Québec

Coteau Rougemont, Saint-Pépin 2012

Après plusieurs années de pressions continues de la part des vignerons de la province, les gens de la SAQ  — et peut-être les Québécois — s'ouvrent aux vins d'ici.

Celui-ci est un bel exemple de ce qui se fait de bien dans notre pays. C'est un vin blanc québécois original. Il est très floral et très fruité, rond, assez gras sur de belles saveurs légèrement muscatées qui rappellent les vins d'Alsace.
Un vin certifié québécois.
Alc. 13,5 %. Saint-Pépin est le nom du cépage. Ces vignes résisteraient à un gel de -40!

Dans 37 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,45 $ à la SAQ | Réduit de 1,84 à 16,61 $ du 12 au 15 décembre.

LES VIGNERONS DU QUÉBEC RECEVRONT PLUS POUR LEURS VINS

Le gouvernement du Québec a finalement décidé de passer à la vitesse supérieure pour son aide aux producteurs de vin québécois.

Une série de mesures ont été annoncées par la première ministre Pauline Marois. Parmi ces mesures, la plus importante est l'aide financière de deux dollars par bouteille.

Prenons un exemple:
Pour une bouteille de vin que nous achetons 15,40 $ dans les magasins de la Société des alcools du Québec, 6 dollars vont au vigneron pour son produit. De plus, celui-ci reçoit une aide de 2,70 $ la bouteille, donc 8,70 $. À partir de maintenant, l'État lui donnera 2 dollars de plus. Donc finalement, sur les 15,40 $ que nous payons pour la bouteille, 10,70 $ iront au producteur.

Ces deux dollars seront donnés à partir de maintenant à tous les producteurs qui commercialisent leurs vins dans réseau de la SAQ.

Toutefois, à partir du 1er avril 2015, seuls les vins certifiés Québec auront droit à ce qui est appelé «rabattement de marge» de 2 dollars. De plus, il y a un maximum de 300 000 $ par producteur.

Cette aide aux viticulteurs est un sujet délicat dans le contexte du commerce mondial. Cependant, le vice-président de l'Association des vignerons du Québec dit que «ceci nous permettra de jouer sur la même patinoire que les Européens». M. Yvan Quirion estime en effet que l'Europe finance à hauteur de 37 % son industrie vinicole.

VSP Sainte Pétronille brut nature

Ce n'est surement pas avec ce vin que l'on va fêter l'arrivée de plus d'alcool québécois sur les rayons de la SAQ.
Ce pétillant de l'île d'Orléans est vraiment mauvais.
Dur, fade et amer. Il semble oxydé!

Coteau Rougemont, Versant blanc 2012

Un vin québécois très aromatique sur de beaux arômes de fruits tropicaux.
De belles saveurs rappelant les pâtisseries, la pêche. C'est très gouteux, rond et bien ample. Étonnant!
Un assemblage de frontenac gris à 75 % et de frontenac blanc.
Alc 13 %.
Dans 35 magasins.

Il y a 171 vins canadiens dans les magasins de la SAQ. De ce nombre 66 sont de l'Ontario, 47 de Colombie-Britannique et 58 du Québec.

2.5 étoiles
Prix: 
15,55 $

La Couronne boréale 2012, Domaine des Météores

Un vin québécois bio. Ils sont rares les vignerons bio au Québec. Ils ne sont que cinq. (vinquebec.com/vinbio)
Ce vin blanc fait du cépage frontenac gris en Outaouais est bien agréable avec ses saveurs rappelant la pêche, les ananas et la pomme granny smith. Certains y trouveront aussi des arômes de muscat. C'est joli, bien fait et d'un bel équilibre entre le fruit et l'acidité. Il se laisse boire avec grand plaisir.
Disponible au domaine à Ripon en Outaouais. www.domainedesmeteores.com
Et au Marché de solidarité régionale de l'Outaouais.

Au Québec, il y a seulement cinq vignobles bio: le Vignoble des Négondos à Saint-Benoit de Mirabel, le Vignoble Les Pervenches à Farnham, le Domaine des Météores à Ripon en Outaouais, le Vignoble Saint-Gabriel dans Lanaudière et le Vignoble Pigeon Hill à Saint-Armand.

