Taux d'alcool: ne pas trop s'y fier

Les gens ici attachent beaucoup d'importance au taux d'alcool indiqué sur l'étiquette!
Pourtant, c'est une indication peu fiable.

On entend ceci: «ce vin indique 13 % il est moins alcoolisé que celui-là qui indique 14 %».
Pourtant, celui qui indique 14 peut très bien contenir moins d'alcool que l'autre.

Les producteurs ne changent pas ce chiffre sur l'étiquette chaque année.
Au Québec, la SAQ vérifie ce chiffre la première fois que le vin arrive sur les rayons et on applique une tolérance de 1 point de pourcentage.

Ce chiffre peut aussi faire partie de l'image de marque: on indique 13 % pour son entrée de gamme, 13,5 % pour sa cuvée spéciale et 14,5 % pour son haut de gamme.

Donc, il faut être conscient que la réalité peut être de 1 ou même de 1,5 point de pourcentage en haut comme en bas du taux indiqué.

En définitive, ce qui compte ce n'est pas ce qui est indiqué, mais ce que l'on ressent.
Un vin trop alcoolisé paraîtra souvent plus lourd, moins digeste et surtout laissera une impression de chaleur (chaleureux), il pourrait monté à la tête (capiteux) ou pire laissé une sensation sèche et brulante en fin de bouche.

Pour plus d'information, sur ce sujet lire
 Taux d'alcool indiqué sur les étiquettes: approximatif