Loire

Chardonnay, Domaine de la Ragotière 2009

On ne voit pas souvent de chardonnay en Loire. Ce cépage y réussit très bien si l'on se fit à ce vin.
Il est très aromatique et floral.
Il a des saveurs de miel et de fleurs. C'est assez ample, riche, tout en restant fin. Tout en rondeur.
Une longue finale sur des notes de fruits blancs, de beurre et une touche qui rappelle le caramel, très typé chardonnay.
Un raisonnable 12 % d'alcool.
Culture raisonnée Terra Vitis. Élevage 8 % en fûts de chêne non neufs. Levures champenoises.
Servir avec le poulet au curry, les fromages et les poissons en sauce.
Vin pays Jardin de France.
Disponible en ligne et dans 72 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
12,90 $

Chenin blanc, Pithon-Paillé, Anjou 2008

Il ressemble beaucoup à son grand-frère «La Fresnaye», mais en plus discret.
Il est d'une couleur dorée brillante. Il a des saveurs de fruits jaunes, d'amandes, de pommes bien mûres, de cire sur une note de miel. C'est bien long et d'une belle présence en bouche.
À servir pas trop froid avec entre autres des poissons ou du poulet grillé.
Cépage chenin. Élevé en barrique de chêne de 2 à 5 ans. 15 000 bouteilles. Alc. 13 %.

Disponible dans 24 succursales.

3 étoiles
Prix: 
23,85 $

Laurent Mabileau, Saint-Nicolas-de-Bourgeuil 2008

Un beau nez frais, des arômes et des saveurs fruitées, végétales (poivron), typiques du cabernet franc de la Loire.
Des tanins fins.
Une finale sur le fruit acidulé.
Un vin rafraîchissant.

Servir bien frais comme du vin blanc à 12 °C avec des charcuteries, des viandes blanches, du poisson...

Disponible en ligne et dans 110 succursales.
 

2.5 étoiles
Prix: 
16,45 $

Domaine des Roches Neuves, Saumur-Champigny 2009

Il y a seulement 7 vins de l'appellation Saumur-Champigny à la SAQ, et celui-ci est le seul indiqué comme étant certifié agrobiologique.
Il a des saveurs de fruits noirs sur une fine note végétale.
Une texture charnue et granulée; de très beaux tanins ronds qui roulent bien en bouche sur un fruité franc et généreux.
Un cabernet franc juteux sur une finale bien longue.
Servir frais.
Le producteur Thierry Germain suggère de le servir avec « Croissants à la dinde fumée et au cheddar. Pain roulé à la tapenade et au thon. Briks à la viande hachée. Ballotin de poulet et au poivre concassé. Pain de viande à la carotte et aux olives vertes. Tajine de boulette de Kefta aux raisins secs.»

Disponible en ligne ainsi que dans 31 succursales.

En passant, notons que les producteurs de Saumur-Champigny ont résisté à la tentation de hausser le rendement à 60 hl/h. Je vous invite à lire à ce sujet le texte de Jim Budd ainsi que les commentaires sur le blogue Les 5 du Vin.

3 étoiles
Prix: 
18,80 $

Chenin blanc «La Fresnaye», Pithon-Paillé, Anjou 2008

Pithon-Paillé a été créé en 2008 par Isabelle et Jo Pithon avec Wendy et Joseph Paillé. Ils ont 7 ha de vignes, de plus ils achètent des raisins.

Le vin a des arômes et des saveurs de cire et de miel bien typiques du chenin. Des notes oxydatives aussi.  C'est assez gras et bien persistant sur une finale de fruits confits.
Servez-le frais, puis laissez-le se réchauffer dans le verre, vous constaterez une variation progressive de ses saveurs.
Pour servir avec les plats assez costauds, épicés même.

Seulement 4200 bouteilles produites. Disponible dans 33 succursales.
Alc. 13 %. Sucre : 3 g. Acide: 5,2 g.

3 étoiles
Prix: 
27,65 $

Ackerman X Noir, Brut mousseux rosé

Une nouveauté!
Un mousseux rosé de la Loire vraiment léger.
Des bulles très fines, un fruité fin et sec, légèrement acidulé sur une note d'épice.
Un joli vin d'apéritif ou pour accompagner les hors-d'oeuvre.

