Des retards dans les commandes privées

La SAQ éprouve des difficultés à distribuer les vins des commandes privées.

Des agents se plaignent que leurs vins restent en entrepôts depuis deux semaines et ne sont pas livrés à leurs clients restaurateurs et particuliers.

Ces vins achetés à la caisse sont habituellement livrés dans les succursales où les clients vont les chercher.

Malgré ces non-livraisons, la SAQ continue d'imposer des frais d'entreposage pour ces vins qui ne devraient plus être en entrepôt. Ce qui enrage les agences de commandes privées qui demandent d'être exemptées pour ces frais dus au retard de la SAQ.

La direction de la SAQ répond qu'elle a des retards au niveau de la préparation, du timbrage et de la livraison de ces vins de commandes privées (faussement appelés importations privées). Elle ajoute qu'elle «ne ménage aucun effort présentement pour trouver des solutions qui permettront de reprendre graduellement la distribution de ces produits.»

La distribution des produits courants en succursales éprouve aussi des retards. Certaines tablettes sont vides dans certaines succursales.

Les vins de commandes privés ce sont des vins choisis par des agents en vin et achetés, importés, entreposés et livrés par la Société des alcools. Il y a double facturation : la SAQ se prend une commission et l'agent aussi. Pour en savoir plus sur ce sujet voir ici.
 

Sujets connexes :