Quoi de nouveau dans l'affaire de l'arsenic dans le Ménage à Trois

En mars derniers, des avocats de Californie ont lancé une poursuite en action collective contre 28 producteurs de vin de cet État viticole des États-Unis.

Les avocats de trois firmes disent que 83 de leurs vins (dont le très connu Ménage à Trois) contiennent trop d'arsenic. Ils soutiennent que ces vins contiennent jusqu'à 5 fois plus d'arsenic que la dose maximale tolérée pour l'eau.

La poursuite poursuit son cours. Les avocats sont à préparer leur cause et à recruter les consommateurs pour voudront prendre part à la poursuite (www.taintedwine.com).

Pendant ce temps, les vins incriminés sont toujours sur les rayons des magasins aux États-Unis comme le rapporte le magazine internet Patch: «pas une seule bouteille n’a été rappelée. Aucun producteur n'a rappelé ses produits, et aucun détaillant n'a retiré les vins des rayons des magasins.»

Les gens Wine Institute of California disent que le rappel n'est pas nécessaire parce que ces vins sont sains.

Rob Feldman, porte-parole pour des avocats, a dit à Bea Karnes de Patch qu'il était déçu que ces vins n'aient pas été rappelés, mais que l'action en justice va de l'avant.

Au Canada aussi, ces vins n'ont pas été retirés des rayons. La SAQ a affirmé que «les vins au Québec sont testés par notre laboratoire et ne présentent aucune inquiétude quant à la présence d’arsenic.» 

Le Ménage à Trois est disponible en ligne et dans 400 des 420 magasins du monopole des vins et spiritueux du Québec.

Les 83 vins dans lesquels on a trouvé des doses élevées d'arsenic sont presque tous des vins vendus à très bas prix aux États-Unis. Certains contiennent jusqu'à 50 ppm d'arsenic, alors que la plupart des vins en contiennent moins de 1 ppm.

Parmi les 28 compagnies poursuivies, plusieurs sont très connues au Québec, dont Ménage à Trois (Folie à Deux), Sutter Home, Fetzer, Cupcake, Beringer et Constellation. Elles sont parmi les plus gros producteurs de vin aux États-Unis. Toutefois, le plus gros de tous, Gallo, n'est pas en cause ici.

Un faible niveau d'arsenic dans un aliment ne serait pas dangereux selon les autorités, toutefois, des scientifiques émettent des craintes face au mélange arsenic et alcool. C'est un exemple de ce qu'on pourrait qualifié «d'effet cocktail».

Pourquoi ces vins bas de gamme produits par de grandes compagnies américaines contiennent-ils beaucoup plus d'arsenic que les autres? C'est ce que le procès, s'il y a procès, nous permettrait peut-être de découvrir.

Pour en apprendre plus sur ce sujet: