Anthìlia 2014

Plus sucré que le 2011.
On devrait mettre un avertissement sur l'étiquette : demi-sec.
Le site saq.com indique un taux de sucre de 4,3 g/l de sucres réducteurs, auquel il faudrait ajouter 1,7 pour les sucres non déducteurs comme nous le dit Claude Langlois du Journal de Montréal dans un article intitulé Sucres réducteurs et sucres résiduels.
Le vin a une bonne acidité (5,8 g/l (tart) pH 3,23), mais ça ne semble pas suffisant pour équilibrer le sucre.
À partir de 4 grammes de sucre au litre, la plupart des consommateurs vont percevoir le goût sucré.
Le vin est très floral, très aromatique. Il rappelle les muscats d'Alsace ou le torrontès d'Argentine.
De belles saveurs de fruits blancs. Finale florale et muscatée.
Cépages: ansonica et catarrato. Sicile. Producteur Donnafugata.
Capsule à vis. Alc. 12,74 %.
Trop sucré pour accompagner les fruits de mer, mais ira bien avec les plats épicés et des fromages.
Dans 139 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,45 $

Cheverny rouge, Domaine Maison 2011

Le vin de la semaine ! 

Il y a 11 vins de l'appellation Cheverny à la SAQ, dont 3 rouges.
Cheverny est une petite appellation de 574 près du très visité château de Champord.
Une quarantaine de vignerons y produisent 3,5 millions de bouteilles.
Celui-ci est du Domaine Maison, le plus important producteur de l'AOC avec 70 hectares.
Le vin composé de 60 % de pinot noir, 30 % de gamay et 10 % de malbec est relativement léger avec un fruité assez vif qui rappelle les cerises. Les tanins sont fins. Le vin est vivace, acidulé et la texture est lisse.
Il a des arômes de petits fruits qui reviennent en finale avec des notes d'épices.
Servir frais à 14-16 degrés.
Levures indigènes. Culture Terra Vitis.
Bouchon de plastique. Sucre 0,6 g/l. Acidité 3,3 g/l. Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 64 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,50 $

Lois, Fred Loimer, Grüner Veltliner 2014

Un cépage méconnu à la mode auprès des sommelières : le grüner veltliner.
Ce vin est absolument délicieux. C'est probablement le meilleur vin de ce cépage que j'ai bu jusqu'à maintenant.
C'est fruité, citronné, avec des notes de fines herbes, de sapinage.
Rafraichissant. Sapide. Sec, assez ample, saveurs persistantes. Un joli vin. Digeste.
Notez le taux d'alcool 12,5 %. Sucre 3,6 % (SAQ), 2,7 (producteur). Acidité 6,7 g/l.
Capsule à vis. Culture en biodynamie.
En apéritif et avec les légumes et poulet.
Il aurait pu être le vin de la semaine, mais il n'en reste que dans 22 magasins (24 bouteilles à Lévis possiblement 2 caisses dans l'arrière-boutique et 13 à Limoilou).

Il y a 19 vins de ce cépage aujourd'hui à la SAQ. Ça veut dire qu'il y a quelqu'un qui aime ça quelque part!
C'est le cépage le plus répandu en Autriche (13 000 ha, soit près de 30 % du vignoble.) Il est de la famille des traminers.

3.5 étoiles
Prix: 
18,35 $

Domaine Girard, Cuvée Néri 2011

Un vin étonnant, costaud, corsé, puissant, riche, bien fruité, du beau fruit, ample, beaucoup de tanins.
Une structure serrée. Des arômes de fruits et de tabac.
Une très belle découverte!
Pour quelques années de cave.
Merlot 50 %, cabernet franc 40 % et malbec 10 %.
Vendanges à la machine pour la vente en vrac, mais à la main pour les vins embouteillés au domaine.
Levures indigènes. Pas de collage ni de filtration. Culture raisonnée.
Aoc Malepère.
C'est le seul vin de cette appellation à la SAQ.
Sucre 5,3.
Alc. 14 % sur l'étiquette. 14,5 % sur la contre-étiquette.
Dans 40 magasins.

Malepère est une jeune AOC (2007) méconnue de l'extrême ouest du Languedoc (voir carte). Le territoire est à la rencontre de deux climats, le climat méditerranéen comme dans le reste du Languedoc et aussi le climat atlantique, ce qui fait qu'on y cultive beaucoup des cépages bordelais.
L'AOC produit des rouges et des rosés avec sept cépages: merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc, cinsault, malbec, grenache et lledoner pelut.
Il y a quatre terroirs dans le Malepère. Le domaine Girard est sur le terroir du Razès, le plus au sud, vers Limoux. «Le terroir du Razès est un terroir vallonné avec un sol composé d'argile et de calcaire. Plusieurs cépages comme le Merlot et le Cabernet Franc y sont présents. Le climat sur le terroir est doux et humide.»
Malepère c'est 500 hectares, 100 producteurs, 4 coopératives et seulement 16 caves particulières. Une production de 20 000 hl (l'équivalent de 2,6 millions de bouteilles), 80 % en rouge et 20 % en rosé. Exportation 20 %.
Malepère, male peyre, mauvaise pierre. (Voir le site de l'appellation Malepère)
 

3 étoiles
Prix: 
23,00 $

Placet blanc 2011

Un vin blanc de la Rioja du domaine Palacios Remondo.
Il peut sembler un peu sévère au début, mais laissez-le s'aérer et se réchauffer dans le verre et il vous procurera plus de plaisir. De belles saveurs de poire, un fruité rond, d'une belle acidité. C'est très sec et original.
Cépage viura.
Placet veut dire plaisant.
Sucre 2,7. Alc. 14 %.
Meilleur que le 2005.
Dans 21 magasins.

