Épicerie

Les Jours Heureux 2015

Un vin bio en épicerie!
Oui, il y a maintenant au moins un vin bio en épicerie.
Celui-ci a été acheté chez IGA.
La première bouteille sentait très mauvais. Le vin est bouchonné. Mais où retourner une bouteille défectueuse? Au service à la clientèle de la SAQ on me répond par téléphone qu'il faut la retourner à l'épicerie où on l'a achetée. Par contre, par courriel, on me répond qu'on peut la retourner dans n'importe quelle succursale de la SAQ.

Je me pointe donc à ma succursale préférée. Le jeune commis me dit qu'il ne peut me rembourser, car elle doit être retournée à l'épicerie où je l'ai acheté. J'interpelle donc un commis plus expérimenté qui explique au nouveau comment procéder. Il s'agit de scanner le code-barre de la bouteille (12341304) qui indique le prix de la bouteille: 21 $. La SAQ me rembourse ce montant.

Je retourne donc chez IGA racheter une deuxième bouteille. Toutefois, le prix chez IGA est de 23,21 $. Comment expliquer la différence?  La SAQ répond que «La différence de prix notée lors du remboursement est due au fait qu’il n’est pas possible pour la SAQ de savoir le prix payé par le client auprès des détaillants lorsque le client se présente avec un produit défectueux sans facture justificatrice. La SAQ établit alors un prix minimum pour le produit acheté par les distributeurs autorisés et c’est ce montant que la SAQ rembourse.» Donc, il est préférable d'apporter votre facture d'épicerie pour obtenir le montant exact de la SAQ.

Cette deuxième bouteille est bien meilleure. Le vin n'a pas ici de défaut. C'est d'un fruité fin agréable et peu tanique. Les aromes sont ceux de petits fruits sur une fine note d'épices. Un bon vin équilibré passepartout. Il y a même un dépôt dans le fond de la bouteille. C'est la première fois que je vois un dépôt dans un vin d'épicerie. C'est signe que le vin n'a pas trop été filtré.

Les Jours Heureux, malgré son nom est un vin italien représenté par l'agence Beau-Arts Bons Vins. Dans le site de l'agence on lit que «Le vignoble est né grâce à une relation passionnée entre un homme, la nature, le vin et les arts.» On ne nomme pas du tout ce vignoble ni le nom du vigneron! On y apprend toutefois que c'est un vin de l'appellation Montepulciano d'Abruzzo. Sur la contrétiquette, on lit que c'est un vin bio certifié par Écocert Canada!

Le bouchon est de faible qualité. Il s'effrite. 23 $ pour un vin importé en vrac et vendu en épicerie, n'est-ce pas un peu cher? De toute manière, c'est bon et ça dépanne comme on dit. Finalement, on va peut-être finir par avoir plus de bons vins en épicerie!

 Où retourner un vin défectueux acheté en épicerie
Il est indiqué ceci dans le site de la SAQ.
«Avec ou sans facture, un produit qui ne peut être consommé en raison d'une défectuosité relative à sa fabrication peut être échangé ou remboursé, selon certaines conditions. L'échange ou le remboursement peut être effectué à la succursale de votre choix, même si l'achat a été fait dans un autre point de vente au Québec*. La bouteille d’un produit défectueux doit être remplie au moins aux trois quarts.

* La précision suivante s'applique aux produits achetés dans le réseau des épiceries et dépanneurs : si le produit est défectueux, vous pouvez obtenir un échange ou un remboursement dans la succursale SAQ de votre choix; si le produit est encore scellé, vous devez vous présenter à l'épicerie ou au dépanneur où vous avez effectué l'achat afin d'obtenir un échange ou un remboursement.»  (Politique de remboursement et d'échange en succursale Site de la SAQ consulté le 8 aout 2018)

2.5 étoiles
Prix: 
23,21 $ en épicerie

Le Frontenac blanc 2014, Domaine des Météores

Sec, citron, pomme, Belle acidité, pas de faux gouts.
Cépage frontenac élevé en fût de chêne.
Bouchon de liège aggloméré.
Alc. 12 %.
Acheté au Marché de l'Outaouais.

2 étoiles
Prix: 
21,60 $

Le vin en épicerie

L'an dernier, les Québécois ont acheté un peu plus de 160 millions de litres de vin. Ces achats se sont faits  dans les 406 succursales de la SAQ, dans près de 8000 épiceries et dépanneurs, ainsi que pour une moindre mesure chez les producteurs locaux.

De ses 160 millions de litres, 120 millions ont été achetés dans les succursales de la société d'État et 40 millions dans les épiceries.

