Sérol, Éclat de granite 2019, Côte Roannaise 2019

Un gamay succulent sur de beaux aromes de petits bien murs.
C'est tendre en bouche d'un joli fruité.
C'est assez ample, coulant, juteux et gouleyant.
Très agréable à boire. Servir à 14 degrés.
Culture en biodynamie. Gamay, 40 % en grappes entières. Élevage en cuves de ciment.
Un domaine de 27 hectares.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,6 g/l.
En ligne (40) et dans 162 magasins.

La Côte Roannaise est un coteau de 20 kilomètres surplombant la Loire. Entre l'Auverge et Lyon, dans le département de la Loire.
C'est une trentaine de vignerons sur 215 hectares de vigne.

3 étoiles
Prix: 
23,55 $

Xavier Vignon, Cairanne 2016

Aromatique, fruits noirs et fine note d'épices.
Un vin ferme, juteux et tanique.
Jeune et corsé.
Alcool marqué. Finale sur les fruits, le bacon et une note fumée.
Cépages: 55 % grenache, 20 % syrah, 15 % mourvèdre, 5 % cinsault et 5 % marsalan.
Alc. 14,5 %. Sucre 2,5 g/l.
Dans 109 magasins. 

2.5 étoiles
Prix: 
25,10 $

Gris Blanc 2020

Un vin rosé pâle, fin et bien léger.
C'est sec, souple, coulant, d'une acidité bien équilibrée et d'une certaine élégance.
Bien agréable à boire. Gouleyant.
Grenache gris et grenache noir vendangés à la main. Des vignes principalement de la région de Tautavel. Capsule à vis. IGP Pays d'Oc.
Producteur :  Gérard Bertrand.
Alc. 13 %. Sucre 1,4 g/l. [Échantillon reçu]
En ligne (+500) et dans 271 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,60 $

La Sablette, Muscadet 2019

Toujours aussi bon !
Léger, frais, juteux, minéral, vivace, sec et bien équilibré.
Belle finale sur un fruité fin.
Un très bon rapport qualité-prix.
Dans la section des produits courants. 
Alc. 12,5 %. Sucre 1,4 g/l. Une capsule à vis préserve sa fraicheur.
En ligne (346) et dans 356 magasins, dont des SAQ-Dépôts.

2.5 étoiles
Prix: 
15,60 $

Shaya, Verdejo, Rueda 2019

Un beau vin agréable, sec et bien équilibré.
Jolie finale rafraichissante.
Il a bien accompagné le crabe.
Cépage verdejo. Région de Rueda.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,6 g/l.
Dans 136 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
21,70 $ à la SAQ | 9,60 € (14,50 $) en Espagne

Casamata, Bibi Graetz, Toscana 2019

Un sangiovese léger, juteux, à la fine texture.
C'est sec, non tanique, coulant et bien souple sur une acidité fraiche.
Gouleyant.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,8 g/l. Bouchon de liège.
Dans 106 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
18,85 $

Piccini, Chianti 2019

Un beau vin rouge bio du Chianti, aromatique, prune et tabac.
Une jolie texture assez ample sur des tanins fins.
C'est souple et bien sec.
Alc. 14,5 %. Sucre 8,3 g/l.
En ligne (358) et dans 177 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
12,35 $

Calcari 2019

Moyennement aromatique.
Un vin léger, salé et agréable à boire.
Fait du cépage xarel-lo. Région du Pénédès.
Producteur Parés Baltà. Capsule à vis.
Alc. 12,5 %. Sucre moins de 1,2 g/l.
Dans 70 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,60 $

Cheverny, Domaine de Montcy 2019

Un vin blanc bio, très léger aux saveurs de petits fruits blancs.
Bel équilibre entre le fruité et l'acidité.
Très bon avec les plats de légumes.
Sauvignon avec un peu de chardonnay.
Alc. 12 %. Sucre 2,3 g/l.
Dans 130 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,10 $

Hausse des ventes de vin québécois à la SAQ

Les vins québécois ont gagné en popularité au cours de la pandémie.

La SAQ a vendu 912 000 bouteilles de vin du Québec au cours de son dernier exercice financier. C'est une hausse de 38 % comparé à l'année précédente.

En dollars, ces ventes totalisent 15,5 millions de dollars, en hausse de 37 %.

