Languedoc-Roussillon

3 grappes rouges de la Chevalière 2012

Les trois grapes sont la syrah (40 %), le grenache (40%) et le merlot.
Beau nez de petits fruits et d'épices. Léger, coulant, friand, épicé, très agréable à boire.
Fruité et généreux comme dit la pastille de la SAQ.
Pas de bois.
Un bel achat et un bon rapport qualité prix.
Digeste nous avons vidé la bouteille à deux.
Capsule à vis.
Servir de 14 à 18 degrés.
Producteur: Laroche. IGP pays d'oc.
13,5 % alc.
Dans 210 magasins. (Dans 201, le 20 juillet)
3 étoiles
Prix: 
12,35 $ à la SAQ | Réduit de 1,50 $ à 10,85 $ jusqu'au 28 juillet.

Autrement Syrah 2011, Gérard Bertrand

Autrement est la série de vins bio de Gérard Bertrand. Il fait 12 vins dans cette gamme. Nous en avons trois au Québec.
Cette syrah a de belles saveurs de fruits chauds, de cassis, de prune.
C'est un vin ample très goûteux.
Long et chaleureux. 100 % syrah
Servir à 16 degrés.
Une belle syrah du pays d'oc
Alc. 13,5 %.

Seulement dans cinq SAQ-dépôts.

Vous économisez 10 % à l'achat de 6 bouteilles aux SAQ-Dépôts, et 15 % à l'achat de 12 bouteilles de produits mélangés. Il y a six de ces grands magasins au Québec. Près de 140 vins ne sont disponibles que dans ces 6 magasins.

Gérard Bertrand fait aussi des vins natures, des vins sans soufre. Deux de ces vins de la série Naturae seront disponible au Québec dans quelques mois.

2.5 étoiles
Prix: 
16,75 $

Autrement Languedoc 2010, Gérard Bertrand

Bio
Des saveurs de fruits chauds sur une fine note végétale. Un vin léger, typique du millésime 2010 en Languedoc. Tendre, coulant, belle longueur. Syrah, grenache et mourvèdre. Bien bon.
Appellation Languedoc.

Dans 72 succursales.
 

2 étoiles
Prix: 
16,20 $

Autrement Sauvignon 2012, Gérard Bertrand

Fines notes d'herbe et de melon, notes d'asperge et de pamplemousse. Assez rafraichissant. Fruité citroné. Assez vif.
Alc. 12 %.
Seulement dans les cinq SAQ dépôts.

2 étoiles
Prix: 
16,75 $

Gourgazaud La Livinière 2001

On entend souvent dire que la caractéristique d'un grand vin est sa capacité de vieillir, de s'améliorer, de développer des arômes (un bouquet) et des saveurs complexes en plus de donner une texture raffinée.

On met en cave des vins de Bordeaux, de la Rioja, de Ribera del Duero, du Piémont, du Chianti. On fait des essais avec des vins d'autres régions moins réputées et on a quelquefois des résultats étonnants et fort plaisants.

C'est le cas ici avec ce Gourgazaud Minervois La Livinière 2001. Après plus de douze ans de cave, il se révèle étonnant de finesse. Une texture soyeuse et élégante, des saveurs agréables qui persistent longtemps et laissent une belle bouche. Il a bien accompagné les succulentes côtes d'agneau de chez Costco bien préparées par un ami journaliste.
Syrah et mourvèdre.
La Livière est une région qualitative du Minervois.

C'est le 2010 qui est sur les rayons de la SAQ à 18,90 $.

4 étoiles

Vernissage 2012

La sacoche! C'est comme ça qu'on appelle ce vignier de 3 litres de rosé.
Vous ne passerez pas inaperçu si vous arrivez avec ce «bag-in-bag» dans un party!
Il y a un petit robinet sur le côté qui permet de verser le vin rosé.

Dégusté à l'aveugle avec quatre autres rosés, il a été le préféré de deux des trois dégustateurs présents.
C'est d'un rosé relativement foncé au nez discret. Il a de belles saveurs de rosé, moyennement gras, souple, un fruité un peu bonbon, mais bien agréable. C'est bien fait et ça se termine sur une finale rafraîchissante.
Syrah. Vin de pays d'oc.
Fournisseur: Nordic Sea Winery, Suède.
Alc 13 %
En ligne et dans 283 succursales.

2 étoiles
Prix: 
49,25 $ / 3 litres

Grand Sud Merlot 2012

C'est le vin le plus vendu au Québec!
L'équivalent de 1 758 900 bouteilles!
14 millions de dollars.
Bouteille de 1 litre
11,75 $ le litre: l'équivalent de 8,81 $ par bouteille.
Une aubaine!

La bouteille d'un litre est originale, pas tout à fait ronde, elle se tient bien dans la main malgré son format surdimensionné.

Pourquoi les Québécois achètent année après année ce litre de merlot du Languedoc?
Il n'est pas cher. À l'équivalent de 8,81 $ la bouteille.
Il est même en réduction de temps en temps. Comme aujourd'hui et pour quelques jours, il est réduit de 1,25 $ à 10,50 $ le litre; ce qui donne 7,87 $ la bouteille! Ce qui le ramène presque au prix du monopole ontarien.

Est-ce que le vin est bon?
C'est un vin assez simple, rond, au fruité moyen, de petits tanins, pas alcooleux. Il a une légère saveur de vanille et sa finale rappelle un peu la cassonade. C'est correct.
Taux de sucre: 6 g/l.

1 étoile
Prix: 
11,75 $ le litre à la SAQ - 10,95 $ le litre à la LCBO

Du vin nature à la SAQ?

