Languedoc

Domaine Girard, Cuvée Néri 2011

Un vin étonnant, costaud, corsé, puissant, riche, bien fruité, du beau fruit, ample, beaucoup de tanins.
Une structure serrée. Des arômes de fruits et de tabac.
Une très belle découverte!
Pour quelques années de cave.
Merlot 50 %, cabernet franc 40 % et malbec 10 %.
Vendanges à la machine pour la vente en vrac, mais à la main pour les vins embouteillés au domaine.
Levures indigènes. Pas de collage ni de filtration. Culture raisonnée.
Aoc Malepère.
C'est le seul vin de cette appellation à la SAQ.
Sucre 5,3.
Alc. 14 % sur l'étiquette. 14,5 % sur la contre-étiquette.
Dans 40 magasins.

Malepère est une jeune AOC (2007) méconnue de l'extrême ouest du Languedoc (voir carte). Le territoire est à la rencontre de deux climats, le climat méditerranéen comme dans le reste du Languedoc et aussi le climat atlantique, ce qui fait qu'on y cultive beaucoup des cépages bordelais.
L'AOC produit des rouges et des rosés avec sept cépages: merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc, cinsault, malbec, grenache et lledoner pelut.
Il y a quatre terroirs dans le Malepère. Le domaine Girard est sur le terroir du Razès, le plus au sud, vers Limoux. «Le terroir du Razès est un terroir vallonné avec un sol composé d'argile et de calcaire. Plusieurs cépages comme le Merlot et le Cabernet Franc y sont présents. Le climat sur le terroir est doux et humide.»
Malepère c'est 500 hectares, 100 producteurs, 4 coopératives et seulement 16 caves particulières. Une production de 20 000 hl (l'équivalent de 2,6 millions de bouteilles), 80 % en rouge et 20 % en rosé. Exportation 20 %.
Malepère, male peyre, mauvaise pierre. (Voir le site de l'appellation Malepère)
 

3 étoiles
Prix: 
23,00 $

Les Cocalières rouge 2013, Domaine Aupilhac

Le vin n'est pas impressionnant en dégustation, c'est plutôt à table qu'il charme.
Ses arômes sont discrets. La bouche est juteuse et moyennement vineuse.
Les tanins et le fruit sont en parfait équilibre. C'est jeune et suave.
Après aération et à table, le vin se révèle sur des arômes de framboise.
C'est donc un vrai vin de table!
Carafer.
Un très beau vin digeste de Sylvain Fadat.
Syrah 40 %, grenache 30 % et mourvèdre 30 %.
Sucre 2,1 g/l. Alc. 13 %.
Pour quelques années de cave.
En ligne et dans 34 magasins.

3.5 étoiles
Prix: 
30,25 $

Blanquette de Limoux 2012, Domaine de Fourn

C'est la nouvelle présentation de la Blanquette de Limoux du Domaine de Fourn.
Elle remplacera dans les prochains jours celle qui est sur les tablettes de la SAQ.

Son producteur, Bernard Robert, fait sa tournée annuelle de quelques régions du Québec ces jours-ci. Ils visitent des restaurants et surtout des magasins de la SAQ. Étrangement, il s'est fait refuser l'entrée d'une SAQ, malgré un rendez-vous, par un directeur qui disait que son personnel était trop occupé pour recevoir le producteur. Pourtant, ces visites des producteurs sont essentielles à la formation des conseillers et des employés des magasins qui, pour plusieurs, dégustent trop peu de vin pour vraiment conseiller leurs clients.

Monsieur Bernard Robert est le plus grand propriétaire de mauzac au monde. En effet, c'est lui qui a le plus de vignes de ce cépage, soit 30 hectares. En fait, le mauzac ne se retrouve que dans le Limouxin, sa région, et un peu en Gaillac.

C'est le cépage qui permet de faire la blanquette, la blanquette de Limoux, ce mousseux qui serait le plus ancien au monde, bien avant le champagne. Il aurait été fait par accident par des moines de l'abbaye de Saint-Hilaire en 1531. Le nom blanquette vient du duvet blanc sous les feuilles de cette vigne. La Blanquette peut aussi contenir un peu de chenin et de chardonnay. Limoux est une petite ville au sud-ouest de Carcassonne, dans le nord-ouest du Languedoc.

