Provence

Domaine La Lieue, Chardonnay 2015

Beau fruité au nez. Un peu de fruit aussi en bouche. Par contre la finale trop marqué par l'alcool est brulante et désagréable. Ne laisse pas une belle bouche.
Bio décevant.
Alc. 14 %. Sucre 2,5 %.
En ligne (46) et dans 117 magasins.

Le rouge 2014 de cette maison est aussi mauvais. Cette maison a déjà produit du bon vin (Voir les commentaires des millésimes précédents)

0.5 étoiles
Prix: 
18,60 $

Château La Lieue 2014

Une odeur étrange se dégage de ce vin. Une odeur de pelure de pomme de terre et de champignon. Le lendemain c'est fumée de cigarette et champignon.
Pourtant le fruité en bouche est beau et épicé.
Loin d'être aussi bon que les millésimes précédents.
Alc. 13 %.
En ligne (29) et dans 224 magasins.

0.5 étoiles
Prix: 
14,95 $

Miraval rosé 2015

Un beau rosé, gras, sec, fruité, ample, presque joufflu et d'une longueur savoureuse d'agrumes.
Agréable, peu acide. Finale chaleureuse.
Un rosé de qualité.
Servir frais.
Fait pour plaire par la famille Perrin de Beaucastel.
Cinsault, grenache et rolle en pressurage direct et syrah vinifiée par saignée.
AOC Côtes de Provence.
Une belle présentation dans une jolie bouteille.
Alc. 15 %. Sucre 1,4 g/l.
Dans 138 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
24,95 $

Terres Blanches, Les Baux de Provence 2012

Ni l'étiquette ni la contre-étiquette n'indiquent les cépages!
C'est tout de même étonnant de voir des marchands de vin si peu intéressés à informer le consommateur sur la composition de leurs vins! Comme si le consommateur ne voulait pas savoir!
Le site du producteur indique: syrah à 55 %; grenache 30 %; mourvèdre 8 % et cabernet sauvignon 7 %. pH 3,60.
Le vin est bien bon. C'est vineux, serré, droit, sec, assez tannique et assez ample.
Ça se termine par un bel amer en finale.
Aromes et saveurs de fruits noirs.
Dans 25 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,25 $

Henri Milan, Le Vallon 2009

Un vin bien original d'un rouge légèrement brouillé. D'un fruité fin et délicieux.
Peu tannique, sec, coulant. Finale sur les petits fruits et les épices douces.
De type vin nature.
Absolument délicieux.
Servir de 14 à 16 degrés.
Grenache, syrah, cabernet sauvignon, cinsault et mourvèdre assemblés dès la vinification.
Culture en biodynamie.
Le producteur dit que c'est un vin de garde de 10 à 15 ans.
En appellation vin de France.
Alc. 13 %.
Dans 34 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
23,80 $

Vieux Château d'Astros Rosé 2015

Un rosé bien parfumé aux belles saveurs de bonbon à la banane.
C'est sec, floral, avec plusieurs couches de saveurs très expressives.
Grenache, syrah, cinsault et carignan.
La syrah et pressurage direct et les autres par saignée.
Alc. 13 %. Sucre 2,8 g/l.
Bouchon de plastique.
Dans seulement 18 succursales.

2 étoiles
Prix: 
17,50 $

Pétales de Rose 2015

Régine Sumeire est la reine du rosé.
Elle contribue à élever au maximum la qualité de ce vin souvent considéré comme le parent peu doué des vins rouges et blancs.
Mme Sumeire nous prouve que le rosé peut être d'un niveau de qualité aussi élevé que les rouges et les blancs. 
Son 2015 en est l'exemple éclatant. 
Pourtant, ma rencontre avec ce nouveau millésime avait bien mal commencée.
La première bouteille ouverte était bien décevante, dure en bouche et la finale métallique laissait une bien mauvaise impression. La couleur un peu trop orangée laissait un doute. Le cylindre de liège avait peut-être laissé passer trop d'oxygène. 
Une capsule à vis serait probablement plus apte à maintenir la fraicheur de ce produit.
 
