Languedoc-Roussillon

Le Credo 2007

Le Credo a scandalisé!
Un vin résolument moderne, aux flaveurs d'olives, de pin, de créosote et de médicament. Beaucoup de tout. Un gros vin. Très persistant. Peut-être trop boisé.

Du groupe Advini JeanJean, la maison Cazes (Roussillon) est le plus grand producteur de vin en biodynamie de France, plus de 200 ha.

Toutefois, ici la lourdeur de la bouteille, l'épaisseur du verre, a semblé faire dire No Credo, à plusieurs participants à la dégustation. Comment peut-on vouloir faire bio et avoir si peu de considération pour l'environnement «en dispersant dans l'ambiance» (non disperdere nell'ambiente) une bouteille si lourde et si dépensière en point carbone? Veut-on réchauffer encore plus le Roussillon?

Une cuvée prétentieuse, mais je dois admettre que le vin est très bon si le boisé ne vous effraie pas trop.
Grenache, syrah et mourvèdre. Alc. 15 %.
En ligne et dans 14 succursales.

3 étoiles
Prix: 
51,50 $

Bila-Haut 2009

Des arômes de fruits noirs. Une attaque expressive, de la sève, de la substance dans ce vin juteux, tanins assez fermes. Un vin costaud, bien corsé et assez chaleureux du Roussillon. Bien sec.
Longue finale sur le fruit (framboises et kirsch).
Du beau jus.
Laissez respirer ou passez en carafe.
Pour accompagner les plats copieux.
Un assemblage de syrah, de grenache et de carignan.
Alc. 14,5 %.
Un beau vin de Michel Chapoutier.

Disponible en ligne et dans 174 succursales au 14 décembre.

3 étoiles
Prix: 
15,95 $

Le Jaja de Jau Syrah 2009

Un vin simple, assez fruité.

1.5 étoiles
Prix: 
12,85 $

Le Languedoc n'est pas mûr pour les Grands Crus

La région du Languedoc veut hiérarchiser ses vins et créer des Grands Crus.

Parmi ceux-ci, il y aurait les Minervois-la-Livinière, les Saint-Chinian-Roquebrun...

Le but: classer 10 % des vins en Grands Crus. Le projet a toutefois été stoppé par l'Inao en juin dernier.

Est-ce que ces vins provenant de certains secteurs sont vraiment meilleurs que d'autres.

Des experts du magazine Decanter ont dégusté près de 200 vins de 6 appellations destinées à être grancrusées. Leur verdict est net et clair: «notre dégustation démontent que la généralisation basée sur le terroir est prématuré en Languedoc», dit Andrew Jefford.

Il y a des vins «consistant et bien fait, mais peu sont exceptionnels ou fantastiques», ajoute Stephen Brook.

Parmi les vins provenant de ces supposés grands terroirs, les dégustateurs ont trouvé beaucoup de vins «désappointants» dans une production «homogénéisée».

«Certains vins magnifiques, immédiats, de soleil, mais d'autres qui essayent trop fort produisant des vins durs et boisés», constate Rosemary George.

Au niveau des scores, aucun 5 étoiles! Pourtant, les gens de Decanter sont généralement généreux et distribuent beaucoup d'étoiles.

Le plus surprenant, c'est que l'appellation Minervois-la-Livinières obtient moins de bonnes notes que l'appellation de base Minervois!

Andrew Jeffford dit qu'il lui semble que les meilleures cuvées de cette dégustation sont plus le résultat d'effort de sélection et de vinification que de terroir.

Les grands vins s'en viennent, mais ne sont pas encore là, ajoute Rosemary George.

Toutefois, il faut mettre ici un bémol et un gros. La revue ne dit pas comment c'est fait la sélection. Moins de 200 vins sur les milliers possibles. Qui a fourni les échantillons? Est-ce que les meilleurs producteurs sont représentés?

Je compte bien le printemps prochain retourner faire un tour dans la région et voir ce qui en est.

Voir l'article du Decanter dans la revue papier de septembre actuellement en kiosque.

Pour un historique du projet Languedoc Grand Cru, lire Hiérarchie en Languedoc; Hiérarchie en Languedoc (partie 2) et  Pas de Languedoc Grand Cru.

Sur les vins du Languedoc, lire aussi notre dossier Millésime 2008 et 2009 en Languedoc.

