Bordeaux

Lynch Bages 1999

Des arômes de caramel chaud et de fleurs séchées.
Une bouche plaisante, de beaux tanins, des saveurs de caramel. Un boisé en final. N'a pas digéré son bois. Il me semble encore bien jeune.
À revoir dans deux ans.
Le 2004 est 82 $, le 2005 est 142$.

3 étoiles

Cambon La Pelouse 2005

Ce vin de Haut-Médoc est probablement dans une période ingrate. Son fruité gras ne réussit pas à enrober ses tannins très durs. Il est astringent et tout d'une pièce. Un participant à la dégustation nous dit «il m'a agressé!»
À revoir dans deux ou trois ans.
Le 2006 est 59 $ pour 1,5 litre.

2 étoiles

Château des Matards blanc 2008

On dit que le vin blanc, c'est bon pour l'été sur la terrasse. C'est étrange, très souvent, j'aime prendre du vin blanc en hiver. Pourquoi? Peut-être parce que tout est plus sec en hiver dans nos habitations et qu'on veut de rafraîchir la bouche. Après une longue marche sur la rivière Outaouais gelée, quoi de mieux qu'un bon verre de vin blanc servi en préparant le repas.

Ce Matards est un beau sauvignon de bordeaux, aromatique, légèrement muscaté et épicé avec des notes d'herbe fraîche. C'est floral, rafraîchissant, assez gras et bien sec. Ses saveurs agréables persistent assez longtemps.

En plus du sauvignon, il y a un petit 10 % de muscadelle qui semble lui être très bénéfique.
Pas de bois, macération pelliculaire.

Disponible dans près de 250 succursales.
La maison fait aussi du rouge.

2.5 étoiles
Prix: 
14,95 $

Château de Malleret 2003

Haut-Médoc cru bourgeois, A. de Luze
Teinte orangée.
Un bouquet assez complexe de fruits noirs et de tabac. Plaisant.
Des tanins fermes assurent une belle présence en bouche.
Une finale légèrement asséchante sur des saveurs qui rappellent un peu le caramel.

Assemblage : 55 % merlot et 45 % cabernet franc.

3 étoiles
Prix: 
26,55 $

Léoville-Barton 1990

Un vin absolument superbe. Fin, suave, juteux et consistant. D'un fruité élégant. Il est souple, les tanins sont fondus. Très long et digeste. Le vin semble à maturité, mais pourrait vieillir encore un bon nombre d'années.
On devrait pouvoir en boire tous les jours des vins comme celui-là.

Il y a plusieurs millésimes de ce vin à la SAQ : 1986, 1988, 1999, 2000 et 2001. Les prix vont de 197 à 424 $.

5 étoiles

Sociando-Mallet 1990

Nous avons dégusté deux bouteilles de Sociando-Mallet du millésime 1990 le lendemain du jour de l'An.

Les deux provenaient de deux caves, les étiquettes étaient différentes, probablement pas achetées dans la même province (Québec et Ontario) ou au même moment.

Deux vins totalement différents. L'un est très foncé, opaque, trouble, beaucoup de particules en suspension. Encore bien tannique, plein, gras, assez ferme et bien long. Pour accompagner un met costaud.

L'autre clair, nettement plus pâle, tanins plus légers, juteux, belle acidité, fruité frais, juteux, suave élégant et bien long. Pour accompagner un met pas trop costaud.

Chez le producteur, on nous dit que «nous n'assemblons chaque année qu'un seul lot de Sociando-Mallet, qui est mis en bouteille en une seule fois. Toutes les bouteilles d'un millésime donné contiennent donc le même liquide.» Toutefois, l'étiquette peut être différente selon le marché.

Un vin qui a donc évolué différemment en bouteille selon les conditions de conservation.

Une production de 220 000 bouteilles.

Il reste de 2000 à la SAQ à 138 $.

4.5 étoiles

Ducru-Beaucaillou 1994

Un beau bordeaux encore assez costaud, sèveux, riche, d'une belle tenue en bouche. Une légère pointe d'austérité. Une acidité vive. Du tonus. Du grand vin.

Les 2004, 2005 et 2006 sont disponibles à la SAQ à des prix exorbitants de 117 à 274 $.

4.5 étoiles

Gruaud-Larose 2001

Malgré de fortes odeurs phénolées (cuir, celle de cheval), le vin se boit quand même assez bien. Ces odeurs sont probablement dues à la présence d'un trop grand nombre de champignons brettanomyces Des personnes moins sensibles à ces odeurs vont dire que ça sent le cèdre, le tabac ou le cigare. (Je vais revenir sur ce sujet bientôt). Certains aiment ces odeurs, d'autres moins. À la longue, on peur se lasser.

J'ai même trouvé sur Internet une personne qui décrit ce vin ainsi «strong farmhouse bouquet, meaty and manure aromas (forte odeur de ferme, viande et fumier», et qui lui donne quatre étoiles!

Ce domaine est réputé pour ces odeurs particulières, un peu comme l'était Château Talbot. Il a ses aficionados qui apprécient retrouver presque année après année ces arômes de ferme, de cigare, de fumé et de cuir chaud dans ce Saint-Julien.

Le 2004 est 94 $, par contre le 2000 est 284$.

Château Le Puy 2004

Un bordeaux original avec ses arômes de fruits murs, de feuilles sèches, de fleurs et de graphite. C'est rouge pâle. Bien serré en bouche, assez costaud, une acidité vive, une note de cuir, un bel amer en finale, des notes de noyaux, de poivre et de cuir de vin mature. Un vin différent qui laisse une belle impression en bouche. Digeste.

Un taux d'alcool bien raisonnable de 12 %.
Assemblage de merlot à 85 %, cabernet franc à 14 % et 1 % de carmenère.
Une production en biodynamie.

Le vigneron Jean-Pierre Amoreau a servir de modèle à l'auteur de la bande dessinée Les Gouttes de Dieu.

Un domaine de 50 hectares en Côtes de Francs, dont 25 en vignes. «Nous préservons une sorte "d'insecterie" dans un rapport de un sur un entre la vigne et la végétation... (bois, animaux, étang) ... ainsi quand il y a une attaque de nuisibles, nos vignes n'ont pas besoin de traitements, les prédateurs viennent les manger.»

Peu de soufre
«les vins à peine soufrés ne sont pas élevés en stockés en cave mais dans leur chai non climatisé. Le vin est une matière vivante et il faut l'habituer à vivre à différentes températures. Ainsi nos vins voyagent très bien.» Un texte à lire La beauté naturelle d'un grand bordeaux.

Disponible en ligne et dans plus de 150 succursales.
Aussi au format de 500 ml (17,20 $). Très pratique au restaurant, pensez à réduction de la limite d'alcool permise (50 mg) qui s'en vient.

Le bouchon est recouvert de cire. N'essayez pas de l'enlever passez tout simplement la tige du tirebouchon à travers, la cire s'enlèvera en même temps que le bouchon.

3 étoiles
Prix: 
24,15 $

Château des Matards rouge 2007

Premières Côtes de Blaye
Des arômes et des saveurs de fruits rouges et noirs. Des saveurs très persistantes de fraises et de cerises écrasées. Bien confituré, le vin est très jeune, riche et d'une texture ronde.

Assemblage de merlot à 70 % et de cabernet sauvignon.
Alc. 13 %
Une production de 45 000 bouteilles.
Disponible dans plus de 120 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
15,95 $

Château Marbuzet 2001

Un saint-estèphe assez bien en chair. Fruité. Une note de végétaux. Un très bon bordeaux. Une finale pas très longue. Des arômes agréables. Cabernet sauvignon à 60 % et merlot.
Un domaine de sept hectares qui entoure le Cos d'Estournel.

3 étoiles
Prix: 
51,00 $

Château Simard 1990

C'est très rare qu'on puisse se procurer un vin de tel âge en magasin.

Ce Saint-Émilion est mature, suave, d'une belle finesse.
Il a conservé un beau fruité. C'est digeste et surtout très long.
C'est une belle découverte.

Un domaine de 40 hectares à 80 % merlot et 20 % cabernet sauvignon.
Rendement de 34 hl/ha.
Une production de 160 000 bouteilles.
Le gérant du domaine est Alain Vauthier copropriétaire du fameux Château Ausonne.

Pour en savoir plus sur le Château Simard...

4 étoiles
Prix: 
50,75 $

Château Palmer 1996

Un margaux somptueux, bien aromatique, bien typique. Séveux, juteux. Élégant et assez costaud. Une belle acidité, Très long. Prêt à être bu.
Le 1995 est 295 $, le 2001 est 197 $, le 2003 est 233 $, le 2005 est 384 $, et plus vieux le 1945 est 6930 $.

4 étoiles

Château des Gravières, Graves 2005

Un bordeaux dans un très beau millésime!

Le vin est bien foncé. Il a de très beaux arômes de fruits noirs, de minéraux et d'humus.
Une belle matière, assez tannique. Une petite note végétale en finale.
Longueur moyenne.
Très bon.

Le producteur suggère de le servir de 14 à 16 °C.
Merlot à 78 % et cabernet sauvignon. Un domaine de 25 hectares. Une production de 200 000 bouteilles en rouge.

Disponible dans 50 succursales.

Graves est une appellation du Bordelais au sud du Médoc, au sud de la ville de Bordeaux.

3 étoiles
Prix: 
22,50 $

Château La Tour de Bessan 2006

Un margaux assez fin au beau fruité succulent. C'est souple. Il laisse une belle impression en bouche.

3 étoiles
Prix: 
34,75 $

La Fleur Anne, Saint-Emilion 2005

Un saint-émilion à 18 $! Oui!
Ça permet aux restaurateurs d'offrir un saint-émilion à 36 $ sur leur carte des vins.
Le vin est bien fait, agréable, souple, bien constitué, facile à boire, bien équilibré. Déjà prêt. Un bon millésime.
C'est le saint-émilion le moins cher à la SAQ, et de loin, l'autre est à près de 10 $ de plus.
Un vin de l'Union des producteurs de Saint-Émilion.

2.5 étoiles
Prix: 
18,85 $

Château de Cruzeau rouge 2005

Un bordeaux dense, bourré de matière, bien consistant.
Rond et agréable, il laisse une belle bouche.
Servir frais.

Cabernet sauvignon 55 %, 43 % merlot et 2 % cabernet franc. 70 hectares de rouge.
Collage au blanc d'oeuf.
Meilleur que le 2004.

«Les vendanges se font manuellement ou mécaniquement après des sélections manuelles à la vigne. Les fermentations sont réalisées aux températures de 28 à 30 °C. Après les fermentations malolactiques, les vins sont élevés pendant 12 mois en barriques (30 à 40 % neuves) et sont soutirés chaque trimestre.» Un vin d'André Lurton.

Disponible dans plus de 270 succursales.

3 étoiles
Prix: 
24,95 $

Château Bellefont-Belcier 2006

Un vin tannique et bien boisé. il a été servi trop chaud pour qu'on puisse en apprécier le fruit.
Le 2001 était si bon.

2 étoiles
Prix: 
51,75 $

Dégustation de bordeaux matures

Récemment, un généreux collectionneur nous a permis de déguster onze bordeaux matures, ou presque. Les vins ont été conservés dans un cellier contrôlé, à 13 °C.

Pour ceux qui en auraient encore en cave, voici quelques notes sur les plus remarquables :

Château Le Bon Pasteur 1995, Pomerol
Encore assez foncé et peu évolué. Nez ouvert, fruité avec des notes végétales (poivron, blé d'Inde), assez complexe et très agréable. Rond en bouche, des tannins soyeux, presque fondus, bel équilibre. Fini sur le fruit.
Se vend environ 90 $ aux États-Unis.