2.5 étoiles
Prix: 
17,80 $ + taxes

FN, Frontenac noir 2011, Météores

Ce rouge du cépage frontenac noir est pâle, très léger, pas tannique, bien souple et vif.
Il a de jolies saveurs rappelant les cerises, la canneberge, la fumée et les épices.
L'acidité est bien vive et le fruité léger; alors, servez-le frais à 14 degrés afin de mettre en valeur ce fruit.
Certains pourraient le trouver trop acide.
Dégusté en demi-bouteille. Ce producteur de l'Outaouais a la gentillesse d'embouteiller ses vins aussi au format de demi-bouteille.
Disponible au domaine à Ripon en Outaouais, ainsi qu'au Marché de solidarité régionale de l'Outaouais.
Le prix est donné ici pour le format de la bouteille.

  Pour en savoir plus sur ce vignoble, lire l'article de Karyne Duplessis-Piché, Du bon vin dans l'Outaouais, La Presse, 5 août.

2.5 étoiles
Prix: 
19 $ + taxes

Charles Meunier Brutus

Un mousseux qui fait beaucoup de mousse.
C'est léger, sucré, peu acide, rond, facile à boire avec ses belles saveurs qui rappellent les raisins muscats et le jus d'orange.
Les bulles sont bien visibles dans le verre et font une belle mousse, mais laissent peu d'impressions en bouche.
La finale est courte et filante.
Ça rappelle un peu l'asti spumante.
Le vin est gazéifié. Alc. 9 %.

Dans plus de 170 succursales et en grande quantité dans les SAQ-Dépots.
 

2 étoiles
Prix: 
12,95 $

L'Orpailleur blanc Seyval Vidal 2012

Il y a 61 vins du Québec sur les rayons de la Société des Alcools du Québec aujourd'hui. (67 de l'Ontario, 46 de la Colombie-Britannique)

Tous les vins du Québec sont en rabais ces jours-ci!

Cet Orpailleur blanc Seyval Vidal 2012 est bien agréable. Il n'est pas acide et acerbe comme le sont trop souvent les vins blancs québécois. Il n'est pas maquillé par le bois non plus. Il a même une petite sensation sucrée qui lui donne de la rondeur et de la tenue. Ce n'est pas complexe, mais ça se laisse boire. Les arômes sont discrets et fins, la bouche assez gourmande et la finale est légèrement amère. Somme toute un bon vin à découvrir. Comme apéritif ou pour accompagner le poulet en sauce.

Le producteur recommande de le boire dans les deux ans suivant son millésime.

On peut le trouver dans plus de la moitié des succursales (264 au 21 juin)

Le vin est réduit de 10 % jusqu'à dimanche, donc de 1,57 $ à 14,18 $.

2 étoiles
Prix: 
15,75 $

Brise 2011

Il y a 138 rosés à la SAQ. Le choix s'améliore d'année en année. Il y en a même une douzaine du Québec et un du Canada!

Cette brise québécoise est d'un rosé à teinte brunâtre.
Arôme différent, difficile à décrire, disons arôme de frontenac (le cépage).
Belle bouche fruitée, pas trop acide, pas trop sec non plus.
On dirait d'une certaine sucrosité. Belle rondeur. Fraicheur. Laisse une belle sensation de fruit en bouche. Très long. Cépage Frontenac.  Vignoble La Bauge, Brigham.

Un vin rosé québécois disponible à la SAQ, en ligne et dans 63 succursales.

2 étoiles
Prix: 
14,75 $

Forcer la vente de vin de piètre qualité

ÉDITORIAL

Nos politiciens débordent d'idées farfelues. Sous le couvert de bonnes intentions, certains veulent nous inciter à acheter des vins de basse qualité!

Un député libéral a déposé à l'Assemblée nationale un projet de loi forçant la Société des alcools du Québec a promouvoir les boissons alcooliques fabriquées au Québec.

«Ce projet de loi prévoit que la Société des alcools du Québec a pour fonction de promouvoir les boissons alcooliques fabriquées au Québec.»

Le projet de loi no 395, déposé par le député de Huntington, Stéphane Billette, propose aussi que ces boissons alcooliques québécoises puissent être vendues par les épiciers.

«Il prévoit aussi que la vente de ses produits peut être effectuée directement à un titulaire de permis d’épicerie ainsi que directement à un titulaire de permis de restaurant pour servir

Vin ou distillat?
Étonnamment, le projet de loi ne mentionne pas du tout le mot vin. Il y est plutôt fait mention de «distillateurs», de «boissons alcooliques», d'«alcools et des spiritueux», de «permis de distillateur artisanal», de «fabriquer des alcools et des spiritueux», de «distiller les boissons alcooliques fabriquées», de «permis de production artisanale», de «permis de distillateur artisanal» et plus étonnant d'«importer les boissons alcooliques prévues par règlement pour les mélanger aux produits qu’elle fabrique».

