Espagne

Tocado 2012

Beau nez de fruits chauds. Saveurs amples de bleuets et de framboises. Riche, tanins fins, bien enveloppés. Surprenant pour le prix! Une très belle finale. Délicieux. Très agréable à boire, d'une belle fraîcheur.
De la garnacha de belle qualité.
Très bon!
85% grenache, 10% cabernet sauvignon et 5% tempranillo. Pas de bois.
De la maison Borsao.
Capsule à vis.  Alc. 13,5 %.
Dans 358 magasins.

3 étoiles
Prix: 
9,45 $

Borsao - Campo di Borja - Le pays du garnacha

Aragon, la capitale du garnacha, c'est de cette province d'Espagne que provient ce cépage qui s'est répandu en France sous le nom de grenache et en Italie ainsi qu'en Sardaigne sous le nom de cannonau.

«Le grenache c'est comme un homme: on peut en faire du bon et du mauvais», nous dit Iñigo Alberto Tamparillas un des directeurs de la Bodegas Borsao.
Aragon, c'est entre la Catalogne et la Rioja, traversées par le fleuve Èbre, Ebro en aragonais.

Tocado - Borsao - Tres Picos
Ce sont des noms assez bien connus au Québec. Ce sont des noms des vins de la maison Borsao de l'appellation Campo di Borja (plaine de Borja).

Bodegas Borsao c'est une entreprise qui regroupe trois coopératives de l'appellation. On y produit huit millions de bouteilles. C'est 620 vignerons qui sont les actionnaires de la compagnie. Ils cultivent surtout du grenache sur neuf types de sols sur des terres rocailleuses situées entre 350 et 800 mètres d'altitude.

Ces vignerons sont appuyés par trois agronomes qui parcourent régulièrement ce grand territoire de 2400 hectares. Il peut y faire chaud, c'est un climat méditerranéen l'été; mais l'hiver c'est l'influence de l'Atlantique qui s'y fait sentir. Le vent dominant est le Cierzo, et il vente fort!

Ces vignerons cultivent aussi de la syrah (11 %), du cabernet sauvignon (9 %), du tempranillo (8 %), du merlot (6 %), ainsi que du carinena, macabeo et autres.
La garnacha est l'un des cépages les plus plantés en Espagne après l'airén, le tempranillo et le bobal, mais avant le monastrell, le pardina, le macabeo et le palomino.

J'utilise souvent le nom de garnacha au lieu de grenache, car je crois que c'est comme deux parents séparés depuis plusieurs générations. Un peu comme la syrah et le shiraz.

Les vignes de Bodegas Borsao représentent 35 % de toute l'appellation Campo de Borja. Donc, c'est dire l'importance de la maison dans cette région près de la ville de Saragosse.

La bodega est surtout tournée vers l'extérieur. En effet, elle exporte 80 % de sa production. Ses principaux marchés sont les États-Unis, le Québec, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Nous recevons au Québec un peu plus d'un million de bouteilles (92 000 caisses l'an dernier).

Une particularité de la maison: on ne veut pas utiliser trop de bois. «Le chêne est utilisé modérément pour ajouter une certaine complexité au vin et non pour lui imposer sa présence», nous dit-on sur place.

Le leitmotiv de la maison: produire des vins qui seront considérés comme étant des bons achats qualité prix; «best value» qu'on dit en anglais.

Malgré la dimension de l'entreprise, la gamme des vins n'est pas étendue à l'extrême: soit une quinzaine de produits qui varient selon les pays d'expédition. Nous en avons huit au Québec.

Alto Moncayo
Borsao a aussi une participation dans le domaine Alto Moncayo. C'est un domaine de grandeur moyenne (62 hectares) planté de vieux garnacha sur un sol rouge d'argile et d'ardoise. Les plus vieux plants de vigne date de 1910 et les plus jeunes de 1967. Les vendanges s'y font en octobre avec un tri minutieux. La fermentation et la vinification y est plus classique espagnole en barriques neuves de chêne américain et français. Les vins ont pour noms: Veraton, Alto Moncayo et Aquilon.

Des vins commentés dernièrement:
Tocado 2012  9,45 $
Borsao Crianza 2010 15,25 $
Tres Picos 2011  22,15 $
Alto Moncayo 2010  43 $

 
Le site web de la maison bodegasborsao.com
Son représentant au Québec mdv.ca
Sept vins à la SAQ.

____
Ce voyage de presse s'est fait à l'instigation de regroupements de producteurs. Il a été financé en partie par la Communauté européenne. D'ailleurs lors de notre visite dans les locaux de Borsao, deux fonctionnaires sont venus vérifier si la subvention était bien utilisée.

