Beaujolais

Morgon 2016, Domaine de la Chaponne

Très belle texture tanique sur un joli fruité.
Juteux, assez riche, costaud.
Belle fin de bouche sur un fruité élégant.
Aromes de petits fruits rouges et note terreuse.
Gagmay à 100 %. Rendement 40 hl/ha. Vendanges manuelles. Aucune chaptalisation.
Élevage en foudre de 4000 litres ou en cuves béton.

Alc. 13,85 %. Acidité 3,73 g/l (H2SO4). pH 3,5.
En ligne (25) et dans 38 magasins.

3 étoiles
Prix: 
21,65 $

Les beaujolais nouveaux 2018 : du bon et du moins bon

Le beaujolais nouveau 2018 : 2 bien bons; 2 bons et les autres moins bons...

Les beaujolais nouveaux étaient des vins acidulés, un peu revêches au taux d'acidité trop élevé, du moins ceux que nous recevions au Québec. Des vins «mal de tête» et la mode passa. Les ventes de vin nouveau qui étaient de l'ordre de 576 000 bouteilles en 2000 ne sont plus que de 49320 bouteilles cette année. Ce n'est pas qu'ici que la mode passa: les ventes de beaujolais dans le monde ont diminué de 62 % en 12 ans selon Inter-Beaujolais.

Aujourd'hui, nous recevons quelques beaujolais nouveaux de meilleure qualité, mais en plus petite quantité. Voici de brèves notes de chacun de ces vins disponibles aujourd'hui dans les magasins de la SAQ.

Ils sont tous de France sauf un qui nous vient d'Espagne. Il n'y a pas de vino novello d'Italie cette année. «Notre fournisseur n’a pas été en mesure de livrer les stocks dans les temps en raison de problèmes d’embouteillage et de délais de production», nous dit la SAQ. L'Ontario a reçu 2 vins nouveaux d'Italie.

Deux des huit vins sont bien bons; deux autres sont bons; les autres sont beaucoup moins intéressants.

Beaujolais Nouveau, Jean-Paul Brun, Domaine des Terres Dorées, 18,65 $
Nez expressif et assez profond. Ample en bouche, fruits noirs. Ne fait pas beaujolais nouveau. Ample, vineux, tanins fins, belle texture. Saveur de prune. Très différent. Longue finale. Bien bon.
En ligne et dans 144 magasins. 4032 bouteilles.

P.M. Chermette Les Griottes Domaine du Vissoux Vin Nouveau, 18,40 $
Bouchon de plastique. Nez fermentaire. Juteux, frais. Belle présence, Acidité équilibrée. Longue finale fruitée. Une belle surprise. Bien bon.
En ligne et dans 193 magasins. 4032 bouteilles.

 

Gamay Nouveau, Georges Duboeuf, Vin de pays de l’Ardèche, 12,95 $
Beau nez de petits fruits. Bouche juteuse, acidité modérée, pas de défaut, agréable. Belle longue finale. C'est bon.
En ligne et dans 367 magasins. 14240 bouteilles. (10,95 $ en Ontario)

Beaujolais Nouveau, Mommessin, 15,75 $
Nez poussiéreux. Belle attaque expressive. Assez vif, belle acidité, du corps, du tonus. C'est bon.
En ligne et dans 366 magasins. 7392 bouteilles.

Beaujolais Nouveau, Georges Duboeuf, 16,95 $
Le seul qui est bouché d'une capsule à vis. Nez fruité bonbon. C'est parfumé. Beau fruité en bouche, belle présence. Assez serré. Une trame tanique. Finale sur le fruit, sur les tanins et la rafle. C'est correct.
4224 bouteilles

Trenel Beaujolais Nouveau, 17,50 $
Nez fermentaire. Léger, fruit acidulé, simple, assez belle finale sur les petits fruits. Correct.
3360 bouteilles.

Care Nouveau, 11.85 $    
Un vin nouveau d'Espagne. Bouchon de plastique. Très aromatique, petits fruits. Un beau fruité aussi en bouche. Simple, chaleureux, l'alcool est bien marqué. Correct.
12 000 bouteilles.