Cépage pineau d'Aunis, appelé aussi chenin noir.
Sans appellation et non millésimé.
Ackerman est une maison de Saumur fondée en 1811 qui produit 23 millions de bouteilles de bulles.
Disponible dans 283 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
19,05 $

Les vins d'Alphonse Mellot

Alphonse MellotLes vins d'Alphonse — les vins des Alphonses devrait-on dire — sont au Québec depuis 60 ans. La Cuvée Edmond, le grand vin du domaine de la Moussière, est ici depuis 1982.

Oui, les Alponses! Ils sont rendus au 19e de la lignée. Le 18e Aphonse est venu au Québec présenter ses vins de Sancerre dans le cadre de l'événement Montréal Passion vin.

Il a fait gouter cinq de ses sept vins à un parterre de grands amateurs de vin.

Le premier La Moussière blanc 2009 est très floral, minéral, à la bouche vive. On dirait de l'eau de roche, de calcaire. L'alcool est bien marqué. Alphonse Mellot qui que «2009 est un millésime très dur. La maturité alcooleuse est trop importante pour moi. Ça donne un vin trop puissant.» Personnellement, j'ai bien aimé. C'est un vin tranchant et très sérieux qui a bien accompagné le picodon en croûte de girolles et la longe d'albacore au jambon préparée par le chef Charles-Emmanuel Pariseau du restaurant Le Local. La Moussière c'est 34 hectares de sauvignon blanc fermenté à 50 % en barriques neuves. Une production de 240 000 bouteilles.
   SAQ 33480  26,70 $ 

La Cuvée Edmond 2008 est d'un registre bien différent. C'est minéral aussi, mais sur une texture plus grasse, plus riche, plus ferme et surtout plus persistante. Ce vin est encore bien jeune et tout d'une pièce. À revoir dans quelques années. 

La Cuvée Edmond 2002 est absolument superbe avec ses très beaux arômes et sa bouche plus bourguignonne sur une finale bien persistante. Alphonse Mellot espère que son 2008 deviendra comme ce magnifique 2002. Six hectares de sauvignon blanc. La fermentation se fait pour 60 % en fûts neufs. 26 000 bouteilles.     

Deux vins rouges maintenant. Ils seraient l'oeuvre d'Alphonse fils, le 19e de la lignée. En Grands Champs 2006 est aromatique sur une belle bouche boisée, assez tannique et bien consistante. Il serait fait pour la garde.

Génération XIX rouge 2006 est gras, vif, bien long sur une finale qui me semble encore plus boisée. Ces deux pinots noirs sont bien jeunes. 

Les blancs sont de grande classe, les rouges encore trop portés sur le bois à mon goût (Fûts neufs 14 mois). Ces vins ne sont pas tous disponibles actuellement au Québec. Ils pourraient l'être plus tard. (D'autres vins de cette maison)

En biodynamie, Alphonse Mellot nous dit que «pour faire du vin, il faut comprendre le sol. Il faut expliquer la nature du sol.» Les deux Mellot exportent 60 % de leur production. Le père aimerait bien que «Sancerre ait le courage de faire des crus, comme en Bourgogne, notre référence.» (www.mellot.com)

Ces vins comme je l'ai écrit ont été bus lors de l'évènement Montréal Passion Vin organisé par la SAQ et par la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Trois cents amateurs de vins ont versé un total de 1,2 million de dollars. Somme qui permettra de compléter la construction du Centre d’excellence en thérapie cellulaire qui devrait ouvrir ses portes à l'automne 2011.

Montréal Passion Vin reviendra avec sa dixième édition l'automne prochain.

Menetou-Salon rouge 2007, Domaine Philippe Gilbert

C'est le seul vin rouge de l'appellation Menetou-Salon disponible à la SAQ.
Il s'y produit une bouteille de rouge pour deux de blanc dans cette appellation du centre de la Loire.
Le vin a de très beaux arômes de viande, de cuir, de cendre sur une note minérale.
Ça pinotte, comme on dit!
La bouche est ferreuse, très légère, mince, mais d'une certaine élégance.
Il a bien accompagné les fromages Valençay et Ossau-Iraty lors d'un atelier de vins et fromages à l'Amicale des sommeliers du Québec (section Outaouais).
Disponible en ligne et dans 32 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
26,00 $

Le chemin des vignes, Vallée de la Loire

Chinon, muscadet, sancerre, savennières, vouvray, bourgueil, saumur... que de vignobles le long des 1000 kilomètres de la Loire.

Le livre nous fait découvrir ces régions, ces appellations, ces vignobles, certains de ses producteurs et plusieurs de leurs vins.

Il est l'oeuvre de l'équipe de la revue Le Rouge et le Blanc.

