux mousseux

Bailly Lapierre Vive-la-Joie 2010   30 $
Très aromatique, brioché comme un champagne. Il goute ce qu'il sent. Jolies bulles fines en bouche. Plus élégant que le Satèn et bien persistant.  Crémant de Bourgogne 

Ca'del Bosco Satèn 2010   74 $
Moyennement aromatique, aromes de biscuit. Très gouteux, très riche, beurré, caramel, costaud, moins de bulles en bouche que le précédent. Alcool marqué. Très long. Plus complexe. Franciacorta   

  71 % des participants à l'activité ont préféré le vin le moins cher.

2e volée: deux vins de Chablis

William Fèvre Chablis Les Clos 2014      124 $
Très beau nez avec une note d'échalote. Très belle attaque. Saveurs d'ananas et de caramel. Alcool marqué. Bien long.  

Jean Dauvissat, Chablis Vaillons 2012    40 $
Foncé, parfumé. Note de patate crue. Léger, peu de fruits, alcool marqué.  

   21 % des participants ont préféré ici le vin le moins cher.

3e - Deux vins de Bourgogne

Clos des Mouches 2009, Chanson     94 $
Petits bonbons acidulés, poivre, cannelle et fumée. Chaleureux et assez complexe. 

Ladoix 1er Cru, Michel Mallard 2009   55 $
Très aromatique, fruité cerise, ferme, un peu asséchant, acide et alcooleux.

   64 % des participants ont préféré ici le vin le moins cher.

4e - Deux vins de Bolgheri en Italie

Caccia al Piano, Ruit Hora 2013      14 euros
Fruits noirs, terre et crème. Riche et costaud. Chocolaté. Une très belle texture d'un beau granulé. Complexe.   

Le Serre Nuove dell'Ornellaia 2011     70 $
Aromatique, menthe. Ample. Très beaux tanins, riche et costaud. D' une pièce. 

   79 % des participants ont préféré le vin le moins cher.


Pour la 5e et derniève volée - deux vins du même producteur

Coudoulet de Beaucastel, Côtes du Rhône 2010   29 $
Très aromatique, cannelle et lavande. Chocolaté, kirch, cuir, bien sec et ferme. Longue finale chocolatée et épicée.   

Château Beaucastel, Chateauneuf du pape 2010   100 $
Beau nez invitant. Ferme et serré. Plutôt d'un pièce, unidimensionnel manque de fruits et un peu asséchant.   

   Ici, 43 % des participants ont préféré le vin le moins cher.

En résumé, j'ai préféré le vin le moins cher 2 fois sur 5 et la pour la moyenne des participants 3 fois sur 5 le vin le moins cher a été jugé le meilleur! C'est tout de même étonnant. Le président de l'Académie du vin de l'Outaouais, Alain Brault, conclut cette dégustation en disant que «l’exercice est rassurant : pas nécessaire d’hypothéquer sa maison pour se monter une belle cave, faut juste savoir choisir».

Donc, un vin plus cher n'est pas nécessairement meilleur et ça peut être le contraire, comme il a été constaté ici dans ce petit échantillon.

Les vins les plus chers le sont souvent parce qu'ils ont une meilleure réputation ou qu'ils sont d'une appellation plus renommée. Toutefois, ce n'est pas une garantie qu'ils seront meilleurs.

Des vins de milieu de gamme peuvent souvent être meilleurs que des vins de haut de gamme.

Vous pouvez consulter le compte-rendu de cette dégustation dans le site de l'Académie du vin de l'Outaouais ainsi que dans sa page Facebook.

Épaulé Jeté, Cuvée Trinch, Bourgueil 2018

Domaine Catherine et Pierre Breton
Ici on a un beau cabernet franc typique de la Loire.
Le vin est costaud, bien tanique sur un fruité enveloppant.
C'est jeune, fougueux, ferme et persistant.
Un vin de caractère.
Il a bien accompagné le steak sur BBQ.
Levures indigènes. «8 mois en cuves tronconiques de bois grenier; mis en bouteille sans filtration, ni collage et peu d'ajout de S02.»
Culture en biodynamie.   Très bon.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,3 g/l.
En ligne (60) et dans 128 magasins.

3 étoiles
Prix: 
27,00 $

Les Hauts & Les Bas, Jaulin-Plaisantin Chinon 2016

Le site internet de la SAQ dit que ce vin est «avec un apport très limité en soufre et des élevages délicats. Typé de son terroir...»
Oui typique, mais pas typique du chinon; ni typique du cabernet franc parce qu'il dégage des odeurs de crottin de cheval, il est plutôt très typique du vin nature qui a mal tourné. De plus, en bouche c'est asséchant. Il laisse une très mauvaise impression.
Ici, c'est plutôt les bas. C'est le risque avec ces vins peu protégés, il faudrait les faire voyager au frais, mais la direction de la SAQ est indolente.
Dans 78 écuries.
 

