Champagne

Champagne Drappier Brut Nature

Doré bronze. Belle bouche ferme et vive.
C'est bien sec. Légèrement brioché.
Et longue finale.
Très bon.
Pinot noir 100 %.
Sucre 3,7 g/l. Alc. 12 %.
En ligne (6) et dans 95 magasins.

3 étoiles
Prix: 
52,00 $

Champagne Duval-Leroy, Brut Rosé

Rosé et teinte bronze.
Un très beau rosé mousseux. C'est riche, ample et sec.
Il y a là de la belle matière.
Tout est en équilibre.
De belles bulles fines.
Très longue finale agréable. Chardonnay et pinot noir.
Alc. 12 %. Sucre 9,4 g/l.
En ligne (14) et dans 76 magasins, dont 2 SAQ-Dépôts.

3.5 étoiles
Prix: 
50,00 $

Champagne Forget-Brimont, Brut Rosé, Premier Cru

Rose saumoné.
Expressif, vif et sec.
Tendu et un peu sévère tout en étant bien équilibré.
Longue finale.
Bien fait.
Pinot noir, pinot meunier et chardonnay.
Alc. 12 %. Sucre 12 g/l.
En ligne (12), dans 189 magasins, dont 8 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
54,50 $

Pascal Doquet, Grand Cru Le Mesnil sur Oger, Extra-Brut 2005

Voici un champagne qui a de l'âge.
Il est très aromatique, noix et caramel.
Les mêmes saveurs reviennent en bouche.
C'est ample, gros et plutôt costaud. Les bulles rendues très fines avec l'âge sont enveloppées dans une texture grasse.
Longue finale caramélisée.
Il n'est plus question ici de fraicheur, mais d'ampleur.
Plus sur la richesse que sur la finesse.
Chardonnay à 100 %. Levures indigènes. Repose sur latte pendant une dizaine d'années.
Dans 39 magasins. Le site de la SAQ affiche le 2006 qui devrait arriver bientôt.

2.5 étoiles
Prix: 
112,50 $

Laurent-Perrier, Cuvée Rosée, Champagne

Rose clair, pâle et brillant.
Fruité légèrement sucré.
Finale un peu dure et un peu amère.
Simple.
Alc. 12 %. Sucre 8,7 g/l.
Dans 222 magasins, dont 5 SAQ-Dépôts.

1 étoile
Prix: 
99,75 $

Champagne Pierre Gerbais, Grain de Celles

Il y a 5 vins de ce producteur à la SAQ, celui-ci est le moins cher.
C'est un champagne léger aux belles saveurs de jus de pomme, citron et citrouille.
Les bulles sont peu persistantes. Il y a un tout petit pétillant en bouche.
La finale est belle. C'est simple, bon et coulant.
Pinot noir 50 %; pinot blanc 25 % et chardonnay 25 %. Vendanges manuelles.
Trente mois sur lattes. Dosage autour de 4 grammes.
Sucre 7 g/l. pH 3,06. SO2 31 mg/l. Alc. 12 %.
Dans 58 magasins.

2 étoiles
Prix: 
52,50 $

Fleury Blanc de Noirs Brut

Un champagne plutôt élégant.
Une bouche agréable, des bulles fines.
C'est vif et très persistant.
Des saveurs originales rappelant un peu les oranges.
Très bon.
Culture en biodynamie. Vendanges manuelles.
Pinot noir 100 %. 15 hectares.
Alc. 12,5 %. Sucre 6,6 g/l.
En ligne (18) et dans 57 magasins.

3 étoiles
Prix: 
58,50 $

Champagne Louis Nouvelot, Cuvée Saphir Brut

Un champagne bien différent avec des aromes et saveurs de chocolat blanc.
C'est vif et suave.
Les bulles et l'acidité lui donnent une belle texture légèrement piquante en bouche.
Une belle impression, une belle présence en bouche. Agréable.
Alc. 12 %. Sucre 10 g/l.
Parmi les 10 champagnes les moins chers à la SAQ.
Dans 35 magasins.

3 étoiles
Prix: 
41,75 $

Champagne Bollinger, Special Cuvée Brut

Un champagne brillant au nez fin invitant.
L'attaque est expressive. Le vin est ferme et sec. La texture est moyennement grasse. Il n'y a pas beaucoup de saveurs, mais la finale est belle.
Pinot noir 60 %; chardonnay 25 % et pinot meunier 15 %.
Alc. 12 %. Sucre 7,5 g/l.
En ligne (21).