 

Mas des Chimères, Coteaux du Languedoc 2008

Beau nez expressif de fruits et de poivre. Fruits et poivre aussi en bouche. Une belle texture assez ferme. Un vin consistant et bien équilibré. Très beau.
40% grenache, 34% syrah, 10% mourvèdre, 8% carignan et 8% cinsault.
Vendanges manuelles. Élevage en barriques de 4 hl, ni collage, ni filtration.
Le producteur dit que c'est un vin de garde de 8 à 10 ans.
Disponible en ligne et dans 73 succursales.

3 étoiles
Prix: 
20,30 $

Les Fiefs d'Aupenac, Saint-Chinian 2009

Beau nez de syrah, des épices et des fleurs. Très typique des syrahs du Languedoc. Du très beau jus. Un fruité exubérant. Plutôt ostentatoire, mais bien bon. Un vin riche et généreux. Un beau cocktail de fruits. Du bonbon!

Syrah à 60 % complétée à parts égales de grenache et de mourvèdre.
Un très beau vin de la Cave de Roquebrun aussi bon que le millésime précédent.

Disponible en ligne et dans 150 succursales.

3 étoiles
Prix: 
20,50 $

Les Fiefs d'Aupenac, Saint Chinian blanc 2010

Un vin blanc aromatique aux saveurs de fruits exotiques. Rappelle le gewurztraminer. Finale
pamplemousse.
Cépages: 80 % roussanne, 20 % grenache.

2 étoiles
Prix: 
18,70 $

Terrasses de la Mouline, Saint-Chinian 2010

Rouge foncé. Bien aromatique, fruits noirs, épices, poivre. Belle bouche ample, savoureuse et bien formée. Beaux tanins assez fermes sans être rugueux sur un beau fruité sphérique.
Texture d'une belle rugosité.
Jolie finale épicée aux saveurs de syrah sur une légère amertume.
Syrah grenache et carignan à 30 % chacun et mourvèdre.
Cave de Roquebrun.

Un produit courant disponible en ligne et dans 398 succursales.

Réduit à 12,55 $ jusqu'au 21 août.
 

3 étoiles
Prix: 
13,95 $

Domaine Gauby, Vieilles Vignes blanc 2008

De très beaux arômes de fruits jaunes et de noix. Original. Une belle texture. Agréable. Bien fait et saveurs très persistantes. Prix élevé.
Côtes du Roussillon.
Cépages: macabeu, grenache blanc, grenache gris, carignan blanc, chardonnay.
Très faible rendement de 15 hl/ha.
Levures indigènes. Sans enzymage, sans chaptalisation, sans acidification, sans collage ni filtration.
Une petite production de 8000 bouteilles.
 

3.5 étoiles
Prix: 
44,00 $

C'est la vie, Pinot noir-syrah 2009

Vin assez léger. Facile à boire. Peu tannique. Fruité frais. Simple.
Pourquoi se compliquer la vie? C'est la vie!

Un vin de Pays d'Oc, de la maison Albert Bichot.
Disponible en ligne et dans 278 succursale.

2.5 étoiles
Prix: 
13,70 $

Pas de Languedoc Grand Cru


Le Comité interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL) s'est fait remettre à l'ordre par l'INAO de France.

Le CIVL avait annoncé un projet de hiérarchisation des vins du Languedoc : AOC du Languedoc, Grand Vin du Languedoc et Grand Cru du Languedoc. On voulait que 10 % pour cent des vins soient classés Grand Cru, 60 % Grand Vin et 30 % resteraient en AOC de base!

Les candidats grands crus étaient: Corbières Boutenac, Minervois La Livinière, Terrasse du Larzac, Grès de Montpelier, Pic Saint Loup, Pézenas, La Clape, Saint-Chinian Roquebrun, Saint-Chinian Berlou, Limoux tranquille blanc et effervescent.

Le Comité interprofessionnel des vins du Languedoc disait avoir comme objectif de «rester sur une culture de la rareté et de maîtriser l'offre globale.» Donc, une politique de maintien et de hausse des prix.

Actuellement, seules trois régions de France peuvent utiliser l'expression Grand Cru soit l'Alsace, la Bourgogne et Bordeaux.
C'est une expression protégée en Europe maintenant, justement à la demande de la France.

Devant ce refus, le CIVL va essayer de trouver quelque chose d'autre pour mettre en valeur certains terroirs de sa région. On mentionne le terme «terroir d'exception».