Prix: 
23,00 $

Routes des vins dans le monde

Cinquante itinéraires dans des régions viticoles du monde.

Un beau cadeau à offrir aux futurs retraités amateurs de vin afin qu'ils choisissent leurs destinations de voyages.

On y parle du vin, de la gastronomie, de l'architecture, des paysages, de l'hébergement, de l'histoire, des spécialités locales de 50 régions.

Des suggestions de domaines à visiter, des trajets suggérés, des mets, des fromages, des plats, des restaurants.

Des itinéraires de trois à cinq jours décrits sur deux à quatre pages. Les photos sont superbes.

M. Nathalie Richard dit avoir fait la plupart de ces routes des vins; soit 45 sur 50.

Un livre bien plaisant à consulter. De belles suggestions de vacances.

Feuilletez un extrait d'une vingtaine de pages ici.

Route des vins du monde - 50 itinéraires de rêve.
Nathalie Richard, Éditions Ulysse
34,95 $. 27,99 €. Aussi en versions numériques.
212 pages.

Pansa Blanca, Raventós D'Alella 2018

Voici un beau vin fait du cépage xarel-lo, le cépage des cavas, ces mousseux espagnols.
Ici, il est vinifié en sec et en vin tranquille. C'est savoureux.
D'un beau fruité avec une belle pointe saline. C'est assez vif et bien rafraichissant.
Très petit bouchon de liège.
De la plus petite appellation de Catalogne: Alella (300 hectares au nord de Barcelone et grugés par l'urbanisation). il n'y a plus que 7 producteurs de vin. C'est d'ailleurs le seul vin de cette appellation à la SAQ. Le cépage xarel-lo est appelé pansa blanca dans ce secteur.
Alc. 12 %. Sucre 4,9 g/l.

En ligne (18) et dans 65 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,30 $

Gran Passione, Rosso Veneto 2018

Un vin rond, velouté, facile à boire, peu tanique, fruité sur des notes de vanille.
Un vin de facture moderne très peu acide sur un fruité légèrement sucré et des notes de planches de bois. Plusieurs vont aimer.
Merlot à 60 % et corvina. La corvina est séchée sur claie selon le processus dit appassimento pour obtenit un fruité gras et sucré. Élevage sous chêne.
Alc. 14 %. Sucre 10 g/l.   [Échantillon reçu]
En ligne (92) et dans 187 magasins.
 

2 étoiles
Prix: 
16,55 $ à la SAQ | Rabais de 1 $ du 17 au 20 octobre

Poggio al Leone, Morellino di Scansano Riserva 2015

Il n'y a que cinq vins de cette belle appellation Morellino di Scansano à la SAQ actuellement.
Une appellation dut secteur de Maremma dans le sud de la Toscane.
Celui-ci est le plus cher.
C'est un vin fruité et velouté. Assez charnu, ample et plein.
Une belle bouche savoureuse et légèrement épicée.
Servir à 15-16 degrés.
Probablement pour quelques années de cave.
Sangiovese complété d'un peu de cabernet sauvignon.
Une production de 20 000 bouteilles.
Producteur Val delle Rose, Famiglia Cecchi.
Il a bien accompagné les cotes levées.
Alc. 14,5 %. Sucre 2 g/l.
En ligne (13) et dans 124 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
29,95 $

Château Musar Jeune 2016

Le Château Musar a commencé à produire le Musar jeune en 2006.
C'est un vin non boisé composé de cinsault 45 %; de syrah 45 % et de cabernet sauvignon 10 % élevé en cuve béton.
Il est très aromatique avec de belles notes de fruits chauds et de fines herbes. 2016 a été une année très chaude au Liban. Le réchauffement climatique se fait sentir là aussi.
C'est juteux, costaud sur de belles saveurs de kirch. La texture est d'un beau granulé. C'est un vin bien expressif, généreux, savoureux et persistant.

Les quelques bouteilles en prévente en ligne se sont écoulées très vite. Il commence à être distribué dans les succursales. (Voir les disponibilités en succursale.)
Alc. 14 %. Sucre 2,6 g/l.