Robert Bernard et sa famille produisent un peu plus de 250 000 bouteilles de blanquette par année. Toutes encore remués à la main.

M. Bernard, rencontré à Gatineau, indique qu'il laisse ses vins sur lattes de 15 à 18 mois au lieu des 9 minimum selon la réglementation de l'appellation. «Plus le vin refermente lentement à basse température dans la cave, plus les bulles s'intègrent au vin, plus elles deviennent fines et persistantes, c'est la recette des mousseux de qualité.»

Il est indiqué sur la bouteille actuelle «méthode traditionnelle». Ce n'est toutefois pas la méthode traditionnelle de cette région de Limoux. Puisque la méthode traditionnelle de la région est la «méthode ancestrale». La méthode utilisée ici est plutôt la «méthode champenoise». Toutefois, ils n'ont pas le droit d'indiquer le mot «champenoise» sur les étiquettes parce que les producteurs de champagne vont leur chercher noise en les poursuivant en justice. Alors, disons que c'est tout simplement la méthode traditionnelle champenoise!

La famille Bernard est le plus gros producteur indépendant de Limoux avec 50 hectares. La production est exportée à 60 %. Le Québec est un de leurs bons clients.

Bernard RobertLa production se fait en culture raisonnée selon le mode Terra Vitis. En gros, il s'agit de ne pas appliquer des traitements de manière systématique. Bernard Robert explique «qu'en moyenne chaque traitement a un effet qui dure 3 semaines. Des producteurs traitent leurs vignes aux trois semaines. Mais selon la méthode Terra Vitis, on observe et étudie la vigne entre chaque traitement et on l'applique que si c'est vraiment nécessaire. L'an dernier ont a ainsi évité deux traitements. Les principales nuisances combattues sur notre domaine sont les araignées et les vers de la grappe.»

C'est un vin de garde
On entendant souvent dire que la blanquette doit être consommée dans les deux ou trois ans. Selon Bernard Robert, «c'est vrai si on veut la boire jeune sur le fruit. Toutefois elle peut s'améliorer sur plus de 10 ans et donner un mousseux aux jolis arômes de vin mature.»

Pourquoi changer l'étiquette?
«Une étude de marketing nous dit que la blanquette est bue par des personnes de plus de 40 ans. Nous voulons rejoindre aussi les plus jeunes. Elle représente un masque, le masque du festival de Venise.»

La Blanquette de Limoux 2012 de la famille Bernard, Domaine de Fourn, est disponible en ligne et en produits courants dans 266 magasins de la SAQ ainsi que dans les SAQ-Dépôts. C'est un mousseux qui contient un peu de sucre de 8 à 10 grammes au litre. Ce sucre est bien équilibré par une acidité rafraîchissante. C'est mauzac à 90 % complété de chenin récolté à la main. Il a de belles saveurs de pomme et de miel. Il peut accompagner tout le repas.
C'est un produit millésimé. Le mauzac avait la réputation de donner des vins un peu durs et plutôt amers. Bernard Robert explique que «maintenant, nous maîtrisons mieux sa fabrication et faisons des pressurages plus doux afin de ne pas extraire les amertumes des baies».

Le vin est peu sulfité. Dans la fiche du 2013, on indique «48 ml/l» pour un pH de 2,9.

La blanquette est un vin de fête; alors, profitons-en pour faire des provisions pour les Fêtes de Noël de fin d'année et de la Nouvelle Année!

____
La photo de Bernard Robert a été prise à la brasserie Les Brasseurs du Temps à Hull.
Site du producteur www.robert-blanquette.com

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Domaine d'Aupilhac, Lou Masset 2013

Le Languedoc ne produit pas que des vins corsés!
Ici, nous sommes plutôt dans l'élégance.
Un vin juteux aux belles saveurs de fruits fins.
Les tanins sont élégants. Le vin est assez vibrant.
C'est délicieux, gouleyant et digeste.
Grenache, cinsault complété de syrah, carignan et mourvèdre.
Dans 31 magasins.

