Toute une émission sur le rosé!

Rosé TSRVous voulez en savoir plus sur le vin rosé, regardez cette émission de 28 minutes présentée à la télévision suisse romande, intitulée Vins rosés: du soufre sous certaines robes.

Il se vend plus de 2,5 milliards de bouteilles de rosé dans le monde, soit environ une bouteille de vin sur 13.

Un vin peu coloré, mais dont la couleur est un élément primordial de l’acte d’achat.

«Fabriquer du bon rosé c’est pas de la tarte,» nous dit la présentatrice de l’émission.
« Le rosé, c'est un vin qui monte. Sa consommation mondiale est en augmentation (…) Pourtant, le rosé ne fait pas l'unanimité: les grands amateurs de vins ont tendance à le bouder, et on l'accuse souvent de donner la migraine, en raison du soufre qu'il contient. Les producteurs tentent de corriger cette réputation.»

Trois techniques pour produire du rosé
« On peut presser le raisin directement pour obtenir cette couleur légèrement rosée. On peut aussi faire une saignée, c'est-à-dire vinifier le raisin comme du rouge et prélever une partie du jus qui donnera du rosé. Enfin, on peut mettre le raisin en cuve 24 heures et ensuite le presser(…) Cette production est difficile, car il faut extraire les arômes et la couleur». Michaël Loubry, œnologue au domaine de Montmollin.

Un journaliste et des sommeliers ont dégusté à l’aveugle 16 rosés vendus dans des grandes surfaces en suisse. Seulement quatre de ces vins ont été jugés bons.

Certains rosés ont vraiment beaucoup trop de soufre. Les gens de l’émission ont découvert deux rosés qui contiennent plus de 200 mg/l, le Matéus du Portugal et un rosé de Bordeaux.

Le prix moyen des rosés vendu en suisse est de 5 francs suisses, soit 4,35 $ canadiens.

L’émission est vraiment bien faite tant au point de vue technique (présentation) que contenu. De plus, elle est résumée sur le site web de la station.

Elle peut être visionnée en différents formats, à différents débits. De plus, elle a été découpée en plusieurs extraits, ce qui permet d’écouter les segments qui vous intéressent.

Donc à voir Fabriquer du bon rosé c’est pas de la tarte de l’émission du mardi 5 juin  À bon entendeur, Télévision Suisse romande.