Qualité-prix

Château des Tourelles, la Cour des Glycines 2004

Un Costières-de-Nîmes rouge brillant. Un nez discret de petits fruits écrasés. Une bouche ferme et fruitée. Des tanins agréables. Des saveurs qui persistent longtemps. C'est un vin qui a de l’avenir. Déjà très bon, il s'améliorera au cours des cinq prochaines années.
Cépages : 35 % mourvèdre, 35 % syrah, 30 5 grenache. Alc.: 14 %. Servir à 16 °C avec des viandes rôties ou des gigots.

3 étoiles
Prix: 
18,10 $

Fuzion 2006

Le vin le plus vendu au Québec : 1,8 million de bouteilles vendues à la SAQ l’an dernier. Pourquoi? Parce que ce n’est pas cher… et que c’est vraiment bon.
Le 2006 vient d’arriver sur les tablettes et il est meilleur que le 2005 et même que le 2004. Comment peuvent-ils faire un si bon vin à ce prix, alors qu’il a tellement de vins sans saveurs qui se vendent de 12 à 18 dollars?

2.5 étoiles
Prix: 
8,20 $

Panarroz 2004

Un vin aux arômes de fruits noirs chauds. L’attaque est très fruitée, puis c’est velouté en bouche. Un vin très jeune, aux saveurs amples de compotes de fruits. Une belle texture. Une finale aux notes sucrées, végétales et amères. Ce vin est d’appellation Jumilia, à 300 kilomètres au sud-est de Madrid. La vigne est orientée nord-nord-est pour permettre aux raisins de ne pas souffrir de «coups de soleil» excessifs durant l’été. Cépages : monastrell, syrah et grenache. Bouchon de plastique. Alc. : 14 %.
Attention, le 2005 qui a moins bonne réputation commencera à arriver en février.

3 étoiles
Prix: 
12,95 $

Albis 2005

La découverte de la semaine! Un très beau vin blanc portugais très aromatique, litchi, ananas et muscaté. Avec ces arômes, on s’attend à goûter un vin sucré, mais non, c’est parfaitement sec. Un vin souple, rond, frais, floral, facile à boire. Un bel équilibre. Un vin régional des Terras do Sado fort original. Un pur délice. Servir froid à 10 °C.
Il en a 295 bouteilles à la succursale de l’avenue Van Horne à Montréal! Près de 100 bouteilles au chemin des Quatre-Bourgeois à Sainte-Foy et un peu partout dans le réseau.
Alc.: 11,5 %. Acidité: 5,28 g/l. Cépages : moscatel de setubal [80 %] et arinto. Producteur: José Maria da Fonseca.

3 étoiles
Prix: 
11,60 $

Pétalos 2005 DO Bierzo, LCBO

Très foncé. Nez intense, fruits noirs, très torréfié, chocolat noir. Assez gras en bouche, avec des tannins serrés et sans amertume. Une beauté à ce prix.
Ce vin sera aussi disponible à la SAQ au début de février.
Producteur: Descendientes de J. Palacios.

3.5 étoiles
Prix: 
21,95 $ - SAQ 23,65 $

Graham's Six Grapes vintage character, LCBO

Voici un vin beaucoup trop négligé. Pour 20 dollars vous avez un porto non-millisimé mais qui en a l’air, moins peut-être la profondeur. C’est un porto qui regorge de fruit, de figues et de pruneaux écrasés et de cerise noire. Une douceur chocolatée que vous n’aurez pas de mal à marier avec les desserts au chocolat, il va sans dire, bien que ma préférence soit de le marier avec un bon fromage persillé. Et puis, on peut très bien le boire sans bouffe, en le partageant et en s’amusant un peu...

3.5 étoiles
Prix: 
19,95 $ - SAQ 22,75 $

Grosso Agontano 2003, Garofoli, 25,70

Le producteur a un nom qui se retient facilement : Garofoli. Ça permet de s’y retrouver plus facilement dans les allées de la SAQ et de reconnaître ce vin italien bien délicieux.
On est ici un cran au dessus de la moyenne.
Ce vin d’appellation rosso-conero [région des Marches] s’ouvre sur un bouquet expressif d’épices et de cuir. Dès l’attaque, on est impressionné par la qualité de ce vin. Il est riche, agréable, rond et bien équilibré. Le cépage est le montepulciano. Un bon rapport qualité-prix. Servir à 18 °C.

«Égrappage des raisins. Macération avec les peaux pendant 10 à 15 jours. Fermentation malolactique. Élevage en barriques pendant 18 mois et affinement en bouteilles pendant 12 mois.»

