Fin des millésimes sur les vins moins chers à saq.com

La Société des alcools du Québec n'indique plus le millésime sur la plupart des vins de moins de 15 $ et sur un grand nombre de vins de moins de 20 $ dans son site internet. On n'indique plus le millésime des vins courants.

Pourtant, il peut y avoir une grande différence d'un millésime à l'autre. Différences dues au climat, à la date de la récolte, à la sélection des cépages, au type de vinification, au lot expédié, etc.

Il y a même des différences d'un millésime à l'autre dans les beaujolais nouveaux!

Cette omission des gens de la SAQ pour ces produits conduit à des aberrations.

En effet, même si la SAQ n'indique plus le millésime sur son site, elle persiste à décrire le vin, à dire s'il est sec ou demi-sec;  à dire s'il est prêt à boire, à prédire jusqu'à quand il sera prêt à boire, à marquer le taux d'alcool, à lui attribuer une pastille de goût; tout en n'indiquant pas de quel millésime il s'agit ni quand il a été jugé!

Un exemple: le châteauneuf du pape Château La Gardine (36 $), la SAQ n'indique pas le millésime. Pourtant, elle écrit «À boire ou à garder jusqu'en 2017». Bizarrement, la SAQ indique le millésime de la demi-bouteille (2010) et la description des deux bouteilles est la même!

Selon le millésime, un vin sera plus ou moins sec, plus ou moins acide, plus ou moins fruité, plus ou moins tannique, etc. Les différences peuvent être énormes. Deux millésimes, c'est deux vins.

Prenons le cas du Solaz, désagréable dans le millésime 2010, mais bien bon dans des millésimes précédents.

Pourquoi cette décision de ne plus indiquer le millésime? Le service de presse de la SAQ n'a pas répondu à notre question!

Ajout le 12 février
Si le personnel du service de presse de la SAQ n'a pas encore répondu, le service général de la SAQ a donné une réponse à des clients par courriel.
Voici la réponse que m'a fait suivre un lecteur:
«La raison est que plusieurs produits réguliers (en approvisionnement continu) changent constamment de millésime, ce qui fait que les millésimes se chevauchent. Vous pouvez donc retrouver 2 millésimes différents, voire 3.»
Donc, deux ou trois millésimes, mais la même description, même capsule de goût... Finalement, une possibilité de mauvaises informations deux fois sur trois.