Laurence et Rémi Dufaitre Vin de France Nouveau, 19,95 $
Dépôt de tartre sous le bouchon. Petits fruits discrets au nez. Très léger et mince. Finale un peu dure. Peu intéressant. Le moins bon du groupe.
3600 bouteilles.

Aucun de ses vins n'est bio. Le taux d'alcool indiqué est de 12,5 %, sauf pour l'espagnol qui est à 13,5 %. Ces vins sont aussi disponible en ligne. Un conseil: servez ces vins frais à 14 degrés et n'en abusez pas.

Saint-Amour, Grandes Mises, Mommessin 2016

Un vin de soif !
On ne boit pas toujours de gros vins, des vins corsés. On a souvent envie de vin plus léger, de vin gouleyant. C'est ce que j'appelle des vins de soif.
Celui-ci en est un parfait exemple. C'est fin, souple, soyeux et juteux sur de belles saveurs de cerise, de fines herbes et de rose. Peu tanique et bien ciselé.
Légèrement acidulé et longue finale fine et juteuse.
Cépage : gamay. Rendement: 48 hl/ha. Vendanges manuelles. Macération en vendanges entière. Élevée 11 mois sur lies fines en cuve.
C'est particulièrement délicieux !
Servir frais à 12-15 degrés et apprécier à petites gorgées.
J'aime les vins rouges servis frais, mais si vous préférez vous pouvez les servir plus chauds.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,3 g/l.
En ligne (15) et dans 142 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,70 $

Beaujolais Villages Blanc 2017, Domaine Ruet

Les beaujolais blancs sont faits de chardonnay. Ils sont souvent bien bons.
Celui-ci est très expressif autant au niveau des aromes que des saveurs qui sont celles de fruits exotiques, de miel et de fruits jaunes.
C'est velouté, riche, sec, original et bien savoureux.
Une belle longue finale sur le caramel fin.
Plus savoureux encore en se réchauffant.
C'est un vin solide qui a tenu plusieurs jours au frigo en s'améliorant.
Pour accompagner le poulet, les pâtes, les plats en sauce et bien sûr en apéritif.
Chardonnay à 100 %. Élevage en cuve inox. Alc. 13 %. Sucre 1,48 g/l. Acidité 4,40 g/l (H2SO4). pH 3,05.
En ligne (34) et dans 84 magasins.

3 étoiles
Prix: 
21,45 $

Brouilly 2016, Voujon, Domaine Ruet

Aromatique, fruité, fraise et petite note terreuse. Invitant.
Bouche au fruité agréable.
Acidité équilibrée. Belle finale fruitée.
C'est savoureux.
Cépage gamay. Vinification traditionnelle beaujolaise semi-carbonique en grappes entières.
4,5 hectares.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,16 g/l. Acidité 3,15 (H2SO4). pH 3,86.
En ligne (11) et dans 104 magasins.
 

2.5 étoiles
Prix: 
21,75 $

Côtes-de-Brouilly, Les Grandes Mises, Mommessin 2016

De beaux aromes de fruits rouges et de terre humide.
Une jolie bouche fruitée et légèrement tanique.
Souple, vineux et vivace.
Agréable à boire.
Selon le producteur, il pourrait se garder de 3 à 8 ans.
Gamay noir en vendanges manuelles. Raisins égrappés à 50 %. Une production de 8400 bouteilles.
Alc. 13 %.
En ligne (18) et dans 54 magasins.

3 étoiles
Prix: 
23,20 $

Fleurie, La Madone, Domaine Chamonard 2016

Un beaujolais original, très aromatique, floral, violette.
Très beau fruité, juteux. Les aromes de violette reviennent en rétroolfaction.
Très longue finale fruitée et florale. Délicieux.
Gamay en vinification naturelle.
Servir à 14 degrés.

Alc. 12,5 %. Sucre 1,5 g/l.
Dans 23 magasins.