4 étoiles
Prix: 
26,35 $

Château Musar 2001

Du grand vin !
Le vin est maintenant prêt. Tous les éléments se fondent bien ensemble. C'est absolument délicieux, harmonieux, complexe, agréable et bien persistant.
Il a de belles notes de romarin, de café et de tabac.
Il semble être plus fruité que les autres millésimes, ce qui fait qu'il est moins reconnaissable à l'aveugle. Il est moins cuir, moins fumé et moins de type oxydatif.
Un assemblage de cabernet sauvignon, de carignan et de cinsault.
2001 a été une année sèche et très chaude dans la région.
Plus cabernet sauvignon que cinsault. Embouteillé en 2004.
Fermenté en cuve ciment et élevé un an en futs de chêne de Nevers.
Embouteillé en 2004.
Mature, il pourrait toutefois se conserver encore quelques années.
Quand on pense que le Château Musar avait été interdit au Québec de 2010 à 2017.
Commenté aussi l'an dernier.

Le 2009 à 54,75 $ est de retour en ligne dès le 17 octobre.
Les vins du Château Musar dans vinquebec.com
 

5 étoiles
Prix: 
65,50 $

Roditis Natur Tetramythos 2018

Les vins nature blancs sont plutôt rares. Ils sont plus difficiles à protéger que les rouges parce qu'ils n'ont pas de tanins. Ce vin blanc fait du cépage roditis est bien léger avec des aromes de pêche et de banane. Les mêmes saveurs reviennent en bouche avec une dominante sur la banane. C'est plutôt simple.
Le producteur Tetramythos aurait ajouté une faible quantité se sulfite à la mise en bouteille.
De la région de Patras.
En ligne (61) et dans 156 magasins, dont 1 SAQ-Dépôt.

1 étoile
Prix: 
19,75 $

Hungaria Grande Cuvée Brut

Léger, bulles fines, peu acide, sec, beau fruité.
Un mousseux léger, agréable et facile à boire.
Pas cher et meilleur que bien des champagnes à 40-60 $.
Cépages: királyleányka, riesling, pinot noir et chardonnay
Les cépages subissent une première fermentation séparément, puis sont assemblés. On ajoute alors la levure et du sucre. Le vin est embouteillé en magnum (1,5 litre) et bouché par une capsule pour un vieillissement de 18 mois. Ensuite, il est transvasé dans des cuves pressurisées où on y ajoute le dosage final de sucre pour une deuxième fermentation en cuve. Finalement, le il est filtré, stabilisé et embouteillé.
 Alc. 12 %. Sucre 10 g.
En ligne 348 et dans 357 magasins, dont les 10 Saq-Dépôts.
 

2 étoiles
Prix: 
12,60 $ à la SAQ | 12,95 $ à la LCBO | Rabais de 1 $ à la SAQ jusqu’au 14 octobre.

El Fanio, Xarel-lo, Penedès 2016

Un très beau vin blanc bio, minéral avec une fine pointe d'oxydation.
Saveurs de poire et d'un peu de pêche. C'est bien expressif.
Longue finale minérale.
Vendanges manuelles du cépage xarel-lo vinifié en vieilles amphores de béton en forme d'oeuf ce qui produirait un remuage constant du vin et maintiendrait les lies en suspension.
Une production de seulement 6000 bouteilles.
Bio et bouteille lourde !
Producteur Albet i Noya
Alc. 13 %. Sucre 1,4 g/l.
Dans 70 magasins.

  Remis en ligne (478) le 25 octobre.

3 étoiles
Prix: 
21,90 $

Timorasso, Archetipo Tortonesi 2015

Un vin blanc du Piémont italien généreux, savoureux, ample, assez gras, mais pas boisé ni alcooleux.
Délicieux, assez costaud pour accompagner des plats costauds. Il a bien accompagné le gigot d'agneau et le poulet aux olives.
Le producteur suggère de le servir à 16-18 degrés. Je le préfère à 10-14 degrés.
Cépage timorasso. Vendanges manuelles.
Un cépage qui était presque complètement disparu et que l'on recommença à planter en 2005. Il n'y a que trois vins de ce cépage à la SAQ.
Appellation Colli Tortonesi.
Producteur Azienda vinicola Poggio.
En ligne (30) et dans 40 magasins.

   Goutez aussi au Caespes du même cépage et du même producteur.