Les vins importés en vrac et embouteillés ici ont aussi connu une forte hausse de 14,5 % totalisant 5,6 millions de bouteilles. C'est 121 millions de dollars, en hausse de 22 %.

Produits du Québec
En ventes brutes et nombre de bouteilles (2021)
en milliers de dollars et de bouteilles.

Origine Québec* Embouteillé au Québec**
Volume   912 +38 % 5 585 +14 %
Valeur     15 458 +37 % 121 437 +22 %

Pendant ce temps, les ventes aux restaurateurs ont baissé de 80 % à 190 000 bouteilles.

Ces chiffres sont des données préliminaires préparées par la SAQ pour l'année fiscale se terminant le 31 mars 2021. Ils ne comprennent pas les ventes en épiceries.

À ce chapitre, la SAQ a vendu 38 millions de bouteilles de vin embouteillé ici aux épiciers pour une valeur de 598 millions de dollars. C'est une hausse en volume de 4,6 % et en valeur de 9,7 %.

*Origine Québec: Produit par des artisans d’ici et fabriqué avec des ingrédients cultivés ici.
**Embouteillé au Québec: Produit assemblé et mis en bouteille dans une entreprise locale.

Bouquet des Garrigues, Le Clos du Caillou, Côtes-du-Rhône 2018

Rouge pâle. Belle bouche épicée, réglissée à souhait.
Fin et assez serré.
Finale sur les petits fruits, les gadelles.
Grenache 70, syrah 15%, plus mourvèdre, carignan et counoise.
Grappe entière à 5 %. Producteur Le Clos du Cailou.
Alc. 14,5 %. Sucre 1,7 g/l.
Dans 129 magasins.

3 étoiles
Prix: 
29,90 $

Forte chute des commandes privées

Les commandes privées ont chuté de moitié à la SAQ au cours de l'année 2020-21, comparativement à l'année précédente.

Elles sont passées de 7 millions de bouteilles à 3,4 millions de bouteilles.

En valeur, c'est tombé de 138 millions de dollars à 74 millions de dollars.

La raison principale de cette baisse est la fermeture des restaurants pendant la pandémie. En effet, plus des trois quarts des vins en commandes privées sont normalement écoulés dans les restaurants et les bars.

Des agences ont tout de même réussi à écouler une partie de leurs stocks auprès des particuliers pendant la pandémie.

Ces vins sont sélectionnés par des agences qui les font importer par la SAQ qui les distribue par la suite auprès des restaurateurs et des particuliers.

Cote des Roses, Rosé 2020

Une belle bouteille en forme de rose et son bouchon de verre qui fera plaisir aux mamans pour la Fête des Mères.
C'est un rosé de caractère, d'un beau fruité, c'est sec sur une texture assez grasse et assez ample.
De la mâche, de la belle matière.
Longue finale persistante.
Grenache, syrah et cinsault.
Vraiment un beau rosé de Gérard Bertrand.
Alc. 13,5 %.  Sucre 1,6 g/l.
Conserver la bouteille pour y mettre une fleur.        [Échantillon reçu]
En ligne (+ 500) et dans 384 magasins, dans la section des vins courants.
Disponible aussi en demi-bouteille.

2.5 étoiles
Prix: 
18,35 $

Les vins les plus vendus au Québec

Voici la liste des meilleurs vendeurs au Québec.

Les vins qui rapportent le plus à la Société des alcools du Québec.

Ce sont les 31 meilleurs vendeurs en valeur et pas nécessairement en volume.

Le meilleur vendeur en valeur, en dollars est le Kim Crawford Sauvignon Blanc de Nouvelle-Zélande.

Le meilleur vendeur en volume – le vin le plus populaire au Québec – est probablement le Smoky Bay Cabernet Sauvignon, vendu en épicerie à 13,75 $ le litre. Il est vendu aussi au format de 4 litres.

D'ailleurs, plusieurs des meilleurs vendeurs sont des vins que l'on retrouve seulement en épicerie, comme les vins des marques , Wallaroo et Revolution.

La SAQ veut incidemment augmenter la proportion de vin importé en vrac et embouteillé ici au Québec, comme l'a dit la PDG de la SAQ hier en commission parlementaire.

En valeur, comparé à l'an dernier, le Liano monte de la 5e à la 2e place; le Pive Gris de la 8e à la 4e; le Wallaroo blanc de la 3e à la 7e; le Carpineto de la 14e à la 8e; le Albert Bichot baisse de la 7e à la 12e et le Wallaroo rouge 212 baisse de la 6e à la 31e place.

