Cruz de Piedra, garnacha 2004

Un vin espagnol très léger aux saveurs de bonbons acidulés. J’avais bien aimé les versions 2000 et 2001, toutefois, le 2003 et ce 2004 sont différents, plus légers et acidulés. Les tanins sont effacés. Le taux d’alcool de 14 % ne réussit pas à rehausser le tout et lui donne plutôt une petite sensation sucrée. Lorsque j’ai ouvert les bouteilles des 2003 et 2004, je n’ai pas aimé et je les ai replacés au frigo. Puis, comme cela arrive quelques fois, j’ai mieux aimé trois jours plus tard. Le producteur suggère de le servir à 14 °C . Je recommanderais plutôt, à 10-12 °C comme les vins blancs ou les beaujolais.

1 étoile
Prix: 
11,00 $

Riesling Léon Beyer réserve 2004

Un riesling peu fruité.
Certains d’entre vous n’aiment pas les rieslings parce que vous les trouvé trop fruités. Alors, ce Beyer est peut-être pour vous. Il est sec, d’une minéralité soutenue. Il a des saveurs de raisins verts un peu surs. Il n’a pas d’odeur de naphte ou de conifères qu’on retrouve souvent dans les rieslings. En dégustation, il apparaît un peu dur et mordant, toutefois il est plus plaisant avec la nourriture. Donc un fruit léger, un peu de fleurs blanches et de cire au nez et surtout marqué en bouche par l’acidité. La maison Léon Beyer dit produire des vins destinés à la gastronomie et se fait un point d’honneur de ne pas tomber dans la mode des vins sucrés, et continue de produire des vins à la facture très classique.

2 étoiles
Prix: 
18,00 $

Castello di Brolio 2000,

C’est le grand vin de la maison Ricasoli. Ce 2000 semble encore très jeune, les tanins sont encore rugueux, mais il y a là énormément de matière. C’est un vin charpenté et corsé qu’il faudra attendre encore quelques années pour l’apprécier à son maximum. Le producteur ajoute un total de 10 % de cabernet et de merlot à son sangiovese.

3.5 étoiles
Prix: 
50,00 $

Rocca Guicciarda riserva chianti classico 2001

Un autre bon produit de la maison Ricasoli. Le Guicciarda est un vin riche aux tanins bien présents, bien serrés et qui est tout de même d’une certaine finesse. Il dégage des aromes invitants de cuir. 100 % sangiovese.

Prix: 
26,00 $

Le vin de Jacques Parizeau serait retiré des tablettes

Non, ce ne serait pas pour des raisons politiques, mais tout simplement parce que le vin ne se vendrait pas très bien. Dans un article du Journal de Montréal, et repris sur le site Canoë, on écrit qu’il «est à ce point mauvais qu’on ne reverra probablement plus ce rouge sur les tablettes de la SAQ.»

L’ancien premier ministre du Québec a un peu moins d’un hectare de vignes dans la belle région de Collioure qui produit des vins forts en alcool. Le Coteau de l'Élisette est embouteillé par la coopérative locale, la Société coopérative viticole Le Dominicain.

Les cuvées 2000 et 2001 avaient reçu une bonne critique des journaux. Mais la cuvée 2003, commandée en plus grande quantité [965 caisses] s’écoule très lentement.

Papagena Barbera d’Alba 2001

Un nez fruité discret. Le vin est plus expressif en bouche avec ses beaux tanins bien ronds et une sensation suave fort plaisante. La finale est assez longue. Ce vin semble encore un peu sur sa retenue. Il devrait s’ouvrir plus dans quelques années. Sinon passez-le en carafe. Il est plus léger que le 2000, mais moins cher. Accord : lasagnes et rôtis.

Balbera d’Alba est une assez grande appellation [1370 ha] du Piémont. Les vins de cette région se sont améliorés énormément au cours des dernières années. On vise à produire des vins juteux, fruités aux tanins soyeux. Le cépage barbera n’est pas très connu en dehors de l’Italie. Il occupe pourtant la moitié de la superficie du Piémont.

3 étoiles
Prix: 
28,00 $

Pomino bianco 2004, Frescobaldi

Un beau vin blanc de Toscane aux arômes envoûtants de cire. Cette saveur revient aussi en bouche, en plus d’une sensation minérale très agréable sur un beau fruité. C’est un vin original qui se termine sur une belle longueur fruitée et minérale avec un rappel boisé. Cépages : surtout du chardonnay avec un peu de pinot blanc. Il fera bien l'affaire pour accompagner les moules, les poissons, fruits de mer, le jambon, le poulet en sauce… 65086

2.5 étoiles
Prix: 
18,00 $

Barbaresco, Vigna Faset 2000, Marziano Abbona, LCBO

Il n’y a qu’une douzaine de barbarescos à la SAQ. C’est bien dommage, car les barbarescos [490 ha] sont parmi les plus grands vins d’Italie. Ces vins ressemblent aux barolos [1270 ha], qui sont faits avec le même cépage [le nebbiolo], mais ils sont en général plus délicats, plus abordables, moins sévère, prêt plus vite et moins cher. On a ici un très beau vin du Piémont au nez de fougère, de violette et de réglisse. Un basbaresco étoffé. Les tanins de nebbiolo marquent bien leur présence, mais ils ne sont pas agressifs. Le vin est bien savoureux. Il est déjà bon et s’améliorera encore quelques années en cave. Je suggère de le décanter 30 minutes avant de le servir. Température de service : 16 °C. Ce vin corsé accompagnera bien les mets relevés. 14 % Alc./Vol.

3.5 étoiles
Prix: 
59 $- SAQ 31 $

Vintages 29 avril 2006, de bons rapports qualité-prix

Il n’est pas toujours nécessaire de payer une fortune pour avoir de très beaux vins. C’est un des plus grands plaisirs de la dégustation de découvrir qu’un vin qui nous plaît énormément ne coûte pas les yeux de la tête.

Il y a une grande quantité de vins sur le marché, la qualité y est très inégale. Il faut souvent en goûter beaucoup pour trouver de bons vins pas trop chers, des bouteilles qui représentent un bon rapport qualité-prix.

Dans l’arrivage du 29 avril de la LCBO, il y a plusieurs vins de moins de 20 $ qui obtiennent de très bonnes notes.

Ce sont en général des vins moins connus, ou des vins qu’on introduit sur le marché et dont les prix sont maintenus au plus bas niveau possible.

Michel Rolland Episode 1, 2005

Ce vin pourrait s’appeler Haut Médoc 2005 Appellation oenologue-conseil contrôlé. La maison Bordeaux Millésimes a décidé de confier quelques pieds de vigne du Château d’Arsac à un œnologue pour lui permettre de faire le vin qui lui plait. Le deuxième vin se nommera Denis Dubourdieu Episode 2, 2006. Et ainsi de suite, chaque année on demandera à un œnologue de produire 5000 caisses. Je n’ai pas goûté ce Episode 1. Il sortira en 2007. Toutefois, l’ami de Michel Rolland, Robert Parker, dit qu’il est riche et opulent.

Syndiquer le contenu