3.5 étoiles
Prix: 
29,85 $

Cabral, Carácter, Porto Reserva Especial

J'ouvre la bouteille avant de parti pour un petit voyage et je déguste rapidement. Je ne note rien de particulier. Je rebouche et la range en cave. Je l'ouvre de nouveau trois semaines plus tard et là j'ai toute une surprise. C'est un délicieux porto bien aromatique sur des notes de cerises noires et de pruneaux. C'est velouté, gras, charnu, ample et très persistant sur une finale de chocolat ou de gâteau au chocolat.
Alors, faites comme moi, laissez-le respirer quelque temps.
Un excellent rapport qualité-prix. À boire après souper. Conservez au frais plusieurs semaines.
Il est vieilli sept ans en fut de chêne.  Cépages: touriga nacional; touriga franca; tinta roriz et tinta barroca.   [Échantillon reçu]
Alc. 20 %. Sucre 91 g/l.
En ligne (7) et dans 122 magasins, dont 2 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
16,85 $

Petit Chablis, Les Ammenites, François Martenot 2018

Le vin de la première bouteille n'était pas bon, plutôt fade avec des odeurs de poussière et de paille. Peut-être bouchonné. Pourtant, il est obturé avec un bouchon de plastique! Je retourne la bouteille et j’en prends une autre. Cette deuxième bouteille contient un vin délicieux ! Aromatique et floral. Une belle bouche savoureuse, assez vive et minérale sur des saveurs de pêche. C'est sec et moyennement gras. S'améliore progressivement à l'aération.

Un très beau chardonnay. Alc. 12,5 %. Sucre 1,6 g/l. Acidité 5,52 g/l.
Ne le servez pas trop froid à 10 degrés.
[Échantillon reçu]
En ligne (5) et dans 94 magasins.

3 étoiles
Prix: 
21,95 $

Tinedo Cala N.1 Crianza 2016

Pas mauvais, mais pas bon non plus. Juste passable ou correct.
Vraiment sans intérêt.

Tempranillo, syrah et cabernet franc.
Alc. 14,5 %. Sucre 1,6 g/l.
En ligne (41) et dans 86 magasins.

1 étoile
Prix: 
16,50 $

Mil Historias, Garnacha, Manchuela 2018

Un beau vin de grenache assez serré et ferme sur des aromes de cuir et des saveurs de fruits noirs.
Un vin rouge assez vif, sèveux et vineux. L'alcool est bien marqué.
Ce n'est pas un vin de dégustation, mais un vin de table.
Bio de bon rapport qualité-prix.
Il n'y a que trois vins de cette appellation Manchuela à la SAQ.
C'est une appellation de 10 000 hectares de la région de Castille-La Manche.
Alc. 14 %. Sucre 2 g/l.
Dans 158 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
16,25 $

Villa Noria, Grand Prestige Rosé, Pays d'Oc 2018

Un rosé bio plutôt léger sur un fruité fin.
C'est coulant, facile à boire et agréable.
Sec sur de belles saveurs rappelant la pêche.
Un assemblage de grenache blanc, noir et gris, ainsi que de pinot noir.
Capsule à vis. IGP Pays d'oc.
Alc. 12 %. Sucre 4,9 g/l.

En ligne (32) et dans 147 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,80 $

1000 VINS BIOS À LA SAQ

Il y a aujourd'hui exactement 1020 vins bios disponibles dans les magasins de la Société des alcools du Québec.

Après avoir longtemps trainé la patte en ce domaine, la SAQ offre maintenant un nombre important de vins bios.

La croissance de l'offre de vins bios s'est faite bien lentement à la société d'État. Ils n'étaient que 160 en 2013. Puis 300 en 2014; 400 en 2016; 500 en 2017 et 700 l'an dernier.

L'offre de vin de culture biologique a donc fait un bond de 300 produits depuis un an. C'est 1020 vins tranquilles de format 750 ml sur 9250 vins. Donc un vin sur neuf à la SAQ est bio.

Étiquette vin bio européenEn 2018, constatant la hausse des ventes de vins bios de 16 % en 2015; de 30 % en 2016 et de 28 % en 2017, les acheteurs de la SAQ se sont mis à favoriser l'inscription de nouveaux vins bios à leur répertoire. (SAQ recherche vin bio, juillet 2018)

Ces vins bios proviennent surtout de France (690); puis d'Italie (125) et d'Espagne (82). Ils sont en majorité rouges (575) contre 374 blancs et seulement 51 rosés.

Le prix médian est 28,35 $ contre 27,85 $ pour l'ensemble des vins.

Près de 300 de ces vins bios sont disponibles en ligne.

Si l'on regarde les chiffres pour tous les formats de bouteilles de vin tranquille, c'est 1056 vins bios sur 9800 vins.

Du côté des vins mousseux, la proportion de bio est d'environ 1 sur 12; soit seulement 51 mousseux bios sur les 676 offerts à la SAQ.

Ces vins bios sont maintenant clairement identifiés sur les rayons de la SAQ par des étiquettes vertes. Dans certaines succursales, il y a même une petite section vins biologiques.

La proportion de vins bios serait encore plus grande parmi les vins en commandes privées, mais là nous n'avons pas de chiffres précis.