3 étoiles
Prix: 
16,15 $

Domaine La Croix d'Aline, Saint-Chinian 2013

Un vin rouge opaque aux arômes de prune.
Le vin est ample, riche et bien étoffé.
Fruité avec une pointe d'épices.
Les tanins sont bien intégrés à ce fruité gras.
De la mâche dans ce très beau vin de Saint-Chinian.
Syrah 60 % et grenache. Alc. 14 %.
Sucre 3,2 g/l.
Dans 122 magasins.

3 étoiles
Prix: 
18,45 $

Antech, Crémant de Limoux 2013, Cuvée Expression

Un mousseux de Limoux très pâle et bien transparent qui s'ouvre lentement.
C'est vif et rafraîchissant. De belles bulles, une belle présence en bouche. C'est sec et la finale est longue sur des saveurs de fruits blancs et de biscuits fins.
Vivace.
Cépages: chardonnay, chenin blanc et mauzac en vendanges manuelles. Méthode champenoise.
Alc. 12 %. Sucre 9,6 g/l.
Dans 73 magasins.

3 étoiles
Prix: 
20,55 $

Domaine d'Aupilhac 2012 Montpeyroux

Rouge foncé et brillant.
Un vin bien juteux, assez corsé (surtout si servi frais). Des notes de cuir en rétroolfaction et un petit côté suret. Une note de ferme aussi, certains diront de la Brett peut-être. Des tanins assez consistants. Une bonne amertume en finale! Du caractère.
Puis, le lendemain, c'est toute autre chose! Il n'y a plus d'odeur de ferme, de brett, ni d'amertume. Le fruit est plus apparent! C'est meilleur!
Conclusion: aérez fermement.
Mourvèdre, syrah, carignan, complété par du grenache et du cinsault.
Sucre 2,1 g/l.   Alc. 14 %
En ligne et dans 83 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
21,55 $

Domaine J. Laurens, La Rose no 7, Crémant de Limoux

Rosé bronze.
De beaux arômes invitants. Belle attaque sur les fruits rouges.
Un rosé savoureux, équilibré.
Longue finale savoureuse sur les fruits et la craie.
Du beau travail, c'est bien fait.
Chardonnay, chenin et pinot noir.
Alc. 12 %. Sucre 11 g/l.
Dans 82 magasins.

3 étoiles
Prix: 
22,95 $

Laurens, Clos des Demoiselles, Crémant de Limoux 2012

J'ai participé hier à une dégustation de 37 vins mousseux, dont 17 champagnes, ce mousseux de Limoux a été mon préféré avec le Brut Nature Starck Champagne 2006 de Roederer (104 $), dont je parlerai bientôt et plus savoureux que le Cristal Brut 2007 de Roederer (295 $). (Dégustation de l'AQAVBS, regroupement d'agences de vin)

Les champagnes de cette dégustation avaient des bulles plus fines que les non-champagnes. Ils pétillent en bouche alors que les autres moussent en bouche. Par contre les non-champagnes m'ont paru plus savoureux, plus aromatiques et plus complexes.

Ce Clos des Demoiselles est ressorti du lot parce qu'il est plus charmant à la fois au nez et en bouche. Il est bien aromatique, fruits, fleurs et caramel fin. Une bouche ample où bulles et fruits s'accompagnent bien. La finale est belle à la fois persistante de par sa texture et ses arômes.
Encore meilleur qu'en juillet dernier.
Fait par un Champenois, Michel Dervin, à Limoux.
60 % chardonnay, 30 % chenin et 10 % pinot. Méthode traditionnelle champenoise.
Sucre 11 g/l bien équilibré par une acidité vivace. Alc. 12 %.
Dans 111 magasins. (dans 141 le 12 déc.)
92 points

Ce millésime sera progressivement remplacé par le 2013 en décembre.