3 étoiles
Prix: 
28,30 $

Quadrille de Langlois-Château, Crémant de Loire 2007

Il est rare de voir un mousseux d'un certain âge (2007) sur les rayons de la SAQ!
Celui-ci est bien discret lorsque servi froid, mais devient beaucoup plus volubile et intéressant lorsqu'il atteint 12-14 et même 18 degrés.
Il développe alors des flaveurs de fruits jaunes. La bouche est bien serrée, droite et crayeuse. Les bulles sont fines en bouche. Le vin est assez costaud.
Délicieux avec des huîtres et des salades.
Cépages: chenin, chardonnay, cabernet franc et pinot noir.
Sucre 5,9 g/l. Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 64 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
28,85 $

Amarone Luigi Righetti

De beaux arômes de fruits noirs dans ce riche vin de la DOC amarone della Valpolicella.
C'est onctueux, au fruité mûr et ample sur de beaux tanins. Ce qui donne une texture d'un beau granulé, assez dense et expressif. Le vin est assez puissant, robuste. Malgré le 15 degrés d'alcool courant dans les amarones, le vin n'est pas alcooleux ni brulant.
Un amarone bien en chair et agréable à boire.
La finale est sur le fruit avec une bonne note boisée plutôt persistante.
Taux de sucre non indiqué sur le site de la SAQ.
En ligne et dans 306 succursales.

Qu'est ce que l'amarone.

2.5 étoiles
Prix: 
31,50 $

Domaine des Roches Neuves, Saumur Champigny 2014

Son prix a été réduit depuis le millésime précédent.
C'est un vin charnu d'un beau fruité. Il a une fine note terreuse typique du cabernet franc de la Loire.
C'est d'un fruité riche, d'une texture veloutée.
Bien agréable à boire.
Sucre 1,7 g/l. Alc. 12,5 %.
Dans 14 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,65 $

Freemark Abbey Merlot 2010

Nez boisé. Belle bouche ronde sur un beau fruité. Finale boisée. Arrière-goût boisé. Trop de bois! Il faut vraiment aimer le boisé ou ne pas le sentir pour apprécier ce vin.

1 étoile
Prix: 
30,25 $

Clos du Marquis, Saint-Julien 2005

Fortes odeurs de bois et fruité pâteux. Rustique. Pas agréable à boire! Le vin a mal tourné.
Que faire avec les autres bouteilles? Attendre et revoir dans trois ans en espérant que le boisé s'estompe et que le fruité perde sa texture pâteuse. C'est beaucoup demandé! Ou peut-être qu'on aurait du le boire il y a trois ans?

1 étoile
Prix: 
95,00 $ à la SAQ | 128,00 $ à la LCBO

Arrivages — Janvier 2016

Vers le 2 février

Château Pech Redon L'Épervier Languedoc La Clape (2012)    $23.80        10507286

Domaine Milan Le Vallon (Bio) (2009)        $23.80        12775701
Château Fougas Cuvée Prestige Côtes de Bourg (Bio) (2011)        $20.95        10392896
Badia a Coltibuono Chianti Classico (Bio) (2013)        $28.20        10985931

Edoardo Miroglio Viognier & Traminer (Bio) (2014)    Bulgarie    $17.35        12784931
Macabeo Sauvignon Fuenteseca (Bio) (2014)    Espagne    $12.75        12681131
Moraza Tempranillo Rioja (Bio) (2014)    $18.75        12473825
Marsannay Domaine Trapet Père et Fils (Bio) (2013)        $56.50        12757713

Kir Yianni Ramnista (2011)    Grèce    $25.40        12784703
Borelli Amarone Della Valpolicella (2011)        $39.25        12777407
Zymè Valpolicella Classico Superiore (2011)        $39.50        11587151

Lou Coucardié Costières de Nîmes (2009)    Michel Gassier    $35.00       12267562
Chardonnay La Cave de la Reine Jeanne Arbois (2013)    $21.05       11575723

Vers le 26 janvier

Hausse de 25 % des ventes de champagnes au Québec

Ventes 2015 à la SAQ
Les gagnants : champagnes (+25 %), mousseux (+15 %), Sicile, Jura et Wisky.
Les perdants : bordeaux (-10 %) et porto (-12 %).

La baisse des prix des vins de champagne et l'ajout de champagnes à moins de 40 $ ont porté fruit.

Les ventes de champagnes ont connu une croissance de 25 % en valeur l'an dernier dans la section des vins de spécialité de la SAQ. Il s'en est vendu pour 16,5 millions de dollars.

Pendant ce temps, les ventes de mousseux croissaient de 15 % à 20,6 millions de dollars. La SAQ prévoit ajouter à son répertoire des Crémants du Jura, de Limoux et de Bordeaux; ainsi que des mousseux du Royaume-Uni et des États-Unis.

D'autre part, la SAQ indique que les vins de Sicile et de Sardaigne ont aussi connu une forte croissance de 45 % à 10,9 millions de dollars. Conséquemment, la SAQ se dit à la recherche de vins de la DOC Etna à moins de 30 $.

Les vins dits des régions peu connues de France ont aussi vu une belle croissance de 20 % à 5,8 millions $. D'ailleurs, les acheteurs de la SAQ recherchent des vins du Jura à ajouter au répertoire.

Les whiskys (hors Écosse) ont connu une hausse de 42 % à 11,8 millions $; pour ceux d'Écosse, ce fut +12 % à 19 millions $. Les liqueurs ont aussi augmenté de 33 % à 13 millions de dollars.

Les ventes de vins de Toscane sont stables à 33,4 millions de dollars; ainsi que celles du Sud-Ouest de la France à 5,3 millions de dollars.

Pendant que les ventes des uns montent, les ventes de produits d'autres régions baissent. Ce fut le cas en 2015, des ventes de vins de Bordeaux qui ont chuté de -10 % à 33 millions $ et celles de Porto de -12 % à 5,3 millions $. La SAQ a présenté 2076 vins de Bordeaux en 2015.

Voir aussi les chiffres de 2014 et de 2013.

Sujets connexes:

Les 4 terroirs de Chateauneuf-du-pape

Qu'est-ce qui façonne le vin?
Est-ce le terroir?
Le vin a-t-il le goût, la texture du sol d'où il provient?
Les types de roches, de sables, de terre ont-il une grande influence sur le vin?
Certains disent que le sol est très important pendant que d'autres disent le contraire.

Il est difficile de trancher. Toutefois, un producteur nous permet de faire une expérience intéressante sur le sujet.

La maison Ogier en Châteauneuf-du-pape produit quatre vins qui sont faits de raisins provenant de quatre terroirs de Châteauneuf: les éclats calcaires; les safres (sable); les grès rouges; et les galets roulés.

Les quatre terroirs de Châteauneuf vus par Ogier

J'ai pu déguster ces quatre vins en compagnie de deux grands amateurs de vin. L'exercice s'est fait à l'aveugle. Les quatre vins sont élevés en cuve tronconique de bois de 110 hectolitres. Ils sont composés à 80 % de grenache. Les vinifications seraient en gros les mêmes. Trois sont du millésime 2011 et un de 2012.

Ils sont tous faits avec la même levure comme nous l'explique M. Édouard Guérin. «Les 4 vins sont fermentés avec une seule et même souche de levure. Le but est vraiment de limiter au maximum les paramètres pouvant influer sur la qualité du produit final. Nous voulons avoir un « extrait du terroir brut ». Nous imposons donc une souche de levure afin de s’assurer qu’une souche révélant plus telle ou telle caractéristique sur une cuve ne vienne pas « polluer » l’exercice que nous essayons de mener à bien.»

Voici les commentaires de dégustation

Grès Rouges 2011
Nez d'épices. Très belle bouche fruitée, agréable et facile à boire. Très beau.

Galets Roulés 2012
Nez de petits fruits des bois. Très beaux arômes. Très fruité en bouche, chaleureux et long. Préféré au précédent.

Éclats Calcaires 2011
Nez étrange de cuir et de vernis. Très aromatique. Puissant au nez. Bouche serrée décrite comme amère et acre par deux des dégustateurs. Le troisième a bien aimé.
Un vin défectueux selon deux des dégustateurs.

Safres 2011
Discret au début. Fruité fin, floral, très ouvert par la suite. Fruits frais et épices. Texture lisse. Qualifié d'élégant par deux dégustateurs et de mince par le troisième. Mon préféré.

Donc, des vins très différents. On en conclu à l'importance du sol dans les différents goûts et texture des vins. Toutefois, le troisième vin Éclats Calcaire pose problème. Selon deux dégustateurs, il est contaminé soit par une bactérie, soit pas une levure de type brettanomyces ou autre chose. Il a mal tourné! Ça ne vient probablement pas du sol. Le lendemain, dégusté de nouveau avec une quatrième dégustatrice qui le trouve horrible, pendant que je trouve moins mauvais que la veille!

Le vin provient des raisins de la vigne. Ces raisins sont fermentés en cuve. Lorsque l'on déguste des vins dans la cave d'un vigneron, nous constatons souvent que les vins des différentes cuves goûtent différemment même s'ils proviennent du même terroir.

Le vin se transforme donc diversement selon les cuves. Une cuve - un vin. Est-ce que la vie du vin en cuve a plus ou moins ou autant d'influence sur le produit final que la vie du raisin sur son terroir? Grande question!

Oui, le terroir contribue à faire le caractère du vin, mais il n'est pas le seul. Les levures transforment cette matière première et ces levures sont dans les cuves.

  Voir Expression de terroir Ogier.

Obligé de prendre la carte de points de la SAQ pour recevoir de l'information

Modifié le 19 janvier pour y ajouter la réponde de la SAQ. 

La direction du monopole de la SAQ veut forcer les acheteurs de grands vins à prendre sa carte de fidélité SAQ Inspire.

Plusieurs abonnés aux succursales de luxe SAQ Signature ont reçu une missive leur disant qu'à compter du 25 février, seuls ceux «inscrits à SAQ Inspire continueront de recevoir par courriel des nouvelles du Courrier vinicole, de même que des invitations à des dégustations à des repas avec des producteurs...»

Pourquoi agir ainsi? La SAQ nous dit que c'est dans «une optique de centralisation des communications.»

Donc, si vous voulez «continuer à recevoir des messages électroniques de la part de la SAQ», il faut prendre la carte. «C’est maintenant le seul moyen de transmission d’informations. Libre à vous d’utiliser ou pas la carte Inspire», nous dit la SAQ.

La carte de points du monopole semble être bien populaire auprès de ceux qui achètent des vins courants, les vins de moins de 16 $. Par contre, elle est dédaignée par les grands amateurs de vin.

Il faut dire aussi que les points supplémentaires sont surtout offerts sur des petits vins, les produits courants, les vins bas de gamme et rarement sur les vins réputés. Il faut rappeler que la plupart de ces points sont payés par les producteurs qui haussent le prix de ces vins pour pouvoir offrir ces points.

