La bouteille de vin coûtera 40 cents de plus en Ontario

Une taxe déguisée, disent certains.
Le premier ministre de l’Ontario, Dalton McGuinty, a annoncé un programme de consigne de bouteilles de vin et d’alcool.

Lorsque le consommateur achètera une bouteille de vin à la LCBO, il paiera 40 cents de plus. Par contre, il ne pourra pas retourner ladite bouteille à la LCBO.

Le consommateur s’il veut récupérer son argent, devra aller dans les archaïques Beer Stores. Ces magasins-entrepôts qui appartiennent au consortium des grands fabricants de bière, Labatt, Molson et Sleeman.

Ce qui fait que ce système est perçu par plusieurs comme étant une taxe déguisée. Il est fort possible qu'une bonne partie des bouteilles ne seront pas retournées et la LCBO gardera les 40 cents, qu’elle retournera au gouvernement.

La LCBO vend plus de 600 millions de contenants de boisson par année.

Il faut dire que le problème d’accumulation des déchets est énorme à Toronto. La municipalité envoie ses déchets au Michigan. Mais de plus en plus de voix s’élèvent outre frontière pour stopper ces envois de déchets canadiens.

Le commissaire à l’environnement de l’Ontario, Gord Miller, dit que seulement 20 % des bouteilles de la LCBO sont recyclés parce que trop brisées dans les boîtes bleues.

Au Québec, les bouteilles vides vont au recyclage, où elles sont broyées et servent, entre autres, à la fabrication de fibre de verre.