Beaujolais

Château Bonnet, Chénas, Vieilles vignes 2015

Chénas est un des dix crus du Beaujolais. Il est situé sous Julienas et Saint-Amour au nord de la région. (Voir la carte.) Il est le plus rare du Beaujolais. Il est cultivé sur seulement 280 hectares. Il n'y a que 5 vins de cette zone à la SAQ.
Celui-ci dégage des aromes fins de fruits rouges.
C'est d'un beau fruité ample en bouche.
De plus, de bons tanins lui donnent de la mâche.
C'est d'une texture enveloppante.
Belle longue finale suave.
Gamay élevé en cuves béton pendant 6 mois et en foudres de chêne de 48 hl pendant 12 mois.
Alc. 13,52 %. Sucre 2,2 g/l. Acidité 3,59. pH 3,57.
Servir à 14 degrés.
En ligne (13) et dans 89 magasins.
Voir une vidéo du domaine.

Il y a actuellement 169 vins du Beaujolais à la SAQ. Ils sont répartis comme suit:
Beaujolais (31)
Morgon (29)
Moulin-à-Vent (27)
Fleurie (20)
Brouilly (15)
Beaujolais Villages (12)
Chiroubles (7)
Juliénas (7)
Chénas (5)
Côte de Brouilly (5)
Régnié (5)
Saint-Amour (3)


3 étoiles
Prix: 
20,70 $

Le beaujolais nouveau 2017

Le beaujolais nouveau semble vraiment passé de mode au Québec.

L'engouement n'est plus. Il est vrai aussi que la qualité n'y était pas. On nous refilait de la piquette bien acidulée et mal aromatisée.

Il y a toutefois des producteurs qui font de vrais efforts pour produire du bon beaujolais nouveau. Mais la grande masse est plutôt le fait de gros négociants en vin.

Le beaujolais nouveau est embouteillé et vendu très vite seulement quelques semaines après la récolte; alors que la plupart des autres vins s'affinent en cave jusqu'au printemps. Dans les années '60 en France, c'était une course à qui apporterait le plus rapidement son vin dans les bistrots de Paris après les vendanges.

La SAQ en commandait 200 caisses en 1975; 40 000 en 1998 — dont les deux tiers vendus dans la même journée — en 2000, ce fut 48 000 caisses — il y avait des files d'attente.

«À cette époque, on célébrait les vins nouveaux dans les restos, les bars et plus de 40 fêtes populaires soulignaient l’événement.

Des files d’attente à toutes les succursales SAQ, tôt le matin, témoignaient de la forte popularité de cet événement auprès des Québécois», se rappelle la SAQ.

Puis ce fut la baisse progressive : 31 885 en 2002; 21 500 en 2005; 14 000 en 2006; 7000 en 2007, 4100 en 2008. La qualité n'était pas au rendez-vous. Nos monopoles achetant des vins acerbes de gros négociants.

Cette année, la SAQ en a commandé 6605 caisses dont 1912 caisses de beaujolais. Les prix vont de 11,85 $ pour le nouveau Care d'Espagne à 19,95 $. (La LCBO de l'Ontario a commandé 8940 caisses de vin nouveau.)

«Malgré le fait que la popularité de l’événement ait connu une forte baisse, quelques inconditionnels prennent toujours plaisir à souligner les vendanges et c’est pourquoi la SAQ n’a pas rompu cette tradition de plus de 40 ans», nous dit la SAQ.

Cette année, la SAQ nous présente son 42e arrivage de vin nouveau. C'est 11 vins nouveaux, dont 4 du Beaujolais, 1 d'Espagne; 1 d'Italie et 5 vins de France.

C'est de 200 à 1200 caisses par produits, donc souvent une ou deux caisses par succursale et il n'y en a pas dans tous les magasins.

Les 4 du Beaujolais sont transportés par avion, ce qui explique en partie le prix élevé. Les autres ont fait le voyage en bateau.

Malgré le peu d'intérêt des consommateurs, chaque année, j'essaie d'en goûter quelques-uns. Je suis allé dans une succursale sélection et il n'y avait qu'une à deux caisses de quelques vins nouveaux. Cette fois-ci, j'ai acheté les vins nouveaux de 2 producteurs réputés du Beaujolais: Jean-Paul Brun et Pierre-Marie Chermette. Ce dernier, étiqueté Gamay Nouveau et non Beaujolais Nouveau est bien meilleur que le premier.

Le beaujolais nouveau c'est festif. C'est une occasion de briser la grisaille de novembre. On en ouvre quelques bouteilles avec des amis. Certains vont détester et médirent du le beaujolais nouveau; d'autres vont aimer le petit côté fruité guilleret. De toute manière, ça fait jaser!