Jérôme Villaret, du CIVL, a déclaré à Vitisphère que «jamais nous n’avons eu autant d’articles de presse sur les vins haut de gamme de la région. Nous allons poursuivre avec l’INAO cette hiérarchisation, l’objectif étant à terme d’obtenir le classement des meilleurs terroirs en grands crus ».

---
Languedoc : La hiérarchisation des AOC à la peine, Vitisphène, 27 juin 2011
Le Languedoc hiérarchise son vin dans la controverse, Karyne Duplessis-Piché, Cyberpresse, 24 mai 2011
Hiérarchie en Languedoc, Vin Québec, 14 décembre 2010
Hiérarchie des vins du Languedoc (partie 2), Vin Québec,  16 septembre 2010

M. Chapoutier Rivesaltes 2000

Un rivesalte très aromatique, on dirait percevoir des saveurs de tomates, de tomates séchées même sur une très belle bouche. Le sucre est à la fois fin et riche. C'est onctueux, délicieux et bien persistant.
100 % grenache noir. Alc. 16  %
Vinification vin doux naturel muté sur grain, puis longue macération d'un mois.

Disponible en ligne et dans 44 succursales.
 

3.5 étoiles
Prix: 
500 ml 20 $

Dom. Les Salices, Syrah 2009

Nez floral (violettes), épicé et fumé.
Les mêmes saveurs reviennent en bouche sur un fruité tendre et une texture légèrement tannique. La sensation tannique s'accentue ici si le vin est servi trop froid.

Capsule à vis. Alc. 13,5 %
Vin de pays d'Oc. Un vin de Fançois Lurton.

Disponible en ligne et dans 81 succursales.

2 étoiles
Prix: 
15,30 $

Bila-Haut, Lapidem 2008

Occultum Lapidem, Côtes du Roussillon Villages
Michel Chapoutier, grand producteur du Rhône nous prédit que les prochains grands vins viendront du Languedoc et du Roussillon. Le Roussillon, dit-il, possède un des plus beaux terroirs de France, d'une grande diversité, aux rendements limités, on doit donc y faire des vins de terroir à l'exemple de la Bourgogne.
Ce Bila-Haut nous viens du Roussillon. Il est composé de grenache (50 %), de syrah (40 %) et de carignan (10 %). Le carignan comme condiment, dit M. Chapoutier. C'est juteux, bien épicé, assez costaud comme le sont souvent les vins du Roussillon, dotés de beaux tanins. Une finale sur les épices.
Disponible en ligne et dans 72 succursales.

3 étoiles
Prix: 
23,70 $

Bronzinelle 2009

Ça faisait longtemps que j'avais goûté ce vin. La dernière fois c'était il y a trois ans avec le millésime 2006.
Il est toujours aussi expressif avec ses belles saveurs et arômes de syrah de fines herbes et d'épices.
Une jolie texture fruitée. Une bouche gourmande sur le fruit. Agréable.
Un assemblage de 34 % syrah, 27 % mourvèdre, 22 % grenache et 17 % de carignan.
Élevage de 12 à 15 mois dans des barriques de 2 à 5 vins. Pas de collage ni de filtration

Appellation Coteaux du Languedoc. Alc. 13 %.

Disponible en ligne et dans 156 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
17,50 $

Château l'Hospitalet Réserve, Coteaux du Languedoc La Clape 2008

Des arômes de fruits noirs, d'épices et de réglisse.
Une belle texture, souple et ronde. Un fruité ample et tendre sur la framboise.
Des tanins polis. Une belle tension. Un vin élégant sur une longue finale.
Aussi bon que le 2007.
Alc. 14,5 %, mais pas alcooleux.
Syrah 40 %, mourvèdre 30 % et grenache 30 %.
Appellation Coteau du Languedoc La Clape. Producteur Gérard Bertrand.
Disponible en ligne et dans 44 succursales.

3 étoiles
Prix: 
19,95 $

Domaine Gauby, Les Calcinaires 2009

Un vin du Roussillon tout d'une pièce, hermétique, un peu dur, mais assez bien.
Levures indigènes. Sans enzymage, sans chaptalisation, sans acidification.
Disponible dans 80 succursales.

2 étoiles
Prix: 
23,80 $

Syrah/Grenache Château Cazal Viel, Saint-Chinian 2007

Un vin foncé aux beaux arômes de fruits noirs. Une belle attaque, une jolie structure. Une finale agréable. Moins sur le fruit que le Vieilles vignes 2008. Bien fait.
Disponible en ligne et dans un peu plus de 100 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
14,85 $

Clos Bagatelle Veillée d'Automne Saint-Chinian 2007

Des saveurs de prunes, d'épices et de vanille qui tombent vite, qui tombent à plat. Court en bouche.

