Osoyoos Larose, Le Grand Vin 2014

Le célèbre oenologue bordelais Michel Rolland dit «je n’ai jamais vu un consommateur déçu par le goût de bois.» (Vitisphère)
Moi, j'en connais beaucoup. On ne doit pas fréquenter le même monde!
Ainsi, si vous aimez le goût de bois vous pourriez aimer ce vin, sinon vous risquez d'être déçu.
En effet, ce vin de la Colombie-Britanique ouvertement de style Bordeaux — d'ailleurs, y a-t-il un style C-B? — dégage de beaux aromes de bois, de cèdre. C'est invitant ou repoussant selon votre tolérance ou votre goût pour le bois. C'est boisé aussi en bouche.
Le fruité velouté est abondant et surtout les tanins sont de belle qualité ce qui lui donne une belle structure granuleuse. La finale est sur le bois. Ce 2014 me semble bien mieux réussi que les 2013, 2012 et 2011. Il me semble du même niveau que le 2010. Il faudra voir ce qu'il donnera dans 3 à 5 ans. Le producteur dit qu'il sera à son apogée en 2024.
Merlot 68 %; cabernet franc 11 %; cabernet sauvignon 8 %; petit verdot 8 % et malbec 5 %.
Alc. 14 %. Sucre 2,8 g/l.
En lig