 Le beaujolais nouveau est fait par la méthode de fermentation carbonique. Les raisins sont mis en cuve en entier sans être foulés. Les baies du dessus sont ainsi entières et intactes. La fermentation commence alors à l'intérieur des baies sans être en contact avec l'extérieur de la peau et des levures. Ce processus engendre une forte production de gaz carbonique qui protège le jus de l'oxydation. Les vins qui en résultent sont ainsi moins tanniques et plus légers. Ce processus est aussi utilisé pour assouplir certains carignans. (De Vignes en Vin; Vidéos; IFV)

 

Deux conseils pour le service des vins nouveaux

  1. Servez-les bien frais à 12-14 degrés, donc après 15 minutes au congélateur ou 1 h 30 au réfrigérateur.
  2. Aérez-les fortement, car ces vins vite fait peuvent contenir beaucoup de sulfite.

Griottes, Gamay nouveau 2017

Très aromatique, petits fruits rouges.
Assez nourri, assez fruité, non tannique, sec. Belle finale sur le fruit.
Pas de mauvais goûts fermentaires comme on en voit souvent dans les vins nouveaux.
Du beau fruit, du beau jus. Plutôt cher, étant donné qu'il est venu par bateau et non par avion. Les beaujolais nouveaux viennent par avion pendant que les vins nouveaux arrivent par bateau.
Bouchon de plastique.
Producteur Pierre-Marie Chermette.
Alc. 12,5 %.  224 caisses à la SAQ.
En ligne (140) et dans 143 magasins.

Il est inscrit gamay nouveau sur l'étiquette! Le producteur nous dit pourquoi. «C’est uniquement une question de timing et de règlementation. La SAQ veut enlever le Beaujolais nouveau le 30 septembre ! La date de déblocage est postérieure et nous n’avons que le droit d’expédier en vin de France.

Voilà la raison. Mais il s’agit bien d’un vin AOC Beaujolais.»

2 étoiles
Prix: 
18,30 $

L'Ancien, Beaujolais Nouveau 2017

Peu aromatique, saveurs de petits fruits, c'est léger et même très léger.
Peu expressif. Pas de tanins. Acidulé. Court en bouche. Petite note de poivre.
Finale sèche et même un peu asséchante.
Pas bien intéressant.
Alc. 12 %. Producteur Jeran-Paul Brun.
336 caisses à la SAQ.
En ligne (116) et dans 204 magasins.

1 étoile
Prix: 
18,65 $

Saint-Amour, Grandes Mises, Mommessin 2015

Il y a 175 beaujolais à la SAQ. Les prix vont de 11 $ à 114 $. On a donc le choix. Il y a en de tous les crus, des dix crus du Beaujolais.
Celui est du cru Saint-Amour. C'est le secteur le plus au nord du Beaujolais.
C'est un beaujolais assez touffu avec de beaux tanins au granulé fin.
Le fruité est assez ample. C'est sec et juteux.
La finale est coulante sur d'agréables notes fruitées et légèrement chocolatées.
Cépage gamay noir en lutte raisonnée.
Une production de 18 800 bouteilles.
Servir frais entre 14 et 16 degrés. Sucre 1,9 g/l. Alc. 14 %.
En ligne (29) et dans 132 magasins.

3 étoiles
Prix: 
24,75 $

Morgon, Domaine Ruet, Les Grands Gras 2015

Aromatique. Beau nez fruité expressif, profond et engageant.
Bouche ample, gourmande et juteuse.
Tanins et fruit agréable. Enveloppant et dodu.
Du beau gamay. 1,5 hectare.
Pour quelques années de cave.
Alc. 12,5 %. Sucre 2,3 g/l. Acidité 3,83 g/l. pH 3,58
Dans 28 magasins.

3 étoiles
Prix: 
21,35 $

Chiroubles 2015, Domaine Ruet

Des aromes de fruits cuits sur une note végétale.
Souple, léger, assez vif, sec.
Belle fraicheur.
Moyennement long.
Finale sur les fruits et un soupçon d'épices.
Gamay en vendanges manuelles.
Vinification traditionnelle beaujolaise en grappes entières. Élevage en cuves béton.
Alc. 13,3 %. Sucre 2,3 g/l. Acidité 3,72 g/l. pH 3,48.
En ligne (21) et dans 35 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
20,80 $

