Provence

La Lieue rouge 2013 ou le vignoble qui ne tue pas

Je vous ai parlé de La Lieue rosé, voici maintenant La Lieue rouge.
Au nez, à la première approche c'est étonnant, ça sent la terre, l'humus. On dirait un cabernet franc de la Loire. Passé cette surprise, la bouche est belle et fraiche. D'ailleurs, il est préférable de servir ce vin frais. J'utilise un sac congelé très utile à cet effet.  Le vin a des notes épicées en bouche, puis cette saveur terreuse revient. C'est un peu végétal, mais le fruité reprend le dessus.
 
De toute manière, j'apprends à la longue que les odeurs c'est très personnel. Je sens ceci, mais vous ne sentirez peut-être pas cela. Alors, ce qui compte pour communiquer sur le vin c'est de décrire les sensations en bouche. Et en bouche, c'est bien agréable, fruité, peu tannique, assez coulant.
 
C'est un vin bio que je viens d'ouvrir après avoir lu un article sur les vignobles de Californie, où plutôt surtout vu la photo en tête de l'article, photo qui m'a interpellé, comme disent des animatrices de Radio-Canada. On y voit des personnes qui manifestent contre la création d'un nouveau vignoble en Californie. Sur une affiche, on lit «Boycott winery poisoning Sonoma Countý».
 
Oui, trop souvent un vignoble veut dire la mort, la mort des arbres, des animaux, des oiseaux, des insectes, des fleurs, des herbes. On tue tout pour ne laisser que la vigne. Oh monoculture!
 
Il y a quelques années, j'avais été étonné par les propos d'un article de journal qui relatait l'opposition de voisins à la création d'un vignoble en Californie. Ils disaient préférer la construction d'un quartier résidentiel à celui d'un vignoble, car, soutenaient-ils, malgré les maisons, les rues, les «driveway», il y a des arbres, des fleurs, des oiseaux dans ces quartiers; ce que l'on ne trouverait plus, selon eux, dans les vignobles californiens.
 
Trop de chimiques! Trop d'épandage de produits dont les noms se terminent en «cide» qui veut dire la mort. Il n'y a alors plus d'écosystème, plus d'équilibre. Il n'y a plus non plus de prédateurs. Alors il se  présente une trâlée d'insectes, et il faut épandre la chimie, le poison pour tuer l'intrus qui revient chez lui. Et sans fin!
 
Ainsi, lorsque je vois sur une contre-étiquette «le vignoble est cultivé sans désherbant ni produit chimique», je me sens aux oiseaux, comme d'autres sont aux anges!
 
On me dit que La Lieue blanche arrivera avec les oiseaux de fin juin. — Ou les moustiques? — Faudra y gouter.
 
L'assemblage de ce rouge peut contenir du grenache, de la syrah, du mourvèdre, du cabernet sauvignon ou du carignan. Pas de bois, pas d'inox, élevage en cuve béton. Alc. 13,5 %.
Produit courant dans 361 magasins. Bien bon !
2.5 étoiles
Prix: 
14,55 $

Château La Lieue rosé 2013

Un bien beau rosé, frais, léger, délicat et très agréable à boire.
Laissez-le se réchauffer dans le verre, car au sortir du frigo à 4 Celcius, ses saveurs sont gelées. Vers 8, 9 et 10 degrés, il se dégêne, s'ouvre, son fruité devient plus éloquent; la texture moins acide devient plus grasse.

Il n'a pas le côté alcooleux ou bonbon chimique de plusieurs rosés.
Il fait plutôt penser à un vin blanc.
Le fruité, l'acidité et l'alcool sont en bel équilibre.
Bio en plus.  Alc. 13 %.
Un domaine de 75 hectares, dont 18 pour le rosé.
Encépagement: cinsault, grenache et syrah.
«Aucune utilisation de désherbant, d’insecticide ou de produit de synthèse.»

En ligne et dans 366 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,95 $

Henri Milan, Les Baux de Provence, Domaine Milan 2003

De temps en temps, trop rarement, l'on découvre de vieux millésimes sur les rayons de la SAQ.
Ici, on a une belle surprise.
Un vin mature, suave, fin, long en bouche sur les notes de cuir.
Une texture encore assez ferme.
Très agréable.
Appellation: Les Baux de Provence.
Cépages: grenache, syrah, cinsault, mourvèdre.
Non filtré. Alc. 13,5 %.
Dans 85 magasins.

