Beaujolais

Château Pierreux 2010

Très beau nez attirant de fruits.
Bouche gourmande très fruitée, une texture ronde et souple. Harmonieux très long.
Tanins très fins, les petits fruits légèrement acidulés. Une légère saveur de kirsch.
Souple, coulant. Gouleyant. Très jeune, 2010, mais déjà très bon. Servir frais a 14 °C.
Notez le taux d'alcool raisonnable de 12,5 %
Un gamay, un brouilly de grande qualité. Juteux et bien digeste.
Fruité croquant. Bouche racée.
Le meilleur Pierreux jusqu'à maintenant.

Disponible en ligne ainsi que dans 63 succursales.

3.5 étoiles
Prix: 
19,85 $

Beaujolais Chardonnay Jean-Paul Brun 2009

Voici un beaujolais blanc bien meilleur que de très nombreux chardonnays blancs plus chers qui encombrent actuellement le marché.
C'est un chardonnay bien typé, floral avec de belles notes de beurre et de noisette. Gras en bouche, bien ample. Le boisé est agréable.
D'une belle longueur gustative et aromatique.
Alc. 12,5 %.
Ne le servez pas trop froid ou laissez-le se réchauffer dans le verre, vous verrez des arômes et des saveurs se livreront alors plus facilement.

Disponible en ligne et dans 84 succursales.

3 étoiles
Prix: 
22,50 $

Morgon, Château de Pizay 2009

Morgon est un cru du Beaujolais. Il y a 11 vins de cette appellation du Beaujolais actuellement à la SAQ (de 16 à 26 $).
Les morgons ont la réputation d'être charpenté et assez tannique. Ils roulent «morgonnent» en bouche.

Celui-ci est d'un très beau fruité; fin au nez, un peu plus ample en bouche.
Les tanins sont assez relevés pour un gamay, ce qui donne un vin qui a du corps, bien charpenté, un vin consistant.
Assez longue et belle finale.
Encore bien jeune. À mettre en cave 3 à 5 ans.
Servir à 15 °C avec les viandes en sauce.

Récolte manuelle, encuvage en grappes entières.

Disponible en ligne et dans 135 succursales.
 

2.5 étoiles
Prix: 
18,95 $

Beaujolais nouveau, il en reste

Il reste du beaujolais nouveau sur les tablettes de la SAQ.

En France un supermarché (Internarché) voyant qu'il est difficile de vendre du beaujolais nouveau de l'année précédente a décidé d'offrir une bouteille gratuite à l'achat d'une achetée. (www.rayon-boissons.com)

Au Québec aussi, il y a encore quelques bouteilles de beaujolais nouveau 2010. Il n'y a pas de vente d'annoncée, mais au moins les prix (14,95 et 15,95 $) n'ont pas été haussés comme ce fut le cas pour les autres vins!

Il reste aussi du Vino Novello, par contre son prix a été augmenté de 10 cents.

Voir nos commentaires sur ces vins ici.

Morgon 2009, Marcel Lapierre

En septembre dernier, la SAQ a mis en vente un Morgon Lapierre 2009 (léger soufre ajouté), 1800 bouteilles qui se sont vendues en quelques heures. Voici maintenant, la version sans soufre, en importation privée.

Dans son billet d'aujourd'hui, Hervé Bizeul, nous propose comme résolution de l'année de relire Jules Chauvet. «On devrait tous avoir lu Jules Chauvet.» «Parce que Jules, il a mis le doigt sur tellement de choses, qui, aujourd'hui, sont à la mode...» Jules Chauvet parlait, entre autres, de la tension dans le vin.

Eh bien justement, de la tension, c'est ce que j'ai perçu dans ce Morgon du défunt Marcel Lapierre.
Le fin est frais, fin, souple, d'une grande délicatesse, finement ciselé, bien tendu.
Du gamay pur et tendre. Macération semi-carbonique, pourtant, il ne sent pas le beaujolais.
Il a de belles saveurs de violette et de fruits légèrement acidulés.

Un vin naturel : «Quand on veut dire un vin naturel, c'est par opposition à industriel, technique, formaté», disait Marcel Lapierre (voir vidéo).