Les vins des trois magasins Signature sont presque tous à plus de 40 $. Le prix médian dans ces magasins est de 113 $.

La direction de la SAQ écrit à ces gens «Inscrivez-vous à SAQ Inspire pour rester en contact avec nous.» Est-ce une invitation ou une menace?

Le rouleau compresseur va-t-il faire son oeuvre?

La SAQ bloquera-t-elle les vins d'Israël et de Chine?

La SAQ exige maintenant que ses fournisseurs respectent les droits de l'homme, les droits de libre association et ne fassent pas de discrimination. La SAQ bloquera-t-elle alors les vins de Chine et d'Israël?

La direction de la Société des alcools du Québec a dévoilé la semaine dernière son Code de conduite des fournisseurs. On y lit que la SAQ exige que ses fournisseurs le suivent sous peine de sanction et de cessation de contrat.

Le code exige que ses fournisseurs respectent, entre autres, les droits de la personne, les droits de l'Homme, la liberté d'association et ne fassent pas de discrimination.

Les fournisseurs veillent à traiter leur personnel de façon juste et équitable, sans distinction de sexe, de race, de couleur, d’origine, d’opinions politiques ou autres, d’orientation sexuelle, de religion (...) et respecter les droits de l’homme tels qu’ils sont énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. (...) Les fournisseurs doivent respecter les droits des travailleurs, y compris la liberté d’association et le droit à une représentation collective et à la négociation».

Dans son Code de conduite, la SAQ dit que le personnel de la SAQ «ne contractera et ne fera affaire qu’avec des fournisseurs respectant les normes et principes énoncés dans le présent Code.»

La Chine et les compagnies chinoises sur son territoire ne permettent pas la liberté d'association. Est-ce que la SAQ bloquera l'entrée des vins chinois au Québec?

Israël et ses producteurs de vin ne respectent pas les droits de l'homme envers les Arabes dans les territoires qu'ils occupent et revendiquent. Israël a aussi instauré un fort régime de discrimination entre les Juifs et les Arabes que même Mgr Desmond Tutu a qualifié d'apartheid (The Jerusalem Post).

Plusieurs producteurs de vin se sont installés dans des terres occupées illégalement selon les dires de l'ONU. Selon le groupe de recherche israélien Who Profits, plusieurs entreprises viticoles israéliennes se sont emparées de terres en Palestine.

Le groupe, basé à Tel-Aviv, a dressé une carte de ces vignobles établis en Cisjordanie et sur les hauteurs du Golan. (The Israeli Wine Industry and the Occupation) Ces vignerons occupants travaillent la vigne le pistolet à la hanche et la mitraillette à l'épaule (The Telegraph).

Devant cela, est-ce que la SAQ invoquera son nouveau Code de conduite pour cesser d'importer des vins d'Israël?

 

La SAQ interdit les pots-de-vin

La direction de la Société des alcools du Québec annonce qu'elle interdit la collusion, les complots, les conflits d'intérêts, la corruption passive comme l'active, l'extorsion, les pots-de-vin, le trafic d'influence, les malversations ainsi que les falsifications.

La direction de la SAQ a publié jeudi ce qu'elle appelle un «Code de conduite des fournisseurs».

Le temps est venu
Dans le texte destiné à ses fournisseurs et à leurs agents, la direction du monopole écrit «C’est pourquoi le temps est venu de nous doter de repères qui précisent les attentes de l’entreprise à l’égard de la conduite des activités et pratiques des fournisseurs».

Dans un texte de neuf pages, la direction du monopole des vins de la province de Québec interdit donc «toute forme de corruption passive et active, d’extorsion, de pot-de-vin, d’avantage personnel, de truquage des soumissions, de trafic d’influence, d’obtention d’information privilégiée, de malversation et de falsification.»

Les droits de la personne
De plus, dans ce document, les patrons de la SAQ indiquent que les fournisseurs ne doivent pas faire de discrimination et doivent respecter les droits de la personne ainsi que les droits de l'homme.

«Les fournisseurs veillent à traiter leur personnel de façon juste et équitable, sans distinction de sexe, de race, de couleur, d’origine, d’opinions politiques ou autres, d’orientation sexuelle, de religion ou de tout autre motif de discrimination généralement reconnu; créer un environnement libre de toute forme de harcèlement, d’intimidation ou d’abus; et respecter les droits de l’homme tels qu’ils sont énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.»

Liberté
Les fournisseurs de la SAQ doivent aussi respecter la liberté d'association (la syndicalisation) de leurs employés; ne pas utiliser le travail forcé et ne pas embaucher d'enfants. «Les fournisseurs doivent respecter les droits des travailleurs, y compris la liberté d’association et le droit à une représentation collective et à la négociation».

La SAQ écrit aussi qu'elle « s’attend à ce que les fournisseurs aspirent à : éliminer le travail forcé».

La SAQ encourage la concurrence
Il sera aussi interdit de limiter la concurrence!
Dans ce code, on y lit que «Sont proscrits et interdits tout acte et toute participation à un acte de collusion, tout complot, accord ou arrangement de fixation de prix avec d’autres fournisseurs ou visant à ou ayant effet de réduire la concurrence ainsi que tout arrangement qui pourrait empêcher le déroulement normal de la relation d’affaires entre la SAQ et ses fournisseurs».