1 étoile
Prix: 
19,70 $

Boussac blanc 2008

Je poursuis mon exploration des vins du Languedoc avec ce vin blanc floral aux belles notes de noisettes.
On a les mêmes saveurs en bouche avec en plus une petite pointe minérale.
Ça se termine par une belle finale sur des notes de poire.
Bien agréable et pas cher.
Clairette et grenache blanc.
Alc. 13 %.
Meilleur encore que le 2007.

Disponible dans 141 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
10,50 $

Domaine Lafage, Cuvée Centenaire, Côtes du Roussillon 2009

Les vins du Roussillon ne sont pas très nombreux à la SAQ. Les vins blancs de cette région sont encore plus rares. Il faut dire qu'on produit peu de blanc dans cette région bien chaude de France à la frontière de l'Espagne. Seulement 2 % de la production de vin sec du Roussillon est en blanc.

Cette cuvée du Domaine Lafage est bien agréable avec son fruité frais. Le vin est doté d'une belle acidité. La texture est fort plaisante. Pas compliqué, ce vin se laisse boire.
Grenache blanc à 70 % et roussanne.

Disponible dans 28 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
18,65 $

Donnadieu, Cuvée Mathieu et Marie, Saint-Chinian 2009

J'ai manqué un voyage dans le Languedoc à cause de la pratique de surréservation d'Air France. Ils vendent plus de billets qu'il y a de sièges dans l'avion. Alors pour me consoler j'ai ouvert cette belle bouteille de vin de Saint-Chinian. Ça devait être justement des vins de cette appellation qui étaient au programme de la dégustation de ce matin là-bas près de Montpellier.

Saint-Chinian c'est une appellation de 3300 hectares d'une centaine de caves particulières et de 8 coopératives regroupant 350 viticulteurs. Sur des sols schisteux au nord et argilo-calcaire au sud. On y fait 15 millions de bouteilles à 89 % rouges, 10 % rosées et 1 % de blancs. En volume, c'est la quatrième appellation du Languedoc. Un peu plus de 30 % est exporté.

Le Canada est le principal acheteur de vins de Saint-Chinian à 39 % des exportations, suivi de la Belgique (25 %), et du Royaume-Uni (11 %).

On a 25 vins de Saint-Chinian actuellement au Québec. La politique de prix est très raisonnable: 17 de ces vins sont à moins de 20 $. Des noms: Cazal-Viel, Clos Bagatelle, Domaine du Ministre, Les Fiefs d'Aupenac...

Les principaux cépages pour le rouge sont:
«Le Grenache noir donne des vins capiteux et chaleureux, d'une belle couleur rouge mordoré.
La Syrah apporte de la couleur, de la structure, des arômes qui rappellent le poivre et la violette.
Le Mourvèdre, qui aime la chaleur, confère aux vins des tanins et développe en vieillissant des arômes épicés de sous-bois.» (www.saint-chinian.com)
Les meilleurs terroirs sont Roquebrun et Berlou.

Ce Donnadieu, Cuvée Mathieu et Marie, Saint-Chinian 2009 du Clos Bagatelle est un bel exemple de ce qui se fait de bien dans l'appellation.
Il est d'un fruité franc, velouté, invitant et envoutant. Dès la mise en bouche, on sent et on goûte la syrah avec ses notes de poivres, d'épices et de violette.
Le fruité est très jeune et abondant, la bouche est ample, la finale est bien longue.
Un régal fruité. Un vin digeste qui a bien accompagné le confit de canard.
Un assemblage de syrah à 50 %, complété de grenache, de mourvèdre et de carignan.
Alc. 13,5 %.
Disponible en ligne et dans 102 succursales.

D'autres vins de Saint-Chinian à vinquebec.com.
Voir la liste des 50 vins de Saint-Chinian actuellement disponibles au Québec.