C'est un vin qu'on dit sans soufre. Donc à conserver au frais (1 à 5 ans) à moins de 14 °C. À consommer frais aussi. Selon les bouteilles et la température, on peut percevoir un léger perlant, il faut alors l'aérer un peu. Le goulot est recouvert de cire. Passez tout simplement le tirebouchon au travers de la cire pour retirer le bouchon.

En importation privée auprès de l'agence Rézin. no 11392863
La version contenant du soufre reviendra sur les tablettes d'ici deux semaines à 26,80 $ (3000 bouteilles) sous le no de code 11305344.

3.5 étoiles
Prix: 
27,55 $

Moulin-à-Vent, Les Trois Roches, P.-M. Chermette 2009

Un beau Moulin-à-vent assez costaud et encore bien jeune.
De corps gras, des arômes de gamay assez intense. Assez dodu, d'une belle richesse.
Domaine du Vissoux. Un peu cher!

2.5 étoiles
Prix: 
25,10 $

Beaujolais nouveau 2010

Encore une fois, le meilleur «beaujolais nouveau» est italien!
La SAQ nous présente trois vins nouveaux cette année : deux beaujolais et un italien.

Ces trois vins se ressemblent et ont beaucoup de points en commun : fruités, bien acides, peu tanniques; l'après-goût un peu alcooleux, piquants et métalliques. Il faut manger (un saucisson) pour faire disparaître cette dureté. L'italien laisse une plus belle bouche. Il est le seul à avoir une longueur assez agréable. Ces vins ont été dégustés frais à 12 °C. Les deux beaujolais me semblent meilleurs que l'an dernier.

Sauf, l'italien, les deux autres sont très chers : 15 $ équivaut à 10 €.

Novello Botter 2010
Le plus aromatique des trois vins nouveaux présentés cette année au Québec. Des notes de fruits et de légumes au soleil.
C'est juteux, bonbon, pastille aux fruits. Plus rond, plus long et plus facile à boire que les deux beaujolais. Sangiovese, Igt Rubicone de la région d'Émilie-Romagne. Alc. 11,5 %. 10479166 10,20 $ 

Mommessin Beaujolais Nouveau 2010
Un nez plutôt discret de cerise. Le plus fruité des trois. Gouleyant. Une finale un peu mince et chaude. Alc. 12 %. 10704247 14,95 $

Duboeuf Beaujolais Nouveau 2010
Un nez de fruits et de bananes mûres. Une sensation de perlant en bouche et de crème. Acidité vive. Alc. 12 %. 10704221  15,90 $ 

Le Mommessin a une capsule à vis, les deux autres un bouchon de plastique.

La SAQ a commandé 25 200 bouteilles du Novello et seulement 7800 bouteilles de chacun des deux beaujolais. La plupart des succursales n'ont reçu qu'une caisse de chaque beaujolais. C'est peu comparé à l'an 2000 avec les 720 000 bouteilles de 14 marques.

La SAQ dit qu'elle ajustera l'opération des prochaines années «en fonction de l'intérêt des Québécois.» Ce qui est intéressant toutefois, c'est qu'elle nous fait remarquer qu'ailleurs dans le monde, à Londres par exemple, les vins nouveaux font leur entrée sur les tablettes «à différents moments de l'année, selon les arrivages.»

Autre fait intéressant, en Ontario aussi, le meilleur «beaujolais nouveau» ne vient pas du beaujolais. Le chroniqueur vin du Toronto Star Gord Stimmell dit avoir préféré le Primeur Syrah-Merlot des pays d'Oc à 9,95 $. Il lui a donné la note de 89+. Ceux qui suivent les chroniqueurs canadiens et américains savent qu'à 90 points ont entre dans la catégorie des grands vins! M. Stimmell a publié ses notes mardi, brisant ainsi de deux jours l'embargo exigé par les commerçants de beaujolais.