Il est à noter que 13 de ces 31 plus gros vendeurs sont des marques d'une seule compagnie !

  1. Kim Crawford Sauvignon Blanc Marlborough  19,95$
  2. Liano Sangio./Cab-Sauv. Umberto Cesari Rubicone 27$
  3. Smoky Bay Cabernet Sauvignon Vin Rouge 1 litre 13,75$
  4. Pive Gris Sable de Camargue  15,80$
  5. Smoky Bay vin rouge  4 Litres   47.50$
  6. Bù Splendido Chardonnay-Fiano vin blanc  15,80$
  7. Wallaroo Trail lot 313 vin blanc  14,50$
  8. Carpineto Dogajolo Toscana  16,45$
  9. Wallaroo Trail Bin 212 shiraz rouge 4 Litres  49,25$
  10. Veuve Clicquot Ponsardin Brut  73,75$
  11. Lurton les Fumées Blanches Côtes de Gascogne  14,30$
  12. Albert Bichot Bourg. Aligoté  16,15$
  13. Étienne Marceau Cabernet/syrah Pays d'Oc  4 Litres 43,50$
  14. Ruffino Chianti   15,55$
  15. Red Revolution Vin Rouge  4 Litres  46,75$
  16. Les Jamelles Sauvignon Blanc Pays d'Oc  13$
  17. Wallaroo Trail Bin 313 blanc   4 Litres 49,25$
  18. Le Bonheur Chardonnay Simonsberg-Stellenbosch  15,80$
  19. Bù, Bù Pinot Grigio  15,80$
  20. Santa Margherita Valdadige  18,95$
  21. Nicolas Laloux Le Gentleman Bohème les Chais 550 blanc 4 Litres 42,25$
  22. Ruffino Lumina Delle Venezie  13,75$
  23. Georges Duboeuf Brouilly  19$
  24. White Revolution Vin Blanc  1 Litre  13,65$
  25. Shiraz/Cabernet Jacob's Creek South Eastern Australia  13,80$
  26. Nicolas Laloux Le Gentleman Bohème les Chais 550 blanc 1 Litre 11,50$
  27. Jacob's Creek Moscato   13,60$
  28. Red Revolution Vin Rouge   1 Litre  13,65$
  29. Brumont Gros Manseng/Sauvignon Côtes de Gascogne  12,90$
  30. Smoky Bay Cabernet-Merlot  1 Litre   13,75$
  31. Wallaroo Trail Bin 212 rouge   1 Litre  14,50$

Kim Crawford, Bù, Ruffino, Red Revolution, Étienne Marceau et Wallaroo Trail sont des marques de la compagnie Arterra Wines Canada. Ainsi 13 des 31 plus gros vendeurs de la SAQ sont des marques de cette compagnie. Arterra a près de 300 vins au répertoire de la SAQ aujourd'hui. Cette compagnie appartient au Régime de retraite des enseignants de l'Ontario.

Tous ces vins sont négociés en dollars canadiens. Ce qui semble aller en contradiction avec les propos de la SAQ qui justifie ses hausses répétées de prix en invoquant le taux de change de l'euro. Car aucun des 31 meilleurs vendeurs de la SAQ n'est négocié en euro.

  Voir aussi le palmarès de l'an dernier.

Subventions aux vignerons québécois ?

Est-ce que le gouvernement du Québec va subventionner les vignerons de la province afin de compenser l'entente avec l'Australie concernant la vente de vin en épicerie ?

Le Québec a conclu une entente hors cours avec les pays exportateurs de vin, menés par l'Australie. Ces pays se plaignaient devant l'Organisation mondiale du Commerce que les vignerons du Québec ne payaient pas la marge de la SAQ pour les vins vendus en épicerie; alors qu'eux doivent la payer.

Les vignerons québécois devront donc comme tous les producteurs de vin du monde qui font affaire au Québec payer la marge de la SAQ même lorsqu'ils ne passent pas par la SAQ, mais vendent directement en épicerie. Cette marge correspond en gros au prix d'achat du vin, soit souvent entre 4 et 6 dollars pour les vins les moins chers.

Depuis 2016, les vignerons d'ici étaient exemptés de payer ce montant s'ils vendaient directement aux épiciers.

Les vignerons québécois verront donc leurs revenus baisser en conséquence. Ils s'attendent donc à recevoir une aide de l'État pour compenser ce montant.