Par contre la deuxième bouteille est éclatante de fraicheur. D'une grande pureté de fruit. Un fruit sec et assez gras. Un rosé d'une longueur étonnante. Des saveurs de fruits, de melon, de pêche bien mûre.
Huit cépages composent ce très beau vin : grenache, cinsault, syrah, cabernet sauvignon, mourvèdre, rolle, ugni-blanc et sémillon. Cueillis à la main. Servez-le de 10 à 14 degrés. 
Côtes de Provence, Alc. 13,5 %.  Sucre 2 g/l. 
En ligne et dans presque tous les magasins de la SAQ.
3 étoiles
Prix: 
21,65 $

Château Revelette 2013

Un vin fruité, légèrement tannique qui se laisse boire.
Finale courte.
Simple et pas compliqué.
Servi frais à 12 degrés lui donne plus de tonus.
Syrah 55 %, cabernet sauvignon 34 % et grenache 11 % en vendanges manuelles.
Sucre 1,3 g/l. Alc. 13 %.
Pour accompagner le poulet.
En ligne (66) et dans 103 magasins.

2 étoiles
Prix: 
21,95 $

Domaine de l'Attilon, Marselan 2013

Il n'y a que deux vins faits entièrement du cépage marselan à la SAQ, un espagnol et celui-ci.
Le marselan est un croisement de cabernet sauvignon et de grenache.
Ce vin est foncé et opaque. Bien aromatique, fruits noirs.
En bouche, c'est plutôt la cerise et la fraise. C'est assez corsé.
Peu acide (3,26 g/l (sulf) pH 3,92), pas mou pour autant, mais plutôt assez tendu.
La finale est sur les fruits avec une jolie note poivrée.
Sucre: < 1 g/l. Alc. 14,5 %
En ligne et dans 19 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,70 $

Domaine du Gros Noré, Bandol 2010

Nez fin de mourvèdre de Bandol, de fruits noirs, de cuir et petite note de ferme.
Le vin est ample, costaud et corsé. Les beaux tanins tapissent bien toute la bouche.
Petit amer en finale. Carafez et aérez fortement.
Pour quelques années de cave.
Le 2011 vient d'arriver, donc vous trouverez les deux millésimes sur les tablettes.
Sucre 2 g/l. Alc. 15 %.
Était 40 $, est maintenant 38,25 $.
En ligne et dans 89 magasins.

3 étoiles
Prix: 
38,25 $

Château La Tour de l'Évêque 2013

Un beau nez de petits fruits, auxquels s'ajoute une note de chocolat après une bonne aération.
Vendanges manuelles. 72 % syrah et 28 % cabernet sauvignon.
Le fruité est fin, typé syrah douce.
L'attaque est légère sur la syrah, puis le cabernet sauvignon devient perceptible avec ses tanins d'un beau granulé.
Belle finale juteuse.
Servir à 15-18 avec les viandes et les pâtes.
Pour quelques années de cave. Ces vins de Régine Sumeire vieillissent très bien (voir verticale).
Sucre 2,3 g/l. Alc. 14 %.
En ligne et dans 77 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
21,30 $

Côtes de Provence, Domaine Clos de la Procure 2012

Le vin est peu aromatique au début. Il faut le laisser respirer une bonne heure.
Il dégage alors des arômes que j'associe au charbon, au schiste chaud, à la viande rôtie, aux épices.
C'est ferme en bouche, bien corsé et chaleureux. La finale est chaude et un peu brûlante. L'alcool est bien présent. Le vin n'impressionne pas à la première gorgée, mais c'est bien une heure plus tard. Donc, il faut bien l'aérer.
Grenache, mourvèdre, carigan, cinsault et syrah.
Peu contenir des résidus d'oeuf.
Alc. 13,5 %. Sucre: nd.
En ligne et dans 126 magasins.

2 étoiles
Prix: 
23,45 $

Domaine Gavothy, rosé, Cuvée Clarendon 2013

Un beau nez fruité et fin.
La bouche est fruitée, peu acide et laisse une légère impression sucrée.
C'est d'un beau fruité ample.
La finale est rafraichissante.
Cépages; grenache, cinsault et syrah.
Alc. 13 %. Sucre 2,2 g/l.
En ligne et dans 22 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
24,65 $

Château La Lieue rouge 2013

Le vin me semble encore meilleur que l'an dernier.
Il a ces petits arômes de terre fraiche qui rappelle le cabernet franc de la Loire. Pourtant, il n'y a pas de cabernet franc dans ce vin, mais du grenache à 35 %, de la syrah à 30 %, du cabernet sauvignon à 15 %, du carignan à 15 % et du mourvèdre à 5 %.
Donc des flaveurs qui peuvent surprendre: terre et framboises.
La bouche est ample, très fruitée (framboise) sur de beaux tanins.
C'est un vin assez riche et qui a une certaine personnalité.
Sucre: 1,8 g/l. Alc. 14 %.
En ligne et dans 241 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
14,20 $

Gros Noré Rosé 2014

Il y a 145 rosés aujourd'hui sur les rayons de la SAQ. Le choix est donc grand. La moitié (76) vient de France, dont 24 de Provence.