3 étoiles
Prix: 
16,95 $

Château Tour Boisée, Marielle et Frédérique, Minervois 2009

Presque opaque. Un vin costaud, d'un millésime chaud.
Ce minervois a beaucoup de matière, du fruit en masse et de beaux tanins. Le tout bien intégré.
Bien satisfaisant.
Cinsault, grenache, syrah et carignan

Disponible dans 63 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
15,90 $

Ch. Rouquette sur Mer, La Clape, Cuvée Amarante 2009

La Clape est un secteur des Coteaux Languedoc près de Narbonne. C'était une Île il y a 600 ans. Les vignerons du coin ont demandé une AOC La Clape en nom propre en 2007. Ils veulent que La Clape soit reconnu comme un cru. L'Inao devrait prendre une décision d'ici un an. La Clape fait aussi partie du projet de hiérarchisant des Grands crus du Languedoc.
Il y a sept vins de cette appellation en devenir à la SAQ.

Cette Cuvée Amarante est opaque et s'ouvre sur une masse de fruits jeunes. Attaque, très belle, grasse et bien sûr sur le fruit abondant. On a une petite saveur de bleuet. Une finale élégante sur les petits fruits. Voici donc un vin de très belle qualité et fort plaisant.

Ce vin est disponible dans la section des produits courants de 220 succursales.

3 étoiles
Prix: 
17,25 $

Terre à Terre, Corbières 2009

De beaux arômes de fruits noirs. Une belle attaque harmonieuse sur le fruit noir aussi.
Un milieu de bouche consistant et sphérique. De l'équilibre.
Une note de tabac accompagne le fruit en finale.
Syrah, carignan et grenache. Alc. 13,8 %
Un très beau vin bien fait de Jean-Noël Bousquet.

Dans un style plus fruité, essayé aussi La Garnotte du même producteur.

Disponible en ligne ainsi que dans la section des produits courants de 117 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
14,35 $

Chardonnay d'A, Limoux 2009

Je prépare un voyage en Languedoc, alors j'essaie des vins de cette vaste région afin de m'acclimater lentement.
Je tombe sur ce chardonnay du Limoux. On connait les mousseux de Limoux, mais les chardonnays!

Ce vin est d'une belle couleur or. Il a des arômes et des saveurs qui rappellent la cire. C'est gras en bouche, assez costaud et bien ferme. Les cépages utilisés sont le chardonnay et le mauzac. Élevage en barriques 1/3 neuves pendant deux ans. Alc. 13,5 %
Disponible en ligne et dans 34 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
19,20 $

Château Puech-Haut, Saint- Drézéry Coteaux du Languedoc 2006

Un vin costaud, aux tanins un peu rugueux. Épaule large. Finale crémeuse (bois). Une amélioration par rapport au 2005.
Syrah et grenache. Alc. 14 %.

2 étoiles
Prix: 
23,90 $

Pont Neuf 2009

Un fruité et des tanins légers.

1 étoile
Prix: 
14,60 $

Château Cazal-Viel vieilles vignes, Saint-Chinian 2008

Dans toutes dégustations d'ampleur, il y a toujours un vin qui nous frappe, qui nous étonne, qui nous surprend.
Soit que c'est un grand vin, un vin original, ou tout simplement un vin qui nous réjouit lorsqu'on voit le prix.

Lors d'une dégustation hier de plusieurs dizaines de vins, ce Saint-Chinian m'a bien impressionné. Pas parce qu'il était le meilleur, mais parce qu'il était parmi le lot de bons vins, de vins succulents et que j'ai été surpris de voir son prix. Plusieurs vins du double du prix ne valent pas la moitié de celui-ci.

C'est un vin jeune au gras fruité. Dès la mise en bouche, l'attaque comme on dit, on est séduit par ce fruité savoureux. Il a une belle matière. C'est riche, équilibré, harmonieux et persistant. Très bon. Succulent.

Syrah 60 %, grenache 30 %, mourvèdre et carignan.
«Vinification traditionnelle, élevage en cuve inox avec micro-oxygénation, élevé en fût de chêne (1 an en fût de deuxième année), collage (albumine d’oeuf), légère filtration sur terre avant mise en bouteille.» La micro-oxygénation qui consiste a injecter de fines bulles d'oxygène sous pression dans le fût «empêche les tanins de durcir lors de la vinification. Produit des vins moins agressifs en jeunesse, augmente le fruit…» C'est une oxygénation contrôlée.

L'année 2008 a donné de beaux vins dans le Languedoc, on en a encore un bel exemple ici.
Disponible en ligne ainsi que dans la section des produits courants de 204 succursales.

3 étoiles
Prix: 
11,50 $

Lorsqu'il fait trop beau, le vin est moins bon!

Il fait beau, il fait chaud, les vins sont bons.
Il fait trop beau, il fait trop chaud, les vins sont moins bons!