Le marché du vin en épicerie est en forte croissance depuis quelques années. On peut maintenant aussi y acheter du vin québécois. Des sommeliers réputés se lancent aussi à la conquête de ce nouveau Klondike.

L'émission L'Épicerie de Radio-Canada se penche sur ce phénomène. «L’épicerie a voulu savoir si le nouveau marché du vin d'épicerie offre un bon rapport qualité/prix.»

Voir l'émission du 22 novembre de L'Épicerie.


Pour en savoir plus sur le commerce du vin en épicerie

Les vins de la sommelière Jessica Harnois

Après François Chartier et Ricardo Larrivée, la réputée sommelière Jessica Harnois lance une gamme de vins signés de son nom. Ça se nomme Bù. Ce sont trois produits faits de vins importés en vrac d'Italie et embouteillés ici au Québec par la compagnie Constellation Brands. Celle qui embouteille les très populaires Wallaroo Trail et Red Revolution. C'est la plus grosse compagnie de vin au Canada et parmi les plus grandes dans le monde avec des ventes de 7 milliards de dollars.

Deux des vins de la série Bù sont vendus en épiceries ainsi qu'à la SAQ; l'autre seulement en épicerie.

Ces trois vins sont en épicerie depuis quelques jours et deux viennent d'arriver aujourd'hui dans près de 300 succursales de la SAQ.

Le communiqué de presse dit que ces vins ont été fait «grâce au travail colossal effectué par la sommelière Jessica Harnois et l'équipe d'experts en vins, dont trois oenologues aguerris.»

Jessica Harnois est une dame qui entreprend beaucoup de choses ces jours-ci. Elle a sa propre entreprise Vin au féminin et a créé le jeu Dégustation Vegas. Pendant quelques années, elle a été acheteuse de vins de prestige pour la SAQ.

Vous trouvez mes commentaires pour chacun de ces vins dans ces pages.

Ce sont des vins achetés en vrac et vendus en épiceries et à la SAQ.

Importé du vin en vrac permet de faire des économies. En effet, le vin importé d'Italie en vrac au Canada a coûté en moyenne cette année l'équivalent de 1,40 $ le 750 ml; alors que le vin importé déjà en bouteille coutait 5,13 $.

Toutefois, nous remarquons que rendu au niveau du consommateur, le vin en vrac embouteillé ici se vend presque au même prix que le vin importé en bouteille!

Deux des vins de Mme Harnois sont vendus à la fois en épicerie et à la SAQ. La SAQ se donne le droit de vendre du vin d'épicerie; alors que les épiciers n'ont pas le droit d'acheter du vin de qualité à la SAQ!

Est-ce que j'achèterais ces vins?
Non.
Pourquoi?
Premièrement, parce qu'ils sont trop chers pour la qualité. Les deux rouges devraient se vendre de 8 à 11 $.
Deuxièmement, ces deux rouges ressemblent à des centaines d'autres rouges déjà sur notre marché.

Sont-ils meilleurs que d'autres vins vendus en épicerie?
Oui, meilleur que ces nombreuses piquettes vendues en épicerie et dans les dépanneurs.
Être pris pour acheter en épicerie, je prendrais la bouteille de vin blanc signée par Jessica.

Jessica Harnois dit vouloir redorer l'image des vins en épicerie. Son vin blanc est une petite amélioration de l'offre en épicerie — une goute de vin dans les 8000 dépanneurs. Toutefois, la vraie solution pour améliorer l'offre en épicerie c'est de permettre aux épiciers d'acheter du vin de qualité, du vin au répertoire de la Société des alcools du Québec.

Si la SAQ a le droit de vendre du vin de dépanneurs; les dépanneurs devraient avoir le droit de vendre du vin de la SAQ.

Les trois vins de Jessica
Bù Spendido
Bù Glissando
Bù Vivere

Bù, Spendido

C'est le plus intéressant des trois vins lancés par la sommelière Jessica Harnois.
C'est un vin blanc non millésimé fait de chardonnay (60 %) et de Fiano de la région des Pouilles en Italie importé en vrac et embouteillé au Québec par la firme Constellation Brands.
C'est très aromatique, fruits tropicaux et muscat.
La bouche est fraiche, muscatée, légèrement sucrée. Ça rappelle les torrontès d'Argentine.
La finale est assez longue et florale.
C'est le meilleur des trois vins de la série Bù. Lui, il a un certain caractère.
Alc. 12,5 %. Sucre: non communiqué.
Capsule à vis.
En ligne (120), dans 286 magasins de la SAQ et dans des épiceries au même prix.