Le point de vue des gens de la revue est très claire, très critique et bien expliqué sur leur site. Ils sont contre les «traitements chimiques de la vigne, clones productifs, gros rendements, vendanges à la machine, levurage, enzymage, chaptalisation, filtration et sulfitage abusifs, etc. Et, à l’inverse, à s’intéresser à tout ce qui relève d’une démarche qualitative, notamment la culture biologique et la biodynamie...»

Alors, dans ce livre qui se veut un guide des régions et des bons producteurs de la Loire, il est bien sûr surtout fait mention «de vignerons respectueux de l'environnement et adeptes de la biodiversité.»

Il contient plusieurs entrevues de ces producteurs qui font leurs marques dans les différentes appellations de la Loire, surtout des producteurs bio. On n'y retrouve pas les producteurs de vin technologique et chimique.

On y apprend beaucoup. Saviez-vous qu'on peut sucrer les vins sucrés en Loire. Plusieurs appellations permettent de chaptaliser leurs vins sucrés, comme les coteaux-du-layon. Une pratique jugée déloyale ailleurs. «Nous sommes tombés très bas tant en qualité qu'en notoriété», dit le vigneron Patrick Baudouin.

Plusieurs appellations fixent aussi un maximum d'alcool, comme muscadet-sèvre-et-maine 12 %, bourgueil et chinon 13 % après ajout de sucre (chaptalisation, dit «enrichissement»).

Les producteurs préférés des auteurs : «Ceux qui font le choix du refus de vendanger à la machine des vignes à haut rendement désherbées chimiquement, d'ensemencer leur vin de levures et de bactéries "sélectionnées", de chaptaliser, d'osmoser, de thermovinifier, d'acidifier, d'enzymer, etc,... qui répondent à l'idée première et fondamentale des pionniers des notions de "controlées" d'APPELLATION ET D'ORIGINE"...»

Quelques-uns des 300 domaines et vignerons mentionnés dans le livre : Yanik Amirault, Bernard Baudry, Jacky Blot, Nicolas Joly, Damien Laureau, Flaurent Baumard, Jo Pithon, Richard Leroy, Guy Bossard, Thierry Germain, Denis Vacheron, Philippe Peulet, Jean-Marie et Thierry Puzelat.

«Pas de levurage, pas de filtration, exactement comme j'ai toujours fait. C'est pas compliqué de faire du von vin!», dit Paul Cotat.

Donc, un très bon livre, un très bon guide de la production vinicole écologique de la Loire vue par l'équipe du magazine Le Rouge et le Blanc.

Le chemin des vignes, Vallée de la Loire
Le Rouge et le Blanc
Éditions Sang de la Terre
15 X 22 cm
240 pages
18.90 €
Prix au Canada (à venir)

Les Baronnes Sancerre 2009

Saveurs de raisins non murs. Plutôt herbacé.

1 étoile
Prix: 
25,80 $

Les Vieux Clos, Savennières 2007

J'ouvre le vin en apéritif samedi soir: il est très bon. Je le regoûte à la fin de la soirée; il est encore meilleur. Deux jours plus tard, je découvre qu'il en reste un verre dans le fond de la bouteille restée ouverte sur le comptoir: le vin est bien meilleur, même à la température de la pièce!
Un vin absolument étonnant!

Un très beau vin blanc doré très expressif, vif, minéral, aux belles saveurs de pêche sur une note de miel. Du grand chenin.
Un joli amer en finale. Assez costaud, complexe, épicé, une note de sapinage. Il fait 15 % d'alcool, mais ça ne parait pas.
Ne le servez pas trop froid, à 12 °C. Laissez-le se réchauffer, vous verrez qu'il est encore meilleur après plus de 30 minutes dans le verre, et même lorsqu'il atteint la température de la pièce.

Le producteur suggère d'ailleurs de boire un verre par jour sans remettre la bouteille au réfrigérateur «juste en la rebouchant et vous verrez le vin s’améliorer les premiers jours, parfois même plus d’une semaine.»
Un vin qui a toute une personnalité!

Servir avec les poissons, fruits de mer, viandes blanches, mets épicés, les fromages fermes ou juste en apéritif, ou encore en soirée avec un bon livre.

Déjà excellent et à mettre en cave une dizaine  d'années.
Disponible dans 30 succursales.

Vignoble de la Coulée de Serrant de Nicolas Joly. En biodynamie. «Apport de compost sur les vignes; ce compost vient de notre troupeau de 1O vaches (...) Les vaches sont nourries à l’ancienne, avec du grain, des betteraves et du foin, le tout fait essentiellement sur place (...) Pendant l’hiver et sur la plupart des parcelles, passage d’un troupeau de moutons d’Ouessant très rustique qui se nourrit de l’enherbement et le convertit en fumure!»