Pas de cadeaux
Les fournisseurs de la SAQ ne pourront plus faire de cadeaux aux employés, aux cadres et dirigeants de la société d'État, ni leur offrir des repas ou les inviter en voyage. «Les cadeaux, repas, voyages et faveurs ne peuvent être offerts par les fournisseurs, quelle qu’en soit la nature et quel que soit le contexte», dit expressément le document.

Le silence des ex
Concernant les anciens employés de la SAQ embauchés par les agents, on y lit que «les fournisseurs doivent éviter toute action qui mettrait en péril la capacité, pour d’anciens employés, de respecter les obligations légales ou contractuelles envers la SAQ qui survivent à la cessation de leur emploi».

Discrétion et journalistes
Plus encore! Ils doivent être discrets :«Les fournisseurs doivent protéger l’information confidentielle de la SAQ qu’ils détiennent» et ne pas la partager (NDLR: Avec les journalistes, peut-être?).

Du vin propre à la consommation
Les fournisseurs doivent aussi éviter de polluer et respecter l'environnement.

Finalement, les fournisseurs doivent vendre à la SAQ des boissons alcooliques qui peuvent «être consommées sans danger».

De plus, les fournisseurs doivent faire connaître ce code de la SAQ à tous leurs employés et à leurs sous-traitants.

Des punitions
«Tout manquement au Code est susceptible de sanction par la SAQ». Tout manquement peut aller «jusqu’à l’annulation et la résiliation du contrat avec défaut du fournisseur», précise le document de la direction de la SAQ.

Le personnel de la SAQ «ne contractera et ne fera affaire qu’avec des fournisseurs respectant les normes et principes énoncés dans le présent Code.»

La SAQ a aussi un code de conduite destiné à ses employés. Il est toutefois plus nuancé, moins sévère et moins contraignant que celui destiné à ses fournisseurs.

On peut dénoncer
La direction de la SAQ diffuse à la fin de son code de conduite des fournisseurs une adresse internet où l'on pourra dénoncer les corrupteurs, abuseurs et tous ceux qui ne respectent par les droits de la personne, de l'environnement et toutes les règles édictées dans ce document. Ça se nomme «Ligne de divulgation confidentielle d’actes répréhensibles» : 1 800 661-9675
ou www.saq.ligneconfidentielle.com

Le temps est venu?
«Afin de bien nous acquitter de notre mission et de maintenir la confiance qui nous est dévolue, nos fournisseurs doivent également agir avec intégrité et honnêteté et adhérer aux règles d’éthique, dans le respect notamment des droits des personnes et de l’environnement.»

Sauf cette phrase de la lettre de présentation à l'intention des agents et fournisseurs, rien n'indique dans le document ni dans la lettre pourquoi les patrons de la SAQ ont jugé bon de préparer et d'imposer un tel code de conduite à leurs fournisseurs à ce moment-ci.

Lire aussi  La SAQ bloquera-t-elle les vins d'Israël et de Chine?

   Voir le Code de conduite des fournisseurs de la Société des alcools du Québec.

 

Clos Rougeard ne sera pas exclu du Québec

Le Clos Rougeard sera finalement disponible au Québec.
Les négociations entre la SAQ, le producteur de ces chers (129 $) et réputés vins de la Loire semblent avoir été très ardues.

La SAQ voulait s'en réserver une bonne part pour son Courrier vinicole; alors que l'agent du producteur au Québec voulait aussi s'en réserver pour son importation privée.

Cette affaire a été révélée dans le forum La Paulée en ligne, sous la signature de M. Yves Martineau qui écrivait mardi «N’est-il pas gênant pour l’image du marché québécois que de voir notre monopole tordre ainsi le bras à des producteurs vénérés, au point de leur empêcher l’accès au marché en IP?» Clos Rougeard au Québec: c'est terminé.

Devant le refus de la SAQ de se contenter de la part proposée par le producteur, son représentant au Québec, Jean Parent, a décidé de détourner l'allocation réservée au Québec vers l'Ontario pour y être écoulée dans le réseau de l'importation privée de notre voisine. «Pour le millésime 2010 et 2011, après plusieurs échanges et rencontres, la SAQ a refusé la dernière proposition que M. Nady Foucault leur a fait. Face à ce refus, nous avons décidé mes associées et moi de nous tourner vers l'importation privée du coté Ontarien.» C'est ce qu'écrit Jean Parent, mercredi, dans le forum.

L'affaire a fait quelques vagues et suscité des commentaires sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Puis, finalement retour de situation, hier, la direction de la SAQ change d'avis. En fin de journée, le représentant de Clos Rougeard au Québec, Jean Parent écrit ceci :«Je viens de recevoir un appel de la SAQ et les millésimes 2010 et 2011 des vins du Clos Rougeard seront distribués au Québec et non en Ontario.»

Ironie du hasard, le magazine Terre de Vins écrivait il y a neuf jours : «La disparition la semaine dernière de Charly Foucault, vigneron emblématique du Clos Rougeard, a suscité une vive émotion dans le monde du vin. Et soulevé une question : les vins du domaine, qui jouissaient déjà d’une cote remarquable auprès des amateurs, vont-ils devenir plus difficiles d’accès ?»

Beaujolais Supérieur, Château de Vaurenard, Cuvée Baron de Richemont 2010

Le vin de la semaine ! 