Toutefois, le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a déclaré hier en Commission parlementaire à Québec qu'il n'était pas question de contourner cette entente.

«Je veux être clair là. Il n'est pas question de faire indirectement ce qu'on n'a pas le droit de faire directement. Il y a eu une entente hors cours avec l'Australie et il faudra la respecter.»

Le ministre ajoute «c'était le meilleur compromis auquel nous pouvions arriver étant donné la situation légale (sic) dans laquelle nous étions. Ce compromis que nous devions faire parce que la situation actuelle était effectivement possiblement en contravention des règles du commerce international.»

Donc, selon le ministre des Finances du Québec il n'est pas question de subventionner les vignerons du Québec pour compenser le fait qu'ils devront à compter de 2023 payer la majoration de la SAQ, même pour vendre en épicerie.

Ceci semble contredire ce qu'a dit le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, au journal LaPresse. « C’est une “mauvaise nouvelle” […], mais on n’avait pas le choix. Maintenant, c’est à nous de mettre des programmes en place pour limiter le plus possible les effets négatifs ».

Les 3 Bois, Éric Chevalier 2019

Un bon chardonnay de la Loire.
Assez ample, assez gras, coulant.
D'une belle présence en bouche.
Un joli vin bien agréable avec le crabe.
Levures indigènes. Élevage en cuve de verre.
En conversion bio.
Alc. 12,5 %. Sucre 1,5 g/l.
En ligne (33) et dans 108 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
22,00 $

Podere, Montepulciano d'Abruzzo, Umani Ronchi 2019

Nez fin de petits fruits, cerise et raisin.
Belle attaque ferme et fruitée. Plutôt rond, peu acide peu tanique.
Une certaine sucrosité, petite saveur de caramel. De facture moderne.
Un très bon rapport qualité-prix.
Cépage montepulciano. Région des Abruzzes.
Servir frais à 13 degrés.
Capsule à vis. Alc. 13 %. Sucre 6,9 g/l.
En ligne (426) et dans 145 magasins, dans la section des produits courants.

2 étoiles
Prix: 
10,75 $

La Montesa, Rioja 2017

Bodega Palacios Remondo
Très aromatique, petits fruits, vanille et floral.
Très juteux. Savoureux sur des notes de petits fruits et de vanille.
Crémeux, léger, non tanique.
Cépage principal : grenache.
Alc. 14,5 %. Sucre 2 g/l.
Dans 172 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
21,65 $

Ormarine, Picpoul de Pinet, Les Pins de Camille 2019

Un vin blanc méditerranéen classique et pas cher.
C'est très bien fait, juteux, assez savoureux, sec et d'un bel équilibre entre le fruité et l'acidité.
Il peut être servi froid à 5 degrés et sera plus savoureux à 8-10 degrés.
Cépage piquepoul. Appellation Picpoul de Pinet.
Capsule à vis. Alc. 13 %. Sucre moins de 1,2 g/l.
En ligne (51) et dans 256 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
13,60 $

Les vignerons québécois devront payer la SAQ

Les vignerons québécois qui vendent leurs vins directement aux épiciers devront payer la SAQ même s'ils ne passent pas par la SAQ.

Depuis 2016, avec l'adoption de la Loi 88, les producteurs de vin du Québec avaient le droit de vendre directement aux épiciers et dépanneurs sans passer par la SAQ.

Ils n'avaient plus alors à payer la majoration de la SAQ qui était en général de l'ordre de 4 à 6 dollars par bouteille.

Ils devront de nouveau payer cette majoration de la SAQ à partir du premier janvier 2023, même s'ils ne passent pas par la SAQ.

Selon le journal La Presse, c'est le résultat d'une entente entre les gouvernements du Canada (Ottawa et les provinces) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Les principaux pays producteurs de vin, mené par l'Australie, avaient porté plainte auprès de l'OMC en 2018 contre le Canada et ses provinces qui avantageaient les producteurs de vin locaux au détriment des producteurs étrangers ce qui contrevenait aux accords du GATT (accord du libre commerce).

C'est donc le retour à ce qui se faisait avant 2016. C'est un dur coup pour les producteurs de vin du Québec. Les ventes de vin en épicerie augmentent; alors que celles en succursales SAQ diminuent (3e trimestre 2020).