Celui-ci nous vient de Bandol, où la production est à plus de 60 % rosée.
C'est un rosé pâle, bien sec, au nez discret.
Le fruité est fin sur une très belle acidité. Il a une belle présence en bouche. C'est plutôt léger, élégant et agréable à boire.
Sa bonne acidité en fait plus un rosé de table qu'un rosé de piscine.
Ne le servez pas trop froid, ou laissez-le se réchauffer dans le verre.
Cépages: mourvèdre, cinsault et grenache.
Sucre: 2.1 g/. Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 77 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,80 $

Les Béatines 2014

Un rosé qui a du caractère. Un rosé assez costaud.
Dégusté à trois reprises dernièrement, ce rosé m'a beaucoup impressionné.
Il a beaucoup de corps, bien sec, d'un fruité élégant.
C'est à la fois costaud et raffiné.
Un très beau rosé rafraichissant. Un rosé de repas composé de grenache à 75 % et de syrah.
Sec: 1,2 g/l de sucre réducteur. Alc. 13 %
En ligne et dans 108 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,45 $

Miraval, Côteaux Varois en Provence 2014

Un rosé bien chaleureux, sec et vif avec de belles saveurs de fruits, de pêches, de banane, ainsi qu'une petite note rappelant le biscuit au beurre. C'est un rosé un peu sévère. La finale est chaude.
Alc. 13 %. Sucre: 2,1 g/l.
Les vins de ce domaine acheté par le couple Brad Pitt Angelina Joli sont faits par la famille Perrin du Château de Beaucastel.
Les vignes et le terroir du domaine seraient magnifiques et la famille Perrin veut en faire des vins de haut niveau.
Dans 86 magasins.

2 étoiles
Prix: 
25,00 $

Pétale de Rose 2014

Un rosé aux beaux arômes rappelant les fleurs et les fruits frais. La bouche est bien fruitée, ample, vineuse et vive. C'est sec et bien consistant. La finale est longue, fruitée finement avec une note d'épice et assez chaleureuse.
Un rosé sec, sucre 2,5 g/l.
C'est élaboré avec les huit cépages du domaine. Cinsault 49 %, grenache 38 %, syrah 9 %, ugni-blanc 4 %, mourvèdre 3 %, sémillon 2 %, cabernet sauvignon 1% et rolle 1% cueillis à la main.
La productrice de ce vin, Régine Sumeire, suggère de la servir autour de 14º C, donc très loin de la température du frigo ou du bac à glace, mais plutôt comme un jeune rouge fruité. Servir en apéritif et avec les volailles, les sauces blanches, les poissons, le saumon fumé, les soufflés et la cuisine asiatique. Alc. 13,5 %. Bio.
Dans 371 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,85 $

Une verticale de la Tour de l'Évêque

Il y a des vins que l'on boit année après année sur le fruit, en jeunesse, et avec grand plaisir. Pourtant, un jour, on découvre que certains de ces vins sont encore meilleurs après quelques années de cave et même après un grand nombre d'années en cave.

C'est la découverte que nous avons faite lors d'une dégustation de plusieurs millésimes de vins de la Tour de l'Évêque sur les lieux mêmes de production au début de mai. Donc trois journalistes québécois et trois personnes de ce fameux domaine de Provence, dont la dynamique patronne: Régine Sumeire. 
La maison fait deux rouges: l'étiquette blanche et le réserve en étiquette noire.

Commençons par le plus courant, l'étiquette blanche.
1989 — Nous remontons aussi loin que 1989. Le vin titrait seulement 12,5 % à l'époque. Le vin est mature, je dirais même vieux, mais bon.
1990 — Étonnant, beaucoup plus jeune que le 1989. Superbe, emballant. Je note 5 étoiles!
1993 — Très bon.
1995 — Plutôt asséchant.
1996 — Léger, coulant, agréable.
1998 — Du beau vin.
2000 — Un beau vin encore frais.
2001 — Une odeur de pourri.
2006 — Coustaud, ferme, du fruit et des tanins en masse.
2011 — Fermé, réduit.
2012 — Ferme, tanins bien enrobés. (voir plus de commentaires ici)

Mes préférés: 1990, 2000, 2006 et 2012.

