Beaujolais

Fleurie 2005, la Cerisaie 2005, Mommessin

Des arômes de fruit. Une belle fraîcheur en bouche. Substantiel et souple. Une finale au doux fruité.
Fleurie est une appellation du Beaujolais [140 vignerons sur 850 hectares]. Mais le mot beaujolais n’est pas sur l’étiquette, car il a très mauvaise réputation. Ce Fleurie est agréable. Il a fait beau aussi en 2005 dans cette région. Il accompagnera bien les plats légers et même le saumon poêlé. Servir frais, après deux heures au frigo ou 20 minutes au congélateur.
Pour en savoir plus sur le beaujolais voir le site www.beaujolais.net

2.5 étoiles
Prix: 
22,55 $

Beaujolais village primeur Joseph Drouhin 2006

Des odeurs de jus de raisin et de bonbons à la menthe. Il sent le vin maison. Du jus un peu métallique en bouche, acidité marquée. Difficile d’en boire plus d’un verre.

Prix: 
18,25 $

Côte de Brouilly Mignot 2004

Mettez de côté vos préjugés, ce ne sont pas tous les beaujolais qui sont végétaux et rêches. Ce côte-de-brouilly est très léger et fin. À servir pas trop froid avec des mets légers.

1.5 étoiles
Prix: 
19,50 $

Beaujolais Moulin à vent 2003 Duboeuf SAQ $20.00

Voici un Beaujolais presque rhodanien de style. Il nous ramène aux belles années des Beaujolais qui savaient vieillir. Car ce Beaujolais est à mettre en cave pour 3-4 ans. Belle structure serrée aux tannins de qualité. La bouche révèle une profondeur qui nous épargne les saveurs de bonbon qui résultent de la macération carbonique du Gamay. Pour les amateurs de Beaujolais sérieux.

3.5 étoiles
Syndiquer le contenu