Spécialités SAQ versus Vintages LCBO

Le président de la SAQ dit qu’il aimerait que les vins de spécialité coûtent 25 % de plus que le prix moyen des vins équivalents de la section ordinaire. En conférence de presse, Sylvain Toutant a affirmé qu’ «un produit de spécialité ne doit pas être un produit qui concurrence les produits réguliers. Un bordeaux de spécialité ne doit pas concurrencer un bordeaux régulier».

Il cherche une nouvelle définition du produit de spécialité et semble vouloir la trouver dans le prix.

On a beaucoup comparé ces derniers jours les politiques de prix de la SAQ avec celles de la LCBO. Je vais continuer dans la même veine.

En Ontario, l’équivalent de la section Spécialités de la SAQ est la section Vintages. Cette section est garnie de nouveaux arrivages de vins deux fois par mois.

Un coup d’œil rapide des vins qui ont été ajoutés à cette section le 18 février dernier nous permet de voir qu’en général ces produits ne sont pas nécessairement plus chers que les vins du reste du magasin.

Dans le catalogue du 18 février, les deux nouveaux vins d’Argentine se vendent 15 $, le nouveau vin du Rhône se vend 16 $. Les 29 nouveaux vins de l’Espagne sont de 13 à 65 $.

Nous constatons la même chose dans le catalogue des produits qui seront sur les tablettes de la section Vintages le 4 mars. Il y aura 11 vins d’Afrique du Sud de 13 à 38 $.

Donc, il y a un peu de tout à tous les prix. L’originalité est dans la variété et la qualité des produits et non seulement dans le prix.

À notre avis, ces sections Spécialités et Vintages sont là pour nous permettre de faire des découvertes, des achats originaux et non pour nous faire dépenser à tous coups plus de précieux dollars.