Vins retirés remplacés par des plus chers

La Société des Alcools renouvelle régulièrement sa section des vins courants.
On remplace des vins qui se vendent moins par des vins dont on espère qu'ils se vendront plus.

Toutefois, depuis quelque temps, les gens de la SAQ remplacent systématiquement ces vins par des vins plus chers.

Prenons quelques exemples:
Du Chili, le Sauvignon blanc Caliterra Reserva 12,75 $ sera remplacé par le Sauvignon Blanc Tributo Caliterra 15,00 $ - 17,45 $.

Du Portugal, le Campo Da Vinha Vinho verde 10,65 $ est remplacé par le Chaminé Cortes de Cima Vinho blanc  12-50 $ - 14,95 $.

Les Bordeaux rouges Château des Tuileries 13,80 $ et Calvet Réserve Merlot/ Cab.-Sauv. 14,95 $ seront remplacés par les Dulong Réserve Bordeaux 15,00 $ - 17,45 $; Château Bois du fil 17.50 $ - 19,95 $ et Château La Branne, Médoc 20,00 $ - 24,95 $. (Stratégie gestion des assortiments - Bordeaux rouges

D'Espagne, le Merlot Atrium Torres Penedès 16,05 $ sera retirés et remplacé par le Tempranillo Ibéricos Crianza Torres 17,50 $ - 19,95 $. (Idem Espagne)
D'ailleurs, le prix moyen des vins d'Espagne a beaucoup augmenté en moyenne comme le monte le tableau à droite.

Le Dourthe La Grande Cuvée Blanc 16,40 $ sera retiré et s'ajouteront des vins néo-zélandais plus chers: Sauvignon Blanc Whitehaven  17,50 $ - 19,95 $; Villa Maria Estate Private Bin 17,50 $ - 19,95 $ et Brancott Estate Marlborough 20,00 $ - 24,95 $.

Le même fabricant
Quelques fois même, un vin de moins de 15 $ est remplacé par un plus cher du même fabricant.

De Vénétie, le Tedeschi Valpolicella Superiore 14,05 $ sera remplacé par le Capitel San Rocco Tedeschi Valpolicella Ripasso Superiore, donc de la même maison, mais à prix supérieur 19,70 $.

En rosé, le Majolica 13,50 $ sera remplacé par Coste delle Plaie 17.50 $ et 19.95 $ de la même maison là aussi!

Le même phénomène a été constaté l'an dernier: le Tajano Umani Ronchi Montepulciano d'Abruzzo 14,60 $ a été remplacé par le Jorio Umani Ronchi Montepulciano d'Abruzzo  16,60 $. Pire, le Sangiovese Farnese Farneto Valley Daunia i.g.t. 9,20 $ est remplacé par le Sangiovese/Cabernet-Sauvignon Farnese Soluna Terre du Chieti 15,35 $; de la même maison, mais beaucoup plus cher!

Et ainsi de suite, systématiquement, les vins de moins de 15 $ sont remplacés par des vins de plus de 15 $.

Montée en prix
Les gens de la SAQ font ce genre d'opération au moins depuis deux ans. L'an dernier, 9 vins rouges du Languedoc de moins de 15 $ ont été remplacés par 5 vins de plus de 15 $. Ils appellent cela «trade up» et montée en gamme.

Quel est le message envoyé aux producteurs? On veut avoir des vins plus chers encore?

En moins d'un an, malgré la force du dollar canadien par rapport à l'euro, le prix moyen des vins d'Espagne a augmenté de près de 1 $.

Cette action sur les vins courants aura aussi des effets sur les vins de spécialité. Car les gens de la SAQ exigent que les vins de spécialité se vendent plus chers que les vins de la même région de la section courante.

Le critère n'est pas le coût, mais le prix!
Le système des achats de la SAQ fonctionne par appels d'offres.
Le critère principal n'est pas le coût de produit, mais le prix qu'il sera vendu.

Prenons un exemple. La SAQ dit qu'elle a de la place pour deux vins dans sa section du Rhône rouge.
Elle dit aux agents dans quels segments «prioritaires» de prix ils devront être. Rien en bas de 15 $, mais plutôt entre 15 $ et 24,95 $. (Rhône)

C'est la même chose pour les autres régions, comme le Chili. On a besoin d'un vin rouge, il devra être de 15 à 19,95 $ (Chili); et ainsi de suite pour presque chaque région. (Plans de catégories - Plans d'assortiment 2012-2013 SAQ B2B, 13 décembre 2012)

Les gens de la SAQ s'assurent qu'il y aura un roulement et des prix élevés. Ils fixent un objectif de vente de 750 000 $ pour les vins du Rhône et de 1 1/4 million pour les vins du Chili.

Il y a une anecdote qui court depuis longtemps dans le milieu. Un agent propose un vin à 14 $, il fait face à un refus. Il attend quelques mois, propose le même vin à 18 $ et son produit est accepté!

Immoral ou amoral
Ceci peut sembler injuste, exagéré, amoral et même immoral, mais il faut se rappeler que le mandat de la SAQ n'est pas de vendre du vin, mais de rapporter le plus d'argent possible au gouvernement en vendant du vin. Plus le vin est acheté cher, plus il rapporte. Le vin est vendu à un multiple de trois fois le prix payé.

Un vin livré 5 $ à la SAQ se vendra 15 $ et rapportera ainsi 10 $. Toutefois, s'il est payé 6 $, il se vendra 18 $ et rapportera ainsi 2 dollars de plus, tout en occupant le même espace sur les rayons.

La Société d'État n'utilise donc pas son fort pouvoir d'achat pour obtenir de meilleurs prix. Elle demande des prix supérieurs afin de rapporter le plus d'argent à l'État.

En fin de compte, cette technique dite du «trade up» ne semble être qu'une version améliorée d'une technique douteuse et maladroite dénoncée en 2006. Des acheteurs de la SAQ avaient alors demandé à des vignerons d'un pays de leur vendre leurs vins plus cher. Ces vignerons estomaqués s'en sont alors ouverts à des journalistes présents dans ce pays. (voir Le scandale des prix du vin à la SAQ: pas une première. Janvier 2006)
Nombre de vins sur les rayons SAQ
(tranquille/750 ml)
$
Mars 2009 Mai 2012 Août 2012 Novembre
2012
Décembre
2012
- 10  183   95   88 90 63
10-15  857  878  889 902 813
15-20 1262 1567 1675 1721 1661
20-30 1607 1845 1881 1931 2015
30-40  727  789  785 831 852
+ 40 2324 2749 2772 2874 2934
 @vinquebec.com

Sujets connexes:

Liens ajoutés en mars et avril 2013