Faustino I, Gran Reserva 1970

Le vin de la soirée au souper annuel de l'Académie du vin de l'Outaouais au restaurant l'Orée du Bois.

C'est un vin mature, fin, élégant, suave et délicieux. Expressif et envoutant. De la soie en bouche. Savoureux. Un vin parfait. Acheté en janvier dernier à la SAQ!
Le 2005 est 28,45 $.

5 étoiles
Prix: 
135,00 $

Léoville-Poyferré, Saint-Julien 2005

Somptueux, ample, riche, velouté. Du fruit en masse sur des tanins de très belle qualité. Il a beaucoup de caractère. Très persistant. De la belle matière.

4.5 étoiles

Maurizio Zanella, Ca'del Bosco, Rosso del Sebino 1998

Bien aromatique, invitant. Mature et assez riche. Long, de la belle matière. Très agréable. Du grand vin.
Un vin de Lombardie. Cépages médocains.
Le 2013 est 85 $.

4.5 étoiles

Puligny-Montrachet, Henri Boillot, 1er cru Clos de la Mouchère 2014

Suave et élégant. Un ami l'a décrit comme étant électrique. En effet, il est doté d'une belle minéralité. Texture agréable, du caractère. Complexité, finesse et équilibre.
Le 2015 est 154 $.

4 étoiles

Inédit, Sylvaner 2009

Superbe. Finement sucré, élégant, ample, long, riche. Délicieux.
De la maison Seppi Landman.

4 étoiles

Tignanello 2007

Du caractère, assez costaud. Expressif, de beaux tanins sur une belle matière fruitée.
Le 2014 est 104 $.

3 étoiles
Prix: 
102,00 $

Tignanello 2000

Peu expressif, peu de caractère. Assez fin, mais on se serait attendu à plus de cette grande étiquette.
Était bien meilleur en 2004.

2 étoiles
Prix: 
90,00 $

NE COUCHEZ PAS VOS BOUTEILLES DE VIN

Il n'est pas nécessaire de coucher les bouteilles de vin pour les conserver!

Ce serait même néfaste pour le vin!

Ces déclarations surprenantes sont faites par le directeur de la recherche du groupe Amorin, le numéro un mondial de la fabrication de bouchon.

Miguel Cabral déclare au magasine en ligne The Drink Business que «The cork will never dry out with almost 100% humidity in the headspace, so it is a myth that you need to store a bottle on its side.» (Le liège ne sèchera jamais avec presque 100% d'humidité dans l'espace de tête, c'est donc un mythe que vous devez stocker une bouteille sur son côté).

M. Cabral ajoute qu'il y a tellement d'humidité entre le vin et le bouchon que le bouchon ne sèchera jamais si vous conservez la bouteille debout.

De plus, le scientifique détruit, comme d'autres l'on fait, le mythe de la cave humide. Certains disent que la cave doit être maintenue à un taux d'humidité de 75 %. Le chercheur dit que c'est faux.

«L'humidité de l'environnement autour de la bouteille n'aura aucune influence, car le bouchon est influencé par l'humidité à l'intérieur de la bouteille. L'idée de stocker du vin dans une cave humide est un mythe.»

Eh bien, voilà qui va démolir deux légendes rurales!

Ces mythes tombent l'un après l'autre suite à des études des fabricants de bouchons, dit le chercheur d'Amorim.

M. Cabral en ajoute une couche. Il affirme que coucher les bouteilles est nuisible pour le vin, car le contact du vin avec le liège affaiblit le vin. Des composés du liège récemment découverts (catéchine, malvidine-3-O-glucoside, pyranoanthocyanines, sels de xanthylium et ellagitannine) se forment alors et entrent dans le vin modifiant sa couleur et ses saveurs.

Le vin ne doit donc plus être conservé en contact prolongé avec le liège.

Finalement, M. Cabral affirme que ce qui est primordial pour la conservation du vin c'est la température, car la haute température accélère les réactions chimiques.

Donc, encore deux autres mythes démolis: celui du couchage de la bouteille et celui de la forte humidité de la cave.

Pourquoi garde-t-on alors les bouteilles couchées?
C'est une question de commodité, d'espace et de tradition. On a essayé par après de légitimer cela en émettant l'hypothèse que cela humidifiait le bouchon. L'hypothèse ne serait plus bonne. C'est d'ailleurs ce que disait déjà il y a un an Antoine Gerbelle dans une vidéo dans le site Tellement Soif.

«Pour des questions d'espace, il n'est pas toujours possible de stocker ses bouteilles couchées. Laisser ses vins debout n'est pas une hérésie, mais il faut s'y tenir!»

On peut donc conserver ses bouteilles debout dans un environnement sain pourvu que la température soit basse.

___________

LES LEVURES FONT LE VIN

Sans levures il n'y a pas de vin, mais que du jus de raisin.

Ce sont les levures qui modifient le jus de raisin en vin par le processus qui s'appelle la fermentation alcoolique.

Les levures transforment le sucre des raisins en alcool. Ces levures entrainent aussi des modifications cellulaires qui créent des aromes, des saveurs et des textures.

Il peut y avoir plusieurs millions de levures par grappe de raisin. On en a déjà identifié 90 espèces différentes.

Toutefois, ce ne sont pas en général ces levures qui sont les vrais responsables de la fermentation alcoolique puisque la plupart des producteurs de vin ajoutent des levures achetées dans le commerce afin de faire la fermentation de leurs vins.

Levures sélectionnées
Ce sont des levures qu'on appelle levures sélectionnées. Elles sont aussi nommées levures séchées, lyophilisées, autolysée, déshydratées, chimiques, exogènes, oenologiques ou encore levures sèches actives LSA.

Ce sont en général des levures de l'espèce Saccharomyces Cerevisiae qu'on a prélevées dans des caves et séchées en laboratoire. Il y en a plus de 250 souches sur le marché selon le type de vin recherché.

La dose initiale est de 10 à 20 g par hl de façon à obtenir 100 millions d'individus par ml.

Par contre, depuis 2009 on utilise aussi des levures d'autres espèces, des non-saccharomycès pour démarrer les fermentations.

Ces levures étaient jusqu'alors considérées comme nuisibles, mais des recherches ont démontré que ce n'est pas le cas.

Pittacum, Bierzo 2011

Nez de crème, de fruits, de fines herbes et de cèdre.
Un vin suave, chaleureux, costaud et boisé (cèdre).
Riche, belle texture, finale très persistante.
Un jus riche.
Encore jeune.
Cépage mencia.
Huit mois en barrique de chêne français et américain.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,9 g/l.

3.5 étoiles
Prix: 
20,65 $

La Grange des Combes, Saint-Chinian-Roquebrun 2015

Le vin de la semaine   

Nez élégant de petits fruits et d'épices.
Attaque savoureuse sur un fruité bien épicé.
C'est agréable. Les petits tanins sont fins.
Un fruité légèrement velouté et caressant.
Sec et gouleyant.
Encore plus fruité et plus rond si servi frais.
Longue finale délicieuse sur une petite note d'olives noires.
Servir à 14-15 degrés.
Un bel assemblage de syrah 50 %; de grenache 30 % et de mourvèdre.
Alc. 14 %. Sucre 2,9 g/l.
En ligne (17) et dans 140 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,75 $

Ijalba, Reserva 2014

Des aromes de bois chaud dans cette Reserva encore jeune de la Rioja.
C'est un vin costaud, ample, charnu, corsé et vif.
Finale boisée non encore fondue.
Pour la garde.
À revoir dans 5 ans.
Cépages; tempranillo 80 % et graciano. Sans insecticides ni herbicides ni pesticides de synthèse.
Sucre 1,4 g/l. Alc. 14 %.
En ligne (41) et dans 299 magasins, dont 4 SAQ-Dépôts.