Château Canon la Gaffelière 1990, St-Émilion 1er Grand Cru Classé "B"
Bien expressif, encore du fruit, avec des notes iodées et végétales (poivron, fines herbes séchées) et une très légère oxydation qui vient ajouter à la complexité. Le nez évolue beaucoup dans le verre. En bouche, c'est gras et solide, avec un beau fruit, presque sucré, et des tanins bien enrobés. Légère astringence en finale et persistance aromatique impressionnante. Ça frise la perfection.
Entre 100 et 160 $ en Californie. , presque
 
Château Troplong-Mondot 1990, St-Émilion 1er Grand Cru Classé "B"
Un peu plus discret au nez, mais aussi intéressant, avec les mêmes notes végétales (poivron et fines herbes séchées), mais plus épicées et torréfiées que le précédent. Texture, structure et équilibre impeccables en bouche, avec un beau fruité bien mûr. Là encore, légère astringence en finale et très belle longueur. Impressionnant!
Entre 325 et 500 $ aux États-Unis.

Château Léoville-Barton 1988, 2e Grand Cru Classé St-Julien
Nez intense de bordeaux mature, avec du cuir, de la torréfaction et des olives noires. Structure moyenne, bien frais, légère astringence et bonne longueur. Délicieux !
90 à 200 $. Le 1986 est 424 $ à la SAQ.

Château Léoville-Poyferré 1990, 2e Grand Cru Classé St-Julien
Un autre chef-d'oeuvre aromatique, intense, mature, animal (cuir), torréfié, épicé (poivre), complexe. La bouche est à l'avenant, grasse, ronde, avec une belle acidité et un équilibre impeccable. La finale est fraîche et légèrement astringente.
200 à 275 $ en Californie et en Europe.

Château Lagrange 1990, 3e Grand Cru Classé St-Julien
66 % cabernet sauvignon, 27 % merlot et 7 % petit verdot. Nez intense, bien bordelais, encore fruité, poivré, torréfié, fines herbes; belle maturité. Énorme en bouche et bien équilibré, avec des tannins presque soyeux, des notes fruitées, grillées et une belle fraîcheur. Très long en plus. De quoi tenir encore plusieurs années. Le bonheur parfait.
Entre 100 et 150 $ aux É.-U..

Château Pontet-Canet 1990, 5e Grand Cru Classé, Pauillac
Une autre perfection. 60 % cabernet sauvignon, 33 % merlot, 5 % cabernet franc et 2 % petit verdot. Nez bien ouvert très tertiaire, avec du cuir et une surprenante note fumée; tout à fait mature. Très gras et parfaitement équilibré en bouche et beaucoup de finesse, malgré une finale encore assez astringente. Difficile de demander plus, surtout pour un 5e.

Prieur de Meyney 2005

Un vin léger et très boisé. De beaux arômes de vanille.

2 étoiles
Prix: 
39,50 $

Dourthe Grands Terroirs Côtes de Bordeaux 2008

Un bordeaux bien fruité aux saveurs de framboise et de bonbons anglais.
Du fruit en masse, des tanins bien intégrés. Un vin substantiel, assez charnu et bien long.
Il est agréable, facile à boire et en donne beaucoup pour le prix.

Assemblage: merlot à 90 %, cabernet sauvignon 10 %.

Côtes de Bordeaux est une nouvelle appellation qui remplace les quatre anciennes appellations  premières côtes de blaye, premières côtes de bordeaux (cadillac) côtes de francs et cotes de castillon. Elle représente 1500 producteurs sur 13 500 hectares qui ont décidé « de mettre leurs ressources en commun afin de se doter d'une véritable identité et de communiquer d'une seule voix.» Ce produit de la maison Dourthe est le premier vin portant cette nouvelle appellation à faire son entrée au Québec.

2.5 étoiles
Prix: 
14,90 $

Château Sérilhan 2005, St-Estèphe

Nez typique, ouvert, fruité, épicé, avec une note végétale. La structure est moyenne et une bonne acidité assure l'équilibre. La finale est astringente (normale) et bien fruitée. Un très bon bordeaux à prix raisonnable.