4.5 étoiles
Prix: 
42,75 $

Chardonnay Domaine de la Ragotière 2008

On voit peu de chardonnay de la Loire, pays du sauvignon et du muscadet. Pourtant, si on se fie à celui-ci on peut faire de beaux chardonnays dans cette région et ce sans l'artifice du bois.
C'est un très beau chardonnay, frais, floral, tendre, savoureux et assez ample.
Un beau fruité sur une jolie acidité.
Pas de saveurs dues au bois, que du pur chardonnay, net et franc.
Une jolie finale sur les épices et le fruit.
Suprenant d'élégance à ce prix.

Rendement des vignes : 65 hl/ha. Levures de type champenoise. 8 % en fûts de chêne usagés. Fermentation malolactique. Vin filtré.  Alc. 12 %.

Très bien en apéritif, avec les pâtes, fromages, viandes blanches et poissons.
Ce vin est fait de chardonnay, donc il ne peut porter l'appellation de son lieu de production, il est vin de pays.
Disponible en ligne ainsi que dans 58 succursales. (35 au 29 août)

Les frères Couillaud produisent aussi un très bon muscadet.

3 étoiles
Prix: 
12,85 $

Château de la Ragotière, 1er Cru du Château, Muscadet 2008

Un très beau muscadet aromatique, floral et succulent.
Un fruité bien frais sur une note de lime, minéral et sec.
Un vin léger et tout de même savoureux. D'une certaine complexité.
Une très longue finale.
Un vin digeste, vous allez vider la bouteille!
Alc. 12 %.

Cépage melon de bourgogne; âge des vignes de 35 à 60 ans; rendement de 32 hl/ha; culture raisonnée Terra Vitis vendanges à la machine; élevage en cuve inox; pas de fermentation malolactique; levure de type champenoise, filtré.

Disponible en ligne et dans 62 succursales. (56 au 29 août)

3 étoiles
Prix: 
18,70 $

La Moussière Sancerre 2009, Alphonse Mellot

Un bouquet complexe et évolutif dans ce vin de Sancerre. Au début végétal, puis fruits verts, ensuite minéral et finalement une note de fruit jaune.
La bouche est ample, l'attaque assez grasse, puis on perçoit une acidité vive.
Le vin est jeune, bien sec, légèrement citronné, il a du tonus. C'est plaisant, vineux, solide, persistant et assez volumineux.
Un bon compagnon pour les poissons, les omelettes, fromages et les viandes blanches.
Aussi bon que les millésimes précédents.

Servir à 10 °C en apéritif et à 12 °C en accompagnement.
Sauvignon, alc. 13 %

Une production de 240 000 bouteilles sur 34 hectares en biodynamie depuis 1999.
«Les terroirs qui le composent sont de véritables dons du ciel, tant ils sont riches et comptent parmi les plus beaux de l'appellation (...) des vins tendus, équilibrés et riches, des modèles du genre.» (Pascal Patron, Le Guide Patron des vins bio.)

(Ce magnifique sancerre est disponible en ligne et dans 140 succursales au 20 septembre).

3.5 étoiles
Prix: 
27,70 $

Saumur Champigny 2008 Louis Roche

Ce cabernet franc de la Loire est bien expressif avec son bouquet de petits fruits, de champignon et d'humus. On a vraiment l'impression de sentir la terre humide fraîche. Un arôme typique du cabernet franc en Loire.
En bouche, c'est suave et bien agréable sur un beau fruité fin. Les tanins sont bien proportionnés.
Al. 12,5 %.

Disponible dans près de 50 succursales.

2.5 étoiles
Prix: 
16,75 $

Chinon, Expression, Alain Lorieux 2006

Des saveurs et fruits frais sur une petite note terreuse (betterave) typiques des cabernets francs de la Loire. C'est assez gras, bien acidulé, élégant et d'une fraîcheur certaine.
Bouchon de silicone.
Disponible dans une vingtaine de succursales seulement.

3 étoiles
Prix: 
19,35 $

Ogereau, Savenières 2007

Le vin est gras et rond, il a de beaux arômes et de belles saveurs de noix.
Un peu unidimensionnel pour le moment. L'acidité semble faible pour un chenin de la Loire, pour un savennières surtout.
La finale est toutefois très longue, agréable et fraiche.
Moins impressionnant que les trois millésimes précédents.