3 étoiles
Prix: 
34,75 $ à la SAQ | 24,90 € en France.

Domaine Anita, Moulin à Vent, Reine de Nuit 2016

Très aromatique, fruité et poivré avec une petite note terreuse.
Belle texture d'un fruité riche. Beaux tanins.
Un beaujolais sérieux. Bien texturé.
Longue finale fruitée.
Gamay en vendange manuelle. Rendements 35 hl/ha. Macération préfermentaire à froid et semicarbonique.
Domaine Anita Kuhnel.
Probablement pour quelques années de cave.
Alc. 13 %. pH 3,71. Sucre 0,42 g/l. Acidité 3,14 g/l. Élevage en cuve.
En ligne et dans les sections signature.

3 étoiles
Prix: 
35,00 $

Morgon 2016, Jean Foillard

Très aromatique, très beaujolais, beau fruité acidulé typique du beaujolais.
Ample, peu tanique, Frais, long, très agréable. Un beaujolais classique avec de jolies petites saveurs de bonbons acidulés.
Sucre 1,4 g/l.

3 étoiles
Prix: 
30,50 $

Jean-Paul Brun, Moulin à Vent 2012

La première bouteille était oxydée. Il n'y avait plus de saveur en bouche. C'était asséchant. Mauvais vin. — Il devrait utiliser des capsules à vis.

La deuxième bouteille était délicieuse. D'une belle texture, fine, lisse et élégante.
Longue finale juteuse.

Mauvais vin pour la première bouteille et très bon pour la deuxième. C'est une loterie!
Ce producteur fait un bon chardonnay.

3 étoiles
Prix: 
29,00 $

Château des Jacques, Morgon Côte du Py 2015

Totalement opaque. Ample, riche, opulent, pulpeux, du gros sirop. Petite note de caoutchouc brulé. Corsé, alcool très marqué. Style «vin de garage», a dit un dégustateur. Très concentré. Beaujolais totalement atypique, on dirait plutôt un gros vin d'Australie. Longue finale riche. C'est tout de même très bon!  Pour quelques années de cave.
De la maison Louis Jadot. Alc. 15 %.

3 étoiles
Prix: 
44,25 $

Château des Jacques, Morgon, Côte de Py 2006

Un très vieux vin encore tanique et bien rêche. Il a perdu son fruit, mais pas ses tanins. Il y reste des saveurs de sel de cèleri. Il a mal vieilli. Déséquilibré. On aurait dû le boire il y a longtemps.

1 étoile

Moulin à Vent, Les Trois Roches, Domaine Jean-Pierre Chermette 2016

De fortes odeurs de légumes bouillis et de pelure de pomme de terre se dégagent de ce beaujolais. La même chose revient en bouche en plus d'une note terreuse.
Que s'est-il passé? Est-ce l'oeuvre de bactéries? Une bien mauvaise bouteille.

Prix: 
29,15 $

Brouilly 2016, Pierreux, Pierre-Marie-Chermette

Nez plutôt discret, herbe et pelouse.
Juteux en bouche, corsé, saveurs de cerise dans l'alcool. Alcool très marqué. Finale chaude. Déséquilibre entre le fruit et l'alcool.
Sucre 1,4 g/l.

1 étoile
Prix: 
27,30 $

Domaine Jules Desjourneys, Moulin à Vent, Chassignol 2010

C'est le beaujolais le plus cher à la SAQ : 114 $ !
Un beau fruité épicé. Une attaque légère, puis une belle présence en bouche. C'est juteux, moins tanique et moins rustique que les autres vins de ce producteur présentés à cette dégustation de l'Académie du vin de l'Outaouais. Longue finale. Un beaujolais bien original.

Ce producteur a été bien encensé par le Wine Advocate et Michel Bettane. Fabien Duperray, de la firme Vinifera, achète des vignes dans le Beaujolais en 2007 et dès ce millésime, le Wine Advocate de Robert Parker dit que ses vins sont remarquables!