Borsao Crianza 2010

De beaux arômes de fruit et de vanille. Belle bouche sur un fruit net et d'une belle vivacité. C'est rond, le boisé est bien marqué. Le vin semble encore jeune.
La saveur boisée revient en après-goût.
Garnacha 60 %, tempranillo 20 % et cabernet sauvignon 20 %.
Élevage en fût de chêne français 55% et américain 45% de 10 mois minimum.
Alc. 14,5 %.
Dans 258 magasins.
Réduit de 2 $ à 13,25 $ jusqu'au 24 novembre.

2.5 étoiles
Prix: 
15,25 $

Tres Picos 2011

Borsao garnacha
Nez profond, boisé fin. Texture serrée, un vin assez ferme, du costaud. Les tanins sont bien agréables. On voit que c'est sérieux. Juteux, vineux. Une belle présence en bouche.
Des saveurs de fraises et de cerises persistantes.
De la vrai garnacha généreuse.
Malgré les 15 degrés, le vin n'est pas alcooleux.
Fait de vieux garnacha au faible rendement sur les pentes du Moncayo.
Longue finale chocolatée.
Pour accompagné des plats d'automne.
Alc. 15 %
En ligne et dans 224 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,15 $

Pourquoi la SAQ impose un fardeau plus lourd aux vins moins chers?

Voici les objectifs de ventes des vins rouges d'Espagne de la section des produits courants de la Société des alcools du Québec.

On y voit qu'un producteur de vin d'Espagne qui veut nous vendre son vin à 10 $ devra en vendre pour 1,5 million de dollars.

S'il n'atteint pas cet objectif, son vin sera retiré des rayons.

Par contre, s'il nous le vend 15 $, il devra en vendre pour 1 million de dollars et s'il décide de nous le vendre 17,50 $ il ne devra en vendre que pour 750 000 $!

En d'autres mots, il devra écouler 150 000 bouteilles à 10 $; ou moins de la moitié soit 66 000 bouteilles à 15 $, ou moins du tiers soit 42 000 bouteilles à 17,50 $.

Pourquoi imposer un fardeau de vente plus élevé aux producteurs qui nous vendent leurs vins moins chers?

Le monopole n'a pas voulu répondre à cette question.

Quel est le message que cela envoie au producteur?
Est-ce qu'on lui dit qu'il lui sera très difficile de conserver son vin au répertoire régulier s'il le place dans la catégorie des moins de 11 $.

Nous avons pris ici l'exemple de l'Espagne, mais c'est la même chose en gros pour presque tous les vins de tous les pays au répertoire régulier.

Pour ce qui est des vins de spécialité, nous avons déjà mentionné que la SAQ exige qu'ils se vendent plus chers que leurs équivalents au répertoire régulier.

Le prix moyen des 42 vins d'Espagne réguliers est de 12,46 $. La plupart, 26 d'entre eux sont à moins de 15 $. Toutefois, la SAQ a indiqué aux fournisseurs au début du mois qu'elle voulait avoir 4 nouveaux vins et que ses «segments prioritaires» étaient à plus de 15 dollars. (SAQ_B2B)

Raventos i Blanc — Cava un jour, Conca toujours

Connaissez-vous l'appellation Conca del Riu Anoia?

Ce n'est pas une appellation officialisée. Toutefois, c'est sous cette appellation que veut produire la maison Raventos i Blanc, près de Barcelone, dans le Penedès en Espagne.

Elle commercialisait ses vins sour la dénomination Cava jusqu'ici, mais elle rejette maintenant cette appellation.

Cava qui veut tout simplement dire «cave» en catalan et en espagnol est le nom qu'on donne aux mousseux espagnols produits dans plusieurs régions du pays de la Catalogne à la Rioja en passant par la Navarre.

La famille Raventos i Blanc dit qu'on produit de tout en cava, du bon et du moins bon. Elle réclame maintenant une appellation plus rigoureuse afin de produire et de garantir un mousseux de meilleure qualité sur un terroir mieux délimité.

Donc, la famille ne veut plus mettre le mot «Cava» sur ses étiquettes, mais plutôt «Conca del Riu Anoia» du nom de la région qui borde la rivière Anoia. Nous finirons par dire tout simplement Conca.

Manuel et son fils Pepe* ne veulent pas faire des imitations de champagne, mais des vins typiques de leur terroir, de leur cépage. De plus, ils font des vins millésimés. Ils ne veulent pas mélanger les millésimes comme en Champagne. Le millésime reflète le terroir d'une année, dit Manuel. (* Pepe n'est pas grand-père, mais est le diminutif de Joseph en Espagne.)

