Le goût de bouchon ne vient pas toujours du TCA

Le goût de bouchon est détectable par une odeur de liège, de moisi ou de cave humide. Il est en général causé par un contaminant qui vit dans le bouchon; le TCA ou 2,4,6-Trichloroanisole.

À forte concentration, la plupart des amateurs de vin peuvent le détecter.
Toutefois, à faible concentration, on ne le détectera pas au nez. Toutefois il camoufle complètement les saveurs du vin, même à faible concentration. Le vin est alors dit fade.

On apprend maintenant que le TCA n'est pas le seul à donner ce goût de bouchon.
Un autre composé le MDMP (2-méthoxy-3,5-diméthylpyrazine donne aussi un gout de liège au vin.

Le laboratoire Excell de Bourdeaux dit dans un communiqué que «la 2-méthoxy-3,5-diméthylpyrazine (MDMP) qui communique un arôme plus complexe évoquant à la fois le "liège humide" (caractère "liégeux"), la "noisette fraîche" (caractère "végétal") et jusqu’à une odeur franchement "moisie" ou "terreuse" (pomme de terre) lorsque la concentration est élevée.»

______

Origine et Incidence de la 2-Méthoxy-3,5-Diméthylpyrazine (MDMP), composé à l’arôme « moisi » et « liégeux », détectable dans les bouchons en liège et les copeaux de bois de chêne placé au contact des Vins, Laboratoire Excell, Bordeaux

Goût de bouchon dans les vins : EXCELL s'investit