La production de vin bio est en pleine croissance dans le monde. En France, 12 % du vignoble est maintenant bio. Ce serait un peu plus en Espagne et en Italie.

Les vins bios sont souvent jugés meilleurs dans les concours internationaux de dégustation (Les vins bios sont mieux notés par les dégustateurs professionnels)

Voici donc de bons vins bios dégustés au cours des derniers mois et classés selon le rapport qualité/prix.


Nom Région SAQ Cote Prix
Cébène, Ex Arena, Brigitte Chevalier 2016 Languedoc 3,5 25,85$
Castelgufo Chianti Reserva 2015 Italie 3,0 16,30$
Mas las Cabes, Roussillon 2017 Roussillon 3,0 17,40$
Brochet Réserve, Bio, Sauvignon de la Loire 2018 Loire 3,0 19,80$
Pitti 2017 Autriche 3,0 19,85$
L'Aigue de Novi 2016 Languedoc 3,0 20,00$
Mas Bécha, Classique, Roussillon 2017 Roussillon 3,0 20,25$
Meinkland, Grüner Veltliner 2018 Autriche 3,0 20,70$
Chianti Classico, San Fabiano Calcinaia 2016 Italie 3,0 20,75$
Les Galets, Château Bonnelière, Chinon rive gauche 2017 Loire 3,0 21,55$
Domaine Ferrer Rivière, Carignan 2016 Roussillon 3,0 22,95$
Pra Morandina, Valpolicella 2017 Italie 3,0 24,30$
Prà Morandina, Valpolicella 2017 Italie 3,0 24,35$
Domaine des Huards, Pure 2018, Cheverny Loire 3,0 25,45$
La Galoche 2018, Beaujolais, Domaine Saint-Cyr Beaujolais 3,0 26,00$
Goisot, Côtes d'Auxerre Pinot noir 2917 Bourgogne 3,0 27,05$
Menti, Riva Arsiglia 2016 Italie 3,0 28,10$
Beau Bonhomme 2018 Espagne 2,5 12,95$
ATMA Blanc 2018 Grèce 2,5 15,30$
Parallèle 45, Jaboulet, Côtes du Rhône 2016 Rhône 2,5 16,05$
Côtes du Rhône, Pont du Rhône Passion 2018 Rhône 2,5 17,40$
Château Des Estanilles, l'Impertinent 2016 Languedoc 2,5 18,05$
Vernaccia di San Gimignano, Fattoria San Donato 2017 Italie 2,5 19,45$
Aglianico, Bio, Di Majo Norante 2014 Italie 2,5 20,20$
Pétale de Rose 2018 Provence 2,5 20,60$
Col d'Orcia, Rosso di Montalcino 2016 Italie 2,5 23,95$
Épaule Jeté, Cuvée la Dilettante, Vouvray 2017 Loire 2,5 24,05$
Domaine Barmès Buecher, Crémant d'Alsace 2016 Alsace 2,5 27,50$
Ciù Ciù, Falerio, Oris 2018 Italie 2,0 13,15$
Blés Blanco 2018 Espagne 2,0 13,95$
Biologik, Terre Siciliane IGT Rosso Italie 2,0 15,60$
Bio, Ibalzi, Grillo, Sicile 2017 Italie 2,0 16,60$
Tenuta San Jacopo, Poggio Ai Grilli, Chianti 2017 Italie 2,0 18,75$

  Cette sélection est mise à jour régulièrement.

DES VINS DU MILLÉSIME 2009

Dix ans c'est déjà pas mal de vécu pour du vin ! À l'Académie du vin de l'Outaouais, on aime se payer une traite et voir comment vieillissent les vins de nos caves. Alors pour cette activité «10 ans plus tard 2009-2019» nous avons ouvert quelques bouteilles du millésime 2009 fournies par les membres de l'Académie.

Le millésime 2009 a été reconnu comme un très bon millésime. Un millésime chaud, un millésime de Soleil où les vins étaient souvent très bons dès leur mise en marché. Qu'en est-il dix ans plus tard pour onze de ces vins. Voici un bref compte-rendu de cette expérience.

 
Onze vins du millésime 2009

Vouvray Pétillant Brut Réserve 2009 du Domaine Huet
En ouverture, un vin mousseux magnifique. Très aromatique, savoureux sur des notes de pomme et de coing.
Fin, raffiné et encore plein d'énergie. Un régal. Étonnamment il y en a 7 bouteilles dans une succursale de Québec à 54 $. 

Meursault Collection Bellenum 2009 de la maison Roche de Bellene
Puis deux vins blancs qui n'ont pas très bien paru après ce beau vouvray. Ce meursault est très aromatique, floral et boisé. Toutefois en bouche l'alcool domine. Le fruit est parti il ne reste que l'alcool et le bois.