3.5 étoiles

Domaine de l’Auris 2004, côtes-du-roussillon

Des arômes intenses d’épices, de bonbons et de fumée. Fruité en attaque. Une belle sensation en bouche, les épices reviennent. Plein. Assez long. Un vin de soleil. Original.

Entre 450 et 500 mètres d’altitude, les vignes sont plantées dans des terrasses granitiques sur des contreforts d’un cirque montagneux exposé au Sud-Est qui, grâce à son altitude moyenne de 700 mètres, protège le vignoble du vent dominant du nord-ouest la Tramontane.»
Cépage syrah. Macération carbonique pendant 21 jours. Servir à 15 °C.

2.5 étoiles
Prix: 
16,90 $

Secco-Bertani 2004 LCBO

Nous avons dégusté à l’aveugle trois valpolicellas ripassos, [Secco-Bertani 2004, Ripassa Zenato 2004 et Campofiorin 2003]. Celui de Bertani a été le préféré de deux des trois dégustateurs, Marc André et Benoît, alors qu’Alain a préféré le Zenato. Les notes étaient cependant très proches: une demi-étoile.

3.5 étoiles
Prix: 
14,30 $ - SAQ 16,80 $

Ripassa Zenato 2004

Ce vin fait fureur depuis trois ans. Et avec raison. Des trois ripassos dégustés, c’est le plus foncé, le plus concentré, celui qui a le plus d’extraction. Il s’ouvre sur des arômes de fumée et de fruits noirs. Il a des saveurs de pruneau. Il est gras. Il a beaucoup de tanins et laisse une sensation de fruits sucrés en bouche. Il est deux fois plus sucré que le ripasso de Masi 2003, soit 6,5 g/l.
Ce Ripassa nous semble un peu moins intéressant que les 2003 et 2001, mais du niveau du 1999. C’est quand même un très bon ripasso qui plaira beaucoup. À servir avec des grillades.

3 étoiles
Prix: 
25,90 $ à la SAQ | 23,95 $ à la LCBO

Bourgogne Vicomte Doudet-Naudin 2005

Un petit bourgogne juteux, frais, aux belles saveurs de cerises et très intéressant. Un vin de belle tenue à l’acidité rafraîchissante et qui laisse une belle sensation en bouche. Un petit plaisir. Il a bien accompagné la fondue de chevreuil et d’orignal. Le producteur recommande de le servir à 14 ou 15°C.
Notes techniques : Vinification traditionnelle. Vendange manuelle. Cuvaison thermo-régulée et macération pendant 17 jours avant pressurage pneumatique. Élevage en fût de chêne [10% neufs] pendant 6 mois puis 5 mois en cuve inox en température fraîche. Mise en bouteille 12 mois après la vendange par gravité et sans filtration. Il devrait en arriver à 19,75 $, le 3 février à la LCBO. lcbo673038- saq611772

3 étoiles
Prix: 
22,50 $

La Chablisienne Saint-Bris sauvignon blanc 2005 LCBO

Le nez annonce un fruit net et frais de pomme-poire et citron qui se confirme en bouche. Le boisé parfaitement intégré se transforme en un léger caramel. Vif, minéral, le vin manque un peu de rondeur. Très agréable, pas très loin d’un bon sancerre. Très bon rapport qualité-prix. À noter que Saint-Bris est la seule appellation de Bourgogne où l'on retrouve du sauvignon blanc.

3 étoiles
Prix: 
15,95 $

Château de Fesles 2005

Les vins de la Loire sont mésestimés. Pourtant, il s’y produit de plus en plus de belles choses. Bien sûr, on ne fait pas là des vins très boisés, alcooleux, ni très concentrés. Mais les amateurs de vins plus classiques y trouveront des bouteilles permettant d’élargir leurs horizons gustatifs.