La région de Penedès est bien plus chaude que la champagne, alors les raisins sont plus sucrés, moins acides et on n'a pas besoin d'ajouter du sucre pour l'améliorer ou pour obtenir un bon taux d'alcool. De plus, les millésimes y sont de qualité plus régulière alors on n'a pas à accumuler de réserves pour relever les mauvaises années.

Rappelons aussi que la première bouteille de cava utilisant la méthode champenoise de prise de mousse en bouteille a été produite par Josep Raventós i Fatjó en 1879 au vignoble Codorníu.

Le domaine Raventos i Blanc
Aujourd'hui, la maison Raventos fait le cava (oups!) le conca, avec les cépages xarello, parellada, macabeu et monastrell. (On écrit zarello, xarel-lo et xarel·lo.)

Raventos ne met pas de liqueur d'expédition dans certains de ces concas. Ce qui donne des vins bien secs,  bien tendus, aux notes calcaires bien marquées, la mousse est fine et non agressive.

Raventos c'est 80 hectares, dont 60 de vignes.
La bodega est située juste en face de celle de Codorníu, des cousins.
Une partie des raisins est achetée chez des producteurs des environs.
La production totale est de 700 000 bouteilles.

Les vins
Les vignes sont très belles. On sent un effort certain pour préserver l'environnement dans le vignoble.
Le terroir est calcaire et ça se sent et se goûte dans les vins. La finale en bouche est souvent calcaire, on a une impression de craie et ceci n'est atténué par aucun sucre, créant même une certaine sensation de sécheresse. Ce qui en fait des vins plus de table que d'apéritif.

Le taux d'acidité très élevé — à un pH inférieur à 3 — fait que ces vins résistent admirablement bien à l'oxydation et s'améliorent après quelques années de cave. (voir Importance du pH)

Deux vins de la maison Raventos sont disponibles actuellement à la SAQ. Le de Nit 2010 rosé et L'Heureux. (Voir les commentaires plus bas.)

La maison Raventos i Blanc fait d'autres vins, dont le Silencis, non disponible au Québec, un vin tranquille pure xarel-lo, gras, parfumé et au fruité très persistant.

Il y a 346 mousseux et champagnes sur les rayons de la SAQ aujourd'hui, dont de 226 de France; 59 d'Italie et 21 d'Espagne.

  Site internet de Raventos i Blanc www.raventos.com

De Nit rosé 2010

Raventos i Blanc, Conca del Riu Anoia
Un beau rosé frais, bien vif, très sec, minéral, très pétillant.
Belles bulles très présentes en bouche.  Assez long, finale calcaire.
Laissez-le se réchauffer un peu pour apprécier le fruité et adoucir les bulles.
Ce qui est étonnant pour un mousseux, c'est que ce vin est encore très bon après plusieurs jours au frigo même après avoir perdu ses bulles!
Assemblage: 55% de macabeu, 30 % de xarel·lo, 10 % de parellada et 5 % de monastrell.
Les deux premiers récoltés fin août; les deux derniers, mi-septembre.
pH de 2,91; sucre 4,8 g/l; acidité 6,5 g/l.

En ligne et dans 54 magasins.

Étrangement, dans le site internet de la SAQ, on écrit «Conca del» sans le «Riu Anoa» et à la place d'appellation d'origine, on lit «Désignation réglementée Vino de calidad producido en región determinado (VCPRD)»!

3 étoiles
Prix: 
23,65 $

Raventos i Blanc L'heureu 2010

Un beau mousseux crayeux, calcaire et pomme blanche.
Petit pétillant bien persistant sur la langue, bien sec.
Bien long er désaltérant.
Méthode champenoise.
Un assemblage de 50 % macabeo, 35 % xarel-lo et 15 % parellada.
Alc. 12 %.
pH 2,93   sucre 9 g/l.

En ligne et dans 50 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,15 $

Profitez des ventes?

Les dirigeants de la Société des alcools du Québec font de gros efforts pour stopper le ralentissement des ventes.

Nous avons constaté un ralentissement des ventes en volumes pour les trois derniers trimestres. Nous saurons d'ici quelques jours si c'est encore le cas pour un quatrième trimestre de suite.

Pour contrer ce ralentissement des achats des consommateurs de vin (1,2 million de bouteilles en 9 mois), la SAQ  s'est lancée dans une vaste campagne de rabais à répétition. Il y en a une presque chaque semaine.