La majoration de la SAQ représente en moyenne 115 % du prix départ chais. La société d'État facture 6 $ sur un vin qu'elle achète 5 $ d'un producteur. (*)

Depuis cette Loi 88 (déposée en décembre 2015 et adoptée en février 2016), les ventes de vin québécois ont fortement progressé en épicerie. Toutefois, dès le dépôt de cette loi, on soupçonnait bien que les producteurs étrangers porteraient plainte.

Les producteurs de vin québécois qui vendent à la SAQ recoivent en retour une subvention du MAPAQ.

Le gouvernement du Québec devra probablement réinstaurer son système de subventions aux producteurs de vin pour tous,  tout en essayant de ne pas froisser les producteurs étrangers.

Est-ce que le gouvernement du Québec aurait pu régler ce problème autrement? Oui, il aurait pu, entre autres, permettre la vente en épicerie de vin embouteillé à l'étranger.

En fin de compte, tout ça est juste un retour à la normale, à la légalité. Si les producteurs de vin étranger paient toutes les taxes, pourquoi ce ne serait pas le cas des producteurs d'ici.

Tout ça allait à l'encontre du droit international. Le législateur québécois le savait fort bien en adoptant la Loi 88. Il espérait que cette exception donnerait pour un certain temps un bon coup de pouce à l'industrie viticole d'ici. Ce qui fut fait. Les vignerons québécois ont encore jusqu'en décembre 2023 pour en profiter. Après ce sera probablement le retour aux subventions.

Le gouvernement fédéral a d'ailleurs déjà annoncé, lundi dernier, dans son budget une subvention de 101 millions de dollars aux viticulteurs du pays pour les deux prochaines années. «Le budget de 2021 propose de verser 101 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2022-2023, à Agriculture et Agroalimentaire Canada, pour mettre en œuvre un programme pour le secteur vitivinicole qui aidera les établissements vinicoles à s’adapter aux défis actuels et émergents, conformément aux obligations commerciales du Canada. Le gouvernement continuera d’être là pour l’industrie vinicole nationale du Canada et les emplois qu’il soutient.» (Budget Canada 2021)

Voici la liste des pays qui avait porté plainte contre le Canada à l'OMC:
Argentine; Australie; Chili; Chine; Union européenne; Inde; Israël; République de Corée; Mexique; Nouvelle-Zélande; Fédération de Russie; Afrique du Sud; Taipei Chinois; Ukraine; États-Unis et Uruguay.

_________

 (*)  La majoration de la SAQ est constituée de sa majoration de fonctionnement et de la majoration fiscale qui vise à donner le 1,2 milliard $ exigé par le gouvernement. Cette dernière est une forme de taxe, dite taxe théorique. Les deux majorations sont mélangées et n'apparaissent pas distinctement dans les livres.

________

Boire moins, mais mieux - C'est faux !

Nous buvons moins de vin et on entend souvent certaines personnes nous dire que c'est tant mieux; car selon elles, «nous buvons moins, mais mieux».

À les entendre, nous buvons moins de vin, mais ce que nous buvons serait de meilleure qualité ! On aime bien s'imaginer cela.

En fait, c'est totalement faux, oui nous buvons moins, mais pas mieux ! Loin de là !

À preuve, l'importation de vin en vrac a augmenté de 26 % au Canada entre 2019 et 2020, selon les chiffres que vient de publier l'Organisation internationale de la vigne et du vin. De plus, l'importation de vin en Bib a elle augmenté de 24 %. Pendant que l'importation de mousseux à baissé de 4 % et celle de vin en bouteille a augmenté d'un petit 1 %.

Importations
  Bouteilles  63
  Mousseux    4
  Bib              2
  Vrac           31

Ainsi, sur 100 bouteilles de vin importé, 31 sont maintenant remplies avec du vrac; 2 sont des Bib, 4 sont des bouteilles de mousseux et 63 sont du vin tranquille importé en bouteilles.

C'est du vin en vrac qui est acheté souvent à moins de 1 dollar le litre. Ce 31 % en volume ne représente que 4 % des importations de vin en valeur.

Les monopoles du Canada ne sont pas les seuls à remplir leurs bouteilles de vrac importé. Au Royaume-Uni, c'est 40 % du vin importé qui l'est en vrac; en Allemagne c'est 57 % de vrac et aux États-Unis c'est 30 %.