Un vin rouge assez aromatique avec de belles notes de poivre.
La bouche est fraiche, juteuse et coulante sur de beaux tanins fins.
D'une belle texture fine, le vin semble presque mature.
Plutôt élégant et agréable à boire.
Servir frais à 14 degrés.
L'acidité est belle (pH 3,29). Ce vin fait un peu penser à un pinot noir.
Vendanges manuelles, levures indigènes. Culture Terra Vitis.
Élevé en foudres de 5000 litres pendant 2 ans.
Sucre: 0,1 g/l. Alc. 12,7 %. Acidité 3,78 g/l.
En ligne et dans 65 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
21,30 $

Château Bonnet, Chénas 2013

Chénas est un des dix crus du Beaujolais.
On a l'habitude de prononcer chénasse et juliénasse au Québec; pourtant les gens du Beaujolais prononcent «chéna» et «juliéna».
On a ici un chénas assez dodu sur de belles saveurs de fruits noirs. C'est assez ample, la texture est bien granulée par un tanin assez ferme. Le vin est dense et a du corps.
Servir à 15-16 degrés.
Cépage gamay en vendanges manuelles et élevé en cuve de béton et foudre de bois de 4800 litres de 6 à 12 mois. Acidité 3,50 g/l. pH 3,50. Alc 12,96 %.
En ligne et dans 66 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,40 $

Alois Lageder, Cabernet Riserva 2011

Alois Lageder produit de très bons vins dans la région du Haut Adige dans le nord de l'Italie.
Il prononce son nom La-gé-deur.
Il produit surtout du vin blanc et un peu de rouge.
Nous avons ici un beau vin rouge opaque à la texture veloutée.
Un assemblage de cabernet sauvignon et de cabernet franc.
C'est un vin charmeur, coulant, bien fruité, gouleyant et digeste.
Vous allez vider la bouteille avec plaisir.
Sucre: 2,3 g/l. Alc. 13 %.
En ligne et dans 70 magasins.

Pour en savoir plus sur ce producteur : Alois Lageder - Haut-Adige - des vins élégants.

3 étoiles
Prix: 
24,30 $

Sigalas Asirtiko Athiri 2014

Un beau vin blanc grec de l'île volcanique de Santorin, fait à 75 % du cépage assyrtiko et 25 % d'athiri par Paris Sigalas.
Le vin est bien sec, minéral, avec de belles saveurs de pêche, de citron sur une fine note végétale.
L'acidité est vive, mais pas trop. Le fruité est fin. Ce vin est à son meilleur lorsqu'il atteint 12 ou 13 degrés.
Délicieux avec des coquillages, des poissons et des salades
Meilleurs que le millésime précédent.
Sigalas, Gaia et Argyros sont de très bons producteurs de vin de Santorin.
Bouchon de plastique. Pas de bois.
Sucre 3,5 g/l. Acidité 5,8 g/l (équivalent tartrique). pH 3,02.
SO2 total: 100 ppm; libre: 35 ppm. Alc. 13,5 %.
Dans 61 magasins.

Pour en savoir plus sur les vins de Santorin.

2.5 étoiles
Prix: 
19,55 $

Fernand Engel, Riesling Réserve 2013

Un riesling très légèrement sucré, finement pétrolé aux belles saveurs de fruits blancs et de citron.
C'est vif et fruité. Bien agréable à boire en apéritif, avec les poissons et viandes blanches en sauce.
Servir frais, mais pas froid à 12-14 degrés.
Vendanges manuelles. Culture biologique «aucun désherbant, fongicide et insecticide de synthèse n’est employé. Il s’agit uniquement de préparations naturelles de type tisane d’ortie, silice, décoctions de prêle».
Sucre 5,2 g/l. Alc.
Dans 25 magasins.

3 étoiles
Prix: 
17,85 $

Provenances des vins sur le marché québécois

(1) Importation en bouteilles
Parts de marché en %
  2015 2005
France 30 36
Italie 26 24
USA 9,5
5,4
Espagne 8,3 7,5
Australie 5,8 9,7
Portugal 5,3
3,8
Argentine 4,5 5,7
Chili 4,3 3,4
Afrique Sud 2,9
1,2
N Zélande 1,7
0,3
Allemagne 0,6 0,7
Grèce 0,5
0,2

D'où proviennent les vins importés en bouteilles au Québec?

Hier, nous avons parlé du marché des vins importés vrac au Québec, analysons aujourd'hui celui du marché des vins importés en bouteille.

Si 30 % du volume des vins consommés au Québec en 2015 est du vin importé en vrac, 70 % du vin tranquille est importé déjà embouteillé près ou sur les lieux d'origine.

D'où proviennent ces vins?
De la France principalement.
Alors que 30 % du vin de vrac provient d'Australie, 30 % des vins en bouteilles proviennent de France.

Notre deuxième source d'importation de bouteilles de vin est l'Italie avec 26 %.

Puis en moins grande quantité suivent les États-Unis avec 9,5 %; l'Espagne 8,3 %; l'Australie 5,8 %; le Portugal 5,3 %; l'Argentine 4,5 %; le Chili 4,3 %; l'Afrique du Sud 2,9 %; la Nouvelle-Zélande 1,7 %; l'Allemagne 0,6 % et la Grèce 0,5 %.

Ces chiffres sont plutôt stables et n'ont pas varié beaucoup au cours des cinq dernières années.

Toutefois, si l'on remonte à 2005, nous notons des changements notables en hausse pour les vins des États-Unis; du Portugal; de l'Afrique du Sud; de la Nouvelle-Zélande et la Grèce. Et des diminutions de la France; d'Australie et d'Argentine.

Le Québec est le plus gros importateur de vin en vrac et en bouteilles du Canada.
Nous accaparons 37 % du vin en bouteille importé au Canada.

Nous sommes de loin de plus gros importateurs de vin en bouteille de France. En effet, 68 % du vin de France importé en bouteille au Canada est réservé au Québec. Pour le vin d'Espagne et du Portugal c'est 58 %; de la Grèce c'est 54 %. Le Québec est presque le seul à importé du vin du Maroc (99,8 %), du Liban (92 %), de Roumanie, de Suisse et d'Arménie.