Donc, ce projet de loi vise surtout à aider les distillateurs de boissons alcooliques de la province.

Du vin aigre
Il est tout de même fort probable que le terme boisson alcoolique employé dans cette loi concerne aussi le vin. On veut donc forcer la SAQ à promouvoir la vente de vin québécois. Mais agir ainsi c'est forcer les employés de la SAQ à vendre du vin de basse qualité. Car, disons-le franchement, le vin fabriqué au Québec est de piètre qualité en général. À quelques exceptions près, il est trop acide, acre, peu fruité, alcooleux et a des arômes et des saveurs déplaisantes.

Si le vin québécois est en général bien mauvais, ce n'est pas parce que nos vignerons sont mauvais, mais parce qu'ils utilisent de mauvais ingrédients. En effet, ici au Québec, sauf très rares exceptions, on utilise des cépages de piètre qualité, des cépages inférieurs, des cépages hybrides et rustiques qui donnent des raisins rustiques, acides et faibles en sucre.

Ces cépages sont interdits en Europe parce que donnant des vins de mauvaise qualité. Notre climat et nos connaissances actuelles ne nous permettent pas de faire pousser facilement des vignes de la classe des Vitis vinifera.

Cépages vinifera
Cabernet, merlot, syrah, sauvignon, chardonnay, riesling, pinot, sangiovese...

Cépages hybrides
Frontenac, seyval, vidal, maréchal Foch, de Chaunac, Lucie Kuhlman...

Donc, ces vins produits avec des raisins acides, doivent être corrigés par un ajout de sucre et de désacidifiant. En Europe, ces jus de faible qualité sont envoyés à la distillerie.

Québec, Niagara et Okanagan
Si on force la SAQ a vendre des vins acides du Québec, pourquoi ne pas aussi l'obliger à vendre des vins du Canada?

En effet, les vins de l'Ontario sont un peu moins mauvais que ceux du Québec et ceux de la Colombie-Britannique encore un cran supérieur à ceux de l'Ontario, malgré leur goût de vanille et de noix de coco.

Dans les épiceries
Les épiciers du Québec n'ont pas le droit de vendre du vin de bon niveau qualitatif. Ils sont obligés de vendre uniquement du vin importé en vrac et embouteillé au Québec.

Si on leur permet de vendre du vin du Québec, pourquoi ne pas leur permettre aussi de vendre du vin du Canada? Et tant qu'à faire, permettons-leur de vendre du vin de qualité embouteillé en Europe.

Position de la SAQ
Les dirigeants du monopole ont répondu à ce projet de loi en publiant un communiqué de presse dans la section Mise au point de leur site internet et dans la page opinion du quotidien La Presse. On y lit qu’«Environ 300 produits alcooliques du terroir, des vins, des cidres, des hydromels, des alcools de petits fruits et des liqueurs à base d’érable sont offerts sur les étalages des magasins SAQ.»

Puis, plus loin «la SAQ a fixé à 250 le nombre de magasins qui mettent davantage en valeur les alcools du terroir. Cette action permet de donner à ces produits une visibilité soutenue tout en respectant la capacité de production et de mise en marché des producteurs, qui ne pourrait pas soutenir tous les points de vente en ce moment.»

La SAQ termine sa mise au point par ceci: «La SAQ entend poursuivre ses efforts quant au rayonnement des produits québécois et elle le fera en respect des accords internationaux

Les accords internationaux? Voici, où ça devient intéressant! Est-ce qu'un monopole d'État peut favoriser les vins de son coin de pays au détriment des vins du reste du pays et des autres pays?

Intérêt des fabricants ou des consommateurs
Finalement, ce projet veut encourager les fabricants de boissons alcooliques du Québec, mais est-ce vraiment dans l'intérêt des consommateurs d'ici?
Nous croyons que non.

Il y a toutefois un point positif. Favoriser la production nationale au détriment de la production internationale, c'est ouvrir une brèche dans l'hermétisme du monopole. Et ceci pourrait être favorable à long terme aux consommateurs et amateurs de bon vin.

___
Projet de loi no 395 - Loi modifiant la Loi sur la Société des alcools du Québec et la Loi sur les permis d’alcool:
Position de la SAQ - La SAQ, partenaires des produits d'ici; et Partenaire des vins d'ici, André Caron, SAQ.