Ce vin d’Anjou est absolument délicieux avec ses petites saveurs de fruits des bois, de bleuet et de cerise. On y trouve aussi le petit côté terreux typique du cabernet franc. Du beau fruit frais. Fringant. Un anjou qui a du caractère. Servir à 16°. Alc. : 12,5 %

3 étoiles
Prix: 
16,90 $

Barbera d’Asti Bersano Coslalunga 2004

Un bon vin de bouffe passe-partout. D’une belle fraîcheur, d’un équilibre sans reproche. Il accompagne bien la plupart des plats de viandes et de pâtes. Un vin de tous les jours de très bonne qualité. Servir à 16 °C. Dégusté aussi en novembre dernier par Alain. Cépage : barbera. Alc. : 13,5 %

2.5 étoiles
Prix: 
14,95 $

Pouilly Fumé Fines Caillottes 2005, Jean Pabiot

Un sauvignon frais aux légères saveurs d’herbes, de pois, de pois mange-tout. Une belle texture assez grasse en bouche, des noix, du beurre, minéral et citroné. Une finale très sauvigonnée, de l’herbe fraîche. Un sauvignon de caractère. Alc.12,5 %.
À servir avec les fruits de mer et les fromages de chèvre.

3 étoiles
Prix: 
23,30 $

Riesling Rosacker 2003 Hunawihr grand cru

Les conditions climatiques ont été extrêmes en 2003 en Alsace. Il n’a presque pas plu pendant deux mois. On a atteint des records de température. Ce qui fait que la vigne a été en état de stress. Dans ce cas ci, celà a donné un riesling pur, racé, très minéral, sec et calcaire.
Un riesling alsacien classique aux délicats arômes pétrolés. À servir avec des fromages de chèvres ou de brebis, des poissons, fruits de mer, crabe, sushis, fondue chinoise, taboulé, tapas, raclette, bouillabaisses, volailles rôties, coq au vin, filet mignon de porc, veau…
Alc.13 %. Sucre : 7 g/l. Acidité : 3,6 g/l. SO2 : 111 mg/l.

3 étoiles
Prix: 
25,85 $

Château St-Thomas 2001

Un vin parfumé, de la menthe, des bonbons, ainsi qu’une note de cuir neuf et d’encens. Des tanins costauds bien enrobés par un fruité consistant. Richesse, qualité, équilibre et longueur. Plein de saveurs et du caractère.
Cépages : cabernet sauvignon, merlot, syrah.
Un vin libanais toujours aussi agréable et surprenant.
Ce vin est déjà très bon, et je suis certain qu’il s’améliorera encore au cours des cinq prochaines années. Donc un bon candidat pour la cave.

3 étoiles
Prix: 
24,55 $

Chianti Cecchi 2005

Le prix des chiantis a augmenté beaucoup ces derniers temps, mais Cecchi réussit à maintenir ses prix à un bas niveau. Oui, bien sûr ce n’est pas un classico, mais il est délicieux avec ses arômes de petits fruits et son acidité bien vive. Les tanins sont légers. Il y a une petite amertume en finale. C’est d’un fruité simple et bien fait, rien n’accroche. Un chianti à 13 $, bravo. Alc. 12 %.

2 étoiles
Prix: 
13,25 $

Château Saint-Roch, Lirac 2004

De très belles saveurs dans ce lirac au fruité subtil [cerise], suave et gouleyant au possible. Un vin se soleil produit par le groupe Brunel du Château Lagardine. Cépages : 50% grenache noir, 30% mourvèdre et 20% syrah. Lirac est l’un des 13 crus des côtes-du-rhône. Alc. 14 %. Presque trois étoiles.

2.5 étoiles
Prix: 
18,50 $

Benjamin Brunel Rasteau 2004

Toujours aussi bon au fil des ans. Un classique des côtes-du-rhône. Costaud, riche, texturé, un fruit ample. Cépages : 75% grenache, 20% syrah et 5% cinsault.

2.5 étoiles
Prix: 
19,90 $

Corvo 2004

Vous connaissez sûrement le Corvo, ce joli vin de Sicile, délicieux année après année. Il a de belles saveurs de cerise. C’est un vin rond. Il a une petite note de sucrée en attaque. Note qu’on retrouve souvent dans des vins faits avec le cépage nero d’avola. C’est fruité. Il y a une belle acidité en finale ce qui assure fraîcheur et présence en bouche. Le bon dosage du bois de Slovanie ajoute de plus une agréable note fumée. Équilibré. 12,5 % alc. Cépages: nero d'avola, pignatello et nero mascalese.

2 étoiles
Prix: 
13,60 $

Raimat tempranillo-syrah, 2003

Un vin espagnol moderne, aromatique, de belle odeurs de petits fruits écrasés, de fruits noirs. Un vin assez costaud, bien marqué par l’alcool, aux tanins fins, aux saveurs épicées. Un vin joufflu. Appellation Costers del segre en catalogne. Alc. 13,3 %. Le 2004 commence à arriver.