Mais pourquoi un 2003 arrive sur nos rayons?
Le producteur Henri Milan nous répond ceci. «C'est un vin qu'il fallait attendre, car le millésime était extrêmement chaud et maintenant les tannins durs au début sont devenus superbes. De plus la fraicheur due à notre terroir particulier fait que nous devons attendre 6 ans en moyenne avant de commercialiser ce vin qui est devenu entre-temps "LE VALLON" pour cause de refus de la nouvelle loi sur les AOC.»

3.5 étoiles
Prix: 
25,80 $

Vieux Château d'Astros 2013

Très joli rosé des Côtes de Provence au fruité généreux et assez gras.
La longue finale fruitée est bien agréable.
Ne le servez pas trop froid, vous verrez même qu'il devient plus savoureux en se réchauffant dans le verre.
Bouchon de plastique. Alc. 12,5%.
En ligne et dans 376 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
17,25 $

Houchart rosé 2013

Un rosé de Provence léger, d'un beau fruité. Il laisse la bouche fraiche.
Cépages cinsault, grenache, syrah et cabernet sauvignon.
En ligne et dans 273 magasins.

2 étoiles
Prix: 
16,35 $

Rouvière Bandol rosé 2013

Un rosé végétal à la finale alcooleuse.
Dans 88 magasins.

0.5 étoiles
Prix: 
25,50 $

Miraval rosé 2013

Une jolie bouteille, un rosé bien pâle, couleur melon (voir nuancier des rosés de Provence). La même couleur que le Pétale de Rose et Le Pive.
Le domaine Miraval a été acheté par deux vedettes d'Hollywood, Brad Pitt et Angela Jolie.
La vigne et le vin sont sous la supervision de Marc Perrin, de la famille Perrin du Château Beaucastel.
Toutefois, contrairement à beaucoup de vins de vedettes, celui-ci est très bon.
C'est un rosé tendre, léger, tout en étant assez gras. Peu acide, sec, bien fruité.
La finale est longue, fruitée et agréable. Du bonbon.
Cépages: cinsault, grenache, rolle et syrah.
«Pressurage direct pour le Cinsault, le Grenache et le Rolle. La Syrah est vinifiée par saignée. Vinification en cuve inox, sous contrôle de température (95%) et en fûts (5%) avec batonnage.»
Appellation Côtes de Provence Protégée.   Alc. 13 %.
Le domaine est certifié bio. On achète aussi des raisins de voisins qui travaillent en bio, mais qui ne sont pas tous certifiés bio.
Dans 65 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,95 $

Pétale de Rose 2013

Le meilleur rosé de la saison!
Un rosé à la teinte très pâle, couleur melon (voir nuancier des vins rosés).
Un bouquet bien aromatique invitant de fruits et de fleurs.
Une belle bouche au fruité sec sur une belle acidité. C'est vif, délicat et fringant.
Ne le servez pas trop froid, laissez-le se réchauffer. La vigneronne suggère de la servir à 14 degrés. Donc 90 minutes au frigo, ou 15 minutes au congélateur.
Un vin de Régine Sumeire, Domaine La Tour de l'Évêque.
«Cueillis à la main, les raisins sont triés et mis directement dans le pressoir sans foulage. Seule une légère pressée est effectuée pour obtenir le maximum de délicatesse et de parfum au cœur même du grain de raisin.»
 Cépages: grenache 37%, cinsault 30%, syrah 16%, mourvèdre 6%, rolle 3%, sémillon 3%,
ugni blanc 3% et cabernet sauvignon 2%.
Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 398 magasins, (392, le 24 mai) donc presque partout.

3 étoiles
Prix: 
19,95 $

Château de Fonscolombe 2011

Un vin assez costaud et un peu rustique. Il surprend par son attaque assez tannique bien marquée sans être trop astringente. Fruité et notes végétales.
Le vin a du corps, alors il faut le servir avec un plat assez costaud.
Syrah et cabernet sauvignon.
Appellation Coteaux d'Aix en Provence.
Alc. 13,5 %.
Dans 40 magasins.

2 étoiles
Prix: 
14,40 $

Château de la Tour de l'Évêque 2012

Un vin de Provence jeune, aromatique au fruité frais et abondant sur de beaux tanins bien dosés assurant une jolie texture d'un beau granulé.
Frigant et croquant. D'une belle charpente assez tannique.
Fruité bien persistant.
De la belle syrah. Le vin me semble plus fruité et plus gouleyant que les millésimes précédents.
Syrah avec 2 % de cabernet sauvignon. Vendanges manuelles.
Servir à 16 degrés.
Alc. 13,5 %.
En ligne et dans 77 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
20,85 $
Syndiquer le contenu