Chardonnay Five Soldiers 2009 de Rustenberg
Ce chardonnay est un peu plus intéressant que le meursault. Il a de beaux aromes aussi, toutefois en bouche il a les mêmes défauts que le précédent. C'est le bois, la noix de coco, la vanille et l'alcool qui dominent. Longue finale caustique sur l'alcool. 

Pinot noir Seven Flags 2009 de Paul Cluvier
Un pinot noir aromatique sur la fumée et la cerise. Saveurs de cerise brulée en bouche. Belle acidité. Du beau petit jus. Longue finale fumée.

Rioja Imperial Gran Reserva 2009 de CVNE
Encore bien foncé. Des aromes de fruits brulés doublés d'un très beau boisé comme savent le faire les Espagnols. C'est ample, costaud et très riche. D'une très belle texture. Très longue finale délicieuse.

Saint-Joseph 2009 de Vincent Paris
Un vin épicé très aromatique. Juteux, riche, ferme et d'une belle acidité. Équilibré, juteux. Longue finale sur le fruité élégant et épicé. 

Luce 2009 de Frescobaldi
La première bouteille était bouchonnée. Ce vin est costaud, très jeune encore, boisé, ferme, d'une texture serrée. Bois de santal, fines herbes et épices sur un fruité abondant. Un vin d'une grande complexité qui a encore de l'avenir.

Tignanello 2009 de Marchesi Antinori
De beaux aromes de petits fruits, de tabac et de feuille morte. Asséchant en bouche. Plutôt oxydé. Le fruit n'est plus là.

Château Clerc-Milon 2009 de Rothschild
De très beaux aromes qui nous amènent directement à Bordeaux. Du graphite sur un fruité agréable. Une belle texture serrée. Une finale sur le fruit et le bois de santal.

Clos du Marquis 2009 de Léoville-Las-Cases
Le vin est costaud, jeune d'une pièce. Encore un peu bourru avec sa belle structure granuleuse sur une masse de fruits. À revoir dans cinq ans. 

Sauternes Château Doisy-Daëne 2009
Nous finissons la soirée avec ce magnifique vin moelleux aux belles flaveurs de marmelade. C'est rond, moelleux et délicieux.

Voilà, 10 ans plus tard, certains s'améliorent, d'autres dépérissent. Certains développent de très beaux aromes, mais perdent de la substance en bouche. D'autres nous surprennent. Une belle expérience!

   Voir aussi les commentaires d'Alain Brault dans Facebook.

Barolo, Terre Del Barolo, Vinum Vita Est 2013

C'est le barolo le moins cher à la SAQ et j'étais bien curieux de voir quelle en était la qualité.
Les barolos sont souvent des vins très chers et ce n'est pas toujours très bon. Il arrive que ce soit très rugueux et très rustique.
Ici, ce fut une belle surprise. C'est typé barolo avec de petits tanins bien présents. La texture est assez serrée, c'est net, droit et précis. Les saveurs sont agréables. L'acidité est modérée.
Il a bien accompagné le steak.
Un beau barolo à mettre en cave quelques années. Servir à 17-18 degrés.
Nebbiolo en vendange manuelle.
Alc. 14 %. Sucre 1,9 g/l (SAQ) 4 g/l (LCBO).
Dans 82 magasins.

3 étoiles
Prix: 
29,95 $ à la SAQ | 30,10 $ à la LCBO

Vale da Judia 2018

Un vin aromatique, floral et légèrement muscaté.
Il y a aussi de fines saveurs de muscat en bouche. C'est sec, frais et agréable.
Ça se termine sur une longue finale minérale.
Cépage : moscatel de Setubal.
Servir à l'apéritif et avec les viandes blanches.
Il a bien accompagné les pilons de poulet sauce tomate et champignon.
Capsule à vis. Alc. 12 %. Sucre 1,8 g/l.  [Échantillon reçu]
Producteur : Cooperativa Agricola de Santo Isidro de Pegoes.
En ligne (39) et dans 168 magasins, dont 6 SAQ-Dépôts.

2 étoiles
Prix: 
10,15 $

Chevalier de Dyonis, Pinot noir 2017

Faire un bon pinot noir à bon prix !
Il y en a tellement qui essaie, mais peu réussissent.
Ce producteur de Roumanie réussit presque chaque année.
Et c'est encore bien fait dans ce millésime 2017 et à moins de 10 $ !
C'est un pinot noir typique avec ses flaveurs de viande fumée.
Le fruité (cerise) et les tanins sont fins.
C'est léger, coulant, suave et bien agréable à boire.
On peut le servir aussi légèrement rafraichi.
Bouchon de plastique. Alc. 13 %. Sucre 1,3 g/l.
En ligne (70) et dans 366 magasins, dans la section des produits courants.