Marathonien Rouge 2011

J'avais été bien surpris par la qualité des vins de M. Joly dès ma première visite  à son vignoble de Havelock en 1991.
Ce rouge démontre le progrès de la viticulture au Québec. On n'est pas encore dans le grand, mais la qualité est belle.
Ce rouge 2011 dégage de belles saveurs de fruits chauds sur une bouche légère. Le fruité est coulant et bien agréable.
Assez facile, très bien fait et d'un bel équilibre.

Cépages: de Frontenac 50 %, de Chaunac 25 % et de maréchal Foch 25 %.
Servir frais comme un blanc à 12-14 degrés avec des plats légers.
Disponible au domaine.
Alc. 12 %.
 

2 étoiles
Prix: 
14 $ au domaine

Du Minot des Glaces, Récoltes d'hiver 2010

Cidre de glace produit exclusivement à partir de pommes cueillies gelées et pressées gelées.
Arômes de pelures de pommes. Une bouche superbe. Rond, onctueux, coulant, sucre fin, un pur délice.  
Une petite bouteille qui donne bien du plaisir en bouche.
Équilibré et persistant. Très long.

Je l'ai dégusté avec un biscuit sablé, un cheddar âgé et des amandes au tamari.

Servir aussi avec le foie gras, les fromages persillés...
Alc. 11 %. Sucre190 g/l. Acidité 9 g/l.

La Cidrerie du Minot fait depuis quelques années du cidre de glace issu d'un assemblage des procédés de cryoconcentration et de cryoextraction, mais ce Récolte d'hiver est produit exclusivement de pommes gelées sur l'arbre.
La récolte a lieu après plusieurs jours à - 10 °C. «Le moût ainsi concentré a fermenté durant huit moins à basse température et s'est clarifié tranquillement.» Embouteillée en juin 20112.

Disponible au domaine www.duminot.com, au marché des Saveurs (Marché Jean-Talon) et au Salon des Métiers d’Art du Québec (du 6 au 22 décembre 2012 Place Bonaventure, Montréal, Kiosque 1500.

4 étoiles
Prix: 
40 $ 375 ml.

Le Fil d'Ariane 2011

De légers arômes de fraises et de cerises dans ce vin de l'Outaouais.
Un rosé léger et agréable, une légère sensation de perlant sur la langue au début.
Finale sur les fruits légèrement sucrés.
Facile et plaisant à boire.
Cépage: frontenac noir.
Bouchon de plastique. 
Alc 12,5 %

 

Le rouge du domaine, La Cuvée du Minotaure 2008 est léger sur des arômes boisés.

Domaine des Météores, Ripon, Outaouais.

Disponible dans les magasins de produits du terroir ou au domaine.
 

2.5 étoiles
Prix: 
14 $

Orélie 2010

Vignoble des Négondos
Belle bouche fruitée, aux jolies notes rappelant les noix. C'est assez riche et bien long. Pas vert et acide comme le sont trop de vins du Québec. Une très longue finale gouteuse et légèrement beurrée.

Laissez-le se réchauffer dans le verre et servez avec des plats assez riches, ou en apéritif.
Alc 11 %. 
Cépage seyval et chambaudière.

J'ai été agréablement surpris lorsque j'ai dégusté quatre vins de ce domaine situé à Mirabel au nord de Montréal.
Les trois blancs ont chacun un caractère bien trempé. L'Orélie est moderne, noisetée et d'un fruité gras; l'Opalinois est plus droit, très sec un peu sévère, de style sauvignon et la Cuvée Saint-Vincent est aromatique à souhait.

Vignoble créé en 1993, bio depuis le début. Un domaine familial, 9000 plants seulement.

Certifié bio par Québec Vrai.
Engrais marin (algues et composte de crevettes)

Disponible au domaine www.negondos.com

2.5 étoiles
Prix: 
15,00 $

Cuvée Saint Vincent 2010

Vignoble des Négondos
Le plus aromatique des quatre vins de ce domaine que j'ai dégustés.
Il est gras avec de beaux arômes légèrement muscatés. Le fruité agréable est appuyé sur une acidité bien équilibrée.
Cépages: cayuga, geisenheim, vidal et seyval.
Servir avec les mets légèrement épicés.
Alc 11,5%

Ces vins blancs du vignoble des Négondos n'ont pas cette dureté en finale qu'on retrouve beaucoup dans les vins du Québec!

