Faugères et ses schistes

Les vins de Faugères, vous connaissez?
De nom, de réputation?

C'est une région du Languedoc qui produit des vins de belle qualité.

Lors d'une semaine de dégustation dans le Languedoc, j'ai été grandement impressionné par la qualité, la fraîcheur, la tenue de bouche, la texture, le côté tendu et minéral, l'amplitude de plusieurs vins de cette appellation.

Une texture tannique d'une belle fraîcheur. Ça semble étrange! Tannins et fraîcheurs! Pourtant, c'est bien l'impression qu'on a en bouche lorsqu'on déguste certains vins de cette appellation. C'est peut-être le résultat du fruité et de l'acidité particulière de ces vins.

Les producteurs du cru disent que c'est dû aux schistes de leurs sols. Le schiste, vous connaissez un peu, grâce au gaz de schiste. Ce sont des roches formant des galettes, des feuilletés. Ça rappelle l'ardoise. Lorsque le schiste est décomposé, il forme un sol pauvre, acide et bien drainé.

Ces schistes sont jaunes, ocres, orangés et bleus. Ils sont répandus sur tout le territoire de l'AOC, ce qui donne un terroir homogène.

Faugères, c'est à 40 minutes de Montpellier, au nord de Béziers et de Pézenas. C'est 1900 hectares de schiste sur de petites collines qui culminent à 400 mètres.

De belles découvertes faites il y a quinze jours de  plusieurs vins de Faugères à Faugères même et au Château Les Carrasses lors de l'opération Millésimes Languedoc-Roussillon.

Première surprise en causant avec les vignerons: plusieurs sont jeunes et sont dans la vigne depuis quelques années seulement. Un renouveau.

Deuxème surprise: un grand nombre de producteurs bio. En fait 33 % des surfaces de vignes à Faugères sont en culture bio!

Les cépages: en rouge, ce sont des cépages du Languedoc: grenache et carignan, avec du mourvèdre, du cinsault et de la syrah.

Les rendements sont très faibles étant donné le climat et la nature schisteuse du sol, soit autour de 33 hectolitres à l'hectare, nous dit-on.

La production: l'équivalent d'un peu plus de 8 millions de bouteilles (750 ml) en 2011. (Comparaisons: Minervois 17 millions; Corbières 58 millions).

Parmi les 200 ou 300 vins dégustés cette semaine, ce sont les Faugères qui m'ont le plus ravi.

Voici quelques noms:
 Domaine des Prés Lasses. Un oenologue alsacien
 Binet-Jacquet.  Biodynamie sur 9 hectares démarré en 1999. Il fait un carignan superbe.
 La Tour Penedesses.  En importation privée au Québec.
 Domaine de Cébène.  Une dame aux cheveux blancs qui fait des rouges du tonnerre.
 Les Fusionels
 Château des Estanilles
 Mas D'Alenzon. Biodynamie
 Château La Liquière
 Château Laurens
 Domaine de la Reynardière.

En blanc
On fait même du blanc à Faugères et du beau:
 Château de la Liquière Cistus 2011.  Roussanne à 60 % grenache banc vermentino et bourboulenc
 Mas d'Alenzon Cabretta 2012.  Roussanne, clairette du Languedoc et grenache en biodynamie

En regardant l'assemblage de ces vins, je constate que les meilleurs sont surtout ceux qui contiennent plus de grenache, de carignan et de mourvèdre, la syrah semble donner des vins plus bonbons.

La mauvaise nouvelle!
Il n'y a que quatre vins de l'appellation Faugères à la SAQ!
Nos acheteurs de la Société d'État devraient faire une belle sélection parmi ces 57 caves particulières.

   Faugères, l'appellation nature schiste