2.5 étoiles
Prix: 
9,55 $

LES GOUTS DE SOURIS DANS LE VIN

Réapparition du gout de souris dans le vin !

Avez-vous déjà entendu parler de ce mystérieux gout de souris dans le vin ?

Il y a fort longtemps, au début de mes études sur le vin, j'avais lu dans de vieux bouquins la mention d'un défaut bizarre qu'on appelait «gout de souris». Toutefois, j'en ai très peu entendu parler par après.

Par contre, depuis quelque temps, on nous signale la réapparition de ce fameux gout. Il y aurait résurgence de ce gout désagréable dans les vins d'aujourd'hui. En fait, on parle plus maintenant des gouts de souris au pluriel.

On dit que certains vins sentent la souris morte, la cage de souris malpropre ou la pisse de souris. D'autres vocables sont aussi mentionnés par les oenologues et dégustateurs, dont les odeurs de saucisse; de peau de saucisson; d'écaille d'arachide; de croustilles de maïs; de tortillas; de popcorn; de craquelin; de riz soufflé; de riz basmati; de biscuit à l'eau, au riz ou au fromage; de croute de pain; de serpillères; de linge mouillé; de bière et même de vomi. On mentionne aussi une amertume métallique.

Les responsables de ses mauvaises odeurs seraient les levures de type Brettanomyces et des bactéries lactiques. Ces deux complices produiraient des molécules malodorantes de type pyridine «La diversité des descripteurs vient du fait que plusieurs molécules sont impliquées dans la formation de cette déviation. À ce jour, trois molécules N-hétéocycles ont été identifiées : la 2-ethyltetrahydropyridine (ETHP), la 2-acetyltetrahydropyridine (ATHP) et la 2-acetyl-1-pyrroline (APY)», écrit Techniloire dans une note émise le 6 septembre 2019.

Ces aromes ne sont pas perçus au nez, mais plutôt en bouche après rétro-olfaction. De plus, ils laisseraient une sensation désagréable et très persistante.

Techniloire ajoute que «l’ETHP, l’ATHP et l’APY ne sont pas suffisamment volatiles au pH du vin pour être perçues en olfaction, car elles sont sous forme aminée. En revanche une fois le vin mélangé à la salive, dont le pH entre 5,76 et 7,96  favorise la forme iminée des molécules, le goût de souris est percevable et même persistant en retro-olfaction. La différence de perception est donc fonction du pH buccal qui varie selon chaque individu voire, pour chacun, selon le moment de la journée et l’état physiologique.»

«Ainsi, à pH bas, elles sont non volatiles et non perceptibles, mais à pH haut (pH de la salive) elles deviennent volatiles, donc perceptibles, avec de très longues persistances. Pour cette raison, elles sont détectées principalement en bouche, en rétro-olfaction.» (Laboratoires Dubernet oenologie)

De plus, 30 % de la population ne percevrait pas du tout ces odeurs; y compris 30 % des vignerons. Ajoutons aussi que le taux de perception de ces molécules varie énormément d'une personne à l'autre allant de 1 à 100 pour l'APY

Qu'est-ce qui entraine la réapparition de cette vieille déviance dans le vin ?

La diminution du sulfitage serait responsable de la résurgence de cette vieille tare, selon les experts. Les gouts de souris peuvent apparaitre s'il n'y a pas de SO2 actif. En effet, il ne suffit que d'une petite quantité de sulfite pour masquer ces mauvais gouts.

«Les premières descriptions du goût de souris datent de la fin du XIX siècle. Cette altération d’origine microbienne est observée sur les vins blancs, rosés, rouges, tranquilles ou effervescents depuis longtemps, mais une recrudescence de ce défaut est constatée depuis deux ans. Cette augmentation est à mettre en lien avec la diminution des doses de SO2, la hausse du pH des vins voire le recours aux flores indigènes.» (Techniloire 2019)

En effet, à cause du réchauffement climatique, le pH des vins est plus élevé, donc les vins sont moins acides. De plus, de nombreux vinificateurs diminuent l'ajout de dioxyde de soufre (sulfites) dans leurs vins. Il est aussi difficile de maintenir un état de salubrité absolue dans les caves. Certains producteurs n'ajoutent pas du tout ou trop peu de SO2 à leurs vins.