2 étoiles
Prix: 
14,70 $

Bù, Glissando 2014

Ce vin rouge sélectionné par Jessica Harnois n'est disponible que dans les épiceries. C'est le meilleur des deux rouges. Il a un nez discret qui s'ouvre à l'aération. La bouche est ample et fruitée. La texture est un peu collante ce qui donne de la maque au vin. La finale est un peu chaude et un peu dure.
En mangeant, le vin s'assouplit.
Il est fait de nero d'avola et de merlot de Sicile. Une partie du vin est élevé au contact du bois. On suppose des planches ou des copeaux.
Alc. 13 %.

1.5 étoiles
Prix: 
12,79 $ + tx chez IGA

Evazione Blanc Italie

Vin acheté à l'épicerie.
Gras, sucré, poire sucrée. Velouté, fait penser à un sauternes sec.
Cépage trebiano, mais ne dit pas lequel.
Vin du Triani, Saint-Jean-sur-Richelieu.
Capsule à vis.
Alc. 11,5 %. Sucre nd.

1 étoile
Prix: 
12,95 $ plus taxes chez Métro.

Luzon Crianza Seleccion 12 meses 2011

Des arômes de fruits chauds et de bois.
C'est d'un fruité gras. La texture est ample.
Finale fruitée sur une note fumée.
Monastrell 50 %, tempranillo et cabernet sauvignon 20 %, merlot 10 %.
Appellation Jumillia.
Sucre 4 g/l. Alc. 14,5 %.
En ligne et dans 105 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,55 $

L'Olivier d'Anis

J'ai acheté ce vin chez IGA il y a quelques mois.
Il est indiqué sur l'étiquette «Thym olive agneau carotte anis. Produit de France. Les vins Harmonies.» Je sais que c’est un vin de M. François Chartier, même si son nom n'est pas indiqué sur l'étiquette. Je m'attendais à ce qu'il soit plus mauvais. Après tout c'est un vin d'épicerie. Je ne l'ai pas servi avec de l'agneau. C'était spaghetti ce soir-là. De toute manière, je ne crois pas au mariage vin et arômes. Je marie les vins en fonction de la texture du vin et du plat. C'est un vin peu aromatique. Il a des arômes de petits fruits légèrement épicés. C'est léger en bouche, peu tannique, acidité équilibrée. Plutôt simple. La finale est courte sur de petits fruits là aussi légèrement épicés. Il se laisse boire. Nous étions trois. Une n'a pas aimé, les deux autres si. Je ne sais pas si c'est le même vin qui est toujours à IGA puisqu'il n'y a pas de millésime sur l'étiquette. C'est correct, même bien. Nous l'avons bu. Oui, nous pouvons trouver du bon vin en épicerie.
17,99 $ avant TPS et TVQ. 
D'autres vins en épicerie.
2 étoiles
Prix: 
17,99 $ + taxes

Côtes du Rhône Villages Montreuil AOC

Un vin acheté à l'épicerie.
Un vin très jeune. juteux fruité cerise, simple, bon, se laisse boire. Peu tannique sur le fruit léger. 
C'est bon.
Pas de millésime indiqué. Bouchon plastique.  Alc. 13,5  %.
La contre étiquette dit «embouteillé au Québec pour la SAQ par Les grands classiques import Montréal, Québec.

www.vinsenepicerie.ca ceux qui font le vin le plus vendu au Québec le Wallaroo Trail.

2 étoiles
Prix: 
16,75 $ à l'épicerie

Wallaroo Trail Bin 212

C'est le vin le plus vendu au Québec. 1 069 326 bouteilles d'un litre, plus 212 000 cartons de 4 litres et plusieurs bouteilles de demie-litre.
Dégusté en 500 ml acheté chez IGA. Il est indiqué souple sur l'étiquette. Pastille de goût SAQ: aromatique et souple.
 