3 étoiles
Prix: 
21,60 $ à la SAQ | Réduit à 20,60 $ jusqu'au 17 juin.

Ravines, Dry Riesling, Finger Lakes 2015

Très aromatique. Des odeurs pétrolées très fortes.
Certains vont aimer; d'autres vont détester.
L'attaque est vive, le milieu de bouche est fruité.
Des saveurs de litchi et de fruits tropicaux, de mangues.
C'est sec. La finale est un peu sèche aussi.
Servir à 8 pour l'avoir plus vif ou à 10 pour plus de souplesse.
Il est même bon rendu à 18 degrés!
Un vin original de la région des Fingers Lakes dans l'État de New York.
Cépage: riesling. Vendanges manuelles.
Alc. 12,5 %. Sucre: non communiqué.
En ligne (7) et dans 38 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
27,25 $

Menetou-Salon, Joseph Mellot, Clos du Pressoir 2015

Finalement, il n'y a pas qu'en Bourgogne que l'on fait du bon pinot noir.
Ici, dans la Loire à Menetou-Salon au sud de Sancerre.
Celui-ci est délicieux, fruité et tanique.
C'est sec et vif.
Une belle structure tanique rare en pinot.
Finale sur les petits fruits frais.
Servir frais à 12-14 degrés.
Pour quelques années de cave.
Sucre 2,8 g/l. Alc. 13 %.
En ligne (43) et dans 105 magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,10 $

Langhe Rosso, Batasiolo 2016

Un assemblage de barbera, nebbiolo et dolceto de la région du Piémont.
Un vin ferme, assez costaud et boisé.
Saveurs de fruits écrasés sur une texture serrée et bien granulé.
Finale fruitée et vanillée.
Servir à 16 degrés avec des plats costauds.
Bouchon aggloméré.
Alc. 14 %. Sucre 3,8 g/l.
En ligne (1) et dans 123 magasins.

2 étoiles
Prix: 
16,40 $ à la SAQ | 16,95 $ à la LCBO

Côte-Rôtie, Brune et Blonde, Vidal-Fleury 2015

Des saveurs de petits fruits rouges.
Un vin très jeune, savoureux, souple et léger.
Il pourrait peut-être prendre du tonus au cours des prochaines années.
Syrah 95 %, viognier 5 %. Vendanges  manuelles.
Une production de 26 000 bouteilles.
Dans 73 magasins.

2 étoiles
Prix: 
78,25 $

Naoussa, Jeunes vignes de xinomavro, Thymiopoulos 2016

Un beau vin tanique, ferme et fruité.
Cépage xynomavro. Levure naturelle. Neuf mois en cuve inox.
Pas de collage ni de filtration.
Appellation Naoussa, dans le nord de la Grèce.
Bouchon aggloméré Diam.
Producteur Thymiopoulos.
Alc. 13 %. Sucre 4,1 g/l.
Dans 145 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,55 $

Mas Bécha, Excellence 2014

Un vin du Roussillon un peu étrange!
Il a bon gout, mais l'odeur n'est pas très agréable.
Une forte odeur de terre noire.
Par contre, en bouche c'est agréable. La texture est belle sur de beaux tanins.
Les saveurs rappellent les framboises et le chocolat.
La finale fruitée est longue.
Syrah et grenache.
AOC Côtes du Roussillon Les Aspres.
Alc. 16 %. Sucre 5,7 g/l.
Dans 51 magasins.

1 étoile
Prix: 
34,50 $

Felino, Viña Cobos, Chardonnay 2016

Un chardonnay argentin très expressif avec ses flaveurs de pêche, d'abricot, d'ananas et de bois.
Belle présence en bouche. Sec et finale chaude.
Alcool bien marqué.
Style moderne.
Capsule à vis.
Alc. 14,6 %. Sucre 1,8 g/l.
En ligne (36) et dans 71 magasins.