Ces mauvaises odeurs seraient particulièrement répandues parmi les vins dits nature. Le chroniqueur vin Simon J Woolf affirme que 20 % des vins dégustés au salon des vins nature de Berlin en 2016 étaient défectueux. Selon lui et plusieurs spécialistes, certains vignerons seraient trop dogmatiques en refusant d'ajouter des sulfites à leurs vins trop faibles en acidité.

«Avec la croissance du mouvement viticole naturel, nous avons assisté à la croissance correspondante d’un défaut vinicole rare», écrit Jamie Goode dans International Wine Challenge.

«La réduction voire l’absence d’ajout de dioxyde de soufre n’est pas sans poser des questions scientifiques et techniques concernant la maîtrise des communautés microbiennes lors des fermentations, de l’élevage et la stabilité microbiologique des vins. Certains défauts organoleptiques jusqu’à présent extrêmement rares (vins filants, goût de souris …) sont en recrudescence et font à nouveau l’objet de travaux de recherche.» (Isabelle Masneuf-Pomarede, Professeur en oenologie, Bordeaux Sciences Agro)

Plusieurs auteurs donnent un truc pour s'assurer qu'il s'agit bien du gout de souris. Ils suggèrent de frotter une goutte de vin dans les paumes des mains afin de rendre les aromes plus volatiles et ainsi mieux percevoir ces odeurs. On peut encore juste tremper le bout du doigt dans le vin et le sentir après quelques secondes.

On n'a pas encore trouvé de moyen de détecter ce défaut en laboratoire, donc on ne peut le faire qu'en dégustant le vin. Les oenologues suggèrent aux vinificateurs de s'assurer d'avoir suffisamment de soufre actif, sinon d'en ajouter ou d'ajouter des éllagitanins. (Labo Inter Rhône)

Vu la recrudescence de ce phénomène, des chercheurs du Rhône, de la Loire et d'Australie ont repris les recherches afin de mieux le comprendre.

____________

Le ou les goût(s) de souris, une altération loin d’être comprise Techniloire, septembre 2019

The mysterious and not fully understandable wine defect popping up in natural wines: mouse, Esther Mobley, San Francisco Chronicle, septembre 2019

The mystery of mousiness, Jamie Goode, International Wine Challenge, août 2019

Laboratoires Dubernet oenologie, 2019   

Les bons et les mauvais microbes au chai, Isabelle Masneuf-Pomarede, Professeur en oenologie, Bordeaux Sciences Agro, Innovin, ENSA Toulouse, mars 2018

Avoid mousy, off-flavours, ask the AWRI, 2015

Mieux cerner le défaut du “goût de souris”, Laurent Massini et Patrick Vuchot, Service technique d’Inter Rhône, 2015

Connaissez-vous « Le goût de souris » ? Nicolas Richard, Vidéo (19 min 50), Rencontres rhodaniennes 2015, laboratoire Inter Rhône. 

 L'image de la souris dans le verre provient de la présentation vidéo de Nicolas Richard d'Inter Rhône.

Montus, Madiran 2014

Un Montus qui me semble moins costaud que certains millésimes précédents.
Il est plus élégant, plus souple et sur la voie de la maturité.
Déjà très bon, il pourra s'améliorer encore pendant quelques années en cave.
Un beau fruit délicieux sur des tanins fins. D'un bel équilibre.
Une certaine classe. Cépages : tannat (80 %) complété de cabernet sauvignon. Élevage à 50 % en barriques neuves.
Un très beau vin d'Alain Brumont.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,7 g/l.
En ligne (103) et dans 137 magasins.
 

3.5 étoiles
Prix: 
29,35 $

Col d'Orcia, Rosso di Montalcino 2016

De beaux aromes et saveurs de petits fruits rouges sur une note de tabac.
Un fruité fin (cerise) sur de petits tanins secs.
Un vin juteux.
Accompagne bien les pâtes et les plats de viande.
Cépage sangiovese.
Une production de 220 000 bouteilles
Alc. 14 %. Sucre 2,4 g/l. Acidité 5,5 g/l.
En ligne (29) et dans plus de 165 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
23,95 $ à la SAQ | 24,95 $ à la LCBO

Domaine de Lévêque, Sauvignon blanc, Touraine 2018

Aromatique, belles notes de sauvignon légèrement herbacé.
Assez vif, sec et rafraichissant sur des saveurs rappelant les pamplemousses.
Gouleyant. Longue finale minérale.
Un bon sauvignon.
Sauvignon blanc à 95 % et sauvignon gris.
Producteur Domaine de Renne.    [Échantillon reçu]
Agréable avec les huitres et crevettes.
Alc. 12,5 %. Sucre 4,3 g/l.
En ligne (26) et dans 93 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,25 $
Syndiquer le contenu