Saint-Amour, Domaine Lassagne, vieilles vignes 2009

Un autre beaujolais dans le magnifique millésime 2009.
Il a d'agréables arômes un peu fermentaires de petits fruits et de terre humide, d'humus.
C'est du beau jus, frais, simple, légèrement acidulé.
De belles saveurs très persistantes.
Un saint-amour fait par Nicole Lassagne sur ses 5,5 hectares.
Mme Lasagne fait partie du groupe des Étoiles du Beaujolais, 12 femmes viticultrices chacune étoile de leur appellation.
Disponible en ligne et dans 111 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
20,15 $

Brouilly, Sous les Balloquets, Louis Jadot 2009

Un brouilly de très belle qualité qui dégage de très beaux arômes de petits fruits.
C'est souple, les tanins sont fins, la texture est coulante.
Ce brouilly a très bien accompagné l'assiette de fruits de mer (eh oui!) et les crêpes du chef Christian Pressburger du restaurant Fleur de Sel de Gatineau.
Disponible dans 366 succursales.

3 étoiles
Prix: 
19,45 $

Brouilly, Château de Pierreux 2009

Le millésime 2009, le grand millésime en Beaujolais!
Ils arrivent lentement sur les tablettes.
Ce brouilly, cru du Beaujolais, est bien ample, suave, assez gras et très persistant.
Il est bien jeune. Peut-être encore trop jeune.
Il faut le carafer ou le mettre en cave quelques mois au minimum.
De la maison Mommessin.

Disponible en ligne et dans 122 succursales.
 

2.5 étoiles
Prix: 
19,65 $

Beaujolais Mommessin 2009

En 2009, il n'y a pas que les crus du Beaujolais qui sont superbes, certains vins génériques ont aussi profité de la très belle saison.

Ce beaujolais est frais, léger et d'une belle finesse.
Le fruité est délicat, c'est bien coulant.
Un gamay de plaisir avec sa petite finale légèrement poivrée.
À servir sur le poulet, les rillettes, les saucissons, les fromages crémeux.
Alc. 12,5 %.

Disponible en ligne et dans 339 succursales. (347 au 7 octobre)

2.5 étoiles
Prix: 
14,25 $

Le Morgon de Lapierre vendu en quelques heures

Qui dit que les beaujolais ne sont pas populaires!
Les 1800 bouteilles du Morgon 2009 de Marcel Lapierre se sont vendues en une journée lors de l'opération Cellier du 16 septembre.

Ces bouteilles ont été mises sur les tablettes jeudi matin, et vendredi matin, il n'en reste plus!

À l'agence Rezin on se dit bien satisfait de ce résultat et pas trop étonné puisque ce producteur a une très belle réputation. D'ailleurs ce vin (dans d'autres millésimes et non sulfité) est disponible depuis quelques années en importation privée.

Le vin vendu à la SAQ a été sulfité afin de pouvoir survivre à quelques jours sur les tablettes un peu chaudes de la SAQ.  En effet, les vins sans soufre doivent être maintenus constamment à des températures inférieures à 14 °C. On en commande d'ailleurs très peu l'été.

Le même produit mais non sulfité peut être commandé en importation privée auprès de l'agence Rezin, à 27,55 $. Il sera livré à la fin octobre ou au début novembre. Toutefois, la commande minimale est d'une caisse de 12.

Il ne faut pas oublier que les vins nature doivent être conservés à moins de 14 °C. De plus, ils peuvent contenir un peu de gaz carbonique. En effet, le producteur y laisse un peu de gaz qui compense le manque de soufre afin de préserver le vin de l'oxygénation. Donc, à l'ouverture, on suggère d'aérer un peu le vin pour dégager ce gaz.

Beaujolais 2009 — Cellier 16 septembre

Les crus du beaujolais 2009 ont une très belle réputation. La région a été bénie des dieux en 2009. La SAQ s'attend donc à ce que la demande soit très forte, elle en a commandé une bonne quantité. En voici cinq qui font partie de l'arrivage de Cellier du 16 septembre.

Pierreux, Brouilly 2009, Pierre-Marie Chermette
Domaine du Vissoux
21,75 $
Un beaujolais au fruité jeune et légèrement acidulé.
Une belle bouche gourmande.
Très long. Des saveurs persistantes sur le fruit.
Parcelle de 1,5 hectare acquise en 2007. «Vinification beaujolaise traditionnelle semi carbonique avec délestage, macération 10 à 12 jours en cuves, pas de levurage, pas de chaptalisation, minimum de SO2, pressurage pneumatique. Élevage: 6 mois en foudres de chêne anciens.»
Brouilly est le plus méridional des crus du Beaujolais.