2.5 étoiles
Prix: 
15,00 $

Opalinois 2009

Fruits verts, plus vif que les deux autres blanc du vignoble les Négondos. Acidité bien marquée sans être tranchante. Rafraichissant. Belle longueur gustative.  
Frais. Bien fait. Longue finale sur la pomme verte. Petites bulles sur les parois du verre.
Alc. 11,5 %.

Pour accompagner les huîtres, les crevettes, les fromages de chèvre.
Cépage seyval. 

2 étoiles
Prix: 
15,00 $

Rosois 2011

Vignoble des Négondos
Un rosé au fruité léger avec un soupçon de sucre. Une belle longueur sur le fruit.
Ne le servez pas trop froid à 10-12 °C.
Cépages sainte-croix et de chaunac.
Échantillon non filtré. Le vin sera disponible en été. 
Un format pratique de 500 ml. 

Ces vins sont disponibles au domaine situé à Mirabelle www.negondos.com

Voir le reportage diffusé en 2007 à l'émission La semaine verte sur ce vignoble pionnier du vin bio au Québec.

2 étoiles
Prix: 
11 $ pour 500 ml

Gagliano Frontenac noir 2009

De beaux arômes de fruit des bois se dégagent de ce vin québécois.
Les mêmes saveurs reviennent en bouche. Du fruit sur un acidité très vive.
Disponible dans 28 succursales.

1.5 étoiles
Prix: 
25,40 $

Le nombre de vins certifiés du Québec augmente lentement

Le nombre de vins certifiés québécois augmente lentement.

Il y aurait plus de 100 producteurs de vins au Québec, dont 61 membres de l'Association des vignerons du Québec.

Toutefois, il n'y a que 13 producteurs qui ont obtenu l'accréditation Vin du Québec certifié pour le millésime 2010. C'est un de plus que pour le millésime précédent. (vinquebec.com — Mars 2011)

Le nombre de produits certifiés passe de 32 à 42 et le nombre de bouteilles double presque de 145 000 à 280 000.

La certification indique que le vin a été fait à 85 % avec des raisins produits au Québec.

Voici la liste des vins certifiés par domaine.

Artisans du Terroir
  Prémices d’automne (vin rouge)

Le Cep d’Argent
  Le cep d’Argent (vin blanc)

Domaine Saint-Jacques
  Le Rosé de St-Jacques
  Réserve blanc St-Jacques
  Sélection St-Jacques

Du Marathonien
  Cuvée Spéciale
  Marathonien rouge
  Rosé Marie-Line
  Vendange Tardive
  Vinifera (vin rouge) 

Sainte-Pétronille
  Voile de la mariée (vin blanc)
  Réserve du bout de l’Ile
  Vin de glace Vandal

Vignoble Gagliano
  Trinita
  Romanza
  Tinello
  Donna Livia (vin blanc)
  Frontenac gris (vin blanc)
  Frontenac noir (vin rouge)
  Vin de glace Frontenac

Domaine de Lavoie
  Seyval
  Tourelle
  Domaine de Lavoie (vin rouge)
  Domaine de Lavoie (vin de glace)
  Domaine de Lavoie (vin blanc)

Domaine Les Brome
  Péché
  St-Pépin
  Cuvée Julien
  Vidal

Rivière du Chêne
  Le Rosé Gabrielle
  William blanc
  Les Bulles de Gabrielle (mousseux)
  Monde Les Bulles
  Phénix blanc
  Phénix rouge

l’Orpailleur
  Orpailleur classique (vin blanc)
  Orpailleur Fut de chêne (vin blanc)
  Orpailleur rosé

Isle de Bacchus
  Jardin de givre (vin de glace)

Les Pervenches
  Solinou (vin rouge)
  Chardonnay-Seyval (vin blanc) 

Les Murmures
  Le Rose aux joues.

Les vignobles du Québec sont très petits. Il n'y en a que sept qui font plus de dix hectares. 
La superficie totale est moins de 500 ha. On produit presque autant en rouge qu'en blanc.
Les cépages les plus cultivés sont le vidal, le sainte-croix, le frontenac, le seyval blanc et le maréchal foch.

Vous pouvez consulter une Présentationde la certification ainsi que le Cahier de charge des vins certifiés du Québec (format PDF) sur le site de l'Association des vignerons du Québec.

Neige Première, Cidre de Glace mousseux 2009

Voici quelque chose d'original et de typiquement québécois!
Un cidre de glace mousseux!
On connait le cidre de glace, mais un cidre de glace mousseux, c'est plus rare.