2.5 étoiles
Prix: 
28,85 $

Domaine de Bellivières Les Rosiers Jasnières 2005

Voici un vin qui me semble original de l'appellation jasnières en Loire. Au nez, on dit tout de suite «étrange et différent». Des arômes et des saveurs qui évoquent la pâte d'amande et les noix. C'est très persistant. Est-ce oxydé?

Ce vin a été dégusté dans une station de dégustation d'une succursale de la SAQ à Hull. Je me méfie maintenant de ces machines. Les bouteilles y séjournent peut-être trop longtemps et n'y paraissent pas à leur meilleur.

Dans cette même machine, j'y ai goûté un Châteauneuf du pape La Roquette 2004. La dernière bouteille disponible dans tout le Québec!

Prix: 
31,25 $

Domaine des Aubuisières, Cuvée de Silex, Vouvray 2008

Un vin blanc légèrement sucré, rond et agréable avec ses belles saveurs de miel et de pêche et ses arômes de cires. C'est ample, d'une belle forme et assez long.

À servir avec les plats en sauce blanche, les poissons grillés, les mets légèrement épicés et les fromages, ou encore en apéritif. Très bon, même à la température de la pièce.

Cépage chenin blanc. Pas de bois.

Sucre résiduel 6 grammes au litre, soit 2 ou 3 de plus que ce qu'on retrouve dans les vins dits secs, mais c'est bien équilibré par 7,3 grammes d'acide (tartrique).
Alc. 13 %.

Il serait intéressant de le mettre en cave et de voir ce que cela donnera d'ici quatre ou cing ans.

3.5 étoiles
Prix: 
16,25 $

Savennières, Château de Varennes 2005

Un vin bien sévère, presque dur, très sec, à l'acidité vive, presque mordante.
La finale est sèche, l'alcool (14 %) dépasse un peu. C'est minéral avec des saveurs de fruits jaunes. Imaginez un ananas ou une papaye sans sucre. Original. Ce n'est pas tout le monde qui va aimer. Ce n'est surtout pas un vin de dégustation ou de méditation, à moins d'être un ascète.
Toutefois, il faut dire que c'est quelquefois comme ça avec les savennières : durs en jeunesse, ils peuvent donner de belles surprises en vieillissant. Il faut donc être un ascète qui a la foi.
À servir avec des mets assez relevés.

2.5 étoiles
Prix: 
26,60 $

Pouilly-Fumé 2008, En Travertin, Henri Bourgeois

Pouilly-Fumé est la voisine de Sancerre à l'extrême est de la Vallée de la Loire. On y produit de beaux sauvignons sur 1200 hectares. Des vins blancs bien secs et non boisés.

Il y a dans ce En Travertin de belles expressions de sauvignon blanc finement herbacée et floral. On ne tombe pas dans la caricature hyper herbacée trop courante à Bordeaux et en Nouvelle-Zélande. On est plus ici dans la finesse et dans l'élégance. L'acidité est vive, le fruité est rond. C'est bien équilibré. Le vin est assez ferme et moyennement long. On aurait toutefois aimé plus de longueur.

Disponible en ligne et dans 60 succursales.

Accords mets vins avec le pouilly-fumé : www.vins-centre-loire.com/accords

3.5 étoiles
Prix: 
27,60 $

Pouilly Fumé Cuvée Buisson Renard 2005, Didier Dagueneau

Le nez est herbacé avec des odeurs de pipi de chat.
La bouche est plus intéressante. C'est assez costaud et ça semble encore bien jeune.

2.5 étoiles

Château de Pocé 2008

Ce vin de Touraine dégage une odeur végétale très puissante. Il fait penser à des vins de Nouvelle-Zélande. C'est frais, sec et herbacé. Moins intéressant que les millésimes précédents.

1 étoile
Prix: 
15,65 $

Château de la Ragotière 2006

Un muscadet de caractère assez original avec ses saveurs qui rappellent un peu le sapinage.
Le vin est d'une belle acidité, d'une belle tenue en bouche. Assez mordant et bien long.
Un bon accompagnement pour les huîtres et autres fruits de mer.
Bu à côté de son grand frère, il lui a été préféré.
Cépage melon de bourgogne. Alc. 12 %.

3 étoiles
Prix: 
14,60 $

Château de la Ragotière, Sélection vielles vignes 2006

Un muscadet assez gras, ferme, bien en chair, tout d'une pièce, au fruité rond.
Il se boit facilement.