Disponible en ligne ainsi que dans 83 succursales. 11305660 

Morgon 2009, Domaine Marcel Lapierre
26,90 $  (Les 1800 bouteilles de ce vin se sont toutes vendues la première journée.)
Un beaujolais aux arômes de crème. Ferme, d'une acidité bien vive. Des tanins enrobés. Des  saveurs de petits fruits. Un vin bien minéral.
Un style très différent des autres beaujolais. Le domaine qui fait des vins sans sulfite en a ajouté dans celui-ci afin qu'il puisse entrer dans les succursales du Québec. La SAQ n'est pas équipée pour conserver des vins nature.  Marcel Lapière explique dans cette vidéo la préparation de son vin pour le Québec.
Il était disponible dans 75 succursales.  11305344 

Probus, Juliénas 2009, Domaine Pascal Aufranc
21,45 $
Nez discret de petits fruits. Semble bien jeune. Un peu fermé. Timide. Mais on devine un bon potentiel.  11299351 

Chiroubles 2009, Domaine Dominique Piron
17,65 $
Un beaujolais aux arômes de lilas, frais, bien coulant, un beau fruité et laisse une belle bouche. 11299183 

Régnié Vallières 2009, Domaine Jean-Marc Burgaud
17,20 $
Très fruité, assez vif et riche. 11305678 

Un conseil : servez les crus du Beaujolais à 12 °C.
  Pour en connaître plus sur ces beaujolais du millésime 2009, lire l'article Du très bon beaujolais, qui l'eût cru?

  (Texte modifié le 17 septembre pour ajouter la note sur les ventes du Lapierre.)

Brouilly 2009, Domaine de Gorge de Loup, Louis Tête

Les beaujolais 2009 commencent à arriver.
C'est un millésime exceptionnel dans cette région.
Ce brouilly est bien fait. On reconnaît tout de suite le beaujolais à ces arômes un peu fermentaires et ses saveurs de petits fruits acidulés. C'est vif, frais, fruité et succulent.
Servir frais avec des saucissons, des pâtés, des pâtes.
Disponible dans 36 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
19,00 $

Beaujolais-Village blanc, Clos de Loyse, Louis Jadot 2007

Un beaujolais blanc crémeux, bien appétissant, rond, très agréable.
Il a de belles saveurs de beurre, d'agrumes et de caramel mou qui enveloppe bien ce fruité délicieux.
Sec et d'une acidité en équilibre.
Ample et persistant. De type bourgogne.
Il dit «bois-mois»!
Servez ce chardonnay frais à 10 °C et laissez-le se réchauffer dans le verre.

Un raisonnable et responsable taux d'alcool de 12 %.

(Disponible dans 55 succursales au 29 août.)

3 étoiles
Prix: 
21,65 $

Brouilly 2008, Sous les Balloquets, Louis Jadot

Un brouilly au beau fruité frais et épicé, des fruits des bois.
C'est floral, assez délicat, fin et tendre.
Servir à 14-16 °C avec des plats mijotés, des mets légers.
Alc. 12,5 %.

Les étiquettes de Louis Jadot sont vraiment très belles.

Disponible dans 238 succursales.

Il y a actuellement 63 vins de la maison Louis Jadot à la SAQ. Les prix vont de 14,80 $ à 605 $.

3 étoiles
Prix: 
18,55 $

Fleurie 2007, Louis Jadot

Un gamay léger aux saveurs de petits fruits. C'est fin, souple et bien agréable.
Disponible dans 35 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
27,60 $

Beaujolais-Villages 2008, Combe aux Jacques, Louis jadot

Un beau fruité frais, une bouche ronde et souple.
Peu tannique, une bonne acidité. Vif.
Une finale sèche.