Il se pourrait bien qu'on ait un jour prochain du vin nature dans nos magasins des vins au Québec.

Le vin nature est un vin sans soufre, sans sulfite.

Les fonctionnaires-acheteurs de notre monopole du vin sont bien frileux et ont jusqu'ici refusé de laisser entrer le vin sans soufre dans le réseau de la Société des alcools du Québec.

En février dernier, les gens du laboratoire de la SAQ nous disaient que «le faible taux de SO2 dans ces produits se traduit entre autres par une durée de conservation limitée(Les vins nature: le lointain Québec à l'abri)

Ils ajoutaient «Nous avons des réserves à ce sujet puisque nous devons à la fois considérer le délai de livraison, les conditions de transport et la période de commercialisation de ces produits, ce que nous évaluons actuellement, de façon à nous assurer qu’ils soient proposés aux consommateurs dans les meilleures conditions.»

Donc, les gens de la SAQ craignent que ces vins ne soient pas stables, qu'ils deviennent troubles, repartent en fermentation, deviennent légèrement pétillants et soient troubles; ce qui pourrait entraîner des retours de bouteilles aux magasins et des remboursements.

Mais voilà qu'un producteur propose à la SAQ de lui fournir des vins garantis. Il garantit leur qualité et promet de les reprendre si le vin tourne mal.

Un vin avec une date de péremption
Le réputé producteur du Languedoc, Gérard Bertrand, propose donc à la SAQ des vins sans soufre. Ils portent le nom de Naturae. Il y a un chardonnay, un merlot, un rosé, une syrah, un corbières et un cabernet sauvignon.

Ils sont garantis 18 mois. Ces vins sont déjà distribués dans les grandes surfaces en France et en Angleterre. Sur la contreétiquette, nous lisons «Pour apprécier pleinement ce vin, nous conseillons de le boire avant le 31 juillet 2014

Le vin est dans des bouteilles de verre foncé afin de le protéger de la lumière, bouché avec des lièges de haute densité; et les bouteilles sont transportées en position couchée dans les caisses.

Le soufre est omniprésent à la vigne et à la cave. Il est utilisé sur les feuilles de vigne pour tuer les champignons (oïdium) et les acariens; pour nettoyer les cuves, barriques et matériel, sur les raisins pour éviter l'oxydation. Dans certains cas, on l'utilise aussi pour tuer les levures naturelles des raisins afin d'y substituer une levure sélectionnée achetée dans le commerce. On peut aussi en ajouter en cuve pour limiter l'oxydation. On l'utilise quelquefois pour stopper la fermentation. Puis finalement, on en met une dose à la mise en bouteille pour stabiliser le vin, limiter l'oxydation et le protéger pour le voyage.

Donc, on peut comprendre qu'il n'est pas facile de se priver de ce désinfectant, antioxydant, fongicide, antibactérien et phytosanitaire.

Le vin sans soufre n'est pas facile à faire. Gérard Bertrand nous dit «qu'il nécessite une grande maitrise technologique.» De plus, il assure qu'il n'a pas utilisé d'autres additifs à ses vins de la série Naturae.

Nature et bon
J'en ai goûté quelques-uns au domaine de l'Hospitalet et je dois dire que je les ai trouvé bien bons. Ils sont purs, frais, les arômes, textures et saveurs des cépages sont bien typés. Le cabernet sauvignon a été mon préféré, savoureux, bien équilibré, au fruité juteux qui laisse une belle bouche. Un collègue a préféré le merlot aussi bien bon.
Ils ne sont pas labellisés bio, mais plutôt Terra Vitis. M. Bertrand dit avoir fait des tests pendant trois ans avant de réussir et d'être satisfait du produit.

Voici comment le producteur décrit la fabrication de ce vin:
«Le travail commence au vignoble par une sélection précise et minutieuse des parcelles les plus aptes à produire ce type de vin (90% du résultat final découle de ce travail de précision) : l’état sanitaire doit être parfait, le feuillage doit être sain, frais et dense, les raisins doivent avoir un niveau de maturité optimal. En effet la fenêtre de ramassage est très faible tant l’équilibre acide/sucres et maturité des tanins est primordial sur cette catégorie de vin.
La vinification en rouge est très traditionnelle, exception faite que nous n’utilisons ni SO2 ni tout autre intrant oenologique. Les raisins sont égrappés puis la phase de macération dure environ 10 jours pendant lesquels nous ne travaillons l’extraction que par des remontages quotidiens permettant de favoriser l’expression du fruit. Le pressurage intervient en prenant soin de séparer les presses, puis les vins sont soutirés dans le but d’éliminer les lies les plus grossières avant la fermentation malolactique. À la suite de cette dernière les vins sont à nouveau soutirés puis mis au froid pour garantir leur bonne stabilité en cuve.»

Ainsi, il se pourrait donc que nous ayons des vins nature sans soufre sur les rayons de nos magasins d'État d'ici quelques mois. Ils devraient se vendre un peu moins de 20 dollars. Je vous tiens au courant.

Voir aussi cette vidéo du site Bon Vivant où Gérard Bertrand explique ce vin nature.
Site du producteur: www.gerard-bertrand.com

Laurent Miquel, Bardou, St-Chinian 2008

Fruit mince dominé par l'alcool.

0.5 étoiles
Prix: 
23,55 $

Pierre Gaillard Transhumance 2010

Je reviens de Faugères où j'ai goûté de si bons vins et j'achète celui-ci. Je tombe bien mal.
Il a de mauvaises odeurs de poussière de liège et un fort goût d'alcool.

Prix: 
22,75 $
Syndiquer le contenu