La SAQ a actuellement 8 beaujolais de ce producteur des millésimes 2009, 2010 et 2011, dont les prix vont de 67 $ à 114 $.

3 étoiles
Prix: 
114,00 $

Domaine Jules Desjourneys, Fleurie, Les Moriers 2010

Des odeurs de carton au début qui se transforment en odeur de fumée. Puis des aromes de cerise apparaissent.
Un vin très tanique, ample, riche, serré, charpenté, un peu dur. Il pourrait peut-être s'assouplir après quelques années de cave. Il pourrait s'assécher aussi.
Il s'est vendu 64 $ en 2014; puis 83 $.

2.5 étoiles
Prix: 
83,00 $

Domaine Jules Desjourneys, Moulin à Vent 2008

Nez discret de petits fruits.
Juteux et bien acide. Un peu dur en bouche. Une bonne amertume. Tanins plutôt rugueux. Meilleur après aération.
Arrivage SAQ septembre 2014.

2 étoiles
Prix: 
67,00 $

L'Interdit 2008, Domaine Jules Desjourneys

Il est appelé «L'Interdit» parce qu'il a été refusé par le comité d'agrément du cru Fleurie en Beaujolais. 

Il contiendrait aussi un peu de vin du millésime 2009 selon Jancis Robinson et aurait fait 3 ans en barrique.

Il dégage des odeurs de bouchon, de poussière. Il est encore tanique, mais n'a plus de fruit et est non savoureux.
Vraiment trop vieux.
 

Prix: 
55,00 $

Château Cambon, Beaujolais 2016

Un beaujolais léger, souple, coulant et gouleyant aux saveurs rappelant les cerises et les framboises.
La texture est lisse. Les tanins sont très fins. L'acidité est équilibrée.
Juteux et persistant.
Du vrai beau jus léger. Agréable.
Servir frais à 14 degrés.
Cépage gamay. Macération semicarbonique sans SO2 ni levurage. Sucre 1,9 g/l. Alc. 12,5 %.
Dans 80 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
24,00 $

Manoir du Carra, Les Burdelines, Moulin à vent 2015

D'un rouge plutôt pâle aux beaux aromes de fruits noirs.
Une attaque fruitée sur une belle structure.
Texture veloutée.
Coulant et assez ferme. Finale sur les fruits fins.
C'est délicieux.
Gamay en macération de type bourguignon. Levures indigènes.
Élevage en foudre, en cuve de ciment et en fut.
Pour quelques années de cave.
Alc. 13 %. Sucre 0,4 g/l. Acidité 4,2. pH 3,4.
En ligne (70) et dans 96 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,90 $

Trenel, Beaujolais Bio 2016

Le mot Bio est bien en vue sur l'étiquette de ce beau beaujolais.
C'est rafraichissant, léger, sec, gouleyant, facile à boire, il coule en bouche.
Du beau gamay frais et légèrement épicé.
«Macération en grappes entières durant 5 à 6 jours puis pressurage et fin des fermentations en cuve pendant 1 mois. Non collé et filtration avant mise en bouteilles.»
Du groupe Chapoutier.
Servir à 14 degrés.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,8 g/l.
En ligne (11) et dans 52 magasins, dont la SAQ-Dépôt de Sherbrooke.

2.5 étoiles
Prix: 
19,75 $

Beaujolais-Villages Blanc, Domaine Ruet 2016

Il y a cinq beaujolais blancs à la SAQ. Celui-ci est toutefois le seul blanc de l'appellation Beaujolais-Villages.
Il dégage de beaux aromes de fleurs blanches sur une légère note de beurre.
C'est d'un beau fruité. Une bouche moyennement grasse. Sec. Saveurs de biscuits en finale.
Moyennement long. Pas de bois.
Chardonnay à 100 %. Élevage en cuve inox. Alc. 13,13 %. Sucre 1,6 g/l. Acidité 3,36 g/l (H2SO4), pH 3,76.
Pour accompagner les poissons, les volailles et les fromages.
En ligne (23) et dans 61 magasins.