3.5 étoiles
Prix: 
23,90 $

Les Cocalières (blanc) 2013, Domaine Aupilhac

Vous voulez savoir ce que c'est que la minéralité dans le vin?
Essayez ce vin de Sylvain Fadat (de Montpeyroux) et vous aurez une idée de ce que peut être ce qu'on appelle de la minéralité dans le vin.
C'est très sec, de l'eau de roche. On a une sensation de salinité en bouche. C'est original et agréable à boire.
Il a bien accompagné la cuisse de lapin confite dans le gras de canard sur un lit de couscous aux échalotes et poireaux.
Les cépages : roussanne (30%), vermentino (30 %), marsanne (20%) et grenache blanc (20%).
Sucre 1,2 g/l. Alc. 12,5 %.
En ligne et dans 32 magasins.

3 étoiles
Prix: 
29,40 $

Château de Gourgazaud 2013

Un bon vin du Minervois composé de syrah et de mourvèdre.
On perçoit tout de suite les flaveurs de cuir du mourvèdre sur un fruité légèrement épicé de syrah.
Les tanins sont légers et le fruité coulant.
C'est juteux, bien fait, pas compliqué et facile à boire.
Sucre 2,9 g/l. Ac. 13,5 %.
En ligne et dans 242 magasins.

2 étoiles
Prix: 
13,30 $

Naturae Chardonnay 2014

Un vin sans soufre ajouté et sans additifs de Gérard Bertrand.
Des arômes de pêche mure sur une note de miel.
Les mêmes saveurs reviennent plus accentuées en bouche.
C'est sec, ample et savoureux.
Très long et goûteux comme on dit au Québec.
Culture en lutte raisonnée Terra Vitis.
Servir à 10-12 degrés.
Je l'ai bu avec une terrine le midi. Il a bien fait. Puis en apéritif au souper. Je m'étais ouvert un rouge pour accompagner le mijotté de palette de boeuf thym et romarin, mais j'ai préféré ce chardonnay pour accompagner ce plat d'automne.
Capsule à vis. Alc. 13,5 %. Sucre 2 g/l.
En ligne et dans 150 magasins.
 

3 étoiles
Prix: 
19,95 $

Naturae Syrah 2014

Un bon vin rouge sans sulfites ajoutés et sans additifs.
C'est jeune et fringant sur des saveurs de petits fruits bien murs.
Sec, ample et gourmand. Les tanins sont fins. C'est agréable à boire.
Finale fruitée et légèrement épicée.
De la belle syrah pas compliquée.
Servir à 16 degrés.
Sucre 1,9 g/l. Alc. 13,5 %.
Producteur Gérard Bertrand.
En ligne et dans 158 magasins.

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Le Versant Syrah 2014

Le vin de la semaine 

Un très beau rapport qualité-prix.
Ce vin s'ouvre sur des arômes intenses de syrah.
Sa texture est lisse sur un fruité coulant et généreux. C'est somptueux et très plaisant à boire.
Gouleyant. La finale est sur les petits fruits, la framboise. Servir à 15-16 degrés.
Syrah à 100 %.
Sucre 2,3 g/l. Alc 13,5 % Producteur Les Vignobles de Foncalieu.
En ligne et dans 137 magasins.
90 points.

3 étoiles
Prix: 
15,05 $

L'Impertinent 2013, Château des Estanilles

Je vous ai déjà parlé de la belle qualité des vins de Faugères. Il y 12 vins de cette appellation du nord du Languedoc actuellement à la SAQ.
Celui-ci fait un beau retour dans le millésime 2013.
C'est un très beau vin au fruité fin relevé d'épices.
C’est souple, les tanins sont légers et bien enveloppés d'un fruité succulent.
Longue finale sur les fruits des bois.
Moins exubérant que le millésime précédent, mais tout de même délicieux.
Vendanges manuelles. Syrah 30 %, grenache et mourvèdre 20 %, cinsault et carignan 15 %.
Pour quelques années de cave.
Servir à 15-17 degrés.
Dans 132 magasins.
Sucre 2,4 g/l. Alc. 13,5 %.

3 étoiles
Prix: 
18,05 $
Syndiquer le contenu