2.5 étoiles
Prix: 
19,95 $

Chéreau Carré 2007

Un muscadet délicieux, frais, fruité à point, rond, coulant, agréable.

Voici un vin bien agréable qui n'a pas les défauts d'un grand nombre de vins actuellement sur les tablettes. Car il faut dire qu'il est difficile d'être contenté par un vin blanc. Quand ils ne sont pas trop acides, ils sont trop alcooleux. D'autres fois, ils sont maquillés et aromatisés au bois de chêne.

Ici, on a un beau vin de soif qui a bien accompagné le saumon au poêlon et ses légumes verts.
Alc. 12 %.
Meilleur qu'en novembre dernier.
Le site Internet de la SAQ indique 2008, mais il reste des 2007 sur les tablettes.

Jean-Robert Pitte écrit dans la Revue du vin de France de septembre en parlant du muscadet qu' «il y a peu d'exemples en France d'un pareil rapport qualité/prix (...) de plus vos vins vieillissent admirablement, ce que presque tout le monde ignore.»

2.5 étoiles
Prix: 
14,75 $

Château de la Chesnaie 2007

Un muscadet des plus rafraîchissants. On éprouve un réel plaisir à boire ce vin blanc délicat, savoureux, sec et minéral.

Alors que plusieurs vignerons se plaignent que le réchauffement climatique entraîne la production de vins lourdauds : «Le réchauffement donne des vins plus épicés et riches, avec des teneurs en alcool plus marquées, souligne le sommelier Franck Thomas. Ce sont des vins moins digestes, moins fins et moins agréables à boire au quotidien.» (Le Figaro)

Il est ainsi bien agréable de voir que des producteurs dans certaines régions, ici la Loire, peuvent toujours faire des vins bien équilibrés.

C'est le cas de  ce muscadet qui a un fruité délicieux soutenu par une acidité bien proportionnée qui le rend bien agréable autant à l'apéritif qu'à table.

Cépage melon de bourgogne, un digeste 12 ° d'alcool, pas boisé.
À servir frais à 10 °C avec les salades, poissons, fruits de mer, poulet et plats de légumes.
Un vin de Bernard Chéreau.

2.5 étoiles
Prix: 
16,75 $

Chinon, Domaine de la Perrière, Vieilles Vignes 2004

J'aime beaucoup les cabernets francs de la Loire. Ils ont une texture et surtout un arôme particulier. On dirait du fruit et de la terre. Cet arôme terreux, certains diront humus, d'autres champignons est souvent très expressifs dans les cabernets de la Loire, particulièrement dans ceux de Chinon.

Ce 2004 du Domaine de la Perrière est bien agréable après quelques années de cave. Il a un beau bouquet de framboises et de terre humide. Les tanins fondus. La texture est souple, soyeuse. Le fruité est frais, juteux et bien persistant.

Je l'ai dégusté à 18 °C, puis refroidi à 14 °C (30 minutes au congélateur). Délicieux dans les deux cas, je le préfère froid.

Très bon en apéritif, après une journée de travail au jardin sous le Soleil, il a aussi bien accompagné les darnes de saumon. Oui, du rouge avec le saumon!
Alc. 12,5 %.

C'est le 2007 qui est à la SAQ à 23,10 $.

Sur la photo, on voit un petit thermomètre bracelet simple et bien utile pour connaître la température du vin.

  D'autres vins de Chinon...

3.5 étoiles
Prix: 
19,55 $

Touraine, Sauvignon Guy Allion 2008

Un sauvignon au fruité croquant et mordant. On croirait croquer dans un raisin vert assez ferme. L'acidité est vive. C'est vivace, frais, rafraîchissant. Un sauvignon qui a du caractère.
Aussi bon que le 2006.

2.5 étoiles
Prix: 
15,00 $

Les Grézeaux, Bernard Baudry, Chinon 2005

Un très beau cabernet franc d'une jolie texture veloutée.
Minéral et fruité léger. D'ailleurs plus minéral que fruité.

Il n'a pas le côté terreux et betterave du 2004. Il est plus fin.
Un bel équilibre entre le fruit et l'acidité.
Tanins raffinés.
Ample et savoureux. Pas compliqué, digeste.

Servir frais.
C'est rafraîchissant et bien agréable.

2005 a été un très beau millésime aussi à Chinon. «2005 devra rester dans les mémoires et rivaliser avec 1989, 1964 et 1947», dit le producteur.

3 étoiles
Prix: 
26,85 $
Syndiquer le contenu