    D'autres vins du Romaine Ruet...
 

2.5 étoiles
Prix: 
20,30 $

Coeur de Vigneronne, Moulin-à-Vent-2015

Moulin-à-Vent c'est 300 vignerons sur 642 hectares qui produisent 3 millions de bouteilles.
Cette appellation donne des vins de garde. Ils sont plus puissants que les autres crus du Beaujolais.
Ce coeur de vigneronne est impressionnant. Il s'ouvre sur des aromes envoutants de moka et de fruits noirs.
La bouche est ample, caressante. Les tanins assez fermes sont bien présents.
Le fruité est enveloppant. Il y a là beaucoup de matière.
C'est du costaud. Le vin est encore jeune et pourrait bien s'améliorer en cave au cours des 5 prochaines années.
Cépage gamay. Vendanges manuelles et tri sur cep. Vinification 80 % égrappée. Vigneronne Anita Kuhnel. Alc. 12,85 %. Sucre 1,5 g/l. Acidité 3,55 g/l. pH 3,44. Pour accompagner les plats assez costauds.
En ligne (23) et dans 21 magasins.

   Voir une vidéo du terroir de l'AOC Moulin-à-Vent...

3.5 étoiles
Prix: 
34,75 $

Morgon Les Grands Cras, Domaine Ruet 2016

Morgon c'est le cru du beaujolais le mieux représenté à la SAQ avec 28 produits.
AOC Morgon c'est 250 vignerons sur 1127 hectares qui produisent 6 millions de bouteilles.
C'est le deuxième en surface après Bouilly.
Une appellation qui a la réputation de donner des vins charnus et charpentés.
Ce Morgon du Domaine Ruet est bien charpenté, gourmand. Il a de la mâche.
Un fruité rouge complété de jolies notes d'épices.
De beaux tanins tapissent bien toute la bouche.
C'est riche, bien ramassé, assez dense et juteux. Longue finale fruitée.
Cépage gamay. 1,5 ha. Élevage en cuve béton. Vinification semicarbonique en grappes entières.
Servir à 14 degrés.
Alc. 12,9 %. Acidité 3,63 g/l. pH 3,68. Sucre 2,5 g/l.
En ligne (77) et dans 140 magasins.

   Voir une vidéo sur le terroir de Morgon...

3 étoiles
Prix: 
21,85 $

Château de Poncié, Fleurie, Le Pré Roi 2015

Le beaujolais gagne ses lettres de noblesse. Il remonte en qualité et gagne les faveurs des Québécois.
À tel point qu'on en retrouve plus de 150 aujourd'hui au répertoire de la SAQ. Fleuri est un des 10 crus du Beaujolais. Fleurie (18), Morgon (28) et Moulin à vent (22) sont les crus du Beaujolais les mieux représentés à la SAQ.
Fleurie c'est 150 viticulteurs; 3,7 millions de bouteilles sur 810 hectares.
Les vins de Fleurie ont la réputation d'être plus légers que les deux autres. On le dit «le plus féminin des crus du Beaujolais.»
Celui-ci du Château de Poncié est bien aromatique, fruits rouges et note végétale. D'un beau fruité en bouche. Riche, ample, assez vif sur de beaux tanins. C'est bien plaisant à boire.
Vendanges manuelles en caissettes de 13 kg. Vinification parcellaire en petites cuves (45 hl). Macération à froid avec une partie en grappe entière et une partie éraflée. Pigeage doux aux pieds.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,3 g/l. Cépage gamay. Bouchon de liège aggloméré. Servir à 14 degrés.
En ligne (15) et dans 138 magasins.

    Voir une vidéo de l'AOC Fleurie.