Sujets connexes

Disznoko, Furmint Tokaji 2019

Un très beau vin hongrois fait du cépage furmint.
C'est frais, minéral et sec.
Belle finale.
Un très bon vin pour accompagner le crabe.
Servir à 10 Celcius.
Appellation Tokaji.
Alc. 13,5 %. Sucre 1,5 g/l.
Dans 107 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,50 $ à la SAQ | 12,20 € en France (18,25 $)

Baisse de la consommation de vin en 2020

La consommation de vin a diminué de 6 % en 2020 au Canada.

La baisse est constante depuis 2017, selon les chiffres publiés cette semaine par l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV).

Les Canadiens consommaient l'équivalent de 650 millions de bouteilles de vin en 2016 et en 2017; puis 637 millions en 2018; 611 millions en 2019 et c'est tombé à 573 millions de bouteilles (750 ml) de vin en 2020.

Au niveau mondial, la baisse moyenne de la consommation de vin a été de 2,8 % en 2020 comparée à 2019.

La consommation mondiale de vin est passée de 246 millions d'hectolitres en 2017 à 234 millions en 2020.

L'OIV a aussi constaté une diminution de la consommation de vin en 2020 en Chine (-17 %); en Espagne (-6,8 %); en Afrique du Sud (-19 %); en Australie (-3,7 %); en Belgique (-3 %) et en Suède (-2 %).

Par contre, certains pays ont haussé leur consommation de vin. Ce fut 7.5 % en Italie; 2.2 % au Royaume-Uni; 3 % en Russie; 6.5 % en Argentine et 18 % au Brésil.

Aux États-Unis et en France, la consommation de vin a été identique à l'année précédente.

Château Porto Carras, Côtes de Meliton 2010

Presque aussi bon que le 2009.
La bouche est juteuse, fine et bien épicée.
Des saveurs de menthe et de fines herbes.
Texture coulante et tanins fondus. Un cabernet sauvignon mature.
Il y a toutefois des aromes chevalins et une finale sur le cuir qui pourraient en rebuter certains. Cependant, ce côté phénolé et bretté n'est pas trop dominant. Toutefois, à cet âge les variations de bouteilles peuvent être grandes.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,6 g/l.
Dans 57 magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,50 $

Les vins bios sont meilleurs

Une étude menée sur plus de 100 000 notes de dégustations de vin par des experts dégustateurs révèle que les vins bios obtiennent en moyenne une note supérieure de 6 % aux vins non bios.

Magali Delmas de l'Université de Californie et Olivier Gergaud de l'École de commerce de Bordeaux ont étudié les 128,182 notes de dégustations des bases de données de Gault Millau, Gilbert Gaillard et Bettane Desseauve pour la période de 2008 à 2015.

Ils constatent que ces experts accordent des notes plus élevées aux vins bios (+6,2 %).

Les vins en biodynamie obtiennent en moyenne des notes encore meilleures que les vins bios; soit des notes 5 % plus élevées que les vins bios et 12 % plus élevés que les vins non bios.

Les chercheurs constatent toutefois que les vins ne sont pas toujours dégustés à l'aveugle. Ils soupçonnent que la connaissance de la certification bio pourrait alors avoir influencé les dégustateurs.

«Néanmoins, les avis et notations d'experts jouent un rôle important dans le marché du vin. La corrélation généralement obtenue entre les prix et les notations ou classements en est une illustration, comme l'ont démontré les études de Cardebat et de Storchmann.»

Au total, 8 % des vins notés étaient bios ou biodynamiques.

En résumé, les vins bios obtiennent une note moyenne de 6 % plus élevée que les vins conventionnels et les vins en biodynamie ont une note 12 % plus élevée que les vins conventionnels.

La différence tend à s'accentuer encore plus dans les millésimes récents. «Les résultats indiquent que l'effet des pratiques de la bio et de la biodynamie est nettement plus fort sur les millésimes plus récents. Cela suggère que les producteurs ont acquis une meilleure compréhension au fil du temps de ces modes de culture sur la qualité des vins.»

«Pour résumer, nos résultats indiquent que l'écocertification a un effet positif sur les scores donnés par ces experts. Nous constatons que les vins certifiés biologiques et biodynamiques sont mieux notés que les vins conventionnels.»

L'étude a été publiée sur la plateforme SSRN en janvier 2021.

   Voir ici les meilleurs vins bios commentés dernièrement dans Vin Québec : vins-bio-qualité.