2 étoiles
Prix: 
14,80 $

Brouilly, vieilles vignes, Jérome Mathon 2007

Il y a 19 vins de l'appellation Brouilly (beaujolais) à la SAQ, de 17,40 à 26,70 $.
Ce brouilly 2007 nous rappelle un pinot de Bourgogne afin ses arômes de griottes et de fumée.
Il est très léger, bien épicé et délicat.
Un gamay de grande finesse.
Vignes de plus de 50 ans.
Vendanges manuelles, comme dans presque tout le Beaujolais.
Bouchon de plastique. Alc. 13 %.
Disponible en ligne et dans 87 succursales.

3 étoiles
Prix: 
21,80 $

Moulin-à-Vent des Hospices Collin-Bourisset 2006

Un moulin-à-vent bien fruité, assez gras, presque costaud. Il a une belle texture. La finale assez longue fruitée et poivrée est très agréable.
Alc. 13 %.

Treize moulin-à-vents de 19 à 51 $ actuellement sur les tablettes.

3 étoiles
Prix: 
25,95 $

Beaujolais Mommessin 2008

Des arômes de fruits rouges et de terre.
Un vin léger aux saveurs qui rappelle la cerise. Légèrement acidulé. Belle finale.
Disponible en ligne et dans 341 succursales.
Alc. 12 %.

2 étoiles
Prix: 
14,25 $

Du très bon beaujolais, qui l'eût cru?

Je m'en vais à Montréal pour déguster des vins du Beaujolais. Un de mes amis me dit incrédule et étonné : «tu fais des heures de route pour déguster du beaujolais!»

Eh Oui! Le beaujolais a encore mauvaise réputation dans une bonne partie de la population. Cet ami ajoute qu'il y a une vingtaine d'années, il mettait du beaujolais en cave, des crus, avec un certain succès, mais qu'il a cessé par après. «Est-ce mes goûts qui ont changé, ou est-ce que la qualité de ces vins a baissé?» demande-t-il.

Un producteur me dit que la situation n'était pas rose dans sa région depuis quelques années. Des producteurs se sont remis en question et ont travaillé très fort pour améliorer la qualité. Les consommateurs sont de plus en plus exigeants et infidèles surtout.

Je constate en effet que le Beaujolais viticole a fait de grands progrès ces dernières années. On n'a moins souvent ces saveurs fermentaires et de bonbons acidulés pour retrouver maintenant des fruités nets vraiment plus plaisants dans ces vins faits du cépage gamay. Je vous ai déjà parlé des vins de Château de Pierreux et de Monternot, tous deux sous le chapeau de la maison Mommessin. De très beaux vins, des régals.

Morgon Hospices de Beaujeu, Cuvée Judith de Jonchier 2005

Le sommelier Gérard Margeon écrit dans son livre Les 100 mots du vin qu'un grand vin de garde est, entre autres, très long en bouche. «Sa longueur en bouche et sa ténacité seront les critères définitifs pour évaluer son potentiel...»

Pour être long, ce morgon est même très long, tenace. Ses saveurs agréables sont persistantes.

Ce gamay s'ouvre sur des arômes de framboise et de terre. Il a une petite note florale. Dès l'attaque on a plein de fruit en bouche, un beau fruit, pas un liquide sucré, juste du fruit mature et pas trop extrait. Un vin ample et savoureux. Les tanins sont fins et élégants pour un morgon. Car, les vins de cette appellation peuvent être un peu rudes. Une longue finale sur le fruit avec des notes de fumée, d'épices douces et d'olives.
Consistant, équilibré, chaleureux et du plaisir en bouche.

Alc. 13 %.
Disponible en ligne et dans près de 60 succursales.

Une appellation à redécouvrir Morgon. Il y a 14 vins de ce coin du Beaujolais à la SAQ. Les prix sont raisonnables de 17 à 25 $.

3.5 étoiles
Prix: 
22,45 $

Château de Pierreux, Brouilly 2008

Un vin rouge éclatant au nez invitant de petits fruits sur une note de champignon. Une bouche vive et consistante aux saveurs de cerise et d'épices. Un petit côté suret et végétal qui donne une belle vivacité à l'ensemble. Un bel amer en finale. Une finale d'ailleurs bien longue.

