Le gouvernement ordonne à la SAQ de mieux traiter les épiciers

La SAQ devra mieux traiter les épiceries qui vendent ses vins.

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, a dit ce matin qu'il allait ordonner à la direction de la SAQ de cesser ses pratiques défavorables à l'encontre des 495 épiceries qui sont des agences SAQ.

La direction du monopole a décidé dernièrement de ne plus accepter de paiement par cartes de crédit de ces 495 épiciers.

À une question du député du Parti Québécois, Martin Ouellet, le ministre a répondu «on avait déjà contacté la SAQ pour nous assurer que de telles pratiques ne continuaient pas. Ça n'a pas vraiment porté fruit. Alors, nous allons très directement, d'une façon très directive, dire à la SAQ d'arrêter ce procédé-là. Ça va arrêter.»

Le député ajouta que la SAQ nuisait aussi aux PME en ne livrant pas les vins dans les épiceries «la SAQ ne livre pas elle-même ses produits à ses agences. Chacune de ces PME doit s'arranger elle-même pour aller chercher les bouteilles dans une succursale, peu importe la distance qui les sépare. Alors, ma question : Pourquoi on nuit encore aux agences? Pourquoi s'acharner sur ces PME?»

Le ministre a alors répondu que «ces ag