L'étiquette noire maintenant, appelée Noir et Or.
1998 — Concentré, arômes de cèdre.
2001 — Juteux et plus mature que le 1998.
2000 — Belle bouche, équilibrée, du caractère. Superbe. Alc. 13 %.
2005 — Bien costaud, sec et jeune. Alc. 14 %.
2009 — De la mâche, ample et très persistant.
2011 — Violet, très tannique, bien jeune. Alc. 14,5 %.

Le Noir et Or provient de la plus belle parcelle de syrah plantée en 1978 juste en face du château et appelée «Le collet du Château». Ce sont des sols de schistes gris et algilocalcaires. Le Noir et Or peut contenir de 2 à 19 % de cabernet sauvignon selon les millésimes.

Donc, des vins étonnants de diversité d'un millésime à l'autre et qui gagnent à faire quelques années de cave.

Ces vins sont faits de raisins cueillis à la main par une équipe de professionnels d'Espagne qui reviennent chaque année, en culture biologique.

La Tour de l'Évêque produit aussi un blanc et un rosé le réputé Pétale de rose. C'est un joli domaine de 64 hectares. La cave a été refaite en 2011. Le vin y circule par gravité afin d'éviter les pompages qui abiment le vin.

Les pressoirs utilisés sont étonnants. Il y a des pressoirs hydrauliques horizontaux importés de la Champagne de marque Coquard pour le rosé et le blanc, ainsi que trois pressoirs traditionnels en bois pivotants utilisés pour les rouges. (Cliquez sur les images pour les agrandir.)

Régine Sumeire règne aussi sur un autre domaine: le Château de Barbeyrolles qui est sa résidence et celle de sa mère. C'est au pied du petit village perché de Gassin et près de Saint-Tropez. Elle y fait un rosé d'une grande finesse et un blanc sec frais et léger que nous n'avons pas au Québec. Ses 12 hectares sont aussi en agriculture biologique.

Au Québec, nous avons actuellement:

Pétale de Rose 2014
Un rosé aux beaux arômes rappelant les fleurs et les fruits frais. La bouche est bien fruitée, ample, vineuse et vive. C'est sec et bien consistant. La finale est longue, fruitée avec une note d'épices et assez chaleureuse.
Un rosé sec (sucre 2,5 g/l.)
C'est élaboré avec les huit cépages du domaine. Cinsault 49 %, grenache 38 %, syrah 9 %, ugni-blanc 4 %, mourvèdre 3 %, sémillon 2 %, cabernet sauvignon 1% et rolle 1% cueillis à la main.
Régine Sumeire suggère de la servir autour de 14° C, donc très loin de la température du frigo ou du bac à glace, mais plutôt comme un jeune rouge fruité. Servir en apéritif et avec les volailles, les sauces blanches, les poissons, le saumon fumé, les soufflés et la cuisine asiatique. Alc. 13,5 %. Bio.
Dans 371 magasins, donc presque partout.  425496  3 étoiles Prix: 19,85 $
Château la Tour de l'Évêque blanc 2013
Des arômes de fleurs et de pêche dans ce beau vin blanc de Provence. Le fruité est assez gras, rond, coulant, tout en étant assez tendu et moyennement vif. La finale est persistante, florale, très légèrement miellée et chaleureuse. Le vin est jeune, assez costaud pour un blanc. Il faut le laisser respirer un peu et ne pas le servir trop froid. La vigneronne suggère de le servir à 12-14 degrés. Cépages: rolle à 81 % et sémillon. Vendanges manuelles. Pas de bois. Alc. 13 %. Pour accompagner le poulet, le poisson et les fromages. Bio.
Les stocks s'épuisent, dans 21 magasins. Il n'en reste plus en ligne. 972604 3 étoiles Prix: 20,90 $
Château la Tour de l'Évêque rouge 2012
Bien aromatique, corbeille de fruits embaumant sur une petite note végétale peut-être donnée par le cabernet sauvignon. Bouche très ample, charnue même, abondance de fruits. Riche. Très longue finale. Tanins bien intégrés au fruit abondant. Un vin riche. Syrah et un peu de cabernet sauvignon. Côtes de Provence mis en bouteille au château. Vendanges manuelles, bio.  Syrah à 98 % et 2 % de cabernet sauvignon. Bien sec : sucre 1,8 g/l. Dans 31 magasins. 440123 3.5 étoiles  Prix: 21,75 $
Voir aussi notre reportage sur la dame des deux châteaux, Régine Sumeire, publié en 2007.