2 étoiles
Prix: 
18,95 $

Rhône to the Bone 2015

Des aromes de petits fruits, de cannelle et de muscade.
D'un fruité ample, épicé et délicieux.
Belle présence en bouche.
Finale chaleureuse.
Grenache 65 % et syrah 35 % élevés 12 mois en cuves inoxydables.
De la maison Ravoir et Fils.
Servir frais à 15 degrés.
Alc. 14 %. Sucre 1,9 g/l.
Dans 44 magasins.

Un nouveau vin issu du programme Pépinière de la SAQ qui vise à «introduire plus rapidement des nouveaux produits courants à fort potentiel (ex : produits ayant des caractéristiques qui se démarquent dans la catégorie, une marque qui rejoint un nouveau consommateur, etc.).»

2 étoiles
Prix: 
16,60 $

Réchauffement climatique: des cépages grecs et siciliens dans le Languedoc

Le réchauffement climatique frappe fort et il frappe plus fort encore dans certaines régions.

Les vins ne sont plus les mêmes, quelquefois même plus difficiles à produire.

Le climat se réchauffe, les épisodes d'extrêmes climatiques s'accentuent causant des soucis aux vignerons.

Ils se posent des questions. Est-ce que nos cépages sont toujours adaptés à ce nouveau climat ou au nouveau climat que nous aurons dans quelques années?

C'est le cas dans le Languedoc, en particulier sur le massif de La Clape, près de Narbonne où des vignerons vont tenter des expériences sur de nouveaux cépages, des cépages plus sudistes.

Il fait plus chaud, conséquences les vins sont de plus en plus forts en alcool, moins acides, perdant de leur fraicheur et de leur vivacité.

De plus, la plus grande chaleur fait qu'il y a plus d'évaporation, ceci entraine des problèmes de manque d'eau. On doit donc trouver des cépages qui nécessitent moins d'eau.

Sur La Clape, au sommet, au pied du pech (pic) Redon, le vigneron Christophe Bousquet, président de l'appellation AOC la Clape tente une expérience nouvelle. Il plante cette semaine des pieds de vigne de nero d'Avola de Sicile et de l'assyrtiko de Grèce.

«L'objectif est de voir l'adaptabilité de cépages de régions plus chaudes sur nos terroirs pour essayer d'anticiper l'évolution climatique. Nos cépages actuels risquent d'avoir des difficultés face aux accentuations des températures et des baisses de pluviométrie (problème également des degrés alcooliques en hausses).

Frappato, Scoglitti 2016

Le vin de la semaine   

Il y a de ses vins que l'on boit avec grand plaisir.
Ce ne sont pas toujours des vins costauds, corsés, amples, boisés et pleins, mais quelquefois des vins légers, souples, presque simples, mais d'un fruité éclatant. C'est le cas de ce frappato — un pur délice!
Gouleyant, élégant d'un fruité éclatant et suave. Un réel plaisir.
Servir frais à 14 degrés.
Vous noterez peut-être qu'il a un bon dépôt, signe qu'il n'a pas été trop filtré.
Cépage: frappato. Vendange manuelle. Élevage en cuve inox. Producteur: Vino Lauria
Alc.13 %. Sucre 1,8 g/l.
IGP Terre Sicilienne
Dans 37 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,35 $

Ijalba, Genoli, Viura 2017, Rioja

Un vin blanc de la Rioja aromatique et floral.
De belles saveurs de petits fruits blancs, de melon.
C'est sec, vif, fin et rafraichissant.
Un beau fruité en fin de bouche, finale sur les agrumes, pamplemousse et citron.
Cépage 100 % viura. Levures autochtones.
Bouchon aggloméré.
Alc. 13 %. Sucre 1,4 g/l.
En ligne (29) et dans 164 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,75 $

Trenel, Beaujolais Bio 2016

Le mot Bio est bien en vue sur l'étiquette de ce beau beaujolais.
C'est rafraichissant, léger, sec, gouleyant, facile à boire, il coule en bouche.
Du beau gamay frais et légèrement épicé.
«Macération en grappes entières durant 5 à 6 jours puis pressurage et fin des fermentations en cuve pendant 1 mois. Non collé et filtration avant mise en bouteilles.»
Du groupe Chapoutier.
Servir à 14 degrés.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,8 g/l.
En ligne (11) et dans 52 magasins, dont la SAQ-Dépôt de Sherbrooke.