Il y a les 10 % sur les achats de 100 $ et plus, les 15 % sur une troisième bouteille, maintenant ce sont des rabais de 10 % pour deux bouteilles par pays. Ce fut pour le Chili la semaine dernière, samedi c'est pour l'Espagne.

En plus, les dirigeants de la SAQ ont lancé avec force publicités de nouveaux produits, ce fut les vins de la marque Chartier Créateur d'Harmonie, à 20 $, et maintenant à 13 $, c'est Château Ragoût, un vin d'épicerie (embouteillé au Québec) vendue en succursales SAQ.

Donc, samedi, c'est 10 % de rabais sur les vins d'Espagne, rabais financé par l'interprofession des vins d'Espagne.

Si vous voulez profiter de ce rabais, voici quelques suggestions.
 

Tocado   9,45 $ 
Borsao Seleccion  12,40 $ rabais de 1,50 $ à 10,90 $
Hoya de Cadenas Reserva Tempranilo 2009
   13,80 $
Blés 2010    15,75 $ rabais de 2 $ à 13,75 $

Genoli Viura 2012 Rioja blanc     14,20 $
Fontal crianza 2009
     14,70 $

Bo Bobal, Unico Valencia 2011   16,40 $
Fusta Nova, Verdejo 2012
  16,70 $

Pago de Cirsus, Vendemia seleccionada 2010     17,90 $
Godello Gaba do Xil 2012
  blanc 17,85 $

Raventos i Blanc, l'heureu mousseux 2010   20,15 $
Raventos i Blanc, De Nit Rosé Conca del Riu Anoia
mousseux 24,20 $

Finca Montico Rueda 2011 blanc 20,80 $
Ijalba Reserva Rioja 2008  21,45 $
Ijalba Maturana 2012
blanc 21,85 $
Borsao Tres Picos Garnacha 2011    22,15 $
Condado de Haza 2009   24,95 $

Marqués de Murrieta Ygay Reserva 2007   10823166  26,65 $
Marques de Murrieta Capellania 2008 blanc  11463844  26,90 $

 

Godello Gaba do Xil 2012

LE VIN DE LA SEMAINE

Un très beau vin, floral, minéral, saveurs de pêche et de figue blanche.
Une certaine sensation saline.
Remarquable et digeste.
Encore meilleur que le 2011.
Producteur Telmo Rodrigues
Région Valdeorras.
Cépage godello (verdelho).
Alc. 13,5 %.

Dans 50 magasins.
 

3.5 étoiles
Prix: 
17,85 $

Solaz 2011

Un bel exemple de jus de madrier!
Ça goûte vraiment le liquide dans lequel auraient trempé longtemps quelques planches neuves.

0.5 étoiles
Prix: 
12,70 $

Faustino I Resereva 2000

Une bien mauvaise odeur de liège contamine ce vin.

Prix: 
32,00 $

Coto de Imaz, Rioja Reserva 2008

Un vin très boisé, empyreumatique aux saveurs très prononcées de cèdre qui persistent très longtemps.
100 % tempranillo. 16 mois en barriques neuves de chêne américain.
Alc. 13,5 %.
Dans près de 200 magasins.

1 étoile
Prix: 
21,00 $

Fusta Nova, Verdejo 2012

Il fait chaud, c'est humide, le gros rouge ne va pas aider; alors pour se désaltérer rien de mieux qu'un bon blanc léger.
Ce vin fait du cépage verdejo fera l'affaire. Il est bien désaltérant, vif, mais pas trop. Plutôt ample. Il a de belles saveurs de raisins blancs bien murs. Sec. Saveurs assez persistantes.
Pas compliqué, il se laisse boire et conserve même sa fraîcheur quelques jours.
Producteur: Vicente Gandia
Région: Valence
Bouchon de plastique.
Aussi bon que le millésime précédent.
Alc. 12,5 %
En ligne et dans 227 succursales.                
 

2.5 étoiles
Prix: 
16,40 $

Hoya de Cadenas Reserva Tempranilo 2009

Assez léger, belle texture fine, granulé fin. Une certaine élégance, une certaine souplesse. Presque soyeux. Beau fruité, fruits à noyau, note de noix. Laisse une belle sensation en bouche, bien agréable. Digeste.
90 % tempranillo et 10 % grenache.
Servir à 16 degrés.
Producteur: Vincente Gandia   Appellation: Utiel-Requena
Alc. 12,5 %.

Un très bon rapport qualité-prix disponible en ligne et dans 386 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
13,20 $