2.5 étoiles
Prix: 
24,35 $

Moulin à vent, Jean-Paul Dubost 2015

Il est écrit sur la bouteille «vin naturel sans soufre». Donc un vin dit naturel. Toutefois, il n'est pas indiqué bio !
C'est un Moulin à vent atypique. Les vins de l'AOC Moulin à vent ont la réputation d'être charpentés. Ici c'est très léger avec des aromes et des saveurs de pivoine et de petits fruits acidulés sur une fine note d'épices. C'est sec, non tanique, d'une acidité notable.
On a une sensation de boisson gazeuse en bouche. Il n'y a pourtant pas de bulles visibles.
Plusieurs ne vont pas aimer. C'est très différent et original.
Alc. 12,5 %. Sucre : non communiqué.
En conversion bio.
Dans 34 magasins.

1 étoile
Prix: 
25,90 $

Nobilis, Le Juliénas 2015

Des aromes de fruits noirs et d'épices.
En bouche, un fruité ample et gras.
De la belle matière assez riche, doublée d'une jolie vivacité.
Tanins fins.
Finale juteuse.
Vendanges manuelles de gamay.
«Le vin est maintenu saturé en CO2 naturel, sur lies fines de manière à minimiser le recours aux sulfites (SO2) avec pour résultat, un taux minime de 53 mg/l.»
Alc. 13,5 %. Sucre 1,6 g/l. Acidité 3,40 g/l. pH 3,37.
Domaine Le Clos de Haute-Combe.
En ligne (81) et dans 81 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
24,45 $

Château Bonnet, Chénas, Vieilles vignes 2015

Chénas est un des dix crus du Beaujolais. Il est situé sous Julienas et Saint-Amour au nord de la région. (Voir la carte.) Il est le plus rare du Beaujolais. Il est cultivé sur seulement 280 hectares. Il n'y a que 5 vins de cette zone à la SAQ.
Celui-ci dégage des aromes fins de fruits rouges.
C'est d'un beau fruité ample en bouche.
De plus, de bons tanins lui donnent de la mâche.
C'est d'une texture enveloppante.
Belle longue finale suave.
Gamay élevé en cuves béton pendant 6 mois et en foudres de chêne de 48 hl pendant 12 mois.
Alc. 13,52 %. Sucre 2,2 g/l. Acidité 3,59. pH 3,57.
Servir à 14 degrés.
En ligne (13) et dans 89 magasins.
Voir une vidéo du domaine.

Il y a actuellement 169 vins du Beaujolais à la SAQ. Ils sont répartis comme suit:
Beaujolais (31)
Morgon (29)
Moulin-à-Vent (27)
Fleurie (20)
Brouilly (15)
Beaujolais Villages (12)
Chiroubles (7)
Juliénas (7)
Chénas (5)
Côte de Brouilly (5)
Régnié (5)
Saint-Amour (3)


3 étoiles
Prix: 
20,70 $

Le beaujolais nouveau 2017

Le beaujolais nouveau semble vraiment passé de mode au Québec.

L'engouement n'est plus. Il est vrai aussi que la qualité n'y était pas. On nous refilait de la piquette bien acidulée et mal aromatisée.

Il y a toutefois des producteurs qui font de vrais efforts pour produire du bon beaujolais nouveau. Mais la grande masse est plutôt le fait de gros négociants en vin.

Le beaujolais nouveau est embouteillé et vendu très vite seulement quelques semaines après la récolte; alors que la plupart des autres vins s'affinent en cave jusqu'au printemps. Dans les années '60 en France, c'était une course à qui apporterait le plus rapidement son vin dans les bistrots de Paris après les vendanges.

La SAQ en commandait 200 caisses en 1975; 40 000 en 1998 — dont les deux tiers vendus dans la même journée — en 2000, ce fut 48 000 caisses — il y avait des files d'attente.

«À cette époque, on célébrait les vins nouveaux dans les restos, les bars et plus de 40 fêtes populaires soulignaient l’événement.

Des files d’attente à toutes les succursales SAQ, tôt le matin, témoignaient de la forte popularité de cet événement auprès des Québécois», se rappelle la SAQ.