2.5 étoiles
Prix: 
19,75 $

PRIVATISER LA SAQ ?

Et ça recommence!
Le débat revient!

Est-ce que c'est moi qui a mal compris, ou bien ce sont les journalistes de la grande presse (ou les titreurs) qui ont mal interprété les propos des politiciens; ou bien est-ce que les politiciens se sont mal exprimés?

Voici ce que les politiciens ont dit d'après les citations de deux journaux.

Premièrement la CAQ
«On veut libéraliser le marché de l’alcool au Québec. Les Québécois sont prêts à cela. On doit augmenter l’offre et avoir une concurrence nouvelle», a déclaré François Bonardel au Journal de Québec.
 

Il n'est pas question de privatisation ici, mais tout simplement de libéralisation.

Puis, le Parti libéral
«On veut déterminer le modèle d'affaires le plus efficace. Est-ce que ce sera une privatisation totale, partielle ou pas du tout ? Il faudra d'abord faire ce travail-là. On va y aller dans l'ordre et après analyse», a dit le ministre Carlos Leitao au quotidien La Presse.

Donc, trouver le meilleur modèle d'affaires qui pourrait être une possible privatisation totale ou partielle ou autre chose.

Un parti, la CAQ, propose donc de libéraliser; l'autre, le PLQ, d'étudier une possible privatisation partielle ou totale. Les deux semblent aller dans la même direction quoique le parti libéral laisse entendre qu'il pourrait aller un peu plus loin ou un peu moins loin.

Impromptu de Saint Verny 2016

Très fruité et fin.
Petit jus de fruits friand.
C'est vif sur de beaux tanins fins.
Texture serrée.
Assez longue finale. Servir frais à 14 degrés.
Gamay sur sol volcanique d'Auvergne.
Bouchon de plastique. Appellation Côtes d'Auvergne.
Alc. 13 %.  Sucre 1,8 g/l. 0,15 $ moins cher que le millésime précédent.
En ligne (15) et dans 70 magasins.

Vignobles de Saint Verny est une coopérative regroupant 65 viticulteurs en Puy-de-Dôme.

3 étoiles
Prix: 
20,40 $

Dolceto d'Alba, Andrea Oberto 2016

Un très beau vin fruité et légèrement tanique.
Il a des aromes rappelant les framboises.
Sa texture légèrement granulée et veloutée en fait un vin vraiment agréable.
Finale longue et fruitée.
Cépage dolceto. Région Piémont.
Sucre 2 g/l.
Dans 99 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,75 $

D'autres hausses de prix à la SAQ dans les prochaines semaines

La SAQ vient de hausser dimanche les prix de plusieurs de ses vins les plus populaires. Ce sont les vins courants, les vins réguliers; ainsi que des vins de spécialité en approvisionnement continue. Lundi, ce fut au tour des vins en commandes privées.

D'autres hausses vont suivre. Ce sera au tour des vins de spécialité en approvisionnement par lot qui sont négociés en euros.

Ainsi, lors des prochains arrivages, les prix de plusieurs de ces vins seront plus élevés qu'actuellement.

Comment cela est-ce possible?
Est-ce la faute de l'euro ?
Oui et non.
C'est que la SAQ se sert de l'euro pour hausser ses prix?

Voici comment cela fonctionne.
Périodiquement, la SAQ met à jour ce qu'elle appelle son «Standard pour établir les prix de détail». Elle fixe le taux de change pour une période donnée. Jusqu'à l'an dernier, cela se faisait 13 fois par année. Mais depuis septembre dernier, la SAQ a décidé de ne le faire que seulement 2 fois par année. Et ce taux est gelé pour 6 mois, même si le taux de change de l'euro fluctue.

