Québec, société distincte du commerce des alcools

Au Québec, le commerce de la bière est aussi important que celui du vin. C'est 2,3 milliards de dollars pour chacun. On a tendance à l'oublier. On parle tellement de vin — du commerce difficile et très règlementé du vin — alors que le commerce de la bière, plus libre, est très florissant.

Le Québec est la seule province ou les deux industries sont au coude à coude. Ailleurs au Canada, la vente de la bière est deux à trois fois plus importante en valeur que celle du vin.

Le Québec est aussi la seule province où le commerce des spiritueux est beaucoup moins important que celui de la bière. En fait, trois fois moins. La SAQ taxe très peu les spiritueux comparés aux autres provinces. (Voir ici)

Le Québec est la seule juridiction canadienne où le vin rapporte trois fois plus que les spiritueux.

On compare souvent le marché québécois à celui de l'Alberta, mais ce sont les deux marchés les plus différents au Canada. En Alberta, le vin arrive en troisième place du commerce après les spiritueux et la bière. Alors qu'au Québec, c'est le contraire, le vin rapporte plus.

Au Québec, situation unique, la bière et le vin rapportent chacun trois fois plus que les spiritueux. Dans 10 provinces et territoires, les spiritueux rapportent plus que le vin.

  Commerce des alcools 2013 - millions de $
Bière Vin Spiritueux
Canada 9 142 6 807 5 406
Terre-Neuve 233 66 142
Île-du-Prince-Édouard 43 17 28
Nouvelle-Écosse 295 130 197
Nouveau-Brunswick 212 85 109
Québec 2 308 2 320 713
Ontario 3 172 2 263 2 069
Manitoba 312 146 250
Saskatchewan 293 91 239
Alberta 1 056 614 749
Colombie-Britannique 1 170 1 054 871
Yukon 19 8 12
Territoires du Nord-Ouest 20 7 21
Nunavut 3 .7 1
Chiffres de Statistique Canada : Ventes de boissons alcoolisées pour l'exercice se terminant le 31 mars 2013

En volume, les 4 millions d'Albertains consomment autant de spiritueux que les 8 millions de Québécois. Soit 27 millions de litres contre 28 pour le Québec. Au niveau de la bière, ils sont deux fois moins nombreux et consomment deux fois moins. Par contre, au niveau du vin, ils consomment trois fois moins qu'au Québec. Le vin en Alberta est pourtant 40 % moins cher qu'au Québec.