C'est la deuxième année que La Face cachée de la pomme produit ce cidre mousseux.
En fait, l'an dernier, il n'y en avait qu'une petite quantité, c'était un lancement à petite échelle.

C'est un cidre onctueux, à la mousse et aux bulles très légères. Le sucré est gras et bien agréable. C'est soutenu par une belle acidité. Ce qui donne un cidre bien équilibré.
Savoureuses, les saveurs de pommes chaudes persistent très longtemps.
C'est gourmand et presque opulent.

À servir froid, à 6 °C à l'apéro, avec les fromages à pâte ferme ou les fromages bleus. Moi je l'ai servi avec une côtelette de porc, coupe-hôtel, et réduction de cidre et vin blanc, coulis de raisin sauvage; le tout décoré de framboises.

Ce serait le premier cidre de glace au monde élaboré selon la méthode champenoise, c'est-à-dire qu'il fait une seconde fermentation en bouteille.

À l'automne, les pommes McIntosh (80 %) et Spartan sont récoltés très mûtes et conservées au frais. À la fin de décembre, elles sont pressées et le jus est conservé à l'extérieur aux grands froids de janvier. Sous l'action du froid intense, il y a cristallisation du sucre qui se sépare de l'eau. On appelle cela la cryoconcentration naturelle. Le moût concentré recueilli par gravité constitue le quart de la quantité originale de jus de pomme. Ce nectar est placé en cuve inox à fermenter pendant 6 mois à basse température. Puis embouteillé pour la deuxième fermentation. Après neuf mois on dégorge et on embouteille sans dosage, sans ajout de sucre.

Six kilos de pommes donnent un litre. Le sucre est de 400 g/l avant fermentation et 190 g/l après, donnant 12,5 degrés d'alcool. L'acidité est de 10 g/l, soit en gros deux fois plus que dans un vin.
Absolument délicieux. Le meilleur cidre que j'ai bu.

À placer sous l'arbre de Noël!

4 étoiles
Prix: 
26,95 $ le 375 ml

Discussion sur la promotion du vin québécois au Québec

Dans la cave
Sylvain Charlebois, Université de Guelph
Les vignerons québécois peinent à vendre leurs produits par le truchement de la Société des alcools du Québec, qui jouit d'un pouvoir monopolistique important. De plus, la stratégie promotionnelle des vins québécois par la SAQ n'est pas très reluisante.
Les vins québécois se retrouvent souvent sur les derniers étalages au fond des magasins.
Pendant ce temps, dans la province voisine en Ontario, la promotion des vins ontariens se fait de façon impressionnante.
La SAQ doit composer avec un marché plus exigeant, plus raffiné.
Les Québécois sont fiers et adorent acheter des produits de chez eux. Donnons-leur au moins une chance d'apprécier des produits québécois, accessibles, à prix abordables.
   Dans la Cave, 28 août

Le prix du monopole
Gaétan Frigon, ancien président de la SAQ
Les monopoles de boissons alcoolisées des provinces canadiennes ont obtenu un genre de tolérance, à certaines conditions, dont celle voulant que lesdits monopoles ne favorisent pas les vins locaux au détriment des vins importés.
Plus du quart des vins vendus dans les succursales du LCBO sont des vins locaux à des prix très compétitifs si comparés avec les vins importés.
L'artisan québécois qui veut vendre son vin dans les succursales de la SAQ verra ce même vin hors de prix en comparaison à un vin importé de même qualité.
Si la SAQ vendait les vins locaux avec une marge de profit moindre qu'avec les vins importés, elle se retrouverait rapidement au banc des accusés et devrait cesser cette pratique au risque de perdre son statut de monopole reconnu par l'OMC.
  Le prix du monopole, 31 août

Zéro promotion     
Léon Courville, Producteur de vin
La LCBO ouvre ses portes aux produits locaux et en fait la promotion préférentielle.
Le Québec est la seule province productrice de vins au Canada qui n'encourage pas, via son monopole, la distribution de vins locaux.
Pensez-vous que les Européens se sentiraient menacés?
Un scrupule qui étonne.
Multiples organisations étatiques françaises qui subventionnent la SAQ.
On accepte les subventions répréhensibles des Français qui sont probablement hors de proportion par rapport à celles qu'on nous refuse.
Les limites à la commercialisation sont un frein à l'investissement et l'expansion.
Marasme bureaucratique.
   Zéro promotion, 6 septembre  et vidéo

Sur les rayons de nos magasins au Québec, il y a actuellement 88 vins de l'Ontario, 61 de la Colombie-Britannique et 59 vins du Québec (14 rouges, 17 blancs, 6 rosés, 1 mousseux et 21 de dessert du Québec).