Bouteilles plus vrac
Si nous additionnons le total des importations en bouteilles et en vrac au Québec, l'Australie dépasse les États-Unis et l'Espagne et devient en troisième place.

(2)
vrac $ bout $
France 1,17 5,74
Australie 0,61 4,63
Espagne 0,52 4,80

Prix du vrac vs bouteilles
Il y a une grande différence de prix entre le vrac et le vin en bouteille comme nous le montre le tableau no 2.

La SAQ paie la bouteille de vin d'Espagne 4,88 $; alors que les importateurs en vrac la paient l'équivalent de 0,52 $.

Pour le vin de France, c'est 5,74 $ embouteillé en France et 1,17 $ si importé en vrac.

Ontario
L'Ontario est un marché totalement du Québec. Les principaux fournisseurs de vin en bouteilles de la LCBO sont les États-Unis et l'Italie à 23 % chacun; suivis de l'Australie à 12 %; de la France à 10 % et du Chili à 9 %.

Alberta
Les Albertains sont de grands amateurs de vins américains. Ils constituent 36 % de leurs importations en bouteilles; suivi de l'Australie à 14 %, de l'Italie à 13 % et de la France à 6 %.

Colombie-Britannique
Les parts de marché pour les vins importés en bouteilles en Colombie-Britannique sont de 21 % pour les États-Unis; 16 % pour l'Australie; 13 % pour l'Italie; 11 % pour le Chili; 10 % pour l'Argentine et 7 % pour la France.


Ces chiffres sont tirés de la Base de données sur le commerce international canadien de marchandises de Statistique Canada, consultée le 10 janvier 2016. Ils ne tiennent pas compte des vins mousseux.

 

Une bouteille de vin sur trois au Québec est du vrac

Saviez-vous que 30 % du vin que nous buvons au Québec a été importé en vrac et embouteillé dans la région de Montréal?

En effet, le Québec a importé 144 millions de litres de vin l'an dernier : 97 en bouteille, 43 en vrac. (En plus de 4 de mousseux)

Une sur trois est du vrac
La proportion de vrac est énorme:  43 sur 144, c'est 30 % ! Donc près d'une bouteille de vin sur trois consommée au Québec est importée en vrac et embouteillée dans des usines de la région de Montréal.

Trente pour cent du vin bu au Québec est du vin en vrac! C'est ce qu'on appelle aussi du vin de dépanneur. Une partie de ce vin est aussi écoulée dans les succursales de la SAQ.

Ce vin en vrac provient surtout d'Australie à 30 %. Ce fut 13 des 43 millions de litres en 2015. Notre deuxième pourvoyeur de vrac est américain avec 7,7 millions de litres (18 %), puis l'Espagne avec 6 millions et la France avec 5,7 millions de litres. Il est à noter que 91 % du vrac français qui entre au Canada est absorbé par le Québec.

0,81 $ la bouteille
Donc, nous disons 43 millions de litres de vin achetés 46 millions de dollars. Ce qui signifie que le prix moyen payé pour le litre de vin importé en vrac au Québec est de 1,08 $. Ce qui donne 0,81 $ la bouteille. Ce vin est ensuite vendu 11 $ et plus dans les épiceries et à la SAQ.

Le Québec est le plus gros importateur de vin en vrac du pays. Nous achetons 38 % du vrac qui rentre au Canada. (43 sur 113 millions de litres.)

Ailleurs au pays
En Colombie-Britannique, la proportion de vrac dans l'importation est encore plus élevée. Elle est de 52 %, donc, il y a plus de vin en vrac importé dans cette province que de vin importé en bouteille. C'est 34 millions de litres de vin en vrac; 29 millions de vin tranquille en bouteille et 2 millions de litres de mousseux. Le vrac provient à 10 millions de litres du Chili; 8 d'Australie et 6 des États-Unis. Il faut dire ici que la Colombie-Britannique produit 20 millions de litres de vin. (winebc)

En Ontario, la proportion de vrac est de 25 %. En Nouvelle-Écosse c'est 36 %. En Alberta, c'est seulement 2 %. La moyenne canadienne est de 30 % de vrac.

Ces chiffres sont tirés de la Base de données sur le commerce international canadien de marchandises de Statistique Canada, consultée le 9 janvier 2016.

Le Canada est le cinquième importateur de vin en vrac au monde
 Allemagne 884 millions de litres;
 Royaume-Uni 476 millions de litres:
 États-Unis 228 millions de litres;
 Russie 172 millions de litres:
 Canada 103 millions de litres de vin en vrac en 2014.
  (Source Wine by Numbers, déc-jan 2014, mars 2015)

 

Le vin en vrac est transporté dans les contenants appelés flexitank, ce sont de grosses poches de polyéthylène de 500 à 24 000 litres transportés dans des conteneurs. L'image du conteneur de vin (flexitank) contenant le sac de polyéthylène provient du site de la compagnie Flexitank.

Sujets connexes


Hungaria Grande Cuvée Brut

C'est l'un des mousseux les moins chers à la SAQ et pourtant c'est bien bon.
Un mousseux de facture classique, peu exubérant, simple et bien fait.
Les bulles sont fines, c'est assez sec, pas trop acide et désaltérant.
Il fait la job, comme on dit.
À moins de 14 $, on a ici de belles bulles pour l'apéritif, les huîtres, les hors-d'oeuvre et bien d'autres occasions.
Sucre 8,6 g/l. (11 en Ontario) Alc. 11,5 %.
En ligne et dans 396 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
14,00 $ à la SAQ | 12,40 $ à la LCBO

Importation de vin en vrac au Québec: tout un pactole

Le Canada a importé 384 millions de litres de vin en 2014; soit 269 millions de litres de vin tranquille, 103 millions de litres de vin en vrac et 12 millions de litres de mousseux.