Encépagement: 57 % cabernet sauvignon, 36 % merlot et 7 % cabernet franc.

3.5 étoiles
Prix: 
38,75 $

Château Haut Sarpe 2005

Saint-Émilion Grand Cru Classé
Un vin rouge très foncé aux arômes de cuir souple.
Une belle tenue en bouche. C'est rond, les tanins sont bien enveloppants et tapissent bien la bouche. Le fruité abondant. Une texture à la fois veloutée et rugueuse. Des saveurs de vanille en finale. Le boisé est encore présent.
Servir avec des plats assez costauds.
À mettre en cave quelques années.
Merlot à 70 % et cabernet franc. Alc. 14 %.

3.5 étoiles
Prix: 
56,25 $

Château Picoron Côtes du Castillon 2005, Yvon Mau

Vin du Libournais. Encépagement : 82 % merlot, 10 % cabernet sauvignon, 7% cabernet franc, 1% malbec

Nez intense de fruits cuits, très anisé. Gras, bien sec et équilibré avec une finale astringente de jeunesse. Pour la viande rouge ou pour la cave.

2.5 étoiles
Prix: 
19,90 $

Château des Tourtes, Premières Côtes de Blaye 2006

Un vin rouge foncé aux arômes de fruits jeunes, de terre et d'humus.
C'est rond, joufflu et bien tannique. Un peu rêche même. Il faut donc le prendre avec de la nourriture.
Un beau fruit.
En somme une belle matière.

Merlot à 70 % et cabernet sauvignon.
Un domaine de 18 hectares. 130 000 bouteilles. Pas de bois, élevage 12 mois en cuves inox.
Alc. 13 %.

2.5 étoiles
Prix: 
17,70 $

Château Hostens-Picant 2004

Des arômes de fruits noirs. Une texture riche au beau granulé. Des tanins bien présents, compacts, de qualité et qui donnent justement cette sensation granulée en bouche. Un bel amer, et une petite note végétale en finale. Plein. Une bonne persistance gustative.
Un vin de l'appellation Sainte-Foy Bordeaux.
Un domaine de 32 hectares en rouge. Merlot à 70 %, cabernet franc 20 % et 10 % de cabernet sauvignon.
Alc. 13,5 %.
Déjà très bon et un excellent candidat pour 4-3 ans de cave.
Pour accompagner les viandes rouges, l'agneau, les gigots...

«La technique de vinification est classique bordelaise. Les fermentations alcooliques et malolactique sont effectués en cuves inox avec contrôle de température permettant les extractions de couleurs et des concentrations. Le vin est ensuite élevé en fûts de chêne (1/3 neufs) pendant une période de 14 à 18 mois. L’élevage se fait par cépage séparé et l’assemblage n’intervient qu’au terme de la période d’élevage.»

Disponible dans 50 succursales.

3 étoiles
Prix: 
25,30 $

Château Hostens-Picant, Cuvée Demoiselles 2007

Un beau nez de fruits blancs. Gras. Une note de noix. Chaleureux. Des saveurs de pêche. Sec. Une finale crayeuse et chaude. L'alcool est bien perceptible (13,5 %). Pour les plats costauds.
Sémillon, sauvignon et muscadelle.

2.5 étoiles
Prix: 
25,30 $

Les Forts de Latour 1999

Le vin est droit, austère et encore tout d'une pièce. Une matière abondante. À revoir dans trois ans.

3.5 étoiles

Carruades de Lafite 1999

Le deuxième vin du Château Lafite a beaucoup de caractère. Il a bien vieilli. Il s'ouvre lentement et dégage de belles saveurs. Il a un fruité élégant. Mature, il a atteint un bel équilibre. Prêt à boire.

3.5 étoiles

Pavillon Rouge de Château Magaux 1999

Le vin est léger, évolué. Il a de belles saveurs de vin mature. C'est fluide, peu concentré. Il n'y a pas beaucoup de chair. Il devait être meilleur en jeunesse.

2.5 étoiles
Syndiquer le contenu