Un gamay voulu dans un style bourguignon.

Meilleur que le 2007, un retour presque au niveau de celui du 2006.
Servir frais.

3 étoiles
Prix: 
19,35 $

Morgon, Coquard 2006

Un bouquet de gamay qui fait penser à de l'humus, de la terre sur un plat de fruits, de fraises. C'est très agréable. J'aime beaucoup cette odeur. En bouche, c'est succulent, ample, d'une matière riche. Très persistant. Un morgon de bon caractère.

Le producteur suggère de le servir à 13 °C avec une viande en sauce ou un gibier.

Il y a de plus en plus de ces bons beaujolais qu'il ne fait pas confondre avec le beaujolais nouveau de piètre réputation. «Le Beaujolais a le terroir pour faire de grands vins, mais, avec le Beaujolais nouveau, nous avons pris 50 ans de retard», dit Guillaume de Castelnau, directeur du Château des Jacques. M. de Castelnau révèle qu'il y a deux études en cours afin de dresser une carte des terroirs et de classifier les crus du beaujolais. (Vitisphère)

Pour en connaître plus sur le beaujolais :  www.beaujolais.net

D'autres beaux vins du Beaujolais...

3 étoiles
Prix: 
18,85 $

Moulin à Vent 2006 "Les caves", Monternot

Des arômes de cuir et de terre. Des saveurs d'épices, de tabac. Un beau fruité fin, des tanins légers. Acidité agréable. Une belle présence. Une finale chaleureuse. Un beaujolais de caractère.

Essayez-le à température pièce et puis frais (13 °C), vous verrez une grande différence.

Douze mois en fûts de chêne. Cépage gamay. Alc. 13 %.
Disponible en ligne et dans 50 succursales.
Moulin-à-vent est l'un des dix crus du Beaujolais.

3 étoiles
Prix: 
23,95 $

Saint Amour 2006 "3 terroirs" Monternot

Un saint-amour tout en fruit, bien léger, coulant et fin. Un beaujolais soyeux.
Saint-amour est le cru le plus septentrionale du Beaujolais.
Servir frais.
Essayez aussi le morgon de la même maison.

2.5 étoiles
Prix: 
25,85 $

Beaujolais Mommessin 2007

Un beaujolais pâle. Des arômes rappelant des bonbons anglais, les canneberges et la pivoine.
Bien léger en bouche. Un petit fruité très agréable sur une jolie note de poivre.
Gouleyant, souple et parfumé. Une belle persistance fruitée.
Digeste. Alc. 12 %.

Meilleur que le millésime précédent.

Cépage gamay.
À servir avec les jambons, pizzas et poulet rôti.

Disponible dans plus de 340 succursales.

2 étoiles
Prix: 
14,25 $

Beaujolais chardonnay, Jean Paul Brun 2007

Il n'y a que deux beaujolais blancs à la SAQ.
Celui-ci est bien fruité, frais. Il a de belles saveurs qui rappellent le caramel mou et le beurre. C'est minéral, rond et bien long. Moyennement ouvert. Il fait penser à un chablis boisé ou à un bourgogne.
Presque aussi bon que le 2005.
Domaine des Terres Dorées. Levures indigènes. Alc. 12,7 %.
Carafez et servir pas trop froid (12 °C) avec des poissons, viandes blanches et fromages.
Disponible dans une trentaine de succursales.

3 étoiles
Prix: 
23,20 $

Moulin-à-Vent Réserve, Domaine de Champ de Cour 2006

Un moulin à vent bien costaud.
On n'est pas ici dans le petit beaujolais tutti frutti.
Il y a une bonne masse tannique. La texture est serrée et un peu rugueuse.
C'est consistant. Il rappelle certains bourgognes de caractère.
Le vin est tout d'une pièce et encore un peu carré, il faut donc bien l'aérer pour le décoincer un peu.

Un domaine de 7 hectares. Cépage gamay. Alc. 13 %.
Élaboré avec la participation de Sylvain Pitiot de Clos de Tart.

De la maison Mommessin.

3 étoiles
Prix: 
26,30 $
Syndiquer le contenu