Sur les tablettes de l'Ontario, il y a 892 vins de l'Ontario, 65 de la Colombie-Britannique, 1 de la Nouvelle-Écosse et aucun du Québec.

La vente de bouteilles de vin québécois en succursales au Québec représente 0.1 % des ventes de la SAQ, selon l'Association des vignerons du Québec.

Carpinteri, le vignoble le plus nordique du Québec!

Carpinteri Le vignoble le plus nordique du Québec!

Latitude 48° 51' 0" N
C'est plus au nord que Chicoutimi et Val d'Or.

Il est à Saint-Ulric, près de Matane aux portes de la Gaspésie.

Il y a quelques années j'ai publié un article sur le vignoble le plus septentrional du Québec, le Domaine du lac Saint-Mathieu près de Rimouski.

Ce dernier a donc perdu son titre de vignoble le plus nordique, mais en partie seulement, car il est toujours le plus nordique à produire du vin avec des raisins de son domaine.

Le domaine Carpinteri de son côté produit du vin principalement avec des raisins provenant d'autres régions du Québec, de l'Ontario et de Californie: du chardonnay, carbernet sauvignon, riesling, sangiovese, marquette et vandal-cliche.

Toutefois, il fait pousser des vignes de baltica. Un cépage dit très hâtif.  «Extrêmement hâtif.  Mais moins productif que Skandia. Attaqué par le phylloxéra foliaire, sensible à l’oïdium. Débourrement hâtif, vigueur faible à moyenne. Peut-être taillé en cordon bas car son port est semi-érigé. Grains petits et grappes petites. C'est actuellement le meilleur cépage pour les endroits très frais l'été comme les Îles de la Madeleine et Gaspé. Bon vin rosé et rouge acceptable les années chaudes dans ces deux endroits.» (www.viticultuream.ca)

Le site du domaine Carpinteri est très intéressant à visiter. Il compte environ 17 000 plants de vigne, très jeunes. Les grappes sont petites, peu denses et  les raisins sont aussi très petits. Au début en 2004, on planta du sainte-croix qui a été abandonné au profit du baltica d'origine russe.

Les vignes sont presque sous les pylônes haute tension et tous prêts d'un groupe d'éoliennes.

Les bâtiments sont luxueux, les installations modernes. La dégustation est gratuite. On nous propose trois vins blancs, trois rouges, un rosé et un vin de glace. Les quantités versées sont trop petites pour vraiment bien juger de la qualité du vin. J'ai donc acheté trois bouteilles de rouges pour regoûter au chalet.

Les blancs sont faits de cépages importés, les rouges sont à base de baltica   complétés de cabernet sauvignon, sangiovese...

La production totale est de l'ordre de 20 000 à 25 000 bouteilles.
Nous n'avons pas pu en appendre beaucoup de la jeune fille qui a mené la dégustation. Elle a même avoué n'avoir jamais mis les pieds dans les vignes! Pourtant le stationnement est dans les vignes!

Toutefois, la dame qui a dirigé la visite connait la production du vin et elle a fait une présentation qui semble avoir été bien appréciée des visiteurs. Elle a pu bien répondre à presque toutes nos questions.

La vinification est faite en cuves inoxydables complétée par un séjour en futs de chêne de l'Allier de neuf à quatre ans.

Les vins
Les blancs sont faits de cépages importés, et il y en avait trop peu dans les verres pour bien juger. Je vous parlerais donc des trois rouges qui j'ai ouvert de retour au chalet.

Classico 2010
Pâle. Assez aromatique, notes de légumes séchés, de vieux bois, de cèdre et de chaussettes. A l'aération on sent ce qui ressemble au plastique. Même chose en bouche. Le meilleur des trois. Pour pâtes tomates. Correct.

Éole 2010
Peu odorant, notes de vanille. Prune. Un peu rugueux, alcool bien notable. Agressif. Le moins plaisant des trois. Très rustique.

Ripassato 2010
Réduction, odeurs pas plaisantes au début. Sent le vin maison. Acidité vive. Buvable.

Les trois vins sont obturés avec une capsule à vis. Ils dégagent des odeurs de réduction au début. Il faut donc les aérer fortement. Ce sont des vins bien acides, non charnus, asséchants, peu tanniques et peu fruités.  De corps mince. Ce ne sont pas des vins de dégustation, mais des vins qui paraitront mieux en mangeant.