Puis ce fut la baisse progressive : 31 885 en 2002; 21 500 en 2005; 14 000 en 2006; 7000 en 2007, 4100 en 2008. La qualité n'était pas au rendez-vous. Nos monopoles achetant des vins acerbes de gros négociants.

Cette année, la SAQ en a commandé 6605 caisses dont 1912 caisses de beaujolais. Les prix vont de 11,85 $ pour le nouveau Care d'Espagne à 19,95 $. (La LCBO de l'Ontario a commandé 8940 caisses de vin nouveau.)

«Malgré le fait que la popularité de l’événement ait connu une forte baisse, quelques inconditionnels prennent toujours plaisir à souligner les vendanges et c’est pourquoi la SAQ n’a pas rompu cette tradition de plus de 40 ans», nous dit la SAQ.

Cette année, la SAQ nous présente son 42e arrivage de vin nouveau. C'est 11 vins nouveaux, dont 4 du Beaujolais, 1 d'Espagne; 1 d'Italie et 5 vins de France.

C'est de 200 à 1200 caisses par produits, donc souvent une ou deux caisses par succursale et il n'y en a pas dans tous les magasins.

Les 4 du Beaujolais sont transportés par avion, ce qui explique en partie le prix élevé. Les autres ont fait le voyage en bateau.

Malgré le peu d'intérêt des consommateurs, chaque année, j'essaie d'en goûter quelques-uns. Je suis allé dans une succursale sélection et il n'y avait qu'une à deux caisses de quelques vins nouveaux. Cette fois-ci, j'ai acheté les vins nouveaux de 2 producteurs réputés du Beaujolais: Jean-Paul Brun et Pierre-Marie Chermette. Ce dernier, étiqueté Gamay Nouveau et non Beaujolais Nouveau est bien meilleur que le premier.

Le beaujolais nouveau c'est festif. C'est une occasion de briser la grisaille de novembre. On en ouvre quelques bouteilles avec des amis. Certains vont détester et médirent du le beaujolais nouveau; d'autres vont aimer le petit côté fruité guilleret. De toute manière, ça fait jaser!

 Le beaujolais nouveau est fait par la méthode de fermentation carbonique. Les raisins sont mis en cuve en entier sans être foulés. Les baies du dessus sont ainsi entières et intactes. La fermentation commence alors à l'intérieur des baies sans être en contact avec l'extérieur de la peau et des levures. Ce processus engendre une forte production de gaz carbonique qui protège le jus de l'oxydation. Les vins qui en résultent sont ainsi moins tanniques et plus légers. Ce processus est aussi utilisé pour assouplir certains carignans. (De Vignes en Vin; Vidéos; IFV)

 

Deux conseils pour le service des vins nouveaux

  1. Servez-les bien frais à 12-14 degrés, donc après 15 minutes au congélateur ou 1 h 30 au réfrigérateur.
  2. Aérez-les fortement, car ces vins vite fait peuvent contenir beaucoup de sulfite.

Griottes, Gamay nouveau 2017

Très aromatique, petits fruits rouges.
Assez nourri, assez fruité, non tannique, sec. Belle finale sur le fruit.
Pas de mauvais goûts fermentaires comme on en voit souvent dans les vins nouveaux.
Du beau fruit, du beau jus. Plutôt cher, étant donné qu'il est venu par bateau et non par avion. Les beaujolais nouveaux viennent par avion pendant que les vins nouveaux arrivent par bateau.
Bouchon de plastique.
Producteur Pierre-Marie Chermette.
Alc. 12,5 %.  224 caisses à la SAQ.
En ligne (140) et dans 143 magasins.

Il est inscrit gamay nouveau sur l'étiquette! Le producteur nous dit pourquoi. «C’est uniquement une question de timing et de règlementation. La SAQ veut enlever le Beaujolais nouveau le 30 septembre ! La date de déblocage est postérieure et nous n’avons que le droit d’expédier en vin de France.

Voilà la raison. Mais il s’agit bien d’un vin AOC Beaujolais.»

2 étoiles
Prix: 
18,30 $
Syndiquer le contenu