Des Soave Pieropan : vins de garde

De magnifiques Soave 1989, 1992, 1995 et 1996.

Comment des vins blancs peuvent-ils vieillir si longtemps et devenir si beaux. Des vins de l'appellation Soave.

Pourtant, je lis sur Wikepedia que le soave «se conserve de deux à trois ans en cave.»
Dans le Nouveau guide des vins d'Italie de Jacques Orhon, nous lisons «durée de conservation de 1 à 4 ans.»

De 2015 à 1996 et même 1989, on est bien au-delà de ces limites!
Nous sommes donc ici en face de vins d'exception: de vins de la maison Pieropan.

Andrea Pieropan de la maison éponyme est venu en Outaouais présenter ses vins à des sommeliers de la région à l'invitation de la grande sommelière Véronique Rivest. Ça s'est passé au bar à vin de Véronique qui porte le nom de «Soif».

Pieropan est une maison de Soave qui existe depuis trois générations. Ils produisent des vins dans la zone de Soave Classico.

En blanc, ils ont le Soave Classico de basse, (dont je parlerai plus loin); puis deux vignobles très différents Calvarino et La Rocca; un rouge Valpolicelle nommé Ruberpan (dont j'ai déjà parlé et sur lequel je reviendrai); et un amarone que je mentionnerai à la fin de cet article.

Bon, allons à l'essentiel: des blancs de garde.

Quelles découvertes que ces vins blancs de 20 ans d'âge.
Calvarino 1992 et 1989
Calvarino veut dire petit calvaire. C'est un sol dur, volcanique et noir constitué de basalte et de tuffeau. C'est sur les pentes d'une colline située à 200-300 mètres d'altitude. Les vignes sont en pergolas, c'est-à-dire très haute, au-dessus de la tête. Un ancien mode de culture, presque abandonnée partout. Le feuillage du haut protège les grappes d'en bas. (comme ici)

L'encépagement est constitué de 70 % de garganega et de 30 % de trebbiano di Soave. Ce dernier cépage est apparenté au verdicchio et est différent du très planté trebbiano di Toscana apparenté à l'ugni blanc.

La production dans le vignoble Calvarino est de 60 hl par hectare soit 2 kilos de raisins par pie de vigne. Le vin est vieilli dans des cuves de ciment vitré.

Le sol y est très acide (pH de 7). Andrea Pieropan explique que c'est l'acidité du sol qui détermine quels minéraux seront assimilés par les pieds de vigne.

Le Calvarino 1992 a une très belle texture ronde avec de belles saveurs de caramel. C'est doté, assez complexe et bien long.
Le Calvarino 1989 est encore plus aromatique avec de belles notes de papaye séchée, de mangue. Doré, très frais encore! Doté d'une belle acidité. Ample, complexe. À la fois riche et fin. Très long en bouche. Encore une certaine tension. Absolument superbe. Du grand vin!

Andrea Pieropan, agronome, explique que ces vins contiennent plus d'acidité tartrique que malique. La malique, dit-il, donne une acidité plus verte.

La Rocca 1999, 1996, 1995 et 2005
L'autre vignoble réputé de Pieropan se nomme La Rocca (alt. 200-300 mètres) situé sur la colline Monte Rochetta au pied d'un château médiéval. C'est un micro climat. Ici le sol est blanc et non noir comme à calvarino. C'est un constitué de roches blanches calcaires (voir photo ici des deux sols)
Pas de trebbiano à La Rocca, mais seulement du garganega, cultivé sur les vignes menées en Guyot. Ce raisin à la peau bien dure y est récolté bien tard, bien mature à la fin octobre.

Le vin est ici élevé en botti, des grandes cuves en bois de 500 à 2000 litres.

La Rocca 1999 dégage de très beaux arômes de bonbons jaunes, de papaye, de coing (pomme-poire). C'est costaud et très long.

La Rocca 1996 a de plus beaux arômes, encore sur le fruit. En bouche aussi. C'est sec et très persistant.

La Rocca 1995 semble encore plus jeune que les deux précédents. Doré, très beau nez. Gras et sec. Une bouche envoutante. Du grand vin. Sur mon calepin, j'ai noté 4,6++/5. J'étais gêné de mettre 5/5, je suppose!

La Rocca 2005, (apporté par un ami L.L. grand amateur de vin d'Italie) est plus costaud, riche et gras avec des saveurs de caramel. Très persistant. Superbe!

Donc, d'étonnants vins de garde. Alors que les blancs, même ceux de Bourgogne, ont la réputation de s'oxyder rapidement, ces vins Soave La Rocca et Calvarino de Pieropan se révèle être de très bons candidats pour plusieurs années de cave.

Ces vins sont à leur mieux lorsqu'ils se réchauffent à 12-14 degrés. La maison Pieropan n'achète pas de raisins ni de levures. Tout est maison. C'est en culture biologique.

En passant, la grande majorité des vins de Soave sont l'oeuvre de coopératives.
Il y a 24 vins de Soave à la SAQ.

Je vous parlerai bientôt du rouge valpolicella de la maison Pieropan, de son Reciotto, de l'amarone et des blancs actuellement disponibles et futurs sur notre marché.

Le garant de la qualité ce n'est pas le nom de l'appellation, mais bien plutôt le nom du producteur. Mentionnons aussi les noms des maisons Ca'Rugate et Inama.