En septembre, le taux de change de l'euro avait été fixé à 1,48 $. Puis, en avril dernier, la SAQ l'a fixé à 1,60 $; soit le plus haut taux jamais atteint par l'euro pour cette année.

Depuis, le taux de la SAQ est maintenu à ce haut niveau, même si l'euro est redescendu à son niveau précédent d'environ 1,50 $ comme vous pouvez le constater sur le tableau suivant.
 

Le monde du vin au Québec et les élections

Ça bouge dans le monde du vin en ce début de campagne électorale au Québec.

Le parti Coalition avenir Québec (CAQ), qui est en avance dans les sondages, annonce que s'il est élu il changera profondément la société d'État des alcools.

«On veut libéraliser le marché de l’alcool au Québec. Les Québécois sont prêts à cela. On doit augmenter l’offre et avoir une concurrence nouvelle», a déclaré François Bonardel au Journal de Québec.

La CAQ voudrait que les épiceries et dépanneurs puissent vendre du vin et des spiritueux de meilleure qualité, c'est-à-dire de ne plus être limité aux vins importés en vrac, mais pouvoir vendre du vin de qualité embouteiller à l'extérieur de la province.

La CAQ voudrait aussi permettre l'ouverture de magasins cavistes qui vendraient des vins importés de partout dans le monde.

Actuellement, la SAQ a le monopole total de l'achat et de la vente de vin sur tout le territoire du Québec.

De plus, la CAQ critique la plus récente hausse des prix de la SAQ. «La SAQ joue à un jeu très dangereux et doit arrêter de jouer au yoyo avec les consommateurs québécois», a déclaré François Bonardel au Journal de Québec.

Mourgues du Grès, Terre d'Argence 2015

C'est étonnant comme les blancs du Languedoc peuvent être bons et agréables à boire.
Nous avons ici un nouvel exemple d'un très bon vin du sud composé des cépages viognier 50 %, petit manseng 35 % et 15 % roussanne dans ce millésime 2015. Élevé au 2/3 en cuve et 1/3 en demi-muids. «Vinification et élevage sans soufre pour d’avantage de pureté et d’éclat du fruit. Léger ajout à la mise pour assurer la stabilité et la régularité du vin.»
C'est floral, élégant, savoureux avec une fine sensation de pétillant sur la langue.
Il a bien accompagné les mets marocains (couscous et agneau).
IGP du Pont du Gard. Le domaine est situé à l'est de Nîmes dans la sud du Rhône à la frontière de la Camargue, du Languedoc et de la Provence.
Sucre 2,2 g/l.
Dans 32 magasins.

Costières de Nîmes dans le Rhône, mais IGP du Pont du Gard dans le Languedoc.
Les explications du vigneron François Collard
«Le château Mourgues du Grès est situé en Costières de Nîmes, c’est-à-dire l’appellation la plus au sud de la Vallée du Rhône. Tous nos vins sauf Terre d’Argence Blanc sont classés dans cette AOP. Notre terroir est composé de galets rhodaniens, roulés par la moraine du Rhône pendant l’ère glaciaire et nos coteaux font face au fleuve.
Quant au Viognier, qui est majoritaire dans cette cuvée, il a bien sûr un fort attachement aux terroirs du Rhône. Cependant il n’était pas autorisé en Costières quand j’ai commencé à le vinifier. Je l’ai donc assemblé au Petit Manseng qui lui apporte de la vivacité, dans le cadre de l’indication géographique "Pont du Gard", qui permet de compléter les cépages locaux avec d’autres venus d’ailleurs.
Vous comprenez donc aisément que, de mon point de vue et du fait de son terroir, ce vin revêt une identité rhodanienne, malgré les normes administratives qui classent cette IGP parmi les vins du Languedoc.»

3 étoiles
Prix: 
23,05 $
Syndiquer le contenu