Château la Tour de l'Évêque rouge 2012

La première bouteille était plutôt terne et décevante. Je connais ce vin et je sais que ça peut être bien mieux. Je vais changer la bouteille à la SAQ.
La deuxième bouteille est beaucoup plus intéressante.
Bien aromatique, corbeille de fruits embaumant sur une petite note végétale peut-être donnée par le cabernet sauvignon.
Bouche très ample, charnue même, abondance de fruits. Riche. Très longue finale. 
Tanins bien intégrés au fruit abondant. 
Un vin riche.
Syrah et un peu de cabernet sauvignon.
Côtes de Provence mis en bouteille au château.
Vendanges manuelles, bio.
Dans 48 magasins,

Commenté aussi en octobre dernier.

3.5 étoiles
Prix: 
21,75 $

Château la Tour de l'Évêque Blanc de Blancs 2013

Des arômes de fleurs et de pêche dans ce beau vin blanc de Provence.
Le fruité est assez gras, rond, coulant, tout en étant assez tendu et moyennement vif.
La finale est persistante, florale, très légèrement miellée et chaleureuse.
Le vin est jeune, assez costaud pour un blanc.
Il faut le laisser respirer un peu et ne pas le servir trop froid. La vigneronne suggère de le servir à 12-14 degrés.
Cépages: rolle à 81 % et sémillon. Vendanges manuelles. Pas de bois.
Alc. 13 %.
Pour accompagner le poulet, le poisson et les fromages.
Un autre beau vin de Mme Régine Sumeire.
En ligne et dans 48 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,90 $

Bandol rouge, Cuvée India, Dupéré Barrera 2013

Plutôt suret et mince. Odeur de cuir. Une déception!
Dans 29 magasins.
Pourtant les cuvée 2009 et 2005 étaient très bonnes!

1 étoile
Prix: 
29,05 $

Tour du Bon, Bandol blanc 2013

Très ouvert, arômes de tilleul et de fines herbes. Très invitant, belle présence en bouche, délicieux, équilibre, rond, frais, pas trop acide, peu alcooleux.
Dans 18 magasins.
Cépages: clairette, rolle et ugni blanc.
3.5 étoiles
Prix: 
32,00 $

Clos de la Procure, Provence 2011

Juteux, belles saveurs, équilibre, assez chaleureux.
Coulant, une certaine finesse. Bien fait. Fines notes d'épices.
Il serait intéressant d'en mettre quelques bouteilles en cave. 
Granache, mourvèdre, carignan, cinsault et syrah.
Alc. 14,5 %.
Sur la contre-étiquette, on lit «vendanges manuelles, vin non filtré et jamais pompé... mis en bouteille à la propriété par gravité selon les cycles lunaires.»
 
En ligne et dans 95 magasins.
2.5 étoiles
Prix: 
25,75 $

Château la Tour de l'Évêque rouge 2012

Pour juger un vin, il ne faut pas seulement en prendre une pincée, mais en boire! Eh bien! Celle-là, je l'ai bu! (avec deux autres personnes)
Elle me semble encore meilleure qu'au printemps!
De la belle syrah avec un 2 % de cabernet sauvignon.
C'est juteux, coulant et fin.
Les tanins sont élégants.
Ça se boit avec grand plaisir.
Vendanges manuelles.
Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 66 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
21,70 $

Miraval blanc 2012

Arômes de fleur et de pêche.
Belle bouche assez ample, assez pleine, finale chaude, sèche et un peu brulante.
Moins agréable que le rosé.
Alc. 14 %.
Dans 34 magasins.
1 étoile
Prix: 
24,95 $

La Lieue rouge 2013 ou le vignoble qui ne tue pas

Je vous ai parlé de La Lieue rosé, voici maintenant La Lieue rouge.
Au nez, à la première approche c'est étonnant, ça sent la terre, l'humus. On dirait un cabernet franc de la Loire. Passé cette surprise, la bouche est belle et fraiche. D'ailleurs, il est préférable de servir ce vin frais. J'utilise un sac congelé très utile à cet effet.  Le vin a des notes épicées en bouche, puis cette saveur terreuse revient. C'est un peu végétal, mais le fruité reprend le dessus.
 
De toute manière, j'apprends à la longue que les odeurs c'est très personnel. Je sens ceci, mais vous ne sentirez peut-être pas cela. Alors, ce qui compte pour communiquer sur le vin c'est de décrire les sensations en bouche. Et en bouche, c'est bien agréable, fruité, peu tannique, assez coulant.
 
C'est un vin bio que je viens d'ouvrir après avoir lu un article sur les vignobles de Californie, où plutôt surtout vu la photo en tête de l'article, photo qui m'a interpellé, comme disent des animatrices de Radio-Canada. On y voit des personnes qui manifestent contre la création d'un nouveau vignoble en Californie. Sur une affiche, on lit «Boycott winery poisoning Sonoma Countý».
 
Oui, trop souvent un vignoble veut dire la mort, la mort des arbres, des animaux, des oiseaux, des insectes, des fleurs, des herbes. On tue tout pour ne laisser que la vigne. Oh monoculture!
 
Il y a quelques années, j'avais été étonné par les propos d'un article de journal qui relatait l'opposition de voisins à la création d'un vignoble en Californie. Ils disaient préférer la construction d'un quartier résidentiel à celui d'un vignoble, car, soutenaient-ils, malgré les maisons, les rues, les «driveway», il y a des arbres, des fleurs, des oiseaux dans ces quartiers; ce que l'on ne trouverait plus, selon eux, dans les vignobles californiens.
 
Trop de chimiques! Trop d'épandage de produits dont les noms se terminent en «cide» qui veut dire la mort. Il n'y a alors plus d'écosystème, plus d'équilibre. Il n'y a plus non plus de prédateurs. Alors il se  présente une trâlée d'insectes, et il faut épandre la chimie, le poison pour tuer l'intrus qui revient chez lui. Et sans fin!
 
Ainsi, lorsque je vois sur une contre-étiquette «le vignoble est cultivé sans désherbant ni produit chimique», je me sens aux oiseaux, comme d'autres sont aux anges!
 
On me dit que La Lieue blanche arrivera avec les oiseaux de fin juin. — Ou les moustiques? — Faudra y gouter.
 
L'assemblage de ce rouge peut contenir du grenache, de la syrah, du mourvèdre, du cabernet sauvignon ou du carignan. Pas de bois, pas d'inox, élevage en cuve béton. Alc. 13,5 %.
Produit courant dans 361 magasins. Bien bon !
2.5 étoiles
Prix: 
14,55 $

Château La Lieue rosé 2013

Un bien beau rosé, frais, léger, délicat et très agréable à boire.
Laissez-le se réchauffer dans le verre, car au sortir du frigo à 4 Celcius, ses saveurs sont gelées. Vers 8, 9 et 10 degrés, il se dégêne, s'ouvre, son fruité devient plus éloquent; la texture moins acide devient plus grasse.

Il n'a pas le côté alcooleux ou bonbon chimique de plusieurs rosés.
Il fait plutôt penser à un vin blanc.
Le fruité, l'acidité et l'alcool sont en bel équilibre.
Bio en plus.  Alc. 13 %.
Un domaine de 75 hectares, dont 18 pour le rosé.
Encépagement: cinsault, grenache et syrah.
«Aucune utilisation de désherbant, d’insecticide ou de produit de synthèse.»

En ligne et dans 366 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,95 $

Henri Milan, Les Baux de Provence, Domaine Milan 2003

De temps en temps, trop rarement, l'on découvre de vieux millésimes sur les rayons de la SAQ.
Ici, on a une belle surprise.
Un vin mature, suave, fin, long en bouche sur les notes de cuir.
Une texture encore assez ferme.
Très agréable.
Appellation: Les Baux de Provence.
Cépages: grenache, syrah, cinsault, mourvèdre.
Non filtré. Alc. 13,5 %.
Dans 85 magasins.

Mais pourquoi un 2003 arrive sur nos rayons?
Le producteur Henri Milan nous répond ceci. «C'est un vin qu'il fallait attendre, car le millésime était extrêmement chaud et maintenant les tannins durs au début sont devenus superbes. De plus la fraicheur due à notre terroir particulier fait que nous devons attendre 6 ans en moyenne avant de commercialiser ce vin qui est devenu entre-temps "LE VALLON" pour cause de refus de la nouvelle loi sur les AOC.»

3.5 étoiles
Prix: 
25,80 $

Vieux Château d'Astros 2013

Très joli rosé des Côtes de Provence au fruité généreux et assez gras.
La longue finale fruitée est bien agréable.
Ne le servez pas trop froid, vous verrez même qu'il devient plus savoureux en se réchauffant dans le verre.
Bouchon de plastique. Alc. 12,5%.
En ligne et dans 376 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,25 $
Syndiquer le contenu