Coeur de Vigneronne, Moulin-à-vent, Anita Kuhnel 2014

Des aromes de fleurs, de fruits et d'épices se dégagent de ce très beau vin.
C'est bien aromatique.
La bouche est juteuse, fruitée et peu tannique.
C'est d'une texture élégante.
Très longue finale sur le fruit, le chocolat et une note de menthe.
Vendanges manuelles de gamay. Vinification: 20 % en grappes entières et 80 % égrappés ce qui n'est pas courant en beaujolais. 11 moins en fûts de chêne de 4 vins.
Appellation Moulin-à-vent en Beaujolais.
Pour quelques années de cave.
Alc. 12,95 %. Sucre 1,60 g/l. Acidité 4 g/l. pH 3,58.
En ligne (15) et dans 15 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
34,75 $

Reine de Nuit, Anita Kuhnel, Moulin-à-vent 2015

Des aromes de fruits noirs.
Une attaque fine sur un fruité léger, puis une belle présence tannique.
De beaux tanins qui tapissent bien toute la bouche.
Riche, charnu et assez vif. Du costaud.
Très longue finale gustative.
Pour quelques années de cave.
Vendanges manuelles. Macération préfermentaire à froid et semi-carbonique de 10 jours en cuve.
Alc. 13,55 %. Sucre 1,5 g/l. Acidité 3,8 g/l. pH 3,45.
En ligne (11) et dans les 4 magasins Signatures.

3.5 étoiles
Prix: 
31,75 $

Moulin-à-vent, Vieilles Vignes 2015, Anita Kuhnel

Rouge foncé, aromes amples de fruits rouges.
Une bouche fruitée et charnue.
Du corps. C'est plein, riche, joufflu, vigoureux même.
Les aromes évoluent agréablement à l'aération.
Les moulin-à-vent sont des vins réputés de garde.
Celui-ci devrait aussi s'améliorer encore avec quelques années de cave.
Vendanges manuelles. Vinification en grappes entières. Macération semi-carbonique.
Alc. 13,9 %. Sucre 1,8 g/l. Acidité 3,8 g/l. pH 3,51.
En ligne (53) et dans 122 magasins.

3 étoiles
Prix: 
26,40 $

Beaujolais Villages 2015, Grandes Mises, Mommessin

Vous allez vider la bouteille!
Un beaujolais qui a du caractère.
C'est d'un fruité ample et abondant, soutenu par de beaux tanins.
Des aromes de fruits noirs. Joufflu.
Assez tannique pour un beaujolais. Équilibré, gouleyant et surtout digeste.
Cépage gamay. Une sélection parcellaire de 4,5 hectares auprès de 2 vignerons partenaires.
Une production de 22 500 bouteilles.
Sucre 1,9 g/l. Alc. 14 %.
En ligne (167) et dans 101 magasins.

3 étoiles
Prix: 
19,50 $

Beaujolais-Villages Blanc 2015, Domaine Ruet

Du beaujolais blanc. Oui, c'est plus rare que le rouge. Il n'y en a que 5 spécimens à la SAQ.
C'est fait de chardonnay. Ici, celui de la maison Ruet, est miellé, frais, sec avec de jolies flaveurs qui rappellent la pêche avec une pointe d'ananas.
C'est léger, coulant. La texture est veloutée. La finale est sur les fruits blancs et les amandes.
À servir, entre autres, avec le fromage Comté, les volailles ou en apéritif.
Alc. 13,2 %. ph 3,42. Sucre 1,6 g/l.
En ligne (31) et dans 51 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,55 $

Château Bonnet, Saint-Amour, Vieilles Vignes 2015

Un vin ample, au fruité frais rappelant les framboises bien mûres.
Un fruité qui remplit toute la bouche.
De beaux tanins gras enrobés d'un fruité succulent.
Un vin jeune, qui a du corps et qui pourrait faire quelques années de cave.
Cépage gamay en macération semicarbonique.
Saint-Amour est un des 10 crus du Beaujolais.
Alc. 13 %. Sucre 1,8 g/l. pH 3,61.
Servir frais de 14 à 16 degrés.
En ligne (56) et dans 39 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,20 $

Brouilly, Sous les Balloquets 2015

De beaux aromes de petits fruits, de canneberge.
Fruité frais sur des tanins fins.
Souple et juteux. Légèrement tannique.
Finale assez longue.
Gamay de la maison Louis Jadot.
Alc. 13 %. Sucre 1,6 g/l.
Dans presque tous les magasins de la SAQ y compris dans la plupart des SAQ-Dépôt, ainsi qu'en ligne.

2.5 étoiles
Prix: 
21,25 $

Domaine de la Vieille Église, Juliénas 2015

Un nez de fruits rouges et d'épices.
Une attaque fruitée, puis ample, puis tannique.
Très costaud et surprenant pour un beaujolais!
C'est étonnant ce que peut donner le gamay.
Finale riche et veloutée.
Très bon. Pour quelques années de cave.
Sucre 2,2 g/l.
En ligne (132) et dans 132 magasins.