Nez de vin bien jeune, de vin maison, un peu fermentaire. Saveurs de petits fruits. Un peu bonbon. Pas tannique, peu acide. Petite note de caramel en finale. Ne laisse pas une belle impression en bouche.
Après longue aération, l'odeur fermentaire disparait pour laisser la place à une odeur de vieux bois, de banc d'église, d'encens et de vernis. Finale vanillée. 
Capsule à vis. Vin d'Australie embouteillé au Québec par Dumont (Vincor-Constellation) et vendu dans les supermarchés.
Cépages : shyraz et petit verdot.
Médaille d'or au Concours Mondial de Bruxelles en 2012.
Alc. 13,5 %.
Ce vin est le meilleur vendeur au Québec depuis au moins deux ans. Il a connu une croissance phénoménale depuis 2009. Déjà, l'an dernier, Janick Masse de la firme de vin Constellation Québec, cité par le magazine L'Alimentation disait que «cette marque en provenance de l'Australie est la plus vendue au Québec dans les réseaux SAQ et alimentation combinées.» (L'Alimentation, avril 2013)
Ce vin est aussi vendu dans les magasins du monopole des alcools du Nouveau-Brunswick. Wallaroo se fait maintenant aussi en blanc et en cabernet sauvignon.
Le blanc Bin 313 est le sixième meilleur vendeur au Québec. Un succès phénoménal pour Constellation qui accapare 63 % des ventes de vin en épicerie. (L'Alimentation, juin 2013.)
 
On comprend pourquoi les dirigeants de la SAQ veulent aller s'installer dans les supermarchés. Pour faire concurrence à ces vins qui se vendent en grand nombre lors de l'épicerie hebdomadaire.

0.5 étoiles
Prix: 
7,59 $ le demi-litre chez IGA; 11,99 $ le litre+ taxes=12,85 $

Toro Loco

Un vin d'Espagne, dégusté au format 500 ml.
Tant qu'à acheter le Wallaroo chez IGA, autant essayer aussi ce Toro Fou qui est le 8e meilleur vendeur au Québec.
Odeur fermentaire assez forte. Puis jello aux framboises. Bouche fruité bonbon. Ressemble un peu au Wallaroo, mais un peu plus fruité. Un peu plus de matière que le Wallaroo. Nez moins agréable, mais mieux en bouche. Sensation de soufre en finale. Attention aux maux de tête.
Cépage tempranillo. Capsule à vis. Alc. 12,5 %.
Embouteillé à la Maison des Futailles.
Chez IGA, Metro, Super C, Loblaws et Provigo.
Il est vendu aussi au litre (10,95 $) et au carton de 4 litres.
1 étoile
Prix: 
7,19 $ pour le 500 ml en épicerie chez IGA.

Grandes Réserves, Cuvée Signature lot no 26, 2011

La SAQ recommence à vendre du vin d'épicerie, comme le Château Ragoût, embouteillé au Québec, et les épiciers se mettent à vendre du vin de qualité!
Le monde change!

En France, on achète souvent son vin dans les épiceries, les grandes surfaces, en faisant son épicerie justement. C'est pratique, c'est commode. C'est plus facile de faire ses accords mets-vins.

Voyez ce vin vendu dans les épiceries IGA. Dégusté à l'aveugle avec d'autres vins du Chili, de l'Espagne et de l'Argentine, il a été parmi les préférés!
Donc, au recyclage les préjugés et voici le vin d'épicerie nouveau!

Ce sangiovese a beaucoup de fruit. C'est ample, presque massif, la finale est longue est agréable. C'est vraiment bien fait.

Et IGA propose même des accords avec des mets, comme M. Chartier et la SAQ.

De plus, à la page du vin dans le site d'IGA, on peut poser des questions et les gens d'IGA, eux, répondent.

2.5 étoiles
Prix: 
13,95 $ + taxes, chez IGA

Muscadet Duteil

Un vin acheté à l'épicerie. Dilué, presque de l'eau.
Il faut le servir température pièce pour que le fruit apparaisse un peu.

1 étoile
Prix: 
13,09 $

Chianti Mazia 2009

Un chianti à l'épicerie!
Un chianti DOCG importé en vrac et embouteillé au Canada et acheté chez IGA.
Je vous ai déjà parlé de ce vin dans sa version 2007.
Le 2009 est aussi bon.
C'est léger, frais, facile à boire.
Ça dépanne. Il a bien accompagné le spaghetti. Servir frais.
Alc. 12,5 %.

2.5 étoiles
Prix: 
15,90 $

Montepulciano d'Abruzzo Vioti Bellagio 2007

Un montepulciano bien foncé aux arômes de crème, de café et de vanille qui laisse deviner l'utilisation du bois. Le vin est assez gras, bien fruité, une texture crémeuse, de la mache, des tanins consistants. Un vin généreux. Alc. 13,5 %.
Cépage montepulciano, «sélections parcellaires de vignobles en coteaux, provinces de Chieti, Alquila, Pescara et Teramo.»
Disponible en épicerie. Embouteillé au Québec.
Vioti Bellagio n'est pas le nom d'un producteur, mais tout simplement une marque de commerce.
Acheté chez IGA, 13,79 $ + taxes

2.5 étoiles
Prix: 
14,65 $ à l'épicerie
Syndiquer le contenu