Ces vins se vendent entre 18 et 23 dollars à la propriété.
Si vous passez près de là, la visite du domaine vaut le détour.

  Le site internet du domaine Carpinteri: www.vignoblecarpinteri.com

Les premiers vins du Québec certifiés

La viticulture commerciale est jeune au Québec. Elle a à peine 30 ans. Jusqu'ici il n'y avait pas de programme de certification comme il en existe ailleurs; telles les AOC, AOP, IGT, DOC, VQA...

Il n'y avait pas de normes. Les raisins pouvaient provenir d'ailleurs.

L'Association des vignerons du Québec a décidé d'implanter d'un tel programme de contrôle de qualité.

Leduc-Piedimonte, Cidre de glace 2006

Un produit québécois authentique, le cidre de glace prend de plus en plus de place sur nos tables.

Il y a 56 cidres de glace de tout format, de 50 ml 1500 ml sur les tablettes de la SAQ. Les prix vont de 3,50 $ pour le tout petit format à 80 $ pour 1,5 litre.

Celui-ci est dans le format le plus courant, celui de 375 ml.
Il est très foncé, ambré. Ses arômes rappellent un peu ceux des vins de glace. À l'aération, il s'en dégage de belles notes de pomme.

En bouche, c'est riche avec des saveurs de caramel fondant. Une tendre acidité équilibre le sucre. C'est gras, velouté, onctueux.
Extrêmement long, les saveurs persistent un long moment en bouche. Un délice.
Alc. 10 %

En apéritif, avec les fromages et en soirée.

Assemblage de pommes Spartan et Empire.

Selon la règlementation québécoise, le cidre de glace est «le cidre obtenu par la fermentation du jus de pommes, lequel doit, uniquement par le froid naturel, atteindre une concentration de sucre avant fermentation d'au moins 30° Brix, et dont le produit fini a une teneur en sucre résiduel d'au moins 130 g par litre et un titre alcoométrique acquis de plus de 7% et d'au plus 13% d'alcool par volume»

4 étoiles
Prix: 
24,95 $ le 375 ml

McKeown, Cidre de la Montagne Rouge

Cidre léger pétillant sec. 
Léger taux d'alcool de 6 %.

Ce cidre dégage de beaux arômes de pomme fraîche.
Le pétillant est très léger, les bulles disparaissent très vite. On dirait plutôt perlant.
Il a de belles saveurs de pommes, de pommes mi-acides.
C'est rafraîchissant et bien agréable.

Fait à 100 % de pommes McIntosh.

Le guide Cidres du Québec le décrit comme étant «fidèle au style des cidres irlandais» et lui donne quatre pépins.

À servir en apéritif.

Disponible dans près de 80 succursales.

2 étoiles
Prix: 
8,90 $

Chesnaie Négondos 2005

Des notes de prunes. Un fruité un peu sucré en bouche, mais non confituré. Les tanins sont légers. Un vin québécois agréable et qui se laisse boire. Il est plutôt cher: 19,95 $ plus taxes dans un magasin de produits biologiques. 15 $ au domaine. Cépages: de chaunac et maréchal foch.
Vin du Québec certifié biologique. Négondos, un vignoble de 3 hectates qui produit sept vins à Saint-Benoit de Mirabel.

2 étoiles
Prix: 
23,47 $

Glacier aux pommes 2005, Clos du Baillie Aylmer

Un cidre de glace à la belle teinte dorée pâle. Il s’ouvre sur de beaux arômes de pommes fraîches. Il est plutôt délicat et il laisse une belle impression en bouche. Il n’est pas trop sucré. Il a là un bel équilibre entre le sucre et l’acidité. Très plaisant à boire. Il s’agit là du premier cidre de glace produit en Outaouais. Il est fait en partie avec des pommes Cortland qui restent très longtemps sur les branches en hiver. Disponible au domaine.

2 étoiles
Prix: 
18,00 $

Pomme de glace, Clos Saint-Denis

Après le vin de glace, voici le pomme de glace : un cidre liquoreux. C'est vraiment délicieux, et à un prix vraiment moins élevé que le Ice Wine. Un bon vin de dessert. Un bouquet de pommes, de poires et d'épices. Onctueux en bouche. Rafraîchissant.
Clos Saint-Denis

Prix: 
20,00 $
Syndiquer le contenu