Le Québec est le plus gros importateur de vin au Canada avec 143 millions de litres:
soit 99 millions de litres de vin tranquille, 40 millions de litres de vin en vrac et 4 millions de litres de vin mousseux.

Pendant ce temps, l'Ontario en a importé 118 millions de litres de vin, dont 24 millions en vrac.

Le prix moyen du litre de vin tranquille importé en bouteille au Québec est de 6,78 $ (5,08 $ la bouteille).

Ce sont les chiffres de Statistique Canada tiré de leur Base de données sur le commerce international canadien de marchandises.

Vin en bouteille
  millions L millions $ $ L
Québec 99 671 6,78

Le pactole du vrac
Voyons maintenant les chiffres pour l'importation de vin en vrac.
Le Canada importe 269 millions de litres de vin tranquille en bouteille et 103 millions de litres en vrac.

Le Québec importe près de 40 % de ce volume de vin en vrac.

Ce vin en vrac est au Québec acheté et embouteillé par de grandes compagnies (Maison des Futailles-Mondia-Kruger, Constellation-Dumont-Vincor, Paul Masson, Bright, Lassonde et autres) et vendu à la SAQ qui le revend aux épiceries et dépanneurs.

Au Québec, le prix moyen du litre importé en vrac est de 1,18 $, ce qui donne 0,89 $ la bouteille de 750 ml. Ces vins sont vendus à la SAQ et en épicerie à 12, 14 et même 16 $ et plus. Imaginez l'immense bénéfice.

Au Québec, une bouteille sur quatre est achetée au dépanneur. C'est 40 millions de litres qui ont rapporté 322 millions de dollars avant taxes selon les chiffres du dernier rapport annuel de la SAQ. Tout un pactole pour ces compagnies embouteilleuses qui font venir le vin dans des conteneurs de 25 000 litres, les ajustent si nécessaire, les filtrent et les embouteillent dans leurs usines.
 

Vin en vrac
  millions L millions $ $ L
Québec 40 47 1,18

Ce vin en vrac provient en bonne partie d'Australie; soit 11 millions de litres payés 10,2 millions de dollars. C'est-à-dire 92 cents le litre, ce qui donne 69 cents la bouteille.

Parmi ces vins d'Australie, le plus vendu est le Wallaroo Trail : 10,85 $ le 750 ml à la SAQ et 12,49 $ le litre avant taxes chez IGA.

Le Québec a aussi importé 6,5 millions de litres de vin en vrac d'Espagne, payés 5,2 millions de dollars; soit 80 cents le litre. IGA vend le Toro Loco d'Espagne 11,09 $ le litre avant taxes. Un taureau fou pour un profit fou!

______
Sources :

L'Hereu, Raventos i Blanc, Conca del Riu 2013

Encore meilleur que le millésime 2012.
Un mousseux d'Espagne élégant et savoureux.
De la classe ici. Des bulles fines, une acidité équilibrée sur un très beau fruité.
À prendre en apéritif et tout au long du repas.
C'est bien sec (extra brut)
Cépages: maccabeu 45 %, xarel-lo 40 % et parellada 15 % en récolte manuelle. Méthode champenoise.
Culture en biodynamie.
Taux de sucre: nd. Acidité 6,73 g/l (tartrique), pH 2,92.
Alc. 11,8 %.
Dans 50 magasins. Il est maintenant 21,80 $ (mars 2016).

Au sujet de cette maison, lisez Raventos i Blanc — Cava un jour, Conca toujours.

D'autres mousseux ici...

3.5 étoiles
Prix: 
21,10 $

Duque de Viseu 2013

Un produit courant de très belle qualité!
Des arômes de fruits noirs, de fruits à noyau.
Une bouche d'un fruité gourmand et bien confituré sur des tanins fins.
La texture est lisse. C'est juteux et assez ample.
Le vin est savoureux et en donne beaucoup pour le prix.
Ses saveurs de confiture de fruits sont très persistantes.
Servir de 15 à 18 degrés sur des plats assez costauds.
Sucre: nd. Alc. 13 %.
En ligne et dans 153 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
14,95 $

Château de Villeneuve, Saumur Champigny 2013

Un vin de la Loire aux beaux arômes de cabernet franc.
C'est léger, fin et élégant.
L'acidité est plus retenue que dans d'autres cabernets francs de cette région, ce qui plaira à ceux qui n'aiment pas trop les vins acides, mais pourrait décevoir ceux qui aiment les cabernets tendus.
C'est franc, coulant et bien digeste.
Servir de 14 à 16 degrés.
Sucre 2,1 g/l. Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 65 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,60 $

Soli 2013

Un pinot noir de la Bulgarie au fruité acidulé sur une bonne note végétale.
C'est léger, le fruité est coulant sur une opposition fruit-acide qui penche un moment d'un côté puis de l'autre. Un moment acide, un autre sucré. La note végétale est assez persistante.
Moins bien réussi que les trois millésimes précédents, mais tout de même potable.
Le prix a été haussé de 45 cents!
Sucre 2,7 g/l. Alc. 12,5 %.
Dans 198 magasins.

1 étoile
Prix: 
15,20 $
Syndiquer le contenu