3 étoiles
Prix: 
85,50 $

Champagne Henriot, Brut Souverain

Un champagne aromatique et bien expressif.
Une belle attaque, c'est savoureux sur de belles bulles.
C'est sec, serré et long en bouche.
Chardonnay et pinot noir à parts égales.
Alc. 12 %. Sucre 8 g/l.

Dans 67 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
57,50 $

Champagne Lallier, Grande Réserve, Grand Cru

De beaux aromes rappelant un peu les oranges.
Une attaque agréable sur de jolies bulles. Des saveurs de fruits exotiques. Une belle présence en bouche. Équilibré et d'une certaine élégante.
Pinot noir et chardonnay.
Alc. 12,5 %. Sucre 12,5 g/l.
En ligne (5), dans 124 magasins, dont 8 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
48,00 $

Canard-Duchêne, Cuvée Léonie

Un beau nez.
Une belle bouche ferme et un peu sévère.
C'est sec et bien équilibré.
OK.
Pinot noir 50 %; pinot meunier 30 % et chardonnay 20 %.
25 % vin de réserve des années antérieures.
Certifié végétalien.
Alc. 12 %. Sucre 10 g/l.

Dans 113 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
52,25 $

Gosset Champagne Brut Grande Réserve

Des aromes de brioche.
Une belle bouche briochée. Assez ample, serrée, sec et ferme.
Finale pas très longue, mais un bel après-gout.
Chardonnay 45 %; pinot noir 45 % et pinot meunier 10 %.
Alc. 12 %. Sucre 10 g/l.
Dans 69 magasins.

3 étoiles
Prix: 
76,25 $

Champagne Jacquard, Brut Mosaïque

Un beau nez.
Acidité vive qui le rend un peu dur.
Beaucoup de belles bulles en bouche.
Unidimensionnel, d'une pièce.
Chardonnay 40 %; pinot noir 35 % et pinot meunier 25 %.
Alc. 12 %. Sucre 9 g/l.

En ligne (31) et dans 38 magasins.

2 étoiles
Prix: 
49,00 $

Champagne Nathalie Falmet Brut

Un champagne parfumé aux pommes cuites.
C'est sec, serré . Belle présence en bouche, quoiqu'un peu sévère.
Belle finale agréable.
Pinot noir 70 % et chardonnay.
Sucre 11 g/l. Alc. 12 %.
En ligne (11) et dans 62 magasins.

3 étoiles
Prix: 
59,75 $

Champagne Louis Roederer Brut premier

Un champagne un peu différent des autres 14 servies lors d'une dégustation de l'AQAVBS.
Il est plus élégant et fin.
Sec et racé. Il n'a toutefois pas beaucoup de saveurs.
Plutôt léger, mais très bon.
Alc. 12 %. Sucre 8,9 g/l.
En ligne (10) et dans 181 magasins.

3 étoiles
Prix: 
70,75 $

Champagne Billecart-Salmon Brut Réserve

Beau nez fin.
Belle bouche. C'est serré et un peu sévère.
Peu de saveurs, mais belle finale.
Pinot noir, chardonnay et pinot meunier.
Sucre 8,7 g/l. Alc. 12 %.
En ligne (1) et dans 70 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
66,25 $

Laurent-Perrier Champagne Brut

De beaux aromes de fruits blancs sur une note salée et minérale.
Belle bouce vive. Un champagne sec et bien tendu.
Ferme, agréable et élégant.
Note de beurre.
Belle petite finale piquante.
Chardonnay 50 %; pinot noir 35 % et pinot meunier 15 %.

Alc. 12 %.  Sucre 10 g/l.
En ligne (39) et dans 244 magasins, dont 6 SAQ-Dépôt.

3.5 étoiles
Prix: 
64,00 $

Champagne Brut Pol Roger

Brillant sur de beaux aromes de fruits blancs.
Ample, gras et bien plaisant.
Long en bouche.
Ici, on monte une marche parmi les champagnes à moins de 65 dollars à la SAQ.
C'est vraiment bien fait.
Pinot noir, pinot meunier et chardonnay à parts égales avec 25 % de vins de réserve (vin des années précédentes.
Alc. 12 %. Sucre 10 g/l.

En ligne (23) et dans 78 magasins, dont 6 SAQ-Dépôts.

3.5 étoiles
Prix: 
63,00 $ à la SAQ | 67,65 $ à la LCBO

Champagne Pommery Brut Royal

Le meilleur mousseux d'une dégustation de 65 vins mousseux, champagnes, cavas, crémants et autres organisée par l'Association québécoise des agences de vins (AQAVBS) pour les chroniqueurs vin.
De beaux aromes de beurre sur une bouche ample et riche. D'un bel équilibre entre le fruité et l'acidité. De la belle matière accompagnée de bulles agréables. Longue finale. Bien fait.
Sucre 11 g/l. Alc. 13 %.
En ligne (5298). Pas encore en succursale.

Deux autres champagnes se sont aussi bien distingués, ceux des maisons Pol Roger et Laurent-Perrier. Je vous en parlerai bientôt.

3.5 étoiles
Prix: 
62,25 $ à la SAQ | Réduit à 51,25 $ jusqu'au 25 novembre.

Besserat de Bellefon, Triple B, Brut Nature 2012

Ils sont rares les champagnes bios.
Sur les 400 champagnes à la SAQ, il n'y en a que 12.
Celui-ci a de très beaux aromes et ça ne sent pas la levure de boulangerie et la brioche comme trop souvent en Champagne industrielle. Il a beaucoup de bulles qui donnent une belle mousse assez persistante.
C'est sec, fin, sur de belles saveurs qui rappellent la pomme. Assez longue finale. Un champagne agréable à boire. Vignes cultivées en biodynamie. 29 000 bouteilles en 2012.
En ligne (9) et dans 28 magasins.

3 étoiles
Prix: 
69,75 $

Le Mesnil Brut Grand Cru Blanc de Blancs

Un mousseux très expressif avec des aromes et des saveurs de caramel mou. Comment font-ils pour mettre le caramel dans le champagne? C'est gros, très gros, très expansif, très expressif, ample et savoureux (caramel). On n'est pas dans la finesse ici. Presque sec. Très longue finale sur le caramel avec une note de rancio. Plutôt unidimensionnel, mais il en donne beaucoup. Il est généreux en caramel. Plusieurs vont aimer; d'autres vont le trouver un peu trop caramélisé.
Blanc de blanc signifie 100 % chardonnay. Sucre 9,6 g/l.
Dans 13 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
52,00 $

​Champagne non bio, mais durable

Mon article du 16 décembre intitulé «Le champagne c'est chimique» a fait réagir en Champagne.

J'y disais que la Champagne est une région viticole très chimique. La surface de vigne cultivée en bio n'est que de 646 hectares sur les 34 000 hectares de l'appellation.

Les 300 grands producteurs de champagne, les 140 coopératives et la plupart des 15 000 vignerons ne sont pas intéressés par l'agriculture biologique.

Alors, ils ont recours à toute la panoplie des aides chimiques: insecticides, fongicides et engrais chimiques.

M. Thibaut Le Mailloux, directeur de la communication du Comité interprofessionnel du vin de Champagne a tenu à me dire que si la Champagne n'est pas bio, elle vise toutefois a être durable.

«La certification Viticulture durable en Champagne représente une surface de 12,5% de l’aire d’appellation Champagne.»

M. Thibaut ajoute «ensuite et surtout, la stratégie de la Champagne est collective, c’est-à-dire qu’elle part du principe que le fait que 100% des acteurs soient en mouvement aura un impact largement plus fort que si nous encourageons uniquement la certification, qui séduit une proportion plus faible des exploitants...»

Le porte-parole de la Champagne viticole ajoute que les quantités de pesticides utilisées en Champagne ont chuté de 50% en 15 ans; ainsi que l'usage des engrais azotés.

Il y a donc du progrès, toutefois on est loin du bio et il semble bien que l'on ne s'y rapprochera jamais.

C'est que la plupart des vignerons champenois ne produisent pas de vin, mais vendent plutôt leurs raisins à de grandes marques.

En 2016, le reportage de l'émission Cash Investigation révélait que le département de l'Aube (Champagne) est celui où se vendent le plus de pesticides dangereux. (Vidéo 2h15)

Puis, l'Association Robin des Bois publiait la carte des départements de France où il se vend le plus de pesticide. «L'Aube et la Marne sont les premières régions de France où sont vendus des pesticides avec des substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques. / © Robin des Bois» (Cliquez sur la carte pour l'agrandir.)

L'Aube et la Marne ce sont les deux départements de la Champagne.

À la suite de ces révélations, des vignerons bios ont réclamé en 2016 l'interdiction totale des pesticides dans le cahier de charge de l'appellation Champagne. «Plus de 85 % des surfaces viticoles de Champagne sont ainsi touchées par l'utilisation d'herbicides. Les fortes précipitations de ces derniers jours incitent les vignerons à traiter à nouveau les vignes avec des produits chimiques.» (France 3)

Les dirigeants de la Champagne viticole ont alors refusé la proposition d'interdire les pesticides. Le vice-président de l'Association viticole champenoise, Jean-Louis Normand, a dit que «dans nos exploitations, il y a des problématiques très diverses. Il faut laisser le temps. C'est pour cela que la Champagne a mis en place la viticulture durable qui permet à chacun de faire son autodiagnostic...) (Voir la vidéo de France 3)

Champagne
34 000 hectares
15 000 exploitants
140 coopératives
300 maisons
15 000 salariés
grappe de raisin 6 €
312 millions de bouteilles
7,2 milliards $
Exportation 4 milliards $
civc

Pourtant, ça ne semble pas être une question d'argent, car selon des producteurs de vins bios en Champagne, il n'en couterait que de 10 à 30 centimes de plus la bouteille pour y faire du vin bio.

La Champagne est en retard dans ce domaine. Elle est la région de France où l'on achète le plus de pesticides; soit 788 tonnes dans le département de l'Aube et 710 tonnes dans celui de la Marne.

Au niveau de l'épandage du controversé glyphosate (Rounbup) l'Aube a le record avec 276 tonnes en 2011-2013. (Cité par France Info en octobre 2017)

Pourtant, la Champagne est riche. Le prix du raisin y est le plus élevé au monde, soit 6 euros le kilo.

Pourquoi alors cette réticence? L'explication se trouve peut-être dans le mode de commerce du raisin dans cette région. La plupart des vignerons ne font pas de vin, mais vendent leurs raisins à des négociations; le prix du raisin est très élevé; les vignerons ont des contrats à très long terme avec ces négociations ces grandes maisons de champagne... Rien pour inciter à la production de raisins plus sains.

Est-il encore aujourd’hui concevable, acceptable, imaginable que l’on trouve dans les caisses de vendanges des raisins qu’aucun être humain et aucun animal n’oserait même porter à sa bouche...

Ainsi, s'exprimait Pierre-Emmanuel Taittinger en décembre dernier (cité par L'Est Éclair). Le président de l'Association viticole champenoise ajoutait «On ne fait pas une bonne bouteille avec des raisins pourris.» Il poursuivait en disant «Il est temps d’être ferme et catégorique sur le sujet, à moins […] qu’on en vienne à différencier les prix du raisin en raison de leur état sanitaire au moment de la cueillette.»

En effet, le raisin n'est pas payé en fonction de sa qualité, mais selon un prix fixé par contrat d'approvisionnement long terme. Un peu comme dans les vieilles coopératives. Un système de grand confort qui n'encourage peut-être pas la qualité ni n'incite à travailler plus fort pour produire le plus écologiquement possible.

Le champagne c'est chimique

Avez-vous déjà essayé de trouver du champagne bio?
C'est rare, très rare!

Sur les 300 champagnes disponibles aujourd'hui au répertoire de la Société des alcools du Québec, il n'y en a que 13 qui sont bio. Dont 7 sont de la même maison : Fleury.

Les champagnes bio ne représentent même pas 5 % du répertoire de la SAQ. C'est très peu!

C'est que la Champagne est une région viticole très chimique. La surface de vigne cultivée en bio n'est que de 646 hectares sur les 34 000 hectares de l'appellation. Soit 1,9 %.

Il serait plus difficile de produire bio en Champagne que dans la plupart des autres régions viticoles de France. Le climat ferait en sorte que les risques de pourriture des raisins par les champignons seraient très élevés.

Il ne faut pas compter sur les 300 «grandes maisons de Champagne» pour cultiver des raisins bio. Car ces grandes maisons ne cultivent pas ou peu de raisin, elles l'achètent.

Il y a toutefois Roederer qui a un petit 10 hectares en bio, mais là aussi les millions de bouteilles proviennent d'achats à des vignerons qui sont au nombre de 15 000.

Ces vignerons n'acceptent pas de perdre 10-20 % de la récolte en raison des aléas climatiques. Alors, il ont recours à toute la panoplie des aides chimiques: insecticides, acaricides, fongicides et engrais chimiques.

Le site de l'Association des champagnes biologiques ne mentionne que 40 vignerons bio, en plus de 16 autres en conversion bio.

Toutefois, dans le site de l'Agence Bio de France, on retrouve 165 vignerons bio en Champagne.

Ce n'est guère mieux du côté des mousseux hors Champagne. On ne trouve que 12 vins indiqués bios sur les 222 mousseux blancs au répertoire de la SAQ. Dont 7 proviennent d'Espagne.

Il est donc bien difficile de s'abreuver bio avec des bulles.

Voici tout de même quelques noms : Parés Baltà; Barmès Buecher; Pureté de Silex; Cabelier; La Vida al Camp; Gramona; Fleury; Doquet et De Sousa.

Au sujet des pesticides en Champagne, écoutez ce producteur de la région Éric De Sousa qui nous dit que l'on peu faire du vin sans chimie et même en biodynamie en Champagne.

 


 (Entrevue ajoutée dans YouTube en décembre 2012 par Génaël Revel)

Paul Goerg Blanc de Blancs

Il y a 227 champagnes aujourd'hui au répertoire de la Société des alcools du Québec.
Les prix de ces vins mousseux sont élevés : 24 seulement sont de moins de 50 $.

Parmi les champagnes les moins chers, certains se démarquent tout de même par leurs belles qualités.

C'est le cas de ce champagne de la maison Goerg à 46 $. Bu à plusieurs reprises durant le temps des fêtes, il a été un succès.

Il est savoureux, rond, agréable et d'un bel équilibre en le fruité et l'acidité ( Sucre 8,6 g/l.) Les bulles sont fines et non agressives. C'est chardonnay à 100 %.

Il est disponible en ligne (76), dans un grand nombre de succursales (242) ainsi que dans 7 SAQ-Dépôts.

À noter aussi le très bon champagne Gardet à 41,75 $, mais disponible dans moins de succursales (104).

3 étoiles
Prix: 
46,25 $

Delamotte Brut

Le nez n'est pas très invitant, mais la bouche est belle et bullique (bon, est-ce que je viens d'inventer un mot?)
De belles saveurs de bonbons jaunes.
Assez longue finale.
Chardonnay 50 %, pinot noir 30 % et pinot meunier 20 %.
Alc. 12 %. Sucre 10 g/l.
En ligne (71) et dans 9 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
51,75 $

Champagne Henriot, Blanc de blancs brut

Nez discret.
Mais belle bouche juteuse. D'une certaine finesse.
Tout en équilibre.
Nez pas très net, il faut l'aérer.
Un champagne différent.
Chardonnay 100 %.
Dans 65 magasins.

3 étoiles
Prix: 
78,75 $

Laurent-Perrier Champagne Brut

Beau nez fin et plutôt discret.
Jolies bulles.
Pas beaucoup de saveurs, mais une certaine élégance.
Finale légère.
Un champagne bien léger.
Alc. 12 %. Sucre 10,1 g/l.
En ligne (6) et dans 193 magasins, dont 9 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
63,25 $

Nicolas Feuillatte Brut Réserve

Oui, il y a des champagnes dans les SAQ-Dépôts.
Ils sont au nombre de 15. Il y en a même 2 qui y sont exclusifs.
On peut donc les payer 15 % moins cher.
Dont celui-ci de la maison Nicolas Feuillatte.
Il dégage de beaux aromes de fruits tropicaux.
Sur une jolie bouche avec une multitude de bulles.
Très longue finale.
Un champagne bien agréable.
Alc. 12 %. Sucre 10 g/l.
En ligne (152) et dans 368 magasins, dont les 10 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
48,50 $

Piper-Heidsieck Brut

Nez pas très invitant.
Beaucoup de bulles.
Sec. Pas savoureux.
Finale sèche.
Alc. 12 %. Sucre 9,3 g/l.
En ligne (12) et dans 114 magasins.

0.5 étoiles
Prix: 
58,00 $ à la SAQ | 59,95 $ à la LCBO
Syndiquer le contenu