___________
Delmas, Magali A. and Gergaud, Olivier, Sustainable Practices and Product Quality: Is There Value in Eco-Label Certification? The Case of Wine (December 16, 2020). Ecological Economics, Forthcoming, Available at SSRN: https://ssrn.com/abstract=3750287 or http://dx.doi.org/10.2139/ssrn.3750287

Syrah d'Ogier, 2018

Aromatique, petits fruits, violets, très syrah.
Belle attaque. Les mêmes saveurs reviennent en bouche avec des notes de réglisse.
Assez gras, ample, vif, sec, sur un fruité coulant bien agréable.
Syrah 100 %. Vendanges manuelles. Levures naturelles.
Producteur Stéphane Ogier.
Alc. 14.5 %. Sucre 1,6 g/l.
Servir à 14 degrés.
En ligne (5) et dans 50 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,20 $

Avis censurés à la SAQ

La Société des alcools du Québec (SAQ) invite depuis septembre dernier les amateurs de vin à laisser des commentaires – des avis – sur les vins dans son site saq.com.

Il y a maintenant des commentaires sur près de 4000 vins. Certains vins ont même plus de 50 commentaires, ou avis, comme l'indique la SAQ. C'est le cas du Don Simon, un litre à 6,95 $.

Toutefois, la SAQ refuse de publier les commentaires des citoyens s'ils mentionnent que le vin est moins cher ailleurs.

Un citoyen s'est vu refuser la publication de son avis sur le Château l'Argenteyre parce que, dit-il, il a mentionné le prix en Ontario et en Europe «SAQ 26,80 $;  LCBO 22.95 $. Prix moyen en France (winedecider.com) : 9 euros».

Le modérateur a refusé de publier son avis.

Pourtant, la «politique de modération» de la SAQ ne mentionne pas qu'il est interdit d'indiquer les prix d'ailleurs dans les commentaires. Cette politique commence pas ces mots : «Afin de nous assurer de maintenir un environnement qui favorise la libre expression...»

Malgré cette affirmation de la libe expression, la SAQ nous répond que la politique de modération mentionne ce qui suit : «Respect du thème : les internautes peuvent rédiger des avis dans SAQ.COM portant uniquement sur leur satisfaction par rapport aux produits.»

L'agente d'information de la société d'État ajoute qu'«il est cependant possible de faire allusion au prix si c’est en lien avec l’appréciation du produit. Exemple :  Parfait pour servir à l’apéro, mais il y des options à moins cher.»

Donc, si vous êtes insatisfait du prix, vous ne pouvez pas donner votre avis en mentionnant le prix ailleurs au pays ou dans le monde!

D'ailleurs, les vins sont pour la très grande majorité 5 dollars plus chers à la SAQ qu'en Europe, comme vous pouvez le constater dans les sites Wine Decider et Drinks & Co. Pour ce qui est de l'Ontario, c'est plutôt rare maintenant puisque la SAQ interdit depuis quelques années à ses fournisseurs de vendre moins cher dans les autres provinces.

Heinrich, Pinot noir, Burgenland 2018

Un vin succulent, juteux, vivace et gouleyant.
Doté d'une belle acidité et d'une finale acidulée c'est un pinot noir très agréable. Servir à 12-14 degrés.
Alc. 12,5 %. Sucre moins de 1,2 g/l.
Bouchon de verre.
En ligne (4) et dans 72 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
26,15 $

Champs de Florence, Domaine du Ridge 2020

Un beau vin rosé du Québec, aromatique, floral et fruits rouges.
C'est vif, sec et frais sur un fruité ample en bouche.
Assez persistant. Belle finale fruitée, framboise et fraise.
Cépage seyval noir.
Capsule à vis.
Ce serait le rosé québécois le plus vendu à la SAQ.
Alc. 12 %. Sucre 2,8 g/l.         [Échantillon reçu]
Le Domaine du Ridge fête ses 25 ans.
En ligne (114) et dans 220 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
15,05 $

Saint-Mont, Plaimont, 2017

Un bel assemblage des cépages gros manseng (60 %), arrufiac (20 %) et petit courbu.
C'est frais, vif et rafraichissant.
Sec, vivace et jolie finale persistante.
Appellation Saint-Mont.
Alc. 13,5 %. Sucre 2,2 g/l.          [Échantillon reçu]
Dans 83 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
16,95 $
Syndiquer le contenu