Chianti Carpineto 2003

Les petits chiantis s’améliorent beaucoup, les prix aussi. Ce chianti classico de la maison Carpineto est assez corsé et doit être passé en carafe. Sa texture est assez ferme. Il a une certaine étoffe, mais sans lourdeur. L’acidité, bien présente, soutient bien l’ensemble. Les tanins sont un peu rugueux, mais somme toute bien agréables. Cépages : sangiovese [90 %] et canaiolo [10 %]. 12,5 % Alc. Il accompagnera bien les plats assez relevés, la viande grillé...

2.5 étoiles
Prix: 
20,00 $

Château des Matards 2004

Encore cette année, ce bordeaux des premières-côte-de-blaye nous charme pleinement pour ses saveurs et son prix raisonnable. C’est un vin blanc sec aux arômes de fleurs et de pêches. Il nous laisse une belle sensation en bouche. Il est d'une fine acidité. L’attaque est grasse, c’est rond en milieu de bouche, assez long et ça se termine sur des saveurs de raisins verts. Très plaisant en apéritif et pour accompagner le poulet ou encore les fruits de mer. Cépages : sauvignon et muscadelle. 12 % Alc.

2.5 étoiles
Prix: 
15,00 $

Chorey les Beaune, François Guy 2002

Un pinot noir au petit nez de fruits soutenu par un boisé léger. Les tanins sont veloutés, le fruité est presque sucré. La présence de l’alcool est très marquée. Le vin est même presque capiteux. Alc 13 %.

2.5 étoiles
Prix: 
32,00 $

Barolo Bricco Boschis 1998 Cavallotto

La couleur ne montre aucune évolution. Nez réservé où l’on discerne des herbes et un peu de cerise. En bouche l'estragon, l’anis et la rose fanée sont perceptibles. Beaux tanins typiques du nebbiolo, bien prononcés mais mûrs. Fruit riche. Beaucoup trop jeune. Tout le potentiel d’un très beau Barolo. À ne pas ouvrir avant 2010. Cave à 13 °C

3.5 étoiles

Campofiorin 2002, Masi

Un ripasso de Verone très goûteux, corsé et d’une belle constitution. Les tanins sont bien faits. Le vin est long, il se termine sur de belles saveurs de noyaux. Je suggère de le passer en carafe pour l’adoucir un peu. Ouvert, il peut se conserver quelques jours au réfrigérateur. Il sera même meilleur. Pour faire ce ripasso, le producteur Masi repasse le vin sur des baies en parti séchées et il redémarre une deuxième fermentation. Cépage : 70 % corvina, 25 % rondinella, 5 % molinara.

3.5 étoiles
Prix: 
19,00 $

Costasera amarone 2001, Masi

Un vin costaud, aux agréables saveurs de pruneaux. Une belle amplitude en bouche. Les tanins sont ronds et plaisants. À passer en carafe. Le taux d’alcool, 15 degrés, est très élevé, mais on ne le sent pas tellement il est bien intégré dans ce grand ensemble. Cépages : 70 % corvina, 25 % rondinella, 5 % molinara.

3 étoiles
Prix: 
39,00 $

Tour Mirambeau, cuvée passion 2003, Bordeaux blanc

On dit souvent que la forme du verre à une grande importance pour l’appréciation des vins. Ç’a été particulièrement le cas pour ce bordeaux blanc. Il a été dégusté dans deux verres différents : un INAO et l’Ouverture de Riedel. Le premier verre faisait ressortir de fortes odeurs de pipi de chat qui rappellent le sauvignon de la Nouvelle-Zélande. Cette odeur est souvent considérée en France comme un défaut causé par une récolte de raisins immatures. Le deuxième verre, plus grand, découvre des arômes plus délicats de fruits, donc plus agréables. En bouche, cette Cuvée passion nous séduit par sa belle acidité qui soutient un fruité gras. Le vin est à la fois minéral [sauvignon] et volumineux [sémillon]. Ce volume est amplifié par une forte présence d'alcool [14°C]. Ses saveurs persistent longtemps.
Cépages : 70 % sauvignon et 30 % sémillon.

3 étoiles
Prix: 
28,00 $

Marqués de Murrieta Ygay reserva 2000

Un très beau rioja aux notes de crème et de café. Une attaque grasse. De beaux tanins, un vin costaud, bien boisé sur une finale chocolatée. Riche et long. Il pourrait gagner encore une demi-étoile ou plus après quelques années de cave. Il est toutefois déjà très bon à boire. Carafez et servir à 17°. Cépages : 88 % tempranillo, 8 % grenache, 4 % cariñena.

3.5 étoiles
Prix: 
29,00 $

Chassagne-Montrachet rouge 2002 Joseph Drouhin

Auparavant, les producteurs de Chassagne-Montrachet [309 hectares] faisaient surtout du rouge. Mais maintenant, on y fait surtout des blancs [60 %] qui sont plus renommés.
Ce vin de la maison Joseph Drouhin est le moins cher des chassage-montrachets à la SAQ, mais quel beau vin. Un pinot noir tout en dentelle. Un vin juteux, d’une belle acidité. Fin, sapide, souple et bien fait. Des arômes d’encens, de cendre et de céleri très originaux.

3 étoiles
Prix: 
30,00 $

La SAQ renonce à concurrencer la LCBO

Les prix des vins ne diminueront pas au Québec. Le président de la SAQ dit maintenant qu’il n’est plus question de baisser les prix au niveau de ceux de l’Ontario.

Pourtant, M. Toutant avait bien promis en février dernier, lors du scandale de l’euro, de réduire l’écart moyen avec les prix de l’Ontario. À ce moment, la SAQ évaluait cet écart à 13,5 %. Une bouteille de vin coûte en général 2 $ de plus au Québec.

Devant un groupe de personnes d’affaires, M. Toutant a soutenu, mercredi soir, que s’il voulait concurrencer l’Ontario cela priverait l’État québécois de 250 millions de dollars.

Syndiquer le contenu