Lorsqu'il fait trop chaud, les vins sont moins bons parce qu'ils manquent d'acidité et qu'ils sont trop alcoolisés.

Le réchauffement climatique cause des soucis aux producteurs des régions méditerranéennes.

Le millésime 2009 a été un grand millésime en France. Un grand millésime à Bordeaux et en Beaujolais. Il y a fait plus chaud. Mais ailleurs, là où il fait d'habitude déjà chaud, eh bien, il y a fait un peu trop chaud.

Les raisins perdent alors leur acidité et gagnent trop de sucre. Ça donne après fermentation des vins trop chauds, trop chauds en alcool.

Déséquilibre
«La qualité la plus importante dans un vin est l'équilibre - quand l'acide, les tannins, le fruit, l'alcool et le chêne chantent en harmonie, vous avez quelque chose que vous voulez vraiment boire», nous dit Victoria Moore chroniqueuse vin au journal britannique The Telegraph.

Les oenologues conseillent aux vignerons de récolter le plus tard possible afin d'avoir des raisins les plus mûrs possible. Ce qui était un bon conseil il y a quelques années, l'est-il encore aujourd'hui?

Certains vignerons montent! Pas seulement en renommée, en prix et en estime, mais aussi en altitude. Ces futés cherchent des endroits plus frais, car on sait maintenant que les vins les plus élégants proviennent de baies récoltées en zones fraîches.

Cependant, tous ne peuvent pas prendre de l'expansion en hauteur ou déménager ou attendre un autre cycle climatique. Que peuvent-ils faire alors?

Des vins alcooleux, au fruit mort
Le vigneron ne veut pas avoir de critique comme celle de Mme Moore. «To me such wines are often clumsy: the fruit tastes dead; there’s an untidy roar of hot, sweet, porty alcohol on the finish; elegance and structure are lost, and forget freshness.» (Feeling squiffy? Why wines are getting stronger)

Des vins alcooleux, au fruit mort et sans fraicheur on en voit de plus en plus dans le Rhône et dans le Languedoc. Et je ne parle pas ici des pays plus chauds que sont les États-Unis, l'Amérique latine, l'Afrique du Sud et l'Australie.

Que faire si l'on ne peut pas déménager ses vignes plus haut sur la colline ou sur le versant nord? Il faudra que les vignerons et leurs oenologues trouvent des solutions. Et pas des solutions comme celle que m'a donnée un oenologue de Toscane il y a deux ans qui m'a dit «qu'il n'y a rien à faire, les vins font maintenant 14-15 degrés et le consommateur n'a qu'à en boire moins, c'est tout!»

Les grands crus du Languedoc
Qu'est-ce qui provoque cette montée de lait (d'alcool) d'aujourd'hui?
C'est que je voulais vous parler des grands crus du Languedoc. Oui, il y a un projet de grands crus dans le Languedoc. Je vous en ai déjà glissé un mot. Parmi les grands crus proposés, il y a Corbières Boutenac, Minervois La Livinière, Terrasse du Larzac, Grès de Montpellier, Pic Saint Loup, Pézenas, La Clape, et d'autres...

Alors je suis allé me chercher un vin de ces grands crus en devenir dans le but d'illustrer mon article et je trouve un Domaine de Jonquières 2009, terrasses du larzac, Appellation Languedoc Controlé. À 19,05 $ 
  Le vin dégage des arômes vifs de fruits compotés. En bouche, l'alcool est le premier élément qui nous touche. C'est chaleureux. Il y a tout de même du fruit, du fruit chaud, les tanins sont enrobés, un bel amer en finale, mais l'alcool reprend vite le dessus et déséquilibre le vin. Ce n'est toutefois pas aussi terrible que ce que semble avoir bu Mme Moore, mais ça manque de fraicheur, c'est un peu trop brûlant. Bien sûr en mangeant, on finit par oublier un peu l'alcool, mais il revient tout de même se faire sentir et ça gâche la sauce.  Alc. 14,5 %. 11096132  Bon, mais grand cru, non!

Au moment où on lance un projet de création de grands crus, est-ce qu'il ne serait pas aussi le moment d'entreprendre une réflexion et des recherches menant à un bel équilibre fruit-alcool dans le vin en cette période de réchauffement climatique?  Comment produire des vins plus frais, plus élégants, moins chaleureux, moins capiteux, moins alcooleux lorsqu'il fait trop beau?

Syndiquer le contenu