2 étoiles
Prix: 
13,95 $

Domaine de la Moussière Sancerre 2005

Un vin de la Loire d’un doré pâle et chatoyant. Il dégage des arômes de fleurs et de raisins sur une petite nuance de cire. Une belle attaque, une saveur de petit-beurre étonnante pour un sauvignon [bois]. En milieu de bouche, c’est bien minéral et l’acidité est vive. Enfin, on a une belle sensation de gras en bouche, c’est presque charnu. Une longue finale minérale et fruitée. Très beau sancerre. Il me semble meilleur que les années précédentes. Il a un peu plus de matière. Il est même assez solide pour accompagner le saumon à la coriandre et au fenouil. Harmonieux.
Alc. 13 %. 50 % du vin est élevé en barrique neuve. Rendement moyen 53 hl/ha. 240 000 bouteilles. 33480

3.5 étoiles
Prix: 
24,45 $

Tsantalis syrah 2002

Un nez fin d’épices et de cuir. Une belle rondeur en bouche. Facile à boire. Gouleyant. Souple, équilibré et assez long. Un vin grec très recommandable pour le prix. 13,5 % alc.

2 étoiles
Prix: 
16,75 $

Tannat Abuelo Domingo Leonardo Flacone 2004

Une collègue de travail à Radio-Canada, me disait à la blague que plus le nom du vin est long, meilleur est le vin. Eh bien, ici Rachel aurait amplement raison. Ce vin d’Uruguay est étonnant pour le prix. Un rouge profond. Un nez invitant de cuir, de viande et de jeune cheval. Il a beaucoup de matière en bouche. Les tanins sont bien présents et surtout de qualité. C’est appuyé sur un beau fruité. Le tout est équilibré et assez long. Un très bon rapport qualité-prix. 12,1 % alc.

2.5 étoiles
Prix: 
11,00 $

Grille-Midi Beaujolais 2005

Oui, un beaujolais bon et pas trop cher, ça existe. En voici la preuve. Ce rouge chatoyant, fruité et terreux est un peu rustique, mais c’est la qualité de genre de vin. Il se termine sur une belle longueur fruitée. C’est agréable, servi froid [12 ºC] avec du porc, du poulet ou du jambon.

2 étoiles
Prix: 
15,50 $

Duque de Viseu dâo 2002

De francs arômes de cuir et de poivre. Une bouche fluide, facile, un fruité savoureux. Il faut dire qu’il était précédé, à la dégustation, de trois bourgognes à 25 $ asséchants et déplaisants. Ce fut donc un plaisir de goûter enfin du bon vin. Un petit portugais où rien n’accroche et bien long. De l’équilibre.

2 étoiles
Prix: 
14,95 $

Château Signac, cuvée Terra Amata 2004

Un côte-du-rhône d’un rouge brillant avec des arômes de moka, de fumée et de poivre. Une belle attaque. Des tanins enveloppants. Volumineux et persistant. Une petite note chocolatée en finale. À prendre avec un bon rôti de bœuf, ou un steak. 60 % grenache, 40 % syrah. 14 % alc. Savoureux.

3 étoiles
Prix: 
22,60 $

La Massa 2004, 26,35

Un IGT de Toscane aux arômes de noyaux de cerise, d’épices [poivre] et de cuir. La texture est très agréable. Les tanins sont serrés. Le vin est à la fois généreux et gouleyant. On a envie d’en boire encore plus. À quatre, on a bien sûr terminé la bouteille. Du plaisir. Un vin éclatant. Assemblage: 60% sangiovese, 33% merlot, 7% cabernet sauvignon. Dix mois en fûts de chêne français [40 % neufs] Eonologue: Carlo Ferrini.


Je préparais un plat de crevettes aromatisé à la coriandre, au zeste d’orange et au cumin sur une purée de tomate. Je cherchais un vin blanc pour ce plat. J’ai demandé une suggestion à Mme Rachel Gagnon, conseillère en vin à la SAQ de Gatineau. Elle venait de compléter un cours d’un mois à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec.

3.5 étoiles

Gigondas Le Clos des Cazaux 2003, SAQ

Le Gigondas de cette maison nous est offert à un dollar seulement de plus que leur Vacqueyras. N'hésitez pas: le Gigondas est nettement gagnant. Plus séveux, plus profond, son fruit net est appuyé par un alcool bien intégré; il offre une belle présence en bouche et sans avoir le poids des meilleurs Gigondas, c’est un vin délicieux. À boire maintenant et dans les 2-3 prochaines années.

3 étoiles
Prix: 
25,75 $
Syndiquer le contenu